Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Villiers-le-Bel deux ans après Clichy...

Villiers-le-Bel deux ans après Clichy...

A croire parfois que les hommes et ici en l’occurence les femmes politiques n’ont toujours rien compris à la situation des banlieues.

L’accident de dimanche, car il semble bien que ce soit un accident, les témoins confirment en tout cas cette version, a mis une nouvelle fois en exergue la fragilité, disons, l’apparente paix qui règne en banlieues.

La réaction des jeunes et moins jeunes face à l’accident est épidermique, elle est à nouveau la mise en avant de leurs frustrations et de leur colère. Evidemment la thèse de l’accident apparaît surprenante, il faut là encore aussi le reconnaître, de voir une voiture, justement de police, entrer en collision avec la mini-moto (non homologuée pour rouler sur route) avec deux jeunes sans casque, dans une cité semble être une coïncidence surprenante. Accumulations qui pourtant font d’un fait divers une affaire des cités.

La situation pourrait en rester là, mais la ministre de l’Intérieur a montré à quel point elle mésestime la situation en déclarant : qu’un "certain nombre de personnes qui [essayaient] de créer des incidents graves pour profiter de cette situation". "Qui et pourquoi ? Des personnes qui ont intérêt, sans doute pour couvrir certaines de leurs actions, à faire des amalgames et entraîner des personnes qui n’ont rien à voir avec elles dans tout ceci."

Si cette thèse est exacte Mme la ministre vous voudrez bien nous le démontrer. Votre prédécesseur qui est notre actuel président a rappelons-le déclaré, lors des émeutes de 2005, que les émeutiers étaient pour la plupart des multirécidivistes, il s’est trouvé que le contraire fut démontré dans plus de 75 % des cas.

L’idée même que les banlieues sont organisées pour lutter contre la société paraît parfaitement fantaisiste, même s’il faut reconnaître qu’un esprit de corps existe au sein des banlieues pour trouver un ennemi commun, le policier.

Deux ans après, je ne souhaite certainement pas le renouvèlement d’un scénario qui a mis la France sous les feux de l’actualité internationale. Deux ans après, la situation reste toujours aussi difficile pour les plus démunis et l’amélioration du marché du travail n’a pas encore profité aux plus démunis (une rapide lecture des courbes du dernier Challenge montre que la courbe des bénéficiaires du RMI ne baisse pas en proportion avec celle du chômage).

Samedi 10 novembre j’écrivais déjà "Banlieues : 2 ans après..." et rien n’a changé dans l’imaginaire sécuritaire de nos concitoyens qui veulent voir les émeutes réprimées au plus vite sans comprendre que ce mauvais remake de 2005 est une conséquence de la pauvreté et de l’exclusion, du racisme ordinaire et inconscient de notre société.


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (104 votes)




Réagissez à l'article

327 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 27 novembre 2007 09:57

    Vous dites « La réaction des jeunes et moins jeunes face à l’accident est épidermique, elle est à nouveau la mise en avant de leurs frustrations et de leur colère »

    Non,les pilleurs ne sont pas intéressé par la mort mais par ce qu’ils vont voler.

    Vous dites ensuite « Evidemment la thèse de l’accident apparait surprenante, »

    Pour vous,car pour tous les autres,ils ont déjà vu des imbéciles roulaient sur ce type de mini-motos sans casques sans assurances (? ?),d’autres sur des quads et roulaient comme des assassins sans faire attention à ce qu’il pouvait exister autour (enfants,personnes agées....)

    Vous dites aussi smiley smiley s’il faut reconnaitre qu’un esprit de corps existe au sein des banlieues pour trouver un ennemi commun, le policier"

    Pour vous peut etre mais pas pour le reste de la population ,car mon pauvre ami,la police assure la sécurité des biens et des personnes face à des individus qui se considérent comme des « mecs » et que nous appelons RACAILLE ou VOYOUX et dont la passe temps et de voler,détruire,casser,instaurer un climat d’insécurité

    Vous dites encore une contre vérité

    « Deux ans après la situation reste toujours aussi difficile pour les plus démunis et l’amélioration du marché du travail n’a pas encore profité aux plus démunis »

    Faux,car il existe beaucoup de possibilité aujourd’hui pour se former et trouver un job,mais c’est sur que vendre de la drogue et s’acheter un quad ou une moto cross ou un 4x4 avec de l’argent facile c’est plus simple que de se lever tous les matins pour construire sa vie sur une nouvelle base.

    Enfin,je vous rappelle qu’en 2005,ce sont pas des millions d’habitants de banlieues qui ont brulé des voitures ou cassés mais des VOYOUX.

    Nous ne sommes pas du même coté mon ami


    • bozz bozz 27 novembre 2007 10:26

      et bien je suis tout surpris d’être parfaitement d’accord avec Lerma !! L’immense majorité des banlieusards (j’y suis resté 25 ans !) réclame plus d’ordre, plus de police... le flic-cible n’est vrai que pour les délinquants et les criminels !! les voitures qui crâment appartiennent à qui à votre avis ? à la population locale !!

      qui est emmerdé quand la bibliothèque brûle ?

      l’assimilation jeune-criminel est inadmissible !! ceux qui brûlent et volent sont avant tout des criminels pas des jeunes... la majorité des jeunes ne brule pas de voiture, ne tire pas sur les policiers, ils tentent de s’en sortir comme ils peuvent !!

      Alors les discours sur le mécontentement de la jeunesse etc... c’est bon pour les sociologues du 16ème arrondissement de Paris et pour justifier l’inacceptable !! ceux qui refusent l’autorité sont une minorité trop visible (dans le sens bruyante), ceux là sont très souvent les vrais délinquants des quartiers et pas de pauvres chomeurs déboussolés.


    • fouadraiden fouadraiden 27 novembre 2007 11:19

      ah bon ! ne peut-on etre à la fois jeune et criminel ?

      vs leur avez déjà tt retiré ,alors laissez leur la jeunesse (en fait des étrangers)meme qd ils brûlent des écoles pourries auxquelles on les destine de tt façon.


    • bozz bozz 27 novembre 2007 11:26

      et bien non en faisant cela vous assimilés tous les jeunes de ces quatiers à ces exactions !! ce n’est pas juste moralement et sur le terrain c’est faux.


    • O.Z.Acosta 27 novembre 2007 12:03

      tu as déja vu une mini-moto d’un siège de voiture !!! Tu ne vois que le casque ( ha pardon ils n’en avaient pas ).

      C’est un fait divers qui tourne en emeute tout simplement mais pendant ce temps là les grandes surfaces vendent des mini-motos comme des petits pains au fait pour des jeunes désoeuvré ca coute combien une mini-motos ????

      C’est un accident de la route dût a l’inconcience des parents et des jeunes. S’ajoute a cela les 5 contrôles quotidiens des jeunes et vous avez le cocktail explosif.

      La solution réside peut être dans le retour de la police de proximité, de l’interdiction de vente de ces mini-motos, dans une répression des actes tels que le tire a balles réels sur les agents de polices, et surtout dans la responsabilisation des parents. Seulement on va juste regarder les voitures cramer et les agents de police aller à l’hopital.

      Tout ceci est politique mais un jour cela ira trop loin et les agents de police ne seront plus aussi calme car eux aussi sont pris entre le marteau et l’anclume. Et a force de se faire tirer dessus a balle réelle cela pourrait vite mal tourner pour les émeutiers. Tout ceci pour dire que les émeutes sont voulu et souhaité par un gouvernement mis a mal par sa politique économique désastreuse car inexistante. Cela va faire oublier les soucis de pouvoir d’achat et bien se préparer pour les cadeaux de noël.

      Z


    • Rafale 27 novembre 2007 12:33

      Ben à la télé, zon dit que les policiers n’ont rien pu faire, que les criminels étaient en moto sans casque et que c la moto ké rentrée dans la voiture !

      Pourquoi ne pas croire monsieur Pernault quand il nous informe ?

      Il fait bien son travail : mou de dépit en argumentant et diffusanr les photos de la voiture hachée et de la moto intacte...

      Pourquoi ne pas croire ce qu’il raconte ?


    • Rafale 27 novembre 2007 12:33

      Ben à la télé, zon dit que les policiers n’ont rien pu faire, que les criminels étaient en moto sans casque et que c la moto ké rentrée dans la voiture !

      Pourquoi ne pas croire monsieur Pernault quand il nous informe ?

      Il fait bien son travail : mou de dépit en argumentant et diffusanr les photos de la voiture hachée et de la moto intacte...

      Pourquoi ne pas croire ce qu’il raconte ?


    • fouadraiden fouadraiden 27 novembre 2007 12:53

      Bozz,

      ss doute ,mais peu importe la proportion d’actifs invétérés car de tt façon la société prend, qd il s’agit de cette population ,la partie pour le tout et le tout pour chaque partie.ils sont stigmatisés, quels que soient leurs actes, a priori.


    • Yann Riché Yann Riché 27 novembre 2007 13:03

      Pour répondre rapidement ce midi aux quelques réactions que je viens de lire je tien à apporter quelques précisions :

      1- renforcer la répression ne renforce pas l’autorité

      2- certains jeunes de banlieues se sentent harceler, c’est une réalité, comme c’est une réalité que dans certains quartier la vie est pourrie par des délinquants

      3- la réaction est épidermique vous demandez à des jeunes sans encadrement de réagir comme vous pensez qu’il faut réagir.

      4- les émeutes de 2006 sont des émeutes au sens propre du terme ce qui signifie qu’elles ne sont pas préparées (mais si ensuite certaines actions le sont) et qu’elles concernent aussi bien des voyous que des jeunes sans histoire qui se révoltent

      5- Concernant l’accident la pression mise sur les jeunes de banlieues créée une forme de paranoïa qui rend suspect tout accident impliquant la police (il se trouve que cela est malheureusement justifié), c’est bien pour cela que j’évoque le ressentit que peuvent avoir les jeunes sur cet accident « suspect »

      6- l’objet de l’article n’est ni provocateur, ni tendancieux, il rappelle simplement que la volonté populaire est de vivre en sécurité hors pour que cela soit possible il faudra bien un jour s’occuper du problème non pas à coup de représsion, mais bien par des sanctions ce qui implique de l’éducation.

      Je reviendrai réagir plus longuement ce soir.

      Cordialement


    • O.Z.Acosta 27 novembre 2007 13:06

      oui et bien sur, quand on voit que c’est les passants qui ont empéché les « jeunes » de bruler la voiture de police !!!! quelles dégats ont été fait après l’accidents ?

      Une camera dans la voiture de police pourrait résoudre ce problème. Quand à pernot désolé mais pas pour moi, il y a ici seulement un fait divers ( quand on voit le nombre de jeunes qui se tuent sur la route le WE ). Oui la police été dans ce quartier et les jeunes sont mort mais quand on grille la priorité a droite sur un vehicule non homologué de temps en temps y a des accidents. Vu qu’une mini-moto ca porte bien son nom outre le choc le peut de dégats peut être logique compte tenu de la hauteur de la voiture.

      Z


    • Mjolnir Mjolnir 27 novembre 2007 13:59

      @Yann

      « jeunes sans encadrement » ? Au contraire, je pense qu’ils sont encadrés, reste à savoir par qui ? Ils sont très organisés quand il s’agit de brûler des bus, d’entrer dans un magazin de sport pour voler ou pour préparer des guet apens.

      J’ai dû mal à croire qu’on puisse brûler des véhicules spontanément, sans préparation. Il faut pour cela du matériel, de l’essence, faire des repérages...

      Le coup de la « colère spontanée » en réaction à la mort tragique de deux gamins (donc « excusable »), non, je ne marche pas.


    • Philou017 Philou017 27 novembre 2007 15:07

      @mjolnir

      Les jeunes encadrés ? c’est ridicule. Et par qui ? C’est pas difficile de prendre un bidon d’essence ou de s’en procurer un. Qu’est-ce que vous pensez, qu’ils avaient prédit l’accident ?

      @Lerma «  »Pour vous peut etre mais pas pour le reste de la population ,car mon pauvre ami,la police assure la sécurité des biens et des personnes face à des individus qui se considérent comme des « mecs » et que nous appelons RACAILLE ou VOYOUX et dont la passe temps et de voler,détruire,casser,instaurer un climat d’insécurité«  »

      C’est facile de traiter les gens de racaille quand ils posent problème. Un peu plus difficile de comprendre pourquoi on en est arrivé là.

      C’est les differents gouvernements précédents qui ont permis une immigration massive, notamment en ayant créé l’espace de Schengen. Cette immigation massive dans une société en crise (chomage) ne fait qu’ajouter au problème et amene la création de banlieues ghettos où se développe marginalisation, pauvreté, et donc délinquance et esprit de révolte.

      Nos politiques, qui n’ont plus rien à proposer à part un libéralisme destructeur du modèle Français, se rabbattent sur le problème sécuritaire qu’ils ont eux-même contribué à créer. A droite comme à gauche. Je suis d’accord que les gens dans les banlieues demandent plus de sécurité et de respect. Pourtant, ce n’est pas en désignant des responsables voyous que l’on va résoudre le fond du problème.

      Nous sommes dans une société qui ne permet plus à chacun d’avoir sa place dans celle-ci, ne serait-ce que par le biais du travail et donc d’un revenu correct. Le système libéral dans lequel nous sommes, amène systématiquement chômage, pauvreté, exclusion, et donc racisme, délinquance et violence (de la même maniere qu’aux EU dont nous avons importé le modèle). Bien entendu, ces problèmes se focalisent contre les policiers, vus comme les représentants de l’ordre établi, et qui se retrouvent entre le marteau (les banlieues) et l’enclume (le gouvernement sécuritaire).

      Reste deux choix :
      - soit continuer dans cette voie , et il faudra plus de policiers, de caméras de surveillance, de fichage tous azimuth des citoyens, tout en continuant à supporter des actes de violences qu’on empêchera pas de toute façcon.

      - soit on change de système et on remet en place une société qui donne une place à chacun, et qui ne connait pas de problèmes exarcerbés comme ceux-là (par exemple dans les années 70 ou il n’y avait pratiquement pas de chômage).

      Il y aurait beaucoup à dire sur les politiques qui ont abandonné toute ambition de développement durable et adapté dans les pays dits « pauvres », au profit d’un développement par des entreprises privées là ou ca les arrangeait et quand ça les arrangeait. C’est comme cela qu’on en est arrivé à une immigration forte vers l’europe alors que les problèmes de chomage s’aggravaient.

      Si je devais désigner des responsables, je parlerais des politiques qui ont été incapables de mettre en place quelque politique que ce soit afin d’assurer les équilibres mondiaux, notamment à la fin de la guerre froide, et plus encore de ceux qui les ont inspiré dans leur choix, les élites économiques.

      Quand aux citoyens qui n’ont rien fait pour se poser des questions et ont laissé faire, ils ont leur part de responsabilité.


    • fantomas 27 novembre 2007 15:52

      « Tiens donc. Deux mecs sans casques sur une mini moto. Mais que fait la police ? Rien. Elle observe. »

      Quand on parle de quelque chose, le mieux est de savoir de quoi on parle.

      A savoir qu’il se peut que les policiers , n’aient pas vu arriver la moto sans quoi cela ne serait sans doute pas arrivé . Et dans des cas comme cela, oui, le plus souvent on observe car il très difficile de serrer une moto dans une cité et la prise en chasse implique des risques (pour les fuyards comme pour les policiers) que les fonctionnaires ne prennent plus depuis longtemps. Le jeu n’en valant pas la chandelle car les fautes constatées ne relève que du contraventionnel.

      Rappelez vous une bonne chose : les policiers sont contraints à un code de déontologie (ce qui normal), les voyous se fixent leurs propres règles.


    • Gilles Gilles 27 novembre 2007 16:44

      Puisque on parle de police de proximité, la réaction d’un député UMP du val d’Oise

      « Hugues Portelli, sénateur-maire UMP d’Ermont, dans le Val-d’Oise, a réclamé mardi »le retour à une police de proximité« pour éviter des incidents tels que ceux qui se sont produits dans son département. »Bien qu’UMP, je suis partisan du retour à une police de proximité, parce que dans ma commune je sais très bien qu’il y a certaines équipes de CRS, ce n’est même pas la peine de les faire venir parce que si elles viennent on sait qu’il y aura de la bagarre« , a expliqué M. Portelli sur RTL. »Il faut faire un travail de proximité avec des policiers qui connaissent le quartier et qui ont l’habitude d’y travailler au quotidien« , a-t-il insisté. A son arrivée au ministère de l’intérieur en 2002, Nicolas Sarkozy avait supprimé la police de proximité instaurée par la gauche à partir de 1997. (avec AFP) »

      Et ce n’est pas le seul ! Sarko osera t-il remettre en cause une de ses décisions (controversée), demandées par ses élus, pour le bien de tous ?

      Rêvons un peu, mais sa réaction sera intéressante quant à la dimension étatique du personnage (cad homme d’état acceptant de remettre en cause ses décisions ou obtus préférant couler le monde plutôt que d’avouer une erreur)


    • nephilim 27 novembre 2007 16:47

      Le capitaine a pris la mer et je suis.....triste, pourtant me direz vous je ne le connaissais que par messages mais j’aimais ses mots, ses interventions décalées et sa générosité ou peut etre compassion qui sait. Bref ; je hais cette journée ou de malheureux oiseaux m’ont passé la nouvelle.

      Merci Demian pour ces hommage.

      je dirais meme plus....MERCI


    • Mjolnir Mjolnir 27 novembre 2007 16:53

      @Philou17

      Ben voyons, il suffit de se baisser pour trouver des bidons d’essence. Je croyais qu’ils étaient fauchés ? Et les tactiques de guerillas urbaines, sans doute un instinct inné ? Pareil pour les embuscades ?

      Quand je parle d’encadrement, je ne parlais pas d’une organisation politique nationale mais je soupçonne certains « grands frères » de jouer à un double jeu. Je les entends à la télé et certains ne font que justifier la violence sans jamais la condamner quand ils ne nient pas les problèmes de délinquances !


    • oncle archibald 27 novembre 2007 17:31

      Au stade de ce que l’on sait à ce jour et à cette heure je vois ceci :

      Deux jeunes font les cons sur une minimoto à toute berzengue dans le quartier avec d’autres sur des quads et divers engins pétaradants et trafiqués pour « bomber » (j’imagine le bruit !), c’est la fête, c’est très courant, ca valorise, ca fait passer le temps.

      Une voiture de flics patrouille, parce qu’on l’a envoyé la, elle prefèrerait patrouiller les Champs Elysées mais bon.. Ils ne sont jamais tranquilles dans ces quartiers parce qu’il peut tomber sur leur bagnole toute sortes de projectiles de n’importe ou, qu’ils peuvent se faire encercler et tabasser, etc.. c’est très courant également...

      Malchance, les gamins emplafonnent la bagnole des flics, cela aurait pu être la vôtre et vous auriez été lynché comme les flics.... Touche pas à mon pote, même s’il a tous les torts ... Les flics sont obligés de se sauver avant d’être mis en charpie, des collègues avec un autre véhicule viennent les soustraire à « la vindicte populaire », voir l’état de leur bagnole...

      En premier lieu pourriez vous me dire ce que faisaient ces jeunes sur une mini moto qui ne doit pas rouler sur la voie publique, qui n’est pas assurable, qui a été acheté par qui, avec quel argent, etc... alors qu’ils auraient du se trouver en classe vu leur age. Sont-ce leurs parents qui leur ont payé ce petit jouet pour se défouler ? sinon qui ? Que font leurs parents pour les rappeler à l’ordre, si tant est que ce mot ait un sens pour eux ?

      En second lieu, le soir même, en quelques heures, les julots du quartier sentent la bonne aubaine et sortent les flingues, les bouteilles d’essence, et autres joyeusetés de l’escadron pour aller tout casser mais surtout voler ... mouvement de colère spontané ? allons donc ! Vous avez un flingue à canon scié et des chevrotines à portée de main vous ? Si on trouve de l’essence partout, en effet, encore faut-il la mettre dans des bouteilles, et les équiper d’une mèche pour en faire des coktails molotofs livrés hier aux « émeutiers » par taxi parait-il (source France Info)... Ces pauvres chéris-chéris sont tellement habitués à se faire maltraiter par les keufs qu’il faut bien qu’ils aient sous la main de quoi se défendre immédiatement le cas échéant et un brin d’organisation non ...

      Votre article et votre commentaire tentent de justifier l’injustifiable. C’est une poignée de nuisibles qu’il faut capturer et mettre hors d’état de nuire en premier lieu et votre prose n’est que la suite du délire démagogique qui a permis à Le Pen de battre Jospin au premier tour il y a sept ans et qui a porté au pouvoir il y a quelques mois celui qui a su le mieux tirer les marrons du feu !

      Quant à la police de proximité, le grand refrain des socialistes en mal d’arguments, il faut savoir que du temps où elle existait les mêmes jeunes foutaient le feu aux commissariats, désertés des 18 heures pour ne pas risquer d’incidents avec la « population des jeunes ». La police de proximité patrouillait les jardins d’enfants entre 14h et 16 heures et faisaient traverser les mamans à la sortie des écoles... ! Ce ne sont pas des agents débonnaires avec leur Kepi et leur bicyclette qu’il faut faire intervenir dans ces quartiers « réservés » mais des CRS bien équipés, la gendarmerie mobile ou l’armée !

      La quiétude des citoyens « ordinaires », qui travaillent quand ils ont du boulot et une voiture ou des métros pour s’y rendre, qui essayent de préserver un minimum de vie normale, n’est pas troublée par « les jeunes » qui ont mal à l’âme comme vous voudriez nous le faire croire mais par quelques salauds qui ont très bien vu qu’ils pouvaient profiter de votre lâcheté politique pour commercer tranquillement la drogue, voler les commerçants, brûler des écoles, des bibliothèques et des gymnases pour « faire bon poids » mais surtout pour détourner l’attention de leurs véritables motivations, qui est de rester maîtres du quartier, et qui incitent les autres jeunes à les suivre pour se protéger des flics derrière eux.

      Il est impératif de se saisir au plus vite de ces malfaiteurs et de les mettre durablement hors d’état de nuire. Notre ex ministre de l’intérieur aurait du s’atteler à cette tache au lieu de faire le matamore en brandissant un Karcher verbal qui n’a fait de mal à personne, la preuve en est donnée aujourd’hui même. Il a occupé les esprits et vous a permis, amis démagogues, de vous insurger contre cette atteinte à la dignité des jeunes, la main sur le cœur ! . Il est beaucoup plus doué pour le baratin que pour les actes, Monsieur SARKOZY, sauf quand il s’agit de minimaliser les impôts de ses copains et, quand il est coincé, Il distribue les sucettes à ceux qui gueulent le plus. On l’a bien vu avec les marins pécheurs, on le verra encore avec les retraites des régimes spéciaux, j’en prends le pari. Comme d’habitude ce sont ceux qui ont le moins les moyens de se faire entendre qui morflent le plus et bientôt il n’y aura plus un rond dans les caisses de l’Etat pour faire quoi que ce soit.... je plains de tout mon cœur les habitants « normaux » de ces banlieues « chaudes ».

      Au minimum dans l’immédiat, la classe politique qui aspire aux responsabilités devrait être unanime pour condamner les faits condamnables et essayer de trouver les moyens consensuels de nettoyer pour de bon la « racaille » de ces quartiers, infime minorité qui entraîne les faibles dans son sillage pourri du fric de la drogue, des armes et autres trafics.


    • jpeg 27 novembre 2007 17:38

      quand 2 jeunes d’origine gauloise ????????? c’est a dire de type europeen se font tuer dans un accident de la circulation c’est un simple fait divers.....si ce sont 2 jeunes de banlieu d’origine non europeenne ??????? ce doit etre obligatoirement un accident raciste provoque volontairement .......que doit on faire ???????? ces voyoux sont sans lois il ne faut pas en avoir pour eux ......


    • MagicBuster 27 novembre 2007 10:17

      Les seuls multi-récidivistes que je vois sont ceux qui ont un boulot chèrement payé par mes impots.

      Honte à la France. Sarko ne sera jamais mon président.


      • netchou netchou 27 novembre 2007 19:45

        Affligeant de méchanceté ,d’incompréhension ,d’intolérance,sur ce site on voit que beaucoup sont des pépères tranquilles qui réagissent(réactionnent ?) aux tragiques informations comme les médias traditionnels l’espèrent .Evidement que l’on ne peut défendre des casseurs,mais derrière se trouve une volonté politique pour nous restreindre encore et encore notre petite liberté.Continuez tous,oui continuez z’êtes dans la droite ligne de ce que veut vous faire penser monsieur Sarkozy.Il ne sera jamais mon président,à moi aussi.


      • Maxjak 27 novembre 2007 10:20

        Article provocateur et forcément peu objectif. Je suis attérré par ce genre de commentaire, qui ne fait que jeter de l’huile sur le feu. Moi qui regarde cela de très loin ( je suis « heureusement » expatrié..) je me pose de plus en plus la question... que ce passe t’il en France pour qu’une partie de la population puisse avoir autant de haine envers l’autre et puisse exprimer ce genre de raisonnement qui ne fera que pousser une bande d’énerguménes exités à casser du flic alors que autant que je sache la lumière n’a pas été faite sur cette affaire.


        • Rafale 27 novembre 2007 12:37

          C’est tout simple :

          c’est le retour de baton du « diviser pour mieux régner ».


        • maxim maxim 27 novembre 2007 10:25

          monsieur Riché ....

          s’il vous plait ,ne trouvez pas d’excuses à l’inexcusable .... il faut d’abord avant de tirer toute conclusion connaitre le résultat de l’enquête au sujet des conditions réelles de cet accident ......

          il se trouve que bien entendu nous sommes en présence de bandes ayant récupéré l’évenement pour se livrer à des débordements avec armes à feu ,cokctails Molotov ,et intention de tuer et de détruire .....

          il faut aussi prendre en compte les destructions de commerces et d’ateliers qui vont mettre au chômage des gens de leur condition ,je cite : ouvriers et employés,sans oublier les voitures brûlées appartenant le plus souvent à des gens modestes dont c’était la seule richesse ....et le seul moyen de déplacement ....

          je n’excuse pas ces guerillas urbaines bien orchestrées et soutenues par certains mouvements extrêmistes .....

          c’est bien commode de trouver comme arguments le mal de vivre des banlieues ,en réalité ,c’est le résultat d’un laxisme et d’une permissivité trop longtemps installée ,et qu’il faut éradiquer au plus vite !


          • maxim maxim 27 novembre 2007 10:45

            je me permet un petit aparté ....

            c’est au sujet d’Haddock ex Rocla ,et des posts que j’ai pu lire concernant son état de santé ...

            je ne sais pas exactement si ce sont des informations fondées et parait il qu’il aurait écrit pour nos communiquer ses ennuis avec la maladie .....

            à toi Haddock ,je ne sais pas où en est ton état de santé ,mais saches que toute ma sympathie t’accompagne ,on a bien déconné ensemble parfois ,et tu me rejoignais dans ta liberté de ton ,nous sommes restés de vieux gamins irrespectueux du politiquement correct ,bien que défendant nos valeurs .

            ici,nous sommes beaucoup à t’aimer .....salut l’ami .....

            Maxim .


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 27 novembre 2007 13:38

            SALUT LES AMIS

            Hommage à Haddock Rocla si ce que l’on dit est vrai .

            J’ai préféré Haddock à rocla qui souvent se contentait de troller en meute avec demian West .

            Quant au sujet du jour , c’est avec gravité que je dis que bientot il y aura des échanges de tirs à balle réelle .

            Nos propres concitoyens (de papiers) sont nos ennemis et ils sont dans la place .

            Que faire , comme disait Lénine .

            La fermeté ne paie pas , du moins au niveau ou nous l’employons, la main tendue non plus, les investissements pour améliorer la vie de tous les jours non plus , CF les boites à lettres repeintes .......

            Je crains fort que seules les solutions extrèmes puissent mettre un terme à ces tensions .

            Salut et fraternité .


          • TALL 27 novembre 2007 13:40

            Ils l’ont refusé, où il est en attente ?

            Car tu l’a envoyé tard hier ( vers 19h ? )


          • fouadraiden fouadraiden 27 novembre 2007 13:53

            ne dramatisez pas trop qd même Cambronne même si des mecs gavés aux clips de rap et au foot ça finit rarement patriotes.

            qt à Lenine j’ai tjrs trouvé ce genre d’agitateur révolutionnaire inactuel .

            que faire ?

            absolument rien sinon s’habituer à l’idée de bandes ennemis au drapeau, ou alors changer de régime plus efficace avec les indésirables....

            c’est triste d’en etre arrivé là !

            ton concitoyen qd meme.


          • TALL 27 novembre 2007 14:00

            DW

            A mon avis, la plupart n’ont pas compris qui il était ici. Envoie un mail à Carlo. Ca m’étonnerait qu’il refuse.


          • Adama Adama 27 novembre 2007 14:11

            Cambronne, quelle est la solution extrême que vous préconisez ? La france est dans un engrenage dont elle pourra difficilement sortir.

            La solution serait à mes yeux de retirer la nationalité française à ceux qui veulent « niquer la France » et de les renvoyer par charter(qu’ils paieront) dans leurs pays d’origine. Cela me semble irréalisable, puisque que même des statistiques sur les origines ethniques de la population restent interdites !!! smiley à qui profite ce silence sur le pourcentage d’immigrés sur le sol de la république Française...


          • TALL 27 novembre 2007 14:13

            Il est superbement écrit, en plus ! Pour Rocla, c’est trop con un malentendu. Un refus, c’est différent. T’auras fait tout ton possible alors.


          • fouadraiden fouadraiden 27 novembre 2007 14:20

            on devrait pouvoir leur créer un Etat rien que pour eux au milieu du Magreb,t’imagine la scène ?

            il(ONU) serait capable de le refaire TU CROIS ?


          • SANDRO FERRETTI SANDRO 27 novembre 2007 15:30

            @ Demian, Sans préjudice des avatars et vicissitudes habituels de ce forum, votre hommage « in memoriam » est superbe. Il est toujours agréable de lire quelqu’un qui sait écrire, et vous en étes. Par ailleurs, vous citez Desproges, donc vous ne pouvez étre complétement mauvais. Il ne vous reste plus qu’à citer Céline (alias Dr.Destouches), comme le fait parfois Argo, et vous seriez parfait.

            Bref, puisque l’on parle du Voyage au bout de la nuit d’un semblable, citons Desproges qui parlait de la mort en ces termes :

            « Elle jeta d’abord son dévolu sur un petit jeune en scooter, mais il passait trop vite. Elle s’est rabattue sur un petit vieux qui rentrait chez lui les bras chargés de cadeau d’un Noel qu’il n’aurait pas, puisqu’il vivait seul dans son appartement. Elle l’a baisé à mort, à méme le trottoir ».

            PS : Vous qui faites partie du canal historique d’AVOX et semblez, par le rytme de vos publications, en connaitre les méandres, est-il normal qu’un projet d’article soumis le 21/11 soit toujours à « l’évaluation » ? Merci d’avance.


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 27 novembre 2007 16:37

            ADAMA

            Je n’ai pas de solution à proposer et les renvoyer chez eux est impossible car le Maghreb serait rapidement en feu .

            Cependant il serait bon qu’ils goutent un peu à la police de leur pays .

            J’ai vécu en 1984 les émeutes en tunisie , ce n’était pas triste . La police et l’armée tiraient à balles réelles , même à la 12,7.

            ça calme un certain temps .

            Salut et fraternité .


          • Kelsaltan Kelsaltan 27 novembre 2007 18:11

            Salut Cambronne,

            Les « émeutes du pain » en Tunisie, un sacré souvenir. J’y ai pensé aussi ce matin en allumant la bécane pour me faire une idée du désastre.

            Couvre-feu, tirs « à balles réelles », camions de l’armée sur toutes les places publiques etc. je ne le souhaite pas vraiment le voir ici...

            Bien à vous,


          • la vilaine 27 novembre 2007 21:48

            Je crois que je vais vomir... Ces jeunes sont Français depuis bien souvent plusieurs générations. Vous ne voulez pas me filer votre arbre généalogique pour que je regarde où il faut vous renvoyer ? Allez quoi, z’allez pas me faire croire qu’en remontant un peu je ne trouverai pas un petit pays d’origine...

            Pour le reste, bien sûr qu’il faut condamner cette violence déclenchée à chaque accident/bavure/incident, mais il faut aussi se poser les bonnes questions, travailler en amont (on ne cesse de le clamer, et pour bien d’autres sujets, mais les gouvernements successifs s’entêtent à ne pas l’entendre), beaucoup de Maires attendent encore les promesses faites en 2005, beaucoup d’entre eux disent depuis des années que ça ne peut qu’imploser si rien n’est fait, et après on s’étonne...


          • masuyer masuyer 27 novembre 2007 22:11

            Merci la Vilaine (pas tant que ça) pour votre réaction.

            Mais que voulez d’après leurs études anthropométriques(http://www.potomitan.info/kauss/anthropometrie.php http://dictionnaire.sceptiques.qc.ca/1/index.php?a=term&d=18&t=403), ces messieurs ne peuvent absolument pas considérer ces jeunes comme français.

            Et puis vous ne savez que notre fier peuple gaulois sait tenir sa marmaille smiley


          • la vilaine 27 novembre 2007 22:19

            D’aucuns estiment aussi que ces jeunes sont paranoïques au dernier degré de se sentir rejetés, lisez donc les commentaires laissés sur le blog d’un des deux jeunes décédés, et réfléchissez un peu...

            http://chamo6.skyrock.com/


          • MagicBuster 27 novembre 2007 10:26

            Le président ET le gouvernement actuel sont provocateurs et forcément peu objectif. Leurs commentaires m’attèrent sur bien des sujets et me paraissent mettre de l’huile sur le feu seulement pour attiser la haine des français les uns contre les autres.

            Quand on sème le vent . . .


            • MagicBuster 27 novembre 2007 10:58

              On négocie avec des gens corrects ?! On prend qui au gouvernement ? ? ?


            • Alake Alake 27 novembre 2007 10:28

              Il serait bien qu’on arrête de généraliser en parlant « des banlieues ». J’habite en Seine-Saint-Denis depuis 28 ans et je n’ai jamais eu aucun problème et ma ville n’a pas brûlé pendant les émeutes (je ne dis pas ça particulièrement pour l’auteur mais pour les journalistes en général)

              « Evidemment la thèse de l’accident apparait surprenante » Avez-vous déjà croisé une de ces minis-motos ? moi oui,en voiture et j’ai eu la peur de ma vie. Lorsqu’une personne est assise là-dessus et que vous êtes en voiture vous ne voyez que la tête (et encore).

              Le problème est que si le véhicule impliqué avait été une voiture particulière ça n’aurait été qu’un tragique accident du à l’inconscience de deux jeunes. Mais parce qu’il s’agit d’une voiture de police ça devient le prétexte à créer des émeutes. Un certain nombre de ces « jeunes » (je déteste cette appellation) en ont profité pour piller des magasins.

              J’en avais les larmes aux yeux ce matin en voyant qu’ils ont brûlé une bibliothèque que leurs petits frères et soeurs, avec leur école, ou que des personnes qui ne peuvent pas s’acheter de livres fréquentent.

              S’ils ont la « haine » comme ils le disent si bien, pouquoi ne pas aller s’en prendre aux champs élysées et aux nantis et brûler leur « quartier » (je n’aime pas ce mot non plus) ?

              Je suis triste de voir qu’ils ne sont pas capables de s’exprimer avec des mots smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès