Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Une puce électronique pour les clients d’un bar

Une puce électronique pour les clients d’un bar

Une puce électronique pour les clients d’un bar
Isabelle Hontebeyrie

C’est au Baja Beach Club de Barcelone que les clients qui le désirent peuvent se faire greffer une puce électronique sous la peau...

À quoi ça sert ? À leur permettre de payer leurs consommations sans avoir à sortir leur porte-feuille.

L’histoire n’est pas récente mais c’est une de mes amies (merci Nath !) qui m’en a parlé hier après avoir vu un reportage sur le sujet. En fouillant un peu, j’ai trouvé quelques renseignements supplémentaires et honnêtement, ça fait peur.

Courrier International mentionne que "la carte VIP fait place à VeriChip, une puce électronique que l’on implante sous la peau. Avec elle, plus besoin de faire la queue ou de sortir sa carte de crédit puisqu’elle permet aussi de payer les consommations. Pour 125 euros, un médecin vous injecte dans le bras une capsule de la taille d’un grain de riz (long) à l’aide d’une seringue hypodermique."

Selon PrisonPlanet.com, c’est Conrad Chase, le directeur du club qui a eu l’idée de la puce. Il cherchait à offrir à ses clients VIP quelque chose de totalement différent des autres discothèques, qui donnent à leurs abonnés des bijoux ou des porte-clés pour s’identifier. Dans une entrevue mise en ligne sur le site web officiel du Baja Beach Club, Chase explique : "je connais plein de gens qui veulent un implant. Tous les gens que je connais ont déjà des tatouages, des piercings ou se sont fait implanter de la silicone."

D’autre sites web un peu marginaux tentent d’avertir les internautes aux dangers des implants. Ils le font en jouant la carte de Big Brother, du contrôle total et de la « conspiracy theory ». C’est le cas de Les portes de l’ère nouvelle souligne : "Un plan machiavélique, connu de longue date par les Travailleurs de Lumière, et dont l’existence était déjà mentionnée dans la Bible, fut en effet jadis élaboré par un groupe d’âmes rebelles, afin de contrecarrer la marche de l’humanité vers l’Ascension.« En Marche est nettement plus sérieux et offre une analyse intéressante du phénomène de »la puce".

Quoi qu’il en soit, la puce du Baja Beach Club est une initiative dont je me passerais bien !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès