Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Aprés un reportage comme celui diffusé sur ARTE le 8/06/2010 à 20h35 : "LA POLICE ET SARKO", l’émotion, mais aussi le dégout, les regrets et tant de choses vous remontent à la surface. Je ne peux que me poser cette question si simple et si évidente, à moi..."le sanglier", comme il est dit dans ce reportage : "Mais dans quelle galère sont nos jeunes collègues ???"

De ce métier où le véritable travail de terrain est effectivement effectué par les policiers de base, qui sont en tenue, qui amènent 80% des affaires judiciaires traitées, sans en obtenir les lauriers, je me demande dans quel état ils seront bien avant leur fin de carrière...si ils y arrivent lorsqu’on sait que plus de la moitié doutent de l’utilité de continuer !!!

Les politiques ne pourront éternellement adopter la méthode COUE, ou comme PONCE PILATE se dirent " je m’en lave les mains", en abandonnant les policiers à leur triste sort. D’un côté cette politique des quotas, la quantité préférée à la qualité, de l’autre une délinquance de plus en plus virulente.

On constate un manque flagrant d’encadrement, un sauve-qui-peut de la hiérarchie, bien plus préoccupée par son déroulement de carrière. Pendant ce temps, la violence envers les policiers va "crescendo" (plus de 20 000 actes de violence recensés par an).

En plus, dans les banlieues chaudes, les effectifs sont très jeunes et inexpérimentés. Rien ne remplacera l’expérience dans des situations maximalistes.

Lorsque je martèle que nous arriverons forcément à un clash irrémédiable, ce n’est pas pour effrayer, mais c’est une évidence !!! c’est un fait constaté, les policiers se radicalisent et cela pourrait aboutir à des situations catastrophiques !!! d’un côté la haine du flic et de l’autre la haine du voyou ! avec cela on fait quoi ???

L’administration n’achètera pas éternellement le silence des fonctionnaires de police avec des bons-cadeaux.

Villiers-le-bel 2007 : 17 policiers blessés par balle. OMERTA conseillée ! Du jamais vu ! nos politiciens ont peur et ne prennent pas leurs responsabilités. Il y a un monde entre leurs discours stéréotypés de fermeté et leurs actes.

Ceux qui côtoient la misère sociale, la violence, la drogue, ce sont les policiers en tenue et quoi qu’il advienne, ils ne se feront pas trouer la peau. Ceci est dit et je l’ai entendu dans ce reportage. Cette phrase a valeur d’avertissement.

Pour finir, rendons hommage au COURBAT. Ceci est l’œuvre de nos anciens, qui ont du s’organiser, se cotiser, pour mettre en place l’ANAS ! merci à eux, au SNIP (syndicat des CRS). Sans eux, tout ceci n’existerait pas.
 
Rencontre dans un parking où il donne d’habitude rendez-vous à ses indics...plaques d’égouts, boules de pétanque, cela peut faire très mal...se faire un flic, la guerre est ouverte, plus rien n’est comme avant... Voici les mots qui choquent !!!

Et ce délégué syndical qui souligne le sang-froid des forces de l’ordre devant des jeunes qui veulent en découdre coûte que coûte ? la peur qui a changé de camp...Tout ceci est injuste et anormal et il faut que la tendance s’inverse !!! tant que cette hiérarchie sera en place, ne changera pas de mentalité, cela ne pourra qu’empirer.

Pas de pilote dans l’avion, c’est le mot, et tout ceci est voulu. Lorsqu’un policier fait son travail, il est sanctionné par un chef de service incompétent, peureux, qui baisse "son froc" devant les voyou, par peur des retombées politiques.

PATRICK, REDACTEUR DANS LE GROUPE FACEBOOK"STOP AUX INFOS TORCHONS POLICIER MORT DANS L’INDIFFERENCE"

Rejoignez le groupe en cliquant sur le lien : http://www.facebook.com/group.php?gid=392715670073


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 1er juillet 2010 10:31

    Vous êtes une des rares corporations à avoir le pouvoir de faire tomber un gouvernement par une grève illimitée, vous aurez même la majorité des citoyens de votre côté. Qu’attendez vous pour vous opposer à cette engeance uniquement intéressé par la finance qui passe son temps à vous mentir et à vous mettre en danger ?


    • furio furio 1er juillet 2010 11:42

      ça sent le relent frontiste ! Pour être policier, il faut quoi ? le Brevet des Ecoles ? Donc aucune compétence. Si en plus vous accumulez le racisme comme tare et la xénophobie, et le désir d’en découdre coûte que coûte, voilà le résultat. Faut pas s’attendre à des merveilles.
      Eh ! en plus il y a plein d’autres métiers trés sympas pour vous recycler. Mineur, maçon, métallier, bûcheron, etc...Et bien payé en plus...Si vous avez de la chance de tomber sur un patron honnète.


      • Bill Grodé 1er juillet 2010 11:54

        Enfin un ton différent sur ce site ;
        Voilà qui nous change du véritable appel au meurtre (soigneusement relu par des juristes pour être inattaquable) lancé en tribune libre sur Libération et cosigné par Rokhaya Diallo et Siné entre autres.


        • foufouille foufouille 1er juillet 2010 11:58

          arreter d’obeir aux ordres comme des veaux
          les commercants de royan vous remercie de ne pas bouger avant 15jrs
          les bonnes stats, la main courante, les PV aux auto
          le controle a la tete
          la protection des sauvignac
          ne laisser plus les resaux s’organiser pour faire un gros coup


          • Pi@h 1er juillet 2010 12:48

            Ce sont ceux que vous servez qui ont détruit votre image.

            Quand on vous demande de faire la guerre aux automobilistes, la course aux PV, les radars etc... Qu’est ce que ça me gonfle de voir des barages de flics comme si vous cherchiez Mesrine, juste pour faire souffler dans le ballon et gratter quelques PV... Vous vous trompez de guerre et d’enemis...


            • Deenye Deenye 1er juillet 2010 14:04

              J’en profite pour saluer la mémoire de tous les jeunes assassinés et torturés dans les commissariats français...dans la plus totale indifférence...

              Contrairement aux policiers, qui en s’engageant, savent qu’ils vont risquer leur vie, et celle des autres puisqu’ils portent des armes à feu...


              • Heil Cartman Heil Cartman 1er juillet 2010 14:15

                Bof, de toute façon la police (et la gendarmerie qui se fond dedans en ce moment) est en sursis. Il n’y a pas besoin de payer un fonctionnaire pour appuyer sur le bouton « on » d’un radar (activité qui aujourd’hui occupe 90% des effectifs de police, les 10% restant étant constitués de mise en garde à vue d’innocents et de consommation de boissons diverses en fonction des régions).

                Quand le gouvernement libéral en place aura fait ce calcul (ce qui est déja le cas à mon avis) il ne lui restera plus qu’a baisser les effectifs progressivement et à monter un plan com basé sur l’obligation de résultat d’une société privée de sécurité pour vendre son concept aux bons électeurs de droite avide de fausse sécurité et d’économies biaisées.

                Bref, quand on ne pourra plus taper (parce qu’ils n’auront plus rien et ne seront plus assez nombreux) sur les conducteurs de train, les profs et les toubibs il ne restera que l’armée et la police comme défouloir pour les anti-fonctionnaire.

                Je ris d’avance à l’idée de voir les flics, crs et autres gendarmes mobiles manifester dans la rue et se prendre des coups de matraques par des miliciens privés. Bon dac, y a peu de chance que ca arrive, c’est pas pour rien qu’on les désigne comme les plus lâches des fonctionnaires.


                • Firedog Firedog 1er juillet 2010 19:15

                  Tu oublies ceux qui servent d’escorte à nos « élus » (ou pas), et dont le nombre est en constante augmentation...


                • croacroa 1er juillet 2010 21:10

                  bah , moi aussi je hai les flics , mais moi je sait pourquoi !!!


                  • swakk 1er juillet 2010 23:04

                    cessez de vous en prendre au peuple
                    votre vie en sera simplifiée
                    ca me rappel quelque chose qui a été jugé il y a lontemps, au sujet d’un « c est pas de ma faute, c était les ordres »

                    il y a quelques années, je ne faisais pas demi tour en voyant la police, je ne l évitais pas, au contraire, je me sentais en sécurité, parfois meme je leur demandais des renseignement

                    maintenant j ai peur, je fais demi tour, nul ne sais ce qui peut arriver lorsque l on croise les « forces de l ordre »

                    meme en regle, bien éduqué et cordial, j ai deja eu le droit de me faire rudoyer, verbaliser a tort, menacer

                    cette police la, non merci, reprenez vous et faite plutot regner la justice.

                    et oui, une greve meme illégale serait la bienvenue pour tout le monde, a tout point de vue, n hésitez pas, je viendrais meme défiler avec vous, vous voir vous faire tabasser, et moi avec, par les agents provocateur et les crs, comme tout les autres citoyens

                    la démocratie est une belle chose, elle mérite que l on donne de son temps, de son sang et meme de sa vie pour elle


                    • patlec44 3 juillet 2010 03:10

                      Lorsque je vois des articles comme celui de démos, je ne peux m’empêcher de penser aux réflexions laissées çà où là, par le « beauf moyen », affublé d’une barboteuse bleue de chauffe, attablé devant son poulet aux hormones et nous servant et reservant les éternelles conversations assorties d’anecdotes, maintes fois entendues au gré de mes rencontres du genre : « un jour, je me suis fait arrêté, et figures-toi...tu n’en croiras pas tes oreilles etc... »
                      Il serait intéressant que demos nous explique et nous démontre ses talents dans sa manières de règler le problème des gardes à vue, puisque qu’apparemment ce nombre lui parait sinon exhorbitant, mais du moins exagéré. Trop de monde en garde à vue signifierait plutôt pour moi que la délinquance est en hausse et les actes d’incivilité en augmentation !!! quant aux actes de violences injustifiées commis par les forces de l’ordre, il me semblerait au contraire que ce soit ces dernières qui en soient les victimes , justement dans ces endroits où les policiers n’hésitent pas à pénétrer pour faire régner l’ordre républicain. Or ces endroits qui sont devenus des zones de non-droit ont été abandonnés à la voyoucratie et sont à reconquérir. S’il ne se trouvait à chaque fois des anarcho-rêveurs ,attardés soixanthuitards, idéologues extrémistes politicards embués par des nuages aux relents douteux, pour critiquer et affubler la police de tous les maux, nous n’en serions pas là actuellement. Le plus drole dans cette histoire, c’est que ce sont ces mêmes hurleurs publiques qui se pressent au commissariat le plus proche de chez eux lorsqu’ils se font détrousser et casser la figure, « les pauvres chéris » !!!
                      Je ferai remarquer à demos, que toute démocratie a ses limites et lorsque ces dernières sont dépassées, cela devient de l’anarchie.
                      Pour ce qui me concerne, je ne me suis jamais senti martyrisé par la police, pas plus que quelqu’un de ma famille. Qui plus est, il existe au sein de la police des organismes de contrôle ( IGS-IGPN) qui ne laisse pas passer tout manquement au code de déontologie de la profession et lorsqu’il faut sévir, ils ne s’en privent pas et ceci en toute honnéteté.
                      Pour finir, la police ne pleure pas sur son sort, mais elle dénonce un manque de moyen dans tous les domaines pour accomplir ses missions en toutes sérénité, et assurer la pauix sociale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès