Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Une entité coopérative de lutte contre les Marées Noires

Une entité coopérative de lutte contre les Marées Noires

A_052Vous vous souvenez de ce dessin humoristique paru dans la presse américaine au moment de la catastrophe de la plateforme Deepwater Horizon et montrant tous les PDG des sociétés pétrolières américaines autre que BP montrant fièrement leur plan de réponse à une telle catastrophe avant que l’on s’apercoive que ces plans étaient tous rédigés par le même cabinet d’expert et tous... obsolètes 

Apparemment, ils ont retenu la leçon et surtout compris la menace qui pèse sur leur industrie s’ils ne font rien. Car l’opinion publique américaine a la dent dure contre les pétroliers et s’apprète à soutenir toutes les contraintes nouvelles que les pouvoirs publics inventeront pour éviter le renouvellement d’une telle catastrophe. Comme l’obligation de creuser systématiquement un second puits lors des forages offshore qui en doublerait le cout.

"En tant qu’industrie,il faut rebatir la confiance avec les américains et démontrer que nous pouvons produire de l’Energie de façon sure et responsable pour l’environnement" a dit le PDG de Shell US. Quel dommage que tous ces messieurs ne l’aient pas fait précédemment !!!

Pour ce faire, il n’y a qu’une solution, mettre la main au porte monnaie. C’est ce que viennent de faire les quatre compères en finançant à 250 millions de dollars chacun une structure coopérative baptisée "Marine Well Containment Company " ou Société de confinement des puits marins.La compagnie a 6 mois pour déployer dans le golfe du Mexique les outils capables d’endiguer une telle catastrophe et de confiner des fuites de pétrole ou de gaz. En d’autres termes des barrages flottants en grande quantité, des materiels et bateaux de récupération du pétrole là aussi de grande capacité(100 000 barils.jours) et des robots capables d’opérer au fond de la mer jusqu’à 10 000 pieds(3700m) de profondeur, déployables en quelques jours.

Car effectivement vous avez pu constater lors de la catastrophe l’insuffisance des moyens matériels mis en oeuvre par les pouvoirs publics américains pour contenir la nappe, récupérer le pétrole brut épandu, et aller tourner les vannes au fond de la mer.Le même niveau d’absence de moyens et d’impréparation que lors de l’inondation de la Nouvelle Orléans.

La Marine Well Containment Company doit aussi financer la recherche sur les moyens de stopper les marées noires ce qui est avouer qu’il n’y en a pas eu dans les trente dernières années ! Moyennant quoi, les compères espérent que l’administration Obama levera l’interdiction temporaire de forer de 6 mois qu’elle a mis en place et qui les embète énormément.

Une forme de lobbying en quelque sorte mais vraiment couteux. En tous cas c’est une bonne initiative.

NB Vous avez noté que BP ne s’est pas fendu de ses 250 000 dollars pour joindre l’organisme.Ce n’était pas une question d’argent mais de moralité


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Pyrathome pyralene 13 août 2010 14:54

    On a pas encore fini d’en parler du golfe, la dissimulation et les mensonges de BP ainsi que l’administration Obama ne dureront que très peu de temps.....
    merci de cet article pour ne pas oublier ce qu’ils voudraient qu’on oublie....


    • Clojea CLOJEA 13 août 2010 16:40

      Merci pour l’article. C’est en effet une bonne initiative, bien que tardive, car bonjour la catastrophe. Mais bon, mieux vaut tard que jamais.


      • wakatanka wakatanka 14 août 2010 00:20

        c’est peut être une bonne idée, mais elle ne ramènera jamais le paquet de bestioles qui y ont laisse leurs plumes et toutes celles qui vont les laisser...

        le plus intéressant dans cet article c’est qu’il montre bien que si BP est pret a mettre la main au porte monnaie, ce n’est que pour une histoire d’image et de confiance face a l’opinion publique

        pour faire plaisir, quoi....


        • marignan155 14 août 2010 01:54

          Car effectivement vous avez pu constater lors de la catastrophe l’insuffisance des moyens matériels mis en oeuvre par les pouvoirs publics américains pour contenir la nappe, récupérer le pétrole brut épandu, et aller tourner les vannes au fond de la mer.

          Si cela était à la charge des pouvoirs publics, pourquoi les pétroliers se cotisent-ils pour avoir les moyens de limiter les dégats en cas d’accident ?

          BP ne s’est pas fendu des 250 millions de $ (et non des 250 000) parce que non invité au club (cf la presse « pour ne pas le distraire » de ses préoccupations présentes, a expliqué le PDG d’ExxonMobil, Rex Tillerson.), mais les 4 invitent d’autres sociétés qui sont actives dans le golfe du Mexique à les rejoindre. Voir ici (.pdf, 385 ko, en anglais)

          1 milliard de $, c’est la mise de début, viendront les coûts de fonctionnement (il faudra avoir du personnel, entretenir le matériel...), cela semble être prévu. ExxonMobil sera le chef de file dans cette coopérative. Combien de temps la financeront-ils efficacement ?

          Et pour ailleurs ? C’est possible... En fonction de la distance des côtes américaines ?



          • HEJIRA HEJIRA 14 août 2010 12:18

            Sur un site américain il est dit que si BP devait nettoyer de fond en comble le golfe du Mexique du pétrole, la somme s’éleverait à mille milliards de dollars ce qui ferait que l’action BP ne vaudrait plus que 1 dollar.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès