Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Une offre d’emploi « coquine »

Une offre d’emploi « coquine »

Pôle emploi « rabatteur » pour messagerie rose à en croire certains syndicats et médias....

Une offre d’emploi « d’animatrice pour messagerie rose » parue à pôle emploi fait des remous.

On peut lire par exemple dans le Point "Pour Philippe Sabater, de la FSU, le service public "sert de rabatteur" à un employeur ...., "c’est la désorganisation de Pôle emploi qui est à l’oeuvre ici et les conditions extrêmes de travail que les collègues subissent. On nous demande d’être des shivas (la déesse hindoue pourvue de multiples bras, ndlr). Les dérives viennent de là".

Stéphane Guillou de la CGT a également déclaré "On ne peut pas dire qu’il y ait prostitution, mais c’est limite, on ne sait pas ce qu’il advient derrière". il ajoute "’il y a aussi des limites à ce qu’on peut considérer comme une offre raisonnable d’emploi".

Quant aux médias pour attirer les lecteurs ils n’hésitent pas à faire des titres racoleurs  : on peut lire par exemple dans le Parisien " quand pôle emploi propose de devenir strip teaseuse..."

Bref vous l’avez compris une offre d’emploi qui excite médias et syndicats.

Non je ne fustigerai pas Pôle emploi pour avoir diffusé cette offre.

En revanche je donne un coup de griffe aux médias qui n’hésitent pas à grossir par des titres plus que douteux une affaire qui ne mérite même pas une ligne dans la rubrique des chiens écrasés et les syndicats qui l’instrumentalisent pour mettre en exergue les dysfonctionnements de pôle emploi....

Voici les éléments de cette histoire que je trouve assez amusante !.

chat-coquin.jpgUne jeune Parisienne qui cherche un emploi de webmaster depuis deux ans pianote sur le site de Pôle et découvre une offre d’emploi dont l’intitulé est le suivant :

Animations de chats pour adultes (messagerie rose), travail de jour ou de nuit - débutants acceptés - rémunération entre 1 400 € à 2 000 € avec des primes - contrat à durée indéterminée.

La jeune femme qui n’est pas mineure et on peut l’espérer qui est dotée d’une certaine intelligence postule en toute connaissance de cause ....

En effet elle déclare au Parisien " J’ai été très surprise mais j’ai quand même postulé. Je cherche du travail. Animer un chat, même rose, ne demande pas une grande implication ".

Elle envoie son CV… et reçoit un coup de téléphone " Mon interlocuteur m’a immédiatement expliqué que je n’utiliserai pas de clavier, mais un téléphone ou une webcam pour des rapports coquins."

Elle ajoute " mon interlocuteur m’a indiqué qu’il faudrait que je porte une nuisette et que je fasse le genre de truc qu’on fait pour son petit copain. Puis, si le client est d’accord, je devrais « m’effeuiller » comme une strip-teaseuse. Perruques et maquillage sont plus que conseillés."

Et l’interlocuteur de préciser " que le numéro de téléphone qui permettrait aux hommes d’avoir accès à la jeune femme ne se trouvait que dans des magazines très hard, du genre de ceux que les kiosquiers gardent bien cachés. "

Nous pouvons lire dans le Parisen "C’est ultra-choquant. La frontière avec la prostitution n’est vraiment pas loin et cette offre d’emploi se trouve sur le site de l’Etat ! La dérive est énorme."

Selon pôle emploi l’annonce est légale.

En revanche les syndicats mettent en avant la morale " Même si c’est un travail autorisé, personne ne voudrait que sa fille le pratique, rétorque le Syndicat national unitaire (SNU) Pôle emploi. Il est vraiment regrettable que le site en vienne à publier de telles offres. Mais les conseillers n’ont plus le temps d’aller chercher eux-mêmes des offres d’emploi intéressantes dans les entreprises… Du coup, le site est à l’affût de tout..."

Que penser de cette affaire ?

La première question qui vient à l’esprit est celle de la légalité d’une telle offre d’emploi.

La seconde celle du rôle et de la responsabilité de pôle emploi .

D’une manière générale les textes interdisent les offres discriminatoires c’est-à-dire conditionnant l’accès à un emploi à certains critères : l’origine, le sexe, les moeurs, la situation familiale, la grossesse, la race, l’ethnie ou la nation, les opinions politiques, les activités syndicales ou mutualistes, les convictions religieuses, l’état de santé, le handicap, les orientations sexuelles, l’âge, l’apparence physique, le patronyme, les caractéristiques génétiques.

Le fait de porter une mention discriminatoire dans une offre engage la responsabilité civile et pénale des personnes morales (entreprise , recruteur, site Internet, établissement de travail temporaire…) ainsi que des personnes physiques concernées (annonceur, diffuseur, personne qui enregistre, contrôle ou valide l’offre avant sa mise en ligne…).

Je n’ai pas eu accès directement à l’énoncé de l’offre , toutefois selon les informations dont je dispose l’offre ne comporte aucun caractère discriminatoire .

Concernant le critère lié au sexe je serai plus prudente car si l’annonce fait référence à une "animatrice " nous pourrions considérer que l’annonce est discriminatoire car le libellé aurait dû être le suivant : cherche animateur, animatrice...( le code du travail permet de faire référence au sexe recherché pour les artistes ayant à interpréter un rôle féminin ou un rôle masculin, les mannequins chargés de présenter des vêtements ou des accessoires, les modèles masculins et féminins posant pour des peintres ou des sculpteurs..)

Mais force est de constater que médias et syndicats se sont placés sur un autre terrain : celui des bonnes moeurs et de la morale !

La déclaration de Stéphane Guillou de la CGT est limpide : "On ne peut pas dire qu’il y ait prostitution, mais c’est limite, on ne sait pas ce qu’il advient derrière". il ajoute "’il y a aussi des limites à ce qu’on peut considérer comme une offre raisonnable d’emploi"

Les syndicats ne dénoncent pas l’offre d’emploi en elle même car animer un chat coquin n’est pas illicite pour une personne majeure.

Les syndicats dénoncent en fait l’attitude de Pôle emploi qui n’a pas discerné les caractéristiques pour le moins particulières et douteuses du poste à savoir faire du strip tease coquin par webcam....

Si faire du strip tease coquin peut être considéré par certains comme contraire à la morale il ne s’agit pas de prostitution qui rappelons le est le fait de se prêter moyennant une rémunération à des contacts physiques de quelque nature qu’ils soient afin de satisfaire les besoins sexuels d’autrui.

Pourtant médias et syndicats franchissent aisément le Rubicon en accusant Pôle emploi de diffuser des offres d’emploi choquantes à la limite de la prostitution...

A cela je dis non mille fois non car le raccourci se situe quant à lui à la limite de l’honnêteté intellectuelle.

Pour quelles raisons ?

Les offres d’emploi peuvent être déposées directement sur le site par les employeurs. Le rôle de pôle emploi est de vérifier en premier lieu si l’annonce ne comporte pas des mentions discriminatoires et illégales car sa responsabilité civile et pénale pourrait être engagée en cas de diffusion d’une telle offre.

Pôle emploi donne aux employeurs des conseils pratiques pour rédiger des offres dans le cadre de la légalité en diffusant un guide pratique du recrutement que chaque employeur peut télécharger.

Doit -il pour autant vérifier les caractéristiques du poste ?

La réponse est sans aucun doute OUI pour une bonne adéquation entre l’offre et la demande et ce même en cas de dépôt par l’employeur de l’offre !

Cette mission fait partie du rôle du conseiller "Conseiller les entreprises en tant que spécialiste en recrutement depuis l’analyse du besoin jusqu’à la sélection des candidats aux profils adaptés "

Nous pouvons également lire sur le site de pôle emploi : " Issu de la fusion de l’ANPE et des Assédic, Pôle emploi propose des services renforcés plus performants aux demandeurs d’emploi, qu’ils soient indemnisés ou non, et aux entreprises. Grâce à une personnalisation renforcée de ses services, Pôle emploi permet une plus grande adéquation entre l’offre d’emploi et la demande. Les conseillers Pôle emploi accompagnent les entreprises dans leurs recrutements : de la simple parution de l’offre à l’assistance au recrutement, de la présélection des candidats au suivi durable dans l’emploi. "

Selon les dispositions du code du travail toute allégation fausse ou susceptible d’induire en erreur le candidat en ce qui concerne l’existence, l’origine, la nature et la description de l’emploi offert, la rémunération, les avantages annexes proposés et le lieu de travail figurant dans une offre est interdite et punissable.

Nous voyons bien que le conseiller doit se montrer particulièrement vigilant !

Force est de constater que vérifier l’exactitude des caractéristiques d’un poste devient une mission impossible lorsque l’employeur est de mauvaise foi et fait sciemment de fausses déclarations comme c’est le cas semble-t-il dans l’affaire qui nous préoccupe.

Les omissions ou descriptifs édulcorés et/ou fallacieux de postes sont innombrables !

Les médias et syndicats pointent-ils du doigt des offres d’emploi de barmaid alors que les postes consistent dans certains bars à " divertir de manière rapprochée le client " s’offusquent-ils des postes de masseurs , masseuses ou d’esthéticiennes qui prévoient dans certains centres des extras ( massages érotiques par exemple )... des postes d’administratifs dans des agences qui proposent du tourisme sexuel  ?

Si nous voulons aller plus loin que dire encore des stages qui sont de véritables emplois, des CDI qui sont en fait des emplois précaires et des emplois précaires qui couvrent des emplois pérennes etc...

Il est vrai que dans ces cas les bonnes moeurs sont protégées à défaut de la morale et de l’ éthique !

A trop tirer sur le pianiste nous risquons de faire le jeu de ceux qui veulent transférer les missions de Pôle emploi à des organismes privés et ce au grand dam des chômeurs....et des contribuables....
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • COLONEL KURTZ 9 février 2010 10:57

    j’adore la photo qui illustre l’article.
    Qu’en pense P.V ???


    • zadig 9 février 2010 11:45

      Manifestement c’est un leurre d’appel.


    • bonnes idees 9 février 2010 11:23

      Je ne sais pas si le slip a le droit de vote mais en tout cas il est bien rentré dans l’urne.


      • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 18:26

        je suis persuadée que vous auriez mis la main pour l’aider !!!!


      • Arcane 9 février 2010 18:40

        A l’auteur,

        Cette illustration n’est pas sans fondement : elle rehausse votre argumentation en lui donnant un souffle nouveau. 



      • bonnes idees 9 février 2010 19:10

        force est de constater que ces Messieurs louchent plus sur la petite culotte que sur la teneur de mes propos.
        Voud dîtes « petite culotte » ? Il y a bien plus petit que ça.


      • SANDRO FERRETTI SANDRO 9 février 2010 11:32

        On comprend aussi pourquoi un tel « article » a été propulsé « céant » ( à cause du séant ci -dessus, sans doute) en « une » clignottante d’Avox sitôt publié, sans référence au nombre de lectures ou de réactions.
        Bon, je vous laisse, je continue à me promener dans la galerie marchande et ses attrappe-gogos...


        • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 18:26

          Sandro

           platitude des mots et de l’intelligence Sandro !


        • brieli67 14 février 2010 16:08

          Madame

          Vous avez à trouver au quotidien chaussures aux pieds cagneux/ses et hypercagneux/ses ?
          Quel challenge !
           


        • sleeping-zombie 9 février 2010 11:39

          Je crois que tu omets surtout un point essentiel : un chômeur qui refuse trop souvent une offre d’emploi peut se voir radié (et perdre ses indemnités). Je crois que c’est dans ce cadre là qu’il faut replacer la citation :

          La déclaration de Stéphane Guillou de la CGT est limpide : "On ne peut pas dire qu’il y ait prostitution, mais c’est limite, on ne sait pas ce qu’il advient derrière« . il ajoute  »’il y a aussi des limites à ce qu’on peut considérer comme une offre raisonnable d’emploi"

          Je ne connais pas précisément sur quels critères une offre d’emploi est considérée comme raisonnable au pôle emploi, mais a priori on peut considérer que toute offre diffusée par le site en fait partie, donc est susceptible d’être proposée à un chômeur par son conseiller, et en cas de refus provoquer une radiation des listes... d’où l’interrogation...


          • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 14:44

            sleeping zombie

            je ne fais pas de pub pour mon site mais aller voir dans la catégorie chômage et vous aurez la réponse
            j’ai fait de nombreux articles sur le sujet
            amicalement


          • harryposter harryposter 9 février 2010 16:59

            "On ne peut pas dire qu’il y ait prostitution, mais c’est limite, on ne sait pas ce qu’il advient derrière".

            On ne sait pas non plus ce qu’il advient du derriere, ou par derriere...


          • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 18:22

            Harryposter

            votre intervention est d’une finesse redoutable !!!!


          • foufouille foufouille 9 février 2010 11:52

            superbe OER ...............
            bientot l’emigration obligatoire
            tous les chomeurs chez kronfi


            • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 18:28

              Calmos
              avez vous mangé des croquettes ou des boulettes ?


            • masuyer masuyer 9 février 2010 12:18

              Bonjour Artemis

              et bravo pour ce papier.

              A force de vouloir le jeu des médias, tout ce qui communique se situe au niveau de l’émotion et de la peur. Quand il s’agit des droites, on est habitué, mais des organisations progressistes doivent se situer à un autre niveau.


              • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 14:34

                Bonjour Masuyer

                merci vous avez compris le sens de mon intervention
                force est de constater que ces Messieurs louchent plus sur la petite culotte que sur la teneur de mes propos
                amicalement


              • eugène wermelinger eugène wermelinger 9 février 2010 15:27

                @ artémis, dont le verso vaut le recto : BRAVO, je m’inscris au fan-club !

                Cordialement. 

              • brieli67 14 février 2010 16:12

                Satyre notre belle barbe !
                qu’il doit regretter le Génie son usine et ses miches à l’oeuvre.


              • bonnes idees 14 février 2010 19:09

                Quelle est belle notre « non syndiquée » la cinquantaine épanouie avec ses cheveux aux légers reflets roux.

                M’rappele quelqu’un moi.

                Scratch-Scratch.  smiley


              • Lapa Lapa 9 février 2010 13:23

                l’info était passé dans le truc gratuit metro il y a quelques jours.
                Mais là on a une belle photo en prime. C’est le côté citoyen !

                bonne journée !


                • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 14:32

                  bonjour
                  certes mais mon papier s’inscrit dans une critique des médias et des syndicats qui instrumentalisent une affaire de« chien écrasé »


                • Reinette Reinette 9 février 2010 13:40

                  Bonjour Artemis

                  souvenons-nous de cet emploi proposé par PôleEmploi en Inde, je crois, pour un salaire de misère... smiley


                  en 2009 : Pôle emploi a d’abord dû se concentrer sur l’absorption au jour le jour de l’afflux considérable des chômeurs, afin d’éviter toute rupture de charge dans l’indemnisation

                  L’aide au reclassement a été reléguée au second plan...les promesses d’une amélioration du service aux chômeurs et aux entreprises se sont envolées :
                  depuis mai 2008, le nombre de demandeurs d’emploi suivis par Pôle emploi a augmenté de plus de 300.000 ;
                  de décembre 2008 et novembre 2009, ce sont quelque 700.000 nouveaux chômeurs que Pôle emploi devait gérer

                  Année 2009 : dégradation des prestations, comme sur la formation des demandeurs d’emploi

                  Le suivi des chômeurs est réduit au minimum
                  Un chômeur doit attendre 4 mois avant l’établissement de son projet personnalisé d’aide au retour à l’emploi, même s’il bénéficie d’une convention de reclassement personnalisé, et encore 4 autres mois avant de bénéficier d’une formation.

                  le mariage ex-ANPE et ex-Assedic n’est pas une réussite

                  voir
                  http://www.lesechos.fr/info/france/020297001917-2009-a-ete-l-annee-de-tous-les-dangers.htm


                  • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 14:42

                    Bonjour Reinette

                    et tous tirent à boulets rouges sur Pôle emploi.....
                    il faut diviser pour régner c’est bien connu
                     une réforme menée à la hussarde ne peut pas être réussie 
                    ce sont les demandeurs d’emploi et les salariés de base de Pôle emploi qui en font les frais
                    amicalement


                  • Reinette Reinette 9 février 2010 16:59


                    je suis d’accord avec vous Artémis smiley


                  • le naif le naif 10 février 2010 11:35

                    @ Le furtif

                    Personne n’oblige à lire et à poster....
                    Si cet article ne vous convient pas, il y en a beaucoup d’autres, passez votre chemin, on ne peut en même temps se poser contre ADOPI LOPSI et autres CONNERIES et demander "l’immédiate mise en action des ciseaux obéissants et repentants de Gary Coupeur« 

                    La vaste toile offre à chacun l’espace pour s’exprimer et c’est très bien ainsi.... Rappelez-vous toujours : »je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez continuer à le dire", tel doit rester l’esprit du web et d’AVOX

                    Salutations Bob


                  • cambacérès cambacérès 9 février 2010 14:55

                    Ce problème récurrent ne date pas d’aujourd’hui
                    il est même aussi vieux que l’ANPE
                    il procède tout simplement d’une « course aux offres », meilleure pour les statistiques d’activité de l’nstitution que pour la lutte contre le chômage


                    • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 14:59

                      Aujourd’hui il est évident que les emplois manquent ... Pôle emploi ne peut pas les inventer
                      amicalement


                    • bonnes idees 9 février 2010 16:38

                      Mais alors pourquoi que béh donc qu’on a crée « pâle emploi » si y a pas de boulot. C’est pas le moment de depenser sans compter. C’est la crise mince !


                    • Traroth Traroth 9 février 2010 15:05

                      Vous pensez que c’est une coïncidence si l’annonce du Pôle emploi parle de chat alors qu’il s’agit en réalité de téléphone et de webcam ? Elle n’aurait sans doute pas été publiée si l’auteur de l’annonce avait précisé cela. De même que la jeune femme en question n’aurait pas répondue !
                      A partir de là, on peut effectivement dire que cette annonce est malhonnête et scandaleuse !


                      • ARTEMIS ARTEMIS 9 février 2010 18:20

                        lisez mieux mon article je le dis !


                      • Marc Bruxman 9 février 2010 19:13

                        C’eut été con de ne pas la publier, ca peut rendre service à quelqu’un d’avoir ce poste.

                        Quand au terme « chat » c’est très explicite. Aujourd’hui sur internet chat = webcam. Les mecs allait pas poster une annonce du genre « Cherche une **biiiip** pour se foutre à poil sur notre site de cul » ca n’aurait pas été très sympa quand même...


                      • brieli67 14 février 2010 16:19

                        vraiment hypocrite ce narticle
                        la réalité
                        http://www.dailymotion.com/video/x44jsa_etudiantes-prostituees_politics

                        Depuis Sarko et co, le « sujet » a disparu : le black_out !


                      • cmoy patou 9 février 2010 18:59

                        Bonjour Artémis,
                        C’est un peu çà sans être cela..  smiley

                        L’étudiant précaire. Une énorme manifestation d’étudiants a lieu à Paris contre le Contrat Première Embauche. On dénombre plus de 500 000 manifestants qui crient :

                        «  Non au CPE ! Non à la précarité ! Nous exigeons un vrai contrat pour tous !  »

                        Un patron se penche par la fenêtre, et il se dit :

                        « Cette précarité des étudiants est scandaleuse. Il faut faire quelque chose. Allez, je vais embaucher un jeune diplômé en CDI ! »

                        Il descend aussitôt dans la rue et apostrophe un étudiant au hasard.

                        « Écoutez mon jeune ami. J’ai du travail pour vous dans mon entreprise en CDI ».

                        Et l’étudiant répond :

                        « C’est pas possible ! On est 500 000 et il faut que ça me tombe dessus ! »


                        • Marc Bruxman 9 février 2010 19:05

                          Rien de choquant la dedans. Pourquoi pole emploi ne publierai pas ce genre d’annonces ?

                          Ok c’est pour une boite de webcam, il y en a des tonnes. Et cela semble parfaitement légal en France vu que certaines ont pignon sur rue.

                          L’annonce précise que c’est pour être animatrice sur ce type de « chat », on sait très bien que ce n’est pas un webmaster que l’on recherche mais une animatrice. Après animatrice sur ce genre de site, ben oui il faut s’attendre à devoir faire certaines choses.

                          Bref si la madame n’est pas contente elle ne répond pas à l’annonce et n’accepte pas ce poste. En plus on lui a expliqué clairement le boulot lors de l’entretien.

                          Et puis certaines ont acceptés ce job et ca leur a surement rendu service. Pas de quoi en faire un fromage.

                          Quand à la prostitution, si les prostituées avaient un CDI / CDD (enfin un vrai contrat de travail avec ce qui va avec) plutôt qu’un Mac ca serait une belle avançée sociale. Et il suffirait de légaliser pour cela.


                          • 65beve 9 février 2010 19:43

                            Bonsoir,
                            J’ai voté pour votre article, Artemis.

                            Dans le temps on appelait les conseillers de l’ANPE des prospecteurs-placiers.
                            Leur boulot consistait à prospecter des employeurs , puis de leur placer les candidats adéquats.

                            Dans le cas qui nous occupe, le prospecteur aurait rencontré l’employeur qui lui aurait expliqué les « fondements » du job puis le placier aurait expliqué à notre amie que ce job était constitué à 99% d’exhibitions pour gogos pignolos.
                            La différence entre Web-master et Exhibitioniste sur le net aurait alors été expliquée à notre amie qui n’aurait pas donné suite à l’offre.
                            Bon, aujourd’hui, nous avons affaire à des techniciens des Assédics auxquels on demande de faire du chiffre, encore du chiffre et rien que du chiffre.

                            La nécéssité pousse les gens à accepter des jobs dégradants, ça je peux le comprendre.
                            Ces jobs sont dégradants pour des « non-professionnelles » dont fait partie notre amie.
                            Je trouve ignoble que des gens soient obligés de se prostituer ou de montrer leur cul devant une webcam pour boucler leurs fins de mois.

                            Pour illustrer cet article je vous conseille de voir ou de revoir l’excellent film
                            Irina Palm avec Marianne Faithfull qui joue le rôle d’une veuve obligée de soulager avec sa main les hommes en mal d’affection.
                            Le but de la manoeuvre (lol) étant de trouver l’argent pour soigner son fils - bref, du crade et du sordide !


                            • Christian Delarue Christian Delarue 9 février 2010 20:55

                              Il ne s’agit pas de prostitution mais d’exhibition pro. Rien de forcé : nul n’est contraint d’accepter le job. Certaines font cela sans problème d’autres non. Le problème retombe alors sur les conditions de travail. Y-a-t-il un encadrement sérieux sans harcèlement ? Pendant combien de temps faut-il se déshabiller en débitant des gloussements jouissifs ? J’espère que les 35 H hebdo sont un maxi sans heures sup !!!.


                              • curieux curieux 9 février 2010 21:13

                                Ils ont bien raison les Lefevre et Segala de dénoncer la pourriture du WEB. Dommage que ce soit eux ou leurs copains qui s’occupent de telles sociétés ; C’est une bande de vieils hypocrites impuissants


                                • dom y loulou dom 9 février 2010 21:17

                                  auteur

                                  quand vous ferez partie des « chiens écrasés »... vous en rirez toujours ?

                                  et qui sera là pour vous défendre ? Plus personne... sont à la rubrique chiens écrasés on vous dira et que ça vous faisait rire alors. 

                                  Promettez-nous que vous rirez d’aussi bon coeur ce jour-là.


                                  Et vous prétendez défendre la veuve et l’orphelin tout en vous joignant à la veulerie qui achève de transformer notre société en porcherie Rothschild. 




                                   


                                  • ChatquiChouine ChatquiChouine 9 février 2010 21:18

                                    Artemis....Juriste de formation...ouais, ouais....quelques notions de com aussi !

                                    Et moi qui suis ChatquiChouine, en voyant l’illustration plus haut, je me suis dis :

                                    « Chatcoquin, ça doit être bien ! »

                                    et dans ma tête, une partition légère et délicieuse de Souchon s’est mise à résonner :
                                     « et moi quand je tiens, tiens, entre mes deux mains »....

                                    Bon, retour sur l’article pour lequel, s’il est louable de souligner le caractère « iconoclaste » de l’annonce parue au pôle emploi, il me paraît un peu prématuré d’en tirer des conclusions quand à la dérive programmée des dites annonces.

                                    L’auteur souligne justement que, dans la mesure ou ces annonces répondent aux critères légaux (non discriminatoires entre autres même si, pour ce genre de job, personne n’ira réclamer l’ adjonction d’un « Monsieur » dans l’intitulé), libre aux filles interessées d’y répondre, la morale n’a rien a faire dans l’histoire.

                                    Si les médias et les syndicats jouent les vierges effarouchées sur un cas comme celui là, cela ne m’étonne pas, pas davantage que leur silence sur la prostitution discrète mais en plein essor des étudiantes (je m’abstiendrais de rajouter « privées de bourses »).

                                     On n’en est pas encore rendu au point ou un salarié du pôle emploi considèrera que la non réponse à une telle offre sera considérée comme un refus officiel avec les conséquences que cela pourrait entrainer.
                                     Beaucoup de bruit pour pas grand chose donc, mais ça, on en a l’habitude maintenant.


                                    et moi quand je tiens, tiens....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès