Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Adobe ne veut pas du PDF dans la suite Office de Microsoft

Adobe ne veut pas du PDF dans la suite Office de Microsoft

Malgrè plusieurs semaines de négociations, les deux géants du logiciel n’arrivent pas à s’accorder. Finalement, Adobe a tout simplement refusé que la suite bureautique de Microsoft, dans sa version 2007, prenne en charge le format PDF d’Adobe.

Coup dur pour Microsoft ! En effet, Adobe, après de longues semaines de négociations, refuse que la version 2007 de la suite bureautique Office System de Microsoft prenne en charge la sauvegarde au format PDF, propriété d’Adobe System.

La suite, qui doit sortir fin 2006-début 2007, était prévue pour supporter ce format d’enregistrement. En ce sens, toutes les versions distribuées aux bêta-testeurs disposent de cette prise en charge.

Pour rappel, le PDF, Portable Document Format, est un format de fichier qui a été développé par Adobe System il y a de cela près de 15 ans, et qui permet d’obtenir un rendu identique sur toutes les machines, même si l’utilisateur ne dispose pas des polices dans lesquelles le document a été écrit. C’est ce qui a permis au PDF de devenir un format de fichier principalement utilisé dans le partage massif de document (brochures, manuels, etc.). Ainsi, on trouve des documents PDF partout, c’est le format d’échange privilégié et incontournable.

Adobe souhaite que le format PDF ne soit disponible que sous forme d’un plug-in payant, alors que Microsoft souhaite l’intégrer gratuitement, tout comme le fait la suite bureautique libre et gratuite OpenOffice.org.

Cela représente indéniablement un manque à gagner pour la firme de Redmond, car selon Microsoft, « chaque mois, plus de 120 000 personnes [...] demandent d’ajouter cette fonctionnalité [à notre suite bureautique] ». De plus, Microsoft affirme « [avoir] fait de nombreuses choses pour satisfaire Adobe et fait de nombreuses propositions pour éviter un conflit [...] Mais [être] malheureusement arrivé à un point où [Microsoft] pense que ce que demande Adobe n’est pas dans l’intérêt de [ses] utilisateurs ».

Mais Adobe a ses raisons.

En effet, Microsoft prévoit un format de fichier concurrent du PDF, nommé XPS, pour XML Paper Specification. Ainsi, selon 01net, si Microsoft intègre ce système de document dans Office System, et a posteriori dans son futur système d’exploitation Microsoft Vista, celui-ci se retrouve dans une situation dangereuse d’abus de position dominante. Pour ne pas se retrouver dans ce cas, Microsoft a également annoncé que le support natif de son système XPS a été annulé, mais que, tout comme pour le PDF, les utilisateurs pourront télécharger un plug-in permettant l’enregistrement de documents dans ce format de fichier. Ainsi, Adobe empêche une diffusion large et imposée de l’XPS de Microsoft, ce qui garantit au PDF un avenir sain.

Selon Adobe, la principale raison à ce refus est qu’Adobe ne souhaite pas participer à l’hégémonie Microsoft, ce qui explique qu’Adobe ne refuse pas l’exportation au format PDF depuis la suite bureautique OpenOffice.org, libre, qui n’est absolument pas en position dominante sur le marché.

D’autre part, toujours selon Microsoft, si pour l’instant Microsoft a le refus catégorique d’Adobe, les discussions continuent.

Plus d’informations sur Clubic et 01net


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Adolphos (---.---.59.170) 12 juin 2006 11:50

    « Ainsi, Adobe empêche une diffusion large et imposée de l’XPS de Microsoft, ce qui assure au PDF un avenir sain. »

    Adobe semble en position monopolistique. Microsoft devrait poursuivre cette société devant les tribunaux, et plus vite que ca !


    • Stéphane Rangaya Stéphane Rangaya 12 juin 2006 12:26

      Non, parce que Adobe n’a pas abusé de sa position dominante. Microsoft autant qu’Adobe sont à armes égales sur cette affaire, donc on autant de droits. Le PDF appartient à Adobe, donc Adobe décide ce qu’ils veulent en faire.

      Microsoft détient les droits sur le XPS, or s’ils l’intègre à Office, Microsoft abuse de sa position dominante, donc ils ne le ferront pas.

      Finalement entre la guerre des deux formats, seul le meilleur réussira.

      iTunes est en position dominante. Si Microsoft veut intégrer iTunes à Windows, Apple est en droit de refuser. Dans ce cas, intégrer WMP à Windows est un abus de position dominaute, d’ailleurs Microsoft ayant déjà été jugé sur cette affaire, inutile de débattre dessus, la justice l’a fait pour nous.


    • Adolphos (---.---.59.170) 12 juin 2006 13:21

      « Microsoft détient les droits sur le XPS, or s’ils l’intègre à Office, Microsoft abuse de sa position dominante, donc ils ne le ferront pas. »

      Je vois pas trop en quoi c’est un abus, puisque justement, adobe control bien le marché et refuse de vendre à Microsoft.

      « Dans ce cas, intégrer WMP à Windows est un abus de position dominaute, d’ailleurs Microsoft ayant déjà été jugé sur cette affaire, inutile de débattre dessus, la justice l’a fait pour nous. »

      Nan, elle à dit qu’il devait fournir plusieur lecteurs, ou pas du tout, et leur propre lecteur dans une version windows à part, ce qu’ils ont fait. C’est donc bien la même chose ici, et si DADVI était passé, Adobe aurait été obligé de vendre à Micrisosft une licence.

      Par ailleur Adobe donne gratuitement son PDF à OOO, qui vient de Sun. C’est évidement du Dumping, et là aussi Microsoft devrait porter plainte.


    • couillu (---.---.46.193) 12 juin 2006 20:51

      @ Adolphos

      1) Je vois pas où se trouve l’abus de position dominante de adobe, ils possèdent un produit, ils en font ce qu’ils veulent. Si je veux déveloper un logiciel de vidéos et proposer la sortie au format wmv, Micro$oft refusera ou me fera payer très cher parce que c’est sa propriété. Adobe fait la même chose.

      2) Le procès de la commission européenne n’avait qu’un seul but : empêcher micro$oft d’imposer WMP comme lecteur de médias. Kro$oft a réussi, par de fourbes manipulations, à satisfaire les exigences de la commission sans que le but réel de cette dernière ait été atteint. Bref, il y a un petit lien entre ces deux affaires, mais la situation est très différente.

      3) La loi DADVSI a été votée par le parlement, par le sénat, elle va passer en commission mixte paritaire (alors que le ministre avait promis une deuxième lecture au parlement, mais c’est une autre histoire...). Il manque plus que les décrets d’applications, mais elle est bel et bien passée.

      4) Je vois pas le rapport entre cet article et DADVSI

      5) Adobe fournit gratuitement PDF à OOO parce que OpenOffice est un logiciel libre !!! et ils ont bien raison sur ce coup là. Et une fois de plus, PDF leur appartient, alors ils en font ce qu’ils veulent. C’est sûr que c’est pas Micro$oft qui va donner une de ses technologies au monde du libre...


    • Adolphos (---.---.59.170) 13 juin 2006 01:05

      Bon, et bien Microsoft n’a plus qu’a sortir son propre format, puis voila.

      « Le procès de la commission européenne n’avait qu’un seul but : empêcher micro$oft d’imposer WMP comme lecteur de médias. Kro$oft a réussi, par de fourbes manipulations, à satisfaire les exigences de la commission sans que le but réel de cette dernière ait été atteint. »

      Heureusement, car ca enmerde tout le monde ces histoires de la comissions.


    • Luc Luc 12 juin 2006 12:27

      Si vous voulez disposer de Adobe pdf en standard au niveau de votre système, une seule solution : Mac OSX.

      Eh oui, ici comme ailleurs, il suffit de faire le bon choix.


      • ologram (---.---.200.96) 12 juin 2006 20:30

        Luc a raison manger des pommes, c’est bon pour la santé !


      • Jerom (---.---.20.126) 13 juin 2006 18:00

        Non, ici c’est un abus d’Adobe, car la fonctionnalité existerait si Adobe n’emmerdait pas le monde. C’est pas un choix de MS. Alors, les pro-mac, non merci, justement Adobe profite ici de sa position dominante pour avantager OpenOffice ou MacOS, bref rien à voir avec les caracteristiques technique du Mac... que de business.


      •  ;) (---.---.37.135) 12 juin 2006 13:21

        « une seule solution : Mac OSX. »

        ah bon ?

        Si on parle de l’intégration du format ’.pdf’ à une suite bureautique, openOffice et l’export ’.pdf’ fut disponible sous linux bien avant osx.


        • Marie Pierre (---.---.1.251) 12 juin 2006 13:31

          Très bien qu’Adobe reste maître de son format. Il est disponible dans la suite OpenOffice, logiciel libre. C’est dans la politique d’Adobe.

          Les logiciels de comptabilité ont acquis les droits d’utilisation et l’ont adopté. Ce qui permet d’envoyer des documents comptables par mail.

          Et puis Adobe c’est aussi tous les logiciels d’images, de mise en page, faudrait pas que Microsoft les broie.


        • (---.---.187.73) 12 juin 2006 14:15

          « Si on parle de l’intégration du format ’.pdf’ à une suite bureautique, openOffice et l’export ’.pdf’ fut disponible sous linux bien avant osx. »

          Justement on ne parle pas de ça mais de l’intégration au système. Sur Mac OS X le système gène nativemment le PDF. Toute application peut générer du PDF en utilisant les fonction du sytème.


        • sjanocpi (---.---.254.173) 12 juin 2006 19:20

          Il y a des détails importants qui ne sont pas mentionnés dans cet article. Les différences entre les méthodes sont importantes. Le wikipédia donne (url en bas)

          Le Portable Document Format (qui se traduit de l’anglais en « format de document portable »), généralement abrégé PDF, est un format de fichier informatique créé par Adobe Systems. C’est un format ouvert dont les spécifications sont publiques et utilisables librement (certains éléments sont à disposition sur le site Adobe).

          Mais qu’est-ce qu’un format ouvert ? Le wikipédia nous dit alors : « Un format ouvert est un format de données interopérable et dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d’accès ni de mise en œuvre, par opposition à un format fermé (loi française n° 2004-575 du 21 juin 2004). »

          Notez : « publiques et sans restriction d’accès ni de mise en œuvre » donc il a été créé pour être utilisé par tout le monde Ce qui n’est pas le cas de Office qui lui est fermé. Il existe de nombreuses solutions alternatives, voire gratuites pour certaines, à la création de PDF et ce de part même de la volonté d’adobe de proposer leur invention comme standard.

          Le wikipédia nous dit à propos du format fermé : « Par opposition au format ouvert, le format fermé désigne un format de données qui n’a pas de libre utilisation. »

          Il y a dans cette histoire un combat entre format ouvert et format fermé, MicroSoft n’a pas encore vraiment pris pied dans le partage universel de données, leur tentative d’imposer un type de fichier comme nouveau standard possible dans l’échange de données me semble logique puisque « il faut que nous soyons partout » peut facilement s’appliquer à la politique commerciale de MicroSoft.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Portable_Document_Format http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_propriétaire http://fr.wikipedia.org/wiki/Microsoft_Office


          • Stéphane Rangaya Stéphane Rangaya 12 juin 2006 20:35

            Merci pour ces détails. Je n’ai pas pensé, en écrivant cet article que ce n’était pas si évident que cela me paraissait (en plus tes liens m’ont permis de corriger certaines de mes conceptions qui étaient en faite partiellement fausses...).


          • cupiflo (---.---.158.43) 13 juin 2006 01:33

            Si le format PDF est ouvert, de quel droit Adobe peut en interdire l’utilisation à Microsoft ?


            • Stéphane Rangaya (---.---.151.168) 13 juin 2006 09:17

              Il est ouvert, mais adobe en reste le propriétaire !


            • Philippe (---.---.51.14) 15 juin 2006 09:22

              Une chose que je ne comprends pas très bien dans la stratégie de Adobe pour la sauvegarde de son format PDF est de miser sur l’aspect juridique que Microsoft sera en position dominante donc freiné par la justice.

              En effet d’après ce que j’ai compris Adobe mise sur le fait que Microsoft ne va pas pouvoir intégrer son format XPS en natif et ainsi le format PDF se trouvera en position de concurence saine. Hors toutes les stratégies passées de Microsoft nous prouvent au contraire que celui-ci fini par intégrer à son système le format dont elle est propriétaire pour finir par écraser son concurent (le cas de WMP prouve bien que Microsoft s’en sort très bien avec 2 versions de Windows, dont une qui est mise en avant et l’autre qui prend la poussière en haut des étagères... De plus ce genre de solutions ne touchent que certaines régions du monde voir certains pays).

              J’imagine aisément que la version suivante de MSoffice voir Windows integrera en natif l’export vers XPS, et là je ne donne plus très long (5 ans, 8 ans ?) au format PDF quant tous les logiciels tournant sous Windows comporteront on gros icon « Exporter vers Mon format XPS »...

              A contrario si dès leurs prochaines versions MSoffice et Windows intégrent l’export en PDF, ce format étant déjà archi connu et utilisé, ceci devrait le propulser un peut plus loins encore, au détriment de XPS.

              Mais je doute que les stratèges de Adobe aient fait ce choix à la légère, une armée de commerciaux épaulé de juristes a bien dû décortiquer le problème dans tous les sens.

              Reste une question, pourquoi Microsoft tient-il absolument a intégrer le format PDF a MSoffice ? Pour la même raison que Adobe le refuse, peur de la position dominante ? J’en doute. Pour quelle autre raison stratégique alors ? Son but étant évidemment d’imposer à terme XPS au détriment de PDF. En ce sens Adobe a eu probablement raison de ne pas entrer dans le jeux de Microsoft, il gagne la première bataille. Mais la guerre sera sans doute longue.


              • Bilou (---.---.8.51) 15 juin 2006 11:42

                Attention, cet article reprend une depeche AFP qui reprend uniquement l’argumentaire de Microsoft. Entre temps, Adobe a donné son avis sur le sujet et ce n’est pas vraiment la même version de l’histoire.

                Alors le travail de journalisme ? Il se fait a quel moment ?


                • yarg (---.---.69.228) 19 juin 2006 01:53

                  Youpi MS s’engage sur un autre marché !

                  J’ai vraiment hate d’être au jour où quelque soit le domaine d’application que l’on vise, on aura le choix entre une solution Microsoft et ...

                  Ok bill, c’est vous les plus forts, vous pouvez bouffer qui vous voulez, on à tous très bien compris... Mais laissez un petit peu de place aux autres maintenant svp.

                  Bilou un lien stp ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès