Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Vaccination : la systématisation devient possible

Vaccination : la systématisation devient possible

La Mutuelle Générale et France Télécom (via Orange Business Services) viennent d’annoncer le lancement du 1er carnet électronique de vaccination. Un moyen fiable de systématiser les inoculations et leurs rappels. Mais aussi un moyen de repérer aisément, s’il est généralisé, tous les réfractaires qui sont passibles depuis ce printemps 2007 de 6 mois de prison et de 3 750 € d’amende.

La Mutuelle Générale (MG), deuxième mutuelle française, et Orange Business Services (France Télécom), opérateur mondial de services de communication pour les entreprises, lancent monpass.santé, le 1er carnet électronique de vaccination. Grâce à sa carte à puce sécurisée, l’utilisateur du service accède en ligne à son carnet de vaccination. Il est informé en temps réel des prochaines échéances de vaccination.

Monpass.santé est développé par Orange Business Services. La Mutuelle Générale, de son côté, veut apporter « une réponse concrète à la problématique du suivi vaccinal en France. En effet, la vaccination constitue un enjeu de santé publique car les vaccins et en particulier les rappels font l’objet de disparités dans leur suivi ».

Dans un premier temps, monpass.santé est proposé aux salariés du groupe France Télécom, soit 245 000 personnes, en commençant par 60 000 adhérents, dans 31 départements du Nord, Ouest et Sud de la France. L’un des services proposé aujourd’hui par monpass.santé est un carnet électronique de vaccination.

Les partenaires présentent cette carte à puce comme « un outil de prévention basé sur le calendrier vaccinal, prenant en compte tous les vaccins, obligatoires ou recommandés. Outre sa carte à puce sécurisée et un code PIN personnel, l’adhérent dispose d’un lecteur pour se connecter à son espace personnel sur le site de la Mutuelle Générale. Il peut ainsi suivre en ligne son calendrier vaccinal et celui de ses ayants droit. Pour pouvoir être averti des prochaines dates de rappels, l’adhérent définit lui-même le mode d’alerte par lequel il souhaite être joint : SMS ou mail ».

La carte à puce Cleyris, qui intègre les services monpass.santé, est également compatible avec les lecteurs de carte vitale des médecins. Les médecins pourront donc suivre au jour près le suivi des vaccinations de leurs patients.

S’il prenait l’envie aux députés, pour des raisons sanitaires ou de lutte contre les réfractaires, de rendre ce service obligatoire, la surveillance généralisée de la population et la condamnation des contrevenants pourraient être automatiques. Un grand bien pour les inconditionnels de la vaccination ; un grand risque pour les partisans de la liberté thérapeutique et pour ceux qui contestent les bienfaits de la vaccination.

Je rappelle que je ne suis nullement opposé aux vaccinations. En revanche, j’ai pu me rendre compte, dans mon enquête, que les autorités responsables ne tiennent pas suffisamment compte des accidents vaccinaux, très insuffisamment recensés, que la vaccination n’empêche pas toujours la survenue de la maladie et que les autres méthodes préventives sont trop facilement abandonnées suite à la fausse sécurité qu’apportent les vaccins.

Le 5 mars dernier, la loi n° 2007-293 réformant la protection de l’enfance a été promulguée au Journal Officiel du 6 mars 2007. Ce texte élargit la peine de six mois d’emprisonnement et de 3 750 € d’amende à tous les refus de vaccination (pour les vaccins obligatoires). Jusqu’ici, suivant la vaccination, les pénalités ne sont pas les mêmes. Désormais, la peine la plus lourde est appliquée à tous les refus de vaccination.


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 11 décembre 2007 15:48

    Ayant personnellement égaré mon « vieux » carnet de vaccination, j’ai du refaire ma vaccination anti-tétanique récemment, sans savoir si je devais faire un ou deux rappels (pour mémoire, un rappel suffit quand on suit la posologie d’un rappel tous les 10 ans, mais quand on oublie, c’est 2 rappels... or je ne me souvenais que vaguement du précédent...).

    Je serais donc très favorable d’un « pense-bête » électronique, pourvu bien entendu que ce fichier ne soit pas croisé pour utilisation pénale. Sans être expert, il me semble que cela serait assez difficile avec les lois actuelles, et serait sans doute retoqué par le conseil d’état, mais c’est à vérifier.


    • Carlo Revelli Carlo Revelli 11 décembre 2007 16:06

      Au sujet du vaccin tétanique, il y aurait un moyen économique et fiable pour voir si on est à jour avec ses rappels et/ou si on est immunisé.

      Il s’agit du Tetanos QuickStick du Laboratoire français Ingen. Comme le démontre cette étude, la généralisation de ce test dans les hôpitaux et labo permettraient d’éviter de se vacciner quand on est déjà immunisé et surtout de faire des importantes économies au niveau de la sécurité sociale :

      http://www.jle.com/fr/revues/bio_rech/jpc/e-docs/00/02/71/3B/article.md http://www.ingen.fr/downloads/poster-tqs.pdf http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6VM6-4FBWHCG-3&_user=10&_rdoc=1&_fmt=&_orig=search&_sort=d&view=c&_acct=C000050221&_version=1&_urlVersion=0&_userid=10&md5=9169c59cdc1f83aa1bcd8dab1a9aa178 http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=14362180

      Inutile d’ajouter que ce test est introuvable dans la quasi-totalité des hôpitaux français...


    • Voltaire Voltaire 11 décembre 2007 16:35

      A Carlo Revelli : Dans le cas présent, cela n’aurait pas été utile. Le problème n’était pas de savoir si j’étais encore partiellement immunisé, mais si je devais faire un ou deux rappels. Le kit Elisa décrit permet juste de savoir si une certaine immunité perdure : très utile en cas d’accident pour savoir s’il faut faire ou pas une injection d’Igg anti-tetanos, mais cela ne dit pas quand il faut refaire la vaccination... le coût du test serait aussi intéressant à savoir (le vaccin est assez bon marché).


    • Voltaire Voltaire 11 décembre 2007 16:45

      Retrouvé le coût dans le premier lien, très instructif ! Les prix unitaires sont de 4,27 |CE pour le test, de 1,52 |CE pour le vaccin et de 23,19 |CE pour les immunoglobulines spécifiques. Cela confirme l’intérêt du test pour éviter l’injection d’Igg, mais entraînerait un surcoût pour la vaccination...

      Ce même lien indique que près de 40% des patients testés présentent une immunisation négative ! (surtout les femmes et personnes âgées...). L’intérêt d’un système de veille est donc évident, du moment qu’iln’est pas utilisé à des fins pénales.


    • ben 11 décembre 2007 16:50

      Je m’étonne de ne pas vous voir discuter de l’utilisation des sérologies qui permettent justement de connaitre le niveau d’immunité et donc la nécessité de la vaccination.

      A faire dans n’importe quel centre d’analyse (sur ordonnance), une prise de sang suffit. Les analyses sont faites par des centres spécialisés (Pasteur à Paris notamment) et les résultats sont reçu la semaine suivante.

      Simple et efficace. Cette solution n’est peut-être pas assez rapide en cas d’urgence.

      Qu’en est-il d’ailleurs de l’intégration des résultats de ces sérologies dans ce passeport vaccination ?


    • Prêtresse Prêtresse 11 décembre 2007 17:10

      Le tétanos est une maladie infectieuse aigüe, grave et potentiellement mortelle, due à Clostridium tetani, un bacille sporulant anaérobie strict et ubiquitaire.

      Le tétanos est causé par la contamination d’une plaie par des spores de Clastridium tetani, qui vont ensuite germer et se transformer en bacille sécrétant une neurotoxine qui migre le long des axones des nerfs moteurs jusqu’a la moelle épinière et le tronc cérébral, entrainant des contractures musculaires caractéristiques, des spasmes et des convulsions et éventuellement la mort.

      Mondialement, le tétanos cause environ 500 000 morts par ans, presque tous dans les pays en voie de développement.

      La prévention est basée sur un vaccin anti-tétanique trés efficace, sur le lavage de toute plaie et l’administration prophylactique d’immunoglobulines anti-tétanique en cas de plaie à risque. Une fois la maladie installée, le traitement est long et difficile.

      L’infection n’est pas immunisante, ce qui signifie qu’il est possible d’être infecté plusieurs fois.


    • JL JL 12 décembre 2007 09:33

      Pour le tétanos il existe un sérum très efficace qui peut être administré en cas d’urgence, je le sais je l’ai eu. C’était très douloureux.

      Je ne suis pas contre la vaccination, je suis farouchement opposé à la vaccination obligatoire. Comme l’obligation de porter la ceinture de sécurité en voiture, c’est une mesure coercitive qui ne respecte pas la liberté individuelle pour des motifs spécieux ou mercantiles.


    • Zalka Zalka 12 décembre 2007 10:03

      On appelle cela la santé publique. Ne pas être vacciné, c’est la possibilité d’être malade et donc porteur du virus. C’est donc la possibilité accrue de transmettre la maladie à vos voisins. A grande échelle c’est également un surcout pour la société. Ne pas se vacciner, c’est donc risquer la santé des autres.

      Encore un peu et les anti-vaccinations nous affirmeront que les égoûts sont une entrave à leur liberté.


    • T.REX T.REX 12 décembre 2007 10:36

      Le test serait toujours plus cher que la consultation de son carnet de vaccination !


    • T.REX T.REX 12 décembre 2007 10:38

      ça c’est un truc hyper pratique et pas cher !!

      Vous en avez d’autres des idées lumineuses comme celle là ?


    • T.REX T.REX 12 décembre 2007 10:45

      Voilà qu’il recommence avec son obligation vaccinale ! La punition est sévère mais elle n’a pratiquement plus d’objet,puisqu’il n’y a plus que le vaccin « DiphtérieTétanosPolio » qui est obligatoire.

      et à priori, personne n’est contre, non ?

      Faut arrêter la paranoïa !


    • T.REX T.REX 12 décembre 2007 10:48

      Mon 1er commentaire est pour Maître REVELLI Le 2ème pour JL et le 3ème pour l’Auteur.


    • Jackie H amatchi 12 décembre 2007 11:56

      @ Zalka - Ne pas être vacciné, c’est la possibilité d’être malade et donc porteur du virus. Notez qu’être vacciné n’empêche pas d’être « porteur du virus », surtout en ce qui concerne les vaccins dits à virus vivants atténués.


    • la fourmi la fourmi 12 décembre 2007 14:55

      Certes 1,52€ pour le vaccin mais il faut rajouter le prix d’une consultation médicale...


    • jacques 31 mai 2009 13:47

      ta pas honte de dire que le vaccin contre le tetanos est efficace , vendu.



      L’expérience de Ramon a malheureusement oublié que le microbe du tétanos et sa toxine
      appartiennent à un monde anaérobie strict et que les anticorps appartiennent à un monde aérobie strict.
      Ils ne peuvent donc pas se rencontrer lors de la maladie. C’est pour cela d’ailleurs que le tétanos n’est pas une
      maladie immunisante. Après un tétanos guéri, il n’y a jamais d’anticorps antitoxines ou anti-microbes. Le système
      immunitaire se trouve entièrement dans la circulation sanguine, dans le sang. Aussi bien, les cellules qui forment
      les anticorps que les anticorps eux-mêmes appartiennent à ce monde aérobie. Tout le langage du système
      immunitaire appartient à ce monde aérobie.
      Le transport des anticorps se fait entièrement et uniquement dans la circulation sanguine et lymphatique, c’est-àdire
      en aérobiose. Les plaies tétanigènes sont nécessairement et obligatoirement anaérobies donc les microbes et
      la toxine du tétanos et les anticorps antitoxines ne peuvent en aucun cas se rencontrer.
      Il est absolument impossible que les anticorps vaccinaux rencontrent le bacille ou sa toxine.
       
      L’effet du vaccin ne peut donc être qu’un effet placebo.
      (...)
      -(
      4). Bizzini B., « Tétanos toxin », Microbiologie Revue, 1979,43, p. 224-240. ;
      (5). Bizini B., « The chemistry of tetanus toxin », Excerpta Mediaca Amsterdam, 1981, p. 8-17. 1
      (6). Ramon G., Zoeller C., « De la valeur antigénique de l’anatoxine tétanique chez l’homme ». R. Acad. Scien. Paris.
      T.182, 1926, p. 245-247.
      (7). Pechere J.-C., Acar J., Armengaud M., Moellering J.-A., Sande M., Waldvogel F., Zinner J,. « Anticorps qui
      n’agissent cependant pas une fois que la toxine est fixée par les tissus nerveux » Les Infections, Edisem, p. 453.
      (8) Udwadia F. E., Tetanus, Oxford University Press, 1994.
      (9) Crone N. E., Reder A. T., « Severe tetanus in immunized patients with hight antitetanus titers ».
      Neurology, T 42, 1992, p. 761-764.


    • Démosthène 13 janvier 2014 01:50

      la vaccination anti tétanique est l’une des plus controversée, renseignez vous un peu, et , comme elle n’est pas obligatoire, vous avez le choix.


    • TALL 11 décembre 2007 15:56

      Très bien cette obligation, et son éventuelle généralisation aussi. Car contrairement à la bêtise, les virus peuvent provoquer une pandémie mortelle rapide. A ce propos, il y en a justement une qui nous attend au coin du réverbère ( grippe aviaire ). Il n’y a que sa date de lancement qu’on ignore. Hélas, on n’a pas encore de vrai vaccin sûr contre elle car on doit attendre que la cata commence pour identifier le virus et le contrer.


      • TALL 11 décembre 2007 16:30

        Moinsse toujours, ducon. On en reparlera après la prochaine pandémie.


      • Zalka Zalka 11 décembre 2007 16:35

        Forcément, Tall, si on n’est pas un supporter inconditionnelle de la théorie du complot des multinationales pharmaceutiques, on est moinssé !


      • TALL 11 décembre 2007 16:42

        Je vois. Bon alors, comme j’adore être plussé, je vais faire un article : « La CIA prépare-t-elle une pandémie de grippe aviaire ? »

        Ils vont aimer ça, non ? smiley


      • Zalka Zalka 11 décembre 2007 17:23

        Non, la CIA c’est trop « yesterday » ! De la multinationales, de la NSA et des chinois, cela devrait faire l’affaire. ;)


      • TALL 11 décembre 2007 17:56

        OK, ça roule. Et je mets Bruce Willis en duo avec Carlo Revelli pour sauver la planète. Et ils gagnent tout à la fin, évidemment. Ca va être super ! smiley


      • Yifu66 11 décembre 2007 16:13

        Un premier pas vers la carte à puce qui sait tout ! A quand le grain de riz électronique obligatoire dans le bras ?

        En regroupant tous les fichiers, et en passant sous un portail, on saurait :
        - Ma nationalité
        - Ma religion
        - Mes moeurs
        - Etc...

        Ca me fait un peu penser au brassard à l’étoile jaune obligatoire il n’y a pas si longtemps...

        « Que nenni ! », me rétorquera-t’on, c’est pour une simplification et un mieux être de nos concitoyens !

        Et si demain tous ces fichiers centralisés tombaient entre les mains d’une dictature, voire d’un dirigeant fou ?

        Enfin, et pour terminer : Et si on cessait d’être assisté ?

        Dans ce cas présent, rappel des vaccins, nos anciens utilisaient, qui un agenda, qui un calendrier dans la cuisine.

        Faudra-t’il bientôt une carte à puce pour souhaiter les anniversaires de nos proches ?

        Serons-nous demain moins adultes ?


        • Zalka Zalka 11 décembre 2007 16:39

          Passer du pense-bête sur réseau à la puce électronique de Big Brother, c’est pas mal...

          Je parie que vous avez une carte bleue. Je parie que vous l’utilisez tous les jours. Par ailleurs (si vous êtes parigot), peut être utilisez vous tous les jours votre pass navigo. Et combien de caméra vous filme chaque jour ?

          Mais tous ces aspects bien réels et pas vraiment dangereux (pour le moment) ne sont rien face à l’éventualité d’un simple pense bête en réseau sur la vaccination...


        • Yifu66 11 décembre 2007 17:02

          Bonjour,

          1) Mon pseudo vous permettait de vous dispenser du terme « parigot » concernant les parisiens, voire franciliens.

          2) Votre « pour le moment » entre en contradiction totale avec vos certitudes, et chacun l’aura remarqué.


        • Zalka Zalka 11 décembre 2007 17:27

          Je met le « pour le moment » car une base de données peut toujours être utilisée avec de mauvaise intention. Mais possibilité ne signifie pas probable.

          Donc on est encore loin du scénario « Big brother » qui selon votre commentaire débile vient de débuter.

          Ensuite mon « si vous êtes parigots » ne s’adressait pas qu’à vous, mais à l’ensemble des lecteurs qui sont succeptible d’utiliser leur pass automatique plusieurs fois par jour.


        • Wlad Wlad 12 décembre 2007 11:00

          Hey Zalka, mon chou, le détournement liberticide des informations de ce genre, on y est déjà, avec la chasse aux IP sur le P2P. Tu cites les caméras : leur multiplication n’a que peu de choses à voir avec la sécurité routière !

          Par contre, le Navigo, c’est quand même vachement utile à la RATP pour optimiser le service des transports en commun.


        • Zalka Zalka 12 décembre 2007 13:09

          Bref, Wladounet, pousser des cris d’orfraies pour une base de données supplémentaires dont le détournement ne fournirait que peu de valeurs ajoutées à Big Brother, c’est de la parano.


        • Cantalou 6 août 2008 20:35

          Le grain de riz, certainement en même temps que la grippe aviaire. Il va falloir être très vigilent, prudent.
          La grippe se soigne avec du chlorure de magnésium.
          Et n’oublions pas que comme le sida et beaucoup d’autres maladies, cette grippe a été créée.

          Notre corps n’est pas fait pour recevoir des produits chimiques, surtout pas des vaccins contenant du mercure, de l’aluminium et mintenant des solvants et des OGM. 
          De qui se moque t’on ??

          Big Pharma finance les élections présidentielles alors ne cherchez pas l’erreur.


        • invisible man invisible man 11 décembre 2007 16:23

          La dictature se met doucement en place. Bientôt on viendra vous tirer du lit pour recevoir la puce sous-cutanée...


          • Yifu66 11 décembre 2007 16:46

             smiley Merci ! Parfois j’ai des doutes sur mes concitoyens... Parfois je me sens si petit, si inutile, souvent grognon...

            Maintenant je sais que nous sommes déjà deux (une armée donc !) à nous méfier de l’électronique...

            FaceBook en procès, Google en soucis, pour centralisation d’informations personnelles...

            « Nous vivons une époque moderne » !...


          • Philou017 Philou017 11 décembre 2007 16:23

            La France prise en otage par les lobbies médicaux ?

            LES VACCINATIONS EN EUROPE.

            CONTRAIREMENT A SES VOISINS, LA FRANCE EST LE PAYS LE PLUS REPRESSIF EN MATIÈRE DE VACCINATION.

            La plupart des pays européens ont supprimé l’obligation vaccinale ou réduisent le nombre de ces obligations. Vont-ils nous contaminer ? Aucune vaccination obligatoire en Allemagne, Autriche, Espagne, Grande Bretagne, Suède, Danemark, Irlande, Luxembourg, Pays bas, Finlande, Pourquoi ? Remarque : le BCG est obligatoire uniquement en France.

            http://www.sante-solidarite.com/vaccin.htm

            L’auteur, maintenant décédé, a pratiqué la pédiatrie pendant plus de 30 ans. Il a écrit de nombreux livres, a été directeur national du projet Head Start’s Medical Consultation Service, président du comité d’accréditation médicale pour l’État de l’Illinois, professeur associé de médecine préventive et de santé communautaire à l’École de Médecine de l’Université de l’Illinois, États-Unis.

            Bien que j’aie moi-même utilisé les vaccins dans les premières années de ma pratique, je suis devenu un opposant farouche des vaccinations de masse à cause des nombreux dangers qu’elles représentent. Le sujet est si vaste et complexe qu’il mériterait tout un livre. Je ne peux donc ici que donner un résumé de mes réticences au zèle fanatique avec lequel les pédiatres injectent aveuglément des protéines étrangères dans le corps de votre enfant, sans savoir quelles conséquences néfastes peuvent en résulter. VOICI L’ESSENTIEL DES MES ARGUMENTS :

            1. Il n’existe aucune évidence scientifique convaincante prouvant que ce sont les vaccinations qui ont éliminé les maladies d’enfance. Il est vrai que certaines maladies d’enfance qui étaient autrefois fréquentes ont diminué ou disparu depuis que les vaccinations ont été introduites ; personne ne sait réellement pourquoi, bien que l’on pense que c’est l’amélioration des conditions de vie qui en est la cause.

            Car si les vaccinations étaient responsables de la diminution ou de la disparition de ces maladies aux États-Unis, pourquoi donc ont-elles disparu d’Europe où les vaccinations de masse n’ont pas été appliquées ?

            2. On pense habituellement que c’est grâce au vaccin SALK que l’épidémie de poliomyélite qui frappa les enfants américains dans les années 1940 et 1950 a pris fin. Si c’est vrai, pourquoi est-ce que les épidémies ont aussi cessé en Europe où le vaccin POLIO n’était pas utilisé de manière aussi généralisée ? Et pour prendre un sujet d’intérêt plus récent, pourquoi est-ce que le vaccin SABIN est encore administré à des enfants, alors que le Dr Salk affirme que c’est ce vaccin qui cause actuellement la plupart des cas de poliomyélite ? Continuer à administrer ce vaccin est un comportement médical irrationnel qui ne fait que confirmer mon opinion que les médecins répètent constamment leurs fautes. Nous assistons là à une répétition du scénario où l’on voyait la difficulté du corps médical à abandonner la vaccination contre la variole. Ce vaccin resta la seule cause de mort due à la variole pendant trente ans après que la maladie ait disparu. Pensez-y, pendant trente ans, les enfants mouraient après des vaccinations antivarioliques, alors que la maladie elle-même ne comportait plus un risque réel !

            3. Tout vaccin comporte des risques et des contre-indications ; cependant, les médecins les administrent de routine et par habitude, sans avertir les parents des dangers possibles et sans rechercher si tel vaccin serait contre-indiqué pour votre enfant. Aucun enfant ne devrait être vacciné sans qu’on réfléchisse à cela, et pourtant des queues d’enfants sont alignées chaque jour dans les cliniques pour recevoir un vaccin, sans qu’aucune question ne puisse être posée par leurs parents.

            4. On pense de plus en plus que ces vaccins contre les maladies d’enfance relativement bénignes peuvent être responsables de l’augmentation intense des maladies auto-immunes dans notre population. Ce sont des maladies graves comme le cancer, la leucémie, les rhumatismes, la sclérose en plaques, le lupus érythémateux disséminé et le syndrome de Guillain-Barré. Dans les maladies auto-immunes, les mécanismes de défense de l’organisme ne savent plus faire la distinction entre les protéines étrangères et les tissus du corps lui-même, en conséquence l’organisme commence à se détruire lui-même. Allons-nous échanger rougeole contre le cancer et la leucémie ?

            http://www.drdesforges.com/smartsection+item.itemid+20.htm


            • Philou017 Philou017 11 décembre 2007 16:34

              La coercition mise en place par l’ordre des médecins à La Réunion :

              Extraits : Lors des visites obligatoires des 9e et 24e mois, le médecin ne peut compléter la partie relative aux vaccinations des certificats de santé destinés à la Caisse d’allocations familiales. De ce fait, une réduction des allocations familiales cl pour jeune enfant peut être décidée par la Caisse. En tout étal de cause, il est important de préciser que la non réalisation d’une vaccination obligatoire ne peut être pénalement sanctionnée que pour les parents qui refusent d’y soumettre leur enfant, et en aucun cas pour le médecin qui ne peut aller à l’encontre de la volonté clairement exprimée des parents de l’enfant.

              - En cas d’urgence, le médecin peut et doit intervenir sans autorisation de quiconque. Le danger immédiat pour la vie de l’enfant justifie qu’il en soit ainsi, sur le fondement de l’article 43 du Code de déontologie. Toutefois, l’Ordre national des médecins suggère aux praticiens confrontés à une telle situation d’aviser le procureur de la République afin d’obtenir immédiatement une garantie légale. L’article 375 du Code civil permettra au procureur de la République de saisir le juge des enfants afin que ce dernier requiert des mesures d’assistance éducative. On peut considérer, en effet, qu’il n’appartient pas au médecin d’imposer lui-même à un enfant, même dans son intérêt, des soins interdits par ses parents. La possibilité de faire intervenir le juge peut même être considérée comme un devoir. En effet, la mort d’un enfant des suites d’un tétanos, par exemple, parce que les parents se seraient opposés à la vaccination et que le médecin se serait incliné, est éthiquement inacceptable et serait, à l’évidence sanctionnée par les magistrats. http://www.odmreunion.net/infos_juridiques/vaccins_refus_parents.html

              En France :

              Contrairement à des informations préconçues, la politique vaccinale en France se traduit par des obligations et des recommandations vaccinales qui s’appuient sur l’expertise scientifique du Comité technique des vaccinations. Par ailleurs, la dangerosité supposée des vaccins, la supériorité de l’immunité naturelle conférée par la maladie, la dramatisation des effets secondaires attribués à certains vaccins entraînent, par désinformation, des réactions de défiance, voire un rejet des vaccinations. Tout doit donc être mis en œuvre pour convaincre les patients et leurs familles que la politique vaccinale en France repose sur un calendrier vaccinal définissant les vaccinations obligatoires et recommandées, ces dernières ne devant pas être considérées à tort comme facultatives.

              1. Le rôle du médecin Aucun praticien ne saurait s’incliner face à un refus systématique de cet acte de prévention, concernant en particulier les enfants, ce refus devant être considéré comme une maltraitance par refus de soins : " Le médecin doit être le défenseur de l’enfant lorsqu’il estime que l’intérêt de sa santé est mal compris ou mal préservé par l’entourage. " (Code de déontologie, art. 43). S’il s’agit d’un mineur ou d’un majeur protégé, le médecin « doit s’efforcer d’obtenir le consentement de ses parents ou de son représentant légal » (Code de déontologie, art. 42). Lorsque le patient est en état d’exprimer sa volonté, le médecin « doit respecter ce refus après l’avoir informé de ses conséquences » (Code de déontologie, art. 36) et des risques encourus pour sa santé. Il faut ajouter que le médecin est dans l’obligation « éthique » de vaincre les réticences de ce patient et qu’une telle négligence dans cette circonstance serait dès lors considérée comme une faute de nature à engager sa responsabilité, s’il était prouvé que le patient n’en a pas été informé avec conviction : la vaccination est un acte à part entière. « L’exercice de la médecine est personnel, chaque médecin est responsable de ses décisions et de ses actes » (Code de déontologie, art. 69). http://bulletin.conseil-national.medecin.fr/Archives/html/320/320BOMN320P15A1.htm


            • pierrot 11 décembre 2007 16:51

              Aux pays ou plus aucun vaccin est obligatoire, vous pouvez rajouter la Suisse.

              Ce qui est, de plus, ahurissant ce sont les 6 mois de prison + l’amende. ?!? C’est hallucinant pour un pays qui se dit libre.


            • Zalka Zalka 11 décembre 2007 17:29

              Ce que je trouve réellement hallucinant, c’est la proportion d’incultes qui nient la nécessité et les succès de la vaccination dans un pays éduqué.


            • Philou017 Philou017 11 décembre 2007 17:42

              Scientifiques : ce qu’ils ont dit de la vaccination :

              "Ce n’est pas une pratique médicale sensée que de risquer sa vie en se soumettant à une intervention probablement inefficace afin d’éviter une maladie qui ne surviendra vraisemblablement jamais."

              http://vaccin.over-blog.com/article-6579581.html


            • Zalka Zalka 11 décembre 2007 17:48

              Bref on cite un professeur Tournesol et on occulte le reste. La manipulation n’est pas là où certains voudraient la voir.


            • pierrot 12 décembre 2007 08:49

              @Zalka

              Ce qui pose la question suivante : Y a t’il plus de malades dans les pays qui ne pratique pas la vaccination obligatoire ?

              Je ne crois pas trop m’avancer en disant que la réponse est non.

              Une seconde question qui vient à l’esprit est la suivante : les pays qui pratiquent la vaccination obligatoire sont ils en meilleure santé ? La réponse, de même est, non.


            • Zalka Zalka 12 décembre 2007 09:54

              La vaccination obligatoire a permis d’éradiquer la polio. On ne conserve maintenant que quelque souche en cas de retour du virus (il peut survivre dans un niche isolé), mais on ne vaccine plus.

              Les maladies visées par les vaccins obligatoires n’ont pas atteint le même seuil de disparition, ce qui justifie amplement le fait de continuer à vacciner.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès