Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Votre cerveau plait-il aux recruteurs ? 1/2

Votre cerveau plait-il aux recruteurs ? 1/2

Il est de tradition de nommer par pédagogie tout ce qui concerne l’éducation des enfants et par andragogie le champs de la formation pour les adultes.

L’objectif de ce billet n’est pas un débat sur les différences entre pédagogie et andragogie mais de vous restituer en première partie les travaux de la faculté de pédagogie de l"université de Namur (Belgique) completé par l’agent M, consultant en management et, dans la seconde partie, d’en faire un lien avec un ouvrage publié en 1895 par Gustave le Bon : Psychologie des foules comme nous vous l’avions promis dans un précédent billet.

Voyage au coeur du cerveau pour les débutants

Cerveau-scan-copie-1.jpg Cerveau-scan.jpg

En formation management quand nous abordons la question du management relationnel ou de la prise de parole public à l’aide d’outils comme le MBTI ou le HDBI, nous commençons souvent par amener les participants à identifier s’ils sont plutôt cerveau droit ou gauche.

 

hemisphereDG

 

Les personnes ayant pour dominante un fonctionnement "Cerveau droit" sont nommés les créatifs, intuitifs ou émotionnels. L’hémisphère droit : une vision globale, relaxée, artistique, imaginative, intuitive ou encore associative ou comment s’adapter à l’environnement.

Les personnes ayant pour dominante un fonctionnement "Cerveau gauche" sont nos amis les rationnels, les fameux analytiques. L’hémisphère gauche : plongé dans la logique, le rationnel, la mathématique, le détail, le conceptuel ou comment maîtriser l’environnement avec l’évaluation et le contrôle.

Même si nous avons une dominante dans l’utilisation de l’un ou de l’autre, nous utilisons à tour de rôle nos 2 hémisphères, ce qui nous met dans des zones de confort ou d’effort.

Ensuite pour aller plus loin dans la compréhension du fonctionnement du cerveau, nous abordions la question des 3 cerveaux avant que les progrès en neurosciences nous amènent à la découverte d’un quatrième cerveau.

 

(Avant)

3 Cerveaux

 

(Maintenant)

cerveau-by-Fradin.jpg

 

Ce quatrième cerveau permet une meilleure compréhension de nos mécanismes décisionnels indispensable à l’autonomie.

Le cas des trauma crâniens où le préfontal étant touché lors d’accident ne permet plus à ces individus dans certains cas d’être apte à décider d’où, en fonction de la gravité, leur mise en tutelle ou en curatelle.

Pour en revenir au cours de Catherine Schwennicke, les précisions qu’elle formule permette de mieux comprendre nos interactions avec l’autre.

Avec 4 cerveaux, nous avons donc 4 manières de vivre les choses.

Le cerveau reptilien s’occupe des fonctions vitales (se nourrir, se défendre, se reproduire, ...), c’est également cette partie là de notre cerveau qui va gérer les réactions de survie : le stress.

Quand nous sommes calmes, en possession de tous nos moyens, c’est ce que l’on nomme l’activation de l’action mais quand nous sommes stressés, nous avons 3 types de réaction par ordre chronologique :

  1. La fuite
  2. La Lutte
  3. L’inhibition

Ces réactions ont été mises en évidence par Henri Laborit, considéré comme le maître à penser du stress.

Exemple managerial : Vous êtes dans une société où le stress est un mode managérial de performance. D’abord, vous démissionnez (1). Si le montant de vos crédits vous en empêche, vous cherchez par différents moyens à lutter comme porter plainte pour harcèlement moral ( 2). Et si cela ne fonctionne pas, vous faites le mort avec l’arrêt maladie (3).

Exemple d’une prise de parole en public : Avec le tract, vous ne savez plus ce que savez dire (1), vous n’avez qu’une envie, c’est celle de partir (2), vous commencez à perdre vos mots (3).

Ces réactions sont instinctives, nous sommes biologiquement programmés pour agir en suivant chronologiquement ces étapes.

Le cerveau paléo-limbique ou le cerveau grégaire (se rassembler)

Comme l’explique avec talent Catherine Schwennicke, dans le monde grégaire, les gros protègent les petits et les petits sont au service des gros mais c’est aussi le monde du rapport de force.

Notre positionnement grégaire individuel se fait sur 2 axes :

  • La confiance intrinsèque en soi (déconnecté de la réussite sociale)
  • La confiance intrinsèque en l’autre (Des paranoïaques aux bisounours)

 

cerveau-gregaire.jpg

Une société non éduquée est une société d’extrêmistes. Dans un groupe (10 personnes), nous retrouverons toujours 1 leader qui a un excès de confiance en soi, 1 bisounours, 1 parano et 7 suiveurs qui seront plus royalistes que le Roi.

Toutefois, il n’y a rien d’immuable, si nous prenons 10 groupes où nous identifions 10 leaders. En plaçant les 10 leaders dans un groupe, nous retrouverons le séquençage naturel : 1 leader, 1 bisounours, 1 parano et 7 suiveurs.

Le dominant est dominé par sa dominance et les soumis sont soumis par leur soumission.

L’homme est donc autant potentiellement bon qu’un animal sans culpabilité.

Le cerveau néo-limbique : Du tempérament indélébile au caractère évolutif, bienvenue dans le monde de vos croyances, de vos valeurs avec les joies de toutes vos émotions.

 

Une personnalité où il existe 4 préférences d’après l’outil MBTI :

niveau2-MBTI.png

Notre tempérament est imprimé entre 0 et 3 mois, c’est ce que l’on nomme également l’empreinte (Darwinisme neuronal ou épigénétique). Nous sommes ce que nous sommes et nous ne serons pas ce que nous sommes pas.

L-empreinte-du-cerveau.jpg

Les 8 personnalités primaires : Activation réussie ou empêchée, Fuite réussie (l’animateur) ou empêchée (le gestionnaire), Lutte réussie ou empêchée (le compétiteur), Inhibition réussie ou empêchée.

Ce cerveau fonctionne en fonction de différents conditionnements qui vont donner notre manière d’être au monde :

  • Skinnérien (punition - récompense)
  • Pavlovien (Une rolex et on salive)
  • Vicariant (j’apprends par l’observation de l’autre

Exemple du compétiteur ou les joies de la lutte empêchée est le seul qui a naturellement du plaisir dans l’effort. Pour les manipuler, il suffit de leur dire que c’est difficile à faire pour qu’ils se proposent.

Avec 2 à 4 tempéraments par individu, la question à retenir est : qu’est-ce qui vous fait plaisir ?

Si vous êtes démotivé, fatigué, si vous vous levez en soufflant et allant au travail en vous demandant pourquoi faire ? Pourquoi, je le fais ? Le soir, vous êtes déjà fatigué en pensant à vous relever demain pour encore aller bosser, demandez-vous s’il s’agit d’une crise motivation ou si vous êtes bien dans vos tempéraments. Qu’est-ce qui vous procure du plaisir ?

Et au delà de 3 mois, votre caractère évolutif se forme avec l’émergence des personnalités secondaires :

bio-types.jpg

 

Qu’est-ce qui distingue le tempérament du caractère ?

  • Le tempérament se définit aussi par le plaisir de faire
  • Le caractère se définit par le plaisir du résultat

A partir de là, la déduction qui s’impose est que nous avons tous un bon tempérament mais un sale caractère.

personnalite-et-motivation.jpg

Trop souvent, nous relions les comportements au caractère au lieu de laisser s’exprimer les tempéraments : Le principe du chat parti, les souris dansent. En amenant les gens à faire quelque chose pour les solutions (punitions-récompenses) ne sont jamais pérennes.

Le cerveau préfontal ou les joies de l’intelligence adaptative, de la sérénité, ...bref de la sagesse. Bienvenue chez l’Homme du 3eme millénaire.

Comme vous avez pu le lire dans nos derniers commentaires, nous avons invité certains internautes à passer d’un mode mental automatique à un mode mental préfontal. A quoi faisions-nous référence ? La réponse grâce à Catherine Schwennicke :

prefontal.jpg

Le MM Automatique correspond au mode de fonctionnement du cerveau neo-limbique qui est le siège de la conscience.

Parce que nous aimons naturellement la routine et vivre dans une bulle, certains vont dans les arts divinatoires au lieu d’être activement curieux du monde.

Etes-vous MMA ou MMP ?

1 - Aimez-vous aller dans un nouvel endroit avec de nouvelles personnes pour faire de nouvelles choses ?

  • Oui = MMA
  • Non = MMP

2 - Acceptez-vous les embouteillages ?

  • Oui = MMA
  • Non = MMP

3 - Voulez-vous être dans la tête de l’autre pour qu’il pense autrement ?

  • Oui = MMP
  • Non = MMA

4 - Pour vous, la réalité est-elle vraie ou fausse ?

  • Oui = MMP
  • Non = MMA

5 - Pour réussir dans la vie, il faut réussir à l’école ?

  • Oui = MMP
  • Non = MMA

6 - Parce que tes solutions ont toujours donné un résultat, elles donneront toujours un résultat.

  • Oui = MMP
  • Non = MMA

7 - Es-tu très sensible au ridicule, à la honte, à l’humiliation publique, à la trahison ?

  • Oui = MMP
  • Non = MMA

 

Quand il s’agit de ne pas déconner, nous faisons naturellement appels au MMP puis nous rebasculons en MMA

MMP-vs-MMA.jpg

Face à un accident grave, vous gérez la situation d’une main de maître puis ce qu’on appelle le contre-coup arrive et vos émotions reprennent le dessus, nous redevenons con - scient.

Sauf qu’en être humain du 3e millénaire, nous savons que le monde n’est pas toujours binaire :

Situation-faussement-simple.jpg

Exemple Réunion d’équipe  : Manager, vous remarquez que 2 nouveaux commerciaux discutent alors que vous abordez la question du prévisionnel des ventes du mois prochain. Vous pensez que vous allez gérer cette situation faussement simple, votre mode mental automatique se met en place.

  1. Il n’est pas prévu que les commerciaux parlent entre eux quand vous vous exprimez (routine)
  2. Vous refusez qu’on parle en réunion d’équipe quand vous vous exprimez (rigidité)
  3. Les commerciaux sont polis ou impolis (simplification)
  4. Il n’est pas admissible de parler quand quelqu’un ’exprime (certitude)
  5. Les commerciaux précédents ne parlaient pas quand vous vous exprimiez (empirisme)
  6. Si le directeur entre à ce moment-là de quoi aurez-vous l’air (image sociale)

Votre mode mental préfontal vous regarde faire, lui adore gérer les commerciaux qui discutent quand vous vous exprimez, vous ne l’entendez pas car vous ne voulez pas vous fier à votre intuition. Résultat, il vous envoie un signal de stress pour que vous lui passiez la main.

stress-MMA-MMP.jpg

Evidemment, si vous aviez été en formation conduite de réunion, vous auriez pu faire appel à différentes techniques de communication qui permettent de gérer les bavards tout en conservant leur adhésion mais le DIF n’est pas d’actualité dans votre société et vous allez perdre vos 120 heures de formation autorisées par la loi.

De plus, vous êtes confronté aux conséquences des raisonnements par analogie qu’affectionnent les experts et dont les résultats sont souvent plus médiocres que des juniors comme nous vous l’avions expliqué dans le billet Comment prenons-nous nos décisions ?  et vous avez décidé de demander aux commerciaux de se taire maintenant ils font les morts et ne vous écoutent plus du tout.

Le stress vous prévient que vous n’êtes pas dans le bon mode mental pour gérer la situation comme la douleur vous informe qu’il faut aller voir un médecin ou pour les possesseurs d’une voiture : Quand un voyant rouge du cadran de votre voiture s’allume est-il courageux de continuer à rouler ?

Le temps que vous allez perdre à agir sous stress est plus grand que la pause nécessaire à faire pour passer au mode mental préfrontal. Il est conseillé de mobiliser votre intelligence.

situation-x-de-stress.jpg

Prendre conscience que vous pouvez stimuler votre cerveau préfrontal dès l’école permet d’apprendre mieux et plus vite, de faire des liens, de donner des résultats supérieurs à un mode mental automatique. L’avenir de l’humanité réside dans un meilleur recrutement du mode mental préfrontal.

Les retours d’expériences de l’université de pédagogie de Namur sont des plus étonnants. Il suffit simplement de prendre conscience de ce cerveau, il travaillera tout seul.

L’armée de l’air française a fait une expérience auprès de 3 groupes tests :

  • Un groupe qui comme vous chaque lecteur a eut une information simple
  • Un groupe qui a eut de nombreuses heures de formation avec plein d’exercice pour basculer en préfrontal
  • Un groupe sans information sur le mode mental préfrontal

Il y a eut de grandes différences dans la gestion des situations de stress ou délicates entre le 3e groupe et les deux premiers et très peu de différence entre ceux qui ont été une heure en formation ou 20 heures.

Merci à Catherine Schwennicke

 

Dans la seconde partie que nous aborderons demain, nous traiterons de la psychologie de la foule.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • M.Junior M.Junior 14 juillet 2010 08:56

    En le relisant, je constate que l’orthographe n’est pas mon fort.
    Je ferais mieux la prochaine fois.

    Merci par avance de votre indulgence


    • impertinent3 impertinent3 14 juillet 2010 11:07

      Je dinais hier soir avec des copains d’une assoc sportive, diner auquel participait une poignée de DRH. Je sais, j’ai parfois des relations bizarres, mais, quoique d’origine prolétarienne, je pratique un sport dit « élitiste » (d’ailleurs, j’aimerais bien qu’il devienne encore plus accessible à tout le monde).

      Bref, pour en revenir aux recruteurs, les 4-5 DRH participant au diner sont unanimement tombés d’accord pour dire que le premier critère de tri c’est l’orthographe de la lettre de motivation et du CV.
      Quelques fautes grossières (on pardonne l’oubli d’un s au pluriel) et c’est direction la corbeille à papier, y compris pour des postes techniques.

      De toute façon disent-ils, lorsque l’on reçoit 200-300 réponses pour un poste, il faut bien un critère de choix et l’orthographe est sans aucun doute un bien meilleur critère que la graphologie, une imposture aux yeux de certains, la numérologie, une escroquerie aux yeux de tous, ou le marc de café.

      Alors, si j’ai un conseil à donner aux chômeurs, c’est de soigner leur orthographe, cela permet au moins de passer le premier tri.


    • M.Junior M.Junior 14 juillet 2010 11:34

      Pour ma part, faisant un métier oral, l’écrit n’est pas important même si je tiens à avoir une meilleure orthographe pour être respectueux d’Agoravox et de ses lectrices et lecteurs.

      Dans ma précipitation à vouloir être lu, je n’ai pas relu le texte, qu’importe...même si certains lecteurs m’allumeront, j’assume.

      Pour moi, l’essentiel ne réside pas là même si mon opinion a autant de valeur que celle de l’autre.

      Merci de ton commentaire.

      Concernant la graphologie : L’histoire de la graphologie de 1665 à 2012


    • impertinent3 impertinent3 14 juillet 2010 11:10

      Aie, aie, aie :
      « ... diner auquel participaient une poignée de DRH. ... »

      au lieu de :
      « ... diner auquel participait une poignée de DRH. ... »


      • ninou ninou 14 juillet 2010 11:16

        ça se discute...
        « une poignée » c’est bien singulier.


      • impertinent3 impertinent3 14 juillet 2010 11:29

        Ninou, merci de soulager mon remord.

        Mais, qui est-qui participe, la poignée de DRH ou les DRH ?

        J’avoue que je suis perplexe, à ma décharge, je dois dire que je suis un scientifique, pas un littéraire.


      • ninou ninou 14 juillet 2010 11:22

        Article très instructif...
        Je me pose une question : est-ce que le fait de s’intéresser à la gestion des modes mentaux n’est pas un aveu de sa difficulté à passer en mode préfrontal ?


        • ninou ninou 14 juillet 2010 11:26

          ps à l’auteur : c’est une vraie question, n’y voyez aucun sous-entendu !


        • M.Junior M.Junior 14 juillet 2010 11:40

          J’ai souvent été dominé par mes émotions et plongé dans mes vérités.

          Cet apport de connaissances me permet d’être mieux avec moi-même. De là, j’ai tenu à partager cette connaissance salvatrice avec les autres.

          Acceptant mon sale caractère, je suis mieux avec mon tempérament et mon rapport à l’autre s’en trouve apaisé.

          L’école aurait pu remédier à cela mais nous avons parfois des chemins différents.

          Ce n’est pas pour moi un aveu car je ne me sens pas coupable mais une offrande car je suis altruiste. Je ne peux que l’accepter.

          En complément des personnalités primaires notées :
          Activation réussie (le philosophe) ou empêchée (le novateur),
          Fuite réussie (l’animateur) ou empêchée (le gestionnaire),
          Lutte réussie (le stratège) ou empêchée (le compétiteur),
          Inhibition réussie (l’équipier) ou empêchée (l’altruiste).


        • ninou ninou 14 juillet 2010 12:27

          offrande acceptée !


        • Satournenkare 14 juillet 2010 14:14

          Etes vous sur de la pertinence de l’analyse des réponses ?

          Etes-vous MMA ou MMP ?

          1 - Aimez-vous aller dans un nouvel endroit avec de nouvelles personnes pour faire de nouvelles choses  ?

          • Oui = MMA  ? si oui c’est une preuve de flexibilte et d’adaptation
          • Non = MMP

          2 - Acceptez-vous les embouteillages ?

          • Oui = MMA idem 1
          • Non = MMP

          3 - Voulez-vous être dans la tête de l’autre pour qu’il pense autrement ?

          • Oui = MMP n’est ce pas là une preuve de rigidité et de certitude ?
          • Non = MMA

          4 - Pour vous, la réalité est-elle vraie ou fausse ?

          • Oui = MMP Idem 3
          • Non = MMA

          5 - Pour réussir dans la vie, il faut réussir à l’école ?

          • Oui = MMP idem 3
          • Non = MMA

          6 - Parce que tes solutions ont toujours donné un résultat, elles donneront toujours un résultat.

          • Oui = MMP
          • Non = MMA

          7 - Es-tu très sensible au ridicule, à la honte, à l’humiliation publique, à la trahison ?

          • Oui = MMP sensible à l’’image social
          • Non = MMA

          • M.Junior M.Junior 14 juillet 2010 19:27

            au delà de la question de l’orthographe, cela me confirme que je dois vraiment relire avant une demande de publication. Il ne faudrait pas que la forme viennent perturber le fond.

            Heureusement que je peux compter sur l’intelligence des lecteurs. 

            Sur le blog, j’ai pu corriger car jepeux modifier là l’erreur restera gravée éternellement...

            1 - Aimez-vous aller dans un nouvel endroit avec de nouvelles personnes pour faire de nouvelles choses  ?

            • Oui = MMA  ? si oui c’est une preuve de flexibilte et d’adaptation
            • Non = MMP
            Exacte

            2 - Acceptez-vous les embouteillages ?

            • Oui = MMA idem
            • Non = MMP

            Exacte


            3 - Voulez-vous être dans la tête de l’autre pour qu’il pense autrement ?

            • Oui = MMP n’est ce pas là une preuve de rigidité et de certitude ?
            • Non = MMA

            Faux


            4 - Pour vous, la réalité est-elle vraie ou fausse ?

            • Oui = MMP Idem 3
            • Non = MMA

            Exacte


            5 - Pour réussir dans la vie, il faut réussir à l’école ?

            • Oui = MMP idem 3
            • Non = MMA

            Exacte

            7 - Es-tu très sensible au ridicule, à la honte, à l’humiliation publique, à la trahison ?

            • Oui = MMP sensible à l’’image social
            • Non = MMA
            Exacte

          • Satournenkare 14 juillet 2010 20:03

            Merci de votre réponse, il me semble effectivement que la grille d’analyse est été inversée.

            pour la question

            "3 - Voulez-vous être dans la tête de l’autre pour qu’il pense autrement ?

            • Oui = MMP n’est ce pas là une preuve de rigidité et de certitude ?
            • Non = MMA
            Faux"

            Il est fort possible que ce ne soit pas une preuve de rigidité et de certitude (si vous pouviez développer ), je partais du raisonnement que si l’on veux que l’autre pense autrement c’est que l’on n’accepte pas son paradigme ( ou sa carte du monde comme vous voulez ), et que l’on aimerait qu’il pense comme nous, d’où mon interprétation de rigidité et de certitude. Pour moi, une preuve de flexibilité serait plutôt d’amener l’autre à la compréhension de mon point de vue à partir de sa carte du monde, ce qui est aussi beaucoup plus respectueux.
            En tout cas cela ne me semble pas être une preuve de curiosité, d’adaptation, de nuance, de relativité ou de réflexion (mmp). Peut être une preuve d’opinion personnel rigide ce qui ne me semble pas correspondre à votre définition du MMP.
            Je reconnais d’avance ne détenir aucune vérité et c’est pour cela qu’il serait pertinent que vous développiez et argumentiez votre point de vue


          • Satournenkare 14 juillet 2010 18:20

            Pouriez vous nous préciser qui est Catherine Schwennicke, qui ne semble pas être enseignante dans une faculté. D’ailleurs pourquoi ne pas lui laisser écrire l’article, puisque vous ne parlez que de ce qu’elle dit dans ses « cours » et non pas de ce que vous en pensez.
            http://www.facebook.com/people/Catherine-Schwennicke/1087329082# !/profile.php?id=1087329082
            Sinon entre autres :
            "Le cerveau préfontal ou les joies de l’intelligence adaptative, de la sérénité, ...bref de la sagesse. Bienvenue chez l’Homme du 3eme millénaire.« peut on être sage en faisant fi de ses émotions ? Cela ressemble au discours des scientologues
             »Le MM Automatique correspond au mode de fonctionnement du cerveau neo-limbique qui est le siège de la conscience." Pouvez vous nous donnez des références pour étayer cette affirmation ? Et comment peut on être en mode AUTOMATIQUE et en CONSCIENCE ?


            • Satournenkare 14 juillet 2010 18:24

              précision
              "Le MM Automatique correspond au mode de fonctionnement du cerveau neo-limbique qui est le siège de la conscience." Pouvez vous nous donnez des références pour étayer cette affirmation ? Je parle du fait que le cerveau néo-limbique soit le siège de notre conscience


            • M.Junior M.Junior 14 juillet 2010 19:42

              Dès lors que l’on touche au cerveau, aux croyances, aux questions du déterminisme notamment avec une jeune science, cela suscite interrogations.

              Vous faites bien de rappeler que de nombreuses sectes dont la scientologie ont des discours et des présentations souvent communes avec des organes officielles et profitent de la confusion pour recruter de nouveaux adeptes. L’un de leur clefs pour recruter sont aussi dans des tests de « personnalité ». J’ai travaillé longtemps à Paris St-Lazare où leurs adeptes proposent aux passants de faire un test gratuit sur le stress (très à la mode avec l’actualité) et la personnalité pour mieux profiter de personnes faibles.

              La formation en France, par exemple, est victime d’un malaise sectaire où la mivilude estime à 10% des 26 milliards d’euros l’argent capté par les sectes.

              Par ailleurs, la Belgique contrairement à la France est une terre de prédilections pour les scientologues avec Bruxelles et ses institutions européennes.
              En cas de doute sur un organe qui pourrait être sectaire, vous pouvez contacter au choix :INAVEM UNADFI CCMM, Centre Roger Ikor ou la milvilude.

              Pour répondre à votre question : Il y a d’une part l’apport de connaissance de catherine Schwennike et ensuite les exemples managériaux d’un consultant en management.

              Mon avis vous l’avez dans les commentaires précédents que j’ai déjà écris.


            • M.Junior M.Junior 14 juillet 2010 19:53

              Il y a quelques mois était rédigé un billet sur le cerveau limité aux 3 cerveaux (le triunique) de Paul D MacLean, ce complément m’a semblé pertinent


            • Satournenkare 14 juillet 2010 20:30

              D’accord avec vous sur les dangers des dérives sectaires.

              Ceci dit vous bottez en touche en répondant sur un point de détail et éludez les question importantes :
              -il y a une ambiguïté entre votre introduction qui parle "les travaux de la faculté de pédagogie de l"université de Namur (Belgique)« et le corps du texte qui fait référence »au cours de Catherine Schwennicke« . Cela pourrait laisser croire qu’elle enseigne à la fac de Namur, ce qui aurait tendance à donner une plus grande crédibilité à ses dires, cependant sa fiche Facebook http://fr-fr.facebook.com/profile.php?id=1087329082 ne mentionne pas ce point !!! Pourriez vous précisez svp ?
              - »Le cerveau préfontal ou les joies de l’intelligence adaptative, de la sérénité, ...bref de la sagesse. Bienvenue chez l’Homme du 3eme millénaire." peut on être sage en faisant fi de ses émotions ?« (j ai supprimer la comparaison avec les scientologue, on s’en f..., c’est pas ca qui est important )
              - »Le MM Automatique correspond au mode de fonctionnement du cerveau neo-limbique qui est le siège de la conscience." Pouvez vous nous donnez des références pour étayer cette affirmation ? Et comment peut on être en mode AUTOMATIQUE et en CONSCIENCE ?
              il me semblait justement que les automatismes font partis des choses non conscientes (elles sont automatiques donc nous n’avons pas besoin d’y réfléchir, si l’on veut changer un automatisme ne doit on pas d’abord en prendre conscience ?


            • Satournenkare 14 juillet 2010 20:35

               Je vous cite :

              réponse à mon commentaire

              "Pour répondre à votre question : Il y a d’une part l’apport de connaissance de catherine Schwennike et ensuite les exemples managériaux d’un consultant en management."

              Introduction de votre article

              "L’objectif de ce billet ... de vous restituer en première partie les travaux de la faculté de pédagogie de l"université de Namur (Belgique) completé par l’agent M, consultant en management ...."

              Rien ne vous choque ?


            • Satournenkare 15 juillet 2010 20:22

              Y a t il un auteur pour répondre aux questions ?


            • Satournenkare 18 juillet 2010 13:27

              Cela fait une semaine maintenant et toujours pas de réponse de l’auteur à des questions simples et non polémiques. Est ce un aveu implicite d’un article mensongé (travaux de l’université de Namur, arguments ne résistant pas à une analyse logique, ...) ?


            • silversamourai silversamourai 14 juillet 2010 21:16

              Bonjour,

              il y a donc des individus qui connaissent le fonctionnement de l’ humain !!

              J’aimerai plutôt qu’ils m’apprenne à devenir l’égal de : Rembrandt, Mozart, Balzac....

              Je crois me souvenir que le terme « manager » à pour origine le manège où des hommes DRESSENT DES CHEVAUX afin d’obtenir une obéissance totale .....

              Dans votre prochain article sur Gustave Le Bon n’ hésitez pas à nous faire un comparatif des qualités et défauts des différentes RACES de ......chevaux.

               

               


              • Satournenkare 14 juillet 2010 21:52

                 smiley
                man·age

                <script>play_w2("M0070400")</script>  (mnj)
                v. man·aged, man·ag·ing, man·ag·es
                v.tr.
                1. To direct or control the use of ; handle : manage a complex machine tool.
                2.
                a. To exert control over : "Managing the news . . . is the oldest game in town" (James Reston). "A major crisis to be managed loomed on the horizon" (Time).
                b. To make submissive to one’s authority, discipline, or persuasion.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès