Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Web 2.0 : gare à vos traces !

Web 2.0 : gare à vos traces !

Carlo Revelli voyait dans le journalisme citoyen et donc plus largement dans le Web 2.0 un cinquième pouvoir. Un cinquième pouvoir bien fragile, qui met en branle bien des certitudes et qui bouscule nombre d’acquis dont le plus fondamental, la liberté.

La nouvelle génération d’Internet nous a permis d’ouvrir la Toile à plus de convivialité, d’échanges, de participation. Un véritable phénomène en soi ! En effet, chacun a son forum de prédilection ou aime à visiter régulièrement les sites de partage d’images ou de vidéos. Avec les blogs, France en tête, l’internaute s’est découvert une absence de limite à l’échange et est poussé constamment à publier, à faire part de ses sentiments, de ses déboires, etc. Il est tout autant sollicité par les sites d’enchères, d’achat, à faire part de son opinion.

Nous nous réjouissons de cet Internet-là, qui a une allure conviviale et philanthropique avec toujours plus d’espaces d’expression et toujours plus de partage, dont on est persuadé qu’il vise notre bien-être. Cependant, au gré des passages de l’internaute, nos informations personnelles sont récupérées et stockées par la myriade de sociétés Internet auxquelles nous rendons visite, au point qu’avec l’ensemble des informations laissées, on peut facilement reconstruire notre profil et nous identifier sans aucun souci. Notre identité numérique s’étoffe de plus belle. Nous laissons des traces dont nous ne savons pas à quoi elles peuvent servir. Quand des sociétés les conservent, d’autres monnayent leur carnet d’adresses à prix fort auprès d’autres sociétés du Web et aussi des entreprises à travers le monde entier.

Avec la multiplication des services virtuels, aucun internaute n’est en capacité d’éviter ce filtre d’informations. L’explosion du nombre des services qui racolent l’internaute a donné l’idée à Fred Cavazza de modéliser cette identité numérique. Il la représente sous la forme d’un puzzle de différentes facettes, qui va de l’expression à la consommation en passant par la connaissance et les avatars. Gérer son identité numérique veut dire surveiller l’utilisation de chacune de ces bribes d’information, estime-t-il. Car cet émiettement apparaît incontrôlable, et les données semées çà et là peuvent rester des années, voire être utilisées commercialement. Rien de très généreux. L’utilisation silencieuse des données personnelles sans la signifier explicitement à l’internaute pousse chacun à être prudent, et avant tout à réfléchir avant de se mettre en avant sur le Web. Qui sait comment, dans cinq ans, seront interprétées les phrases déposées aujourd’hui dans le feu de l’action sur un forum, les états d’âme lâchés sur son skyblog ou les photos de fête mises en ligne à destination des proches... Il est en effet de plus en plus courant pour de plus en plus de personnes qui « googlent » un individu pour prendre connaissance de son parcours, de ses idées, de ses centres d’intérêt, de ses loisirs... que ce soit un futur partenaire, collaborateur, client... Il est d’autant plus important alors de contrôler son image sur le Web.

Pour éviter que des recherches futures n’atterrissent sur des pans de passé qu’on l’on préfèrerait oublié, il vaut mieux préméditer le profil de soi-même qu’on souhaite voir exploiter, ou recourir à des « nettoyeurs de réputation ». Avec le Web 2.0, nous émettons notre propre identité. Ainsi d’OpenID, l’utilisateur crée un compte sur le site avec les spécifications qu’il souhaite et il lui est ensuite attribué une URL qui lui servira d’unique référent. L’identité d’une personne devient une URL, une piste à explorer qui peut mettre fin au morcellement d’identité dans le labyrinthe virtuel. Malgré tout, rien ne dit que ce soit une garantie suffisante pour protéger sa vie privée. Effectivement, ce droit élémentaire est détourné, voire complètement menacé par le simple fait de naviguer sur Internet.

Comme on l’a démontré précédemment, malgré les apparences, surfer sur Internet n’a rien d’une occupation discrète et anonyme. Rien qu’en utilisant un simple navigateur, l’internaute ne cesse de parsemer des informations sur ses activités. La première d’entre elles est l’adresse IP de son ordinateur. Combinaison de quatre numéros dont chacun peut aller de 0 à 255, elle permet d’identifier un utilisateur tout au long de sa session de surf. Une visibilité insupportable pour les membres du groupe Hacktivisimo qui, au nom des droits élémentaires de l’individu et de sa liberté à protéger sa vie privée, vient d’offrir aux internautes un moyen simple de surfer anonymement. Ils proposent de télécharger gratuitement un navigateur, Torpak, basé sur celui de la fondation Mozilla, Firefox, qui se charge de brouiller les pistes. Habituellement, lorsqu’un utilisateur se connecte sur un site, son adresse IP est communiquée. Le système Torpark permet de « tromper » les sites visités en changeant très régulièrement d’adresse IP grâce au réseau TOR. Ce réseau, soutenu par l’Electronic Frontier Foundation (EFF), permet de crypter les données échangées. Les communications rebondissent à travers un réseau de serveurs, assurant ainsi une protection contre les sites Web et les observateurs externes. La séance de surf terminé, il ne reste aucune trace des actions effectuées sur la machine utilisée. L’anonymat est préservé. L’absence de traçabilité permet, entre autres, d’empêcher la création de profil listant les habitudes et fréquentations des utilisateurs Web, compliquant de ce fait le tracking de la part des « voleurs de données ». Du côté de Mozilla, on salue l’initiative, tout en précisant que de telles fonctionnalités ne sont pas au programme des prochaines versions de Firefox. Nul doute que ce genre d’artifice risque de faire grincer quelques dents du côté des autorités. D’autant plus que ce navigateur, disponible très facilement, ne demande aucune installation et peut fonctionner à partir d’une simple clé USB. En effet, avec l’anonymat que suppose cet utilitaire, il deviendra vite un outil indispensable pour toute activité illégale (pédophilie, terrorisme etc.) sans craindre le poids de la surveillance électronique. Mais dans une société libre, faut-il permettre, au nom de la sécurité, l’interdiction d’un tel outil détruisant ainsi les droits inhérents à la liberté de l’individu ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (256 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • (---.---.162.15) 11 janvier 2007 11:11

    Pourquoi avez-vous titré sur le web 2.0, alors qu’il ne s’agit que du web ?

    Am.


    • benalgue (---.---.139.175) 11 janvier 2007 11:32

      bonjour, excellent article qui résume ce que l’on sait déjà...càd que big brother is watching us...il a aussi le merite de donner une solution torpak... enfin tant que ce ne sont que des entreprises qui cherchent à nous vendre des biens ou services qui profitent de cet espionnage alors c’est chiant mais pas dangereux....


      • bulu (---.---.1.42) 11 janvier 2007 11:42

        Quels sont ces nettoyeurs de reputation cites dans l’article.


        • Algunet 11 janvier 2007 12:50

          Rien à voir avec le web 2.0 puisque tout le monde sait qu’on en est au web 2.5 et puis surfer avec torpak que je viens rapidement de tester avec les options de restriction, c’est d’une lentitude ! ...


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 11 janvier 2007 13:36

            interressant article qui met bien en évidence les deux faces du progrès ...c’est une vielle histoire, le web c’est big brother mais c’est aussi une accumulation d’intelligence et de connaissance accesibles, comme jamais l’humanité ne l’avait fait. L’histoire nous enseigne que l’accés à la connaissance est un formidable accelérateur de progrès, mais aussi de dignité. De toute façon la traçabilité elle existe de fait avec l’usage de la carte bleue, du portable, de la vidéo surveillance dans les lieux publics et la constitution de toute sortes de fichiers qui s’interconnecte de plus en plus malgrè les barrières de la commison informatique et liberté.


            • Rage Rage 11 janvier 2007 13:37

              Bonjour,

              Si le schéma est sympa, vous auriez pu faire plus court : Le Web (1 ou 2.0 du reste) est susceptible de fournir autant de libertés et d’avantages qu’il est capable de devenir une machine à contrôle(s).

              Autrement dit, cet outil ne peut devenir que ce que l’on voudra ou ce qu’on laissera bien en faire. Cela induit la nécessité de savoir y mettre des limites (au contrôle entre autres) et plus globalement à défendre pied à pied chacune des avancées sans pour autant se laisse manipuler par des « outils à la Big Brother » de type Google Tool Bar ou bien des lois de type DADVSI.

              L’outil ne sera que ce que NOUS voudrons en faire : nous sommes les seuls maîtres à bords, et plus encore, ceux qui le construise, l’anime, et en font son « âme ».


              • Forest Ent Forest Ent 11 janvier 2007 20:12

                Oui. Ce que nous voudrons en faire, et aussi ce que nous arriverons à en faire contre la volonté des trusts qui veulent aussi en faire quelque chose - le contraire - avec leurs moyens, leur influence et leur « terrorisme judiciaire » consistant à avoir raison en alignant plus d’avocats. La liberté sur le net devra se gagner contre Microsoft et Time Warner.


              • nono mulder (---.---.156.148) 11 janvier 2007 14:33

                @ Rage, pour être : « les seuls maîtres à bord », il faudrait que nous fabriquions les systèmes de a à z par nous-mêmes !!!


                • EDARI (---.---.60.27) 11 janvier 2007 15:44

                  On laisse des traces partout, mais c’est vrai également que l’on ne peut pas laisser tout faire sur le Web et qu’un contrôle est nécessaire.

                  Ce qui est plus dérangeant, sans être dangereux, c’est l’afflux de pub dans tous les domaines.

                  On se plaint de la pub à la télé, mais sur le web c’est délirant, tout est pollué par la pub.


                  • Guilhem (---.---.91.97) 11 janvier 2007 15:49

                    Perso j’utilise Privoxy avec TOR depuis quelque temps pour être anonyme quand je le souhaite.

                    C’est gratuit mais ça ralenti un peu, en face on ne détecte pas qu’il y a un Proxy (normal puisque ça n’en est pas tout a fait un).

                    En plus à chaque fois que je me connecte j’ai une nouvelle adresse IP, combiné à un cleaner, vous pouvez même provoquer tout seul un buzz sur un article d’Agoravox avec un petit script d’automatisation tout simple smiley

                    Que M.Reveli se rassure je n’en abuse pas, j’ai juste soutenu Pomme un jour car j’avais bien aimé son article.

                    Hop, le lendemain Pomme était devenu l’auteur du moment lol, tu m’étonnes, j’avais plus de la moitié des votes.

                    Promis pas d’autres trafics de stats smiley (pour ma part en tout cas), sachez juste que tous les sondages sur le web ici ou ailleurs sont faciles à trafiquer. smiley

                    En plus de TOR, pour me pister ça va être dur dur car je n’ai pas Internet smiley

                    Mais mes voisins ont du wifi avec neuf box et autres livebox, donc vous tomberez chez l’un ou l’autre de mes voisins. smiley

                    Je n’en suis pas trés fier mais bon..

                    Bah je ne fais rien d’illégal avec leur connexion et je ne vais pas farfouiller sur leur pc, je sais ce n’est pas très beau mais c’est économique et pratique, en plus ils n’utilisent que très peu leur bande passante alors... smiley

                    Pour info, équipez vous de routeurs WAP2 (sauf mes voisins svp) seul système wifi sûr, tout le monde n’est pas un gentil garçon comme moi, vous pourriez tomber sur qq1 de mal intentionné qui essaye de récupérer vos données perso. smiley

                    Le WAP2 est sûr, pour l’instant... smiley


                    • Algunet 11 janvier 2007 16:09

                      @Guilhem,

                      tes voisins n’ont pas de cléWap comme sur la live box avec en plus l’obligation d’une action manuelle ainsi qu’un réseau protégé ?... Ce serait sympa de les informer que si des gens mal intentionnés... et de les former. Je suis sur qu’ils te laisseraient profiter de leur connexion par reconnaissance, (mon voisin qui vient pour les vacances et lui est tout heureux de pouvoir surfer car je lui ai proposé la mienne). smiley


                    • Guilhem (---.---.91.97) 11 janvier 2007 17:10

                      Si si wap tkip (pour les live), mais ça se crack en environs 2 jours c’est un peu long mais c’est bien amorti pour une wep c’est 20 minutes.

                      Mon but était d’avoir le net gratuitement dans les endroits ou je vais souvent et c’est fait(j’ai aussi des spots pour le café ou je vais régulièrement etc).

                      Pour ce qui est d’aller voir les voisins, je surveille leur réseau si qq1 veux s’introduire je m’en occupe (filtrage par ip et mac) puisque j’ai la main sur leur routeur (ils n’avaient pas changé le pass de base).

                      Vu que je ne suis pas allé à la pêche aux infos sur leur PC ou autre, je ne sais pas à qui appartient chaque livebox ou neufbox.

                      Je me vois donc mal faire le tour du quartier en expliquant que j’ai piraté le wifi de tout le voisinage et qu’il faudrait qu’ils fassent attention.

                      Je profite, je n’abuse pas et je ferme ma gueule. smiley

                      Enfin d’habitude...


                    • Sam (---.---.136.3) 11 janvier 2007 21:06

                      Promis pas d’autres trafics de stats (pour ma part en tout cas), sachez juste que tous les sondages sur le web ici ou ailleurs sont faciles à trafiquer.

                      On s’en doutait un peu. Et même sans utiliser de méthode « hacker ».

                      En plus de TOR, pour me pister ça va être dur dur car je n’ai pas Internet Mais mes voisins ont du wifi avec neuf box et autres livebox, donc vous tomberez chez l’un ou l’autre de mes voisins.

                      Là, je comprends pas bien. Donc tu te rends chez tes voisins, si tu n’as pas internet. Comment faire autrement si tu n’as pas de connection à distance. Si ma remarque est idiote, n’hésite pas à me le dire. On apprend tous les jours, et pour l’ego c’est bon.

                      Mais d’après la suite de ton article, ils ne sont pas au courant. Donc...je comprens pas bien.

                      Ceci dit, j’ai l’impression que ta moralité est élevée au regard de tes capacités. C’est subtil comme rhétorique. Humain, trop humain.

                      Quelque part, tu figures le dilemne de nos hommes politiques que nous nous plaisons à dézinguer ici. Sauf qu’eux ne racontent pas leurs petites entorses, et continuent à en faire de grosses. smiley


                    • Sam (---.---.136.3) 11 janvier 2007 21:09

                      C’est plutôt le surf anonyme le coeur de ton article, plus que le cinquième pouvoir. Quoique les liens sont qd même assez réels. Bon article, formateur.

                      Bien envie d’essayer le Torpak, mais si c’est super lent, comme le dit un internaute beta-testeur...


                    • Algunet 12 janvier 2007 08:50

                      @ Guilhem

                      Je ne comprends pas tout, que tu détectes des livebox, OK, que tu crackes leur clés, OK, mais alors, comment fais-tu pour activer la livebox en mode acquisition (voyant rouge wifi clignotant) sachant que c’est une action manuelle ?

                      Merci de répondre afin que je puisse prendre d’éventuelles précautions... smiley


                    • Guilhem (---.---.91.97) 12 janvier 2007 09:03

                      @SAM,

                      Il n’y a pas de questions idiotes, seuls ceux qui n’en posent pas restent idiots.

                      J’habite en appartement et il y a plusieurs personnes dans mon groupe d’immeuble qui ont des abonnements Internet du type box (neuf et live) wifi (sans fils).

                      Le fait est que le signal wifi ne s’arrête pas net aux limites de leur logement et arrive jusque chez moi (en plus maintenant g bricolé un amplificateur pour la réception).

                      Un autre fait est que le niveau de sécurité proposé par les opérateur est largement insuffisant et que les utilisateurs lambda sont ignorants (pas dans un sens péjoratif) ou négligents leur sécurité.

                      Disposant d’un niveau en informatique légèrement supérieur à la moyenne des utilisateurs, j’utilise ces deux faits à mon profit.

                       smiley


                    • Guilhem (---.---.91.97) 12 janvier 2007 09:14

                      @Algunet

                      En fait je n’active pas la livebox en mode acquisition, je change l’adresse mac (ethernet) de ma carte wifi pour que celle-ci corresponde à l’une des adresses déjà enregistrée par la livebox.

                      Le plus fiable pour éviter les soucis c’est d’avoir un routeur wifi en WAP2.

                      A défaut de modifier l’adressage IP de ton réseau par quelque chose d’assez inhabituel pour demander des efforts supplémentaires lors de la tentative (comme une porte).

                      Ainsi la personne aura tendance à passer à la box suivante, plus facile. smiley


                    • Guilhem (---.---.91.97) 11 janvier 2007 15:59

                      Ma vanité me perdra, je vais être obligé de changer mon adresse mac à la volée maintenant...


                      • Jean (---.---.88.31) 11 janvier 2007 17:04

                        Oui et recodons ARP en un protocole ultra secret... smiley

                        En attendant un simple changement de proxy cache permet un surf discret si necessaire. En fait ce sont les gens les moins au fait qui seront les premieres victimes des ciblage marketing et autre cochonnerie de leur web.truc

                        De toute façon on a tous un ou deux forum politique, un ou deux clans pour les jeux, une adresse mail « poubelle ». Et pour le reste on navigue au gres des besoins, mais ca represente peux de temps.


                      • natafau (---.---.232.64) 11 janvier 2007 16:51

                        je n ai rien a me repprocher je suis clean a part le fait que je deteste les avocats ce que j assume alors ca m est egal de laisser des traces ou alors il y a quelque chose que je ne comprends pas


                        • (---.---.142.158) 11 janvier 2007 17:56

                          Tordémian

                          You are the tormachine ?

                          Or Tormachin ?

                          Are you the Torman or the man Tordu ?

                          Free Tor ou Torchi ?

                          That is not the question ! c’est la réponse...

                          Torride !


                          • koze (---.---.5.107) 11 janvier 2007 18:05

                            Bientot les recoupements seront automatiques entre les bases de données web et les renseignements plus généraux que l’on laisse aux impots par exemple (tel, adresse etc ...). Ca permettra à notre cher état policier de mieux nous fliquer - je schématise un peu, mais on arrivera à ça dans l’avenir, même si pour l’instant les infos que l’on laisse sur la toile sont surtout exploitées commercialement.

                            Mais bon, le web a aussi ses bons cotés heureusement.


                            • simplet (---.---.182.23) 11 janvier 2007 18:42

                              vive torpark


                              • (---.---.132.227) 11 janvier 2007 19:13

                                torpadesque bien là ?

                                les newage-pieds nickeles font un peu souffrir de patience les geekers ? sorry freres


                              • (---.---.17.187) 15 janvier 2007 18:01

                                c’est pas le tout


                                • Battement d’elle (---.---.90.133) 11 janvier 2007 20:25

                                  Pour votre lien :’’http://www.torrify.com/’’ Je suis un peu sceptique sur l’anonymat dans notre surf que l’on pourrait y trouver ... du moins en ce qui concerne le traçage par google : dans chaque page lien qui mène au téléchargement de ce navigateur, on y découvre ceci dans le code source :

                                  <script type="text/javascript"
                                  src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js">


                                  <script src="http://www.google-analytics.com/urchin.js" type="text/javascript">
                                  </script>

                                  ce n’y augure rien de bon !


                                  • www.jean-brice.fr (---.---.9.37) 11 janvier 2007 21:50

                                    Il est certain qu’aller sur un forum à internet laisse des traces : le tout est de le savoir. Néanmoins, cela reste le seul moyen de s’exprimer LIBREMENT, c’est déjà pas mal ...


                                    • Prêtresse Prêtresse 12 janvier 2007 12:12

                                      ’Les vérités les plus précieuses, ce sont les méthodes.

                                      ’’’


                                    • nasko (---.---.146.106) 12 janvier 2007 12:39

                                      « Combinaison de quatre numéros dont chacun peut aller de 0 à 255, »......................... je rapelle au passage que 255, ce n’est pas un numéro, c’est un nombre. Les numéros vont de zéro à 9. Quant au terme générique, il s’agit encore de « nombre ». Donc on dira : « combinaison de 4 nombres dont chacun peut allé de 0 à 255 » Ne me dis pas merci, plèbe inculte


                                      • bidon (---.---.164.168) 12 janvier 2007 13:16

                                        J’avoue, je surfe sur le net en tout anonymat ! Et mon adresse Email est fausse. Mon pseudo bidon et accrochez-vous : je ne dis jamais ce que je pense vraiment.


                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 13 janvier 2007 13:54

                                          Salut Bidon,

                                          Bidon :

                                          Paroles : Alain Souchon. Musique : Laurent Voulzy 1976

                                          http://www.paroles.net/chansons/11555.htm @+ P@py


                                        • Forest Ent Forest Ent 13 janvier 2007 14:07

                                          La SCPP

                                          à

                                          M Gilbert Spagnolo dit « P@py »

                                          MISE EN DEMEURE

                                          Monsieur

                                          vous avez posté sur le site « agoravox.fr » le 13 janvier 2007 à 13H54 de votre ligne ADSL avec l’IP:xxx.x09.252.73 un lien vers les paroles de la chanson « Bidon » rédigées par Alain Souchon et dont les droits de publication appartiennent à la société Universal Music membre de notre société. Nous vous enjoignons donc par la présente de faire immédiatement cesser cet état de fait, faute de quoi nous prendrions toutes mesures judiciaires propres à la réparation du préjudice ainsi créé que nous estimons à 121 853 euros par jour de publication.


                                        • bidon (---.---.164.168) 12 janvier 2007 13:26

                                          Internet et agoravox, j’aime ta liberté d’expression : Je vous aime tous. Vous êtes tous merveilleux et gentils. Vous ne dites que des vérités. Même les RG et autres lecteurs sont formidables. Sauf ceux en qui vous pensez comme moi bien sûr. Ceux-là sont méchants ; je suis bien d’accord avec vous. Je leur dis : ZUT ! Bon j’arrête parceque je vais finir par vexer quelqu’un.


                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 13 janvier 2007 13:47

                                            Pour ne pas être emmerdé sur le web, faut bien choisir ses avatars

                                            Outre ma tronche sur Agoravox, sur les autres foras , vl’a mes 3 autres avatars !

                                            http://img228.echo.cx/img228/4956/imagesane7re.jpg

                                            http://www.lignedroite.net/images/donkey.jpg

                                            http://www.idpz.net/images/cyberfuck.jpg

                                            Pour ce qui concerne les dispositifs qui garantissent l’anonymat, j’ai comme un doute, t’in ça me fait penser à un vieux truc du F.B.I. qui pour attraper quelques gros voyous leurs font croire qu’ils ont gagnés à une ( fausse ) loterie,

                                            @+ P@py


                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 13 janvier 2007 14:04

                                              Ah ! j’oubliais pour ne pas être em.. mouscaillé , rester toujours dans les clous ( ça c’est pour en enquiquiner certains et c’est l’vieux flic qui parle )

                                              Tu nomment que l’on respecte la charte générale d’internet : raciste,mœurs etc, ben j’pense que l’on n’a pas de blèmes !

                                              @+ P@py


                                            • Forest Ent Forest Ent 13 janvier 2007 17:26

                                              Ah oui ?

                                              Vous avez posté un truc illégal un peu au-dessus. smiley


                                            • (---.---.235.216) 13 janvier 2007 15:26

                                              votre vie privée, si vous vous en foutez, vous n’en aurez plus


                                              • Jame (---.---.167.155) 14 janvier 2007 11:11

                                                Le titre de ce dossier est le même que celui que j’ai lu il y a un mois sur le site Ecrans, mots pour mots. Avec pour illustration, la même image. Pour les sceptiques, le dossier est toujours affiché en première page du site Ecrans.

                                                Travaillez vous ensemble ou alors c’est le fait d’une coïncidence ?


                                                • Jame (---.---.167.155) 14 janvier 2007 11:21

                                                  Ceci dit le contenu des deux articles est interessant pour un néophyte du web ainsi que les reactions avec expérience de ceux qui utilise Torpak.

                                                  Néamoins naïvement je me demande si certains dossiers ne serait pas plus percutant avec une liste de sources afin de permettre au lecteur d’aller plus loin. Je me doute que c’est au lecteur de faire ce travail, comparer les sources, filtrer et se faire une idée objective sur un sujet. Mais les sources peuvent servir de point de départ.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès