Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Violeur mais libre

Violeur mais libre

Un professeur de l’école maternelle CHATEAUBRIAN à Créteil (Val-de-Marne) a été mis en examen le 21 mars pour agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans, a-t-on appris ce vendredi. Cet enseignant de moyenne section âgé de 48 ans a reconnu face aux enquêteurs avoir abusé de trois ou quatre fillettes de sa classe au sein même de l’établissement. Il a été suspendu de ses fonctions et placé sous contrôle judiciaire, c’est bien le moins que l’on puisse faire en pareil cas.

Une source judiciaire a confirmé que l'homme, âge de 48 ans, avait été arrêté le 19 mars et qu'une information judicaire avait été ouverte pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans par personne ayant autorité.

Interrogé par la Brigade des mineurs de Créteil, il aurait reconnu avoir abusé sexuellement de 3 ou 4 enfants entre décembre et mars dernier. Placé sous contrôle judiciaire, il a interdiction d'être en contact avec des enfants. Le rectorat de Créteil a décidé, en concertation avec le ministre, sa suspension immédiate.

Une réunion d'information a été organisée vendredi soir pour les parents, a-t-il précisé. Selon un communiqué du ministre de l'Education nationale, Luc Châtel, les parents des enfants victimes d'agressions présumées seraient reçus par le Recteur d'Académie demain lundi. Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a demandé au recteur de l'académie de Créteil de recevoir dès lundi les parents des enfants victimes d'agressions sexuelles présumées perpétrées par cet enseignant, pour leur apporter toute l'aide nécessaire qu'ils réclament. 

Dans un communiqué, le ministre affirme "avoir entendu la légitime détresse des parents des enfants agressés et leur souhait d'être davantage aidés".
Luc Chatel se dit "extrêmement attentif aux conséquences de ce drame épouvantable" et, "sans préjuger de la procédure judiciaire en cours, demandera des sanctions académiques exemplaires".

C'est un cri de colère contre "le silence coupable" de l'administration : les parents dénoncent "l'inertie" du rectorat et les "effets d'annonce" du ministre de l'Education, Luc Chatel.

Une mère dont la fille serait victime souhaite porter plainte contre l'enseignant et le rectorat de Créteil. : "J'ai porté plainte contre l'enseignant et je compte porter plainte aussi contre le rectorat de Créteil. Je veux que la directrice, toutes les personnes qui sont à la direction d'une école prennent leurs responsabilités", a annoncé la mère.
"On m'a juste donné un papier avec le numéro d'un psychologue. On m'a demandé de penser peut être à changer ma fille d'école au cas où il (l'enseignant) devait revenir", s'est-elle insurgée.
"Il nous arrive un coup très dur, on est dans la douleur, on est en colère, on a tous les sentiments en même temps et après, il y a un deuxième combat pour qu'on reconnaisse les coupables", a ajouté la mère.
"La pire chose qui pouvait arriver après tout ça, c'était qu'il (l'enseignant) ressorte (...) Je ne comprends pas que quelqu'un puisse sortir alors qu'il est accusé de tout ça, que lui-même a avoué", a-t-elle poursuivi.

On peut en effet se poser des questions sur la méthode suivie par le magistrat instructeur, comment peut on laisser en liberté un individu qui se conduit comme l'enseignant de Créteil avec la fillette et qui à reconnu plusieurs agressions sexuelles.

Pour des faits bien moins graves d'autres seraient déjà en garde à vue et présentés devant un juge d'instruction qui logiquement devrait le mettre en détention provisoire dans l'attente des résultats de l'enquête à venir. Je comprends la surprise de la mère d’une des fillettes qui s’entend conseiller de changer d’école au cas où l’enseignant reviendrait exercer à nouveau dans cette école. Lui se voit placé sous contrôle judiciaire et ne peut pas avoir de contact avec des enfants, comment va-t-il faire ? Rien que de sortir dans la rue l’expose au contact d’enfants, peut être en a-t-il lui-même ? Ce que je ne souhaite pas pour eux.

Il reconnait des abus sexuels entre décembre 2011 et mars dernier sur 3 ou 4 mineurs, je ne pense pas que cela lui soit tombé dessus du jour au lendemain, j’imagine qu’il a dû y avoir des signes avant coureur de sa déviance, une nouvelle fois sa hiérarchie n’a pas dû être attentive à ses faits et gestes, l’enquête révélera peut-être d’autres abus, mais une chose est sure c’est que ce violeur pervers est toujours en liberté alors que d’autres sont incarcérés, encore une fois pour bien moins que cela.

Je veux dire aux parents que je suis de tous cœur avec eux dans cette douloureuse épreuve qu’ils traversent avec leurs enfants et reste conforté dans ma conviction que la justice est aveugle et montre plusieurs faces selon que vous soyez anonyme ou connu, riche ou pauvre, coupable ou innocent.

Il faudra bien enfin qu’on se décide à prendre à bras le corps le dossier justice une bonne fois pour toute.

Hélas les propos tenus par les différents candidats à l’élection Présidentielle à venir, ne laissent rien présager de bon.


Moyenne des avis sur cet article :  2.47/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Massaliote 7 avril 2012 08:11

    Et le langage de tartuffe de nos journaleux osant dire des fillettes « les PRESUMEES victimes » alors que cette ordure, par ailleurs « père de famille » a reconnu les faits. Mais il ne fait pas bon en France de s’attaquer à un membre du Mammouth. Le corporatisme est trop puissant.


    • Massaliote 7 avril 2012 08:14

      LA PREUVE : Il y un sympathisant qui a moinssé l’article. Ah la sain(t)e union des pédophiles d’Avox :->


    • Iren-Nao 7 avril 2012 13:29

      Je ne sais pas qui a « moinsse » mais j’envisage a cause du vocabulaire

      « Présumé coupable
       » Si il a avoue ce n’est pas un présume coupable il faudrait appeler les choses par leur nom.

      « Violeur »
      la aussi il faudrait savoir de quoi on cause ou employer un vocabulaire plus précis. Il les a tripoter a la Cohn Bendit ? Il s’est fait sucer ? Il les a nique ? C’est quand même pas tout a fait la même chose.

      Sans compter que des affabulations dans ce domaine ça manque pas plus que les provocations.

      Je ne crois pas que le « Mamouth » « couvre », je pense que comme l’église il sait que ces affaires sont plus que délicates et qu’il est fort difficile de faire la part des choses.

      Comme on a même plus le courage du vocabulaire, on a peu de chance d’avoir le courage de la juste rétribution.

      IrenNao


    • Massaliote 7 avril 2012 17:16

      Le pauvre chéri a avoué des viols. Sur des enfants de 4 ans.Viols reconnus par l’auteur. Victimes « présumées », les pauvres gamines l’ont peut être provoqué ce malheureux..


    • Arafel Arafel 7 avril 2012 19:09

      Il est plus que temps de remettre la « veuve » en route pour ces ordures.
      Et pour ceux qui les soutiennent.


    • Fergus Fergus 7 avril 2012 22:59

      Bonsoir, Massaliote.

      « Présumé coupable » est une formulation prudente employée par les journalistes pour éviter toute poursuite avant qu’un justiciable n’ait été condamné. Cet excès de précaution est grotesque dans certains cas oùla culpabilité est évidente, mais c’est la conséquence de l’application du droit des justiciables.


    • Constant danslayreur 7 avril 2012 13:32

      « Il reconnait des abus sexuels entre décembre 2011 et mars dernier sur 3 ou 4 mineurs »

      3 ou 4, il ne se souvient pas au juste le petit chéri, 3 ou 4... ou 5 ou 6 dans ce gout là quoi... Et ça ne daterait que de Décembre bien sûr, avant, sur des années s’entend, il les a toujours considéré comme ses propres enfants...

      ça veut dire quoi 3 ou 4 messieurs les enquêteurs, messieurs les juges, messieurs les journalistes ?

      ça veut dire quoi 3 ou 4 bon sang

      Sur le quatrième, il hésite, il a l’impression que le môme était consentant peut être ? beuak

      PS : Aucun objection à le remettre en liberté par contre, à la seule condition qu’on me laisse lui enlever tout ce qui dépasse et lui ôter par la même occasion, toute envie de s’en prendre à des enfants.

      Saloperie de bipèdes


        • focalix focalix 7 avril 2012 14:58

          Les débats dans ce genre d’affaire étant à huis clos, nous ne sommes pas en situation de connaître exactement les faits.

          Le titre « violeur mais libre » préjuge sans doute des conclusions de l’enquête.

          Ce que je puis dire, c’est que les maîtres qui abusent des enfants - cela va de l’attouchement équivoque au viol - n’ont la complaisance ni de leurs collègues ni de la hiérarchie. Des affaires de ce genre ont pu être étouffées par le passé, ce qui sera à jamais regrettable. Cela fait un bon demi-siècle que cela ne se produit plus.

          Je comprends l’envie que l’on peut avoir de faire subir aux prédateurs d’enfants une ablation in vivo des génitoires avec un sécateur rouillé et ébréché, mais ce n’est pas une bonne idée. La Justice passera, et pour l’apaisement des souffrances des enfants et de leurs familles, le plus tôt sera le mieux.


          • sleeping-zombie 7 avril 2012 18:16

            Encore une vertueuse indignation de comptoir de bistrot, d’un clampin qui ne connait rien a l’affaire, rien à la justice, rien aux droits des accusés (hé oui, ils en ont aussi, c’est dingue non ?).

            Qu’elle est facile la position d’accusateur.

            Pourtant, quand bien même les faits relatés ne seraient pas une pure invention de l’auteur, même en simple lecteur on peut se poser des questions :
            Il reconnait des abus sexuels entre décembre 2011 et mars dernier sur 3 ou 4 mineurs
            Alors, 3 ou 4 ? c’est pas le genre de trucs qu’on oublie facilement pourtant... surtout que ça remonterait à a peine 3 mois... C’est étonnant qu’on lui ai pas filé immédiatement une balle dans la tête.


            • Lorelei Lorelei 7 avril 2012 18:55

              Je ne suis pas étonnée par les moins il existe de puissants réseaux pédophilies, le secret d’hollywood c’est la pédophilie...


              • jacques lemiere 7 avril 2012 20:21

                Bof ..Ben sur que la première réaction est le dégoût...doit on écrire un article sans réfléchir au préalable ?

                Un juge met des gens en prison qui s’avèrent innocents et c’est un scandale , Outreau...

                Vous croyez vraiment que les juges sont des monstres ou quoi ????
                Les examens dans les fac de droits doivent être incroyables...

                Vous penser que violez des enfants c’ est bien ..reçu...
                 

                Un juge applique la loi...
                Je pense qu’on met en prison un mis en inculpation si il est susceptible de de carapater...





                • Fergus Fergus 7 avril 2012 23:06

                  Bonsoir, Jacques.

                  En l’occurence, la justice n’a fait qu’appliquer les nouvelles lois, dérivées du droit européen, qui protègent les droits des justiciables. L’incarcération préventive est devenue l’exception et n’est ordonnée par les juges que si le justiciable présente un danger avéré pour la société, ce qui n’était plus le cas pour cet individu, d’après les juges, dès lors qu’il a été suspendu et par conséquent éloigné des enfants qu’il pouvait agresser.

                  Pour être parfois choquante, cette loi est un réle progrès, eu égard aux incarcérations préventives abusives qui ont longtemps été pratiquées en amont de tout jugement.


                • cailleau cailleau 8 avril 2012 09:29

                  Bonjour,
                  Message particulièrement à l’intention de Fergus.
                  Je ne pense pas que nous vivions sur la même planète en matière de justice, en effet, il suffit de se rendre en prison, pour ceux qui le peuvent, pour s’apercevoir que bien des gens sont en préventive pour d’autres motifs bien moins graves, (utilisation de canabis, conduite sans avoir repasser le permis de conduire etc...) Bien sur il ne faut pas excuser ce type de comportement mais mon article est un coup de colère contre le système lui même qui fait que la justice est à vitesse variable selon que l’on soit riche ou pauvre, noir ou blanc, engagé politiquement ou nom et de quel bord. Je vous invite à lire mon livre "Les dysfonctionnements de la justice, éditions Axiome paru en 2004 qui fait état de plusieurs cas de dysfonctionnements.
                  Mon article ne se veut pas polémique mais bien matière à réflexion pour les justiciables que nous sommes.
                  guycailleau.blog4ever.com


                  • lsga lsga 8 avril 2012 12:49

                    Il me semble que Abus Sexuels et Viols sont deux choses différentes. 

                    Abus sexuels signifit qu’il y a eu des attouchements. Grossomodo : le type a peut-être caressé la poitrine ou les fesses des gamines. C’est grave, parce que c’est un premier pas vers un passage à l’acte, mais ce n’est pas non plus la fin du monde. 


                    Il y a des grandes chances que les gamines soient beaucoup plus traumatisées par tous les délires médiatiques et judiciaires autour de cette affaire et par les réactions hystériques des familles que par les caresses un peu déplacées de leur professeur. 

                    D’ailleurs, si les juges ont décidé de laisser l’homme en question en liberté, c’est qu’il n’est pas dangereux. Ce n’est pas un violeur, c’est un type qui est contact extrêmement régulier avec des enfants et qui dans ce cadre a eu des gestes déplacés. Pas de quoi sortir la chaise électrique.

                    Il ne s’agit pas d’un Marc Dutrou, ni d’un Emile Louis, ni d’un Fourniret. C un pauv type, comme il y en de nombreux autour de vous, qui a des mains déplacées. Dans un milieu professionnel classique, ce problème aurait été résolu avec une bonne paire de claque. 


                    Bref, une chose est sûr : c’est que la plupart des commentateurs ici sont beaucoup plus dangereux que ce gars. Je préférais laissé ma fille seule avec ce type plutôt qu’avec n’importe lequel d’entre vous. 

                    Vous êtes tous des petits fachos assoiffés de peine de mort et de restriction des libertés. Vous utilisez ces histoires sordides et sans intérêts pour vider votre sac de haine contre l’humanité. 


                    • PapaDop PapaDop 8 avril 2012 17:40

                      Isga ,protège les pedophiles ,pas étonnant de le retrouver ici .


                    • PapaDop PapaDop 8 avril 2012 18:01

                      " le type a peut-être caressé la poitrine ou les fesses des gamines. C’est grave, parce que c’est un premier pas vers un passage à l’acte, mais ce n’est pas non plus la fin du monde. « 

                      Toi ,tu n’as pas d’enfants ,ou alors tu es un parents indigne .

                       » Il y a des grandes chances que les gamines soient beaucoup plus traumatisées par tous les délires médiatiques et judiciaires autour de cette affaire et par les réactions hystériques des familles que par les caresses un peu déplacées de leur professeur. « 

                      Les victimes sont plus touchées par les medias que par les faits ,c’est bien ,mouton ,continue a ne rien comprendre .

                       » D’ailleurs, si les juges ont décidé de laisser l’homme en question en liberté, c’est qu’il n’est pas dangereux « 

                      Bien sur ,c’est bien connus , la justice ne fait pas d’erreur ,(imbécile ) .

                       » Ce n’est pas un violeur, c’est un type qui est contact extrêmement régulier avec des enfants et qui dans ce cadre a eu des gestes déplacés. Pas de quoi sortir la chaise électrique.« 

                      Peut être pas pour lui ,(il est malade peut être) ,mais pour toi oui ,j’appuierais moi même sur le bouton ,benêt .

                       » Il ne s’agit pas d’un Marc Dutrou, ni d’un Emile Louis, ni d’un Fourniret. C un pauvre type, comme il y en de nombreux autour de vous, qui a des mains déplacées.« 

                      CA c’est parce-que tu t’identifie à lui ,c’est tout .

                       » Bref, une chose est sûr : c’est que la plupart des commentateurs ici sont beaucoup plus dangereux que ce gars. Je préférais laissé ma fille seule avec ce type plutôt qu’avec n’importe lequel d’entre vous. "

                      Non ,pas du tout gros blaireau ,cela permet de repérer les vrais pédophiles de ton espèce ,ne croise pas ma route ,amateur d’enfants ,tu risquerais de perdre des cm .
                      Quand à ta fille si tu veux la laisser dans les mains d’un gars comme ça ,viens me voir je vais lui montrer que son pere est une Merde .


                      Salut Pédophile .

                    • focalix focalix 8 avril 2012 19:04

                      Salut isga,
                      A quelques minutes près, nous avons écrit des choses similaires.
                      La pédagogie est une longue patience.
                      Parfois on gratte une couche de bêtise, et on en découvre une autre, puis une autre...

                      A PapaDop,
                      Les banlieues de nos villes ne manquent pas de ces friches urbaines où s’échangent des mondanités avec des battes de base-ball, avec de vrais pifs éclatés, de vraies dents éparpillées, de vrais yeux au beurre noir, de vrais lèvres fendues, de vraies arcades sourcilières explosées.
                      La vraie vie quoi.
                      Petit bras pfff...


                    • PapaDop PapaDop 9 avril 2012 00:12

                      Par focalix

                      «  A quelques minutes près, nous avons écrit des choses similaires. »

                      C’est bien ,vous cautionnez qu’un homme touche des enfants .

                      « La pédagogie est une longue patience. »

                      De quelle pédagogie on parle là ?

                      «  Parfois on gratte une couche de bêtise, et on en découvre une autre, puis une autre... »

                      C’est clair qu’avec vous ,on a pas fini de gratter ...

                      " Les banlieues de nos villes ne manquent pas de ces friches urbaines où s’échangent des mondanités avec des battes de base-ball, avec de vrais pifs éclatés, de vraies dents éparpillées, de vrais yeux au beurre noir, de vrais lèvres fendues, de vraies arcades sourcilières explosées.
                      La vraie vie quoi. « 

                      Vous avez tendance à un peu noircir »la vrai vie « je trouve .

                       » Petit bras pfff.."

                      Le rapport ?


                    • focalix focalix 8 avril 2012 12:57

                      Bonjour Jacques,

                      Vous faites état d’agressions sexuelles, vous titrez : Violeur mais libre.
                      Le Code Pénal distingue les deux infractions.
                      Votre façon de présenter les choses s’adresse aux sentiments.
                      Les gens n’ont pas besoin de cela pour être révoltés contre les atteintes délictuelles ou criminelles à l’enfance.

                      La justice est technique. Mettons-nous à la place des juges :

                      Ils doivent déterminer la gravité des faits (main aux fesses, déjà punissable, ou attouchements plus ciblés).

                      Devaient-ils mettre le prévenu en prison préventive ?
                      Au premier degré, c’est un ignoble salopard, il faut le foutre au placard.
                      Au second degré :
                      - Les prisons sont déjà plus que pleines (65000 détenus pour 57000 places), et quand on n’est pas dans une situation d’émeute on est à la limite.
                      - Les détenus ne sont guère tendres avec les violeurs ou supposés tels. En l’espèce, ils ont une conception expéditive de la justice si vous voyez ce que je veux dire.
                      - La prison préventive doit être exceptionnelle et sert notamment à empêcher le prévenu de récidiver, de contacter des complices ou de s’échapper.
                      En l’occurence le juge a estimé que le contrôle judiciaire était suffisant à ce point de l’enquête. Il a le dossier en mains, pas vous ni moi.

                      Cela dit, je souhaite bien sûr une justice plus efficace et plus rapide. Qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte délinquant, une sanction doit être aussi proche que possible de l’infraction.
                      Je connais bien le blues des flics : ils arrêtent le matin un petit voyou en flag, l’après-midi le même petit voyou, sorti du palais, vient les narguer.

                      Sarkozy a trouvé la solution : construire 24000 places de prison supplémentaires.
                      Certes, une solution meilleure était de ne pas décimer les effectifs des enseignants, des policiers et des magistrats.
                      Mais la bande du Fouquet’s n’a pas la culture du service public.

                      Film à voir ou revoir : Les risques du métier, d’André Cayatte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès