Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Arrimage sur la comète Chury : jour J-5

Arrimage sur la comète Chury : jour J-5

Le tourisme spatial attendra encore un peu. Le vaisseau SpaceShipTwo, construit par Virgin Galactic, s’est écrasé dans le désert californien de Mojave lors d’un vol d’essai. Un pilote est mort, un autre gravement blessé. La presse rapporte qu'un nouveau combustible était testé. 

Odeur d’oeuf pourri et de fumier de cheval

Des centaines de touristes ont déjà réservé leur place en versant un acompte sur les 200’000 dollars que coûtera le saut de puce dans l’espace. Goûter à la Terre vue de très haut n’est pas encore pour tout le monde. Il faut un début à tout. Qui aurait parié à l’époque sur les voyages en avion pour la classe moyenne ? Qui aurait imaginé au XVIIIe siècle qu’un jour presque tout le monde aurait sa Ford T ou sa VW Golf ? Et qui aurait pensé, au temps de Neandertal, que le principe de la roue se trouverait dans les voitures, dans les montres, dans les fours à microondes, et dans tant d'autres applications ?

Richard Branson, patron de Virgin Galactic, ne renonce pas au projet de tourisme spatial. Mais pendant que l’accident fait la une de nombreux médias, un autre événement se prépare à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre. Un événement imminent et inouï : la dépose d’un atterrisseur sur la comète Chury, alias 67P/C-G, alias Churyumov–Gerasimenko. Les japonais avaient déjà tenté une pose de module, Hayabusa (le faucon pèlerin), sur un astéroïde. Mais d'une part cela fut plus problématique que prévu, d'autre part une comète est faite d'une matière plus incertaine que le rocher de l'espace. Un bon coup d'adrénaline pour les concepteurs du programme.

La sonde européenne Rosetta a fait un voyage de 10 ans pour enfin rencontrer la comète. Elle a permis de déterminer dès septembre le site (image 1, cliquer pour agrandir) de la dépose du module Philae. Joli nom, Philae. Nom d’une île près d’Assouan, où a été reconstitué le temple de la déesse égyptienne Isis.

La sonde se trouve actuellement à environ 7 kilomètres de la surface de la comète. 7 kilomètres ! Et elle se rapproche encore. On peut voir ici l'ensemble de l'extraordinaire voyage qu'elle a fait, prenant de la vitesse grâce aux planètes qu'elle frôle à plusieurs reprises.

Le largage du module, le 12 novembre, se fera à très basse altitude. La faible gravité générée par Chury permettra une approche aussi douce qu’une caresse sur un chat qui dort. Philae descendra comme une plume avant de s’arrimer dans le sol spongieux fait de glace peut-être un peu molle et de quelques débris minéraux. On devrait assister à cet événement en direct sur le site de l’ESA (dont je tire l'image, datée du 28 octobre) ou d'autres sites de streaming, et quelques veinards le feront au Planétarium de Bretagne, à Pleumeur-Bodou, dans une salle devant un écran à 360°.

En attendant la sonde est très active et analyse la comète sous tous les angles. Rosetta dispose en particulier d’un « nez », soit d’un capteur qui analyse l’odeur dégagée par Chury - puisque celle-ci dégaze légèrement. Cette odeur de pet cosmique n’est pas très romantique. Cela sent le soufre : un mélange d’oeuf pourri et de fumier de cheval. Pas vraiment la rose ni le jasmin. S’il y a des composants chimiques issus de matériaux en fermentation, nous sommes peut-être devant les cousins des nos très anciennes ancêtres : des molécules et bactéries qui un jour auraient pu ensemencer la Terre !

En attendant le jour J, voici un petit film produit par l’ESA et Platige Image. Une histoire romancée de quelques minutes pour en avoir plein les yeux. En route pour le (7ème) ciel :


Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Fr001 8 novembre 2014 12:43

    Merveilleux article.
    « Qui aurait parié à l’époque ... Qui aurait imaginé au XVIIIe siècle ... Et qui aurait pensé, au temps de Neandertal .... »
    Ajoutons : Qui croit les prévsisions du Club de Rome (1970) ... qui se réalisent dans une indifférence majoritaire. Traduit en français par http://questionscritiques.free.fr/edito/guardian/effondrement_020914.htm


    • Pyrathome Pyrathome 8 novembre 2014 15:06

      un mélange d’oeuf pourri et de fumier de cheval
      .
      Du méthane.... ?
      Comment peut-il être là en dehors d’une explication non naturelle ? puisque ce gaz très instable avec une durée de vie de 10 ans est à 99 % une signature de produits carbonés et donc de microbes, de bactéries et autres organismes microscopiques vivants...
      Le petit lander pourra t-il détecter et analyser tout ceci ??


      • Pyrathome Pyrathome 8 novembre 2014 15:11

        À priori, oui... !
        .
        http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/11310-l-atterrisseur-philae.php

        .

        Les instruments de l’atterrisseur Philae

        APXS
        Alpha Proton X-ray Spectrometer
        Principal investigateur : Göstar Klingelhöfer, Johannes Gutenberg-Universität (Mainz, Allemagne)
        Le but d’APXS est la détermination de la composition chimique du site d’atterrissage et son altération potentielle au cours de l’approche de la comète du Soleil.
        Les données obtenues seront utilisées pour caractériser la surface de la comète, pour déterminer la composition chimique des constituants de la poussière et pour comparer la poussière aux types de météorites connus. APXS consiste en une spectroscopie alpha en mode rayonnement alpha et une spectroscopie alpha et X en mode rayonnement X.

        ÇIVA
        Comet Infrared and Visible Analyser

        Principal investigateur : Jean-Pierre Bibring, Institut d’Astrophysique Spatiale, Université Paris Sud (Orsay, France)
        ÇIVA-P se compose de sept caméras miniaturisées identiques pour réaliser des images panoramiques de la surface et reconstruire la structure locale de la surface en 3 dimensions. ÇIVA-M est constitué d’un microscope visible et d’un imageur hyperspectral dans le proche infrarouge pour étudier la composition moléculaire et minéralogique, la texture et l’albédo (réflectivité) des échantillons collectés de la surface.

        CONSERT
        Comet Nucleus Sounding Experiment by Radio wave Transmission
        Principal investigateur : Wlodek Kofman, Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble (Grenoble, France)
        CONSERT réalisera la tomographie du noyau de la comète. CONSERT fonctionne comme un transpondeur domaine temps entre Philae une fois posé à la surface de la comète et l’orbiteur qui tournera autour de celle-ci. Un signal radio passe du composant de l’instrument en orbite au composant à la surface de la comète et est immédiatement renvoyé à sa source. La variation du délai de propagation lorsque l’onde radio passe à travers les différentes parties du noyau de la comète sera utilisée pour déterminer les propriétés diélectriques du matériau et la structure interne du noyau.

        COSAC
        COmetary SAmpling and Composition experiment

        Principal investigateur : Fred Goesmann, Max-Planck-Institut für Sonnensystemforschung (Katlenburg-Lindau, Allemagne)
        COSAC identifiera et quantifiera les composés cométaires volatils incluant les molécules organiques complexes obtenues à partir des échantillons de sub-surface chauffés dans les fours à température moyenne (180°) et les fours à haute température (600°). COSAC est un chromatographe en phase gazeuse multi-colonnes, couplé à un spectromètre de masse à temps de vol de type réflectron linéaire.

        MUPUS
        MUlti-PUrpose Sensors for Surface and Sub-Surface Science

        Principal investigateur : Tilman Spohn, Institut für Planetenforschung, Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt (Berlin, Allemagne)
        Les objectifs scientifiques de MUPUS sont de comprendre les propriétés et la stratification de la matière proche de la surface lorsqu’elle évolue en fonction de la rotation de la comète et de sa distance au Soleil ; de comprendre l’équilibre énergétique à la surface et ses variations avec le temps et la profondeur ; de comprendre l’équilibre de masse à la surface et son évolution dans le temps. MUPUS est principalement composé d’un pénétratreur déployé par un bras, de capteurs de température et d’accélérateurs dans les harpons, de capteurs de profondeur et de température dans le pénétratreur, d’un système pour réaliser la cartographie thermique de surface.

        PTOLEMY
        Principal investigateur : Ian Wright, Open University (Milton Keynes, Royaume-Uni)
        Ptolemy est un analyseur de gaz évolué qui se compose de 3 colonnes chromatographiques en phase gazeuse dont les gaz sont injectés à partir des fours à température moyenne (180°) ou des fours à haute température (800°), et d’un spectromètre de masse. L’objectif scientifique de PTOLEMY est de comprendre la géochimie des éléments légers, tels que l’hydrogène, le carbone, l’azote et l’oxygène, en déterminant leur nature, distribution et composition en isotopes stables.

        ROLIS
        ROsetta Lander Imaging System

        Principal investigateur : Stefano Mottola, Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt (Berlin, Allemagne)
        Cette caméra de descente et orientée vers le bas livrera les premières images rapprochées de l’environnement du site d’atterrissage au cours de la descente. Après l’atterrissage, ROLIS fera des études haute-résolution de la structure (morphologie) et de la minéralogie de la surface. ROLIS est une caméra CCD miniature permettant une imagerie multi-spectrale dans 4 bandes spectrales (470, 530, 640 and 870 nm) fournies par un système d’éclairage.

        ROMAP
        Rosetta Lander Magnetometer and Plasma Monitor
        Principal investigateur : Hans-Ulrich Auster, Technische Universität (Braunschweig, Allemagne) ; István Apáthy, KFKI (Budapest, Hongrie)
        ROMAP est une expérience multi-capteurs. Le champ magnétique est mesuré par un magnétomètre à saturation de flux. Un analyseur électrostatique à coupes de Faraday intégrées mesure les ions et électrons. La pression locale est mesurée par des capteurs Pirani et Penning. Les capteurs sont situés sur un mât court. Les objectifs scientifiques sont d’étudier le champ magnétique et les ondes plasma émises par la surface en fonction de la distance de la comète au soleil.

        SD2
        Sampling, Drilling and Distribution

        Principal investigateur : Amalia Ercoli-Finzi, Politecnico di Milano (Milan, Italie)
        Le sous-système SD2 est en charge de collecter des échantillons à différentes profondeurs sous la surface de la comète et de les distribuer à 3 instruments pour analyse (Çiva, Cosac, Ptolemy). SD2 peut creuser jusqu’à 250 mm sous la surface de la comète. Il transporte ensuite chaque échantillon à un carrousel qui fournit les échantillons en différentes positions : un spectromètre, une sonde de contrôle de volume, des fours à haute et moyenne température et un point de nettoyage. SD2 est installé sur le balcon de Philae où il est exposé à l’environnement cométaire.

        SESAME
        Surface Electric Sounding and Acoustic Monitoring Experiment
        SESAME est composé de trois instruments qui mesurent les propriétés des couches externes de la comète. Deux mesurent les propriétés mécaniques et électriques des couches externes de la surface cométaire qui sont des indicateurs de l’histoire de l’évolution de la comète. Le troisième étudie la distribution de masse et de vitesse des particules de poussières émises par la surface de la comète. La plupart des capteurs sont montés sur les semelles des pieds du train d’atterrissage.

        CASSE
        Comet Acoustic Surface Sounding Experiment
        Principal investigateur : Klaus Seidensticker (PI for the SESAME consortium), German Aerospace Center, Institute of Planetary Research, Asteroids and Comets (Berlin, Allemagne)
        CASSE mesure la façon dont le bruit passe à travers la surface.

        DIM
        Dust Impact Monitor
        Principal investigateur : Harald Krueger Max-Planck-Institute for Solar System Research (Göttingen, Allemagne)
        DIM mesure la poussière retombant sur la surface.

        PP
        Permittivity Probe

        Principal investigateur : Walter Schmidt, Finnish Meteorological Institute (Helsinki, Finlande)
        PP étudie les caractéristiques électriques.


      • Zip_N Zip_N 9 novembre 2014 18:52

        L’odeur qu’il contient est un virus intelligent encore inconnu à ce jour. Ils espèrent guérir le sida avec celui la. Il peut peut être faire pousser les plantes en 1 jours ? ou encore tuer les espèces transgéniques résistantes ? J’espère que les extra terrestre de l’ancien monde se montreront accueillant.


      • Zip_N Zip_N 9 novembre 2014 18:32

        Le vrai The Dig celui de Stevens Spielberg ?


        • Zip_N Zip_N 9 novembre 2014 19:03

          « S’il y a des composants chimiques issus de matériaux en fermentation, nous sommes peut-être devant les cousins des nos très anciennes ancêtres : des molécules et bactéries qui un jour auraient pu ensemencer la Terre ! »

          Oui et pourquoi pas recommencer, avec des êtres plus intelligent que nous.

          ils ont peut-être du nouveau ? et si les dinosaures c’était eux ? ils en avaient besoin pour se nourrir avant de repartir chez eux ?


          • Zip_N Zip_N 9 novembre 2014 19:07

            Repartir chez eux après avoir bu l’eau de la mer du Saarah, ils ont dit ont reviendra pour le pacifique ?


            • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 12 novembre 2014 20:07

              Merci d’en avoir parlé !

              Enfin une intervention intelligente !

              A propos d’intelligence, après la Comète, on enverra une sonde au PS, pour savoir si là bas, y’a des formes de vie intelligentes...

               smiley


              • Ruut Ruut 13 novembre 2014 08:18

                Chapeau a l’équipe technique qui a fait de l’électronique qui ne meurt pas en 2 ans.
                C’est rare de nos jours.


                • hans 13 novembre 2014 10:51

                  Caramba ! encore loupé ! j’ai l’impression que nous sommes de plus en plus sur un ensemble de limites infranchissables...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès