Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Vous avez demandé la police ?

Vous avez demandé la police ?

Après les épisodes très médiatisés par le pouvoir de la mort d’un gendarme, et des évènements de Grenoble, la police s’interroge aujourd’hui, et inquiète parfois.
Une bavure ne condamne pas toute une corporation, tout comme le meurtre d’un gendarme ne devrait pas condamner toute une communauté.
 
Chaque corporation à son lot de moutons noirs, et la généralisation est trop simpliste.
 
C’est pourtant ce qui se passe aujourd’hui, des deux cotés de l’institution.
Mais comment en est-on arrivé là ?
 
Est-ce du à la diminution drastique des effectifs policiers ? Au manque de formation du corps policier dans son ensemble ? Ou à la situation de rejet et de détresse sociale des populations de banlieues ?
 
Il semble que ce soit un peu les trois à la fois.
 
Depuis 2002 on assiste à une forte baisse des effectifs policiers, (lien) (entre 3000 et 5000 suppression de postes annuels) et en même temps à une multiplication des caméras de surveillance. lien
 
Pourtant, l’on sait, d’après plusieurs enquêtes que la prolifération des caméras de surveillance, loin de freiner la délinquance, ne l’empêche pas, voire l’accélère, ainsi que le prouvent plusieurs enquêtes menées en Angleterre, (lien) Australie, et même à Toulon. lien
 
Déjà en mars 2004, l’institut d’aménagement et d’Urbanisme de la Région Ile-de-France contestait leur utilité :* »d’un point de vue strictement quantitatif, la vidéo surveillance ne traduit pas une baisse significative de la délinquance… ».
 
Pour être tout à fait juste, l’efficacité des caméras de surveillance est au moins effective pour le porte monnaie des fabricants, puisque le marché oscille entre 1 et 1,5 milliards d’euros et que Brice Hortefeux à décidé en 2009 d’en tripler le nombre en passant de 20 000 à 60 000 en 2011. lien (une caméra installée coute entre 10 000 et 30 000 €.)
 
Jean Pierre Petit, de l’association « souriez, vous êtes filmés  », déclare « c’est une véritable panoplie totalitaire (et au ¾ illégale) si nous ne réagissons pas ». lien
 
Le nombre des gardes à vue a explosé, passant depuis 2001 de 13% à 67% en 2007. lien
 
Il a été de 800 000 en 2009. lien
 
S’il faut en croire Pierre Marco, commandant de police affilié à l’Unsa, ce serait du à la politique du chiffre réclamée en haut lieu.
 
Nicolas Sarkozy n’a-t-il pas demandé « il faut substituer une culture de l’aveu à une procédure de la preuve ». lien
 
Quant aux gendarmes, ils sont en colère et descendent même dans la rue pour le dire.
 
Qu’il s’appelle Michel Bacque, adjudant chef à la retraite qui vient de déchirer symboliquement sa carte de retraité de la gendarmerie et témoigne : « dans l’indifférence générale, dans un silence digne de la grande muette, nous sommes en train d’assister à un enterrement de haute classe, celui de la gendarmerie nationale (…) ne nous voilons pas la face, le mot gendarmerie est toujours cousu sur nos vestes, mais ça n’a plus rien à voir ». (lien) ou qu’il soit l’anonyme « vieux commandant de la Gendarmerie » qui s’indigne lors du passage de Sarkozy à Valence, la police ne va pas bien :
 
« Ce mardi 3 mars, à 11h l’empereur Sarkozy était chez nous dans la Drome. A l’heure ou il faut se serrer la ceinture, il aura encore claqué des millions d’euros pour sa propagande : 1265 gendarmes déployés ! (…) il a invité 3000 personnes (des sympathisants de l’UMP) pour un petit vin d’honneur (…) dire que la France est au bord de la faillite et lui, il nous met une balle dans la nuque ». lien
Les bavures s’accumulent, tel ce SDF handicapé qui prenait le métro sans billet, qui a pris pour çà 2 mois de prison ferme, ou des jeunes tabassés et arrêtés sans motifs, des policiers qui paniquent et qui tirent, qui se dénomme eux même « des macs ».
 
Comme le disait le regretté Abbé Pierre, « est-ce que Sarkozy s’inquiète de votre sécurité, ou de la sienne ?  ».
 
Cette vidéo de 12 minutes, réalisée par une équipe de FR3 fait un constat accablant de la situation.
 
« Sa politique est basée sur l’ordre et la répression policière mais l’insécurité ne cesse d’augmenter depuis son arrivée au ministère de l’intérieur »
Depuis près de dix ans, il va provoquer les exclus des banlieues, les menaçant de karchérisation, avec comme seul résultat, une augmentation de la délinquance.
Comme le disait pas Maître Jean Marie Burguburu, président de la commission internationale de l’ordre des avocats de Paris : « les difficultés que traversent notre société ne seront pas résolues par des mesures mal adaptées de l’étranger ou inspirées de régimes sécuritaire » lien
 
Le club « Droits, Justice et Sécurités » composé de professeurs de droit, d’un anicien directeur général de la gendarmerie nationale, et ancien procureur de la république de Paris, et plusieurs chercheurs ne dit rien d’autre :
 
« Aujourd’hui, alors qu’il a été 5 ans ministre de l’intérieur, puis trois ans président de la république, et superministre de l’intérieur, la réalité le rattrape et son discours est condamné à bégayer. Malgré toutes ses proclamations solennelles et martiales, les Français constatent, sur la durée, une dégradation constante de leur situation et un véritable abandon du service public de la sécurité, particulièrement dans les banlieues et les quartiers en difficulté. Cet échec du « premier flic de France », c’est celui de toutes les chimères qui ont nourri son discours en matière de sécurité. Cet échec c’est la sanction d’une politique et d’une stratégie fondées sur des idées simplistes…mais fausse ! »
Dans son livre, Laurent Mucchielli, chercheur au CNRS sociologue et écrivain (violence et insécurité-Fantasmes et réalités dans le débat français- éditions la découverte) nous fait découvrir que l’augmentation des vols avec violence et les coups et blessures volontaires s’explique d’abord par une révolte contre les institutions et l’on mesure les conséquences d’un amalgame absurde entre les délinquances les plus bénignes et celles qui sont plus graves, truquant ainsi les statistiques.
 
« Le nombre d’homicides en France en 2009 s’élève à 819, soit moitié moins qu’en 1989 (…) 80% des actes se font dans le cercle des connaissances (…) quant aux viols ils sont majoritairement un phénomène familial ».
 
L’insécurité est donc en grande partie le fait d’un « bourrage de crane ». lien et dans celui de la communication.
 
Par ces temps de crise, il est utile de rappeler que le budget communication du gouvernement à explosé passant entre 2008 et 2009 de 5,7 à 22,4 millions d’euros. lien soit une hausse de 292%.
 
Aujourd’hui, face a cette manipulation dérisoire et surtout dangereuse, qui voudrait opposer des français aux autres français, une pétition est lancée :
 
« Nous sommes tous français », et on peut la signer sur ce lien.
 
Comme disait mon vieil ami africain : « Là où est le cœur, les pieds n’hésitent pas à aller ».

Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 10 août 2010 11:47

    Bonjour, Olivier.

    Bien d’accord avec toi.

    Pour ce qui est des statistiques de la délinquance et des amalgames qui sont faits, j’avais écrit à ce sujet un article intitulé « Délinquance : pour un constat indiscutable », mais nul au pouvoir ne veut évidemment changer les modes de calcul tant ils permettent de truquer les chiffres.

    Je vais de ce pas signer la pétition.

    Bonne journée.


    • Fergus Fergus 10 août 2010 12:11

      Petite anecdote qui montre que la police, à force d’être débordée par les instructions les plus débiles, peut laisser courir les délinquants.

      L’affaire remonte à quelques années. J’avais, à cette époque, habité quelques mois au Kremlin-Bicêtre et invité pour Noël ma belle-soeur, âgée de plus de 70 ans. Faute d’avoir pu aller la chercher, elle est venue seule et a été agressée dans une ruelle par un loubard du quartier qui lui a volé son sac après l’avoir jetée à terre. Plainte a été aussitôt déposée avec, à la clé, le signalement complet du voleur, y compris sa casquette rouge très caractéristique.

      Ce type, j’étais sûr de l’avoir déjà vu. Le lendemain, jour de Noël, je suis allé faire un tour dans le quartier et que vois-je ? un maigrichon conforme au signalement et toujours porteur de sa casquette qui suit une jeune femme et descend sur ses talons dans le métro. Je bondis, prêt à intervenir, mais le type a laissé tomber à cause de la présence d’autres voyageurs en bas de l’escalier.

      Il ressort par un autre accès de l’autre côté de l’avenue de Fontainebleau et, après hésité, traîné à gauche puis à droite, entreprend de suivre une autre femme dans l’escalier d’accès à la station de métro. Là encore, je suis prêt à intervenir, mais sans doute n’ai-je pas été assez discret ce coup-ci : le type se méfie. Il abandonne la femme, ressort du métro et s’en va à pieds en direction de Paris.

      Je le suis, sans trop savoir quoi faire. Survient alors une voiture de flics. Je fais signe, la voiture s’arrête et, en quelques mots, je raconte l’agression, la plainte et les nouvelles tentatives du type. « Impossible d’intervenir » me disent les flics, au motif qu’ils appartiennent à la police de l’autoroute A6 et ont d’autres chats à fouetter. Le voleur est 300 m plus loin, il continue de marcher suir le trottoir. « Je comprends que ce ne soit pas votre territoire, mais vous êtes assermentés, faites un contrôle d’identité et transmettez le à vos collègues qui pourront ainsi convoquer le type » dis-je. Réponse : « Nous ne sommes pas concernés ! »

      Ils sont repartis, et le voleur a pu tranquillement continuer  à voler les sacs des femmes, de préférence faibles et âgées !


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 17:02

      fergus,
      oui, j’avais lu ton article,
      j’étais aussi surpris de voir qu’il y avait manipulation des chiffres, et l’étude de Mucchielli la démontre parfaitement,
      du coup tous les français (disons les plus riches, les plus naïfs,et les plus agés d’entre eux) s’inquiètent.
      mais, cette fois çi, il est probable que le FN retirera les marrons du feu en 2012.
       smiley


    • goc goc 11 août 2010 11:05

      Salut Fergus

      et bravo a Olivier pour son article

      je vais moi aussi y aller de ma petite anecdote. Celle-ci est plus récente, puisqu’elle date de samedi

      j’habite dans la campagne (sud Cévennes), un village a coté d’une ville importante

      Samedi soir donc, j’entends du bruit dans mon jardin : deux types avec une petite lampe essayant de passer par chez moi. Bref je passe les détails sans intérêts, et je me décide d’appel la gendarmerie. il est 2h du matin. Je fais d’abord le 112, je tombe sur les pompiers qui me demande d’appeler le 17 (moi qui croyais que c’était un numéro unique), je compose le 17 et ..j’attends exactement 4 minutes avant d’avoir quelqu’un qui me réponde. Je n’ose imaginer ce que ce serait si ma vie dépendait de ce coup de fil. Le gendarme prend ma déposition et m’informe qu’il envoi quelqu’un (je précise qu’en plus des 2 individus, j’ai signalé avoir entendu aussi 3 ou 4 autres en train de discuter à la limite de chez moi. Et j’attends.. 30 minutes avant que 2 gendarmettes (oui oui, pour un pb impliquant 6 individus)
      au final, c’était des individus un peu éméchés qui avaient decidé de traverser tout le bois de nuit et s’étaient paumé. Je vous laisse imaginer si j’étais un adepte des armes et un peu peureux. Avec les discours extrémistes de nos gouvernants, j’aurais pu faire feu, comme ça s’est passé dans le département d’à coté

      alors le bilan de la politique sécuritaire du nain est bien proche de zéro, car cette situation c’est lui qui en est responsable à 100%


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 août 2010 11:12

      Goc,
      bien sur, Sarkozy en invoquant l’insécurité galopante, provoque la peur, et les bavures vont s’accumuler.
      il faut lire le lien édifiant de témoignages de policiers proposé par Vilistia :
      http://hebdo.nouvelobs.com/sommaire/dossier/043364/descente-chez-les-flics.html
      en lisant tous ces témoignages, on comprend facilement que la situation va s’aggraver rapidement.


    • goc goc 11 août 2010 11:32

      @ olivier

      impressionnant comme article même s’il a déjà 16 ans

      Visiblement rien n’a changé..

      Ah si, il y a eu un changement qui a encore plus aggravé les choses, c’est l’obligation de faire du « chiffre »


    • goc goc 11 août 2010 11:36

      @ olivier

      mais, cette fois çi, il est probable que le FN retirera les marrons du feu en 2012

      Tu ne crois pas que la tactique du nain ne serait pas simplement de pousser le FN devant le PS afin que dans un second tour UMP vs FN, il devienne le « sauveur » comme l’avait été Chirac en 2002 ??

      en tout cas si c’est ça, cela prouvera bien une chose c’est qu’il a compris que ce n’est pas son bilan qui le fera ré-élire


    • olivier cabanel olivier cabanel 11 août 2010 13:34

      Goc,
      c’est probable,
      mais les vieilles ficelles sont usées, et je ne crois pas que çà marchera,
      d’ailleurs j’étais tombé dans le piège, faisant voter par procuration (par l’impossibilité de voter cette fois là)
      mais je crois bien que ma voix était allé se porter sur Chirac,
      entre parenthèse,celui ci a raté un rendez vous démocratique :
      sachant qu’il avait été élu autant par la droite que par la gauche, il aurait du en tenir compte, et pratiquer l’ouverture.
      ce qu’a fait son successeur, mais dans une toute autre logique, c’est à dire pour laisser croire qu’elle était possible, mais ne nommant que des marionnettes qui n’étaient plus à ce moment représentatives de la gauche,
      bref, je ne crois pas que si ce scénario se reproduisait, il pourrait en tirer profit,
      d’ailleurs je ne crois pas qu’il finira son mandat, tant le divorce est consommé entre lui et la France.
      on verra bien.
       smiley


    • Clojea CLOJEA 10 août 2010 11:51

      Salut Olivier : Et oui, voila ce qu’est un Etat Policier. On insiste lourdement sur l’insécurité, ce qui justifie toutes les dépenses, et ce qui justifie aussi les enflures journalistiques. Du coup, les marchand de chaos (les médias) s’en donnent à coeur joie pour rendre l’environnement dangereux. Du coup on augmente les budgets.
      En fait, il y a toujours eu, malheureusement, des criminels, du banditisme et des violents. Mais cela a toujours été un problème minoritaire. Aujourd’hui et de plus en plus, on pense que c’est un phénomène majoritaire, mais ce n’est pas vrai. Justifications d’un Etat Policier.


      • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 17:05

        CLOJEA,
        c’est exactement çà,
        tout çà relève de l’organisation d’un fantasme.
        vraisemblablement à des buts électoraux, mais je crois que cette fois ci, ce n’est pas sarkozy qui en récoltera les fruits.
        merci de ton commentaire.


      • Pyrathome pyralene 10 août 2010 12:01

        Bel article comme d’hab !
        Trucage de chiffres, enfumage, foutage de gueule, mensonges, sophismes, manipulations , corruptions voilà les véritables compétences de cette lamentable clique au pouvoir....
        On prend l’oseille et on leur fout le chaos.....
        JF kahn est trop gentil, il parle de voyous, moi je parlerai de traitres, de criminels et de crapules....

         « bouche de miel, coeur de fiel » ..comme disait mon pote Africain... smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 17:07

          pyralène,
          très beau proverbe africain que je ne connaissais pas, et que je rajoute illico dans « ma collec »
          comme tu le dis, les vrais voyous ont des cols blancs.
          entre voler une orange, ou mettre le feu à une voiture, et ramasser 100 millions d’€ grace au bouclier fiscal, tout en le planquant en suisse, ou ailleurs pour ne pas payer d’impots relève d’une délinquance indiscutable.
          merci de ton commentaire.


        • Massaliote 10 août 2010 13:52

          Olivier, petit bémol sur les stats : Nombre de personnes sont découragées de porter plainte parce qu’il faut attendre des heures au commissariat. Autre problème : quand les flics refusent d’enregistrer une plainte. Je ne crois pas une seconde à une diminution de la criminalité. Ce gouvt est passé maître dans l’art du pipeau.


          • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 17:11

            Massalliote,
            comme toi, j’ai douté de cette diminution, mais l’étude de Laurent Mucchielli est formelle.
            les chiffres sont tétus.
            même si il est certain que nombreux sont ceux qui ne portent pas plainte, ce phénomène a été présent de tous temps.
            je vois bien cette stratégie gouvernementale qui agite le drapeau de l’insécurité pour provoquer la peur des citoyens naïfs, qui vont voter comme un seul homme pour ceux qui proposeront toujours plus de répression.
            sauf qu’en 2012, je ne crois pas que les voix iront vers l’ump, mais plutot vers le FN.


          • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 16:55

            Franck2012
            oui, c’est du moins ce qu’on observe,
            les caméras multipliées par 3, passant de 20 000 à 60 000 pour 2011
            et comme le regrettent les policiers, une diminution du personnel .
            essayons de comprendre cette logique ?
             smiley


          • goc goc 11 août 2010 11:09

            @ franck
            On sait que le programme d’installation de caméras de surveillance est un fiasco ailleurs

            le plus curieux c’est que j’ai une expérience de surveillance par camera à Monaco, et là ça marche bien, mais la raison est très simple, la-bas les gens font confiance dans la police et les flics sont respectueux et respectés. Peut-être qu’on devrait commencer par ça

            on peut aussi ajouter que les flics de rue sont en liaison permanente avec le poste de police ou la permanence 24h/24 est active


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 10 août 2010 15:48

            Salut Olivier,

            « Vingt interpellations, dix gardes à vue, 150 policiers mobilisés : le gouvernement a frappé fort contre un groupuscule qui serait responsable des attentats sur le réseau TGV.  » Libération, 12 novembre 2008. « ouverture du procès de l’Angolagate 6 novembre : http://www.google.fr/search?q=ouverture+proc%C3%A8s+angolagate&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&client=firefox-a&rlz=1R1GGLL_fr___FR377

            Comme je te l’ai indiqué en lien dans ton précédent article, les autorités ont entièrement fabriqué de toutes pièces l’affaire de Tarnaque, juste pour mobiliser les médias prompteurisés ( et pasteurisés ) et ainsi, paser sous silence le procès de l’Angolagate. Tout s’est d’ailleurs tellement bien déroulé, avec moulte vaseline, faut dire, que Coupat fut libéré quelques jours après le verdict des 42 voyous aux basques de notre État. Je le remets pour les curieux : http://www.lepost.fr/article/2009/06/09/1571403_qu-importe-le-falcone-pourvu-qu-on-ait-livraison.html après cinq mois d’audience rendus le 5 mars 2009, http://www.lepost.fr/article/2009/06/09/1571403_qu-importe-le-falcone-pourvu-qu-on-ait-livraison.html 28 mai 2009.

            Voici les mots du condamné extraits de ce lien http://anna-1.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/05/25/julien-coupat-s-exprime.html et qui s’exprime comme cela mérite de le retranscrire :

             » Une bande de jeunes cagoulés et armés jusqu’aux dents s’est introduite chez nous par effraction. Ils nous ont menacés, menottés, et emmenés non sans avoir préalablement tout fracassé. Ils nous ont enlevés à bord de puissants bolides roulant à plus de 170 km/h en moyenne sur les autoroutes. Dans leurs conversations, revenait souvent un certain M. Marion [ancien patron de la police antiterroriste] dont les exploits virils les amusaient beaucoup comme celui consistant à gifler dans la bonne humeur un de ses collègues au beau milieu d’un pot de départ. Ils nous ont séquestrés pendant quatre jours dans une de leurs « prisons du peuple » en nous assommant de questions où l’absurde le disputait à l’obscène... ...Celui qui semblait être le cerveau de l’opération s’excusait vaguement de tout ce cirque expliquant que c’était de la faute des « services », là-haut, où s’agitaient toutes sortes de gens qui nous en voulaient beaucoup. A ce jour, mes ravisseurs courent toujours. Certains faits divers récents attesteraient même qu’ils continuent de sévir en toute impunité. « 

            Notre gendarmerie est infestée de milice privée qui nuisent à son image souvent exemplaire, ( notamment les motards ), et qui agit parfois, sous prétexte de terrorisme savamment entretenu par la pouvoir en place, EXACTEMENT COMME TELS...

            Pour être franc, » l’insurrection qui vient " s’écrit tous les jours et partout.

            Merci de le rappeler et dénué d’affect. L.S.


            • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 16:57

              Lisa
              oui, c’est d’ailleurs en partie suite à ton commentaire que j’ai voulu écrire cet article,
              on devine dans le gouvernement la volonté de monter les français les uns contre les autres, en provoquant les insurrections de banlieues, et en privant la police de moyens.
              une programmation pour l’élection de 2012 ?
              va savoir.
              merci de tes liens.
               smiley


            • LE CHAT LE CHAT 10 août 2010 16:08

              que du cirque médiatique , effets dérisoires ....

              Vous avez demandé la police ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 16:58

                le Chat,
                à force de picole, la police devient rugueuse.
                 smiley


              • JL JL 10 août 2010 17:29

                Bonjour Olivier, bravo pour cette dénonciation en bonne et due forme de cette politique néo-pétainiste soumise à la finance internationale : les caméras de surveillance sont un marché juteux qui, comme toutes les dépenses du même ttommeau a pour effet un transfert de la richesse de la France vers des entreprises privés. Last but not least, toutes ces dépenses folles et inutiles sont faites par un Etat en faillite qui pour s’en sortir, a recours aux emprunts.

                D’ailleurs, l’on se demande quelle est la poule quel est l’oeuf de ces dépenses, d’un coté la « production de dettes » de l’autre, cette prodigalité insolente. Rappelons que la « production de dette » est une expression novlangue pour désigner l’endettement, un néologisme récent qui se justifie, si l’on peut dire, par le fait qu’aujourd’hui il est courant d’acheter de la dette !

                Pour en revenir aux caméras de surveillance, dans ma ville il y a sur une belle place, quatre fontaines ornées de magnifiques statues de femmes plus grandes que nature. C’est probablement l’association de la beauté et de la force qui s’en dégagent qui en dérange plus d’un : régulièrement depuis des années, elles sont outragées et abimées méchamment au point que les dernières en date avaient subi un traitement devant les mettre à l’abri même des agressions les plus violentes. Il faut croire que les vandales ont utilisé cette fois des masses et des burins, car tout est à recommencer. Depuis le temps que ça dure, croyez-vous que des caméras aient permis d’arrêter les voyous ? Hé bien si quelqu’un sait quelque chose à ce sujet, il le garde bien pour lui : jamais à ma connaissance, personne n’a été arrêté pour ces actes de vandalisme !


                • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 17:51

                  JL,
                  ces vandales mal inspirés me font penser à un autre vandalisme, justement celui qui s’en prend à ces caméras, ce qui fait que le prix de départ déjà élevé (jusqu’à 30 000 € par cam installée) va bondir, avec les réparations a venir.
                  un gaspillage de plus à prévoir.
                  je crois qu’avec ce gouvernement la coupe est pleine, et qu’il y a entre la France et Sarkozy un divorce quasi consommé.
                  de quel coté que l’on se tourne, on ne voit que des échecs.
                  en est-il bien conscient ?
                  va savoir ?
                   smiley


                • zvalief 10 août 2010 19:03

                  bonjour Olivier,
                  bien d’accord avec vous.
                  en fait on peut résumer la situation à cette phrase : « ...et un véritable abandon du service public de la sécurité... », avec bientôt l’arrivée des sociétés privées de sécurité (milices) au service des seules personnes qui auront les moyens de se les payer comme aux Etats-Unis (police privée, prisons privée, armée privée) avec tous les dégâts qu’engendre la seule recherche du profit :
                  http://www.laprovence.com/article/region/la-privatisation-des-prisons-pose-des-problemes-ethiques 
                  ou encore :
                  http://www.lefigaro.fr/international/2009/02/17/01003-20090217ARTFIG00353-usa-des-juges-ripoux-au-service-de-prisons-privees-.php 
                  Comme pour les hopitaux, tout est fait pour dégouter le personnel, baisse des effectifs, charge de travail accrue avec objectifs inatégnable, salaires de misère... et dégouter l’utilisateur pour qu’il devienne demandeur de cette casse du service public.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 19:38

                    zvalmief,
                    bien vu,
                    c’est la continuation de la logique de l’abandon du service public,
                    concernant la police, ce sont en effet les polices privées qui vont prendre le relais, mais avec un effet innattendu : seules les communes riches pourront se les offrir, et la délinquance va donc croitre dans les banlieues défavoriser.
                    il est temps que le capitaine quitte le navire France, avant qu’il ait complètement coulé.
                    merci de votre commentaire.


                  • zvalief 10 août 2010 20:18

                    Olivier,
                    c’est toujours un plaisir de vous lire.
                    et on peut imaginer la suite des événements si ils continuent dans la même voie, des quartiers déclarés ingérables, abandonnés par les pouvoirs public, des villes qui n’ont pas les moyens de se payer les polices privées, résultats érection de mur pour isoler ces quartiers comme ce qu’il se passe actuellement au Brésil et dans d’autres pays.
                    http://www.elcorreo.eu.org/?Les-murs-ou-la-marque-visible-de-l


                  • zvalief 10 août 2010 20:26

                    et en bonus, à qui profite le système de prisons privées ? eh bien toujours les mêmes :
                    http://www.lefigaro.fr/societes-francaises/2008/01/08/04010-20080108ARTFIG00346-trois-nouvelles-prisons-pour-bouygues-.php


                  • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 20:34

                    zvalief,
                    pardon d’avoir écorché votre pseudo,
                    un doigt à glissé...
                    et merci de votre intéret, et des liens supplémentaires proposés.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 20:35

                    zvalief,
                    et en prime la multiplication des espaces privés, entourés de hauts murs, de barbelés, avec des rondes policières, chien en laisse bien sur.
                    étrange monde que l’on nous propose.
                     smiley


                  • brieli67 10 août 2010 20:41

                    on se souvient .... à Strasbourg


                     pourtant des heureux

                    les mammifères n’ont pas à se plaindre
                    et M. le Préfet a été rappelé sur Paris à la fin de la mission le dimanche soir.

                    • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 22:47

                      Brieli,
                      personne, ou presque, n’a oublié Strasbourg, et les gesticulations sécuritaires,
                      mais ce ragondin aux dents rappelant des carottes, m’interpellent.
                       smiley


                    • birdy 10 août 2010 22:03

                      Monsieur Cabanel,

                      Je vous cite :
                      « Pourtant, l’on sait, d’après plusieurs enquêtes que la prolifération des caméras de surveillance, loin de freiner la délinquance, ne l’empêche pas, voire l’accélère, ainsi que le prouvent plusieurs enquêtes menées en Angleterre, (lienAustralie, et même à Toulonlien »

                      Pourtant les deux liens que vous donnez, parlent d’une relative inefficacité à freiner la délinquance mais en aucun cas d’une accélération.

                      Je ne sais si c’est une erreur dans les liens ou dans le texte, mais je serais curieux de savoir comment des caméras peuvent accélérer la délinquance. 

                      • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 22:59

                        birdy,
                        allons plus loin,
                        seriez vous pour ces caméras ?
                        disons qu’elles ne sont pas efficaces pour prévenir.
                        http://www.liberation.fr/societe/0101107046-des-cameras-peu-efficaces-pour-prevenir-la-delinquance
                        il est probable que par défi, la tentation soit forte d’agir là où elles se trouvent., ne serait-ce que par provocation.
                        http://www.laprovence.com/article/manosque/sentiment-dinsecurite-et-video-surveillance-en-debat
                        pour aller au fond de ce débat, si l’on réfléchit au prix (en moyenne 15 000 €) pensez vous que cet énorme somme d’argent consentie à une caméra soit un bon investissement ?
                        ne croyez vous pas qu’un milliard d’euros seraient mieux investis dans des opérations permettant aux jeunes des banlieues, ou d’ailleurs, de travailler ?
                        pour ceux qui pensent que la croissance a un sens, ne pensez vous pas qu’un milliard investi dans la formation et l’emploi serait une meilleure solution ?


                      • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 23:07

                        birdy
                        je pourrais ajouter un détail, sous la bienveillance pensée de michel Foucault,
                        « la prison, loin de réduire la délinquance, en est une école parfaite ».
                        http://www.lepost.fr/article/2010/05/28/2090294_la-prison-a-l-avantage-de-produire-de-la-delinquance.html
                        tout comme la caméra de surveillance qui filmerait un crime, un viol, ne permettrait pas qu’il ne se produise pas.
                        mais votre avis m’intéresse sur ce sujet.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 10 août 2010 23:11

                        birdy
                        et comme je suis en verve, je vous encourage à lire cet article qui complète admirablement tout le mal que l’on peut penser de la vidéo surveillance :
                        http://www.monde-diplomatique.fr/2008/09/LE_BLANC/16294
                         smiley


                      • birdy 10 août 2010 23:26

                        Oh mon avis là dessus est assez simple, il suffit d’essayer de revenir aux conditions qui ont fait les trente glorieuses.


                        Toutes les caméras pas plus que tous les flics fussent-ils de proximité n’endigueront jamais une criminalité qui se nourrit essentiellement de l’éclatement d’une communauté homogène en des communautés que tout sépare.

                        Est-ce bien utile d’ouvrir les murs des frontières pour recréer ces murs à l’intérieur ?

                        Admettons même que les français par racisme aient désertés les zones qu’ils habitaient auparavant pour les laisser devenir des ghettos africains. Quel est la solution ? Leur taper dessus jusqu’à leur faire perdre leur identité ne marchera jamais !

                        Admettons que dans cette guerre civile qui approche, les français soient les seuls coupables, cela ne solutionne en rien le problème.

                        Le problème est qu’avec des millions de pauvres, de chômeurs, de SDF, la France ne peut que parer au plus urgent : fermer ses frontières à toute immigration et donner un boulot et un toit à ceux qui sont déjà là. 

                        Tout retard pris dans ces deux mesures de survie élémentaire se soldera par une aggravation de la pauvreté, de la délinquance et une guerre civile. 





                      • olivier cabanel olivier cabanel 11 août 2010 06:27

                        birdy,
                        il y avait hier, dans l’émission c dans l’air, un nommé Alain Bauer, président de l’observatoire de la délinquance, et d’autres experts en la matière,
                        il rejoignait quasiment le texte de mon article,
                        expliquant en plus que dans le cas de Grenoble, il y avait auparavant deux clans maffieux qui s’opposaient (tunisien,marocains d’origine) la police ne s’en mélait pas, car ces clans faisaient la propre justice chez eux,
                        depuis d’autres bandes non organisées sont venues, et les règles ont changées,
                        de plus, la désorganisation de la police, entre gendarme, crs, police de proximité, rg, etc ont d’après eux semé la confusion, et enlevé une bonne partie de l’efficacité,
                        je crois qu’on peut revoir l’émission :
                        http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=biographie&id_article=2670
                        ils confirmaient aussi qu’il n’y avait pas une augmentation de la délinquance, juste une plus grande com’ sur des évènements.
                        on se souvient de l’intervention bidonnée dans le métro parisien, pour laquelle, la presse prévenue avait filmé une intervention dont le « voyou » n’était autre qu’un membre de la police , jouant le role de délinquant, pour la frime.


                      • vilistia 11 août 2010 06:41

                        Cabanel
                        Vous avez demandé Cabanel !

                        C’est logique la télésurveillance, l’humain est un voyeur.
                         En Angletterre, certaines caméras sont accompagnées d’un système interactif qui signale aux citoyens de ramasser leurs papiers et autres jetés sur le trottoir.

                        Les villes, c’est vraiment l’enfer !
                        Je suis actuellement surveillée par l’étoile de Vénus. La semaine dernière, elle était juste en dessous de la demi-lune.

                        La vie de flic, qu’en pensez-vous ?
                        Descente chez les flics - Une enquête de deux mois dans le 19e arrondissement de Paris - Chantal de Rudder - Dossier - nouvelobs.com 

                        Ah mon Dieu, précise le groupie Bivouac :
                        - Il faut revenir aux trente glorieuses et pourquoi pas après.... Aux babas Cools !


                        • olivier cabanel olivier cabanel 11 août 2010 08:14

                          Vilistia,
                          pour Cabanel, on le trouvera sur une scène samedi prochain, dans un lieu étonnant, à coté de la cascade de Glandieu.
                          http://www.ain-tourisme.com/module/carto/index.php?offre=01AASOR100688
                          donnez mes amitiés à cette bonne vieille étoile de Vénus,
                          je l’ai aperçu dans un rêve récent, qui se prolongeait par la rencontre d’un troisième type,
                          ces rêves ont vraiment beaucoup d’imagination.
                          quant à la « vie des flics », j’en pense qu’il en faut pour tous les gouts, et que mes préférences vont ailleurs.
                          merci en tout cas de ces liens,
                          et peut être à samedi, si vous êtes à la recherche d’un peu de fraicheur dans ce monde de brutes.
                           smiley


                        • vilistia 11 août 2010 08:49

                          Cabanel

                          Pour samedi, c’est cuit !
                          J’ai un rendez-vous pour mon futur Service Civil Volontaire.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 11 août 2010 10:18

                            Vilistia,
                            vous êtes décidemment porteuse de belles surprises,
                            un service civil volontaire ?!
                            belle activité pour l’été.
                            dans quel domaine allez vous vous investir ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès