Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Apple lance l’Icloud : le triomphe de l’outsourcing des données (...)

Apple lance l’Icloud : le triomphe de l’outsourcing des données numériques

Le Président d'Apple en personne, Steve Jobs a devoilé ce lundi, à l'ouverture de la conférence annuelle des développeurs de la firme à San Francisco, ce qui est pour Apple une révolution : l'Icloud. Le Cloud computing, est une technologie de stockage des données numériques sur internet. Les autres majors de l'industrie de l'internet Google et Amazon ont eux aussi commencé à se positionner sur ce nouveau marché. Décryptage.

Steve Jobs en personne sort de son congé maladie pris depuis Janvier. Et pour cause, le patron d’Apple lève le voile sur la prochaine révolution de son groupe : l' Icloud. L'annonce est intervenue ce lundi 6 Juin lors de l'ouverture de la conférence annuelle des développeurs de la firme à San Francisco.

La compagnie de la pomme espère prendre une longueur d’avance sur ses principaux concurrents de l’industrie numérique en se positionnant comme leader sur un marché qui représenterait environ 53 milliard de dollars dans le monde[1]. Amazone et Google sont déjà présents sur ce marché.

Amazone a lancé debut mars deux services, le " Cloud drive" et le "Cloud lecteur", permettant de stocker dela musique sur ses propres serveurx. Google, quant à lui, est en passe de lancer dès cet été le système d'exploitation gratuit pour PC, Chrome OS, conçu pour le "cloud" après son service " Google music".

Du Cloud computing à l’Icloud

Le cloud computing est une technologie qui permet d’externaliser le stockage des données numériques. Il consiste au transfert des fichiers (musiques, vidéos, photos, etc.) et d’applications (bureautique, emails, messagerie instantanée, jeux, etc.) vers des serveurs distants gérés par un tiers.

Il suffit de disposer d'une connexion internet pour accéder à l'ensemble des contenus numériques stockés sur un compte.

Des services similaires sont déjà proposés par des systèmes d’exploitation connus du public. Cependant, la capacité de stockage offerte jusqu’alors était très limitée.

L’Icloud fournirait une capacité de 3 GO de mémoire, avec un forfait gratuit de 30 programmes libres avec les applications bureautiques, email, musique, vidéo, messagerie instantanée, les jeux, 20 widgets gratuits et d'autres possibilités[2].

Si le cloud computing constitue une réelle oppourtunité de croissance et une avancée technologique sans précédent, des réserves sont néanmoins à émettre sur sa fiabilité.

Les attaques des hackers ces dernières semaines contre Google ou Sony sont venus raviver les inquiétudes du public quant à la sécurisation des données des utilisateurs sur internet.

Au final, la question des garanties liées à la gestion des données individuelles par des sociétés privées reste plus que jamais d'actualité.




Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Yvance77 7 juin 2011 12:51

    Salut,

    Le talent certain de Steve Jobs est de faire payer ce que tu peux avoir gratuit avec Linux.

    Et dire que certains plongeront parce que Apple c’est « IN », cela laisse pantois.


    • progressiste94 7 juin 2011 22:06

      Gratuit avec Linux... Bien sur... Avec un diplôme d’ingénieur en informatique ! Linux n’est pas adapté aux non-informaticiens. Apple, comme toujours, présente une offre cohérente, qui fonctionne sans connaissances particulières en informatique. 


      Il y aura toujours des mauvais coucheurs pour critiquer mais bon...

    • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 7 juin 2011 23:02

      ça fait combien de temps que tu n’as pas installé une Linux, parce que moi, qui suit une cruche quand il s’agit d’installer des trucs sur un ordi, j’y arrive parfaitement.

      Apple c’est le nouveau Microsoft, mais en pire


    • progressiste94 7 juin 2011 23:17

      Je suis informaticien... Linux est un logiciel libre et open-source. Aucune structure n’assure la validation des versions diffusées par la communauté. Il y a bien quelques distributions « packagées » mais valables uniquement pour la primo-installation. 


      On en reparle dans quelques mois, lorsque-vous rencontrerez les premières difficultés (drivers, etc...) et que vous devrez procéder à une recompilation du noyau !

      Pipo total Linux. Echec total en entreprise, la plupart de celles qui ont testé reviennent en arrière. Au profit souvent d’un véritable UNIX. 

      Il reste le discours marketing des « packageurs » Linux...

      Juste du discours. Rien derrière...

    • pada pada 8 juin 2011 02:44

      Tesuko Yorimasa que le message de progressiste94 ne vous inquiète pas, il prouve simplement qu’informaticien n’est pas une garantie d’intelligence et d’objectivité. L’Intégrité de Gnu/Linux et des distributions est parfaitement contrôlé, les mises à jour bien gérées et la documentation abondante. Il est vrai que certains matériels sont difficiles ou impossibles à gérer, ce n’est pas un problème technique mais une option commerciale de leurs fournisseurs, il suffit d’en choisir d’autres.

      progressiste94 sait-il par exemple que facebook est développé avec des logiciels libres ?

      Dès qu’il y a un nombre d’utilisateur significatif d’un logiciel il en existe au moins un libre, il y a une raison que Tesuko Yorimasa a compris et que certainement progressiste94 découvrira un jour, justifiant alors son pseudo.


    • titi 8 juin 2011 07:38

      « difficiles ou impossibles à gérer, ce n’est pas un problème technique mais une option commerciale de leurs fournisseurs, il suffit d’en choisir d’autres. »

      La preuve également que si informaticien ne rime pas avec intelligence, au moins il rime avec humour.


    • Barrous Barrous 8 juin 2011 10:53

      Si on prenait la peine d’expliquer quels sont les avantages d’un tel système, peut être qu’il deviendrait plus intéressant !

      Moi je vois que ça permet d’être à la merci de ces messieurs. Pourquoi ne pas stocker ses données soit même ?! Pour les avoir à partir de n’importe quel pc ? Pour ne pas avoir à trimballer son lourd pc de 2kg, ou son disque dur de 200 grammes ? smiley

      Il suffit de mettre à jour ses sauvegardes de temps en temps. Et puis je suis désolé, la confidentialité des données, je n’y crois pas, surtout de la part de gens qui sont prêt à tuer pour du fric ! Avec tout ce qui se dit sur facebook et l’utilisation des données par la CIA !

      UN FAIT MAGNIFIQUE : Samsung fait le chiffre d’affaire de Apple, Microsoft et Facebook réunis ! Est-ce qu’ils se prennent pour des dieux pour autant ? Est-ce qu’ils essayent de faire croire au monde qu’ils sont le summum de la technologie ? Non ! Pourtant ils le sont ! Il y a un documentaire sur Samsung fait par france 2 ou france 5 (ou ptetre arte j’ai oublié).

      Je me rappelle du commentaire du journaliste passé sur Euronews à l’occasion de la sortie de l’ipad2 : « c’était incroyable de voire Steve Jobs sur scène ». Voilà, ça veut tout dire ! smiley


    • luatwork 7 juin 2011 16:58

      et parce qu’Apple y va à grand renfort de communication, les « Inneurs » vont sauter dessus
      euh....
      la pomme n’est pas la première à proposer ce service ? ah mince !
      google, via jolicloud, est gratuit ? ah mince !
      mais bon, c’est tellement bien d’être estampillé pomme !

      en dehors du débat « pour ou contre les pommiers », la dématérialisation sans explication au simple utilisateur est dangereuse
      certains y verront une solution de stockage bien pratique, sans se soucier de qui peut y avoir accès « mais si c’est sécurisé ! on est en France, avec le CNIL, tout ça, on est peinard ! » sauf que le droit appliqué sera plus certainement celui du pays où est hébergé le serveur
      et quand la société hébergeante mettra la clé sous la porte, elles vont où nos données ?
      et pourquoi nous vendre des disques qui font plus d’un terraoctet alors ???


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 7 juin 2011 17:24

        Ben oui, les moutons servent à ça : être tondus et être bouffés.


      • Wokom 7 juin 2011 17:25

        *soupir* Des dizaines de millions d’internautes utilisent déjà des bibliothèques de contenus en ligne depuis des années, et pas seulement chez Amazon... Steam (qui me stock à lui seul une cinquantaine de gigas), Netflix, MusicMe, Dropbox, Flikr, Opera Unite, pour ne citer que des non-libres... pourquoi faut-il absolument qu’il y ait une pomme dessus pour que ça soit considéré comme une révolution ?

        Alors certes tous ces services seront réunis ensemble dans le merveilleux monde propre et beau (et censuré) de Apple, mais à ce sujet vous faites très bien de soulever le problème des garanties : Peut-on faire confiance à une société privée quand il s’agit de gérer l’intégralité de notre bibliothèque ? Certains utilisateurs du service d’Amazon l’ont amèrement regretté... http://standblog.org/blog/post/2009/07/27/Quand-Amazon-joue-à-1984-avec-son-Kindle


        • Marc Bruxman 7 juin 2011 19:07

          Apple n’est pas innovant sur le coup. Beaucoup l’ont fait avant et de toute façon tout ce qui est cloud est « in », c’est le buzzword du moment. Pendant ce temps, l’infrastructure nécéssaire au cloud n’existe pas, elle est en cours de développement. Dans 3 - 4 ans, il y aura une grosse vague de faillite, on dira que le cloud était une bulle. Puis dans 10 ans on dira le cloud c’est vachement bien comment on a pu sans passer. Business as usual ;)

          Mais cette sortie de steeve job c’était la pour cacher le fait qu’Apple cette fois ci n’a rien à annoncer. Je ne suis pas contre la pomme (j’ai un iphone et un ipad et je kiffes) mais je constates juste...


          • titi 8 juin 2011 07:55

            Le cloud est un habillage marketing de la seule vision intelligente de l’informatique : celle où la valeur ajoutée de l’informatique, le logiciel, seraient totalement indépendant de la couche matériel et accessible depuis un navigateur universel, quel que soit l’OS.



          • Colonel Moutarde 7 juin 2011 19:10

            Perso, je trouve ça assez débile cette mode du cloud computing, surtout quand on sait ce que ça demande en ressources, mais pour préciser, le service iCloud est en grande partie gratuit :





            • colza 7 juin 2011 20:29

              Si c’est de « l’outsourcing », nous voilà sauvés smiley
              Et Onc’ Steve, le Picsou de l’électronique, a eu cette idée géniale : faire intégrer à tout un tas de gogos de payer pour ce qu’ils auraient pu avoir gratuitement ailleurs.


              • aspic aspic 7 juin 2011 21:44

                Révolution ?
                Donner nos données privées à des sociétés qui voudraient nous faire payer pour chaque clique du sourris ? Qui utilisent un système complètement fermé et propriétaire ?
                Se rendre complètement dépendant des fournisseurs d’accès ? (comment accéder aux données en cas de panne ?)

                Non ! Elles resteront chez moi !


                • apopi apopi 8 juin 2011 01:20

                   Il faudrait peut-être arrêter de raconter n’importe quoi à propos de Linux. Des distributions telles qu’Ubuntu ou Linux Mint sont parfaitement opérationnelles et utilisables par le commun des mortels sans avoir à rajouter des pilotes ou autres.

                   Même si je reste (pour l’instant) un macophile convaincu par la qualité des produits proposés par Apple et leur facilité d’utilisation je ne m’interdis pas de regarder ailleurs ce qui se passe, la curiosité n’est pas un défaut, loin de là.
                   
                   Pour en revenir à Linux, j’utilise depuis plus d’un an un « netbook », un Asus s101 pour ne pas le nommer, que j’ai acheté d’occasion sur internet pour la modique somme de 150 euros. Avec une simple clé USB j’y ai installé Ubuntu, version 9.10 à l’époque. Pour ce faire, rien de bien compliqué, il suffit de savoir lire avec un minimum d’attention. Tout, absolument tout à fonctionné dés le départ, j’ai juste rajouté VLC et Google Earth par la suite. Je tiens à préciser que je n’ai aucune connaissance particulière en informatique mise à part ma curiosité naturelle. Le site d’Ubuntu.fr est par ailleurs une véritable mine d’informations sur cette formidable distribution.

                   Que dire de plus sinon que mon petit netbook est venu soulager un iBook G4 vieillissant et qui a droit à une pré retraite bien méritée. 


                  • amipb amipb 8 juin 2011 08:25

                    Personnellement, je ne suis pas d’accord avec cette analyse. J’utilise du Ubuntu server, des Debian et autres CentOS, de même que des serveurs Windows et des stations Apple, au travail et je peux vous garantir que la simplicité d’utilisation du Mac est nettement supérieure aux autres OS. Quant à la fiabilité, Linux et MacOS se valent largement.

                    Pour qui a des personnes âgées dans son entourage, vous devez constater que même Windows est complexe à aborder. Linux quant à lui exige de bien connaître les fondements de sa machine (processes, versions logicielles, dépendances, etc.). Sur Mac, rien de tout cela, avec l’avantage d’être sur un noyau BSD et d’avoir également des outils d’« informaticien » (terminal, compilateur, commandes unix, etc.). Une personne âgée comprendra vite la cohérence de l’interface graphique Apple (imposée, d’ailleurs, aux développeurs, ce qui n’est pas le cas sur Windows ou Linux).

                    Alors oui, évidemment, Apple c’est également beaucoup de marketing, mais leurs machines sont remarquables et certainement aussi chères que de très bons PCs. Il y a parfois des mesquineries (cartes graphiques moyennes, support SSD minimal), mais également de très bonnes innovations (firewire, thunderbolt, OS 64 bits).

                    Autant je n’aime pas les fanatiques de la marque Apple, autant il faudrait voir à rester objectif lorsque l’on critique les plate-formes.


                  • apopi apopi 8 juin 2011 09:12

                    amipb,

                    ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, Mac OSX est certainement le meilleur système d’exploitation à l’heure actuelle et le plus simple à utiliser pour un néophyte, je l’utilise d’ailleurs régulièrement avec grand plaisir. Il n’empêche que Linux a fait de gros progrès depuis deux ans, du moins Ubuntu et Mint qui sont deux distributions que je connais bien. Tout le monde n’a malheureusement pas les moyens de se payer un Mac et tous ceux qui dans mon entourage ont abandonné Windows pour passer à Ubuntu n’ont aucune envie de faire marche arrière. Bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès