Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > C’est parti pour les télescopes Herschel et Planck !

C’est parti pour les télescopes Herschel et Planck !

Nouveau tir réussi d’Ariane 5 qui a mis en orbite le 14 mai 2009 les deux télescopes spatiaux Herschel et Planck, depuis la base de Kourou en Guyane.

Le tir. 

Une fois n’est pas coutume, c’est en plein jour, jeudi 14 mai 2009, que le lanceur Ariane 5 a décollé du Centre Spatial de Kourou en Guyane pour mettre en orbite les deux télescopes spatiaux Herschel et Planck, totalisant une masse d’un peu plus de six tonnes.

Les images d’un lanceur (ou d’une navette américaine) qui décolle sont toujours impressionnantes à regarder. Après l’allumage du moteur Vulcain, Ariane (dont la version 5 est le seul lanceur actuellement sur le marché capable d’emporter deux satellites à la fois) est lancée. La charge est libérée de la coiffe dans la demi-heure qui suit.

Dans le cas du tir du 14 mai, c’est Herschel qui a été libéré en premier, suivi de Planck, deux minutes et trente secondes plus tard. Une fois déposés sur leur orbite de transfert, ils continueront ensuite leur fantastique voyage tout seuls, grâce au moteur personnel dont ils sont équipés. Leur destination définitive, qu’ils mettront plusieurs semaines à atteindre, se situe à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Ils doivent se stabiliser, dans la direction diamétralement opposée au soleil, à un endroit nommé « point de Lagrange L2 » où les forces gravitationnelles du Soleil et de la Terre sont en équilibre, et où ils seront à l’abri des rayonnements terrestres, lunaires et solaires qui perturberaient leurs observations. Pas question pour eux de rater la délicate orbite sur laquelle ils doivent se placer !

Voir le graphique pour de plus amples explications ICI : 

Comme on le voit sur le graphique, la Terre se situera entre les deux satellites et le soleil. Herschel et Planck se mettront alors à tourner autour du soleil à la même vitesse que la Terre.

Herschel et Planck.

- Le télescope Herschel (du nom du physicien Friedrich Wilhelm Herschel (1738-1822) qui a découvert l’infrarouge en 1800, mais aussi la planète Uranus) a été construit par l’Agence Spatiale Européenne (ESA). Il sera chargé d’observer les pouponnières d’étoiles, afin de percer le mystère de la naissance des étoiles qui s’y trouvent en gestation, mais aussi étudier la composition chimique de l’atmosphère et de la surface des comètes et des planètes, et étudier les galaxies lointaines et anciennes (formation et évolution).

Il captera les rayonnements infrarouges lointains émis par les grains de poussières qui composent, avec les gaz, les nuages au sein desquels se forment les astres. Il sera capable de regarder des zones situées des milliards d’années lumière ! Ses instruments ultra sensibles, qui étudieront des longueurs d’onde presque jamais observées jusqu’à présent, seront refroidis grâce à de l’hélium, à une température proche du zéro absolu, et ne seront pas perturbés par leur propre rayonnement.

Le miroir de 3,50 mètres fait d’Herschel le plus grand télescope spatial jamais construit. Il le restera jusqu’à l’arrivée du télescope spatial James Webb, en 2013. Herschel devrait rester en service durant au moins trois ans. Sa durée de vie dépendra de ses réserves en hélium. Le précédent satellite, ISO, lancé en novembre 1995 par une Ariane 4, a réussi à durer jusqu’en mai 1998, beaucoup plus longtemps que prévu.

- La mission Planck a été ainsi nommée en hommage au physicien Max Planck (1848-1947) qui obtint le prix Nobel de physique en 1918. Tel un cartographe, le satellite Planck, dont les instruments seront eux aussi refroidis, balayera l’intégralité de la voûte céleste pour analyser les traces, les vestiges de la première lumière émise après le Big Bang, le « rayonnement fossile », émis 380 000 ans après le Big Bang.

Planck effectuera de ce fait, grâce à des instruments lui permettant une incroyable précision, un véritable voyage dans le temps, vers les origines de l’univers. Parmi ces instruments, il y a un télescope dont le miroir fait 1,5 mètres de diamètre.

Les scientifiques espèrent que Planck aidera à mieux comprendre le Big Bang, la « date » où il a eu lieu et ce qui l’a déclenché, qu’il donnera des précisions sur l’expansion rapide de l’univers qui a suivi, et des informations au sujet de la nature de l’énergie noire et la matière noire. "Planck nous aidera sans doute à mieux comprendre pourquoi aujourd’hui, 13,8 milliards d’années après le Big Bang, l’expansion de l’Univers recommence à accélérer", annonce Georges Smooth, prix Nobel de physique en 2006.

Planck fournira des informations sur l’origine et l’évolution de l’univers, et donc aussi sur son avenir.

Après des années de travail, de mises au point et de tests finaux, Ariane a lancé le 14 mai 2009 deux satellites exceptionnels, Herschel et Planck, munis d’instruments révolutionnaires car d’une précision jamais atteinte auparavant. Cet ambitieux projet a coûté en tout 1,8 milliards d’euros, dont 130 millions pour le lancement lui-même, le 44ème d’Ariane 5, qui s’est, comme d’habitude, déroulé à la perfection.

Pour voir l’affiche de la mission dans sa taille réelle, cliquez ICI :

Pour en savoir plus :

http://herschel.cea.fr/

http://www.cnes-csg.fr/web/CNES-CSG-fr/7331-la-mission-herschel-planck.php

Fiche du CNES sur Herschel au format PDF.

Fiche du CNES sur Planck au format PDF.

(NB : Dans ces fiches, le lancement des satellites est annoncé pour avril 2009)


Les réactions les plus appréciées

  • Olga (---.---.---.102) 15 mai 2009 15:58
    Olga
    Surya, 

    La première étape est donc réussie. smiley 

    Prochaines étapes : la mise en marche des instruments de mesure à bord dans les 2 prochaines semaines, l’arrivée au point L2 de Lagrange dans 2-3 mois, la vérification des instruments en condition d’observation en août, et les premiers résultats scientifiques à la fin de l’année. 

    Y a plus qu’à attendre alors... smiley 

  • Surya (---.---.---.100) 16 mai 2009 12:40
    Surya

    @ docdory

    Sur le site du CNES, allez le voir c’est super intéressant, il y a une vidéo (cliquez sur « Herschel, les étoiles au berceau ») dans laquelle il est dit clairement que le téléscope, outre le fait qu’il va étudier la formation des étoiles, va également étudier les planètes du système solaire, notamment la composition chimique des géantes gazeuses comme Uranus et Neptune.

    Il n’est donc pas parlé d’exoplanète.

    Pour les exoplanètes, le satellite Corot a été lancé en décembre 2006, et il vient de détecter récemment la plus petite exoplanète, en février dernier je crois, je suis pas sûre faut que je vérifie. Elle fait moins de deux fois la Terre, donc pas une géante gazeuse.

    Ps : désolée, je n’ai pas internet chez moi, je ne pouvais donc pas répondre quand vous avez posté votre message.

  • manusan (---.---.---.75) 16 mai 2009 03:01

    les instruments ne regardent peut être pas dans les même longueur d’ondes.

    en tout cas, ça rassure qu’en période de crise l’homme continue de regarder vers les étoiles.

  • Asp Explorer (---.---.---.169) 16 mai 2009 10:29
    Asp Explorer

    Hubble observe la lumière visible, où il n’y a plus grand chose d’intéressant à observer (d’autant que de nos jours, les observatoires au sol sont au moins aussi performant que ce vieux satellite). En revanche, Herschel et Planck observent la lumière infrarouge, ce qui permet d’étudier les phénomènes les plus anciens de l’univers. En somme, on peut dire que ces deux téléscopes servent à faire des découvertes scientifiques, alors que Hubble sert à faire des posters pour les chambres d’étudiants.


Réagissez à l'article

26 réactions à cet article

  • Spyc (---.---.---.148) 15 mai 2009 12:01

    "Ils doivent se stabiliser, dans la direction diamétralement opposée au soleil, à un endroit nommé « point de Lagrange L2 » où les forces gravitationnelles du Soleil et de la Terre sont en équilibre"
    Désolé de vous corriger mais le point de Lagrange L2 n’est pas un point d’équlibre (contrairement aux points L4 et L5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_de_lagrange
    Par contre il est possible d’obtenir des orbites stables autour de ce point.

    • Orion (---.---.---.145) 16 mai 2009 00:31
      Orion

      Bonsoir,

      il me semble avoir compris que « planck » va nous donner une résolution totale de la terre en 3d, oui cela est déjà connu, mais là, vu les technologies embarquées, la perspective d’avoir une modelisation de la terre (sauf error) en 3d, 4d, de dernière génération est appétissante !
      Six mois est le délais minimum pour que le sat, qui suit des « caps » programmés autour du soleil, puisse doner un résultat total visible !

  • Surya (---.---.---.100) 15 mai 2009 12:26
    Surya

    Problème de bug ? Je n’arrive pas à poster mon commentaire, du moins à le visualiser...

  • Olga (---.---.---.102) 15 mai 2009 15:58
    Olga
    Surya, 

    La première étape est donc réussie. smiley 

    Prochaines étapes : la mise en marche des instruments de mesure à bord dans les 2 prochaines semaines, l’arrivée au point L2 de Lagrange dans 2-3 mois, la vérification des instruments en condition d’observation en août, et les premiers résultats scientifiques à la fin de l’année. 

    Y a plus qu’à attendre alors... smiley 

    • Surya (---.---.---.225) 15 mai 2009 16:31
      Surya

      Oui, je pense moi aussi que ça va être vraiment intéressant de suivre ça smiley

    • mmarvin (---.---.---.178) 15 mai 2009 20:01
      Mmarvinbear

      D’ici à ce qu’ils s’aperçoivent qu’ils ont mal taillé le miroir...

    • Surya (---.---.---.100) 15 mai 2009 20:33
      Surya

      J’espère pas parce que là, je me demande bien comment ils pourraient faire des réparations à 1,5 million de kms de la Terre. C’est pas comme un aller-retour en navette pour la banlieue de la Terre quand il s’agit d’aller réparer Hubble !!

    • Olga (---.---.---.250) 15 mai 2009 20:34
      Olga

      Ne parlez pas de malheur... Si il fallait envoyer des réparateurs à 1,5 million de km, ça coûterait bonbon en frais de déplacement. smiley 


      André Brahic donne des explications complémentaires dans l’émission C à dire sur france5 ( visible ici ). 

  • Surya (---.---.---.225) 15 mai 2009 16:11
    Surya

    Je réessaye de poster mon commentaire de ce midi.
    Si ce message passe, je voudrais en profiter pour signaler que lors de mes essais successifs ce midi, une pop up s’est ouverte me demandant mon login et mon mot de passe pour me reconnecter (je l’étais déjà) et je ne sais pas trop ce que c’était. Puis ça a planté. Seul le petit message ci dessus est passé, sans ouverture de pop up, je sais pas pourquoi.

    Donc, merci Spyc pour vos précisions, j’avais écris ça car je l’avais lu dans l’article Futura Sciences mis en lien ci dessus (lien vers le graphique)

    Les deux satellites seront ensuite amenés au point de Lagrange L2, une zone gravitationnellement stable située à 1,5 million de kilomètres de la Terre,

    ainsi que dans l’article du CNES (mission Herschel Planck), mais j’ai du mal comprendre et interprêter ce que j’ai lu, n’étant évidemment pas spécialiste de la question.

  • Marc Bruxman (---.---.---.123) 15 mai 2009 17:05

    Question stupide, par rapport à Hubble nouvelle version, quelles sont les différences et/ou complémentarité entre les deux outils ?

    • Surya (---.---.---.225) 15 mai 2009 17:20
      Surya

      Tout ce que nous avons toujours voulu savoir sur Hubble sans jamais oser le demander se trouve sûrement ici :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9lescope_spatial_Hubble

      (Wikipedia a réponse à tout, et il y a des liens externes sur d’autres sites concernant Hubble, surtout le site de la NASA pour celles et ceux qui veulent vraiment se plonger dedans)

      Tout ce que je sais quant à moi, c’est que le miroir de Herschel est plus grand que celui de Hubble, et Hubble est en orbite beaucoup plus proche de la Terre, les deux satellites lancés hier verront donc plus loin j’imagine.

    • manusan (---.---.---.75) 16 mai 2009 03:01

      les instruments ne regardent peut être pas dans les même longueur d’ondes.

      en tout cas, ça rassure qu’en période de crise l’homme continue de regarder vers les étoiles.

    • Asp Explorer (---.---.---.169) 16 mai 2009 10:29
      Asp Explorer

      Hubble observe la lumière visible, où il n’y a plus grand chose d’intéressant à observer (d’autant que de nos jours, les observatoires au sol sont au moins aussi performant que ce vieux satellite). En revanche, Herschel et Planck observent la lumière infrarouge, ce qui permet d’étudier les phénomènes les plus anciens de l’univers. En somme, on peut dire que ces deux téléscopes servent à faire des découvertes scientifiques, alors que Hubble sert à faire des posters pour les chambres d’étudiants.

  • docdory (---.---.---.181) 15 mai 2009 23:00
    docdory

    @ Surya 


    Les capacités de Herschel lui permettront-il de tester la composition atmosphérique des nombreuses exoplanètes découvertes ces derniers temps ? Ce serait intéressant , car si l’atmosphère de l’une de ces exoplanètes est aussi pourvue en oxygène que l’est celle de la nôtre , cela signifierait avec une quasi-certitude la présence d’une vie sur cette planète ! 

    • Francky la Hache (---.---.---.130) 15 mai 2009 23:36
      Francky la Hache

      Les exo-planetes sont uniquement des géantes, donc apriori, des boules de gaz, où la vie est très peu probable. (problème de gravité et de sol)

      Mais plus tard, on trouvera peut-être des exo-planetes de taille raisonnable, et là, effectivement la présence de dioxygene est a priori signe de vie ( le dioxygene est le dechet d’une des premières forme de vie : la micro-algue ).

      ca fait beaucoup d’a priori, et je ne crois pas en des découvertes de vie avant très longtemps ( 50 ans mini ).

      Let’s see.

    • Olga (---.---.---.250) 15 mai 2009 23:50
      Olga

      @docdory et Francky

      Herschel, Objectifs : 
      Etudier le contenu en molécules des
      nuages interstellaires.
      Etudier la formation et l’évolution des
      étoiles et des galaxies.
      Etudier l’atmosphère des planètes
      géantes gazeuses, de leurs satellites et des
      comètes. 

      Des satellites de géantes gazeuses ça peut correspondre à des « exo-planètes de taille raisonnable », non ? 

    • Surya (---.---.---.100) 16 mai 2009 12:40
      Surya

      @ docdory

      Sur le site du CNES, allez le voir c’est super intéressant, il y a une vidéo (cliquez sur « Herschel, les étoiles au berceau ») dans laquelle il est dit clairement que le téléscope, outre le fait qu’il va étudier la formation des étoiles, va également étudier les planètes du système solaire, notamment la composition chimique des géantes gazeuses comme Uranus et Neptune.

      Il n’est donc pas parlé d’exoplanète.

      Pour les exoplanètes, le satellite Corot a été lancé en décembre 2006, et il vient de détecter récemment la plus petite exoplanète, en février dernier je crois, je suis pas sûre faut que je vérifie. Elle fait moins de deux fois la Terre, donc pas une géante gazeuse.

      Ps : désolée, je n’ai pas internet chez moi, je ne pouvais donc pas répondre quand vous avez posté votre message.

    • docdory (---.---.---.181) 16 mai 2009 16:57
      docdory

      @ Surya 


      merci pour votre réponse et pour ce lien effectivement excellent .
  • john val john (---.---.---.132) 17 mai 2009 13:39

    La communication d’André Brahic dans l’émission C à dire est vraiment caricaturale du représentant de commerce à l’enthousiasme faussement spontané. Je trouve assez misérable de prendre le prétexte de la connaissance scientifique pour reproduire ici encore la propagande commercialo-politique d’une entreprise.

  • Reinette (---.---.---.83) 17 mai 2009 14:23
    Reinette

    Cet ambitieux projet a coûté en tout 1,8 milliards d’euros, dont 130 millions pour le lancement lui-même, le 44ème d’Ariane 5, qui s’est, comme d’habitude, déroulé à la perfection.




    OUF il y a encore des quelques-deniers pour l’aventure spatiale. Le peuple est rassuré.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès