Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Violences urbaines, violences machistes, une de plus

Violences urbaines, violences machistes, une de plus

Les violences urbaines pourraient être une manifestation supplémentaire de la quête machiste d’existence... Sauf si je me trompe lourdement, il n’y a pas, ou seulement peu, de filles parmi les casseurs. Nous voilà de nouveau face aux derniers sursauts de la gente masculine pour essayer d’exister dans cette société.

Quand l’homme ne passe pas son temps à abaisser la femme, voire à la battre si ce n’est la violer... Un récent article de l’Express m’a intéressé. Il s’agissait ni plus ni moins de la découverte de notre disparition prochaine, nous, les hommes. En effet, selon cette étude sérieuse, les chromosomes Y (mâle) tendraient à disparaître, et plus encore, les chromosomes X (femelle) se satisferaient d’eux-mêmes pour faire perdurer la race humaine (donc féminine).

Ça me fait penser à l’histoire des manchots et aux lois de l’évolution. Ils ont perdu leurs ailes parce qu’ils n’en avaient plus usage. Pour les hommes, ça va être la même histoire. On ne sert plus à grand chose, si tant est qu’on ait déjà servi à quelque chose. Depuis la nuit des temps, nous allions à la chasse pour ramener la nourriture. Aujourd’hui, les femmes s’occupent de la maison, des enfants, et en plus elles vont à la chasse. J’exagère un peu, mais avant tout j’essaie d’expliquer pourquoi tant de machisme, si ce n’est que parce qu’on a PEUR de vous, mesdames. Il faut pouvoir le dire. Ce n’est pas grave en soi, mais culturellement inacceptable. Alors on frappe, on viole, on abaisse.

Une solution : que l’homme s’accomplisse, en laissant s’exprimer sa part féminine. Sinon, on se retrouvera avec des tout petits bras, des toutes petites jambes et un énorme sexe, toujours selon les lois de la fonctionnalité des organes. On sera rangé à côté des potiches sur une étagère. On ne servira plus qu’à faire l’amour, quoique...


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • nico 9 novembre 2005 11:39

    Sociologie un peu rapide non ? Sinon, j’ai trouvé un article de l’Express parlant de cela. Est-ce lui ? Ca date du 1er mars 2004. Pas si récent que ça.


    • Jean-Phi Jean-Phi 9 novembre 2005 11:59

      Je te l’accorde. Cela fait peut-être partie des choses qui me rendent malade, de devoir porter ma mâlitude avec toutes les horreurs dont on se rend coupable tous les jours. Mais voilà c’est encore une pièce à mettre au dossier à charge du « Mâle ». Malheureusement quand on l’ouvre, ce dossier, on ne peut y mettre que des pièces à charge ou presque. Je suis aussi convaicu que notre génération cassera cette espèce de continuité infernale, et que nos enfants ne seront pas complexés et ne devront pas à leur supériorité physique la compensation de leur sentiment d’infériorité mentale.

      Voici l’article dont je fais référence. Ici

      Bien à toi.


      • nico 9 novembre 2005 12:59

        Merci pour le lien vers l’article.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès