Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Vivre dans le bois de Vincennes...

Vivre dans le bois de Vincennes...

Il y a des hommes. Ils sont “à peu près 250” selon ceux qui y vivent. “On parle en centaines” selon Médecins du monde. Ce soir nous étions dans les bois avec Francis. Maçon. Dans la rue depuis 81. Viré à 46 ans. Trop vieux. En janvier 2007, Dédé - avec qui il se fait une religion d’être fâché, pour des raisons obscures - lui lègue sa maison quand “il part”. Si j’ai bien compris, Dédé est parti à 200 mètres. Dans les bois. Là. A côté. Mardi, on va faire un barbecue. Avec des chipos. Parce que, l’autre, celui qui ressemble à un barbu anti-Bush primé, le fan de foot, il “a plus de dent. Enfin, si, deux”.

Ils ont des papiers. Du caractère aussi. Et la maison à 15 euros, Francis, ça ne l’inspire pas. Il sait compter Francis. Il a fait sa maison, solide - enfin, c’est celle de Dédé, mais qui n’était pas solide à l’époque - avec trois épaisseurs de bâche. Et puis il y a ce lieu magique, ce théâtre du soleil et celle qui ne veut pas que l’on dise son nom. Ce lieu vraiment magique. Et Médecin du monde. Eux “ont une carte” du village. Qu’il ne montrerait pour rien au monde. Et ils ont raison. Dans le camion de la maraude qui ressemble à s’y méprendre à ceux des Nations unies, il a aussi le bénévole qui - “en fait je vous dis tout, je suis réal, je suis là en sous-marin” - sait toujours ne pas se placer dans l’axe de la caméra. Et il y a Magali, 23 ans, journaliste. Et le petit frère de Sébastien Chabal qui tape compulsivement ces lignes.

Dans les bois de Vincennes, il n’y a pas un écosystème, il y a des écosystèmes. Et c’est comme ça “dans tous les bois”. Ils ne sont pas emmerdés par les flics “ni par la gendarmerie” qui les connaissent et s’en sont fait une raison. Et tant mieux. Eux veulent une vraie maison. Mais leur maison. Envie de problèmes de voisinage. Pas de soucis de communauté. Dans les bois, on dresse des palissades, par-dessus lesquelles chacun veille avec une très pudique attention sur le voisin. Et ne l’avouera jamais. C’est que, les voisins, dans les bois, parfois, ça meurt l’hiver. Et, l’été, on les oublie.

On espère vous livrer un reportage vidéo en plusieurs épisodes, pour prendre le temps. J’avais envie ou besoin de vous glisser cela, de vous dire que le réal n’aimait pas le docu des Don Quichotte (gratuit sur Daily, puis retiré, sponso Kassovitz), mais qu’il ne l’avait jamais vu. Que les hommes des bois ont un portable. C’est vital le portable. Bienvenue à Paris. Nos réfugiés sont Français. Les “réfugiés du pouvoir d’achat” ? La société, ils ne la refusent pas, mais ils n’en ont plus les moyens. Et elle non plus.

Leurs problèmes ne sont pas récents. La solution n’est ni simple ni pour demain. Nous n’apporterons guère mieux que quelques chipolatas à tout cela. Mais ce sera sur Daily et sur d’obscurs serveurs 2.0 et un jour, un gars à l’Ina va se dire “Et ça, je garde” ? Et Francis, ça lui plaît assez cette idée. A moi aussi.

Rencontre avec Francis, SDF depuis 1981. Il vit dans les bois de Vincennes depuis 1 an et demi.

Premier épisode d’une série de rencontres avec ceux qui survivent - et ceux qui maraudent - dans le bois de Vincennes. Paris en avril 2008.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (85 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 18 avril 2008 10:55

    A quand un reportage video au Bois de Boulogne ?


    • Battement d’elle 18 avril 2008 18:00

      @ lerma

      là... vous dépassez vraiment les bornes !

      comment on peut être aussi con ?

       


    • Battement d’elle 18 avril 2008 18:12

      @ l’auteur

      Excellente initiative que ce reportage....je n’ai pu voir la vidéo (problème technique...ou trop de monde qui la visionne) : mais je connaîs bien certaines des personnes qui vivent au bois puisque j’habite tout près et que j’essaie de les aider, avec mes moyens !

      C’est dommage que vous citiez le lieu ... cela peut leur porter préjudice : nos élus détestent ce genre de publicité... et plutôt que d’oeuvrer pour les aider risquent de choisir de les évincer !


    • Le péripate Le péripate 18 avril 2008 11:45

      Ceux qui n’intéressent jamais les classes égoïstes, trop concentrées sur l’injustice de l’ISF ou du deremboursement des lunettes par la Sécu....


      • TSS 18 avril 2008 12:48

        les tentes de vincennes sont devenues un lieu de promenade comme le zoo qui est à coté


        • foufouille foufouille 18 avril 2008 12:50

          ceux qui pensent que l’inflation est psychologique devrait regarder......

          une vrai cabane coute 1000€......c’est sur , apres on pourrait moins augmenter les pdg/ministres


          • MagicBuster 18 avril 2008 13:46

            Sarko aurait dit :

            vous êtes tous négatifs devant cette initative exceptionnelle pro écologique.

            Moi je vous le dit , l’écologie est au coeur de mon gouvernement , la preuve les Français retournent au plus prêt de la nature . . . etc... en mourrant jeunes ils ne plombent pas la sécu ...

            Bravo, les robinsons des temps moderne.

            Perso, je suis outré de savoir que des agents de nettoyage de la ville de Paris vivent en camping toute l’année (j’en connais).


            • foufouille foufouille 18 avril 2008 15:15

              ceux la encore ils ont de la "chance". certains se font virer de leur propre terrain.....


            • TSS 18 avril 2008 16:50

              je suis allé promener mon petit fils 2 fois au bois et je maintiens que c’est devenu un but de promenade(les moinssages n’y changeront rien)


              • tvargentine.com lerma 19 avril 2008 01:06

                IL faut arrêter les c... car venir nous vendre ici un clodo SDF depuis 1981 !!!!!!!

                Vous imaginez ,il est impossible d’etre SDF (sans domicile fixe depuis 1981) ,vous devriez plutot les appeler par leur nom : des clodos et il y a toujours eu des clodos dans les sociétés et nous n’avons pas à les laisser s’installer dans les forêts pour venir poluer l’éco-système et faire de ces bois un tas d’ordure

                Voila donc,une nouvelle manière de vendre un produit d’une boite de production sous la forme "On espère vous livrer un reportage vidéo en plusieurs épisodes, pour prendre le temps"

                Oui,un reportage gratuit ou facturé ???? c’est bien connu en France ,les reportages ça ne coute rien 

                Franchement il y a une dérive ici vers le bizness de la misère des autres


                • 5A3N5D 19 avril 2008 10:25

                  Vous imaginez ,il est impossible d’etre SDF (sans domicile fixe depuis 1981)

                  Lerma, faites attention : dans 3 ans, ces personnes bénéficieront de la prescription acquisitive. Des proprios-clodos, susceptibles de payer l’ISF, le tout dans le Bois de Vincennes ???


                • tvargentine.com lerma 20 avril 2008 00:42

                  Permettez ici de constater qu’ici même de nombreux hommes et femmes de gauche ne peuvent accepter de dire que l’on est SDF depuis 1981 (mai 1981 ???) alors que de nombreuses réformes sociales ont été faites

                  Oui,il y a toujours eu des clodos (ou routard) mais dire que c’est la misere qui les poussent à s’installer dans les bois c’est faux !

                  D’ailleurs ,avec quel argent il s’achete ces cigarettes et son pinard ?????????

                  Ils ne veulent pas s’integrer à la société,ils n’ont pas à créer des zones qui deviendront des zones de non droits et des poubelles à ciel ouvert parce qu’ils ne veulent pas se soigner (l’alcool) et travailler

                  En conséquence,cet article sent le bizness quand il parle de faire des reportages ,car un reportage cela coute de l’argent à faire et c’est généralement pour le vendre et donc faire une plus value,surtout quand on sait que derriere il existe une société (eurl,sarl sa)

                   


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 20 avril 2008 04:41

                    Il existerait un planète de notre système solaire avec une eliptique très éloignée du Soleil. Elle passerait tous les 3600 ans près de nous, déclenchant de forts désordres sur notre planète.
                    Elle serait visible du pole sud et le sera pour nous en 2009. Au plus proche de nous fin 2012 ?...

                    Tous les politiques, élites économiques, et autres initiés, s’appuient sur cette prédiction, ( citée dans un article récent d’AVX, si qqun peut retrouver le lien, merci ) , révélée, dans chacunes de leurs décisions à si court terme, et dans l’oubli de toutes leurs promesses électoraes.

                    C’est la dernière résurgence du syndrome millénariste, engagé avec les différentes " fins du monde " promises au siècle dernier ( 1984, 2000, etc...) . Ce sont les derniers soubresauts de l’effet 9/11, après cette évènement, nous y verront plus clair. D’ici là, ne mentez pas, ou c’est la parano éternelle garantie assurée... !


                    • Monolecte Monolecte 20 avril 2008 12:53

                      Salut Nicolas,

                      Ça fait une paye, maintenant et je suis contente de tomber sur ton sujet : du vrai bon journalisme comme on aimerait en voir plus souvent.

                      Sinon, c’est quoi votre typo pour les titres ?

                      Bref, bravo pour ton reportage sur l’envers du décor blingbling, en attendant impatiemment la suite.


                      • vraitravailleur 20 avril 2008 17:55

                        Effectivement, de nombreuses habitations en bois, parfois entourées d’une clôture, se sont construites récemment sans droit au milieu du bois de Vincennes, et, quand j’ai voulu en photographier, les habitants se sont d’abord précipités sur moi de façon aggressive pour m’interdire de le faire pour ensuite s’apaiser quand j’ai affirmé que je n’étais pas journaliste.

                        En effet, ces habitations, quand elles sont parvenues à un certain degré de confort, peuvent être revendues comme cela se fait déjà pour certains squats du cinquième arrondissement. Prix moyen : 5 000 euro. Ce n’est pas cher et il faut en profiter avant que les prix montent. Le mieux étant d’installer directement soi-même une cabane en bois toute faite achetée chez Leroy-Merlin.

                        Déjà, certains "propriétaires" ont commencé à construire des murs en parpaing et il faut se souvenir qu’après trente ans de possession paisible constatée par huissier, ils seront effectivement propriétaires de plein droit.

                        Il s’agit en effet d’un phénomène de bidonvillisation du Bois de Vincennes dont la mairie de Paris ne veut pas qu’on parle. Il est en effet probable que certains élus ou fonctionnaires y trouvent un bénéfice personnel.

                        Tout ceci est vérifiable aisément par tous ceux qui se promènent dans le bois de Vincennes, en particulier le long de la route Saint-Louis. A quand des boutiques et l’électricité. Il y a déjà l’eau facile d’accès dans les rivières anglaises.

                        vraitravailleur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès