Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Une énième campagne inutile contre le tabac

Une énième campagne inutile contre le tabac

Le Comité National contre le Tabagisme (CNCT) a mis en ligne hier sa nouvelle campagne vidéo baptisée « l'envers du décor » qui a déjà été visionnée près de 8000 fois sur YouTube. On peut y voir une somptueuse villa appartenant à un fabricant de tabac, dans lequel les possessions de ce dernier sont légendées par le coût sanitaire qui a permis l'acquisition de ces objets. Ainsi, le lustre de la salle à manger équivaut à 5 cancers du poumon et le miroir doré qui orne la pièce à 2 cancers du pharynx. Le CNCT fait également preuve d'ironie puisque les seins retouchés de la compagne du fabricant équivalent à 10 accidents vasculaires-cérébraux (voir capture d'écran).      

Cette campagne vidéo a reçu un accueil mitigé sur le net. Beaucoup peinent à comprendre le message du clip du premier coup d'œil, la campagne étant jugée peu abordable. Ainsi, sur YouTube, on peut lire des commentaires tels que "Je ne comprends pas le dernier plan sur le court de tennis en construction... Quelqu'un peut m'expliquer ?" ou encore "imbitable mais j'aimerais comprendre. quelqu'un ??". 

Or, d'après le Professeur Yves Martinet, président du CNCT, l’objectif aujourd’hui est de continuer de communiquer, à travers des campagnes, afin de sensibiliser d’avantage les jeunes. Difficile de parler aux jeunes avec un clip qui présente tant de lacunes du point de vue de la clarté. Seule la bande son, au goût du jour, peut éventuellement taper dans l'œil des jeunes. Mais le CNCT attendait certainement plus. 

"Les statistiques accablent la politique de prévention"

En outre, au-delà de l'opacité de la vidéo, il est légitime de remettre en cause l’efficacité de cette énième vidéo de prévention. Malgré tous les bons sentiments et les moyens déployés par le CNCT et consorts, la prévention contre le tabagisme est loin d'être un succès. Parler d'échec n'a d'ailleurs rien de blasphématoire tant les autorités pédalent dans la semoule. 

En effet, d'après une récente enquête de la Fédération Française de la Cardiologie, 10% des 9-11 ans avouent avoir déjà essayé la cigarette : c'est 2,5 fois plus qu'en 2007 ! En parallèle, selon l'observatoire français des drogues et des toxicomanies, 41% des jeunes de 17 ans ont consommé du tabac sur les trente derniers jours. 

Et pourtant, en tant que lycéen en 2nd, je peux témoigner de l'omniprésence de la prévention dans le cadre scolaire ! Du CM2 au lycée, j'ai eu droit à toutes les interventions relatives à la lutte contre le tabagisme. La BPDJ (brigade de prévention de la délinquance juvénile) est venue un nombre incalculable de fois assurer un travail de prévention que les statistiques se chargent chaque année de décrédibiliser. 

"L'échec de l'Education Nationale"

La vidéo du CNCT ne servira à rien, elle n'endiguera pas la hausse de la consommation de tabac chez les jeunes. La prévention est un vœu pieux, elle n'a aucune incidence. Malgré les propos souvent "chocs" tenus par la BPDJ, les histoires dramatiques dignes d'un roman de Zola, les jeunes auront aussi vite oublié cette intervention que viendra le moment de leur première cigarette. Car l'effet de groupe l'emporte toujours sur la réflexion. Point de raisonnements pompeux lorsqu'on s'apprête à prendre sa première clope. L'émulation a toujours le dessus. 

Enfin, l'échec de la prévention, c'est celui de l'Education Nationale. L'école s'est auto proclamée "éducation nationale" alors qu'elle devrait se cantonner à un rôle d'"enseignement national". En passant outre les conseils de la BPDJ et consorts, la jeunesse signale son mépris à l'égard de cette vaste imposture. D'ailleurs, la consommation de tabac chez les jeunes est en fait liée aux parents car c'est bel et bien la famille la véritable "éducation nationale". 

Le degré d'autorité, le message inculqué par les parents durant l'enfance et leur propre comportement vis à vis du tabac, voilà ce qui va conditionner la consommation de tabac de l'adolescent. Je sais (et je suis bien placé pour le savoir) que celui dont les parents ont fixé une limite et ont sensibilisé l'enfant aux dangers de la cigarette tout jeune, n'ira pas plus loin que quelques cigarettes en soirée. Les clips sympathiques du CNCT et les interventions récurrentes de la BPDJ sont inutiles...

Retrouvez ce billet dans son contexte original sur http://offensif.net


Moyenne des avis sur cet article :  2.54/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 21 mai 2011 17:41


    Je n’ai lu que le titre et j’ai moinssé. Non ! Une campagne anti-tabagique n’est jamais inutile. Elle peut être maladroite, inefficace, voir même contre productive, dans le pire des cas, mais elle n’est JAMAIS INUTILE.

    Le tabagisme est une des première cause de mortalité. C’est probablement la première cause de mortalité facilement évitable...

    Consternant.


    • francis francis 21 mai 2011 18:08

      Alexis rêve.... doux rêveur... bien sur que c’est inutile. Le gamin à raison !

      D’autre part, la première cause de décès en France n’est pas le tabac, mais le cancer du colon.

      Dire que c’est facilement évitable comme vous le soulignez péremptoirement est d’une grande stupidité, d’ailleurs, les chiffres parlent d’eux même concernant le tabac.

      Mais vous faites sans doute une évocation de votre propre nombrilisme, peut-être avez-vous vous même cessé de fumer ? Et comme tous les anciens fumeurs vous considérez alors que c’est facile de s’arrêter pardon, vous avez dit « évitable ».

      Alors selon vous pourquoi rien ne marche ?
      Pourquoi toutes les campagnes échouent ?

      C’est très simple, au Canada, tout message anti-tabac s’accompagne obligatoirement des solutions possibles. En France on en est encore à coller sur les paquets de tabac des étiquettes que certains collectionnent... Pourquoi, car en France Mr on a toujours pas compris que le message à faire passer n’est pas du domaine du négatif mais du domaine du positif.

      Ainsi au Canada, ils ont obtenus une réduction du nombre de fumeurs.

      Ici, les associations anti-tabac, qui touchent l’argent de l’état ne font pas leur travail, comme les associations contre les accidents de la route qui pensent que montrer un visage traverser un pare brise peut faire ralentir les automobilistes.

      Cessons de rêver Alexis, et de penser qu’augmenter le prix du tabac fera baisser la consommation. Lisez ceci et vous saurez d’ou provient ce tabac : cela date de cette année :

      C’est sur le port de Dieppe, fin avril, dans un camion prêt à embarquer à destination de l’Angleterre, que les douaniers ont tiré le gros lot. Des tonnes de tabac de contrebande en provenance d’Espagne étaient tassées dans des jarres fermées. Le montant du butin est estimé à près de 500 000 €.

      En interdisant, on a favorisé tous les trafics possibles et imaginables

      Selon le Center for Public Integrity, le marché noir de tabac fait actuellement vivre « une demi-douzaine de groupes terroristes » ou extrémistes dans le monde, dont les talibans pakistanais, Al-Qaïda au Magreb, le Hezbollah, l’aile gauche des FARC en Colombie ou encore l’IRA-véritable en Irlande du Nord.

      extrait de : http://www.zemedical.com/actualites/trafic-tabac-terrorisme-financement

      "Nous pensons que le tabac est devenu la seconde source de financement après la drogue pour les talibans pakistanais", a expliqué le directeur éditorial du centre basé aux Etats-Unis, David Kaplan lors d’une conférence de presse.
      Par ailleurs, un autre document initié par un regroupement de 350 ONG anti-tabac indique que la contrebande de cigarettes fait perdre quelque 40,5 milliards de dollars aux gouvernements de la planète en impôts non payés.
      Un montant à la hauteur de la part de la contrebande dans le marché de la cigarettes, soit 11,6%, selon l’Union internationale contre le Tabac et les maladies pulmonaires.

      Alors Alexis continuez de jouer les papas punisseurs et vous permettrez à toutes les écoles d’avoir un bureau de tabac secondaire. Alexis, vos méthodes sont totalement dépassées

      Ce gamin a raison dans son article, il fait un simple constat et vous vous répondez par le vide, le néant.... et des chiffres faux. Voulez-vous cinq minutes arrêter d’être un être bien pensant et regarder la réalité en face ? Ne serait-ce qu’une fois ? Et surtout arrêter de déblatérer des inepties stupides, des phrases dignes des tabloïds anglais ou du café du commerce.


      • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 21 mai 2011 21:25


        Cette relativisation à outrance fleure bon l’irresponsabilité la plus totale et la démission.

        Et cette manière d’associé tabagisme et liberté, alors que la moindre conscientisation ne serait que répression... quelle gaminerie.

        L’industrie du tabac tue un consommateur sur deux. C’est la vérité des chiffres. Continuez à vous cacher derrière votre petit doigt, c’est pathétique.

        Inutile, les campagnes de sensibilisations ? Voir...

        Fumer dans les lieux public fermé est devenu illicite. L’interdiction est respectée. Un grand progrès, dont bénéficient ceux qu’il faut protéger en premier, à savoir les non fumeurs. C’était IMPENSABLE il y a seulement 10 ans. Et ce n’est qu’un début.

        Le nombre de fumeurs ne cesse de décroitre... autre victoire. D’ailleurs leur nombre décroit d’autant plus vite qu’il en meurent...

        Cessez donc de rêver. Réveillez-vous, vous êtes dans la vrai vie.


      • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 21 mai 2011 21:27


        Oui, le tabagisme est facilement évitable.

        Il suffit d’arréter de fumer.


      • colza 21 mai 2011 18:10

        Les compagnes contre le tabagisme, c’est comme celles contre l’alcool, le gouvernement se donne bonne conscience, mais ne tient pas tant que ça à perdre une source confortable de taxes.
        On harcèle les automobilistes avec les limitations de vitesse et les radars (à tort ou à raison, c’est un autre problème), mais on fait semblant d’ignorer qu’il y a 10% de morts en plus par l’alcool que par la vitesse (28.5% contre 18.5%). .
        Source : http://www.preventionroutiere.asso.fr/Nos-publications/Statistiques-d-accidents/Principaux-facteurs-d-accidents
        Et pourtant, pas de campagne contre l’alcool.


        • francis francis 21 mai 2011 18:13

          . Elle peut être maladroite, inefficace, voir même contre productive, dans le pire des cas,elle n’est jamais inutile.

          Si tel est le cas Alexis, vous êtes un âne patenté dire cela est stupide et vous rassure, c’est déjà ça me direz-vous...

          Je suppose que vous direz la même chose de l’alcool et nous baratinez encore avec des slogans contre productifs tel les vôtres. Au fond : les campagnes contre l’alcool ne servent à rien mais sont toujours utiles... C’est ça que vous dites ? Stupide !


          • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 21 mai 2011 21:30


            Pas d’insultes SVP

            Et vous supposez mal.


          • Pie 3,14 21 mai 2011 21:54

            Notre apprenti journaliste a raison.

            Non seulement, la consommation de tabac ne diminue pas mais en plus les chiffres officiels sont faussées par les achats frontaliers et la contrebande.
            En Grande-Bretagne où l’on pratique une politique de prix élevés depuis longtemps, on estime à 25% la part de marché des cigarettes de contrebande...

            Ajoutons que toutes les études montrent que les jeunes fument de plus en plus et que les campagnes n’ont strictement aucun impact sur eux.

            Il faut bien constater que la politique de prévention actuelle est inefficace. On peut toujours se rassurer en disant que c’est mieux que rien et que cela serait pire sans rien mais la méthode Couet n’a jamais empêché de fumer.

            Il n’y a pas de solution miracle, c’est certain mais je suis persuadé que la démarche actuelle qui vise à faire peur tout en faisant payer cher est vouée à l’échec.


            • beo111 beo111 21 mai 2011 22:14

              Bah moi j’la trouve pas mal la pub, mais c’est pas d’un grand intérêt vu que j’ai arrêté il y a bien longtemps.


              • ptilou42 22 mai 2011 09:57

                Elle peut être maladroite, inefficace, voir même contre productive, dans le pire des cas,elle n’est jamais inutile.


                Contre productive, mais pas inutile... . Cela dépend sur quel niveau de débat nous nous plaçons. D’un point de vue pratique, contre productif , c’est pire qu’inutile ( une campagne anti tabac, et hop plus de consommation de tabac ). Donc, voyant cet article intéressé de la part d’un lycéen concerné, et à coté de cela, une réponse aussi absurde« et inutile », je ne peux m’empêcher de suggérer à ce brave Alexis ,de s’orienter sur des débats de vocabulaire ou de grammaire. Car je suppose qu’il doit avoir plus de facultés à débattre du sens étymologique de certains mots, plutôt que de voir la simple réalité de ce que décrit cet article. 

                • cevennevive cevennevive 22 mai 2011 12:27

                  Bonjour Alex Joubert,

                  Bravo pour votre article. Sur la forme, c’est très bien. Sur le fond, vous avez raison :

                  « L’école s’est auto proclamée »éducation nationale« alors qu’elle devrait se cantonner à un rôle d’ »enseignement national" écrivez-vous. C’est une réflexion bien profonde, bien réfléchie et aussi bien juste pour un jeune homme de votre âge. Bravo.

                  Quant au problème du tabagisme, que de passions soulevées pour une petite cigarette !

                  Il y a les Torquemada de la conduite sociale qui vous interdisent le moindre plaisir. Car il y a la cigarette plaisir, comme il y a le gâteau plein de crème plaisir ou le ragoût très gras plaisir. Point n’est besoin de se gaver de cigarettes, de cigares, de gâteaux ou de ragouts !
                  Ces gens-là empoisonnent la vie au moins autant que la nicotine, le sucre ou le gras !

                  Pourtant, il y a bien des choses létales dans ce monde, bien plus redoutables que le tabac : une usine qui vomit des déchets de produits chimiques, une agriculture malsaine, une alimentation contrefaite, etc...

                  N’y a-t-il vraiment que le tabac pour donner le cancer ? Ridicule !

                  Bien entendu, mes propos ne s’appliquent pas aux intoxiqués du tabac, de l’alcool ou de la drogue qui reportent un certain mal de vivre sur une attitude compulsive. Mais dans ces cas-là, pourquoi faire payer à tout le monde la maladie sociale et morale de certains en interdisant ? Ensuite, pourquoi ne pas interdire le sucre et l’alcool (qui tuent aussi), la voiture, bien dangereuse, la varape et le ski en haute montagne, la baignade, l’amour physique aussi (très dangereux parfois) ?

                  Vous savez Alex (pas Alexi c’est un jésuite du dimanche) j’ai vu autour de moi bien des vieillards de 80, 90 ans et même plus, qui fumaient pipes et cigarettes depuis des années, finir leur vie sans cancer, simplement parce que c’était la fin.

                  Bien à vous Alex, continuez comme cela vers votre métier de prédilection : journaliste. Et vous avez raison de penser que c’est en famille que l’on se forme le mieux.


                  • francis francis 22 mai 2011 18:26

                    Cevennevive beau concentré de sagesse que vous nous donnez la.

                    Et puis il y aura Alexis Barecq qui continuera de penser :

                    - C’est bien de tousser lorsqu’on sent la fumée du tabac car cela rappelle au fumeur qu’il gêne.

                    - C’est bien d’interdire, cela diminue la consommation de tabac en France

                    - C’est très très bien de dire en public, comme je l’ai entendu lors d’un congrès récent : Le tabac, mais c’est ringard !

                    - C’est aussi vachement bien de penser qu’il n’y à aucune raison que la société paye pour les fumeurs malades même si durant leurs vie ils ont dépensé en taxe trois fois leur maladie.

                    - C’est encore plus fumeux de dire : Moi mon fils (Ma fille ), il ou elle ne fumeront jamais.
                    (Ne regardez pas au fond de leur table de nuit sinon.... vous y trouverez du tabac, des préservatifs voire d’autres trucs vachement dérangeants.

                    - J’ai entendu un autre trompe la mort dire au sujet du tabac : C’est normal que l’État prenne tant de taxes sur le tabac, les c.. ils ont qu’à arrêter de fumer et voila...

                    etc etc

                    Et si on imaginait autre chose ?

                    Si on arrêtait de s’accouder au zinc ou à briller en société par de cinglantes phrases convenues et inutiles.

                    Le problème soulevé par Alex dans son article méritait mille fois d’être traité ici, qu’il en soit remercié car il le fait bien, simplement, comme il a vu la chose.


                    • francis francis 22 mai 2011 18:49

                      Alors faisons le constat des experts et ce constat le voici il est tiré d’ici :

                      http://www.les-experts.com/article-140073-interdiction-de-fumer-est-ce-efficace-pour-lutter-contre-le-tabagisme.html

                      L’auteur :
                      François Drake est, à titre principal, amateur de cigares et d’autres saveurs de la vie, et s’efforce secondairement de la gagner en sévissant depuis un quart de siècle dans le journalisime indépendant, la communication professionnelle et le conseil.

                      +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

                      Le progrès est incontestable pour les non-fumeurs incommodés auparavant en intérieurs dans leur entreprise ou au comptoir : ils ne le sont plus.

                      Reste à savoir si l’aménagement d’un local fumeurs digne de ce nom ou la liberté pour les exploitants de LDC sans personnel de déclarer leur établissement fumeurs ou non n’aurait pas conduit au même résultat sans contraindre les fumeurs à l’abstinence.

                      L’existence autorisée de terrasses fumeurs, qui ne sont pas toutes aux normes, c’est-à-dire découverte, a pu également réduire la portée de l’interdiction.

                      Fumée active

                      Pour le tabagisme actif, le bilan est neutre ou négatif. Alors que l’interdiction aurait pu, en réduisant l’espace ou les occasions propices au fait de fumer, aboutir à une baisse générale de la consommation, les chiffres tendent à montrer l’inverse : le nombre de personnes qui disent fumer n’a pas diminué, femmes et jeunes adeptes de la cigarette sont même plus nombreux.

                      Les ventes officielles sur le territoire français sont reparties légèrement à la hausse et il y a tout lieu de penser que la contrebande et les achats transfrontaliers, sur place ou par Internet, ne sont jamais mieux portés. Baromètre pertinent, les chiffres des saisies par les Douanes de produits du tabac non-déclarés sont montés en flèche.

                      Il faut aussi savoir que de l’aveu même des professionnels de la lutte contre le tabagisme, de 80 à 90% de fumée tant primaire, celle que fumeur respire par sa pratique, qu’ambiant, celle que les non-fumeurs peuvent être amenés à subir, a pour cadre le domicile ou l’air libre, qui ne sont pas visés par l’interdiction.

                      Alternatives ou compléments

                      De l’avis quasi unanime des spécialistes de la lutte anti-tabac, la disposition dissuasive la plus efficace reste l’augmentation sensible et régulière des prix. Mais les lois anti-tabac ont toutes leurs limites : l’Irlande, État anti fumeur pionnier en Europe, a décrété en 2004 l’interdiction de fumer dans tous les lieux couverts. 7 ans plus tard, le paquet de cigarettes y vaut de 7 à 8€ et on compte davantage de fumeurs qu’avant le smoking ban.

                      Les mesures anti-tabac ne fonctionnent à plein qu’en fonction du libre arbitre de chacun, de son degré de dépendance au produit et d’une motivation personnelle forte pour arrêter.

                      ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

                      Traitons le tabac pour ce qu’il est : une vraie inutilité. Et gardons la tête froide.


                      • vinvin 23 mai 2011 01:14

                        Bien moi, je m’ arrêterais de fumer le 31 Février 2012 !



                        VINVIN.

                        • le journal de personne le journal de personne 23 mai 2011 07:06

                          Je sais qu’il ment
                          Mais je n’ai pas envie qu’il le sache
                          Qu’il sache que je le sais
                          Il ne peut pas faire autrement
                          Même quand il dit la vérité, il ment
                          Il dit qu’il m’aime passionnément
                          Il dit qu’il en souffre atrocement
                          Il dit que je lui échappe complètement
                          Il ment... je sais qu’il ment
                          Ni jusqu’où, ni comment
                          Mais il ment... absolument
                          Il dit qu’il va mettre fin à ses tourments
                          Je le regarde fixement
                          Il baisse les yeux, malheureusement
                          S’empare d’une arme, tout bêtement
                          Et fait feu sans crainte, ni tremblement
                          Et meurt sous mes yeux désespérément
                          En me privant à jamais du malin plaisir
                          De le voir me mentir
                          Je fume pour faire comme lui :
                          M’enfumer... m’enfuir... en finir...

                          http://www.lejournaldepersonne.com/2011/04/fumistory/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès