Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Vivriez-vous mieux dans un pays où les services publics sont quasi (...)

Vivriez-vous mieux dans un pays où les services publics sont quasi inexistants ?

Chacun a déjà vu dans les médias ou entendu dans les conversations, des histoires à propos de ces fonctionnaires, planqués, paresseux et bien payés. Et ces « mauvais fonctionnaires », qui ne représentent qu’une infime partie (c’est encore trop, je sais), servent de prétexte aux imbéciles ou aux crapules pour stigmatiser les millions de travailleurs de la fonction publique qui font correctement leur boulot, et dont le seul tort est de le faire pour le bien de la communauté nationale et non pas pour des personnes pleines aux as. Bref, pour ceux qui ne supportent pas qu’un investissement, à plus forte raison public, ne rapporte pas des profits juteux.

Croyez vous que les fonctionnaires ne produisent rien ? Comment expliquez-vous alors qu’on privatise pour le plus grand bonheur des capitalistes ? Les travailleurs d’un service public seraient donc inutiles, mais si ce service devient privé, alors ils le deviennent ? Par quelle magie ? Ne confondriez-vous pas création de richesses et création de profits ! Si les enseignants, les policiers ou les infirmières ne produisent pas, sont-ils inutiles ? Lorsque tout sera privatisé, nous serons privés de tout !

C’est une insulte à l’intelligence que de taper sur les fonctionnaires quand le secteur privé est incapable de créer des emplois en nombre suffisant ! Les taux de chômage dans les pays capitalistes sont de véritables scandales qui justifieraient qu’on remise le capitalisme au rang des idéologies aberrantes. Il y aurait, parait-il, plus de fonctionnaires que nécessaire, d’après qui ? Les longueurs d’attente dans les différents services (hôpitaux, Poste, …) prouvent le contraire. Et je suis persuadé que les épiciers, les propriétaires fonciers, les artisans, les garagistes et tous ceux qui les ont sont heureux de les avoir pour clients, et les préfèrent aux chômeurs, non ? Pour le secteur privé, un secteur public fort est une source de croissance.

Cette haine des fonctionnaires qui relève d’une forme de racisme, est un travail de sape permanent par ceux qui ont entrepris de détruire les services publics ! En France, depuis 30 ans cela se fait sous nos yeux, par les différents gouvernements, et avec la bénédiction aussi discrète qu’hypocrite du FN. Ce parti qui se présente comme nationaliste, est en réalité, l’allié objectif de ces casseurs de nations !

Vivriez-vous mieux dans un pays où les services publics sont quasi inexistants ? Tentez de faire l’expérience, et allez vivre dans un pays qui corresponde à ces critères, il en existe un certain nombre en Afrique ou en Amérique Centrale, il est à parier que vous reviendrez rapidement ! Ce déni est tel que l’on trouve normal de faire la queue dans les grandes surfaces alors que de nombreuses caisses sont fermées, mais pas à la poste. On excuse un retard de livraison d’une société privée, mais si un train arrive avec 5 minutes de retards sur un trajet de 800km, c’est un scandale ! L’on pianote parfois 10 mn sur un téléphone pour se connecter à un serveur vocal d’une assurance, mais l’on trouve inadmissible de ne pas avoir immédiatement au bout du fil un service public. Réfléchissons !

En définitive, ces milliers de fonctionnaires nous coûtent moins cher que les emplois de conforts attribués aux amis de nos politiciens. L’on nous dit également que l'on a pas les moyens d'améliorer le service public, cela coute trop cher, et oh mon dieu, où allons-nous trouvez cet argent ? Et bien par exemple d’apres l’insee, la derniere tranche d’aide aux entreprises (25 milliards ) a créé 100 000 emplois : ce qui fait 250 000 euros par emploi. Pour creer le million d’emplois promis par le medef il faut donc que l’etat verse pas moins de 250 milliards d’euros aux entreprises !!! Cela pour une seule année évidement , car si jamais ,imaginons, le medef pérennisait ces emplois sur 40 ans il demanderait : 250 milliards X 40 = ... je vous laisse calculer ...alors qu'avec ces 25 milliards l'on aurait pu creer au bas mot, un million et demi d'emlpoi dans la fonction publique ! Tout est question de choix politique. L’argent est la, il suffit de l’utiliser à bon escient !

Jean Pierre ACASOCA


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 19 août 2015 12:46

    Encore des procès d’intention de ce que soi-disant penseraient les autres pour défendre la corporation et la caste étatiste....


    La stigmatisation c’est faire passer ceux qui donnent une critique pour des haineux. La fonction publique doit être critiquée. 
    Ce n’est pas un tabou.

    Les fonctionnaires sont payés pour rendre des services à la population, pas pour produire quoi que ce soit, et c’est pas ce qu’on leur demande....

    Les groupe social des fonctionnaires, pousse à l’intervention de l’État pour maximiser leurs intérêts privés : ils réclament de l’État des services et des programmes dont ils tireront personnellement profit, tout en cherchant à les faire payer par l’ensemble des contribuables (« avantages concentrés » contre « coûts dispersés »).


    Les fonctionnaires sont des humains, et se comportent de la même façon que les autres.

    Sachant que l’argent en jeu n’est pas le leur, la motivation principale d’une partie des fonctionnaires est de maximiser son propre intérêt plutôt que de rechercher l’intérêt collectif.

    Ainsi, la société avec trop de fonctionnaires, n’est pas libre de ses choix mais tributaire de ce groupe corporatiste qui cherche à bénéficier de la tendance redistributive de l’État qui justifie la fonction et l’existence même des fonctionnaires.


    • Spartacus Spartacus 19 août 2015 12:54

      Le principal reproche de la société aux fonctionnaires est le fonctionnement en caste et en corporation.


      Ils sont jugés comme principaux responsables du chômage de masse par la destruction, de compétitivité du secteur marcahnd qui s’écroule à cause de leur asse et de leurs statuts et privilèges.


      Les charges sociales élevées sont la contrepartie des privilèges et exonérations et statuts du secteur public et la source du chomage de masse Français..

      Charges Pôle emploi.....Les statuts du secteur public permettent aux statutaires d’état de ne pas en payer et donc de laisser la totalité supportée par le secteur marchand..

      Charges sociales de santé. Les statuts du secteur public permettent de cotiser inimitablement moins, et de bénéficier de droits sociaux supérieurs aux autres en retour, comme l’absentéisme autorisé au au 1er jour au lieu de 3, là ou l’agriculteur paye plus et est pris en charge au bout de 7 jours...Depuis des lustres

      Charges sociales de retraite. La répartition est imposée dans un système ou les cotisants deviennent moins nombreux et reformé tous les 3 ans et à moins value, et de l’autre les statutaires se gavent de régimes sociaux sélectifs, de bonification compensés par des impôts indirects de plus en plus élevés sur la consommation qui détruisent encore plus le secteur productif du pays.

      Un groupe social qui réclame et s’enorgueillis des droits sociaux supérieurs aux autres ne peut être taxé que d’égoïste et mis au ban de la société. 
      S’en étonner est assez curieux.

      En Italie, en Suisse la société a voté pour la suppression des statuts. En France ils réclament des privilèges différenciés des autres...

       

      • bourrico 7 19 août 2015 12:58

        @Spartacus

        Je vais te citer : l’individu œuvrant pour son propre intérêt, l’individu œuvre aussi pour celui de la société et le bien commun.


        Es tu capable d’envisager que ton affirmation puisse être erronée ?



      • Spartacus Spartacus 19 août 2015 15:06

        @bourrico 7

        Erronée certainement pas, imparfaite peut être. 

        En économie c’est la meilleure connue car elle respecte les libertés des autres dans les échanges.

        L’inverse de la « main invisible », il n’y en a qu’une, c’est la contrainte.

        La contrainte se révèle nécessairement infructueuse pour l’individu et n’a d’intérêt que pour la caste et les individus qui contraignent !

      • bourrico 7 19 août 2015 15:18

        @Spartacus

        Je ne comprends pas, si je lis votre dernière phrase, c’est en totale contradiction avec la proposition.

        Les contraintes sont bien réelles, les intérêts ne sont QUE personnels.
        Quand un groupe a des intérêts convergents, ils forment une caste, une classe comme on dit chez nous, et agissent en bonne entente pour servir leurs intérêts.

        Il me semblait donc évident que les intérêts des uns vont à l’encontre de ceux des autres.
        Et donc que la proposition est plus qu’imparfaite.

      • Spartacus Spartacus 19 août 2015 16:54

        @bourrico 7

        La caste, c’est pas la société ni l’ensemble des individus, ni le bien commun, mais un groupe d’individus.

        Mais donner le pouvoir à une caste pour se servir sur le compte de la société c’est créer le malheur sur les autres...

        Les intérêts d’un groupe ne sont pas les intérêts de l’ensemble de la société. 
        Juste une dictature.

        La main invisible ne contraint personne, n’impose rien par la force et ne favorise pas un groupe par rapport à un autre groupe. 

      • lsga lsga 19 août 2015 13:52

        posons la question différemment : les habitants des pays subissant le néo-colonialisme vivraient-ils mieux si les pays impérialistes ne gavaient pas leurs classes moyennes avec un système social ?


        • Ben Schott 19 août 2015 13:59

          @lsga
           
          Karl n’arrête pas de se retourner dans sa tombe et me demande de vous dire d’arrêter de raconter des conneries.
           
           


        • lsga lsga 19 août 2015 14:04

          en l’occurrence, c’est plutôt Rosa qui se retourne de joie dans sa tombe en entendant ENFIN quelqu’un en Europe rappeler que l’État Providence repose tout entier sur le colonialisme.


        • zygzornifle zygzornifle 19 août 2015 13:54

          bah si en 2017 sarko passe on y arrivera ......


          • Pascal L 19 août 2015 17:46

            Vous défendez bien mal la fonction publique !

            Oui ! la fonction publique est nécessaire, oui ! beaucoup de fonctionnaires font leur travail au mieux, mais :
             - la fonction publique a engendré une multitude de normes et de règlements souvent contradictoires qui rendent le travail dans les entreprises beaucoup plus contraignant.
             - la fonction publique se comporte comme une caste qui rejette les entreprises privées. Pourquoi mon diplôme d’ingénieur obtenu dans le privé a moins de valeur dans la fonction publique que dans le privé .Je ne suis donc jamais devenu fonctionnaire malgré des propositions réelles mais qui ne correspondaient pas à ma situation dans le privé. Comme chef d’entreprise (privée) j’ai affronté les marchés publics et il a fallu que je m’impose d’abord sur les marchés publics allemands avant d’être accepté en France !
            Comme chef d’entreprise j’ai eu à me confronter au crédit d’impôt recherche. Je suis loin d’avoir demandé tous ce que je pouvais prétendre à cause de la paronoïa des relations avec les services des impôts. Au royame uni, on connait le fonctionnaire qui vérifiera les impôts de l’entreprise et on négocie avant de demander quoi que ce soit. Il n’y a donc plus d’incertitude.
            Pourquoi certains concours d’accès à la fonction publique sont caricaturellement calqués sur l’enseignement public en France, éliminant ainsi tout candidat avec un parcours atypique (Européen par exemple). 

            • rocla+ rocla+ 19 août 2015 18:30

              Pour une bonne fonction publique il faudrait que le futur fonctionnaire 

              passe pendant 10 ans  créateur d’ entreprise  , et ensuite 
              s’ occuperait  de choses dont il connaitrait les tenants et aboutissants . 

              Mais un créateur d’ entreprise n’ aura jamais envie de devenir 
              une espèce de machine sans âme  sans  goùt  ni saveur . 

              Là où les fonctionnaires sont performants c’ est  dans la défense de leurs 
              privilèges ,  c ’est  là qu’ ils sont motivés .



              • Garance 19 août 2015 20:18

                @rocla+


                Salut Cap’taine

                Avant je les aimais pas beaucoup les fonctionnaires ; aujourd’hui plus du tout

                Profitant de leur sécurité d’emploi qui les mettaient à l’abri du moindre risque qu’ils le perde ; ils nous ont foutu la pourriture Hollande comme président

                3 ans que cette ordure et ses pourris sont au pouvoir : pas une manif rien

                Pour eux tout baigne

                Ah...les pourris de socialos.....les ordures... à foutre dans un sac et à y foutre le feu qu’on en soient débarrassés une fois pour toute 

                Qu’ils risquent pas de revenir encore une fois....

                Hollande...Fabius...Sapin et toute la clique.......au bûcher....de l’essence et que ça crame...
                .à plus vous revoir jamais  smiley  smiley   smiley  smiley



              • rocla+ rocla+ 19 août 2015 20:27

                Salut Calmos  , 


                Il faut leur laisser aux socialos  que la courbe du chômage 
                est moins courbée que si elle l’ était plus . 

                Ponce Pilate Rebsamen   a tout compris ... smiley

                • Spartacus Spartacus 20 août 2015 08:50

                  Article d’autant plus ironique quand on pense que ceux qui s’abandonnent à la critique facile des fonctionnaires sont très souvent eux mêmes des fonctionnaires déguisés tout au moins dans le principe de paie, je m’explique :

                  les médecins, les pharmaciens, les visiteurs médicaux etc, etc, toutes ces professions appelées à tord « libérale » sont payés par l’argent de la sécurité sociale et des mutuelles en grande partie c’est-à-dire l’argent de tous tout comme le sont les fonctionnaires.
                  Les agriculteurs perfusés de subventions payées par les contribuables c’est-à-dire tout le monde (la TVA fait de nous tous des contribuables), tous les gens de la publicité qui est payé par tous dès lors que vous achetez.
                  Tous les salariés petits et gros du secteur privé gorgé de subventions et d’aides diverses et variées et qui pensent exister par leur simple travail ne doivent leur maintien hors de l’eau que par l’argent de tous tout comme les fonctionnaires.
                  Mais il est plus simple d’avoir des raisonnements non aboutis comme on nous les inculque depuis l’enfance que d’avoir du recul et de la réflexion. Ceux d’en haut doivent bien rire quand ils voient pareil bataille de chiffonniers.

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 août 2015 08:53

                    Gil ferait mieux de s’occuper à sortir la France de l’ UE, car la disparition des services publics est programmée par notre belle Europe de la prospérité...
                    On voit mal comment on peut défendre l’un, tout en soutenant l’autre...
                    Les doubles discours, Syriza les pratiquent couramment :
                    « L’ Euro, mais sans l’austérité », « L’ Europe oui, mais sociale ». Des oxymores.


                    Sparagus, on comprend qu’il soit d’accord.
                    De la part d’un militant de Gauche, c’est plus surprenant...

                    Mais comme dit Cohn Bendit : « Pour la gauche, l’Europe est une utopie nécessaire ». Surtout si elle est Fédérale. Pas sûr que dans l’avenir, ni les utopies, ni la Gôoche euro-atlantiste, ni la Droite euro-atlantiste, ni l’ Europe ne soient indispensables aux citoyens...

                    • rocla+ rocla+ 20 août 2015 09:37

                      Il y en a déjà beaucoup qui ressemblent à  Conchita Wurst et

                      à Juanita Sauerkraut . 

                      En ce moment on a Hollenderwurst ...

                      • Buzzcocks 20 août 2015 10:50

                        Je crois que les français n’ont rien contre la plupart des fonctionnaires, on voit tous le dévouement des infirmiers, on voit aussi que ça ne se bouscule plus au portillon pour être prof alors qu’il y a 50 ans, l’instit était un notable d’une commune. On aime tous bavarder avec notre postier...

                        Bref, il faut distinguer, fonctionnaires sur le terrain qui réalisent un service apprécié de tous mais par contre, je ne supporte plus les emplois fictifs dans les mairies, les conseils régionaux, les départements, et les maires qui cumulent 15 postes dans des organismes para-publics dont le seul but est de fournir des compléments de revenu. 

                        On lit dans le Canard Enchainé de cette semaine, que Hollande a recasé toute la promotion voltaire à des postes bidons.
                        Un infirmier, on sait à quoi ça sert, une inspectrice générale à la jeunesse et aux sports, on s’en fout totalement...


                        • tashrin 20 août 2015 14:58

                          je suis plutot d’une sensibilité de gauche, si tant est que ca veuille dire quelque chose, et bien évidemment que les services publics et le travail des fonctionnaires ont une valeur...

                          Mais entre le manicheisme de vos positions, leur redondance, et votre absence totale d’ouverture à une quelconque argumentation qui ne releve pas de votre obsession permanente, vous arriveriez presque à me faire reconsiderer mes positions. Baleze

                          On dirait presque un article de seniorenforme sur les vieux


                          • soi même 21 août 2015 11:06
                            Vivriez-vous mieux dans un pays où les services publics sont quasi inexistants ?

                            Et bien la réponse à la question je crois que Rabelais l’avait déjà annoncé avec ses moutons.

                            Dur pour les moutonnants de vivre dans un pays où les services publics sont quasi inexistants et pour causse , ils n’ont jamais appris à se prendre en mains et à faire des choix libres indépendamment de la tutelle de l’État...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès