Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Valeurs actuelles

Valeurs actuelles

Ce que l'on voit au loin

— sauf miracle ou imprévu, en 2017, La Le Pen va gagner !

C’est le genre de choses qui prend bien la mesure de la tablée, avec les réactions spontanées et néanmoins bien marquées que cela déclenche immanquablement. D’un côté, les jeunes aspirants trentenaires, mais pas encore, qui opinent du chef dans l’élan. De l’autre, les quadras bien tassés et plus, qui balaient l’assertion d’un revers de la main : au premier tour, surement, mais elle n’ira jamais au-delà.

Ce n’est pas encore le sujet clivant comme le burkini de l’été, mais la fracture est là, bien visible, bien béante et il n’est pas nécessaire d’en rajouter.

Le pire n’est jamais certain, car la dynamique sociale est friande d’effets papillon sortis de nulle part, mais l’accident historique ce serait plutôt si le FN arrivait à se planter malgré tout plutôt que d’emporter le coquetier si longtemps convoité. En gros, la surprise — contrairement à ce que pensent ou font mine de penser les « experts » politiques — ce serait plutôt que Marine Le Pen ne remporte pas le second tour des présidentielles.

L’erreur est de penser que l’avènement d’un parti néofasciste en Europe et en France en particulier serait une rupture ou marquerait le début d’une nouvelle ère, alors qu’en fait ce ne serait que la confirmation d’un rapport de forces, d’un changement de paradigme social d’ores et déjà bien acté dans notre quotidien. C’est juste que comme la fameuse grenouille dans sa casserole, l’évolution a été suffisamment progressive pour que nous ne la ressentions pas vraiment ou, tout au moins, que seules les composantes sociales les plus à la marge aient pu les ressentir dans leur quotidien et leur chair toutes ces années.

Le nouveau monde

J’aime bien côtoyer les jeunes de notre époque, parce qu’ils me sont totalement étrangers. Pas étrangers d’une manière essentialiste : il y a toujours une très grande variété d’individus, de manières de voir et de penser chez ces jeunes comme dans n’importe quelle population humaine. Non, c’est parce qu’ils sont étrangers à moi comme le seraient de jeunes Martiens, une population qui serait née et aurait évolué dans un monde totalement exotique et différent du mien. Ce qui ne les empêche absolument pas d’être divers et variés et de recouvrir un vaste champ de pensées politiques ou de modes de vies. C’est juste qu’ils viennent concrètement d’un autre monde que le mien.

Dans leur monde, il n’y a pas eu Thatcher, Les Sex Pistols, les babas cools, la guerre du Golfe, la crise du pétrole, Touche pas à mon pote, la découverte du SIDA, la montée du chômage et celle du prix de l’énergie. Dans leur monde, Hitler est un méchant historique comme Gengis Kahn ou d’autres méchants mythiques et le génocide est une réalité concrète et permanente et non un récit historique. Leur monde n’a pas connu la guerre froide, la peur du champignon atomique ou la libération sexuelle, mais la contamination quotidienne et habituelle. C’est un monde où le chômage de masse est aussi naturel que le fut le plein emploi et où l’emploi à vie est, au mieux, une douce utopie, au pire, un cauchemar sclérosant. Un monde où la crise est le mode normal de fonctionnement.

Ils ont grandi dans un monde diamétralement opposé à celui qui m’a vu grandir. Un monde où l’on ne parle plus jamais de classes sociales, mais un monde où l’origine familiale surdétermine les trajectoires individuelles comme jamais depuis près d’un siècle. Un monde d’ultracompétition, où tout le monde doit se battre pour arracher sa part du gâteau pain sec et où règne la certitude que les lendemains vont déchanter. Un monde de précarité, d’instabilité, d’incertitudes. Un monde totalement en guerre, tout le temps, partout, mais une guerre de basse intensité, une guerre qui ne dit jamais son nom. Un monde, enfin, qui a crû comme une gangrène à l’ombre des fantômes des tours jumelles de New York, un monde où l’autre est une menace, où la différence est une agression, un risque potentiel.

Un monde que les vieux chnoques du siècle dernier ne peuvent vraiment pas comprendre.

Un tel monde induit une reconfiguration politique majeure et irréversible. On n’a pas seulement rebattu les cartes, on a renversé la table à deux mains. L’ancien monde n’existe seulement parce que l’on s’en souvient encore et que l’on continue à plaquer sur le réel sa grille de lecture totalement dépassée.

La question n’est pas de dire si ce monde est meilleur ou bien pire. Ça, c’est une question purement morale… voire philosophique. Pour certains, c’est bien mieux. Pour beaucoup d’autres, c’est bien pire. Mais pour la grande majorité des gens, c’est juste un fait social et historique qui s’impose à eux et pour lequel ils n’ont aucun référentiel permettant de s’en extraire et d’en juger. Le fait que l’Amérique latine des dernières décennies était un labo à ciel ouvert qui permettait d’entrevoir le type de société dans lequel nous vivons actuellement ne change pas grand-chose à l’affaire : le courant réactionnaire des possédants a été total, implacable et il a profondément reconfiguré notre société actuelle, jusque dans ses valeurs les plus profondes.

Et de ce point de vue là, Marine Le Pen n’est pas une menace, un épouvantail ou le début d’une nouvelle ère : elle n’est que la traduction concrète du changement profond de notre société.

Toutes les choses qu’elle va concrètement mettre en place une fois arrivée au pouvoir ne seront pas des ruptures, mais uniquement l’utilisation pragmatique des outils d’ingénierie sociale qui ont déjà été soigneusement élaborés par les gouvernements des dernières décennies. Autrement dit, pour les gens qui appartiennent concrètement à ce monde-ci, il ne devrait pas y avoir de différences notables en dehors d’une accélération sensible des processus déjà en cours : État d’exception et citoyenneté à géométrie variable, société à plusieurs vitesses dont la variable discriminante essentielle sera bien la capacité à accumuler l’argent, concentration des moyens sur les inclus et force centrifuge accrue appliquée aux exclus qui vont ainsi glisser vers le statut de surnuméraires, parachèvement de la destruction programmée de l’État de droit et de l’État providence, soumission de l’intégralité des outils collectifs à des logiques de profits immédiats et aux appétits du privé : liquidation plus ou moins brutale de tout ce qui ne rentre plus dans le cadre, de tout ce qui ne sert plus à rien.

D’ores et déjà, la pensée raciste et violente a été banalisée dans les médias, les allées du pouvoir et dans bien des cercles privés, par simple effet de contagion. D’ores et déjà, l’État de droit a laissé la place au règne de l’arbitraire et des pans entiers de notre société (comme l’enceinte des entreprises privées) a volontairement renoncé à l’exercice démocratique et citoyen pour se soumettre à une logique féodale au simple nom de la survie immédiate. D’ores et déjà, la santé, l’éducation, l’énergie, la mobilité, une vieillesse digne ou une vie sans misère ne sont plus des droits fondamentaux du citoyen, mais des marchandises que l’on vend à la découpe, au plus offrant. D’ores et déjà, la culture, la pensée, la critique, le débat, les courants divergents, les modes de vie, le droit de vivre, tout simplement, ont été livrés à la dictature économique.

Mais nous faisons semblant de croire que les comportements politiques seraient plus figés que les courants marins et que ce qui est déjà advenu les fois précédentes devrait invariablement se reproduire encore et encore. Voilà qui serait bien étonnant et pourtant, tout le monde fait mine d’y croire ou, pire… y croit vraiment.

Étonnez-moi !

J’aimerais tellement avoir tort !


Moyenne des avis sur cet article :  3.52/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

112 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 28 septembre 10:13
    « Un monde que les vieux chnoques du siècle dernier ne peuvent vraiment pas comprendre. »

    Voilà une phrase à peu près aussi profonde qu’une réplique de western :

    « Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses. »

    • Ouallonsnous ? 29 septembre 11:59

      @Jeussey de Sourcesûre

      L’auteur néglige le fait que de plus en plus de citoyens, au lieu de se laisser formater par les « merdias » remettent en marche ce qu’ils ont entre les oreilles !.

      La propagande de désinformation et lavage de cerveau est de plus en plus remplacée par l’exercice du bon sens et de la critique objective chez tout un chacun !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 septembre 10:16

      Mais non ! L’hommasse le pen ne sera même pas au 2ème tour ! ! !Politique fiction (?) 2017.

      Quand Emmanuel Macron se rendra compte De la nécessité d’un consensus socio-économique pour que la France puisse se réformer dans l’équité, il adoptera une attitude gaullienne pour se présenter, tout seul, devant l’ensemble du peuple français.

      En géopolitique, dans la perspective des sécurités extérieure et intérieure de la France, son horizon appréhendera les bouleversements intervenus en 1989 lors de la chute du Mur de Berlin qui a vu les USA sortir de l’HISTOIRE en continuant, aujourd’hui encore, à considérer la Russie comme un ennemi. La France et l’Europe doivent en tirer toutes les conclusions.
      1)
      Géopolitique & Géostratégie : Europe, Russie & USA
      2)
      Discours historique et géopolitique que François Hollande ne prononça pas en Normandie lors du 70ème anniversaire du Débarquement

      Dans la perspective des élections législatives qui suivront l’élection présidentielle d’Emmanuel Macron et devront faire émerger une majorité présidentielle, le Mouvement « En Marche » et « l’Union des Démocrates et Indépendants » fusionneront en un Parti Capitaliste Français ( P.C.F. ) Humaniste, présidé par Jean-Christophe Lagarde, dont l’objectif premier sera de résoudre l’intrinsèque contradiction du capitalisme, à savoir :
      1)
      Capacité à créer globalement des richesses,
      2)
      Incapacité à répartir ces richesses équitablement.

      Par cette capacité à apporter des réponses innovantes, progressistes et réalistes aux deux premiers problèmes des Français(es), sécurité et niveau de vie, nombre de suffrages se déplaceront, de droite et de gauche, pour élire Emmanuel Macron et lui donner une majorité de Gouvernement.

      1)
      La droite anti-européenne verra fondre son électorat. La grande majorité de son électorat insatisfait des politiciens ayant gouverné depuis la fin des Trente Glorieuses, votera Emmanuel Macron puis Parti Capitaliste Français ( P.C.F. ) Humaniste.
      2)
      La droite traditionnelle en restera à son pré carré car ses progressistes l’abandonneront pour Emmanuel Macron puis le Parti Capitaliste Français ( P.C.F. ) Humaniste..
      3)
      Le Parti Socialiste explosera.
      Les progressistes se rallieront à Emmanuel Macron puis au Parti Capitaliste Français ( P.C.F. ) Humaniste.
      Les conservateurs végéteront dans un Parti Socialiste à peine capable de se déclarer social-démocrate (marxiste ? et anticapitaliste ?).
      4)
      Les gauches extrêmes demeureront des partis croupions fidèles à leurs idéologies totalement irréalistes.

      En conséquence, en juin 2017, le paysage politique français sera bouleversé :
      1)
      La droite anti-européenne sera ramenée à un étiage beaucoup plus faible avant de disparaître ou de se fondre dans la droite traditionnelle.
      2)
      La droite traditionnelle sera le deuxième parti réunissant les économistes libéraux et les moins progressistes sociétalement de l’électorat conservateur.
      3)
      Le Parti Capitaliste Français ( P.C.F. ) Humaniste, avec sa majorité présidentielle, se substituera au centre et à la droite du Parti Socialiste.
      4)
      Le Parti Socialiste (archaïque) se situera tout près des gauches extrêmes (à supposer qu’elles aient des députés).

       






      • Harry Stotte 28 septembre 10:46

        @Jean-Pierre Llabrés


        « Mais non ! L’hommasse le pen ne sera même pas au 2ème tour ! ! !Politique fiction (?) 2017. »


        Vous savez que tout ça, ça se classe déjà dans des bêtisiers... smiley

        « Quand Emmanuel Macron se rendra compte De la nécessité d’un consensus socio-économique pour que la France puisse se réformer dans l’équité, il adoptera une attitude gaullienne... »

        Il en a la stature et la prestance, et la souveraineté nationale, c’est vraiment sa cup of tea smiley smiley

        Voter Macron, c’est voter Rothschild ; voter Rothschild, c’est voter Goldmann-Sachs ! Tous aux urnes !


      • foufouille foufouille 28 septembre 10:50

        @Jean-Pierre Llabrés
        franchement, je ne pense pas que ton ploutocrate soit élu.


      • Ben Schott 28 septembre 12:33

        @Jean-Pierre Llabrés
         
        « Quand Emmanuel Macron se rendra compte De la nécessité d’un consensus socio-économique pour que la France puisse se réformer dans l’équité, il adoptera une attitude gaullienne pour se présenter, tout seul, devant l’ensemble du peuple français. »
         
        Ce sont presque les mots d’Emmanuel Todd qui avait fait le pari du « hollandisme révolutionnaire »...
         


      • epicure 28 septembre 20:43

        @Jean-Pierre Llabrés

        Ah les progressistes qui mettent sur la route des cars roulant au diésel plutôt que des trains électriques.
        Les progressistes qui caressent dans le sens du poil le MEDEF.
        Les progressistes qui participent à la casse du droit du travail.
        Les progressistes qui soutiennent une politique fiscale en faveur des riches et de cadeaux au patronat (UDI soutenant juppé).

        Moi j’appelle ça des conservateurs.

        Le progressisme est toujours à gauche pas au centre.
        Le centre c’est le status quo, donc la conservation du système libéral.
        Macron roule pour les banque, il n’y a rien a attendre en terme de progrès.


      • andromerde95 28 septembre 22:12

        @epicure
        être conservateur ce n’est sûrement pas défendre le système libéral capitaliste car le capitalisme est en mutation permanente, en évolution permanente et détruit progressivement tout ce qui est issu du passé (frontières, nations, identités, tradition, morale, nature...).


      • andromerde95 28 septembre 22:15

        @epicure
        Cette violence est révolutionnaire, Marx l’a compris. Le capitalisme avance par crises, détruisant les formes anciennes pour favoriser l’émergence de nouveaux systèmes ; fossoyeur des traditions, il est progressiste. D’où l’opposition constante de la droite esthétique et de la gauche morale.

        Lors de la révolte des canuts, il a imposé le machinisme et la révolution industrielle ; aujourd’hui, il réussit ce qui fût longtemps le souhait des esprits éclairés, la mondialisation. 
        Mais à sa manière, sauvage, à son profit. 



      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 septembre 11:32

        Si le deuxième tour de l’élection présidentielle 2017 nous propose Hollande-l’hommasse le pen ou, pire, Sarkozy-l’hommasse le pen [ou Autre - l’hommasse le pen], et si les Français(es) refusent absolument Hollande ou, pire, Sarkozy, ils devront élire l’hommasse le pen. Cela les débarrassera de Hollande et de Sarkozy [ou Autre].

        Pourquoi élire l’hommasse le pen ?


        À cause du tour suivant : les élections législatives.

        En effet, l’hommasse le pen ne parviendra jamais à obtenir une majorité à l’Assemblée Nationale et ne saurait constituer un Gouvernement (sauf, bien sûr, si nombre de nos politicards ne résistent pas à la tentation de venir bouffer à la gamelle).

        Dans ces conditions, après que des majorités parlementaires non frontistes se seront refusées à constituer un Gouvernement, l’hommasse le pen se verra contrainte de remettre son titre présidentiel en jeu.

        Face à une nouvelle élection présidentielle, on peut espérer que les Français(es) auront été sensibles à cet électrochoc et qu’ils choisiront le moins pire de tous les candidats (puisque telle est, malheureusement, notre calamiteuse offre politique) et ramèneront l’influence de l’hommasse le pen à de justes proportions.

        Souhaitons, enfin, que cet électrochoc aura également un effet thérapeutique sur nos politicards et qu’ils puissent nous proposer des programmes politiques sérieux et innovants, correspondant aux besoins des Français(es) ! ! !

        ​« Le problème c’est que tant que les citoyens continuent de croire qu’en allant voter ils font leur devoir nous continuerons collectivement de cautionner cette insupportable mascarade. Il faut pourtant que cela cesse. »​

        ​Le fait de voter n’est pas inutile. C’est le fait de voter pour des programmes ineptes qui est inutile. La faute en revient à des politicards incompétents totalement incapables d’élaborer des programmes réalistes, innovants, et cætera... La faute en revient également au peuple qui, à ce jour, ne parvient pas à constituer une large majorité solide et rationnelle sur la base de paradigmes politiques et​ socio-économiques réalistes, innovants, et cætera...

        En démocratie, on élit les politicards qu’on mérite !Mais, quoi qu’on en pense, le suffrage universel est d’une puissance absolument irrésistible, qu’il soit éclairé... ou non (dans ce cas, cela devient une mascarade).

      • epicure 29 septembre 19:23

        @andromerde95

        « 
        être conservateur ce n’est sûrement pas défendre le système libéral capitaliste , blablabla...
         »

        Toujours à me répondre pour étaler ton ignorance. Tu devrais te faire suivre au lieu de suivre pour étaler ta stupidité.

        Ta répons montre que tu ne comprends même pas la mentalité conservatrice, qui est plus subtile que ton idéologie pour gens étroits d’esprits.

        Les conservateurs gardent avant tout une chose : le pouvoir économique capitaliste.

        Puisque le pouvoir économique capitaliste repose sur le particularisme, c’est à dire l’inégalité, le pouvoir particulier (patron ou actionnaire), il est neutre par rapport à la question libérale ou autoritaire.

        Quand le libéralisme leur permet de garder le pouvoir économique ( dérèglementation, libre circulation, moins de taxes, etc.... ) , ils ont des politiques libérales, par contre ils savent imposer des politiques autoritaires pour défendre leur pouvoir acquis notamment par le copinage au niveau de l’état entre les grandes entreprises de la grande bourgeoisie, et les dirigeants à leur botte.
        Les purs conservateurs défendent en plus le conservatisme sociétal, les autres moins stricts, plus modernes sur les questions sociétales y sont indifférents.

        Le réactionnaire c’est l’homme de droite qui n’a pas su s’adapter à la société moderne, car sa pensée est figée et redoute ce qui change , le conservateur c’est l’homme de droite qui a su s’adapter à la société capitaliste, à la modernité libérale, il est plus pragmatique.

        comme disait je sais plus qui, la devise des conservateurs est celle ci  :
        « Que tout change pourvu que rien ne change »
        Ce qui ne doit pas changer c’est la hiérarchie économique, puisque c’est elle qui donne le vrai pouvoir dans la société capitaliste.


      • andromerde95 29 septembre 19:30

        @epicure
        toujours à me répondre inutilement pour te faire ensuite humilier (tu sais qu’on perd notre temps tous les deux car j’arrêterai pas tant que tu la fermera pas).


        « Toujours à me répondre pour étaler ton ignorance. Tu devrais te faire suivre au lieu de suivre pour étaler ta stupidité.

        Ta répons montre que tu ne comprends même pas la mentalité conservatrice, qui est plus subtile que ton idéologie pour gens étroits d’esprits.

        Les conservateurs gardent avant tout une chose : le pouvoir économique capitaliste.

        Puisque le pouvoir économique capitaliste repose sur le particularisme, c’est à dire l’inégalité, le pouvoir particulier (patron ou actionnaire), il est neutre par rapport à la question libérale ou autoritaire. »

        non le capitalisme repose sur l’universalisme : égalité des droits, liberté éco pour tous, destruction des nations, frontières, familles, groupes, religions, traditions etc...

        « Quand le libéralisme leur permet de garder le pouvoir économique ( dérèglementation, libre circulation, moins de taxes, etc.... ) , ils ont des politiques libérales, par contre ils savent imposer des politiques autoritaires pour défendre leur pouvoir acquis notamment par le copinage au niveau de l’état entre les grandes entreprises de la grande bourgeoisie, et les dirigeants à leur botte. »

        le capitalisme du connivence n’a rien de conservateur.


        « Les purs conservateurs défendent en plus le conservatisme sociétal, les autres moins stricts, plus modernes sur les questions sociétales y sont indifférents. »

        c’est la région la plus capitaliste du monde (occident) qui est la plus moderne sur le plan sociétal.


        « Le réactionnaire c’est l’homme de droite qui n’a pas su s’adapter à la société moderne, car sa pensée est figée et redoute ce qui change , le conservateur c’est l’homme de droite qui a su s’adapter à la société capitaliste, à la modernité libérale, il est plus pragmatique. »

        conserver le passé, c’est le contraire d’accepter la modernité.


        « comme disait je sais plus qui, la devise des conservateurs est celle ci :
        « Que tout change pourvu que rien ne change »
        Ce qui ne doit pas changer c’est la hiérarchie économique, puisque c’est elle qui donne le vrai pouvoir dans la société capitaliste. »

        la hiérarchie éco capitaliste n’existe que depuis 1789 en france et a bien évolué depuis, le capitalisme de 1789 est très différent de celui du xxie s.



      • andromerde95 29 septembre 19:35

        @epicure
        ps ; le pouvoir éco capitaliste dépend du sociétal, des frontières, de l’identitaire, etc...


      • epicure 29 septembre 22:22

        @andromerde95

        répéter tes conneries ne les rendra pas plus vrai.


      • andromerde95 29 septembre 22:25

        @epicure
        not argument et si je me répète c’est car tu répètes les mêmes pseudo arguments. 


      • epicure 30 septembre 03:39

        @andromerde95

        J’énonce des porpos logiques et basés sur la connaissance.

        Tu répètes comme un perroquet, parce que tu n’es pas plus intelligent qu’un perroquet.
        tu répètes comme un perroquet les mêmes stupidités des contre vérités et des mensonges.


      • andromerde95 30 septembre 14:32

        @epicure
        « J’énonce des porpos logiques et basés sur la connaissance. »

        à prouver

        « Tu répètes comme un perroquet, parce que tu n’es pas plus intelligent qu’un perroquet.
        tu répètes comme un perroquet les mêmes stupidités des contre vérités et des mensonges. »

        tu parles encore de toi ?


      • epicure 30 septembre 19:43

        @andromerde95

        « 
        à prouver
         »

        exemple :
        Toutes les sources sérieuses définissent l’individualisme est basé sur l’autonomie de la personne.
        Et je dis pareil, et donc je traite l’individualisme en fonction de sa définition. Ceci est une affirmation logique.
        Un comportement autonome s’oppose à un comportement uniforme de fait. Le vrai individu ne se préoccupe pas de mode, de tradition, ni de conformisme, qui sont du registre autoritaire, hétéronome.
        Ceci est une affirmation logique au vu de la définition de l’individualisme.

        De même que les uniformes ce sont les systèmes autoritaires qui les imposent, ce qui est bien la preuve que l’uniformité est liée à l’autoritarisme.

        Dire que l’individualisme amène à l’uniformité comme l’autoritarisme ce n’est ni logique, et encore moins une connaissance,mais juste ta confusion mentale et ton ignorance qui s’expriment.
        L’individualisme amène l’individu à faire ses choix selon ses critères personnels, ses gouts, ses besoins, etc... Ce qui fait qu’au final les vrai individualistes ne sont jamais identiques les uns les autres, ils ont toujours des différences. Que ta mauvaise foi nie ce fait, ne changera rien.

        L’autoritarisme impose un choix obligatoire pour tous pour une même identifié ( armée, religion, tradition, etc.... )

        L’individualisme au contraire s’oppose au port d’uniformes.

        AH oui, quand on est rationnel, et qu’on se base sur la connaissance, on sait que le fait qu’une société soit individualiste, n’implique pas que tout le monde se comporte en individualiste en tout lieu et en tout temps.

        Mais toi tu es incapable de tenir compte de tout ceci.

        Jouer le perroquet, et faire croire que tu as quelque chose à défendre, à part tes défauts, ne te rendra pas plus intelligent, moins ignare, menteur.


      • andromerde95 30 septembre 22:58

        @epicure
        bon le branleur intellectuel revient encore à la charge sachant parfaitement qu’avec moi il aura toujours ses coms explosés :


        « exemple :
        Toutes les sources sérieuses définissent l’individualisme est basé sur l’autonomie de la personne.  »
        oui dans un système capitaliste, chacun est livré à lui même, l’individualisme c’est des gens livrés à eux même, ce qui fait que bcp périssent dans un système individualiste.

        « Et je dis pareil, et donc je traite l’individualisme en fonction de sa définition. Ceci est une affirmation logique.
        Un comportement autonome s’oppose à un comportement uniforme de fait. Le vrai individu ne se préoccupe pas de mode, de tradition, ni de conformisme, qui sont du registre autoritaire, hétéronome. »
        non un comportement autonome mène à l’uniformisation car quand tous le monde est autonome, chacun se préoccupe que de sa gueule, chacun est égoïste de manière identique.

        « Ceci est une affirmation logique au vu de la définition de l’individualisme.

        De même que les uniformes ce sont les systèmes autoritaires qui les imposent, ce qui est bien la preuve que l’uniformité est liée à l’autoritarisme. »

        l’uniformité c’est l’individualisme qui détruit les différences raciales, nationales, régionales, ethniques, religieuses, sexuelles...


        « Dire que l’individualisme amène à l’uniformité comme l’autoritarisme ce n’est ni logique, et encore moins une connaissance,mais juste ta confusion mentale et ton ignorance qui s’expriment. 
        L’individualisme amène l’individu à faire ses choix selon ses critères personnels, ses gouts, ses besoins, etc... Ce qui fait qu’au final les vrai individualistes ne sont jamais identiques les uns les autres, ils ont toujours des différences. Que ta mauvaise foi nie ce fait, ne changera rien. »
        les intérêts personnels d’un individu à un autre ne changent pas beaucoup, donc l’individualisme mène à l’uniformité.

        « L’autoritarisme impose un choix obligatoire pour tous pour une même identifié ( armée, religion, tradition, etc.... )

        L’individualisme au contraire s’oppose au port d’uniformes. »

        non l’autoritarisme impose pas une même identité car il n’y a pas qu’une seule religion dans le monde et une seule tradition dans le monde.


        « AH oui, quand on est rationnel, et qu’on se base sur la connaissance, on sait que le fait qu’une société soit individualiste, n’implique pas que tout le monde se comporte en individualiste en tout lieu et en tout temps. »

        quand on est rationnel, on pense qu’à ses objectifs perso et intérêts perso, bref on pense qu’à ce qui est utile pour soi.


        « Mais toi tu es incapable de tenir compte de tout ceci.

        Jouer le perroquet, et faire croire que tu as quelque chose à défendre, à part tes défauts, ne te rendra pas plus intelligent, moins ignare, menteur. »

        bref le clown tu attribues encore tes propres tares à moi.


        bref je me répète : c’est inutile de me répondre car j’écraserai jusqu’à la mort s’il le faut chacune de tes réponses. je viens sur av juste pour toi.


      • epicure 1er octobre 17:51

        @andromerde95

        tiens le branleur anti intellectuel revient à la charge pour répéter ses conneries en croyant détruire mes arguments avec des réponses à la con.

        ON reconnait bien là le crétin menteur neuneu d’extrême droite qui ne fait qu’aligner mensonges, oxymores et ignorance.

        C’est inutile de me répondre quand je pose des propos rationnel et basés sur la connaissance, je sais que toutes tes pitoyables tentatives ne contiendront que de la merde..


      • fred.foyn fred.foyn 28 septembre 10:24

        Pour l’instant, elle est la seule à être au second tour et tous les autres font la couse derrière...ça c’est la réalité..Après si 10% des indécis votent pour elle, elle sera présidente.. !


        • Clocel Clocel 28 septembre 10:34

          C’est vraiment irrationnel cette peur entretenue du FN...

          Qu’ont-ils fait dans les communes qu’ils ont prise ?
          Quelques saloperies bas de gamme pour entretenir le buzz, mais rien qui change les fondamentaux ni ne menace l’édifice... Leur gamelle !

          Il risque passer ? Et alors ?

          Ils seront comme les copains enferrés dans les traités et ferrailleront dans le vide sidéral de leur programme.
          .
          Ce serait l’occasion pour les égarés de perdre leurs dernières illusions et pour le PR/PS de perdre leur créature...

          Nous en serions débarrassés, nous gagnerons en cohésion et en perspectives nouvelles.

          Les démocrates « pur jus » devront alors porter sans masques le poids de leur démagogie et de leurs inconséquences.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 10:48

            @Clocel
            La majorité des Français n’oublient pas d’où vient le FN : de l’antisémitisme, de la collaboration avec les nazis et de l’ OAS. Tous les Français ne sont pas encore atteints d’Alzheimer !


            La SARL le Pen a beau lessiver son Parti en « plus blanc que blanc », personne n’oublie que l’ Extrême Droite n’a jamais apporté autre chose à la France qu’un longue suite d’emmerdements, et rien d’autre !
            De plus quand on voit la longue liste des casseroles que traîne le FN, ça donne pas plus envie de voter FN, que de voter PS ou UMP !

          • Odin Odin 28 septembre 16:18

            @Fifi Brind_acier

            Merci Fifi pour votre commentaire. Il montre bien le grand respect que vous avez, comme militante assidue sur ce site pour votre micro parti l’UPR, pour les quasi 7 millions de français qui ont voté pour le parti du FN au régionales 2015.

            C’est quasi 7 millions d’électeurs seraient donc, à vos yeux, antisémites et approuveraient la collaboration avec les nazis et ceux de l’OAS. Ce n’est pas avec cet amalgame nauséeux que vous pourrez inverser la popularité de votre patron. 


          • S0A (---.---.66.106) 28 septembre 18:49

            @Fifi Brind_acier

            Qu’est-ce que l’OAS ?

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 septembre 19:25

            @Odin
            Détrompez-vous, je ne confonds pas les dirigeants du FN avec les électeurs, dont une bonne partie est désespérée par la situation économique. Ce sont les trahis de la Gauche, les laissés pour compte de la mondialisation, qui croient aux discours du FN.


            C’est aussi pour eux que l’ UPR fait ses analyses, pour leur montrer que vous les trompez.
            Le FN n’a aucunement l’intention de sortir de l’ UE, mais de renégocier les articles des Traités (Schengen, les frontières) qui ne lui conviennent pas.

            Le FN propose la même chose que les autres : une Autre Europe, une Europe Nouvelle.
            « Plus libres, plus forts, une Autre Europe est possible ! ».

          • izarn 28 septembre 20:48

            @Fifi Brind_acier
            Le Pdf n’est qu’une accumulation d’amalgames, de gens de droite qui n’ont aucun rapport entre eux et meme souvent radicalement opposés....
            Par exemple le terme « ploutocrate » est un terme de cette extreme droite qui combattait la politique de la finance et du capital.
            L’autre droite ce sont les synarques, qui vont collaborer avec l’Allemagne nazie, pour leurs interets financiers. Lire Annie Lacroix-Riz sur le sujet.
            Quand au FN, il a été inventé par des gens de type « Occident » devenu « Ordre nouveau » dont les meeting étaient protégés par les CRS de Pompidou...
            L’origine est inconnue, probablement le Gladio de l’OTAN...Les services spéciaux français pas toujours sous controle national.
            Le Pen au début est Poujadiste, mouvement qui n’est pas d’extreme droite, ni fasciste, mais qui s’est fait diaboliser parcequ’il était anti marché commun, entre autres : Un marché qui ruinait le petit commerce. Ce qui la, n’a aucun rapport avec le Gladio, bien au contraire.
            Poujade a fait des sorties du style « Mandes n’a de français que le nom », les journaux l’ont ensuite traité de « Poujadolph ». Bref comme les merdias traitent Trump. Il s’est fait assimiler au fascisme grace à un certain Roland Barthes, pseudo marxisant de salon.
            Le BHL de l’époque.
            Le Pen ancien député poujadiste, et donc notable, sera choisi pour representer le FN. Ensuite il va faire du FN sont propre parti et effacer les tordus. Les restes du Gladio se trouvent dans « Rivarol »
            Rivarol a notamment fait campagne pour la Communauté européenne de défense (CED).
            Ben voyons ! Je vous fais un dessin ?
            Voila d’ou vient le pseudo fascisme des Poujade, des Le Pen...
            Il y a eu des gens beaucoup plus fascistes auprés d’Asselineau et Balladur, par exemple Papon, qui a fait toute sa carrière auprès des gaullistes et de Giscard....
            Et ne parlons pas des anciens d’Occident, tous recrutés par l’UDR-UMP....Ceux-la ne sont pas fascistes, ils ont abjuré ?
            Donc c’est assez rigolo tout ça, en oubliant aussi la françisque de Mitterrand adoubé par Pétain. Et qui se retrouve à la tete du PS !
            Faudrait arreter de se moquer des gens donc en falsifiant l’Histoire.
            (Vous pouvez vérifiez ce que je dis sur Wikipedia)
            C’est du mauvais Soral, en sens inverse...


          • epicure 28 septembre 20:50

            @Odin

            historiquement ce qu’elle dit est parfaitement exact.
            Il ne faut pas oublier non plus la politique ultralibérale, antisociale du père lepen pendant longtemps. Et après il est allé se présenter comme portant la voix du peuple....

            Mais c’est vrai que pour la majorité de l’électorat actuel qui suit marine lepen toutes ces références classiques de l’extrême droite ne font pas partie de leur culture. marine lepen a cessé de s’adresser, en grande partie, aux nostalgiques de la France brune moisie, car elle sait qu’électoralement ce n’est pas intéressant.


          • izarn 28 septembre 21:08

            @izarn
            Je me souviens d’une sortie drolatique d’un journaliste anglais sur France Culture : Selon lui le FN vient de l’OAS qui avait tenté d’assassiner de Gaulle, et donc logique, Marine Le Pen ne pouvait donc pas se prétendre un brin gaulliste....C’est du Fifi tout cru !
            Entre les lignes cela veut dire que les britanniques savaient que l’OAS avait un bon rapport avec le Gladio. Et que c’était donc l’OTAN, en simplifiant qui cherchaient à dézinguer de Gaulle.
            Et vu le comportement de de Gaulle vis à vis du marché commun, de l’OTAN, c’est facilement compréhensible ! Aprés tout JFK a été dézingué quelques années plus tard : Ils en étaient fort capables !
            Donc en effet ma thèse que le FN des débuts, sans Le Pen, est une fabrication Gladio-SDECE est plausible. Puisque cet anglais fait la liaison.
            Ceci dit affirmer que Le Pen à eu un quelconque rapport avec ses attentats, c’est à mon avis du pur délire....Occident n’existait meme pas !
            Amalgame.
            Si on recherche le comportement des autres partis politiques depuis les années trente, on aura aussi de très mauvaises surprises.
            Alors la paille dans l’oeil....


          • izarn 28 septembre 21:32

            @epicure
            Non c’est totalement faux.
            La chronologie est meme aberrante. L’OAS c’est au début des années 60, le FN c’est dix ans plus tard, sous Pompidou/Giscard.
            Alors bon si un clampin de l’ex OAS s’est retrouvé au FN : Et alors ?
            Et Papon, il s’est retrouvé ou avec de Gaulle, Pompidou et Giscard ?
            Et les anciens d’Occident, ils sont ou ? A l’UMP...Certains ont été meme ministre !
            Vous voulez des noms ? Et les trotskos lambertiens, ils ne se sont pas retrouvés au PS et ministres ?
            Vous voulez des noms ?
            Politique ultra libérale du FN ? En effet c’était la politique patriotique de Reagan à l’opposée de celle de Mitterrand et de ses européistes. Sur que le FN était libéral et pas socialiste !
            Ensuite il est fort douteux que JM. Le Pen fut américaniste, vu ses origines poujadistes....Mais bon, pourquoi pas ?
            Finalement les ultra libéraux américanistes, ce ne sont pas les européistes par hasard ?


          • epicure 29 septembre 04:43

            @izarn

            Bien au contraire la chronologie est cohérente :
            les gars de l’OAS et leurs soutiens, ont participé à la fondation du FN, comme tous les déçus des décrépitudes de l’extrême droite.
            Cela aurait été incohérent si le FN avait été fondé en 1952.

            Le fondement du FN c’est l’union d’une grande parti des extrêmes droites françaises, devant le constat d’échec de toute tentative classique pour l’extrême droite d’arriver au pouvoir ( notamment le putsch raté d’alger ).

            Revois l’histoire de la fondation du FN.

            Que des arrivistes pragmatiques d’Occident aient viré leur cuti pour le RPR, cela ne les concerne qu’eux.

            Le fait est que le FN a d’abord été créé par des membres d’Ordre Nouveau, créé par des anciens ....d’Occident.
            La boucle est bouclée.

            Les gauchistes passé au PS n’y changeront rien.


          • julius 1ER 29 septembre 09:30

            @Fifi Brind_acier


            parfois tu as des « saillies » dignes " de grands pamphlétaires !!!

            il n’en reste pas moins vrai que la Droite dure et l’extrème-droite c’est exactement la même chose dans les buts poursuivis ..... la première faisant en sorte d’avancer masquée lorsqu’elle est au pouvoir et l’autre de faire pareil .... pour arriver au pouvoir en brouillant les cartes !!!

            se la jouer Parti du peuple ou presque ouvriériste sans avoir jamais eu à tirer une seule cartouche pour ce haut fait de gloire .... c’est presque de la science -fiction !!!!! 

          • chantecler chantecler 29 septembre 14:54

            @andromerde95
            Et hop !
            Un coup de révisionnisme de plus :
            En 41 il y a eu un Front national de la résistance cré par le parti communiste alors clandestin .
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Front_national_(R%C3%A9sistance)
            C’est à dire "Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France .
            Rien à voir avec le FN d’aujourd’hui .
            Faut pas charrier .


          • epicure 29 septembre 19:02

            @andromerde95

            Ben oui le FN a été créé par des gens d’extrême droite donc beaucoup d’anciens collaborateurs.
            Il suffit de lire ton lien pour le voir.

            Merci d’appuyer mes propos.


          • andromerde95 29 septembre 19:16

            @epicure
            par 6 résistants et bcp moins de collabos. 


          • epicure 29 septembre 22:28

            @andromerde95

            pauvre crétin ton lien donne 8 collaborateurs ou anciens SS.
            Tu ne sais ni lire, ni compter, ni réfléchir.
            Tes interventions sont totalement inutiles.


          • andromerde95 29 septembre 22:34

            @chantecler
            le lien que j’ai donné parle du fn de 72.


          • andromerde95 29 septembre 22:35

            @epicure
            ducon lis mieux le lien : « 6 résistants ont fondé le FN : 

             

             https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_du_Front_national#Ann.C3.A9es_1970

             

             »Georges Bidault, le successeur de Jean Moulin à la tête du CNR, ancien Président du Conseil et Ministre des Affaires étrangères du GPRF et de la Quatrième République, ayant rompu avec l’attachement à de Gaulle au moment de la guerre d’Algérie, alors chef du Mouvement pour la justice et la liberté, partira presque immédiatement le 12 octobre 1972 tout en conservant des relations d’amitié avec la plupart des nationalistes ;« 


             »Rolande Birgy, ancienne résistante (Réseau Vallette d’Osia), croix du Combattant volontaire de la résistance. Le titre de Yad Vashem (Juste entre les nations) lui sera décerné par l’État d’Israël en 1984 pour avoir fait passer des enfants juifs en Suisse. Elle fut par ailleurs membre de la Jeunesse ouvrière chrétienne, du Sillon, de la CFTC et du MRP. Elle décède le 21 avril 2002, jour de l’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle ;"

             



          • andromerde95 29 septembre 22:35

            @andromerde95

            « Jean-Maurice Demarquet, ancien membre de la 1re division française libreCroix de guerre 1939-1945 »


            « Roger Holeindre, ancien résistant, ancien de l’OAS, alors président du Parti de l’unité française ; »

            « Serge Jeanneret, ancien résistant, membre du réseau Alliance, Croix de guerre 1939-1945, Croix du combattant volontaire de la résistance. Il quitte le FN en 1975 pour retourner à son poste de chef de cabinet de Bernard Lafay puis y retourne en 1986 pour s’en faire élire conseiller régional d’Île-de-France ; » 


            « Pierre Sergent, Résistant dans le réseau Vélite-Thermopyles avant de rejoindre un maquis en Sologne avec le corps-franc « Liberté ». Participa à la libération de Paris ; »

            Enfin, 80 % des collabos étaient de gauche : http://www.dreuz.info/2012/07/22/80-des-collabos-viennent-de-la-gauche/

            Les gauchos sont bien plus liés aux collabos que le FN.

            Ne pas oublier tous les autres résistants qui sont passés au FN après sa fondation : http://www.prechi-precha.fr/liste-de-quelques-resistants-qui-ont-fait-le-fn/"

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès