Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Au commencement était le quantum ! Il faut recommencer l’aventure (...)

Au commencement était le quantum ! Il faut recommencer l’aventure scientifique !

Si je dis : au commencement était le quantum, cela n’a aucun sens. Pour aller un peu plus loin en jouant d’une facétie estivale, soyons fous et écrivons que : au commencement était le quantum et le quantum était avec Dieu. Cette formule a quand même de la gueule. La plupart auront reconnu une paraphrase du célèbre prologue de l’Evangile de Jean, celle qui contient le plus de théologie et qui du reste a été écrite dans la langue des ontologues, le grec ancien. Néanmoins, un philosophe averti sait parfaitement que la connaissance des origines est hors de portée de la pensée et relève tout au plus de spéculation qui ne peuvent pas être vérifiées, pas plus le Verbe de Jean que le big bang de l’abbé Lemaître ou le quantum originel qui désigne en fait une multitudes de quanta.

Le quantum renvoie à la quantité élémentaire d’action déterminée par la constant de Planck h. Ou maintenant, au quantum élémentaire d’information si l’on adhère à la nouvelle science du 21ème siècle. Au début l’information n’était pas ordonnée. C’était le chaos et l’informe. Puis elle s’est organisée et nous voilà face à un cosmos complexe, avec une nature et une matière encore plus complexe. Le cosmos est un ensemble d’entités et de systèmes capables de déployer de l’information, de la capter et surtout l’ordonner. Le temps décrit le passage d’un ordre à un autre ordre avec une quantité de chaos que l’on peut interpréter comme de l’information dissipée. Ces quelques lignes n’engagent que moi et se présentent comme des énoncés savants ou des rêveries ontologiques à visée heuristique.

« Au commencement était le quantum » engage aussi un point de départ épistémologique pour ne pas dire ontologique. La physique quantique est un outil mathématique pour réaliser des expériences et les décrire. Elle est aussi un chemin conduisant vers la compréhension de la matière et des choses de la nature.

(A) en étudiant les textes scientifiques, on s’aperçoit que personne ne comprend ce qu’est la matière mais que les manuels scolaires et universitaires décrivent les atomes formés d’un noyau et de nuages électroniques. L’interaction électromagnétique décrit principalement les émissions et réceptions de ces particules qu’on appelle les photons. La matière dans l’espace est décrite par la gravité. La matière organisée repose sur des atomes qui en se liant de manière covalente, constituent les molécules. La vie est faite de réactions chimiques. Les gènes portent une information pouvant être traduite en protéines avec d’innombrables régulations épigénétique. La vie est conçue comme une juxtaposition de mécanismes. La matière se trouve sous trois formes, solide, liquide, gaz, avec en plus le plasma qui est étudié dans les conditions extrêmes du laboratoire. La vie peut se concevoir comme un état particulier de la matière. L’exposé est terminé, je n’ai fait que résumer la science moderne basée sur les objets, particules, atomes, molécules.

(B) La pensée moderne des choses s’inscrit dans le paradigme mécaniste, même si quelques conceptions tendent à dépasser ce cadre mais sans pour autant accéder à la compréhension de la nature. La nouvelle physique permet de penser les choses dans un cadre nouveau qu’on appellera le paradigme quantique, ou mieux encore, le paradigme de l’information. Je précise que ce paradigme conçoit l’information comme une propriété de la matière quantique et en aucune manière comme l’information de Shannon qui est artificielle et concerne la transmission « mécanique » de signaux. La physique quantique permet d’accéder à une phénoménologie mais aussi et surtout une ontologie de la nature. Le monde quantique est le monde réel. Le monde mécanique n’est qu’une apparence, une illusion, une approximation moderne des choses permettant leur manipulation. Dans le monde quantique, l’élément fondamental n’est pas plus l’onde que la particule mais l’information portée par une vibration et dont l’agencement est décrit par le spin. Ni objet ni espace dans le monde quantique. L’ordre global est décrit par d’autres propriétés et notamment l’intrication dans une acception élargie qui inclut l’ordre holographique et gravito-quantique. Pour le dire avec concision, la notion clé de la modernité, l’atome, sera remplacée par une notion élargie, celle de monade, voire de substance monadologique, constituée d’information et d’énergie.

(A) vers (B) Conclusion, de la science moderne à la science quantique. Les dés quantiques ont été jetés. Plus rien ne sera comme avant. La science quantique s’est développée dans le domaine de la cosmologie mais pour l’instant la gravité quantique est dans une impasse, ce qui s’explique par el fait qu’avant de penser la gravité, il faut comprendre la physique quantique. En biologie des recherches récentes ont montré quelques rares mécanismes du vivant sont décrits par des processus relevant d’une description quantique (photosynthèse, boussole des oiseaux migrateurs, olfaction, mécanismes radicalaire). Au passage, je mentionne la chimie quantique qui utilise les descriptions en terme d’orbitales pour confirmer les structures et mécanismes de la chimie classique. La chimie quantique montre ce qu’il ne faut pas faire pour entrer dans la science quantique. Il faut en effet éviter la tentation de soumettre la physique quantique aux objectifs de la science moderne et au contraire, accentuer la description des choses de telle manière que la vision quantique dépasse la conception moderne en offrant une compréhension profonde et complète de la nature. La conception quantique décrit alors le monde vrai et réel tout en contenant la conception mécaniste comme une approximation et une conséquence des propriétés quantiques singulières d’une part, systémique (globale) d’autre part.

Au final, ce qu’annonce ce petit texte, c’est que la science moderne livre une description incomplète, pour ne pas dire fausse, des choses. La physique quantique offre une nouvelle vision de la « matière » mais rien ne garantit qu’une compréhension quantique de la nature soit d’une part accessible et puisse d’autre part résoudre des problèmes que la science moderne ne solutionnera sans doute jamais, comme le cancer ou alzheimer.

Une chose est certaine, c’est que la science quantique ne verra jamais le jour si les chercheurs se refusent d’explorer cette voie. Cette éventualité paraît néanmoins peut probable car les hommes ont toujours montré qu’ils ne reculaient jamais face à l’ignorance et savaient tracer les voies vers la connaissance. Le défi actuel s’avère fascinant. Si le monde quantique se dévoile, il faudra repenser toutes les choses et reprendre la construction des savoirs scientifique depuis le début, de la chimie à la conscience en passant par la cellule, les organismes et l’évolution.

Pour clore le nouvel Evangile : au commencement étaient les quanta, puis la nature a joué aux dés et Dieu a accordé ce qui pouvait l’être !

Tout recommencer depuis le début, c’est aussi une suggestion habilement amenée par Popper dans son prologue à « La logique de la découverte scientifique paru en 1934 : « Savoir si la philosophie parviendra un jour à poser un problème authentique est, en effet, une question qui revient périodiquement aujourd’hui dans les cercles philosophiques. Néanmoins, certains croient encore que la philosophie peut poser des problèmes authentiques à propos des choses et, en conséquence, espèrent que ces problèmes seront discutés et qu’on en aura fini de ces monologues déprimants qui passent à présent pour des discussions philosophiques. Et, s’ils se trouvent par chance incapables d’accepter l’une quelconque des croyances établies, il leur reste à reprendre tout au commencement. »

Par chance, ou grâce à la lucidité, quelques philosophes dont Thomas Nagel, n’acceptent pas les croyances mécanistes de la science moderne et c’est donc l’occasion de tout reprendre. C’est d’ailleurs mon projet, qui est déterminé et pas mal avancé, avec l’information et la physique quantique et le concept de substance monadologique auquel s’ajoute un autre concept décisif, l’ordre gravito-quantique. Ces notes découlent d’une recherche menée sur plus de deux ans et dont les détails sont explicités dans deux textes disponibles pour une édition. Et en ce moment, un projet de livre sur le sens de la physique quantique.

Tout recommencer, quel défi et quelle passion, comme dans les temps anciens, où tout était à construire et maintenant, tout à reconstruire, les monades, l’information, l’énergie, les résonances, l’harmonie. Tout va renaître, toutes les sciences et la compréhension de l’univers. Les hommes savent refuser la lumière mais les visionnaires finiront par gagner la partie et sortir de cet obscurantisme de la science moderne qui convient à la cité des morts. Si vous ne comprenez pas mon propos, c’est que votre âme est morte.


Pour les éditeurs vivants, deux essais à publier ; et d’ici un an, un livre sur l’interprétation de la physique quantique

Après Newton et Einstein, la cosmonadologie quantique (600 000 caractères) De la science à la philosophie, l’information et la scène du monde (300 000 caractères)


Moyenne des avis sur cet article :  2.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Alren Alren 23 août 11:09

    À ce niveau là de confusion mentale, c’est grave !


    • bibou1324 bibou1324 23 août 11:13

      Ce matin, tout juste levé, je suis sorti pieds nus dans l’herbe humidifiée par la rosée. J’ai regardé les nuages effilés se teindre petit à petit en rose, remplissant complètement mes poumons avec le petit vent frais matinal. Un queue-rousse s’est posé à quelques mètres de moi, on aurait dit qu’il me demandait si j’avais bien dormi. J’ai entendu les cloches d’un cabri qui a traversé le parc installé dans le champ voisin.


      Vous, vous êtes levé, et vous vous êtes dit « Tiens, et si je réunissait Planck, les Évangiles, Nagel et la monadologie dans un seul et même article ? ».

      Ca me fait penser à un jeu qu’on faisait en colo : il fallait tirer 3 bouts de papiers dans un chapeau, et inventer une petite histoire comprenant les 3 mots qui n’avaient rien à voir. C’était certes très divertissant, mais on savait très bien que ces histoires étaient parfaitement farfelues.

      Vous êtes dans un cercle vicieux. Vous avez des connaissances, c’est indéniables, tant philosophiques que scientifiques. Et vous avez le projet de tout réunifier dans une théorie commune. Ce qui est louable. Sauf que vous n’y arrivez pas, ce qui est normal, beaucoup s’y sont essayé, personne n’a encore réussi. Alors vous bâtissez à l’aide de votre imaginaire au lieu d’abandonner. Vous inventez des théories fumeuses qui se tiennent presque, vous vous forcez à y croire. Plus vous postez d’articles, plus votre investissement dans vos théories est important. Plus l’investissement est important, plus ça vous coûterait d’admettre que vous dites n’importe quoi. Et plus vous devez consolider votre théorie. et plus vous inventez.

      • Abou Antoun Abou Antoun 23 août 11:24

        @bibou1324
        Sévère, mais juste.


      • Alren Alren 23 août 12:18

        @Abou Antoun

        Pourquoi « sévère » ?
        Le commentaire de bibou1324, très bien écrit, est parfaitement exact.


      • L’Ange Maudis (---.---.63.65) 23 août 14:07

        @bibou1324

        Pas mieux.

        C’est parfaitement analysé. Sauf que j’ai quelques doutes sur la connaissance réelle de la Mécanique Quantique par l’auteur !

        Il doit confondre avec la mécanique cantique : son chant du cygne de l’espoir de comprendre quoi que se soit à la science !

        La philo ? Boh ! Il suffit d’écouter BHL pour finir de se convaincre qu’on peut être des agrégés de philo et en même temps de parfaites PAIR (Personne À Intelligence Réduite). L’histoire ne dit pas si elles sont intriquées !

        (ps « Maudis » est un nom propre)

        Je dis.


      • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 16:41

        @L’Ange Maudis. En ce sens que plus il grimpe haut dans l’arbre quantique, et plus BD montre son cul.


      • JL JL 24 août 08:01

        @bibou1324,

         

        Bien vu. Notre phraseur est ce qu’il convient d’appeler une tête bien pleine par opposition à une tête bien faite.
         
         smiley
         

      • pemile pemile 23 août 11:53

        @Bernard Dugué

        Vous avez tronquer la citation de Popper

        L’homme de science engagé dans une recherche, dans le domaine de la physique, par exemple, peut attaquer son problème immédiatement. Il peut aller tout de suite au cœur du sujet, c’est-à-dire au centre d’une structure organisée. C’est qu’il existe déjà un corps structuré de doctrines scientifiques et avec lui un état du problème généralement accepté. Il peut donc laisser à d’autres le soin d’ajuster sa contribution à l’édifice en construction de la connaissance scientifique.

        Le philosophe se trouve dans une situation différente ; il n’est pas confronté à une structure organisée mais plutôt à une sorte d’amoncellement de ruines (qui recouvrent peut-être un trésor enseveli). Il ne peut invoquer un état du problème généralement accepté car le seul fait généralement accepté est qu’il n’y a rien de tel. Savoir si la philosophie parviendra un jour à poser des problèmes authentiques à propos des choses et, en conséquence, espèrent que ces problèmes seront discutés et qu’on en aura fini de ces monologues déprimants qui passent à présent pour des discussions philosophiques. Et, s’ils se trouvent par chance incapables d’accepter l’une quelconque des croyances établies, il leur reste à tout reprendre au commencement.


        • bourrico 7 23 août 11:54

          La science quantique s’est développée dans le domaine de la cosmologie


          J’avoue que lire ce genre de truc me dépasse complètement.

          Il aligne les mots, et enfonce les portes ouvertes, toujours les mêmes d’ailleurs (la science incapable, fausse, mensongère, tout le monde est à la ramasse depuis plus de deux siècles, et blablabla, et blablabla), en prétendant faire une révolution, comme à chaque fois.
          Dugué le sauveur du monde, pourfendeur de charlatans, l’esprit supérieur qui va vous expliquer la nature fondamentale des choses... pffffff.

          Tout ça pour faire la promo de ses livres ?

          • zzz999 23 août 13:31

            @bourrico 7 :

            Par contre fiez vous à Bourrico, ses 0 article , ses critiques à l’emporte pièce et ses commentaires de pilier de comptoir pour vous aider à y voir plus clair.


          • L’Ange Maudis (---.---.63.65) 23 août 14:10

            @bourrico 7

            C’est complètement faux. La Mécanique Quantique s’est développée sur la base d’observations de particules sur Terre et pas du tout dans l’espace !

            Tu as flairé l’ânerie ! Bravo !


          • bourrico 7 24 août 10:44

            @zzz999

            Et encore un abruti pour qui on ne peut critiquer ou emettre d’opiniion négative si on ne sait pas faire.
            Réfléchis deux seconde à la connerie que tu a écrite, si tu en a les capacités bien sur. smiley

          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 août 12:30
            Je reprends le commentaire de :Alren 23 août 11:09


            «  »À ce niveau là de confusion mentale, c’est grave !«  »


            Et j’ajoute que désormais Dugué s’est mis un burkini mental qui lui assombrit totalement l’esprit ! 

            «  »Au final, ce qu’annonce ce petit texte, c’est que la science moderne livre une description incomplète, pour ne pas dire fausse, des choses. «  » 

            Dugué répète ce que j’ai dit des centaines de fois : « La science occidentale est fausse » et la véritable science est celle que renferme la « RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET ÉPISTÉMOLOGIE » de 2001 


            • Thorgal 23 août 12:34

              « Si vous ne comprenez pas mon propos, c’est que votre âme est morte. »


              Bon eh, les modos d’AV, c’est bien gentil mais vous avez assez rigolé là. Arrêtez de nous fourguer une bafouille de B.D. toutes les semaines. Ça se répète et commence à lasser sérieusement. Laissons B.D à sa conclusion qui marquera les annales d’AV de façon indélébile pour les siècles des siècles. Amen, nous aurons la mort dans l’âme smiley

              • Yvance77 Yvance77 23 août 12:50

                C’est de la coupée ou de la pure que le monsieur prend ?


                • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 23:06

                  @Yvance77. Sa recherche frénétique d’immortalité sur Terre par ses oeuvres contredit son CREDO : Sa secte l’a adjuré de croire à la vie éternelle après la mort.
                  Et visiblement il n’y croit guère, cela ne le satisfait pas.


                • meslier meslier 23 août 13:23

                  Il est possible que les sciences physiques actuelles soient dans une impasse , il faudra alors savoir reculer et reprendre un autre chemin , à la suite d’essais et erreurs nous trouverons le bon chemin .
                  Celà mettra du temps à l’echelle d’un ou plusieurs siècles ....


                  • meslier meslier 23 août 13:31

                    @meslier

                    Evidemment si nous n’avons pas disparus d’ici là prématurément .


                  • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 23:07

                    @meslier. Les journalisses sont tellement menteurs qu’on ne peut même pas croire le contraire de ce qu’ils disent.
                    Dugué aussi...


                  • zzz999 23 août 13:26

                    Ca fait des années que j’attends vainement une définition de la notion d’information pour un physicien.


                    • Taverne Taverne 23 août 23:04

                      @zzz999

                      Ce serait intéressant en effet d’avoir cette définition.

                      Philosophiquement, je dirais que c’est un mouvement qui prend sens dans une dimension et met en forme une donnée.

                      Je crois de plus en plus, toujours du point de vue philosophique, qu’à côté des éléments primaires, il faut révéler les dimensions qui font sens et génèrent de l’information.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 23:08

                      @Taverne. Tiens ? Quelle surprise ! Encore du n’importe quoi !


                    • Taverne Taverne 23 août 23:28

                      @JC_Lavau

                      Quoi ? C’est n’importe quoi de demander la définition scientifique de l’information ? C’est vous qui intervenez pour n’importe quoi.

                      La philosophie ne fait qu’approcher la vérité, la science l’établit. Mais les deux sont deux vieilles compagnes qui se soutiennent. Elles sont utiles l’une à l’autre autant que vous, vous n’êtes utile à rien sur ce forum.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 23:42

                      @Taverne. Il s’imagine avoir posé une question, alors qu’en réalité il a multiplié les affirmations (farfelues). Du n’importe quoi comme d’habitude.


                    • Taverne Taverne 23 août 23:50

                      @JC_Lavau

                      Pour pouvoir juger de ce qui est n’importe quoi, il faut être capable d’approcher la vérité. Comme vous en êtes incapable, vous êtes mauvais juge, pour ne pas dire incompétent.

                      Ma définition du reste n’est qu’une idée mal dégrossie et n’a rien d’une affirmation. Mais je n’en parlerai pas avec vous, vous n’avez pas le niveau. J’ai remarqué depuis un bon moment que les concepts vous sont inaccessibles.


                    • Taverne Taverne 24 août 00:19

                      @zzz999

                      Il me semble inconcevable qu’il y ait information sans mise en forme, ou information sans direction ou sens, ou information sans dimension, ou information sans mouvement. Par conséquent, ce seraient là les ingrédients d’une définition possible, même si ce n’est en rein scientifique.

                      Par exemple, savoir d’où l’on vient nous donne une certaine information de notre destination, dans la dimension de l’être-en-devenir. L’information prend sens dans cette dimension. Elle prend forme dans un mouvement.

                      Ceci n’est qu’une idée philosophique, mais je pense qu’en physique, il doit y avoir des chemins communs à creuser.


                    • Taverne Taverne 24 août 00:46

                      Voici à présent une première définition (sous réserve d’affinage) de l’information dans mon système philosophique dit du « dimensionnisme ». Cela pourrait vous inspirer...

                      Dans ma théorie dimensionniste, l’information serait la mise en sens d’une donnée dans un système organisé et sa mise en forme dans une dimension donnée.

                      Cela peut-il avoir une application en physique, je n’en ai pas la moindre idée.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 03:20

                      @Taverne. Chez cet auteur, « philosophiquement » introduit invariablement du n’importe quoi.
                      Zéro discipline expérimentale. Zéro discipline heuristique, zéro discipline didactique, zéro discipline qualité.
                      Alors qu’il suffisait de trois zéros pour faire la tête à Toto.


                    • zzz999 24 août 09:08

                      @Taverne :

                      L’ennui c’est que si j’ai bien compris, la notion d’information en physique prétend être au delà de l’espace et du temps, donc définir la variation de quelque chose (quoi d’ailleurs ?) en dehors d’un cadre spatio-temporel, ça me parait difficile non ?


                    • zzz999 24 août 09:10

                      @JC_Lavau :

                      je ne comprends rien à vos élucubrations, j’ai posé une question et vous prétendez que j’ai fait des affirmations farfelues ? ça à l’air fort ce que vous fumez !


                    • Taverne Taverne 24 août 09:17

                      @zzz999

                      Voilà une chose qui n’a pas de sens en philo. Dans l’idée que j’ai exprimée, l’information est toujours contextualisée et même intégrée dans un système : elle est relative aussi parce qu’elle prend sens au sein de ce système organisé (qui peut être un organisme vivant).

                      C’est bizarre la physique quantique. A se demander si cette science a un sens.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 12:52

                      @zzz999. Délire de Dugué après délire de Dugué sur Agoravox, j’ai déjà répété plusieurs fois.
                      J’en ai par dessus la tête de répéter.
                      Cherche avec les mots clés : chevreuil, renard, vert, rouge, anosmique animal opportuniste prédateur...


                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 13:16

                      @Taverne. Te faire confondre la pseudo-science avec la science, ça a toujours été le but des vendeurs de pseudo-sciences.
                      Admire comment ces sommités sommedèquent à pleins tubes :
                      http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,887.0.html

                      Réexposé pages 124-130 / 278, § 9.3 de
                      http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/Physique/Microphysique_contee.pdf


                    • Taverne Taverne 24 août 13:45

                      @JC_Lavau

                      Et donc, qu’est-ce qu’une information en physique ?


                    • zzz999 24 août 13:53

                      @Taverne

                       Je crois qu’il faudra qu’on attende que Lavau décompense pour avoir une réponse un tant soit peu sensée.


                    • Taverne Taverne 24 août 13:55

                      @zzz999

                      Ou alors que Code Quantum ait fini de boire son arabica !


                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 14:23

                      @Taverne. N’existe pas.
                      Mais les délirants existent, eux.
                      BD s’est vigoureusement affirmé être l’un d’eux.
                      http://www.agoravox.fr/commentaire4614555

                      En revanche, en technologie, oui il existe des développements théorique en transmission de l’information. Technologie, pas la physique.
                      Le théorème de la variété requise d’Ashby est utilisable pour mettre des bornes au délire d’omnipotence panoptique de certains théoriciens de la physique.
                      http://deonto-famille.org/citoyens/debattre/index.php/topic,1285.0.html


                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 14:27

                      @JC_Lavau
                      Mal cité de mémoire : chevreuil, loup, bleu, rouge, olfactive anosmique animal opportuniste prédateur.


                    • Taverne Taverne 24 août 14:43

                      @JC_Lavau

                      Vous parlez du système olfactif du loup dans le commentaire en lien. Mais je pensais à l’exemple du parfum : la narine envoie une information à notre cerveau lorsqu’on le respire, mais si on le respire trop, l’odorat est saturé et l’information est détruite. ça c’est du concret : trop d’information sature l’information et la tue.

                      Cela vaut aussi pour les concepts. Quand vous prononcez un mot, la représentation de la chose qu’il désigne se fait instantanément. Mais si vous répétez encore et encore ce mot jusqu’à ce qu’il vous semble étranger, incongru, dénué de sens, vous observez la limite de l’information.

                      Je n’ai pas encore tiré toutes les déductions possibles de ce constat.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 15:53

                      @Taverne. Tu as du moins débrouillé que seul un animal a à faire avec « information ».

                      Les lois de la physique, elles, n’en ont rien à foutre.
                      Au contraire, si je conçois puis fabrique un capteur, j’entends bien qu’il ME donne des infos de qualité, fiables de préférence. Bien qu’il y ait une similitude mathématique formelle, l’entropie des cybernéticiens n’a rien de concret en commun avec l’entropie des thermodynamiciens. Les délirants auxquels BD adhère, ne s’en sont pas encore aperçus, perdus dans leur auto-hypnose.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès