Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > 2000 plaintes contre des P2Pistes

2000 plaintes contre des P2Pistes

La Fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI) persiste et signe dans sa politique répressive contre le P2P. Le lobby qui réunit les grandes maisons de disques du monde entier a annoncé 2000 plaintes supplémentaires, dont certaines déposées en France.
Quel est le point commun entre "un menuisier finlandais, un postier britannique, un directeur des nouvelles technologies tchèque, un juge allemand, un cuisto français, un conseiller local britannique et un couple de retraités allemands" ?

Réponse : ils ont perdu à la grande lotterie de l’IFPI. La Fédération, qui rassemble des organisations nationales de l’industrie du disque (tel le SNEP français) aime à le rappeler. En effet il y a un an presque jour pour jour, l’IFPI nous sortait déjà l’exemple du juge allemand et du cuisinier français... A croire qu’aucune belle prise n’a été réalisée depuis pour montrer que, ô sainte horreur, personne n’est à l’abri. C’est donc certainement pour rénover son communiqué de presse en 2007 que l’IFPI annonce avoir encore déposé près de 2000 plaintes supplémentaires, après les 963 plaintes annoncées en 2005.

Sont visés ceux qui uploadent "des centaines ou des milliers" de chansons sur FastTrack (Kazaa), Gnutella (BearShare), eDonkey, DirectConnect, BitTorrent, Limewire, WinMX, et SoulSeek. Pour l’IFPI, tous ces réseaux se retrouvent sous une même bannière. Ce sont, dit-elle, des "réseaux p2p majeurs non autorisés". Ou comment l’on oublie encore, à l’image de l’amendement Vivendi, que la technologie est neutre, et que seul l’usage de la technologie doit être autorisé ou non...

Un mauvais perdant face à 5500 mauvais parents

Au total, nous résume l’IFPI, plus de 5500 plaintes ont été déposées dans 18 pays en dehors des Etats-Unis. Alors que des millions d’internautes participent à l’échange des fichiers MP3, les quelques malheureux qui se font prendre doivent traiter avec les avocats de la fédération. Les règlements à l’amiable se soldent en moyenne à 2633 euros. Les plaintes visent à faire peur aux parents et à convaincre les nouveaux internautes de ne pas se laisser entraîner par les sirènes du P2P. "Un grand nombre d’affaires concernent des hommes âgés de 20 à 35 ans et des parents qui n’ont pas fait attention aux campagnes de prévention et d’éducation successives sur les risques juridiques à permettre le partage de fichiers par P2P dans le foyer", sermonne ainsi la Fédération des majors.

Méthode Coué oblige, l’IFPI se repose sur une étude de Jupiter Research pour justifier ses actions et conclure que "35% des adeptes du partage illégal de fichiers ont fortement réduit, voire totalement stoppé, leurs activités, tandis que seulement 14% les ont augmentés". Et les actions judiciaires d’être le premier motif d’arrêt pour ceux qui cessent de consommer illégalement de la musique... sans que soit réellement constatée la fameuse transition vers les offres marchandes tant plébicitées en France par le ministre Renaud Donnedieu de Vabres. La Grande-Bretagne, qui fait office de modèle en Europe pour les maisons de disques, compte uniquement 11% d’internautes à avoir effectué cette migration.


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Guillaume Champeau (---.---.92.206) 5 avril 2006 13:47

    Cher Demian, vous me faites dire des choses que je dis (et n’écris) pas.


  • Plop ! (---.---.219.185) 5 avril 2006 13:57

    Guillaume> c’est comme d’hab avec mister west, des phrases alambiquées (qui se veulent stylées mais pas très françaises, enfin passons) pour une fois décortiquée un petit peu laisser place à... du vent.


  • minos (---.---.81.9) 5 avril 2006 14:26

    Depuis l’affaire Napster, la répression a fait la preuve de son inéficacité. Près d’1 milliard de fichiers, pour la plupart copyrightés, sont disponibles en P2P.

    Quelle perte de temps pour les artistes, qui ne touchent rien sur ces échanges...

    Dès aujourd’hui les réseaux cryptés et annonymes accueillent de plus en plus d’internautes.

    Il faut dans les meilleurs délais instaurer une Licence Globale Optionnelle , en complémént d’une taxe d’un couple d’euros par connexion haut-débit pour les FAI’s.

    En fait, c’est çà ou rien...


    • minos (---.---.81.9) 5 avril 2006 15:03

      La formule peut effectivement paraître dure, mais l’accès ne peut être que forfaitisé, sous une forme ou une autre. Si le secteur privé ne veut/peut pas le comprendre, je suis sur qu’une petite « aide » le fera revenir à la réalité du réseau. A lui de s’adapter ensuite, et de proposer des offres qui viendront concurrencer directement cette licence globale optionnelle. Encore une fois, trop de temps a été perdu pour les ayants-droits et il faut légiférer intelligement.


    • BB (---.---.179.108) 6 avril 2006 11:02

      Tu te goures Demian, ce dictat n’est pas humain, il est technologique, il est impossible de stopper les échange sur le réseau internet, et c’est logique, il est fait pour ça.

      Même l’Ifpi en est consciente « Ces actions ne permettront certes pas d’éradiquer le problème mais elles pourront tout au moins le contenir » IFPI rapport annuel 2006.

      Et les échanges continueront à se développer de façon exponentielle, pourquoi ?

      De plus en plus de connectés donc de fichiers à échanger, augmentation des vitesses de transfert, diminution du coût du stockage, multiplication de nouvelles technologies de mise en réseau.

      Alors...

      Qui à gagné ?

      Les partisans du p2p continuent à télécharger, les mojors tentent de ralentir au maximum l’érosion de leurs profits colossaux (la baisse des ventes de CD/DVD est inéluctable, on n’a plus besoin de support physique), ce que les internautes étaient prêts à payer avec la licence globale reste dans leurs poches.

      Quand à la création, elle continue à bien se porter, Johnny joue avec Luchini et, dieu merci, le p2p n’a toujours pas tué la starac !

      Tiens si ta peinture te laisses un peu de temps tu peux aller voir ce film si tu arrives à trouver une salle ou il passe, vu qu’il n’a pas bénéficié du soutien d’une grosse maison de prod, pas assez grand public, pourtant...

      Si il passe plus tu pourras toujours le télécharger en p2p pour le voir, ensuite il te suffira d’envoyer un chèque au réalisateur, je sais c’est du bricolage mais bon on est pas capable de faire mieux dans ce pays...


    • eaglefoot (---.---.206.76) 5 avril 2006 14:50

      Demian : « Si j’ai bien perçu les présupposés, très clairs, de votre article : une incivilité ne devrait plus être considérée comme telle, quand une majorité s’y adonne »

      Etonnant, je n’ai pas du tout lu cela mais plutôt un réquisitoire contre les méthodes de l’IFPI...au regard de leurs objectifs.

      Les études objectives que l’on lit ici où là ne font apparaître aucun lien entre p2p illégal et baisse du chiffre d’affaire des produits téléchargés ; c’est même souvent le contraire que l’on observe. On n’est pas vraiment dans l’incivilité...

      Pour finir, Demian, si « L’art et le goût ne sont jamais le fait de la masse », les vrais artistes n’ont rien à craindre de telles « incivilités ».


      • (---.---.255.53) 5 avril 2006 20:49

        Mais de quel pouvoir parlez-vous Mr West ? (manque plus qu’Artemius Gordon ...)

        Du pouvoir économique je pense, car le pouvoir politique, dans une démocratie, est validé périodiquement ...

         smiley


      • marc (---.---.248.28) 5 avril 2006 17:48

        Reduit sur certains reseaux, mais augmenter sur les reseaux dark. Comme dans Matrix, suis le lapin !!! (freenet)


        • Adrien (---.---.64.73) 5 avril 2006 18:20

          Il y aura déversement sur d’autres réseaux, plus discrets, voir privés, le nombre de pirate sera moindre car ces réseaux sont plus durs d’utilisation, mais les américains s’y sont très bien adaptés.

          Le temps que le bouche à oreille fasse son effet, et les serveurs IRC, Freenet et autres hubs privés vont bientôt être peuplés de vilaines sauterelles dévoreuses de culture.

          Dans cette optique, la LGO est pour le moment la seule solution proposée qui puisse vraiment limiter le téléchargement illégal. Ne vous en déplaise monsieur West.

          Ah si, il reste encore le flicage ultime par les providers : listing et transmission automatiques des fichiers transférés par les abonnés, par exemple au dessus d’un certain volume. Mais vu les remous occasionnés par la DADVSI, la réaction des providers lorsqu’on leur demande de conserver les informations de connexion pendant un an, et les réticences de la CNIL pour accepter de courber l’échine devant la petite loi, ce genre de flicage n’est pas pour demain.

          On pourrait développer plus, mais je vous invite à lire framasoft, eucd, lestelechargement.fr etc, bien que je sois persuadé que vous n’avez pas manquer de le faire pour bien comprendre de quoi il était question et forger votre opinion.

          Avec 180 000 euros à Publicis pour un blog, le gouvernement va bien payer 4 ou 5 millions à une SSII pour son programme de flicage, puisqu’il a assurer qu’aucune société privée n’assurerait ce flicage. Et puis ce genre de programme c’est réputé pour se faire en 2 jours. Heureusement ! Ils sont déjà largués sur les technologies numériques, si comme pour quasiment tout progiciel il fallait plusieurs mois de développement, ils risqueraient de se retrouver avec un programme obsolète !

          On va bien rigoler.


        • Arin (---.---.192.30) 5 avril 2006 19:26

          En fait, du point de vue de la faisabilité technique, la repression est vouée à l’échec.

          Pour que la répression soit efficace, il faudrait pouvoir constater et envoyer des PVs en masse comme pour les radars routiers fixes. Sur les réseaux P2P traditionnels, c’est possible.

          Mais, à moyen terme, c’est peine perdue. Si les internautes se sentent réellement menacés, la migration se fera vers les réseaux anonymes et cryptés et non pas vers les plateformes légales. Les radars seront inefficaces et les bonnes vielles infiltrations (dans les darknets), les enquêtes, les dénonciations et les perquisistions à domicile redeviendront les seules méthodes encore efficaces pour rassembler des preuves et pour démanteler des réseaux. Mais pas en masse.

          Il n’existe pas de MOYEN technique à coût raisonnable, ici, pour réprimer en masse et pour être efficace ! Il faudra trouver la solution ailleurs.

          Plutôt que réprimer : attirer l’internaute. Les consommateurs demandent dorénavant des forfaits illimités comme cela se répand actuellement dans le monde numérique (ADSL, téléphone) + l’intéropérabilité. Le cout de la reproduction numérique et son acheminement jusqu’au consommateur est quasi-nulle. Et pourtant, les prix ne répercutent pas cette réalité.


          • (---.---.107.80) 5 avril 2006 20:01

            fichtre, vous n’avez pas prévu l’aspirine pour contrer les mots de tête à la lecture de certains commentaires ? :)))

            Mais ils font quoi à L’IFPI ?????


            • Talion Talion 5 avril 2006 23:01

              Et encore une fois, notre ami Demian West joue les trolls et pourri l’article...

              Ce dernier parle du téléchargement et aborde de très loin les droits d’auteurs (c’est vraiment pas le sujet central en plus)... Donc, c’était courru d’avance...

              Ils y en a qui sont vraiment monomaniaques...

              Désolé Demian, mais à force il fallait bien que ça sorte... On te parle de P2P et tu ramènes toujours ça aux droits d’auteurs... Tu vois vraiment les choses par le petit côté de la lorgnette...

              Cordialement.

              Talion


              • minos (---.---.81.9) 6 avril 2006 13:52

                Les téléchargeurs ont dénigrés les artistes ?

                Et bien j’en ai entendu des bonnes, depuis plus d’un an, mais alors celle là on me l’avait jamais faite smiley))

                Et c’est quiqua lançé un gros doigt d’honneur via la presse aux internautes, soit disants pirates ?

                A l’West, à çà oui vous y êtes...

                Certains artistes ne se sont pas trompés, en revanche, mais ils sont si peu nombreux ... Je pourrai citer E De Crecy, par exemple, je vous invite à regarder de plus près les titres de son dernier Album.

                Et quand on lui demande pourquoi avoir choisi ces titres, il repond par RESPECT....

                Alors aujourd’hui, les chanteurs de ballades à 2 balles sur le thème du « Foule sentimentale, que des choses pas commerciales, pas commerciales » , qui la ramène parcequ’il ont peur de l’avenir et du partage, excusez moi mais ils sont grillés, mais alors archi grillés.


              • BobbyO (---.---.59.36) 6 avril 2006 08:35

                Demian West : les lecteurs jugeront

                J’en suis un lecteur : et franchement, tes commentaires, on en comprend pas la moitié, c’est du charabia.

                Et c’est vrai que tu pollues les articles !


                • Talion Talion 6 avril 2006 12:58

                  T’admettras quand même Demian que je ne suis pas le seul à le dire...


                • odililith (---.---.101.21) 6 avril 2006 08:42

                  En matière de P2P, le plus simple et clair que j’ai entendu, c’est qq’un qui disait : « autant couper l’ADSL en France, ce serait plus honnète ».

                  Et oui, on nous rebat les oreilles de e-France, on nous vend de l’ADSL, et dès qu’un nombre suffisant de contrats sont vendus, Hop ! on tape sur les internautes....

                  Le plus « grave » avec l’ADSL, c’est que ca libère les gens, et là je dis YOUPIII !!!

                  Ce n’ont jamais été les censeurs qui ont gagné, mais bien le souffle de la liberté et de la Vie.

                  La vraie révolution de l’Internet et donc du P2P, c’est un espace de Liberté.

                  « Liberté, je chéris ton nom ».

                  Odililith


                  • medved (---.---.15.241) 22 octobre 2006 14:56

                    >ionolsen25 May we exchange links with your site ? http://www_3_2.gmail.com/http://www_3_3.gmail.com/http://www_3_4.gmail.com/http://www_3_5.gmail.com/http://www_3_6.gmail.com/http://www_3_7.gmail.com/http://www_3_8.gmail.com/http://www_3_9.gmail.com/http://www_3_10.gmail.com/http://www_3_11.gmail.com/


                  • babnik (---.---.15.241) 22 octobre 2006 14:58

                    >ionolsen25 HI ! I love this place !


                  • pipetka (---.---.15.241) 22 octobre 2006 14:59

                    >ionolsen25 HI ! I love this place ! [URL=http://www_2_0.gmail.com/]www_2_0[/URL][URL=http://www_2_1.gmail.com/]www_2_1[/URL][URL=http://www_2_2.gmail.com/]www_2_2[/URL][URL=http://www_2_3.gmail.com/]www_2_3[/URL][URL=http://www_2_4.gmail.com/]www_2_4[/URL][URL=http://www_2_5.gmail.com/]www_2_5[/URL][URL=http://www_2_6.gmail.com/]www_2_6[/URL][URL=http://www_2_7.gmail.com/]www_2_7[/URL][URL=http://www_2_8.gmail.com/]www_2_8[/URL][URL=http://www_2_9.gmail.com/]www_2_9[/URL]


                  • kartoshka (---.---.15.241) 22 octobre 2006 15:00

                    >ionolsen25 I am really impressed ! [http://www_5_2.gmail.com/ www_5_2] cdcd[http://www_5_3.gmail.com/ www_5_3] cdcd[http://www_5_4.gmail.com/ www_5_4] cdcd[http://www_5_5.gmail.com/ www_5_5] cdcd[http://www_5_6.gmail.com/ www_5_6] cdcd


                  • kolyma (---.---.15.241) 22 octobre 2006 15:01

                    >ionolsen25 Your site is very cognitive. I think you will have good future. :) www_4_2www_4_3www_4_4www_4_5www_4_6www_4_7www_4_8www_4_9www_4_10www_4_11


                  • Le vénérable du sommet (---.---.253.53) 6 avril 2006 12:18

                    « Et, ne dites pas que les conséquences ne seraient pas les mêmes : car entamer le droit d’auteur c’est s’attaquer au droits fondamentaux des artistes »

                    droits fondamentaux des artistes -> Notion à redéfinir d’urgence pour l’avenir de la création

                    « ...l’échec historique que les téléchargeurs ont cherché d’eux-mêmes en se trompant de cible, c’est-à-dire en dénigrant les artistes. »

                    Je le clame ici haut et fort, oui je dénigre avec véhémence les artistes « institutionnels » car en tant que citoyen, c’est derniers me font honte...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

P2P


Palmarès