Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Y a-t-il un cerveau sous le casque ?

Y a-t-il un cerveau sous le casque ?

D’après le dictionnaire le cerveau est une « masse nerveuse contenue dans le crâne de l’être humain ». Pourtant après l’observation attentive du comportement de certains cyclomotoristes on peut raisonnablement se demander si ces usagers de la route sont tous dotés de cet organe indispensable, siège de la réflexion . Face à une attitude totalement désinvolte et inconsciente qui n’est d’ailleurs pas seulement l’apanage de l’utilisateur de scooter mais aussi de nombreux automobilistes, il paraît légitime de se poser ce genre de question .
72 morts et 5091 blessés, voilà le lourd tribut payé en 2008 par la jeunesse d’une tranche d’âge située entre 14 et 17 ans .

Slalom entre les voitures, non respect de la signalisation horizontale et verticale, vitesse excessive avec des machines débridées, circulation sans casque, sur les trottoirs, démonstration d’équilibre sur une roue etc...
La panoplie de certains énergumènes trompe-la-mort est tellement imaginative et dangereuse que la Prévention routière lance une campagne avec un site appelé " Mortelscooter.fr ".
Images chocs et témoignages pour tenter de sensibiliser les possesseurs de 50 cm3. Également annoncée la création pour 2013 d’un véritable permis de conduire européen qui remplacera le BSR avec l’espoir de limiter ainsi le nombre d’accidents.
 
Suite à ces nouvelles mesures la réaction verbale de jeunes écervelés ne s’est pas fait attendre. J’ai pu lire certains commentaires sous des articles de presse qui exprimaient un sentiment de persécution et de la désapprobation par ce type de déclaration " Laissez nous vivre ". Oui vivre mais où ! dans une chaise roulante, ou pire encore finir sa vie dans un cimetière beaucoup trop tôt . Que de vies gâchées pour le plaisir de s’éclater sur le bitume, par défi et aussi pour épater les copains et les copines, mourir pour rien si ce n’est par bêtise et peut-être par manque d’éducation.
 
En fait d’après les assurances le risque d’accident mortel est 17 fois plus élevé pour l’usager d’un deux roues que pour le conducteur d’une voiture, d’ailleurs les nouvelles dispositions qui seront prises n’auront probablement qu’un impact limité car le problème d’une partie de notre jeunesse est avant tout un aveu d’impuissance de notre société.
Comment expliquer autrement que des jeunes soient tellement sans repères qu’ils ne respectent plus aucune forme d’autorité, aussi bien parentale, judiciaire que publique et qu’ils enfreignent sciemment et régulièrement les lois .Cela va bien plus loin que l’utilisation d’un véhicule à moteur, c’est indéniablement une crise grave, profonde et durable pour laquelle personne n’a encore trouvé de solution.

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • denis84 3 décembre 2009 16:21

    Comment expliquer ?
    Pas mal de raisons en fait :
    1/ l’exemple venu d’en« haut » dans la façon de se comporter (à scooter parfois..)
    2/ une certaine abdication des parents (parfois compréhensible avec la vie qu’ils mènent)
    3/ un monde d’interdits dans lequel il faut pourtant bien que « jeunesse se passe »,et un scooter c’est facile et pas cher (quand il est acheté......)
    4/ les jeux vidéos dans lesquels la mort est virtuelle,ce qui n’est pas le cas sur la route
    5/ le comportement des 4 roues,tres souvent responsables des accidents,par manque d’attention pour ces usagers fragiles et tres « mobiles » que sont les 2 roues ("j’avais pas vu,j’ai oublié le cligno,etc),quand ce n’est pas de l’inconscience pure (se maquiller au volant,téléphoner,ou pire lire son écran GPS en conduisant)
    Ceci dit,le problème est réel et sans l’effort de TOUS,n’est pas pret d’etre résolu,et ne le sera surement pas par la seule répression,tant les causes sont diverses et issue d’un contexte général qui malheureusement n’évolue pas dans le bon sens
    Denis (52 ans,motard occasionnel,automobiliste régulier,et professionnellement concerné par les accidents)


    • amipb amipb 4 décembre 2009 08:14

      Le problème, comme dirait Brassens, est que « quand on est con, on est con ». On peut être en voiture, en 2 roues ou à pieds, on retrouve des comportements dangereux dans toutes les catégories.

      L’automobiliste qui fait quelques entorses au code de la route (pas de clignotant, vitesse excessive, non respect des cédez-le-passage ou des feux, conduite aux instruments (GPS), etc.) ne risque pas grand chose, tant il est bien protégé.

      Le 2 roues doit être 3x plus attentif : 1x pour tenir son engin et éviter de tomber, 1x pour éviter le comportement de zombie d’une majorité d’automobilistes (il y en a même qui, quand on les klaxonne suite à une manœuvre dangereuse, continuent leur manœuvre en vous regardant !) et 1x pour éviter l’agressivité des Duke Nuke’em de la route, eux aussi en 2 roues (certains vont jusqu’à vous doubler dans la ligne de « tolérance », entre les voitures).

      Si vous y ajoutez la nuit et une chaussée glissante, les chances de parvenir à bon port seront extrêmement minces !


    • Laminak 3 décembre 2009 16:54

      Enfin un artcile qui dit tout haut ce que je pense tout bas. Helas je ne suis pas le seul.
      A tort je me dit parfois que dans quelques centaines ou milliers d’accident le comportement des gens se modifiera legerement ...
      Merci a en tous cas de cet artcile qui ne sera quasiment lu que par les gens respectueux (on peut rigoler, non ?).
      Lami.


      • Philippe D Philippe D 3 décembre 2009 16:55

        Un ami chirurgien me rappelle fréquemment (je suis un peu motard) comment ils appellent les motards dans son service :

        « Les donneurs d’organes »


        • Fergus Fergus 3 décembre 2009 16:57

          Salut, Gruni.

          Un sujet... douloureux que celui-ci tant le problème est grand et nous concerne pratiquement tous, en tant que parents et en tant qu’automobilistes.

          Un psychiatre entendu il y a quelques années sur le sujet décrivait les motards (cela vaut un peu moins pour les scooteristes) comme des gens nettement plus suicidaires que la moyenne des citoyens. Et de fait, certains comportements semblent devoir accréditer cette thèse.

          Autre chose : Denis84 dénonce, en point n°4, le manque d’attention des automobilistes pour les deux-roues. C’est malheureusement trop souvent vrai. Mais les conducteurs de ces deux-roues ont également une grande part de responsabilité, notamment lorsque, au mépris du Code de la route, ils circulent à vitesse élevée entre les voies de circulation.

          Bonne journée.


          • denis84 3 décembre 2009 17:23

            Bonsoir Fergus
            Tout à fait d’accord sur la responsabilité ,souvent,des pilotes de 2 roues ( les derniers chiffres que j’avais eu disaient responsabilité environ 60% 4 roues et 40% 2 roues dans les chocs entre eux,sans oublier les 30% environ d’accidents de 2 roues ou ce dernier est seul en cause (c’est là que doivent se trouver certains de vos « suicidaires »)
            Le drame ,c’est que seulement 10% des automobilistes heurtant un 2 roues (ou heurtés par lui) sont blessés (et souvent légèrement),alors que les usagers de 2 roues sont systématiquement blessés,souvent gravement,ou pire.. dans ces collisions.
            Et que ,comme je le pense,le problème ne se règlera pas de sitot malheureusement
            Sujet effectivement préoccupant


          • gruni gruni 3 décembre 2009 19:21

            Bonsoir Fergus.

            Ma fille circule en scooter, agrippée à deux mains j’espère à son copain qui pilote l’engin .
            J’avoue que cela n’est pas très rassurant même si j’ai confiance en eux, mais il y a tellement d’irresponsables sur la route que je ne suis jamais vraiment tranquille .


          • Lapa Lapa 3 décembre 2009 17:44

            il y a une inconscience de donner accès à des deux roues motorisés des personnes qui n’ont jamais eu à conduire une voiture (à 15 ans) et donc ne peuvent pas se rendre compte de la difficulté de la conduite que nécessite le qui vive permanent d’être entouré de deux roues remontant les files ou zigzagant. Prévoir la faillibilté de l’autre n’est possible que quand on a pu se mettre à sa place.

            De même il serait judicieux que tout conducteur automobile ait effectuer du temps sur une moto pour se rendre compte des contraintes de sa conduite.

            Avoir des comportements non prévisibles et dangereux est ce qu’il y a de pire. 

            Sur les milliers de contrôles visuels directs effectués, j’ai du en oublier que quelques uns. Sur l’un d’autre eux ça a failli coûter la vie à un scooter qui me doublait (à toute vitesse) au niveau de l’intersection. Un angle mort, un seul oubli de contrôle peut vous faire devenir un meutrier. L’accident a été évité mais ça fait réfléchir.

            Aux USA les motards ne portent pas de casque, mais considèrent leur moto comme un véhicule normal et non comme un passe droit à aller plus vite et s’intercaler en remontant les files. Ils ne remontent pas les files, ne doublent que que quand ils ont la place pour se rabatre, observent les distances de sécurité..etc... ça m’avait particulièrement surpris.


            • Halman Halman 4 décembre 2009 07:56

              Mais Lapa, il en est de même pour les automobilistes.

              Quand on regarde leurs trajectoires et leur gestion de la circulation pour la plupart d’entre eux c’est QI d’huitre sénile.

              Aucune visualisation de la situation, aucune visualisation de sa trajectoire et de celles des autres, aucune anticipation, ça avance là où il y a de la place et point à la ligne.

              Vous pouvez être en 2 roues et rouler normalement, dès le premier feu rouge vous ne pouvez plus rouler normalement, vous passez votre temps à éviter les bagnoles qui font n’importe quoi n’importe quand n’importe comment.

              J’ai roulé 2 ans en scooter dans Paris pour aller bosser.

              Je l’ai vendu rapidement tellement c’était un stress permanent au point que souvent je laissais mon scooter en plein milieu du trajet attaché à un poteau et je prenais le bus !

              Les automobilistes ne nous voient pas et ne cherchent pas à nous voir.

              Combien de fois des bagnoles me serraient contre un semi remorque sans me voir !

              Le nez collé à leur téléphone, leur gps, à papoter avec la nana assise à côté d’eux, etc.

              Jamais concentrés sur la route et ce qu’il se passe autour d’eux !


            • JL JL 4 décembre 2009 09:13

              @ Lapa, ce que vous dites est parfaitement juste. On ne peut apprendre complètement la conduite en ville qu’en voiture. Et contrairement à ce que dit Halman plus loin, les deux roues ne voient pas mieux, et pour deux raisons : le casque, et le « nez dans le guidon ».

              J’ai par le passé, utilisé quotidiennement une moto sur un trajet mixte ville campagne pour me rendre au travail  : autant je me régalais dans la partie campagne, autant en ville je me réjouissais de posséder une solide expérience acquise en voiture. Et je comprenais qu’il serait inconscient de laisser les enfants conduire en ville un deux roues.

              Je pense qu’il ne faut pas mélanger plaisir et utilité : les deux roues sont ce qu’il y a de mieux en ville, mais il ne faut pas regarder de la même façon les motos et les autres, ceux qui souffrent d’un handicap rédhibitoire lié à leur vitesse inférieure à celle des autres usagers. En voiture comme en deux roues, on ne faire un changement de file en sécurité que si l’on roule à la même vitesse que la file que l’on rejoint.


            • Papybom Papybom 3 décembre 2009 17:45

              Bonsoir Gruni,

              Désolé pour votre article, que j’approuve, mais juste un bémol.

              Etant gamin, ce n’est pas si vieux, j’avais la mauvaise habitude de faire du patin à roulettes sur la route. Bon, dans mon village, la circulation était faible. Et, pas d’emplacement autre pour jouer. Le bitume, n’était pas rependu.

              Mais, j’adorais passer outre les interdits.

              Combien de volées cela m’a couté, je n’en parle pas…

              Cordialement.


              • gruni gruni 3 décembre 2009 19:06

                @Papybom.

                J’étais également il n’y a pas si longtemps un cyclomotoriste et loin d’être irréprochable sur la route, j’ai eu de la chance car mon inconscience aurait pu me coûter cher .
                Je sais bien qu’il faut que jeunesse se fasse, mais je crois quand même que la situation s’aggrave nettement par rapport au passé .


              • Radix Radix 3 décembre 2009 18:52

                Bonsoir

                Au début de mon emménagement dans ma maison, qui est bordée par une route départementale, pour sortir en voiture j’ouvrais les vitres de mon véhicule pour entendre la moto qui passait régulièrement à ce moment là.
                Pourtant je m’engage dans une ligne droite de 1.5 kilomètres de part et d’autre avec une très bonne visibilité mais la moto passait à une vitesse telle que je n’en ai jamais vu la couleur !

                Un jour j’ai très bien vu la couleur : elle était couchée au carrefour, 1,5 kilomètre plus loin, et son conducteur avait traversé la remorque d’un semi-remorque.

                Je pensais que la mort de ce motard allait faire réfléchir les autres mais quelques semaines plus tard un autre motard a prit le relai : même vitesse démentielle sur une route départementale, même carrefour... même fin !

                Radix


                • CARDO 3 décembre 2009 18:56

                  bonsoir
                  je suis motard depuis 40 ans, j’ai toujours roulé. Je confirme que rouler en deux roues est plus dangereux . Je suis d’accord pour dire que beaucoup de motards ont un comportement irresponsable. Je suis bien placé pour dire que beaucoup d’automobilistes ont un comportement irresponsable pour l’ensemble de ceux qui circulent. et que dire de certains routiers ? Alors, fustiger les uns ou les autres est vraiment une attitude irresponsable (avec tout mon respect).
                  Je ne prétends pas avoir la solution (le deux roues rend humble croyez moi !) mais commençons pas adapter le réseau routier pour permettre à tous de vivre en harmonie, invitons les forces de l’ordre à réprimer les vrais contrevenants (en deux et quatre roues) au lieu de chercher à remplir les caisses de l’état,mettons en place d’une vraie formation pour les jeunes qui conduisent des cyclos etc....
                  Salut amical d’un motard qui ne nourrit aucune rancune à l’encontre des « caisseux »...


                  • amipb amipb 4 décembre 2009 08:19

                    Entièrement d’accord avec vous. Lorsque l’on voit le nombre de comportements dangereux sur le périphérique, on se demande où se trouve la police. Mais il suffit d’emprunter ensuite les nationales ou autoroutes pour les retrouver cachés derrière des radars...


                  • ZEN ZEN 3 décembre 2009 19:33

                    Je fais à peu près 5000 km par an à moto
                    Le double à vélo, à 70 balais
                    En voiture, je m’ennuie
                    En deux roues on a une vue inégalée sur la route et ce qui s’y passe
                    Et on en voit parfois de drôles...
                    L’essentiel est de se sentir bien à moto , de bien se connaître et de rester zen smiley
                    Lorsque j’aurai la moindre crainte , j’arrêterai


                    • LeGus LeGus 3 décembre 2009 21:50

                      @ZEN,

                      10.000 bornes par an, pas loin de 40 bornes/jour, vous faites pas semblant.
                      Je suis loin du compte sur mon Brompton...Et vous quelle est votre monture ?

                      Avec tout mon respect.


                    • Big Mac 3 décembre 2009 21:52

                      40 bornes par jour dont 35 sur Avox. smiley smiley smiley


                    • ZEN ZEN 3 décembre 2009 22:18

                      Vélo : Colombus carbone 10v
                      Moto : Honda Shadow V2 Custom

                      Pépère... smiley
                      Cet a-m il pleuvait trop smiley
                      Repos


                    • LeGus LeGus 3 décembre 2009 23:25

                      @ZEN,

                      En effet c’est du sérieux...

                      Rhaa le modèle « Galibier » fait vraiment envie, mais il n’est pas dans mon budget, ni compatible avec ma cage d’escalier. Je vais rester fidèle à mon Brommie, d’autant que je suis devenu spécialiste du démontage remontage du moyeu Sturmey Archer, avec chat lunatique aux aguets ; un tel savoir faire, faut pas le laisser sans emploi....  smiley

                      Bonne route à vous.


                    • Halman Halman 4 décembre 2009 08:01

                      C’est vrai Zen qu’en 2 roues on voit considérablement mieux la route et ce qu’il s’y passe qu’en voiture, on a une considérablement meilleure appréciation de la situation qu’enfermé dans une caisse qui ressemble plus à un salon qu’à un poste de pilotage.


                    • vinvin 29 décembre 2009 08:19

                      QUOI ? 10.000 KM par an en vélo a 70 balais ?........


                      Félicitation, car meme moi je n’ arrivais pas a faire autant de kilomètre lorsque j’ avais entre 12 et 19 ans !

                      Ensuite j’ ai eu la mobylette (style 103 ¨ Peugeot,) avant que ma première épouse arrive a me convaincre de passer mon permis de voiture.

                      Ce qui est grave sur la route, c’ est que ce sont souvent des « petits » jeunes qui roulent en Scooter, et on a beau faire des campagnes de prévention, dès qu’ on a le dos tourné, ces jeunes font n’ importe quoi !

                      Comme le dit bien le titre de l’ article : Y A T’ IL UN CERVEAU SOUS LE CASQUE ?......

                      Vous avez déjà rencontré une jeune de nos nouvelles générations, entre 14 et 18 ans possédant un cerveau, Vous ?

                      Moi jamais !

                      A l’ époque ou je conduisait ma voiture j’ avais beaucoup plus peur des deux roues, que des gros semi-remorques, car si je touchais un vélo avec ma voiture je pouvais tuer la personne, avec les emmerdements qui s’ en suivent dans ce genre de situation,.... Alors que si je percutais un gros camion a 150 Km/h, que je sois en tors ou non, je n’ en eu plus rien a foutre vu que j’ aurais été certainement mort.

                      Présentement je ne conduit plus, ( les flics m’ on retiré mon permis car lorsque je leur avais dit que je conduisais mieux lorsque j’ étais pété, ils ne m’ avaient pas cru !.....) Donc je vais devoir me remettre au vélo, tout au moins pour pouvoir aller chercher mes « clopes » mon journal, mon pain, bref, des connerie comme ça !.....

                      Par contre pour rentré du PMU en vélo ça risque de ne pas être triste....( Si je rentre en conduisant avec les mains sur la selle et le cul sur le guidon, ) les gens vont se foutre de ma gueule !



                      Bien cordialement.





                      VINVIN.  (vin-vin)



                    • beuhrète 2 3 décembre 2009 20:50

                      @gruni,
                      Merci pour votre article,je n’ai malheureusement plus le courage de me battre comme auparavant pour la prévention tellement il y a de personnes dont les comportements dans les forums sont peu ragoûtants , il est vrai que la prévention organisée sous forme de rackett par nos élus ne plaide pas pour nous bénévoles des associations qui tout en ayant payé un prix exhorbitant par la mort de nos enfants,parents,proches ........nous avons le sentiment de précher dans le désert alors que nous oeuvrons pour le bien de tous que ce soient les automobilistes,motocycleurs,cyclistes,piétons afin que nos témoignages servent à épargner des vies , des jeunes vies gâchées par les comportements car l’origine de la majorité des accidents de la route est dûe aux comportements irresponsables.
                      Tour le monde à une bonne excuse oui il y a beaucoup de morts par suicides,oui il y a beaucoup de morts dûs aux maladies oui il y a beaucoup................mais bon sang au lieu de critiquer ceux qui se battent pour une cause , battez vous donc pour toutes ces causes qui vous servent de méa culpa.
                      Mes enfants comme beaucoup d’autres ne demandaient qu’à vivre ils étaient heureux de vivre avant qu’un super pilote de la route n’en décide autrement. J’ai fait un blog pour entretenir la mémoire et essayer de sensibiliser un peu que les accidents celà n’arrive pas qu’aux autres et que ce n’est pas toujours la mort qui est au tournant.
                      Il y a une exelente vidéo sur le module de droite sur certtains comportements ainsi qu’au sommaire « prévention routière »
                      http://life-in-the-dead.over-blog.com/


                      • gruni gruni 3 décembre 2009 21:43

                        @beurhète

                        Rien à rajouter,vous avez tout dit .
                        Bon courage.


                      • beuhrète 2 3 décembre 2009 22:08

                        C’est moi qui vous remercie pour votre empathie qui est devenue si rare de nos jours, j’espère que je n’ai pas plombé votre article.
                        Cordialement,


                        • jymb 3 décembre 2009 23:10

                          Désolé, mais l’hystérie anti-déplacement qui règne en maîtresse absolue depuis quelques années a complètement décrédibilisé les discours de « sécurité routière » , et c’est bien dommage ( je le souligne pour l’intervenant précédent)
                          Il est devenu impossible de croire la litanie d’infractions fabriquées, de statistiques lues a sens unique, de micro ouvert exclusivement aux mêmes personnes et associations, le tir au pigeon sur tout ce qui bouge..
                          Et pourtant il ya des vrais soucis que certains ont résolus de « régler » par l’absurde, c’est souvent le cas en France.
                          Lorsque le message de base redeviendra « favoriser les déplacements rapides, en toute sécurité et de préférence en consommant le moins possible » je recommencerai à y croire., à l’inverse du « trajet infernal, sans fin, usant, piégeant, agressif et anxiogêne » que l’on s’ingénie a nous fabriquer en nous martelant que cela est positif et pour notre bien.
                          Je suis le premier a trouver beaucoup de motards complètement inconscients...mais suis devenu admirateur contre mon gré de leur ténacité à lutter contre la bêtise étatique à travers leurs associations. Résultat absolument paradoxal pour un usager banal ne roulant qu’en modeste pot de yaourt. Bravo qui ?


                          • Tarouilan Tarouilan 3 décembre 2009 23:11

                            Vraiment pas d’accord, ce genre d’analyse est toujours réalisée par des personne qui n’ont jamais essayé de conduire un deux roues, j’utilise des deux roues depuis 40 ans, avec un seul accident sans conséquence, j’avais glissé sur une grosse flaque d’huile de vidange sur la voie publique d’une voiture...

                            C’est vrai, le deux roues est pas essence plus dangereux qu’un véhicule à 4 roues..., mais un utilisateur expérimenté en bonne santé et pas fatigué, ne prend pas plus de risque avec un deux roues qu’en voiture, avec souvent un plus au niveau sécurité, car disposant d’ une meilleure appréhension, si l’on peut dire spatio-temporelle du deux roues par rapport à l’environnement, le deux roues est d’une extrême précision de trajectoire, ce qui est loin d’être le cas des quatre roues, on est naturellement vigilant sur un deux roues et quasiment jamais avec un quatre roues.

                            Si l’on excepte les jeunes conducteurs et les véhicules de 50 cm² les pires, les125 cm² utilisateurs souvent occasionnels, les véhicules avec permis, ne sont pas plus accidentogènes que les 4 roues, le problème c’est ce mélange indigeste des genres, les accidents sont toujours le 50 cm² en premier lieu, les 125 cm² après et les conducteurs « du dimanche » pour les autres, les conducteurs expérimentés de deux roues rarement, je roule au quotidien depuis 40 ans, avec un kilométrage important, je remonte toujours les files entre les voitures sur le périphérique parisien..., mais je suis néanmoins très prudent, et je pense étant aussi cycliste que le problème de la haine des deux roues est plutôt un problème « psychologique » malsain des automobilistes qui réalisent un transfert sur leur bagnole de valorisation leur insignifiante personnalité, hélas cela existe encore de nos jours...... A toute fin utile, je possède aussi un gros camion, et je ne ressent pas d’affect particulier envers un quelconque moyen de transport...


                            • LeGus LeGus 4 décembre 2009 00:05

                              @Tarouilan,

                              Toujours aussi mordant le loup smiley
                              Néanmoins je trouve qu’un certain forum qui va bien avec la photo de profil, est un peu tristounet sans vous. Enfin c’est vous qui voyez.

                              Bonne route à vous.


                            • Tarouilan Tarouilan 3 décembre 2009 23:32

                              Le problème est aussi celui de certains automobilistes haineux à l’égard des deux roues... y compris vélos..., fort de leur sentiment compulsif de « superiorité de créature à quatre roues » qui peut atteindre des sommets, j’ai eu à le constater hélas ...
                               certains accidents sont le fait d’actes délibérés d’automobilistes, c’est effrayant, mais on peut le constater... parfois....et c’est toujours le deux roues qui est le plus abimé...


                              • Halman Halman 4 décembre 2009 08:06

                                Et que penser de ceux qui achètent des voitures de sport très basses sur la route avec des vitres teintées.

                                Déjà raz du sol on ne voit rien, mais avec vitres teintées comment arrivent ils à voir quoi que ce soit.

                                On les voit sur la route, pratiquement aveugles, ils déboitent, freinent, accélèrent n’importe quand n’importe comment et sont tout le temps surpris de ne pas avoir vu une autre voiture, un bus, une moto que dans un engin comme ça ils ne pouvaient absolument pas voir.


                                • Prometheus Jeremy971 4 décembre 2009 09:28

                                  motard depuis deux ans, et juste depuis un an sur paris. Je peux vous dire que le problème ne vient pas des motards...
                                  Nous avons une formation tellement plus pointue, et difficile que le permis voiture, que la plupart des candidats abandonnent au bout des premières heures de cours.

                                  Après ce qui me pose un sérieux problème quand je conduis à moto sur paris, c’est
                                  surtout certains conducteurs automobiles qui sont complètement inconscients. Je vais vous donner deux exemples  :

                                  le premier l’arrêt à un feu rouge. A paris tout le monde a pris l’habitude de griller les feux, ou en tout cas comme on dit tous de passer à l’orange. Seul problème c’est quand vous êtes devant en moto, que vous savez très bien que le temps que vous arrivez le feu sera rouge, et que derrière vous avez un idiot qui croit qu’accélérer ça va faire passer le feu au vert.... J’ai déjà du à plusieurs reprises grillé des feux pour éviter de me faire rentrer dedans...

                                  le deuxième les remontés de file sur le périph où dès qu’il y a un bouchon, tous les automobilistes veulent à tout prix changer de voie sans clignotant, et en donnant un bon coup d’accélération pour changer de voie plus rapidement. C’est mortel quand vous êtes à moto derrière !

                                  Après ce qui serait bien pour changer les choses :

                                  - prévoir des voies pour les deux roues
                                  - sensibiliser les automobilistes aux risques d’accidents avec les deux roues dès le permis

                                  On réduira les accidents en deux roues qui peuvent être causé il est vrai par notre vitesse excessive mais surtout par un mauvais placement des voitures.


                                  • ramonjimenez ramonjimenez 4 décembre 2009 10:46

                                    « forme d’autorité, aussi bien parentale, judiciaire que publique et qu’ils enfreignent sciemment et régulièrement les lois »

                                    Alors c’est ça le fond du problème ? l’autorité ? Ça explique surement pourquoi il y a tant de moralisateurs à deux balles des qu’on parle transport individuel ! Ca me fait bien marrer tous les contributeurs qui sortent le vieux cous de la bagnole prolongement phallique... faudrait qu’ils expliquent pourquoi la plupart des 4x4 que je croise en ville sont conduits par des femmes , qui ne sont pas normalement équipées de cet accessoire ! Et elles ont le même comportement que les mecs.

                                     Je pensais que c’était plutôt le manque de formation , la densification de la circulation et la multiplication du 2 roues a moteur de 125cm3 ou moins pour palier l’incurie des transports publiques.

                                    Je ne dois pas avoir de cerveau non plus alors...

                                    Perso la plupart des scoots que que je vois dans ma ville ( Bordeaux) sont surmontés d’un costar cravate , et pas plus tard qu’hier un s’est fait fracasser alors qu’il doublait par la droite.
                                     Pourtant un gars qui a le permis auto doit être au courant qu’on ne dépasse pas par la droite non ?

                                    Motard depuis 20 ans je n’ai pas encore fait le plaisir aux pisse froid de me planter.
                                    Allez donc faire un tour sur le site de la FFMC , pour voir ce qui est réclamé depuis des années en matière de sécurité . Et on a obtenu quoi ? des radars...

                                    Les 50 et 125 font n’importe quoi ? oui , c’est vrai , comme les vélos ! Mettons en place une formation mais une gratuite hein , pas un truc à 800 euro , et dispensée par des motards d’expérience et les choses changeront peut etre.
                                     et merci à jeremy971 pour son commentaire qui rééquilibre les choses.


                                    • King Al Batar Albatar 4 décembre 2009 13:12

                                      C’est con quand j’ai vu le titre du billet, j’ai cru qu’on parlait des flics !!!! Merde alors....

                                      Les plus cons des cons, ils roulent sans casques !


                                      • kitamissa kitamissa 4 décembre 2009 13:31

                                        il faut également prendre en compte l’hypocrisie commerciale,celle de vendre des kits de gonflage moteur ,qui consiste à débrider un 50 cc,d’abord au niveau de l’échappement et de l’allumage,ensuite pour les plus friqués,remplacement de l’ensemble bielle,piston et cylindre ,et sortie de boite...

                                        ce qui fait une machine qui monte allègrement à plus de 100 km/h ,alors qu’elle est pévue pour aller à 50 km/h ,que ce soit au niveau tenue de route que freinage....donnez une machine à un jeune trou du cul ,et le résultat ne se fait pas attendre ....

                                        pour les amateurs cyclistes ...

                                        Colnago Olympic Master équipé Dura Ace .que je sors cet aprèm ..( pour une fois qu’il fait beau )

                                        en ce qui concerne le 2 roues,moi aussi je suis cycliste et j’ai déjà fait plus de 10000 bornes par ans, suivant le temps météo,et l’emploi du temps ....

                                        là,......méfiance,parce que le cycliste,c’est celui que l’on ne voit pas ,ou que l’on ’ignore carrément,nous,on ne fait pas vroumm vroumm,on est silencieux,et le danger est omniprésent !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès