Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Une mémoire qui saigne toujours

Une mémoire qui saigne toujours

Sur Agoravox et nulle part ailleurs ...

Nous qui pensions avoir compris.

À raconter ma sortie pédagogique au Mémorial des enfants du Vel d'Hiv, j'ai réveillé la bête sournoise qui n'a cessé de rôder dans les consciences de ce pays. Nous qui pensions avoir compris depuis le courageux discours de Jacques Chirac, nous pouvons découvrir avec effroi la triste réalité. La haine, le mépris, l'antisémitisme, le négationnisme s'expriment ouvertement sur la toile, faisant d'une belle Agora un infâme champ de foire.

J'ai reçu des commentaires qui se suffisent à eux-mêmes pour poursuivre plus avant ce travail d'information et d'explication qui est conduit par Hélène Mouchard-Zay et le Cercil : Le centre d'étude et de recherche sur les camps d'internement dans le Loiret et la déportation juive. Nous pouvons craindre que d'autres de nouveau attendent leur heure pour se nourrir de paroles d'exclusion et de ségrégation.

Il y a bien entendu les adversaires résolus de la liberté de l'enseignant. Chacun veut désormais pouvoir choisir les contenus comme les programmes de télévision. C'est une grande tendance de notre société, les parents s'arrogent maintenant le droit de censurer le programme, de réfuter l'action du maître pour finalement instiller le doute, la suspicion ou le mépris. Ensuite on s'étonne que plus rien échappe à l'idéologie à l'école en dépit pourtant de programmes très clairs.

 

« Je ne crois pas qu’il faille organiser ces sorties obligatoires, un lieu de mémoire ne doit être visité que par ceux qui en ressentent le besoin »

« Peut-on imposer à d’autres de ressentir des émotions, du respect, de la solennité concernant un évènement quel qu’il soit ? Est-ce souhaitable dans un cadre éducatif ou tombe-t-on dans une manipulation plus ou moins ouverte ? Les enseignants sont là pour dire comment l’histoire s’est passée, le plus objectivement et le plus exactement possible, c’est tout. »

« La visite d’un mémorial ne leur apporte aucune connaissance, cela permet juste à l’enseignant de se faire bien voir

 »

« Visiter un mémorial est hors propos... et n’apporte strictement rien dans le cadre de l’enseignement. 
L’enseignement de l’histoire à l’école doit d’ailleurs s’arrêter là où commence l’idéologie.
L’histoire contemporaine ne doit donc concerner que des esprits déjà forgés à l’esprit critique, et insensibles à toutes les propagandes (qu’elle soit négationiste, sioniste ou mémorielle) »

« Et bien allez-y, éclairez ma lanterne, qu’ont donc appris ces jeunes de si important ? »

« 

Je pense, Monsieur qu’il est inconvenant de transformer l’école en tribune politique et religieuse. Que dirait un catholique si je lui demandais de garder le silence respectueux à Saint-Germain l’Auxerrois  ? … Que dirait un Artistocrate si vous lui demandiez de se recueillir devant la guillotine ?
 Vous demandez à des arabes qui ont été exilés de chez eux par des juifs sionistes de respecter le vel d’hiv ... c’est une idée folle. La vérité est que les génocides dans l’histoire ne concernent que des guerres de communautés... Battez-vous contre le communautarisme, contre le ridicule droit à la différence et laissez parler l’histoire toute seule.
Vous avez autre chose à faire : l’orthographe ou le calcul mental par exemple ! »

« Si le cas s’était présenté, j’aurai interdit à mes enfants d’aller à cette visite ! »

 

Je devrais vous dire que si l'enseignant se doit d'apprendre à lire, à écrire et à compter, il est aussi un éducateur qui dans le cadre de sa mission au service de l’État est également appelé à travailler avec les élèves sur les valeurs sociales (en particulier auprès de jeunes en risque de désocialisation). Que tout enseignement s'incarne dans un contexte. Que ce contexte est obligatoirement politique (et non politisé). Que le témoignage de l'Histoire (le devoir de mémoire) est un outil d'éducation au respect de l'autre et à la tolérance. … Mais est-ce bien utile ?

Certains pensent que nous n'envisageons l'histoire qu'au travers de la seule tragédie juive ? Comment leur dire que c'est la troisième année que dans l'une de mes classes, un élève a eu des membres de sa famille internés au camp de Jargeau réservé aux Tsiganes. Que cette coïncidence valait bien une visite en dépit de vos accusations infondées.

 

« Le génocide vendéen est lui par contre complètement occulté ! »

« J’avoue que j’en suis devenue agacée, car il s’agit toujours et encore, 68 ans après, de placer au pinacle des morts les mêmes Juifs. 
Personne ne semble se rappeler qu’il y a eu pendant cette guerre 60 000 000 morts et que les juifs n’en représentaient que le dixième.
 Oui, l’horreur se trouve dans le fait que cette tuerie était dirigée contre un peuple et qu’elle a été industrialisée, mais on oublie volontiers que les roms, les tsiganes étaient visés de la même façon, pourtant personne ne parle d’eux, ne visite leur lieux de mémoire. … Ne vous plaignez pas, ce devoir de mémoire, c’est vous qui l’avez imposé autoritairement et vos élèves ne se sont pas si mal conduits. Prenez un peu de recul sur vos propres sentiments et motivations.
 Pourquoi vouloir leur faire adopter un comportement stéréotypé alors qu’ils ne sont pas concernés par des événements anciens pour eux ? »
 



« 

Je remercie vraiment le ciel d’être né assez tôt. J’ai ainsi pu échapper, en tant qu’élève, à la corvée de tels « déplacements » imposés par le pouvoir politique. C’eût été une véritable épreuve.
J’ai même entendu dire que le pèlerinage en Pologne à Auschwitz était devenu fort commun. (bizarrement, il faut alors employer le nom allemand, mais attention, il ne faut pas parler pour autant de Stettin, Breslau, Danzig ou Königsberg...)
A quand les déplacements au Mur des lamentations, dans le beau pays démocratique de Bibi ? (le seul pays au monde, avec l’arrière-cour US, où la torture est tout à fait légale. »

 

Le devoir de mémoire n'est exclusif de personne, d'aucun génocide, d'aucun drame. Qu'il s'exerce aussi sur des faits positifs (les Justes, les Allemands ayant sauvé des juifs, ....). Que nul peuple civilisé ne devrait aujourd'hui, par son attitude, ignorer les leçons de l'Histoire lorsqu'il agit au présent. …

D'autres viennent déverser leur venin en toute liberté. Des propos qui me glacent, sont porteurs de bien des dérives possibles, de bien des inquiétudes. J'ai peut-être tort de douter de l'Humanité, j'interprète sans doute beaucoup trop des propos lâchés simplement par provocation ou stupidité, désir de se distinguer ou volonté de nuire par piteux calcul. Si c'est le cas, j'en serais heureux. Je vous laisse juge.

 

« Se rappeler, toujours se rappeler… Ça fait 70 ans maintenant, il serait peut-être temps d’oublier. Pourquoi cultiver ainsi une mémoire qui humilie les français ? ... La France était à Londres et dans les maquis.



« Non faut pas tout mélanger.... Le soucis, c’est la récupération et l’utilisation de l’Histoire

par certains aujourd’hui.
Déjà, il semble que seuls les juifs ont été victime de tonton Adolf. 
Et pour

achever de vous convaincre, essayez de critiquer Israël ! »

"Le Cambodge des Khmers
, 
Sabra et Chatila
, 
Le Rwanda
 , Srebrenica


Il n’ y a pas de couleurs, de nationalités, de religions qui tiennent, tout cela n’est que prétexte..


Il n’ y a que des raclures en costume cravate, en burnous, ou en tongues qui n’ont aucun respect pour l’humain..
Et ces ordures doivent être éliminées ! »

« Ce professeur, en bon laquais du Judéo américano mondialo capitaliste, joue sur l’émotionnel pour faire passer son bourrage de crane abusant de son pouvoir ! Il brosse ses supérieurs dans le sens du poil veut finir inspecteur et ne plus avoir à supporter les élèves. »


« Les juifs aussi doivent s’habituer à nous ressembler... Cela fait longtemps qu’on l’attend...
faut pas y compter ! cela fait 4500 ans qu’ils ont cette religion qui consiste justement à être à part (peuple élu ) avec vocation à en...er les goys ! 
l’ignorer ou le minimiser conduit à ne rien comprendre à la politique !
la mémoire de la shoa permet d’occulter/absoudre le génocide qu’il pratique en Palestine ! »

« Si vous souhaitez que votre démarche réussisse, voila ce que je vous conseille ;
Emmenez les gosses au Vel, d’Hiv...
Puis à Dachau ou Auswitch...
 Et enfin à Gaza...
Réussite assurée. » 


« C’est votre attitude qui est déprimante, l’OTAN a remplacé le III Reich et vous ne vous en rendez même pas compte, tant vous êtes focaliser sur le passé. »

À ceux-là que répondre ? Rien sans doute. Les plaindre sincèrement, comprendre comment ils peuvent en arriver à écrire de telles horreurs est déjà bien compliqué. Il vaut mieux les laisser à leur haine.

Heureusement il y eu d'autres commentaires, des encouragements ou des propos plus nuancés. Est-ce que ces intervenants sous-couvert d'anonymat, sont sincères ? Profitent-ils du masque pour jouer un rôle ? Pensent-ils vraiment tout ce qu'ils écrivent ? Comment peuvent-ils pour certains écrire des choses qui relèvent de l'insulte et parfois du délit ?

Cette tranche de vie du Web est à mes yeux exemplaires des dérives d'une liberté pourtant si bénéfiques à bien des égards. Il faut savoir que nous pouvons recevoir de tels propos, qu'il faut en accepter l'existence comme une trace profonde des failles de notre société. Je me demande bien sûr comment va être reçu ce billet sur le site même d'où sont tirés ces merveilles de la pensée humaine. Mais, reculez devant la nécessité de faire savoir serait une faute que je me pardonnerai pas.

Dubitativement leur.

Vidéo pour supporter un peu !


Moyenne des avis sur cet article :  2.66/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

183 réactions à cet article    


  • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 08:54

    Tous 


    Je remercie tous les contributeurs à ce billet.

    Vos réactions en disent long sur le malaise de notre société et le danger de plus en plus menaçant de retomber dans des travers inquiétants.

    • Shawford Shawford42 1er février 2013 08:59

      Si je te dis, moi, qu’il n’y a aucun risque que pour que cela arrive à nouveau (inside AV dans un premier temps), tu me crois, Nabum ?


    • Aldous Aldous 1er février 2013 09:24

      Le malaise dans la société vient d’une saturation de la compétition victimaire.


      Le fonctionnement normal de la démocratie est détournée par le système de légitimation des volontés de minorités sur la majorité fondé sur la prétendue légitimité supérieure des victimes sur les citoyens ordinaires.

      Ainsi, les compositions de gouvernement comme les plateaux de TV se sont transformés en casting victimaire.

      Des représentants des victimes de la shoa côtoient les représentants des victimes de la phallocratie, des victimes de l’esclavage, des victimes de la colonisation, des victimes de l’homophobie...

      Les représentants en question n’ont pas besoin d’avoir subis la discrimination eux mêmes, juste d’en avoir l’appartenance communautaire supposée.

      Pas plus qu’il n’on besoin d’être intelligents, honnêtes ni même porteur d’un projet politique...

      Evidemment tout cela est positif puisqu’il s’agit d’empêcher les hommes, blancs, chrétiens, hétéros de les opprimer car chacun sait que ce sont forcément des nazi esclavagistes intégristes violeurs phallocrates et homophobes.

      Bon, ben c’est pas tout ç mais faut que j’aille m’occuper de mes esclaves, taper ma femme, gazer quelques juifs, brûler des hérétiques et empêcher des homos d’enfanter...

      Ca occupe.




    • jmdest62 jmdest62 1er février 2013 09:39

      @ l’auteur

      Le « devoir de mémoire » serait un concept intéressant si la « Mémoire » qu’on essaye de nous imposer n’était pas sélective : par exemple parle-t-on à nos bambins de la traite des noirs en précisant que des français ont fait fortune de ce « commerce ». ?

      enfin , la mémoire pour quoi faire ?

      Autoriser les petits enfants des martyrs d’hier à faire aux autres ce que leurs grands parents ont subi (cf Israel/Gaza)

      Hitler s’est sans doute cru plus malin que Napoléon lorsqu’il s’est aventuré en Russie. !!!!!

      Napoléon n’ a-t-il pas rétabli l’esclavage etc...etc...

      je suis sur que vous avez en tête plus d’exemples que moi qui démontrent que la mémoire ne sert à rien devant l’ambition et la vanité des puissants.

      vous avez écrit dans un article précédent :

      ".....Comment une grave crise économique (1929) a permis l’arrivée du fachisme et d‘idées racistes ? Comment des populations ont-elles été désigné comme responsable de la crise ?
      Comment un discours de ségrégation a-t-il pu s’installer dans les esprits ?
      C’est certain, ça ne doit absolument pas concerner les jeunes de 2013 ! ......« 

      tout ceci on vous l’avez( comme à moi ) expliqué quand vous étiez plus jeune ....qu’avez vous fait ou pu faire pour que cela ne se reproduise pas ...comme moi rien ! parce que comme moi vous avez cru qu’un homme averti.....et vous avez fait confiance à vos élus , funeste erreur !

      En même temps , je le déplore , mais devant la »télé« vous faites plus le poids , au lieu de leur apprendre à se souvenir et de participer à ce que je considère être du »bourrage de crâne" apprenez leur à avoir un esprit critique et à déceler ce qui peut être vrai dans le fatras d’informations qu’on leur balance tous les jours.

      cordialement

      @+


    • jmdest62 jmdest62 1er février 2013 10:29

      @ l’auteur

      ".....Vos réactions en disent long sur le malaise de notre société et le danger de plus en plus menaçant de retomber dans des travers inquiétants....."

      Vous êtes aveugle et sourd !.....le danger n’est pas menaçant .. il a toujours été présent :

      bombes atomiques Hroshima Nagasaki
      Apartheid en Afrique du sud
      Utilisation de l’agent orange au vietnam
      Génocide au rwanda
      etc.... 

      J’aimerais savoir ce que vous répondrez à vos élèves s’ils vous interrogent sur ce qui s’est passé en Lybie et ce qui passe actuellement en Syrie.......

      @+


    • Shawford Shawford42 1er février 2013 10:40

      Étonnant que Nabum ne soit pas là pour répondre right time rigt place ce matin smiley


      (s’il est en cours, toutes mes excuses bien évidemment)

    • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 10:58

      Shawford42


      Effectivement les Roms ne subissent pas un traitement certes moins violent mais tout aussi peu respectueux !

    • Shawford Shawford42 1er février 2013 11:01

      Nabum, jusqu’à preuve du con traire, nous sommes tou(te)s des voleurs de poules !


    • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 11:06

      jmdest62


      Peut-on attendre quoi que ce soit d’un enseignant aussi médiocre et partial que moi ?



    • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 11:12

      Aldous


      De l’abus nait forcément bien des malaises !

    • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 11:13

      Shawford42


      De l’œuf ou de la poule qui a commencé ?

    • Shawford Shawford42 1er février 2013 11:16

      Peu importe,


      faisons-nous juste confiance.

      Surveillez juste si j’omets volontairement ou pas mes accents circonflexes, par exemple.

      Pour le reste, ça roulera toujours entre nous, ma poule smiley

    • jmdest62 jmdest62 1er février 2013 11:25

      @ l’auteur

      « ...Peut-on attendre quoi que ce soit d’un enseignant aussi médiocre et partial que moi ?... »

      Vous vous auto-flagellez car vous savez que La victime attire toujours la sympathie ........

      je n’ ai jamais écrit que vous étiez médiocre et partial ... en plus d’une manipulation vous faites donc un procès d’intention.....

      pas très objectif tout ça !

      @+


    • jmdest62 jmdest62 1er février 2013 11:40

      @ l’auteur

      "....J’aimerais savoir ce que vous répondrez à vos élèves s’ils vous interrogent sur ce qui s’est passé en Lybie et ce qui passe actuellement en Syrie.......« 

      pourquoi ne pas vous exprimer sur ces sujets ......

       »Hé m’sieur vous nous avez dit (lors de la visite du mémorial) qu’il fallait se souvenir pour ne pas recommencer les mêmes conneries....c’est quoi cette embrouille ...Sarko il l’a pas visité le mémorial ? la mémoire c’est pas pour tous et pour tout ? expliquez moi m’sieur !

      @+


    • Hermes Hermes 1er février 2013 11:48

      Bonjour Nabum,

      Ma mémoire c’est intéressant, mais si on arrivait à se souvenir de tout, on s’apercevrait que toutes les idéologies, toutes les religions produisent à certains moment des dérives inacceptables, et il y a toujours des gens qui nient ces dérives dans leur mémoire.

      Le problème n’est pas le devoir de mémoire, mais la dépendance et l’identification à la mémoire : certains s’identifient à des faits historiques, en occultant d’autres faits, certains s’identifient à une mémoire déformée de ces faits, c’est toujours de la mémoire, avec ses faces positives et ses faces négatives. Chacun intérprète avec sa grille...

      La liberté et le respect de soi-même et de l’autre sont toujours à reconstruire dans le présent, qui est la seule réalité. Le passé sert toujours à justifier son absence de présence. Et celle-ci ne se résoud pas par la mémoire, ni celle de faits ni celle d’une idée....

      Bonne journée.


    • jmdest62 jmdest62 1er février 2013 11:52

      « ...De l’abus nait forcément bien des malaises !
      De l’œuf ou de la poule qui a commencé ?
      N’ajoutez pas au mépris la diffamation
      Exercez votre esprit critique sur l’analyse de vos avatars !.... »

      Vous êtes plutôt laconique dans vos réponses (vous êtes prof ?!!) ... en fait , pour vous il n’y a pas débat juste « votre avis » que je respecte même si je ne le partage pas ...je n’aurais pas aimé être dans votre classe

      @+


    • Aldous Aldous 1er février 2013 12:11

      Il ne s’agit pas d’un abus mais d’un systeme.


      Quand un lobby a compris comment marche le systeme il se choisis un cause victimaire et fait avancer ses interets en les dissimulant derriere ce caravent de bons sentiments qui transforme miraculeusement l’argent de la corruption politique en donnation de bienfaisance.



    • La mouche du coche La mouche du coche 1er février 2013 12:37

      Je ne comprends pas pourquoi les commentateurs s’enervent sur l’auteur. Il se présente comme un boni-menteur, et il l’est effectivement. Où est le problème ? 

       smiley

    • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 13:19

       jmdest62


      L’objectivité semble être une qualité en voie de totale disparition !

      Pourquoi échapperai-je à la chose ?

    • DSKprésident 1er février 2013 18:34

      Abraham Drucker vous connaissez ?

      il parait qu’il y était au Vel d’hiv...

      Israel vous connaissez : ceux qui organise le génocide des palestiniens depuis 60 ans, et qui pratiquent l’apartheid (voir rapport de l’ONU de cette semaine).

      Votre « devoir de mémoire » ne sert qu’a masquer ces horreurs, et nous, français, on ne se sent pas coupables, car nous aussi on a eu des grand-pères et grand-oncles qui sont morts en camp de travail (mais on en a pas fait un business - dixit Claude Sarraute)...

      Et votre harcèlement à ce sujet commence à gonfler (plus de 105 programmes TV toutes chaines confondues l’an passé sur la 2nde guerre mondiale !).

      Chacun son opinion, on est pas obligé d’adhérer à celles des sionistes des défenseurs d’Israel...


    • Aldous Aldous 1er février 2013 19:51

      Arte a diffusé le mois dernier un ’’documentaire’’ sur le soutiens presumé des palestiniens à Hitler.


      J’y ai appris à mon tres grand ettonnement que Hitler avait encerclé Jerusalem pat la conquete de la Crète, de l’Afrique du nord et du Caucase.

      On y montrait des ’’resistants’’ juifs qui revenaient du front dans leurs kiboutz pour se refaire une santé avant de retourner defendre Israel contre l’avancée Nazie.

      Le devoir de memoire sans doute...

    • Shawford Agoranymous42 1er février 2013 19:55

      La mémoire doit tenir compte de l’anticipation Aldous.


      Et tout me plait pas dans les tiennes, sais tu pourquoi ?

      T’as 45mn pour rendre ta copie.

      PS : je vais prendre un vrai apéro à votre santé, @+

    • appoline appoline 1er février 2013 20:49

      Vous nous bassinez avec le vel d’hiv, Auchwitz et autre. L’histoire ne vous a servi à rien au vu de ce que vous faites en Israel et vous voudriez qu’on continue à vous plaindre. Quelle plaisanterie !


    • Rounga Roungalashinga 1er février 2013 21:12

      Arte a diffusé le mois dernier un ’’documentaire’’ sur le soutiens presumé des palestiniens à Hitler.

      Effectivement, on apprend des choses étonnantes sur Arte. L’autre jour, ils ont prétendu que la rupture du barrage de Malpasset était un coup des terroristes du FLN. On se demande où ils sont allé chercher ça.


    • Chamiot 2 février 2013 00:23

      @ à Nabum

      Vous écrivez :

      L’objectivité semble être une qualité en voie de totale disparition !  Humour ?

      Pourquoi échapperai-je à la chose ? Conditionnel et pas futur = « échapperais-je »

      Par ailleurs, vous me félicitez pour ma lucidité.
      (dans votre premier article...Plût à la censure des auteurs et du chef que je puisse ainsi, moi aussi, m’épancher sur Agoravox !)

      J’aspire l’encens mais je n’y suis pour rien et même, puis-je le dire, ...j’aimerais être comme vous, puisque je suppose qu’à ce moment précis, je ne comprendrais plus rien à tout ce qui me tourmente et que je trouverais alors ma joie dans quelques heures hebdomadaires « d’enseignement » moderne, et de longs voyages humanistes vers des camps reconstruits.


    • Rounga Roungalashinga 1er février 2013 09:16

      Je trouve particulièrement frappant qu’un enseignant vienne parler du « devoir de mémoire ». Le rôle du professeur est de délivrer un savoir objectif, en l’occurrence l’Histoire. On me répondra que l’Histoire n’est jamais objective, mais cela n’empêche pas d’enseigner des faits, car c’est l’interprétation de ces faits et les liens de causalité qu’on établit entre eux qui sont subjectifs, pas les faits en eux-mêmes. Voilà ce qu’est l’Histoire et que devrait transmettre l’école. Mais qu’est-ce que la mémoire ? La mémoire n’est pas une catégorie du savoir, mais appartient au domaine de l’affectif, du ressenti, du vécu. La mémoire est toujours subjective, elle change en fonction des individus, mais également elle change chez un individu au cours de son existence. Il est par conséquent évident que la transmission d’une mémoire se rapproche soit de la propagande, soit d’une conception tribale de la transmission du savoir, où les anciens rapportent aux jeunes leur vision du passé. Dans tous les cas, on est loin de l’universalisme que l’école républicaine est censée représenter. Comment donc un enseignant peut-il prétendre que cela doive faire partie d’un programme ?

      On me répondra que c’est afin que les évènements ne se reproduisent pas. C’est justement ainsi que les évènements se reproduisent. Ce qu’il s’agit de savoir pour éviter une répétition de l’Histoire, c’est l’enchaînement des évènements qui ont amené, politiquement, économiquement, socialement, idéologiquement, à un évènement donné. Comment expliquer la montée du nazisme sans parler des conséquences de la première guerre mondiale, du traité de Versailles, de la crise économique de 29 ? Sans cela, la seule explication possible est d’ordre psychologique : c’est la haine, rien que la haine. Une vision affective et irrationnelle de l’Histoire qui empêche de rien comprendre, qui justifie le recours à cette notion de « mémoire », et qui sous-entend qu’il faut formater les esprits et les coeurs de nos citoyens pour leur éviter de sombrer dans cette fameuse haine inexplicable. L’idéologie officielle considère qu’expliquer, c’est excuser, alors que quand on explique, on n’excuse rien : on dit simplement comment les choses se sont passées. Et l’idéologie officielle veut surtout ne jamais pardonner.

      Cette remarque de pur bon sens, qui ne contient aucun antisémitisme, justifie les commentaires que vous brocardez dans votre article.

      Honte à vous.


      • Rounga Roungalashinga 1er février 2013 09:35

        Quand je vais sur l’article dont il est question, je ne trouve pas les commentaires que vous citez. Les avez-vous censuré pour mieux les exposer ici comme sur un tableau de chasse ?


      • jmdest62 jmdest62 1er février 2013 10:11

        @ Roungalashinga

        on devrait substituer le « devoir de comprendre » au « devoir de mémoire »

        complètement d’accord

        @+


      • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 11:00

         Roungalashinga 


        J’ai l’honneur de figurer dans votre liste des indésirables ! La honte que vous prétendez m’attribuer devient ma gloire. Merci à vous !

      • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 11:04

        Monsieur


        N’ajoutez pas au mépris la diffamation

        Jamais je ne censure un commentaire, c’est ainsi que je conçois la liberté. Je n’ai nulle leçon à recevoir de vous et tous les commentaires sont visibles ici :



      • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 11:07

        jmdest62


        Exercez votre esprit critique sur l’analyse de vos avatars !

      • Shawford Shawford42 1er février 2013 11:09
        C’est Nabum
        J’espère ne jamais à avoir à percer le votre, promis smiley

      • Rounga Roungalashinga 1er février 2013 11:11

        Cher Nabum, j’aurais préféré que vous dévelopassiez des arguments pour me montrer en quoi les miens étaient faux. Ainsi, je me retrouve honni à vos yeux à cause d’un commentaire argumenté. Les arguments qui y étaient présentés étaient-ils justes ou pas, apparemment là n’est pas la question pour vous. Ca ne fait que grandir la honte qui est la vôtre et que pourtant vous ne ressentez pas.


      • Rounga Roungalashinga 1er février 2013 11:13

        Veuillez m’excuser pour mes insinuations. Je m’étais trompé d’article.


      • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 11:15

        Roungalashinga 


        Je n’entrerai pas dans le débat maintenant !

      • Rounga Roungalashinga 1er février 2013 11:34

        Eh bien j’espère que vous le ferez plus tard.


      • Shawford Shawford42 1er février 2013 11:37

        Moi, je lui souhaite pas avec un tel GRAS du BIDE smiley









        smiley

      • ARMINIUS ARMINIUS 1er février 2013 09:39

        Le devoir de mémoire est le moins qu l’on puisse faire eu égard à l’horreur de la barbarie quelle qu’elle soit. Elle est du rôle de l’enseignant, des parents, des éducateurs etc...et ne doit plus être axé sur la repentance après que les générations concernées aient disparu. Ces générations ont d’ailleurs été très silencieuses par rapports aux générations suivantes...il y a donc un manque d’informations à rattraper, c’est le travail des historiens...et des enquêteurs : pour exemple une commission allemande s’est déplacée cette semaine à Oradour -sur-Glane . Son but étant de faire condamner six anciens de la division « Das Reich » qui ont participé au massacre et qui vivent tranquillement dans la région de Dortmund...


        • jmdest62 jmdest62 1er février 2013 10:33

          ".....Son but étant de faire condamner six anciens de la division « Das Reich » qui ont participé au massacre et qui vivent tranquillement dans la région de Dortmund...« 

          ça c’est du   »devoir de justice"

          @+


        • C'est Nabum C’est Nabum 1er février 2013 11:19

          Josette et Georges.

          Finissez d’entrer malgré la pluie !




          Je marchais depuis bientôt quatre heures, j’avais traversé trois villages et nul caboulot ne s’était offert à mon envie de boire enfin un petit café réconfortant. Je ne vais pas revenir sur cette désertification intérieure qui prive nos campagnes de petits espaces commerciaux. Elle m’inquiète grandement sur le devenir d’un pays qui ignore à ce point son espace traditionnel.


          J’en étais là de mes pensées lorsqu’au détour d’un virage,j’aperçus une fermette sage et modeste qui donnait signe de vie. Mon bidon était vide, il est souvent le parfait truchement à la rencontre impromptue, il fut cette fois le sésame d’un grand moment de bonheur.


          Celle que bientôt j’appellerai Josette était au seuil de sa porte. Elle m’offrait l’occasion espérée depuis si longtemps de réclamer cette eau qu’à plusieurs reprises, hélas, sur ce chemin, de pauvres gens ont eu l’indignité de me refuser.


          Josette n’est pas de ce marbre froid, la peur, depuis longtemps n’a plus de place chez elle. Elle m’accueillit avec cette merveilleuse phrase qui illumina mon périple : « Finissez d’entrer ! »

          La glace était brisée, le marcheur dégoulinant de pluie n’effrayait pas la vieille dame. Elle s’offusqua même que je quitte mon sac à dos devant le pas de sa porte.


          La gourde remplie, elle appela Georges qui fit son apparition avec la démarche mal assurée de ceux qui ont beaucoup vécu. Un sourire, un mot gentil, la jeunesse du cœur n’a vraiment rien à voir avec les outrages du temps. Me sentant en lieu d’humanité, je me permis de dire :

          «  Si j’osais, je vous demanderais bien un café ! ». La formule est un peu cavalière mais elle n’offusqua pas mes hôtes de l’instant. Au contraire, elle fut suivie d’un « Asseyez-vous donc ! » qui ouvrit la porte des confidences à venir.


          J’évoquai alors les difficultés rencontrées sur la route pour obtenir pareil accueil. Georges me répondit avec bonhommie : « Moi, j’ai été déporté. Le père de Josette a été fusillé. Maintenant, plus rien ne peut nous faire peur. L’hospitalité est pour nous, un devoir sacré ! »


          Mon petit calepin rouge fit son apparition sur la toile cirée. Je demandai l’autorisation de prendre des notes, ce qui me fut accordé tout aussi facilement que le café. Durant plus de trois heures, mon stylo noircit le papier humide, Josette pleura souvent, Georges s’émut aussi, tous les deux chantèrent parfois et je fus convié à déjeuner pour poursuivre la conversation entamée.


          Mon chemin voulait remonter l’histoire ancienne. Je croisai brutalement la folie des hommes, la barbarie la plus monstrueuse que le siècle dernier ait pu enfanter. Georges et Josette en furent les malheureuses victimes. Pourtant, rien n’a retiré en eux leur merveilleuse humanité.


          Au terme du récit qui va suivre, quand plein de regrets, il me fallut les quitter, je ne pus dire, après avoir salué Georges et embrassé Josette : « Merci mille fois pour votre accueil et votre incroyable gentillesse. Vous venez de donner justification à mon voyage. Vous êtes l’honneur de ce pays ! »



          Le feuilletoniste laisse parfois son auditoire en suspens, il s’assure ainsi une audience attentive et souvent captive pour le prochain épisode. Je ne résiste pas à cette tentation coupable. Je ne vous imposerai cependant ni page de publicité ni pirouette formelle. À bientôt.



          À-suivrement vôtre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès