Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > A quoi ressemblera la maison du futur ?

A quoi ressemblera la maison du futur ?

Une maison du futur au fin fond de la Vendée ? Pas forcément l'endroit auquel on pense instantanément comme vitrine d'innovation technologique. C'est pourtant dans la ville d'Aizenay que j'ai pu visiter un showroom présentant une maison futuriste faisant la part belle aux nouvelles technos : pilotage du garage via son smartphone, lumière qui s'adapte à la personne dans la pièce … Cette visite m'a fait réfléchir sur le futur de nos habitats : à quoi ressembleront nos maisons dans quelques années ? Sans en oublier les facteurs « responsables » de nos habitat. Récit de ces réflexions. 

Destination Île d'Yeu : j'avais décidé de passer un WE prolongé sur l'île vendéenne avec comme objectif un retour à la nature afin de faire le vide dans ma tête de ma vie trop parisienne. Le but étant de me ressourcer, j'avais pris la décision (difficile) de me séparer de mes deux compagnons les plus fidèles depuis quelques temps, à savoir mon téléphone et mon ordinateur. C'est dans cette ambiance bucolique que j'entamais mon périple vers l'ouest : difficile d'imaginer jusqu'ici que ce voyage allait me confronter aux dernières innovations technologiques. C'est pourtant une pancarte, apposée sur ma route après un carrefour, qui a attiré mon attention : un showroom était organisé présentant une maison du futur (? ?) . Adieu veau, vache, cochon, couvée : mon voyage allez prendre rapidement un air de science fiction. En bon vieux geek, cela a bien sûr attisé ma curiosité mettant à mal mes résolutions récentes : mon retour à la nature pouvait bien attendre quelques jours de plus !

C'est donc dans la ville d' Aizenay que je me suis rendu afin de visiter les locaux d'une entreprise locale qu'elle avait transformé (radicalement ...) en showroom de 200m2 présentant sa vision d'une maison futuriste. But affiché ? Présenter ses dernières innovations en matières de nouvelles technologies de l'habitat au public. Première impression : l'idée d'avoir des locaux d'entreprise transformés en showroom futuriste comme l'a fait cette PME m'a fait rêver. On était loin du design maussade de mon lieu de travail actuel. Et que trouvait-on donc dans cette maison du futur ? Les dernières technologies d'automatisation de l'habitat étaient bien évidemment présentes : ouverture du garage via son smartphone, réglage à distance de la luminosité ou de l'ambiance d'une pièce... Comme on pouvait s'en douter, des écrans tactiles étaient présents un peu partout dans la maison comme dans la cuisine ou la salle de bain et donnaient un air assez futuriste à l'ensemble. La plupart étant dissimulés dans l'habitat comme l'écran dans le miroir de la cuisine. Autre innovation surprenante : l'ambiance de la pièce (luminosité, musique etc) s'adaptait automatiquement à la situation selon la personne présente ou l'heure de la journée par exemple. Sur ce dernier point, on peut se demander si l'automatisation à outrance à réellement un intérêt et si il n'est pas préférable d'effectuer ses réglages selon son envie du moment.

Cette visite plutôt sympa m'a permis de m'interroger pendant le reste de mon trajet sur le futur de nos habitats. Qui n'a pas déjà rêvé d'une maison futuriste ? De nombreux cinéastes s'y sont essayés en y donnant leur vision de 2001 L'odyssée de l'espace de Kubrick au plus franchouillard Mon Oncle de Jacques Tati en passant pas le Woody et les robots de Woody Allen. La maison du futur fait rêver et pas seulement chez les artistes ou les doux rêveurs : le thème est aussi cher aux géants des nouvelles technologies. Bill Gates a par exemple construit sa maison hyper futuriste dans la Sillicon Valley avec une belle part dédiée à la domotique mais pas seulement : papier peint affiché sur les murs par vidéo projecteurs, comptoir de la cuisine qui identifié les objets posés dessus ... Bref le top high-tech : pas si étonnant venant de Bill Gates en même temps.

Assez logiquement les industriels spécialistes de l’habitat ont aussi proposé des projets plus ou moins réalistes sur l'avenir de nos maisons. Actuellement la tendance est clairement au « tout high-tech » comme par exemple Chic Mon Placard qui regroupe des entreprises françaises spécialisées dans l'ameublement sur-mesure. Leurs idées ? : Proposer des idées de meubles intelligents en y privilégiant le coté pratique et fonctionnel : portes et lumières des placards automatiques ou plus innovant : les données météo ou conseils vestimentaires sur son dressing. Ces innovations ne sonbt as destinés aux seuls passionnés high-tech, des systèmes de réduction du bruit sont proposés , notamment pour les personnes âgées, avec des amortisseurs de fin de course permettant de garantir le silence lors de la fermeture de la porte.

Par contre on peut regretter que toutes ces visions futuristes ont tendance à mettre en valeur le seul coté technologique en sous estimant assez largement (voire en ignorant ...) l’évolution vers laquelle tend notre société notamment au niveau écologique. Une maison intelligente qui prendrait en compte les exigences d'un futur plus responsable paraît en effet un élément indispensable à prendre en compte concernant le futur de nos habitats. En quoi cela consisterait concrètement ? Tri des déchets, éco-conception ou économie d'énergie. L'isolation thermique de nos habitats, responsable du quart des gaz a effet de serre entraînant le réchauffement climatique, ou l'utilisation contrôlée de sable pour le béton de nos maison par exemple seront, selon toute vraisemblance, des sujets de préoccupation croissants. 

Ces critères sont en effet bien souvent oubliés dans les visions industrielles ou artistiques de nos maisons du futur. Bien sût cela cela fait moins rêver et à moins d'effet visuellement : pourtant il paraît maintenant certains que notre société va tendre vers une société où la seule consommation ne sera plus le principale vecteur. Nos habitats risquent de s'adapter à cette évolution, et sans renier l'évolution technologique, elle s'effectuera dans une évolution dite « responsable » pour une maison plus verte


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 mai 2012 12:32

    Tout va dépendre des percées technologiques en matière d’énergie : algues bleues transformées à bas coût en biopétrole ou hydrogène.


    • epapel epapel 11 mai 2012 21:10

      J’en parlerai au Père Noël.


    • reprendrelamain reprendrelamain 10 mai 2012 12:47

      Une maison totalement autonome énergiquement c’est la seule voie raisonnable et possible mais malheureusement les lobbies énergétiques s’activent (EDF, GDF, Veolia, Suez, Total etc.) et veulent conserver la rente que représentent les abonnements des usagers…


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 mai 2012 12:52

        S’il y a du profit à faire en vendant des appareils rendant les maisons autosuffisantes, ces appareils seront vendus malgré les manoeuvres des concurrents.

        Pour l’instant, les vendeurs d’énergie proposent des prix plus attractifs pour leurs produits consommables que ceux qui vendent des produits nous permettant de nous passer d’eux.


      • epapel epapel 11 mai 2012 21:12

        Évidemment !

        Qui a dit qu’un capitaliste qui se respecte serait prêt à vendre la corde qui servira à le prendre, déjà ?


      • Soi Même 10 mai 2012 14:10

        Il va avoir une grande surprise dans un avenir très proche, du faite de la raréfaction des matières premières, et je ne serai pas surpris du retour de maison en pisé qui on fait leurs preuves !


        • Bilou32 Bibi32 11 mai 2012 09:58

          Et oui, ma bâtisse en pierre et terre prélévés aux alentours a déjà 150 ans... Des volets en bois, qui ne tombent jamais en panne, des poêles à bois pour le chauffage. Même sans électricité on peut y vivre confortablement. dommage qu’à l’époque on n’ait pas plus privilégié la récupération de l’énergie solaire, avec des ouvertures plus grandes au sud. Cela économiserait du bois, et surtout du travail...  smiley


        • epapel epapel 11 mai 2012 21:14

          C"était mieux avant, mais faut pas pousser quand même.


        • dolecologie 10 mai 2012 17:10

          Et si, vu ce qui nous attend avec la crise, la maison du futur était une vieille caravane posée sur quelques moellons ? Les moins nantis ne disposant que de cabanes en tôle de récupération ?


          • Bilou32 Bibi32 11 mai 2012 10:02

            En effet, mobil-homes et caravanes commencent à « fleurir » dans nos campagnes, les autorités étant pour le moment peut regardantes...


          • epapel epapel 11 mai 2012 21:16

            Tant que l’existant est debout, on restera dedans.

            Alors à moins de tout dynamiter, on a encore du temps devant nous.


          • L'enfoiré L’enfoiré 10 mai 2012 18:04

            Je suis étonné que vous ne parlez pas de domotique et de sécurité.
            Cet aspect est certes à porter en compte dans la maison de demain


            • epapel epapel 11 mai 2012 21:08

              Et une villa sur la lune, vous y avez pensé ?


            • Spip Spip 10 mai 2012 20:14

              Je retiens surtout la fin de l’article, c.a.d. le rappel à la réalité présente et future. De la domotique allant jusqu’au délire, ça fait longtemps qu’on essaie de nous en vendre. Tati s’était servi de ça surtout pour pointer le mauvais goût des nouveaux riches mais aussi la futilité de la chose.

              Aujourd’hui, vu les problèmes énergétiques, c’est la chasse au gaspi qui nécessite recherche et développement plutôt que la gadgétisation à outrance de nos habitations.


              • epapel epapel 11 mai 2012 21:20

                Bien vu, mais les gadgets sont destinés à ceux que les problèmes énergétiques n’atteignent pas (encore), et la capacité d’anticipation étant ce qu’elle est à côté la force des désirs, le résultat ne peut être différent de ce qu’on constate.


              • jacques lemiere 10 mai 2012 22:28

                Un point m’a toujours amusé....avant de savoir à quoi ressembleront les maisons du futur , il serait intéressant de savoir où nous habiterons...verra t on la poursuite de la concentration urbaine des populations ou un éxode rural à l’envers ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès