Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > AdWords, Aladin & les lampes merveilleuses..

AdWords, Aladin & les lampes merveilleuses..

"Aladin parvient à maîtriser les pouvoirs de la lampe et devient ainsi riche et puissant". Google Adwords aussi. Google Adwords vous offre la possibilité d'en faire autant. C’est ça qu’est tentant.

Définitions, rappel

Google  : le Grand Livre de la Vie sur Internet, qui enregistre tout ce qui se passe sur la terre comme aux cieux, et qui peut tout restituer, de l'indigestion du chat de madame Michegrue jusqu'aux akashic records, des états d'âme de Dame A sur les plages de Kokopipi aux très-secrets grenouillages en Onion Land et compagnie. Puissance d'un Cloud de plus de trois millions de serveurs, dont certains naviguent déjà sur les flots, reproduisant peut-être par anticipation et pour le plus grand bien de la survie des données (et des akashics..), la grande aventure de Noé. La grande affaire de Google, par voies de conséquence, en plus de la puissance, c'est la sécurité. Google ne se fait pas faire d'enfants dans le dos au travers de backdoors qu'il n'aurait point vu. Il sait également en faire profiter ses clients, de ces talents si-précieux de protecteur.. C’est un argument de valeur.

Référencement  : champ de connaissances nouveau qui fait l'inventaire de tout ce qu'il faut savoir pour être bien vu par Google-le-tout-puissant sur le réseau. Position obtenue en appliquant intelligemment les lois et principe de cette nouvelle science. Avoir un bon référencement (synonyme : "faire de l'argent")..

Référencement naturel : position obtenue dans Google Search sans payer. Beaucoup d'appelés, peu d'élus. Spécialité de quelques shamans solitaires et atrabilaires pratiquement inconnus.

Référencement payant : comme son nom l'indique. A noter : vous ne payerez qu'à un seul endroit, une seule caissière, Mama Google seule tenancière.

Aladin : génie possible du référencement naturel, variante du Shaman évoqué supra, service action pour le référencement dit naturel. Se manifeste assez rarement, contrarie rarement les dispositions du hasard.

Adwords : génie certain et universel du référencement payant, service action pour le référencement dit payant. L'argent déboursé ne serait pas une dépense, mais un investissement.. "Ceux qui vous cherchent vont vous trouver" annonce Google, fièrement.

Mots clefs : mot ou suite de mots que ceux qui cherchent sont supposés taper dans la boite de dialogue du moteur de recherche Google (Google, unique, le seul moteur de recherche.. on est passé au monothéisme désormais, tout le reste confine au fétichisme ou à l'animisme..). Variante : mots et suite de mots que le Webritter (nouvelle et valorisante appellation du webmaster) utilisera dans ses pratiques shamanistiques pour introduire sa clientèle en cours, lui assurer "le bon référencement" qu'espèrent tous les clients.

Art de faire sortir un site en premier : il s'agit véritablement d'un Art spécifique au domaine de l'Internet, une sorte d'Art incantatoire, avec ses composantes en matière de créativité et de motivation, de savoir au delà de la raison pure, de techniques et de pratiques qui sont l'aboutissement de longues et patientes recherches imprégnées du sens de la Fuzzy logic, de la logique floue, avec des incertitudes - Art qui peut donc parfois faire des miracles sans jamais pour autant pouvoir garantir les résultats en tous lieux et en tous temps. Au coeur de cet Art, la maîtrise des liens croisés, des "correspondances", le bon renseignement des balises META, la cohérence entre titres et contenus, emplacement des textes, attribution des noms de fichiers-images, bien d'autres choses encore, une liturgie compliquée.. Ah ! Si vous accepter de payer, oubliez tout cela.

Client mécontent  : celui qui a confié récemment, voire hier, la conception, la réalisation et la mise en ligne d'un site à un Webritter et qui s'étrangle de ne pas sortir en premier sur 80 000 000 de sites régurgités par Google avec ses mots clefs. Le client mécontent est presque toujours un fieffé ignorant.

 

Observation & expérimentations

Mettez le mot "presse" dans google, par exemple. Bon ! Google affiche plus de 500 millions de résultats. La course à la première place s'apparente à celle des milliards de spermatozoïdes.

 Aladin, bon génie, arrive toi !

- me voilà Maître, que puis-je faire pour te satisfaire ?

- Me mettre en premier, me mettre en tout premier..

- Hum.. Je vais m'y employer.. Mais pas facile.. Vous avez pas un autre souhait ?

Adwords sert à ça, vous mettre en premier, avec encore plus de chance de réussite que si vous demandez à Aladin. Adwords vous mettra en premier, c’est certain..

A rappeler cependant, Adwords, ce bon génie que Google met à votre disposition, vous demandera quelques fifelins pour vous faire passer par dessus les autres (aussi facilement qu’avec le tapis volant d’Aladin).

On a donc mis "presse" dans Google (dans la boite de dialogue, j'insiste, y'a encore des étourdis pour confondre avec la boite de dialogue du Browser, 90% d'étourdis d'ailleurs, qui tapent "presse" là où on met l'URL.. Français ! Réveillez-vous que diable !)

Giga-Presse sort en premier, dans la catégorie spermatozoïdes, vous suivez, ceux qui se bousculent en bancs serrés, mais qui n'ont rien payé à Google ?

Le "guide des meilleurs journaux du Net" nous invite d'emblée : 

"Vous recherchez un journal sur Giga presse : Saisissez un titre même incomplet, un mot.

En plus des 742 journaux francophones sélectionnés, vous trouverez +3000 références complémentaires en kiosque pour acheter votre journal ou magazine ainsi que 10000 journaux internationaux dans la rubrique "Monde" en accès gratuit"

Belle ressources ! Mais au passage, tenez, je n'ai vu Agoravox nulle part.

"Recherche Intégrale : Aucun journal ne contient Agoravox dans l'annuaire Giga presse.

... ?

Dans la page de résultats Google Search, le haut et la droite affichent les sites qui ont payé leur écot à Google, www.journaux.fr&nbsp ; & www.a2presse.fr dans notre exemple.

Le mot "magazine" sort 1.8 Milliards de résultats, "magazine en ligne" en produit 73 millions. Avalanches ! Saboulements ! Submergement ! (Agora introuvable*)

Tout cela pour confirmer qu'il faut être très-fort pour sortir en premier par référencement naturel.. Mieux vaut payer.

Surtout si vous avez quelque chose à vendre, abonnements, publicité, hôtels ou "vacances de rêves", cosmétiques ou idées..

A propos d'hôtels, en sachant qu'à Paris par exemple, la moyenne des prix de ventes tourne autour de 5 millions €, que le candidat acquéreur ne manquera pas d'aller taquiner le Google pour se faire une idée des opportunités, combien vaut un "sales lead", une indication de prospect pour un agent immobilier ?. Le domaine de la transaction immobilière est bien celui où s'affichent les plus gros chiffres sur le Net, ou les prix alignent un nombre maximum de 000. Si vous voulez exister un tant soit peu dans ce domaine, compte tenu de la bataille acharnée, il n'y a pas 36 solutions !

 

Adwords premiers pas

Vous l'avez compris, vous confier à Google Adwords vous donne l'assurance de sortir en première page.

J'avais en son temps conçu et géré une campagne de publicité Adwords pour un gros ferrailleur du Luxembourg. Un franc succès ! De notables améliorations du système Adwords m'ont cependant forcé à procéder à mise à jour radicale ces jours.

Adwords dans Google, Google premier servi, vertige de la mise en abîme.. Si on met Google dans Google, on trouve Google, qui permet à son tour de taper Google pour trouver Google.. Google partout, ça rassure !

La première page d'Adwords vous offre une assistance au téléphone.

Pas d'attente, un charmant garçon se présente et me demande ce qu'il faut faire, un véritable Aladin, un bon génie, déjà à mon service, que je pourrai contacter à volonté, par mail, par fil, à moi affecté, pendant quatre semaines précise-t-il. Il faut dire que j'ai montré patte blanche. La campagne Adwords serait pour deux gros clients.. voilà les URL.. regardez en bas, mon nom.. effet assuré.

Il me rappelle l'essentiel en quelques formules claires et intelligentes et m'assure qu'il me guidera :

- bien choisir mes mots clef

- définir mes paramètres de temps, de budget, d'espace géographique

- bien suivre la campagne et ses résultats

- bien exploiter les contacts 

Il me rappelle le mécanisme selon lequel, lorsqu'un visiteur de Google tapera les mots clefs choisis, notre site sortira en première page des résultats, c'est garanti.. Mais attention, je paierai à Google chaque fois qu'un visiteur fera clic. Qu'en plus, à chaque mot clef est associée une valeur, un prix spécifique, fonction de sa popularité.. Ainsi, certains mots comme business, auto, hôtels, journaux, mode, voyages, vacances.. valent très-très cher le clic.. En revanche, les mots comme diplodocus, mégalodons, datura, crocus ou rigodon valent presque rien. Aie, ça tombe bien, j'ai justement besoin des mots hôtels, achat, vente pour l'un des clients, presse et magazine pour l'autre. J’ai vite fait mes calculs. 3% sur une vente à 4 millions, 120 000 €.. Je peux en donner 3 000 à la caissière pour essayer.

Mais que ce passera-t-il quand tout le monde aura fait comme moi ? Jeu à somme nulle, condamné à terme ? En attendant, tenons-nous en à la parole de la nouvelle religion : « les premiers seront les premiers »

Après quelques mots de courtoisie, nous nous apprêtons à nous quitter, meilleurs amis, avec promesse de nous recontacter. Appelez-moi Samy me propose-t-il.

- Et vous êtes où physiquement, vous, Samy, à Paris ?

- Non à Casa..

Je suis content, je m'entends bien avec mon Aladin.. Euh, Adwords, je vous égare.. Je m'apprête à banquer, convaincu.

C''est un peu à contre-coeur que je fais en quelque sorte l'apologie du Génie. Pas moyen de s’en passer.

 

NB : l'image est une citation de CanalJ, pour le fond, arrangée par lili avec PS

NB2 : Agoravox dans google actualité, ça sort en première page. Mais Agoravox serait bien inspiré d'essayer de se faire mieux référencer sur le Web, les revenus publicitaires..


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • LouisBaston 30 juillet 2011 11:31

    Je suis un modeste Webmaster et certains mots clefs concernant le terme « avocat » peuvent coûter jusqu’à 20 euros le clic... celui qui paye le plus cher le clic passe en premier, logique. Sans parler de l’expertise qu’il faut avoir pour utiliser AdWords, si on est à tendance naïve, on paye souvent pour peu de résultats sans pouvoir comparer les concurrents, les clics sont générés alors sur des pages qui s’éloignent de plus en plus de la cible de la campagne... et au final toujours peu de résultats à part des visites de la première page qui ne sont pas convertis mais plus ou moins de pertes selon son niveau de naïveté et le capital investis.

    Je n’utilise plus les services google même si certains de mes sites sont en première page sur certaines requêtes, voir en premier (je ne le dis pas non sans une certaine fierté).

    Pour la petite histoire, j’étais passé à Adsense pour « monétiser » mes sites. Rapidement à 80 euros de crédit, heureux, avec en perspective de plus en plus réaliste que ma prochaine voiture serait une Aston Martin, j’ai fini par être banni pour... suspicion de clics frauduleux. Et oui, j’avoue, je m’amuse à cliquer en permanence sur les pubs de mes sites, j’ai que ça à faire.

    Je m’inscris une deuxième fois, la machine à cash est relancée et quelques jours plus tard, je suis à nouveau banni... pour clics frauduleux.

    La seule réponse que j’ai obtenu était qu’ils ne pouvaient m’en dire davantage afin de protéger leurs clients...

    La conclusion est que moi, multiplier par quelques millions de petits webmasters qui arrivent proche de la barre où google va devoir faire le chèque sont négligeables et porteurs d’une jolie plus-value pour google-mafia qui au passage est par contre très concilliant vis à vis des annuaires de liens permettant de télécharger des films (tentez la requête : « megaupload [nom du film] » ou les différents sites de l’Est ou chinois qui vous permettent facilement de trouver tout ce qui peut être piratable (eBooks, templates, sources, bases de données, parfois même des backup de sites etc.).

    Heureusement qu’il n’y a pas que Google... je m’apesantis sur mon sort, désolé, mais voilà, je voulais aussi que ça se sache.


    • Montagnais Montagnais 31 juillet 2011 20:46

      Bonjour, merci pour votre contribution particulièrement utile.. Et qui donne à réfléchir. En profondeur. 


      Seriez-vous d’accord pour une prise de contact hors AV ?

      A vous lire ici. 

      Bien cordialement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès