Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Biodynamicisme et analyse méthodologique

Biodynamicisme et analyse méthodologique

Le biodynamicisme ou dynamicisme biologique est un cadre théorique et d’expérimentations en biologie. Il repose sur une analyse méthodologique des champs biodynamiques dans lesquels s’exercent les processus biologiques, et répond à la fois à une description de structures d’échelles et à une description des causalités strictes déterminées dans un cadre réductionniste. Le biodynamicisme dispose d’un puissant outil d’analyse méthodologique des systèmes biologiques complexes, généralisable, et particularisable, notamment au développement des biotechnologies. Dans cet article sera abordé le champ d’activation généralisé réduit, au centre de l’analyse méthodologique du biodynamicisme.

Dans le biodynamicisme, une dimension cognitive est établie pour permettre la compréhension des processus biologiques dans le cadre de l’activité scientifique. Ces processus sont régulés par des dynamiques causale (cause ->effet) et acausale (structures d’échelles, indécidabilité) pouvant se décrire dans trois champs d’interaction distincts : le champ d’actions (Ac), le champ d’expérimentations (Ax) et le champ d’activations (Av). Ces champs définissent un champ d’activation généralisé dans lequel se déroule l’analyse méthodologique. Le champ d’activations étant le lieu de compréhension du phénomène biologique, c’est-à-dire le lieu d’interaction entre l’homme et les processus biologiques observés, le cadre d’analyse est simplifié, ou réduit, devenant le champ d’activation généralisé réduit :



C’est à l’intérieur de ce champ d’activation généralisé réduit que va s’opérer l’analyse de situation des trois champs biodynamiques :


Rappelons brièvement la description des trois champs biodynamiques : le champ d’actions (Ac) correspond aux processus biologiques indépendants de toute intervention humaine, le champ d’activations (Av) correspond aux processus biologiques issus soit de l’intervention humaine soit de processus naturels (sans intervention humaine), et enfin, le champ d’expérimentations (Ax) correspond aux processus biologiques issus exclusivement de l’intervention humaine. Nous voyons bien que la notion d’intervention humaine occupe une place majeure dans la distinction des champs, mais sans en donner la place centrale, qui est celle du processus biologique. Aussi, au regard du biodynamicisme, l’apparition des premiers végétaux sur la planète s’inscrit par exemple dans le champ d’actions, une prise de sang dans un laboratoire s’inscrit dans le champ d’expérimentations, et la germination d’une graine peut s’inscrire dans le champ d’activations.

Voyons donc dans le détail les situations de champs biodynamiques dans le cadre du champ d’activation généralisé réduit , qui est le cadre d’analyse méthodologique du dynamicisme biologique :

1ier cas : (Ax) inter (Av)
Le champ d’expérimentations et le champ d’activations sont unis. Cela signifie que des processus biologiques sont enclenchés du fait de l’expérimentation humaine. Ces processus biologiques peuvent être observés ou non. Cette réunion s’appelle le champ d’induction (I)

2ième cas : (Ac) inter (Av)
Le champ d’actions et le champ d’activations sont unis. Des processus biologiques sont identifiés et observés par l’homme. C’est le champ de naturalisation (N).

3ième cas : (Ax) inter (Av) inter (Ac)
Les champs d’expérimentation, d’activations et d’actions sont réunis. Il s’agit là d’un champ de processus à structure d’échelles multiples. C’est le champ de succession (S).

4ième cas : (Av) seul
Lorsque le champ d’activations est seul, les processus biologiques n’appartiennent ni au champ d’actions, ni au champ d’expérimentations, c’est le champ d’articulation de la dynamique acausale, c’est-à-dire de l’indécidable, ou de l’inconnu. C’est en quelque sorte le substrat du champ d’activation généralisé réduit, qui assure la cohésion des champs biodynamiques et leur articulation dans le processus de description des dynamiques causales. C’est le champ pivot (P).





Le champ d’activation généralisé réduit se caractérise donc par la somme des quatre champs définis ci-dessus :

(Avgr) = (N) + (P) + (S) + (I)

Pour mieux comprendre la portée de cet outil d’analyse méthodologique puissant en biologie, et mieux assimiler les concepts, voici pour terminer l’article un petit QCM de dix questions sur les champs biodynamiques :



QCM : Bien distinguer les champs biodynamiques

1) Un comprimé d’aspirine effervescent se désagrège dans un verre d’eau :

Il s’agit d’un processus biologique

Il s’agit d’un processus chimique

Il s’agit d’un processus physique

2) Un horticulteur prélève une feuille d’un hortensia de sa pépinière. Le prélèvement de la feuille s’inscrit dans :

Le champ d’activations

Le champ d’expérimentations

Le champ d’actions

3) L’horticulteur remarque des tâches blanches d’oïdium sur la feuille. Ces tâches sont à considérer dans :

Le champ d’actions

Le champ d’expérimentations

Le champ d’activations

4) Vous observez une feuille se détacher d’un arbre. Le détachement de la feuille s’inscrit dans :

Le champ d’actions

Le champ d’activations

Le champ d’expérimentations

5) Vous croisez sur un chemin de forêt un lièvre qui prend peur et s’enfuit. La fuite du lièvre s’inscrit dans :

Le champ d’expérimentations

Le champ d’activations

Le champ d’actions

6) Un biologiste verse quelques gouttes d’acide chlorhydrique sur une feuille végétale puis l’observe au microscope. Ce qu’il observe s’inscrit dans :

Le champ d’actions

Le champ d’expérimentations

Le champ d’activations

7) Une usine de produits chimiques déverse des produits toxiques dans une rivière, suite à une rupture de canalisation. Les poissons meurent, cela s’inscrit dans :

Le champ d’expérimentations

Le champ d’actions

Le champ d’activations

8) Des oiseaux meurent mystérieusement près d’un lac, cela s’inscrit dans :

Le champ d’activations

Le champ d’actions

Le champ d’activations

9) Vous remarquez une branche cassée au pied d’un arbre, la branche est à considérer dans :

Le champ d’activations

Le champ d’expérimentations

Le champ d’actions

10) La cuisson d’une courgette fraîchement cueillie est à considérer dans :

Le champ d’actions

Le champ d’expérimentations

Le champ d’activations

Cliquer pour afficher les résultats dans un autre cadre

Moyenne des avis sur cet article :  1.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • GreenGarden GreenGarden 17 mai 2008 14:44

    Fumeux !

    Je vois avec intérêt que vous êtes étudiant ... étudiant en quoi ? Pipotron 2ème cycle ??

    Merci d’avance pour vos savantes réponses (s’il y en a...).

    G.


    • Abolab 17 mai 2008 15:17

      Je suis étudiant en systèmes d’information et de communication.


    • Abolab 17 mai 2008 15:33

      entre autres...


    • Proudhon Proudhon 17 mai 2008 15:37

      Sur le coup, j’ai cru que l’article allait parler de l’agriculture Biodynamique, peu connue du citoyen lambda. Me suis trompé !!


      • Lartiste Lartiste 17 mai 2008 16:54

        Bon article, ou plutôt bonne introduction à un Thème passionant que sont les Siences de la vie !

        On a là une Porte d’entrée qui fait le lien entre Mathématiques et Biologie. Merci !

        La Schématisation Claire, le recours à une Synthaxe Claire, n’est pas sans rappeler la Théorie des ensembles qui mènent aussi bien à la Géométrie (la Beauté et la Grâçe...), et la Théorie des Groupes et donc la symétrie et ses applications !!! -> voilà qu’à son tour notre révolutionnaire Evariste Galois fait son entrée dans les méthodologies de communication en Biologie.

        Tout cela peut sembler fumeux, simpliste... ô combien relativiste et pourtant, on entre dans l’Unification, pour peu qu’on approfondisse.

        Le Noyau de l’atome, le Noyau cellulaires, des intéractions fondamentales du vivant à travers les processus chimiques qui traduisent et trahissent des échanges invisibles, se produisant lorsque l’homme agit sur l’environnement, volontairement — et qu’il n’ai pas victime des Dieux, mais leur assistant.

        Continuez - cet article mérite une suite !


        • HELIOS HELIOS 17 mai 2008 22:08

          Si je n’etais pas passé par là en son temps je vous aurait bien dit que les mouches ont un trop petit c. pour vous et que la masturbation intellectuelle se pratique, comme sa grande soeur, seule (plutôt que mal accompagnée).

          Mais c’est bien, c’est bien, nous avons besoin de gens comme vous, en esperant que vos profs, ceux qui vous enseignent les systèmes d’informations, soient suffisament convaincants pour vous donner les bases d’une reflexion intelligente et constructive (le concept) plutôt qu’une demarche pour debiles emballée de mots abscons destinée a cacher l’incompetence actuelle de vos futurs collegues (UML si à la mode pour cela, par exemple).

          Par une longue experience professionnelle, je vous conseillerai volontier d’aller direct à l’ena ou a sciences-po si vous voulez influer sur votre environnement plutôt que de choisir une profession ingrate où dans le meilleursdes cas vous serez consultant junior (et faire les basses tâches menagères dans les projets) avant de devenir consultant senior a 35 ans pour parader a coté de votre commercial en defendant une propal qui ne convient qu’a la boite qui vous emploie et surtout pas au client.. Ce n’est pas grave, la décision a été déjà prise par vos patrons respectifs...

          Enfin, votre article pour sympathique qu’il soit, et amusant puisqu’on peut en sourire, manque d’un emballage de "communicabilité" (vous voyez, on peut ecrire des néologismes encore sur de tels sujets) qui nous aurait passionné sans pour autant passer pour un copié-collé a peine adapté du polycop que tous les etudiants ont du foutre sous la pile de choses a apprendre.

          Neanmoins, néanmoins, merci pour votre effort, je trouve que c’est interressant.


          • HELIOS HELIOS 18 mai 2008 13:06

            Note au cas où :

            --- Pour les defenseur des animaux, je n’excuse pas la sodomie des lépidoptères... (reminiscence universitaire)

            --- "Basse tâche ménagère" est une expression toute faite, bien sûr, dont tout le monde saisi le sens. Rien a voir avec l’entretien de la maison auxquel je participe sans complexe... mésdames, si vous me lisez, comme dit Laurent Gerra... en levant la main.

            --- pour les enseignants, je reconnais leur devouement et leur implication. Si je me permet de contester quelquefois, il s’agit de la forme parfois (de la pedagogie en fait) et du fond plus souvent dont ils ne sont pas responsables

            --- pour les etudiants, etant passé par là, je reconnais humblement qu’ils sont dans le système et que leur devoir est d’apprendre, ce que la majorité d’entre eux fait tout a fait normalement. Certains, plus agiles que d’autres et déjà avancé dans leur maturioté professionnelle nous en font profiter comme le sujet de cet article le prouve.

            --- pour les societes de service et la carriere professionnelle, je ne doute pas une seconde que certaines d’entre elles offrent des carrieres vraies a leur salariés. helas et la majorité des autres ne le font pas, surtout les plus grandes et agissent comme je l’ai indiqué dans mon paragraphe. vous n’aurez pas mon cv, mais si l’une d’entre elle conteste ce que je raconte, j’ai de quoi prouver ce que j’avance.

            --- pour la communication... désolé, l’auteur, mais dans ce domaine on peut mieux faire de mon point de vue, encore faudrait il qu’on vous l’ai appris. deux cas se presentent, ou votre formation ne le prevoyait pas, ou vous avez fait l’impasse, vous êtes parti a la plage lors de ces cours.

             

            Voila, c’est fait. depuis le commentaire que j’ai ecrit sur un autre article où j’ai du mal m’exprimer au point qu’une dame me moinse, (et en plus vouloir donner des leçons, pfff comme ci-dessus), je vais ameliorer ma communication, moi aussi.

            Bon dimanche

             

             


          • Abolab 18 mai 2008 13:12

            Bon dimanche Helios


          • chmoll chmoll 18 mai 2008 09:57

            heu s’ka ça peut faire avancer le chmilblick ?

             


            • Abolab 18 mai 2008 13:10

              Oui ça doit être cela, il manque un ’s’ à la fin de « processus » dans le nom de la fonction input du code de la première question du QCM.


            • Abolab 18 mai 2008 13:05

              Un problème technique rend l’utilisation des boutons du QCM défectueuse.


              • GreenGarden GreenGarden 18 mai 2008 23:28

                @Abolab

                je suppose que votre prochain article sur le Biodynamicisme nous apprendra que tout cela n’est qu’un canular à la Alan Sokal (fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Sokal).

                G.


                • Abolab 19 mai 2008 13:05

                  Est-ce que j’ai une tête à faire des canulars ?


                • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 00:52

                  @Abolab

                  La qualité d’une théorie scientifique s’évalue par :
                  1 : Sa puissance de représentation du monde
                  2 : Sa puissance prédictive
                  3 : Sa simplicité et son harmonie (qui en fait sa beautée)

                  La qualité d’une publication s’évalue par :
                  1 : Son discours simple et concis
                  2 : Ses références (qui permet d’en déduire la filiation de pensée)
                  3 : Son coté novateur

                  Concernant votre article, pour le résumer en 3 phrases (simple vu qu’il y a 3 champs) :
                  1 : champ d’actions (Ac) => processus bio naturels (appartenant à Dame Nature)
                  2 : champ d’expérimentations (Ax) => processus bio experimentaux (appartenant à l’Homme expérimentateur et observateur)
                  3 : champ d’activations (Av) => processus bio à l’interface des 2 champs

                  => jusque là, rien d’autre que des lapalissades au rendez vous.

                  Vient ensuite le champ d’activation généralisé réduit et le jeu des intersections où platidutes, banalités et évidences voire affirmation gratuite (cf 4ième cas : Av seul) sont également au rendez vous...

                  Quant à la savante formule qui clot cet édifice conceptuel de haute volée : (Avgr) = (N) + (P) + (S) + (I) on peut la résumer par la somme des parties est égale au tout !

                  Pour conclure, votre article est mon sens à quelques années lumière d’une vraie publi. Un conseil, pour votre prochain article "scientifique" parlez nous du vide intersidéral, il me semble que vous avez un don pour cela.

                  G.


                • Abolab 20 mai 2008 10:02

                  Cher GreenGarden, merci de vos commentaires.

                  « Quant à la savante formule qui clot cet édifice conceptuel de haute volée : (Avgr) = (N) + (P) + (S) + (I) on peut la résumer par la somme des parties est égale au tout ! »

                  Non, c’est plus complexe que cela : nous parlons ici de champs dynamiques, et nous considérons qu’à l’intérieur de l’espace topologique représenté par ces champs, (P) est un argument de la cohésion globale de (Avgr). Vous êtes-vous déjà demandé si cette somme n’est pas une somme mais une concaténation ?


                • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 14:07

                  Votre "Formule" serait une concaténation ?

                  Première remarque, un article scientifique se doit d’être non ambigüe a fortiori lorsqu’il énonce des équations (ce qui semble être le cas).

                  Seconde remarque, en supposant même que l’on ait à faire à une concaténation, une "concaténation de champ" n’a rigoureusement aucun sens.

                  Troisième remarque, un espace topologique est antinomique avec une structure d’échelle (dans le sens où un espace topologique implique continuité).

                  Quatrième remarque, le champ Pivot est une façon compliquée de dire que dans la nature, l’homme est bien en peine de pouvoir tout décrire, avec comme déduction lumineuse que nous sommes face à une dynamique acausale autrement dit dans l’indécidable. Antinomique quand vous évoquez dynamique et acausalité.

                  Votre papier n’a qu’un intérêt : la notion de structures d’échelle (dommage, elle n’est pas votre).

                  G.


                • Abolab 20 mai 2008 14:31

                  Nous investiguons ensemble GreenGarden.

                  Cet article n’a pas la prétention d’être de type « publiscientifique », c’est un développement particulier, dans un but didactique, du précédent article, qui lui, au contraire pourrait l’être, car référencé et assemblé comme tel :

                  Bases du dynamicisme biologique http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=39750

                  Une concaténation de champs, au contraire, est une notion qui peut être très intéressante dans ce contexte théorique.

                  Nous parlons ici de topologie algébrique, et les champs réfèrent à des processus biologiques : (Avgr) décrit un processus biologique, qui peut bien sûr faire intéragir plusieurs champs de ce type. Le champ Pivot, dans une logique concaténatoire, introduit la mathématisation de cette indécidabilité dans le champ théorique biodynamique.

                  D’autre part, je vous serai reconnaissant si vous aviez des références à me présenter sur les structures d’échelles : j’avoue n’avoir pas trouvé de référence sur le sujet.


                • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 17:59

                  "D’autre part, je vous serai reconnaissant si vous aviez des références à me présenter sur les structures d’échelles : j’avoue n’avoir pas trouvé de référence sur le sujet."

                  Sur le net, vous trouverez pas mal de chose autour de la relativité d’échelle de Notalle (similaire à la structure d’échelle) dans le domaine de la physique.

                  G.


                • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 18:23

                  "Cet article n’a pas la prétention d’être de type "publiscientifique", c’est un développement particulier, dans un but didactique"

                  Si votre ambition était d’éclairer le lecteur par un article didactique, il me semble (au vu de l’évaluation à 92% NON) que vous êtes passé à coté de votre objectif et n’a ajouté que de la confusion voire une suspicion légitime.

                  G.


                • Abolab 20 mai 2008 19:17

                  La théorie de la relativité d’échelle de Nottale semble faire l’objet d’un livre et non de publications scientifiques.

                  D’autre part il ne s’agit pas ici de relativité d’échelle, mais de structures d’échelles et d’indécidabilité, dans un contexte dynamique qui est celui des processus biologiques.

                  Concernant votre dernière remarque, je pense que le formalisme schématisé de la science n’est pas très vendeur, et que l’abstraction mathématique de la thématique n’intéresse pas forcément tout le monde, ce qui explique la notation négative de l’article.


                • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 22:08

                  "La théorie de la relativité d’échelle de Nottale semble faire l’objet d’un livre et non de publications scientifiques."

                  Ouvrez un Gougle et faites une recherche sur "Nottale", vous trouverez son site et aurez accès à sa liste de publications.

                  G.


                • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 22:22

                  "D’autre part il ne s’agit pas ici de relativité d’échelle, mais de structures d’échelles et d’indécidabilité, dans un contexte dynamique qui est celui des processus biologiques."

                  Je ne vous parle pas d’indécidabilité mais de structures d’échelles, cette notion m’a semblée proche de la relativité d’échelle de Nottale. Or, vous dites que ces notions n’ont rien à voir... soit ! Mais dans ce cas, votre article ne définit pas ce concept qui semble être une des clés de votre "cadre conceptuel et méthodologique".

                  G.


                • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 22:34

                  "je pense que le formalisme schématisé de la science n’est pas très vendeur, et que l’abstraction mathématique de la thématique n’intéresse pas forcément tout le monde, ce qui explique la notation négative de l’article."

                  Que veut dire ce charabia grotesque ?

                  G.


                • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 22:36

                  Pour clore cet échange, je pense que vous devriez postuler pour une chaire de Pataphysique vous avez toutes les qualités requises.

                  G.


                • Abolab 21 mai 2008 12:09

                  Je reviendrai peut-être sur des questions astrophysiques dans un prochain article.

                  En attendant, je vous convie avant toute chose d’exercer votre sens critique en lisant cette critique de la relativité d’échelle qui semble vous tenir à coeur :


                • Abolab 19 juin 2008 19:36

                  Il s’agit en fait d’une intersection transverse.


                • Abolab 19 juin 2008 21:04

                  d’une nature un peu spéciale...


                • Abolab 19 juin 2008 21:17

                  Les champs représentés sont des espaces codimensionnels.


                • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 07:57

                  Encore une chose sur votre réponse :

                  par Abolab (IP:xxx.x10.23.236) le 19 mai 2008 à 13H05

                  Est-ce que j’ai une tête à faire des canulars ?
                   
                  répondre par une interrogation à un post qui dénonce votre article comme étant une fraude tient de la manipulation. J’attendais une confirmation ou un démenti formel et cette réponse ne fait que renforcer mon opinion : votre papier est à ranger au rayon des billevesées et calembredaines.
                   
                  G.

                  • GreenGarden GreenGarden 20 mai 2008 08:58

                    @Abolab, je reviens pour vous dire que le terme de "fraude" (cf. dernier post) est excessif, parlons plutôt d’une bonne blague d’un potache en mal de sensations.

                    G.


                    • Marsupilami Marsupilami 19 juin 2008 20:04

                       @ L’auteur

                      Ton acrticle est imbitable mais l’agricullture biodynamique produit souvent de bons vins, ce qui est essentiel...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès