Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Voiles, turbans et dérives laïcistes

Voiles, turbans et dérives laïcistes

La société française donne depuis quelques années un spectacle assez triste en ce qui concerne la laïcité.

Fière de cette particularité (qui n’en n’est pas vraiment une puisque tous les états qui n’ont pas de religion d’état sont des états laïques, Etats-unis compris) notre nation a choisi de s’engoncer dans une laïcité de rupture avec le reste de l’occident.

C’est à mon avis dans la législation sur le port des signes religieux qu’elle a commis ses plus évidentes dérives, atteignant des sommets récemment avec la polémique burqa.

Plusieurs pays ne nous comprennent pas. Bien-sûr, on sait que les Etats-unis ont, sur le plan de la liberté religieuse au moins, une approche beaucoup plus tolérante et protectrice de ce droit fondamental. Mais nos voisins les anglais ont cette approche aussi. Il ne viendrait pas à l’idée du gouvernement anglais de vouloir empêcher un enfant de porter les vêtements traditionnels hindous lorsqu’il se rend à l’école. Il existe outre-manche un grand respect de la religion de l’autre, inscrit dans les fondements de la démocratie anglaise.

Il est sûr que chacun fait ce qu’il veut (dans une certaine mesure, car les pays signent aussi des conventions internationales sur les droits fondamentaux) et qu’il existe la souveraineté des pays.

Mais la France a-t-elle vraiment à gagner à vouloir interdire tout particularisme religieux dans les lieux publics ? D’abord, vouloir interdire un particularisme quel qu’il soit c’est risquer de prendre la voie du parti national socialiste en 33, ou celle de l’URSS qui voulait un monde "tout le monde pareil, sauf les chefs". A trop vouloir lutter contre les différences et les choix de communauté, on risque de créer une haine du particularisme qui entraîne chez les communautés marginalisées une rupture avec la société.

Je pense qu’il y aurait beaucoup à gagner, si nos enfants pouvaient se côtoyer avec tous leurs particularismes. Si un enfant sikh enturbanné pouvait s’asseoir dans la salle de classe aux cotés d’un camarade qui pour ressembler à son père porte la cravate, et que leur voisine porte le voile à coté à coté d’une néo-punk à tendance gothique, tandis que d’autres portent la kippa ou la croix du christ, les enfants et les ados apprendraient la tolérance, le droit à la différence et le dialogue.

Car la laïcité, c’est le droit de chacun de croire et de pratiquer ce qu’il veut croire et pratiquer, s’il veut croire et pratiquer. Accepter le port du signe religieux, c’est aussi tolérer que l’autre puisse croire différemment de soi, et c’est un premier pas vers l’apprentissage et la compréhension de l’autre.

La burqa, qui arrive dans le même sillage (avec les mêmes instigateurs de polémique), a réussi à prendre chez des politiques qui pourtant ne sont pas des idiots, grâce à un syllogisme erroné.

Certains musulmans portant la barbe obligent leur femme à porter la burqa. Ahmed est un musulman barbu. Donc Ahmed oblige sa femme à porter la burqa... Aristote, que je n’aime pas beaucoup par ailleurs, se retourne dans sa tombe !

Car s’il est louable de vouloir protéger les femmes qui sont battues, ou obligées de porter la burqa, la conclusion et l’orientation de la polémique est tout sauf intelligente et résulte plus d’une propagande stalinienne que d’un raisonnement logique.

A moins que ces politiques aient un chiffre caché disant que 99% des femmes qui portent la burqa sont forcées de le faire, ils sont en train de se diriger vers un précédent dangereux de violation des droits fondamentaux, qui fera de nous le plus intolérant des pays occidentaux.

L’argument de la dignité humaine ne tient pas la route. Certaines femmes portant le voile intégral ou la burqa se sentent parfaitement en accord avec leur dignité de femme. C’est un choix. Vouloir légiférer dessus sur des critères arbitraires ouvre la porte à un véritable pouvoir de l’arbitraire. Un jour quelqu’un déclarera que croire en dieu, c’est contraire à la dignité humaine.

Et si moi je déclarais que le port de la cravate est un symbole d’esclavagisme pour l’homme ? La cravate nouée autour du cou est un signe distinctif qui rapproche l’homme du chien qu’on peut tenir en laisse. Serait-il temps de créer une commission parlementaire sur le port de la cravate, qui concerne quand même beaucoup plus d’hommes que de femmes portant la burqa ? Cette cravate que les hommes sont OBLIGES de porter pour se rendre au bureau.

La tolérance nait de l’acceptation des différences de l’autre. Accordons-lui le droit de pratiquer sa religion, même si nous pensons qu’il erre. Lui aussi pense de son coté que nous errons. Aimerions-nous qu’il nous oblige à ne pas errer ?

Certains ont même été jusqu’à dire que le fait de ne pas offrir son visage à l’autre était contraire aux valeurs de la République. Arbitraire ! (Je ne parle pas de l’aspect sécurité qui est un autre problème, qu’on peut facilement résoudre.) Copé, s’adressant à une femme portant la burqa, lui reprochait de ne pas offrir son sourire (un peu mielleux sur ce coup-là). Et si je décidai que celui qui ne me montre pas son épaule me refuse un droit fondamental. Et je m’en suis tenu à l’épaule... On nage dans le monde de l’arbitraire érigé en art de la propagande.

Les guerres sont le produit des intérêts privés de fous. Même dans les guerres de religions, les religions n’ont été qu’un prétexte pour que quelques malades s’enrichissent sur les dos des combattants.

Le refus du particularisme mène à la guerre. Qu’elle soit interne, morale ou qu’elle soit une vraie guerre entre pays avec son lot de morts inutiles et vaines.

La France a tout à gagner à offrir à ses concitoyens et au monde entier une république de tolérance, de diversité et de convergence des efforts pour la résolution des vrais problèmes.

 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • COLONEL KURTZ 1er février 2010 10:22

    Nous constatons que c’est sous les coups de l’islamisme qui veut propager son idéologie que ce débat fait débat.
    Il serait intéressant de pouvoir ouvrir ce même débat dans les pays sous tutelle islamique.

    Qui veut détruire les particularismes sinon les barbus et les burqisées...internationalo-islamiques


    • Big Mac 1er février 2010 10:25

      Inutile de commenter ce monument de banalité éculées, de diversions, de dénis de réalité, rien de constructif dans ce jacassement stérile.

      Une seule phrase traite du sujet mais pour immédiatement l’occulter avec une affirmation aussi péremptoire que mensongère : "Je ne parle pas de l’aspect sécurité qui est un autre problème, qu’on peut facilement résoudre".

      Je mets au défi l’auteur de préciser comment le problème de sécurité serait facilement résolu, mais gageons que j’obtiendrais au mieux une bouillie insipide de mots creux au pire une occultation complète de la question.


      • sisyphe sisyphe 1er février 2010 10:54

        Très grave problème de sécurité posé par la burqa !!
        Des hordes d’êtres indéfinis, cachés sous leurs chappes de tissus, envahissent tous les centres stratégiques de la République !!

        Vite, une guerre civile !

        Détruisons toutes celles qui portent des burqas au lance-flamme ; la patrie est en danger !!

        Par la même occasion, interdiction des passe-montagne, des cache-cols, des cagoules, des chapeaux, des lunettes de soleil ; halte à la dissimulation !

        Et, puisque les terroristes islamiques cachent leurs explosifs sous leurs vêtements, dans leurs chaussures, une seule solution ; TOUS LES BRONZES A POIL !!

        En attendant, n’oubliez pas de vous armer solidement !
         smiley


      • Big Mac 1er février 2010 11:03

        Que vous disais-je : au mieux une bouillie insipide de mots creux au pire une occultation complète de la question.


      • sisyphe sisyphe 1er février 2010 11:13

        Belle autocritique !

        Il y manque juste la stratégie de la peur et de la haine, et voilà ton portrait tout craché, mon brave !


      • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2010 11:15

        Je mets au défi l’auteur de préciser comment le problème de sécurité serait facilement résolu

        Bonjour D’Artagnan, toujours à fond sur les défis à ce que je vois.
        Toujours dans l’espoir d’intimider les intervenants.
        Et bien, tout simplement, il suffit d’exiger de la personne qu’elle montre son visage au fonctionnaire de police, ou à toute personne assermentée qui doit l’identifier, comme c’est déjà prévu dans la loi il me semble...
        Pour les autres, il me semble que nous sommes encore dans un pays libre, et qu’il n’est pas obligatoire que le premier citoyen venu soit capable de vous reconnaître.

        Et virez-moi tout de suite ces lunettes de soleil qu’on vous reconnaisse !!
         smiley


      • Big Mac 1er février 2010 11:21

        à toute personne assermentée ? Et les banques ? les écoles ? Les administrations ? La poste ? Les commerces ? Faudra-t-il mettre partout des femmes assermentées pour satisfaire à la lubie de mesdames les emburkées ? Qui va payer la facture de tous ces efforts ?

        Un peu légère NKM votre argumentation, réessayez ! 


      • sisyphe sisyphe 1er février 2010 11:25

        Par Big Mac (xxx.xxx.xxx.227) 1er février 10:25

        Inutile de commenter...

        dit-il, en écrivant post sur post !! smiley smiley smiley


      • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2010 11:29

        On parlait bien de sécurité non ??
        Depuis quand les banques et les assurances sont-elles garantes de l’ordre public ??!!!


      • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2010 11:31

        les écoles ? Les administrations ?

        D’ailleurs, pour ces deux éléments, je crois que ce sont bien des fonctionnaires de l’Etat non ?


      • Big Mac 1er février 2010 11:32

        NKM vous arrivez à faire un retrait ou virement au guichet d’une banque sans décliner votre identité ?

        Vous n’en avez pas marre de faire le clown ?


      • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2010 11:42

        Vous faîtes le malin mais l’argument dont je discutais et sur lequel vous avez tenté de me reprendre était bien l’argument de la sécurité, de l’ordre public et non les guichets de banque alors votre critique tombe à l’eau.
        On répète après moi, sé-cu-ri-té.


      • Big Mac 1er février 2010 11:54

        Vous êtes donc incapable de comprendre qu’on ne peut rentrer masqué dans une banque sans soulever des problèmes de sécurité ? 

        Je répète : vous n’en avez pas marre de faire le clown ?


      • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2010 12:02

        Si vous voulez parlez des banques, allons-y, changeons de sujet. Mais ce n’est pas le sujet du début qui était l’ordre public. MAis continuez de feindre de ne pas comprendre, « en bon clown ».
        Les établissements privés doivent organiser leur sécurité comme ils l’entendent.
        Si les banques veulent conserver leur clientèle, qu’elles s’adaptent. C’est la loi du marché.


      • adeline 1er février 2010 17:55

        Bien sysyphe, n’oubliez pas les motards, les pompiers les robokops etc


      • K K 1er février 2010 18:41

        justement, les motards doivent enlever leur casque avant de prendre de l’essnce ou avant d’entrer dans une banque. 


      • chams 1er février 2010 10:42

        « Si un enfant sikh enturbanné pouvait s’asseoir dans la salle de classe aux cotés d’un camarade qui pour ressembler à son père porte la cravate, et que leur voisine porte le voile à coté à coté d’une néo-punk à tendance gothique, tandis que d’autres portent la kippa ou la croix du christ, les enfants et les ados apprendraient la tolérance, le droit à la différence et le dialogue. »


        Oulalah !
        Roseau, tu as encore pris trop de prozac... On t’as deja dis de ne pas depasser les douze cachets par jour.

        • Plus robert que Redford 1er février 2010 11:04

          Pour en rajouter dans le commentaire, il me semble que le ce « Royaume Uni » si Tolérant est un des pays d’europe où les écoliers continuent d’aller à l’école EN UNIFORME !!
          Y aurait-y pas comme un semblant de contradiction ? Mais l’auteur(e) ne voit que ce qui l’arrange...


        • Shaytan666 Shaytan666 1er février 2010 12:13

          Effectivement dans certaines « public school » les petites filles peuvent suivre les cours voilées, assorti à leur uniforme mais en même temps elles sont obligées de suivre les cours de religion anglicane et d’anoner des prières à la gloire de la vierge marie (vu dans un reportage TV)
          On ne peut jamais comparer la Grande-Bretagne avec un pays du continent, ils ont leur mentalité typiquement « british », cela ne les dérange pas de travailler avec un sikhs mais ils ne vont jamais l’inviter chez eux, on ne se fréquente pas hors boulot.
          Encore quelque chose que l’on ne voit qu’en Angleterre, le petit-fils de la reine va se pavaner en uniforme SS dans un bal masqué, cela fait un mini scandale, une page dans le « SUN », imaginez une seconde la même scène en France, un des fils de Sarkozy ou d’un autre homme politique d’importance fait la même chose, c’est le tollé général, des démissions sont demandées, et bien chez les « roast-beef » cela passe.


          • Shaytan666 Shaytan666 1er février 2010 11:55

            Mon bon cœur me perdra  smiley


          • A. Nonyme A. Nonyme 1er février 2010 18:27

            Sisyphe, elle est pas très catholique ta burqa !


          • COLONEL KURTZ 1er février 2010 11:08

            Si l’auteur ne voit aucune différence entre une cravate et une burqa...


            • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2010 11:22

              Certains ont même été jusqu’à dire que le fait de ne pas offrir son visage à l’autre était contraire aux valeurs de la République.

              Oui, c’est assez cocasse cette recrudescence de « valeurs républicaines ». Il nous en sort une par semaine... J’ai peur d’en voir une sortir de mon trou de balle !
              Curieusement, les vraies valeurs républicaines effectivement pratiquées et souvent contestables sont peu évoquées : corruption, maintien de la pauvreté, hypocrisie, mensonges, ...

              Cdlmt


              • Rounga Roungalashinga Ier du nom 1er février 2010 11:26

                tous les états qui n’ont pas de religion d’état sont des états laïques, Etats-unis compris

                Sauf qu’aux Etats Unis on porte parole sur la Bible au tribunal, si je ne m’abuse. Et sur leurs billets de banque on peut lire « In God we trust ».

                Je pense qu’il y aurait beaucoup à gagner, si nos enfants pouvaient se côtoyer avec tous leurs particularismes. Si un enfant sikh enturbanné pouvait s’asseoir dans la salle de classe aux cotés d’un camarade qui pour ressembler à son père porte la cravate, et que leur voisine porte le voile à coté à coté d’une néo-punk à tendance gothique, tandis que d’autres portent la kippa ou la croix du christ, les enfants et les ados apprendraient la tolérance, le droit à la différence et le dialogue.

                Ô le mielleux prêche poncif ! Arrêtez de nous bassiner avec ce genre de conneries. Votre article vante un monde idéal, qui serait l’Angleterre, où chacun arborerait son identité ethnique ou religieuse au vu de tous les autres, qui seraient sommés de la tolérer. Un tel monde ne peut mener au contraire qu’à la dissolution des identités individuelles dans des caricatures d’identité collectives qui se confronteraient et se haïraient. Le rêve du métissage mondialiste destructeur de toute identité véritable, de toute racine profonde, de toute culture authentique.


                • coudjouac 1er février 2010 13:24

                  Article VI de la constitution américaine, et premier amendement. Les Etats-unis sont un pays laïc avec séparation des églises et de l’état, ne vous en déplaise...


                • ZEN ZEN 1er février 2010 11:28

                  Encore une diversion..
                  Et pendant ce temps , les pauvres dérouillent
                  1 million de chomeurs arrivent en fin de droit et 60% seront pratiquement sans ressource
                  Mais c’est sans importance smiley


                  • ASINUS 1er février 2010 11:55

                    d accord , zen sauf que vous feignez d ignorer qu’ils sont aussi le resultats d une immigration non controlée non regulée voulue conjointement par les patrons et leur alliées objectifs boboiste bienpensant

                    quand a l auteur er sa vision idylliques du milieu scolaire je l invite a envoyer sa progeniture dans les lycé a 8 /12 langue ou vas la mienne


                  • ZEN ZEN 1er février 2010 12:09

                    immigration non controlée non regulée voulue conjointement par les patrons et leur alliées objectifs boboiste bienpensant

                    Non, je sais très bien, Asinus


                  • faxtronic faxtronic 1er février 2010 13:48

                    ben il faut que les chomeurs mettent une burqa alors


                  • PhilVite PhilVite 1er février 2010 11:35

                    « Le refus du particularisme mène à la guerre »

                    C’est vrai, la laïcité est un particularisme français.

                    L’attaquer sans relâche, pourrait bien nous mener à la guerre.


                    • coudjouac 1er février 2010 13:25

                      Ce battre pour qu’elle soit comprise et appliquée sans stupidité et intolérance, c’est DEFENDRE la laïcité, pas l’attaquer.


                    • ASINUS 1er février 2010 11:41

                      derives laicistes !
                      yep dans un etat qui recule sur tout avec des ediles allant a canossa « ou a Lille »
                      pour obtenir des votants dans un etat ou le president vante le curé sur l instit, rien que votre titre releve de la mauvaise foi , la laicité ne se negocie pas elle est offensive parce que le propre d une religion c est de contester son confinement au privé , croyez vous que nous ne sachions pas que chaque coup de boutoir de la plus offensive est applaudi en sourdine
                      par les deux autres que nous avons mis des siecles a co,finer dans les lieux de cultes et les maisons.Par ailleurs vous feignez de ne pas voir que l islam sert de drapeau identitaire a qui veut profiter de la republique mais ne pas en respecter ni les lois ni les usages ,Je
                      ne partegerais pas ce territoire si mes referents et ceux des miens ne priment pas !les autres collaboreront s’ils veulent moi je suis le BON conseil de sysiphe« je me suis armé ».
                      quand au modele anglosaxons cette foutaise est imposé par leur conception liberale /clienteliste
                      de la société tot ou tard le couvercle sautera la bas comme ici.
                      viennent des temps ou nous deciderons que le vote n est pas l ultime épée


                      • Bertrand Damien Bertrand Damien 1er février 2010 11:44

                        Voiles, turbans, et dérives religieuses.

                        Fière de cette particularité (qui n’en n’est pas vraiment une puisque tous les états qui n’ont pas de religion d’état sont des états laïques, Etats-unis compris)

                        Il vous faudrait prendre un cours de droit, et de philosophie. Il ne suffit pas d’être un pays sans religion d’Etat pour être un pays laïque. La laïcité n’est effective que lorsqu’elle est inscrite dans le Droit, c’est à dire qu’elle légifère sur son champ d’action réel sur la société.

                        Quant aux USA, c’est sûr que le fait d’être obligé de jurer sur la bible en témoignant à un procès, c’est une grande preuve de laïcité (sans compter que la référence à Dieu est inscrite dans leur constitution).


                        • coudjouac 1er février 2010 13:29

                          C’est vous qui devriez prendre un cours de droit. La laïcité est inscrite dans la constitution américaine. Article VI et Premier Amendement. Ils ont juste un cran d’avance sur nous en ce qui concerne la tolérance religieuse.


                        • Bertrand Damien Bertrand Damien 1er février 2010 16:58

                          Vilistia : je vous donne raison sur celui-là. Mr Reboul est un prof de philo, normal qu’il en parle infiniment mieux que moi. Moi, je n’ai fait qu’un DEUG de philo, mais ça me permet au moins d’essayer de réfléchir avant de parler. Vous auriez dû en faire un peu.


                        • Bertrand Damien Bertrand Damien 1er février 2010 17:04

                          Coudjouac
                          Un certain nombre d’auteurs, dont Richard Dawkins, ont très bien montré, notamment par une étude historique des lettres des Pères Fondateurs, qu’ils ont écrit la constitution américaine en ayant bien à l’esprit des considérations de politique. Ils étaient presque tous agnostiques (faut lire certains passages de leur lettres pour se rendre compte qu’on pourrait presque dire athée pour un Jefferson), mais que simultanément, ils ne devaient pas s’aliéner les électeurs, d’où la référence simultanée à Dieu.
                          Tout ça pour dire que je pense que vous allez en fait dans le sens de ce que j’ai écrit : la laïcité n’est rendue effective que dans la législation (plutôt que par la déclaration constitutionnelle), et là, force est de constater que la société américaine n’est pas laïque.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès