Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > « Vivre la France ! »

« Vivre la France ! »

Mercredi 28 juillet 2010 : 12h19

SMS de Céline : Valérie, John s’est fait arrêté ce matin. Je suis en relation avec son avocate je te tiens au courant…

Impossible, pas lui, pas John, évidemment la course au « Bon score » de reconduite à la frontière cet été est dans tous les journaux, mais là c’est la vraie vie, oh non pas avec lui, pas avec cet ange…

 En juin 2009 John nous a fait part de son intention de monter un dossier pour obtenir des papiers, marre de vivre depuis plus de huit ans dans la clandestinité, marre de ne pas pouvoir circuler librement, envie de retourner voir ses enfants et pouvoir revenir travailler ici, pas de perspectives aux Philippines… Ici c’est l’eldorado, il loue 395 euros par mois une ancienne cave humide de 12 mètres carrés dans un des villages les plus riches de France, il travaille six jours par semaine chez des employeurs qui le déclarent avec des chèques emploi-service, payent des charges patronales, lui ses charges salariales… c’est possible… Depuis 8 ans il paye aussi sa note d’électricité, de téléphone, son assurance, s’est acheté un scooter dont la carte grise a été délivrée par la préfecture des Yvelines… a touché en 2007 une prime de retour à l’emploi… a plusieurs comptes en banque, comment s’imaginer qu’en dehors du titre de séjour officiel ce garçon ne soit pas complètement intégré à notre pays. Il ne coûte rien à l’état Français, n’est jamais malade et avec sa paye fait vivre sa famille dignement là-bas, paye des études à ses enfants, son garçon de 12 ans vient d’entrer cette année au séminaire…

Bref comme de nombreux « braves » dans son cas il s’est éloigné des siens pour pouvoir les faire vivre… drôle de destin que de voir ses enfants grandir par webcam interposée…

Encouragé par des rumeurs de régularisations émanant de la préfecture des Yvelines l’été dernier, il avait l’espoir de retrouver un statut… nous n’avons pas réussi à le décourager d’entreprendre des démarches officielles, il voulait se mettre au clair avec les autorités de ce pays qu’il adore, alors on l’a tous accompagné comme on a pu…

Septembre 2009, il n’a pas fallu attendre très longtemps pour qu’il reçoive cette lettre si peu avenante de Madame la Préfète des Yvelines : Refus, assigné d’une Obligation de Quitter le Territoire Français, OQTF en langage courant … 10 jours, 10 jours pour renoncer à 8 ans de vie, 8 ans d’espoir… Pas de panique, on est en France, terre d’asile. On téléphone à Myriam, jeune avocate brillante spécialisée dans le droit des étrangers, on va faire appel de la décision, on demande l’aide juridictionnelle, la procédure est stoppée le temps de réétudier le dossier… second refus celui-ci plus pressant tombe en décembre. Ok on fait profil bas jusqu’en septembre prochain, au bout d’un an l’OQTF est « périmé » On recommencera un dossier, on va bien trouver le soutien de quelqu’un d’important qui prenne enfin cas de notre John… La vie suit son court dans notre petit village riche et  sans histoire, aucune chance que John ne soit inquiété, …

 

Et puis finalement si, pas de chance, le 28 juillet dernier 8 heures du matin, la police nationale a frappé à sa porte, l’a interrogé, n’a pas jugé bon de l’assister d’un interprète (ah oui petit détail John ne s’exprime qu’en anglais) résultat des courses ni son avocate ni aucun d’entre nous n’avons su où il était incarcéré pendant plus de 7 heures pour finalement retrouver sa trace : Centre de détention de Plaisir dans les Yvelines.

Depuis 5 jours c’est la course contre la montre : vendredi matin le juge des libertés lui a refusé une assignation à résidence qui lui aurait permis de faire « tranquillement » ses paquets, résilier son loyer, ses contrats, dire au revoir à ses amis. Nous avons tenté à nouveau une procédure d’appel hier, nouveau refus d’humanité…

Hier soir il savait, il m’a envoyé ce SMS

« I thank you for everything, i am very Lucky because i know poeple like you, i am very sorry for all trouble i made, i think this is my destiny to back home to see my family, but i am so so sad to leave all of you… God bless you. vivre la France ! »

John est en ce moment même dans le fourgon qui l’emmène menotté à l’aéroport Charles de Gaulle. Il embarque dans un avion pour Manille, je ne sais ni lequel, ni à quelle heure il quittera finalement le territoire Français ce 3 août… il m’a appelé depuis son téléphone portable ce matin à 8 heures pour me dire au revoir et merci… mais merci de quoi ? de ça ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • jymb 4 août 2010 13:04

    Je doit être un peu benêt mais je n’ai jamais compris pourquoi certaines situations illégales pouvaient devenir légales simplement car se prolongeant indéfiniment

    imaginons que je roule sans avoir jamais passé le permis pendant 20 ans pour me rendre au travail ( et fort honnêtement nourrir ma famille nombreuse). Est ce un motif pour un jour manifester et exiger ma «  régularisation automatique » au motif que j’ai payé en bon citoyen mes impôts indirect sur les pleins d’essence ?
    Dans la vraie vie, en cas de contrôle je vais me retrouver à pied, dépossédé de mon véhicule (pourtant tout autant honnêtement acquis,) au tribunal et franchement sanctionné...

    Ou bien changeons la loi : une situation délictuelle ou une infraction passé inaperçue durant un temps T sera désormais réputée légale et/ou inattaquable. Pour tout et tout le monde.


    • sleeping-zombie 4 août 2010 20:52

      Salut,

      Désolé de ne pas te contredire, mais justement, ton exemple est exactement dans le même esprit que la régularisation automatique : le permis a point est un crédit d’infraction. Je sais pas combien de points ça coute de griller un feu rouge, mais certainement pas tous. Et comme les points se regagnent avec le temps, techniquement, t’as le droit de griller un feu rouge tous les x ans... sans perdre jamais ton permis.

      ^^

      PS :
      Ou bien changeons la loi : une situation délictuelle ou une infraction passé inaperçue durant un temps T sera désormais réputée légale et/ou inattaquable. Pour tout et tout le monde.
      euh... y a rien a changer, c’est déjà le cas, ça s’appelle la prescription.
      ++


    • the southern fry the southern fry 4 août 2010 13:49

      « Depuis 8 ans »
      ...
      « comment s’imaginer qu’en dehors du titre de séjour officiel ce garçon ne soit pas complètement intégré à notre pays »
      ...
      « (ah oui petit détail John ne s’exprime qu’en anglais) »
      ...


      • Louise Louise 4 août 2010 17:10

        Le cas de John ne peut pas être comparé au fait de conduire sans permis. Dans ce second cas, la possibilité existe de remettre les choses en ordre après avoir payé amendes etc....

        Je trouve qu’il est scandaleux de jeter un être humain de cette façon. Qui donc aurait été gêné si sa situation avait été légalisée ?

        Non, pas « vivre la France », mais honte à elle !


        • cob 4 août 2010 18:00
          John, une fois explusé, peut lui-aussi remettre les choses en ordre en faisant une demande de naturalisation par les voies légales (tel qu’il aurait du le faire 8 ans auparavant).
          Je trouve ahurissant d’avoir cette conversation... Si n’importe quel clandestin dispose des mêmes droits qu’un citoyen français, alors à quoi sert la citoyenneté française ?

        • Louise Louise 4 août 2010 19:16

          Avoir des papiers en règle, ce n’est pas demander la naturalisation.


        • jymb 4 août 2010 18:34

          Plus sérieusement encore j’ajoute que les mouvements migratoires « sauvages » type clandestins ou « semi sauvages » tels les regroupements familiaux extensifs finissent par paralyser les mouvements de populations, légitimes et bienvenus, dans le sens entrant comme sortant . Il est dommage que la multiplication effrénée des entrées « par tous les moyens » jettent la suspicion par exemple sur l’étudiant venu se former quelques années pour tirer vers le haut sa région d’origine

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

varelie


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès