Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Véhicules autonomes et modes de vie

Véhicules autonomes et modes de vie

Les véhicules autonomes vont-ils transformer la société autant que l'automobile dans les années 1970 et l'internet dans les années 2000 ?

Suivez-vous le débat sur l'arrivée prochaine d'une technologie grand public qui va bouleverser la vie quotidienne et économique autant que l'automobile dans les années 1970 et l'internet dans les années 2000 ? Je veux parler des véhicules autonomes.

Oui ? Alors ce n'est pas en France !

Aux Etats-Unis, Mark Harris dans theguardian.com (Wednesday 16 July 2014 11.14 BST) rapporte que le FBI s'inquiète de l'utilisation malveillante des véhicules sans chauffeur dans la perpective que d'ici 5 à 7 ans le Congrès autorisera l'Américain moyen à les utiliser.

Des associations de citoyens s'inquiètent du dispositif qui permettrait à la police de prendre le contrôle à distance d'une voiture.

D'autres s'interrogent sur les perturbations du guidage par GPS via les satellites causées par des tempêtes solaires. Ce n'est pas farfelu. Dans un article publié au début de l'année dans la Space Weather, le physicien Pete Riley a évalué à 12 % les risques qu'une tempête solaire puissante touche la Terre dans les 10 prochaines années. Déjà, le 23 juillet 2012, l'une d'elle, la plus puissante depuis 150 ans, aurait pu perturbé tous les circuits électriques et "renvoyer la civilisation contemporaine au 18e siècle", a révélé la Nasa.

D'autres encore parlent stratégie et indépendance en arguant que le GPS est américain, et que par leur GPS, les Etats-Unis se sont assurés une suprématie mondiale. En effet, tout personnel civil ou militaire souhaitant un positionnement par satellite est de près ou de loin sous contrôle du ministère de la défense américain." cf http://www.infoguerre.fr

 

Alors, ce débat en France ?

C'est vrai que nous avons d'autres priorités, à en juger par les titres des journaux télévisés ou papier :

  • la guerre dans des pays lointains, sur laquelle nous n'avons aucune prise

  • le crash d'avions étrangers dont nous ne sommes pas responsables et qui nous concernent si peu, puisqu'il n'y a que 513 557 passagers dans les vols internationaux et outre-mer cf http://www.developpement-durable.gouv.fr/TendanCiel-l-indicateur-mensuel-du.html et encore, on compte ici plusieurs fois le même individu. Le pourcentage de 0,5 million de passagers sur 65,7 millions de Français fait moins de 0,8 %  !

  • les chiffres du chomage qui sont alarmants malgré les radiations d'office et malgré l'annonce officielle de l'inversion de la courbe. Pourquoi en parler puisqu'il ne s'agit plus d'une information, mais d'une habitude ?

  • les épreuves sportives martelées comme pour un lavage de cerveaux massif, avec la reconnaissance, des lustres après, que le champion cycliste avait triché ou que, selon The Irish Sun, la FIFA aurait versé à la Fédération irlandaise de football un chèque de 5 millions d'euros pour acheter son silence cf http://www.sofoot.com suite à la main de thierry Henry

  • la guéguerre des prétendants à la candidature pour la présidence, qui n'intéresse qu'un microcosme, alors que leur programme est quasi passé sous silence, et que de toute façon celui qui sera appliqué différera de celui qui sera claironné pendant la campagne

  • ...

Dans les années 1970 l'automobile arrive chez presque tout le monde, avec ses avantages :

  • se déplacer très facilement avec peu d’effort.

  • trouver un emploi plus facilement

  • voyager en voiture à faible coût.

  • être indépendant et se sentir libre

  • accéder à des lieux inaccessibles

  • transporter facilement des objets, faire ses courses

et avec ses inconvénients :

  • les accidents en grands nombre, qui tuent et blessent et en font l'une des principales causes de mort accidentelle

  • la pollution, et la naissance des écologistes

  • le stress causé par une voirie mal adaptée, avec ses embouteillages

  • un prix prohibitif si le calcul réel était connu, en tenant compte

    • du montant payé par son propriétaire : prix d'acquisition, coût d'entretien, frais annexes comme l'assurance et le stationnement,

    • du prix payé par le contribuable : voirie, etc.

    • des incidences diverses, comme l'adaptation d'habitat, la répercussion sur les autres transports, etc.

 

L'automobile a bouleversé le mode de vie et l'habitat : l'urbanisme s'est adapté, avec une voirie spécialisée allant du réseau d'auroute à la descente de garage normalisée. Avec aussi, la consommation.

Les centres de distribution se sont raréfiés et ont gagné en gigantisme. Adieu les petites épiceries de village avec quelques produits plus ou moins anciens. Bonjour les hypers avec leurs stocks à forte rotation et leurs immenses parkings.

Des métiers ont disparu, dans des soubresauts vigoureux pour ceux qui se rappellent du CID-UNATI. Mais le rouleau compresseur d'une nouvelle technique avec sa logique et ses enjeux a tout écrasé.

A l'époque, il n'y avait pas un conservatisme à tout crin qui ramait comme aujourd'hui à contre-courant, et on peut supposer que jadis on aurait favoriser les VTC au détriment des taxis. Etrange, soit dit en passant, qu'un parti qui s'intitule socialiste soit conservateur et défende les intérêts d'une classe de petits patrons contre les intérêts d'une majorité de consommateurs !

L'automobile a donc modifié la géographie des villes et du pays, favorisé le travail, la consomation et surtout les liens sociaux.

L'urbanisme a suivi, comme il a pu, voire avec difficulté, comme dans certaines villes nouvelles où aucune place de stationnement n'a été prévue pour accueillir la famille et les amis. Mais c'est vrai qu'il faut choisir entre rester fidèle à son idéologie "la voiture c'est le mal" et le pragmatisme.

 

La voiture autonome va bouleverser davantage notre vie. C'est du moins mon sentiment.

Grace à la robotisation, cela permettrait

  • une diminution des accidents de la route, dont la majeure partie est provoquée par des erreurs humaines

  • un gain de temps considérable pour l’ensemble des automobilistes, grâce à un trafic fluidifié par l'anticipation et l'optimisation des flux de véhicules

  • une dispobibilité du conducteur (s'il existe encore) et une suppression de sa fatigue et la possibilité d'une activité autre que la conduite

  • une utilisation de la voiture plus importante. Elle est actuellement de 3%, contre 97% en stationnement. Le partage ne serait plus réserver aux autolibs. Comme en plus, la voiture pourra se garer seule dans un parking éloigné, les places de stationnement pourront être optimisées.

 

Les handicapés, les aveugles, les sans-permis de conduire, les mineurs, voire du fret, pourront aussi bénéficier de cette voiture. Quoique ... il faudra s'attendre à une jacquerie des auto-écoles.

Ces voitures, plus rationnelles qu'un être humain et connectées en permanence, décideront de la vitesse de croisière et du trajet optimisé en permanence. Sera-ce la fin des embouteillages ?

Mais une voiture plus souvent utilisée par plusieurs, c'est par conséquent moins de voitures au total, et donc moins de ventes, et moins d'usines. Dépêchons-nous de vendre ces entreprises à l'étranger pour éviter que le lobby automobile nous mette des batons dans les roues !

Bien sûr, il y a le revers de la médaille. Des voitures auto-conduites plus intelligemment produiraient moins de pollution, et cela ferait plaisir aux écologistes. Mais on n'a rien sans rien.

 

PS : seul cocorico, à défaut de Français qui s'intéressent à cette problématique c'est le FBI. Et c'est Charles Joseph Bonaparte, qui a fondé le 26 juillet 1908 le FBI. Il était le fils de Jérôme-Napoléon Bonaparte, lui-même fils de Jérôme Bonaparte et frère de Napoléon 1er.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • gogoRat gogoRat 26 juillet 2014 18:46

     Bien vu ! : l’adoption d’évolutions techniques, ou de nouvelles technologies est certainement le levier le plus puissant pouvant impacter les fondements de nos civilisations ...
     bien avant tous les aléas de nos politicailleries habituelles qui réussissent si bien dans un tout autre art : celui de l’illusionnisme et de la manipulation des foules

     En attendant, je continuerai fort bien de me passer totalement de la voiture du peuple perso ...
     pour suggérer une tout autre percée civilisationnelle :
      imaginons qu’on co-invente de toutes nouvelles modes sociales où, comme à Amsterdam, tout le monde ne se déplace plus qu’à vélo (électique peut-être), en patins à roulettes intelligents, en téléphériques urbains ( ou de liane en liane - en fibre de carbonne / à inventer - entre les gratte-ciel ) et en covoiturages de micro-bus autonomes ...
     jusqu’au jour où les chinois voudront recycler leurs totomobiles de ’capitalistes’ pour répliquer nos nouveaux vélos modernisés ?

    Après l’age de la pierre, du feu, du bronze, du fer, ... du computer, ... on en viendra à l’age de la marche-à-pied-nu-anti-bougeotte-irréfléchie  ?


    • jocelyne 27 juillet 2014 18:12

      C’est pas pour demain dans l’usage de Mr Durand ou Dupond(t)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès