Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Va-t-on vers l’expulsion choisie ?

Va-t-on vers l’expulsion choisie ?

Ce n’est un secret pour personne : l’immigration dans ce pays est de plus en plus complexe, même quand les raisons pour lesquelles elle est demandée sont justifiées d’un point de vue familial, humain, sécuritaire ou autre. Mais que doit-on penser quand la machine s’emballe ?

Mardi 19/02, 6 h 30. Extrait du flash info de la station TOP music, émettant dans la région de Strasbourg :

« Un Ivoirien de 41 ans est détenu au centre de rétention de Geispolsheim alors qu’il était venu en France fin décembre avec un visa régulier. Il voulait rentrer chez lui, mais en est empêché par les autorités françaises, qui veulent le faire entrer dans les statistiques des reconduites à la frontière. »

Pour vérification, je suis allée sur le site de la radio (www.topmusic.fr) et j’ai écouté le podcast, histoire de vérifier que je n’avais pas rêvé... On sait jamais, vu l’heure matinale...

Dans un premier temps, ça me prête plutôt à rire... J’adore Les Guignols de l’info et j’avoue que, là, c’est sûrement le genre d’idée que les auteurs n’auraient pas osé avoir ! Et pourtant, en ce moment, Brice Hortefeux est largement dans leur collimateur avec des idées que je trouve parfois très perverses.

Mais, après l’effet de surprise, j’essaye d’imaginer les discussions qui ont pu avoir lieu lors de la « mise en rétention administrative » (devrait-on remplacer par « interpellation » ?). Ou de me mettre à la place d’une personne voulant juste prendre un avion pour rentrer après quelques semaines passées LEGALEMENT en territoire étranger : « Non, non, on vous garde, vous rentrerez plus tard et gratuitement ».

Au moins, cette personne une fois en cours d’expulsion ne donnera pas de piètre image de la France à ses voisins d’avion. Peu de chances qu’elle se débatte comme Envoyé spécial nous l’a montré il y a une dizaine de jours, dans un reportage que j’ai trouvé très dur.

Mais je ne peux m’empêcher de penser qu’un cas comme celui-là doit avoir des justifications particulières... Serait-on en train de créer un fichier de gens qui n’obtiendront jamais le droit de revenir dans notre pays, pour quelque raison que ce soit ? Ou même sans.

Et comment cette personne a pu être choisie parmi le flot de gens embarquant pour la Côte-d’Ivoire ? Chaque personne devant se rendre là-bas (de préférence noire, j’imagine...) ne devient-elle pas suspecte ?

Le gouvernement de « Speedy Sarko » (puisque ce surnom qui a largement dépassé nos frontières) l’est à double titre : par la promptitude de son chef à être partout à la fois et la rapidité d’exécution des ordres, sans réflexion préalable.

Un mince espoir me paraît se profiler... Hier soir, France 2 a montré au journal de 20 heures le cas de neuf Africains en situation irrégulière, cuisiniers dans un grand restaurant de Paris. Ils font grève au grand jour, sous la bannière de la CGT et leur patron semble les soutenir. Bel exemple, quand on connaît la dureté du milieu de la restauration. Ces personnes ont néanmoins une certaine chance : elles travaillent dans un secteur où la main-d’œuvre manque. Et puis, comme qui dirait, ça sent les élections...

L’humanité, c’est pas forcément gratuit même si a priori ça ne devrait rien coûter.


Moyenne des avis sur cet article :  2.92/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 20 février 2008 10:56

    Ce qui est génial avec les informations, c’est qu’il suffit d’en oublier une partie pour que cela puisse virer au scandale.

    Cette personne avait bien un billet pour retourner chez elle, elle comptait le faire, mais les méchants policiers (blanc il va de soit) l’ont arrétés (les salauds).

    Ce que vous ne dite pas, c’est que ce sont des policiers italiens qui l’ont arrétés, puis extrader vers la France (cela reste quand même des salauds de ritals blancs), mais la question qui reste, c’est pourquoi l’ont-ils arrétés ? Son visa n’aurait-il pas expiré ? A mais cela on ne parle pas.

     


    • Isabelle 20 février 2008 16:10

      Tout a fait d’accord avec l’aspect "partiel" des informations de la radio ecoutee... Et qui a ce moment la ne l’etait pas pour la qualite de l’information. Elle a juste diffuse ce matin un message tout aussi lapidaire pour dire que l’affaire etait en cours de resolution. Sans donner plus de details.

      Merci pour le lien vers Yahoo, qui est arrive a peu pres au moment ou j’ai redige mon article. J’avais deja fait qqles recherches sur internet pour trouver plus de details, mais sans succes.

      Qu’un centre de retention ne soit pas un camp de concentration, soit. Mais doit-on utiliser cette mesure pour une personne dotee d’un billet d’avion valide ? Et qui affirme vouloir rentrer chez elle. Ca me parait la une derive pour le moins serieuse.

      Je suis consciente que les informations diffusees sur les medias a grande ecoute sont loin d’etre independantes : il suffit deja de comparer les 20h des 2 chaines principales, un meme jour. J’essaye des que possible d’aller chercher d’autres avis.
      Au passage, je considere pas les Guignols comme une source d’information : mais un espece de miroir de notre societe, sous un angle interessant car caricatural (il agrandit les defauts).

      Cordialement.


    • Serpico Serpico 21 février 2008 13:17

      Crumpet : " Son visa n’aurait-il pas expiré ?"

       

      ***************

       

      Quand bien même !

       

      Il suffisait de le laisser partir au lieu de se lancer dans ce cirque débile. Il était en infraction et d’habitude on fait payer des amendes dans ce genre de cas plus parfois un gros R sur le passeport pour lui compliquer la vie au moment d’une demande ultérieure de visa.

       

      Tout ce gaspillage de temps, cet acharnement, cette volonté courtelinesque d’appliquer à la virgule près le règlement devient ridicule sauf que...parfois on passe outre quand il s’agit des privilégiés habituels : fermer les yeux sur des détournements, laisser les copains des puissants s’amuser avec les biens publics...

       

      Nos soi-disant policiers sans peur et sans reproche ne sont impeccables que s’il s’agit de gens sans défense.


    • Isabelle 21 février 2008 16:18

      L’auteur est de retour, apres avoir vainement repondu hier. J’avais pourtant bien recu une coipe de mon post par mail. Voici donc ce que je disais jier :

      "

      Tout a fait d’accord avec l’aspect "partiel" des informations de la radio ecoutee... Et qui a ce moment la ne l’etait pas pour la qualite de l’information. Elle a juste diffuse ce matin un message tout aussi lapidaire pour dire que l’affaire etait en cours de resolution. Sans donner plus de details.

      Merci pour le lien vers Yahoo, qui est arrive a peu pres au moment ou j’ai redige mon article. J’avais deja fait qqles recherches sur internet pour trouver plus de details, mais sans succes.

      Qu’un centre de retention ne soit pas un camp de concentration, soit. Mais doit-on utiliser cette mesure pour une personne dotee d’un billet d’avion valide ? Et qui affirme vouloir rentrer chez elle. Ca me parait la une derive pour le moins serieuse.

      Je suis consciente que les informations diffusees sur les medias a grande ecoute sont loin d’etre independantes : il suffit deja de comparer les 20h des 2 chaines principales, un meme jour. J’essaye des que possible d’aller chercher d’autres avis.

      Au passage, je considere pas les Guignols comme une source d’information : mais un espece de miroir de notre societe, sous un angle interessant car caricatural (il agrandit les defauts)."

      Sinon, pour repondre a Eric, je me retrouve assez dans ce que dit momo ("Ce commentaire est interressant, car il montre les aneries que les des gens "bien pensants" sont capables de débiter, à partir d’une information tronquée"). J’ai donc pour cette fois le role de la pauvre idiote, mais je ne pense pas culpabiliser outre mesure. J’apprends les derives que certains sujets peuvent causer. Dire que j’eprouve des remords serait beaucoup : il me semble que nous ne sommes pas ici sur un site professionel, et le droit a l’erreur existe, pour peu que l’erreur ne soit pas deliberee (et je confirme que ce n’est pas le cas ici).

      En guise de conclusion, le dernier bout de flash info sur le sujet ce matin est que cette personne est bien rentree chez elle, et qu’elle estime avoir ete victime des autorites francaises voulant faire du chiffre en matiere d’expulsion. Aucune autre info n’a filtre sur cette affaire (les differents pays en jeu, l’histoire du visa perime...). Donc les auditeurs strasbourgeois resteront leurs questions, pour peu qu’ils s’en soient pose.

      Cordialement


    • thirqual 20 février 2008 11:58

      "avec un visa régulier" "voulait rentrer chez lui".

      Je sais c’est dur de lire, surtout quand on a de bonnes oeillères. Cela dit, l’auteur ne raconte a priori pas tout (au vu du premier commentaire, ça demande d’aller creuser un peu).


    • Zalka Zalka 20 février 2008 15:01

      Clair que c’est amusant ! Un "salopard de melon" venu légalement, repart tout aussi légalement, mais se fait arrêter pour booster les stats, et ça vient gueuler sur l’immigration illégale...


    • manusan 20 février 2008 12:15

      pas besoin d’interpeller quelqu’un pour le faire rentrer dans un fichier s’il à un visa étant donné ce qu’on demande pour avoir un visa à l’ambassade, je le sais ma femme est chinoise.

      pur calomnie cet article.

      Il y a pas si longtemps ce n’est les ivoiriens qui ont foutu les français et italiens dehors aprés une scéance de pillage, el l’avion n’était pas au frais de la cote d’ivoire.


      • Proton 20 février 2008 12:30

        "Ce n’est un secret pour personne : l’immigration dans ce pays est de plus en plus complexe"

        Si vous vous promenez Gare du Nord à Paris par exemple, vous découvrirez que ce doit être un secret pour pas mal de gens.

        Vous savez, si vous pensez être bien informée avec Les Guignols de l’Info et Envoyé Spécial, vous serez toujours à côté de la réalité.

         


        • Proton 20 février 2008 12:34

          D’ailleurs que fait ce genre de nouvelle sur une radio nommée "topmusic".

          Peut-être s’agit-il d’émouvoir les esprits à la sensiblerie orientée ?


        • rota rota 20 février 2008 12:40

          L’affaire des cuisiniers africains du restaurant parisien « La Grande Armée » illustre le fait que la loi sur la « maîtrise de l’immigration » du 20 novembre 2007 est en réalité un appel à l’immigration clandestine.

          Les gauchistes de Droits Devant, Mgr Gaillot, et la CGT, se sont faits les zélés auxiliaires du gouvernement pour montrer concrètement que selon cette loi, précisée par une circulaire en janvier dernier, tous les clandestins pourvus d’un travail ou d’une promesse d’embauche peuvent être régularisés.

          Ce sont des centaines de milliers de clandestins qui sont susceptibles d’obtenir ainsi un titre de séjour.

          Au ministère de l’Immigration, on se dit incapable de dire combien de régularisations ont déjà été effectuées, parce qu’elles sont réalisées « au cas par cas » et ne sont pas comptabilisées par l’administration centrale.

          Bien sûr, les Français ne doivent pas connaître l’ampleur du phénomène.

          Mais dans les pays d’émigration, on sait très bien que si l’on vient en France on peut désormais obtenir des papiers de façon quasi automatique.

          Telle est la politique de lutte contre l’immigration clandestine que promettait M. Sarkozy.
           


          • Leila Leila 20 février 2008 14:23

            Ce fait divers est intéressant, car il montre ce dont est capable un fonctionnaire préfectoral pour atteindre son quota, afin d’être bien noté par ses chefs.

             

            En France on a connu des précédents, dans les années 40 si je ne m’abuse.


            • momo 20 février 2008 16:18

              Ce commentaire est interressant, car il montre les aneries que les des gens "bien pensants" sont capables de débiter, à partir d’une information tronquée, en ne cherchant surtout pas à en savoir plus, afin d’etre dans l’air du temps.

              En France on a connu des précédents, tout le temps, si je ne m’abuse. (et malheureusement de plus en plus). 


            • gül 20 février 2008 20:56

              @ crumpet

              Tout dépend vers quel pays on retourne....


            • vinvin 20 février 2008 15:06

              Bonjour.

              (@Rota. IP. 4. 122.34)

               

              Tout a fait.

               

              Je partage tout a fait votre avis.

               

              Et ajouter a ce que vous expliquez, il faut également rajouter les mariages escroqueries de papiers, les enfants de papiers, etc.......

              beaucoup de femmes hors, UE viennent en France et n’ hésite pas a épouser les premier venu, ( meme s’ il est vieux, moche, et c*n,) afin d’ obtenir un titre de séjour.

              Les hommes cherchent a épouser une européenne pour le meme motif, et certains font un enfants a une européenne sans etre mérié, enfant qu’ ils reconnaissent officiéllement, car du fait d’ avoir un enfant en europe, on devient systématiquement inexpulsable, avec ou sans papiers.

              C’ est ce que j’ appelle sur mon site, une "enc*lerie" internationale, (dans les deux sens du terme) !

               

              Bien cordialement.

               

              VINVIN.


              • MagicBuster 20 février 2008 16:02

                Quand on pense que sur la terre il y a plus de 99.99 % d’étrangers ...

                Ouhhhhh , ça fait peur .

                On a bien fait de voter Sarko.

                --------------

                Sauf si on compte partir en vacances dans un des pays ou on envoie nos clandestins.

                La France, le pays des droits de l’homme, est en train de se faire une autre devise aux dépends des Français.

                Tout ça à cause d’un seul Homme : Nicolas Sarkozy.

                Honte à lui. Honte aux Français d’avoir été aveuglés par ses promesses électorales.

                Nous payons et nous paierons encore longtemps cette grave erreur.

                Lepen aurait été élu, il n’aurait jamais pu faire le quart de ce que fait Sarkozy aujourd’hui.


                • judel.66 20 février 2008 16:37

                  ROTA ...VINVIN ......ce que vous écrivez est vrai  et ,plus encore ,comme dit VINVIN il y a des males qui recnnaissent des nouveaux nés qui ne sont pas a eux et dans certains cas paient pour cela....... ! ! !

                   

                  Isabelle votre enquète est incomplète , n’etant pas toute la vérité elle est mensongère et , bien sur ,tendancieuse ....si vous étiez de bonne foi , vérifiez et rectifiez merci...... ! !


                  • vinvin 20 février 2008 16:50

                    Bonjour.

                    (@ Judel 66)

                    Vous avez tout a fait raison, et d’ ailleurs je vous conseille la lectrure d’ un livre écrit par MARIE-ANNICK DELAUNAY, qui s’ intitule : "L’ Imigration par escroquerie entimentale" aux éditions TATAMIS.

                    Un livre de témoignages de trois femmes qui ont étées mariées, ou ont vécues avec des hommes venus des pays hors UE, ainsi que des enfants qu’ elles ont eues.

                    Ses personnes ont en plus subit des menaces de mort, menace d’ enlèvement de leurs enfants, etc, etc.........

                    Vous pouvez également lire la critique de ce livre sur mon site, en liquant en haut a gauche de la page d’ accueil.

                     

                    Bien cordialement.

                     

                    VINVIN.


                    • gül 20 février 2008 21:50

                      Vous devriez aller boire un coup de Vinvin, ça vous permettrait de rota et d’expulser autre chose que des conneries.

                      Le type qui s’est fait arrêté était en possession d’un billet d’avion et se dirigeait vers sa destination de retour....

                      Ou, on est définitivement borné et on veut faire du chiffre,

                       ou, on ne chipote pas forcément sur quelque retard dû à une expiration de visa, si la personne est de bonne foi.

                      Si vous connaissiez un tant soit peu la culture africaine, vous sauriez que là-bas, la notion de temps est loin d’être la même que la nôtre, ça peut être particulièrement gonflant quand on attend à un rendez-vous...mais ça a aussi son charme quand le rendez-vous en question se prolonge....

                      Quant au mariage blanc, il est certes utilisé, souvent moyennant finance d’ailleurs, mais ce n’est pas forcément un aspect systématique des choses.

                      Il y en a même qui s’aiment vraiment... Whaaaaa !!! c’est pas vrai ????!!!! Quelle horreur, des couples mixtes...beurk...

                      L’immigration doit sans doute être contenue ;

                      En effet, je ne vois pas grand intérêt à entasser des familles entières dans des lieux insalubres, laisser rentrer en France des gens qui n’y trouveront, ni travail, ni conditions de vie décente, sauf exploitation outrancière. Et, qui, de surcroît, se trouveront confrontés à une concurrence féroce, à un racisme primaire, ils sont finalement plus heureux dans leur pays d’origine où ils retrouvent leurs racines, leur culture et ne sont pas considérés comme des moins que rien parce qu’ils ont du mal à comprendre les différences inhérentes à une autre nation.

                      Vous posez-vous seulement la question pour vous-mêmes ? Seriez-vous capables de quitter la France et tout ce qu’elle représente pour vous, votre culture, votre langue, vos amis, toutes vos petites habitudes...pour aller vous immiscer dans un pays dont vous ne connaissez rien mais qui peut-être vous permettra d’envoyer un peu d’argent à votre famille ?

                      Pas pour qu’elle devienne la reine du village, non, non, pour que vos enfants et votre femme ou votre mère ne meurent pas, pour qu’ils aient accès aux soins, pour qu’ils aient à manger à peu près convenablement chaque jour, pour que votre maison ne s’écroule pas, etc....

                      Avez-vous un tout petit peu la notion de la chance que nous avons de vivre dans le pays dans lequel nous vivons ? Et vous ne voudriez pas partager un peu, un tout petit peu ?

                      Voilà, il ne me semble pas nécessaire de diaboliser tout étranger arrivant sur le territoire, à forciori en le qualifiant de "non-émanant d’un pays de l’UE".

                      La France est un pays d’accueil, et je ne souhaite pas, personnellement que l’on fustige toute immigration.

                      Il y a des pays, au cas où vous ne seriez pas au courant, où toute opposition est bannie. Vous imaginez ça ???

                      Sachant que ces formes d’opposition exterminées sans foi ni loi, sont, en général, une réaction humaine pour un accès aux libertés et au respect des droits de l’homme, je ne vois pas en quoi, notre République pourrait refuser l’accès à des gens se battant pour ces nobles causes si cela doit les protéger.

                      Le protectionisme absurde n’est incontestablement pas la solution, il suffit d’être un brin objectif et intelligent pour le savoir.

                       


                    • gül 20 février 2008 22:15

                      Moinssez, moinssez ,si ça vous chante...

                      ...mais argumentez !

                      Pourquoi moinssez-vous ????


                    • gül 21 février 2008 10:40

                      C’était de l’humour. Je suis mariée à un étranger et nous nous aimons très fort !


                    • Mercure610 Mercure610 20 février 2008 23:38

                      Lorsqu’on est africain (je prends cet exemple parce c’est celui que je connais bien) et que l’on demande un visa pour un séjour en France on est tenu de fournir un billet d’avion avec bien sûr date d’aller et de retour à l’ambassade, avec un tas d’autres papiers (et à nous on ne demande rien, c’est pas juste ça). Comme l’obtention du visa n’est jamais acquise d’avance, les agences de voyage fournissent un billet non définitif mais régularisable et payable lorsqu’on se présente avec le visa (bien sûr si pas de visa, l’agence prend quand même sa dîme au passage) et les sous du visa sont perdus, mais pas pour la France. C’est un bon moyen de récupérer un tas de fric , ça en fait des sous à 20.000 cfa par demande. Dégueulasse non ?

                      Sans doute que les policiers de l’air et des frontières chargés de vérifier les papiers n’avaient pas les yeux en face des trous lors de l’entrée en France, car les dates sont bien inscrites sur les documents et si celle du billet de retour n’ était pas antérieure à la date d’expiration du visa ils auraient dû le remarquer non ?.

                      Pour une fois qu’ils n’ont pas fait d’excès de zèle, nous allons le leur reprocher !


                      • Serpico Serpico 21 février 2008 13:19

                        Mercure610 : "Pour une fois qu’ils n’ont pas fait d’excès de zèle, nous allons le leur reprocher !"

                         

                        ***************************

                         

                        Oui mais ils se sont largement rattrapé après !


                      • Sébastien Sébastien 21 février 2008 06:51

                        Cet article est vraiment typique du climat actuel. Tout ce qui est negatif en France est attribue a Sarkozy et on ne s’arrete pas a quelques details, ca serait trop simple... Et meme si on a tort, on a quand meme raison.

                        Et puis les commentaires de leila comparant cette expulsion avec la deportation, c’est d’un niveau lamentable.


                        • eric 21 février 2008 07:37

                          A l’auteur.

                          Madame, après les différents commentaires ci dessus, pourriez vous nous dire si vous éprouvez des regrets d’avoir diffusé une information fausse ou à tous le moins tronquées, déformées, incomplète. Vous savez, cela se fait dans la presse, cela fait partie de la déontologie du métier.


                          • Isabelle 21 février 2008 16:24
                            L’auteur est de retour, apres avoir vainement repondu hier. J’avais pourtant bien recu une coipe de mon post par mail. Voici donc ce que je disais jier :

                            "

                            Tout a fait d’accord avec l’aspect "partiel" des informations de la radio ecoutee... Et qui a ce moment la ne l’etait pas pour la qualite de l’information. Elle a juste diffuse ce matin un message tout aussi lapidaire pour dire que l’affaire etait en cours de resolution. Sans donner plus de details.

                            Merci pour le lien vers Yahoo, qui est arrive a peu pres au moment ou j’ai redige mon article. J’avais deja fait qqles recherches sur internet pour trouver plus de details, mais sans succes.

                            Qu’un centre de retention ne soit pas un camp de concentration, soit. Mais doit-on utiliser cette mesure pour une personne dotee d’un billet d’avion valide ? Et qui affirme vouloir rentrer chez elle. Ca me parait la une derive pour le moins serieuse.

                            Je suis consciente que les informations diffusees sur les medias a grande ecoute sont loin d’etre independantes : il suffit deja de comparer les 20h des 2 chaines principales, un meme jour. J’essaye des que possible d’aller chercher d’autres avis.

                            Au passage, je considere pas les Guignols comme une source d’information : mais un espece de miroir de notre societe, sous un angle interessant car caricatural (il agrandit les defauts)."

                            Sinon, pour repondre a Eric, je me retrouve assez dans ce que dit momo ("Ce commentaire est interressant, car il montre les aneries que les des gens "bien pensants" sont capables de débiter, à partir d&rsquo ;une information tronquée"). J’ai donc pour cette fois le role de la pauvre idiote, mais je ne pense pas culpabiliser outre mesure. J’apprends les derives que certains sujets peuvent causer. Dire que j’eprouve des remords serait beaucoup : il me semble que nous ne sommes pas ici sur un site professionel, et le droit a l’erreur existe, pour peu que l’erreur ne soit pas deliberee (et je confirme que ce n’est pas le cas ici).

                            En guise de conclusion, le dernier bout de flash info sur le sujet ce matin est que cette personne est bien rentree chez elle, et qu’elle estime avoir ete victime des autorites francaises voulant faire du chiffre en matiere d’expulsion. Aucune autre info n’a filtre sur cette affaire (les differents pays en jeu, l’histoire du visa perime...). Donc les auditeurs strasbourgeois resteront leurs questions, pour peu qu’ils s’en soient pose.

                            Cordialement


                          • Isabelle 22 février 2008 18:49

                            Qui a dit que je trouvais ca normal ? Je culpabilise juste moins que certains ne le trouverait legitime. J’en tire aussi des conclusions... Une erreur a aussi souvent des vertus didactiques.

                            A propos : quelqu’un aurait-il une definition de ce qu’est le "journalisme normal" de nos jours ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès