Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Une charte éthique pour les sites de rencontres

Une charte éthique pour les sites de rencontres

Les sites de rencontres, malgré leur succès, sont aujourd’hui beaucoup critiqués. Certains sites ont en effet recours à des pratiques douteuses pour recruter ou fidéliser leurs membres. Aujourd’hui une charte déontologique pourrait bien remettre l’éthique au goût du jour...

La rencontre en ligne : un secteur prospère
Avec 14 millions de célibataires dont plus de 20% fréquenteraient les sites de rencontres (cf. article), le secteur a le vent en poupe ! Le marché de la rencontre est particulier puisque c’est un des seuls sur internet qui fonctionne selon le modèle de l’abonnement.
Car s’il existe certains sites gratuits, la plupart sont accessibles moyennant 30 euros par mois environ.
En France et en Europe, le géant du secteur est bien entendu Meetic. Le site compte environ 400 000 membres actifs en France et devrait dégager pour 2007 un chiffre d’affaires de plus de 110 millions d’euros. Meetic est même coté en bourse, sa valorisation boursière est proche des 400 millions d’euros.

...où tous les coups sont permis
Derrière Meetic, une multitude de sites se disputent la part du gâteau en tentant de profiter de la prospérité du marché. Et dans ce contexte d’hyper-concurrence, tous les coups sont permis pour attirer ou fidéliser les membres.
Le blog Datingwatch.org avait d’ailleurs indiqué il y a quelques semaines qu’un certain site de rencontres avait recours à de faux membres, chargés d’envoyer des mails pour inciter les personnes à s’abonner.
Car la rencontre n’est pas un marché comme les autres même si Marc Simoncini aime à rappeler qu’il s’agit d’un “business model en or”. On touche ici à l’intime, à l’affect des personnes, ce qui crée une forte implication émotionnelle.
C’est cette intimité qu’exploitent certains sites de rencontres à mauvais escient.

Une charte pour un comportement plus éthique
C’est pourquoi, les auteurs de Datingwatch.org qui analysent quotidiennement l’univers de la rencontre en ligne ont décidé d’élaborer une charte déontologique des sites de rencontres.
Le but de cette charte est d’inciter les acteurs de la rencontre à un comportement plus éthique. L’objectif étant de pouvoir redonner confiance aux célibataires qui se rendent sur ces sites.
Cette charte comprend une vingtaine de préconisations déontologiques parmi lesquelles :

  • Le refus des faux membres : les signataires s’engagent à ne pas avoir recours à une forme quelconque d’animation.
  • Renouvellement automatique : il est demandé aux sites de rencontres de prévenir par mail le consommateur en cas de renouvellement automatique de son abonnement.
  • Nombre de membres : beaucoup de sites indiquent fièrement plusieurs millions de membres. Les signataires de cette charte s’engagent à ne prendre en compte que le nombre réel de membres actifs.

A l’heure actuelle, AGL (éditeur des sites Serencontrer.com et Cum.fr) ainsi que Sirius Concept ont adhéré à cette charte. Il est sûr que certains sites de rencontres ne voient pas d’un bon oeil ces exigences déontologiques...

Une notion de charte devenue nécessaire ?
Cette notion de charte est transposable dans beaucoup de secteurs de l’internet. Etant donné la rapidité avec laquelle certains marchés se développent, le législateur n’a pas toujours le temps de suivre. Aussi, il peut être utile dans certains cas d’établir une sorte de papier blanc où chacun s’engage à respecter certaines règles du jeu. Fred Cavazza émettait il y a peu l’idée d’une charte déontologique pour le marketing viral (cf. article)...

Sources : Datingwatch.org, Chartedelarencontre.org


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 1er février 2008 09:46

    Dans le pays,il y a un manie qui consiste à vouloir enfermer des secteurs qui fonctionnement bien dans des "chartres" qui ne sont que des structures corrporatistes visant à verouiller les marchés sur des critères purement financier derrière un discours moralisateur

    Si un site à du succes ,il n’a pas besoin d’etre enfermé dans un ghetto

     

     


    • Leekid 1er février 2008 11:08

      N’importe quoi lerma (pour changer). La charte n’enferme rien ni personne. Aucun site n’est obligé de s’y conformer, mais ça permet au moins au client d’y voir clair. Si l’on vous suit, il vaut mieux pour vous que le client se fasse entuber par de la publicité mensongère. Belle mentalité.


    • grangeoisi 1er février 2008 11:26

      A Chartres on a en effet la manie du pélérinage !

       


      • kiouty 1er février 2008 15:42

        Donc le succès légitime le fait de mentir et mener en bateau les gens ? C’est beau l’absence de morale


        • wizi 4 février 2008 17:38

          Une chartre serait en effet une idée interessante, ce genre de site ayant recours à de faux membres pour fidéliser les déçu(e)s qui s’aperçoivent que ce n’est pas aussi facile que dans les publicités de ces sites.

          Ce serait un pas en avant pour la moralité et le respect des personnes abonnées, mais qui contrôlerait que cette chartre soit effectivement appliquée ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès