Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Acquisition de del.icio.us : stratégie Yahoo, divergente de (...)

Acquisition de del.icio.us : stratégie Yahoo, divergente de Google

Yahoo a acquis del.icio.us ce vendredi : l’entreprise confirme ainsi la valeur qu’elle avait déjà donnée durant l’été à ce phénomène des ethnoclassifications ("folksonomies") à travers son MyWeb "2.0 maison".

À propos de valeur, les sources de J. Battelle lui permettent d’évaluer la transaction à 17-19 millions de dollars pour 300 000 utilisateurs. Soit environ 60 dollars par utilisateur, montant finalement relativement proche de la moyenne actuelle du marché à 38 dollars même calculée sous un autre angle, celui du visiteur mensuel (pas forcément aussi récurrent qu’un utilisateur del.icio.us - d’où la "surprime" pour del.icio.us ?).

Yahoo a annoncé ne pas avoir de plans particuliers de monétisation de del.icio.us à ce moment. D’ailleurs, selon son site dont je suis utilisateur, la société a actuellement un revenu nul.... Yahoo aurait donc finalement acquis une technologie, une compétence et une communauté (complétée par une nuée de développeurs tiers). À moins que ce ne soit la bulle 2.0 - "Bubble 2.0 " qui ne rôde toujours...

Après l’acquisition de Flickr au printemps
, autre société du "social Web", et sa plongée toute récente dans la téléphonie Internet contre Skype, Yahoo continue ainsi d’affirmer une profonde différence stratégique avec Google.

En effet, Yahoo se tourne de plus en plus vers SES utilisateurs pour fabriquer et enrichir du contenu sous leur identité. Il les "accroche" en rendant la bascule vers un concurrent "coûteuse", donc difficile. Google, de son côté, continue à avoir une vision très technologique de l’Internet, où seules ses machines (avec le moins d’interventions humaines possible) sont supposées apporter toute la valeur ajoutée. Nathan Weinberg décrit ceci comme l’opposition de "l’information web" (Google) au "social web" (Yahoo).

Podtech utilise l’étude Comscore d’octobre
pour confirmer la position dominante de Yahoo dans le "social web" par rapport aux autres sociétés ayant cette même orientation (en termes de visiteurs mensuels uniques) :

  • Yahoo : 124 millions
  • Time Warner/AOL : 117 millions
  • Microsoft/MSN : 115 millions
  • Google : 89 millions
  • Ebay : 69 millions
  • Amazon.com : 44 millions
  • AskJeeves : 43 millions
  • New York Times Digital : 35 millions
La stratégie de Yahoo est certainement plus "laborieuse" que celle de Google qui s’appuie au maximum sur des machines (en très grand nombre) pour délivrer sa valeur ajoutée et produire des marges financières colossales.

Mais elle est aussi plus solide : Google n’est pas à l’abri d’un concurrent émergent, avec un moteur plus efficace que le sien. La fuite de ses utilisateurs pourrait alors être très rapide.

Par contre, Yahoo est intrinsèquement protégé contre une fuite rapide et massive, grâce à sa stratégie "social Web" : il est très difficile de basculer d’une communauté à l’autre quand votre réputation en ligne est "génétiquement" liée au site où vous l’avez créée...

Conclusion : si Google faiblit technologiquement ou "trouve son maître", il sera vite en danger. La structure de Yahoo le rend beaucoup plus solide sur les moyen et long termes, même si celle-ci ne lui permet pas de décollages vers la stratosphère : il doit construire utilisateur après utilisateur.

Donc, pour l’investissement de "père tranquille" (ça existe avec les valeurs Internet), c’est Yahoo qu’il faut choisir. Pour la croissance maximum, c’est Google ! (Bien qu’il soit déjà peut-être tard...)


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès