Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > C’est quoi le problème avec Facebook ?

C’est quoi le problème avec Facebook ?

La plupart des gens ne voient pas ce qui peut poser problème lorsqu’ils donnent un avis ou une info personnelle sur Internet. Et c’est relativement justifié. A l’échelle de l’individu, hormis quelques dérapages possibles, c’est vrai qu’il n’y a pas grand chose à dire. Globalement ça se passe plutôt bien. On constate par exemple que les attaques contre Facebook tombent souvent à l’eau lorsqu’elles se positionnent sur l’argument "Facebook est dangereux pour vous ou votre vie privée". Tous les jours, c’est l’inverse que les utilisateurs constatent (même si tous les jours c’est l’inverse qu’ils entendent). Pourquoi un tel décalage ?
 
Le problème ne se situe pas au niveau de l’individu, mais au niveau la masse d’individus. C’est la première nouveauté : la masse. Tout le monde sera d’accord pour dire que l’on se contre fiche de savoir qu’un individu aime tel bouquin. Par contre, cela devient intéressant lorsque mille individus aiment ce même bouquin. Une fois que l’on détecte un mouvement de masse, il devient intéressant de savoir qui compose cette masse. On peut donc classer les individus dans des groupes et voir avec quels groupes ils sont plus ou moins proches. On peut voir des mouvements de masse (artistiques, philosophiques, politiques, etc) grossir ou disparaitre. On peut donc observer, mais surtout, on peut essayer d’interférer sur ces mouvements de masses. La science de la communication est pleine d’outils qui ne demandent qu’à être expérimentés (le plus vieux étant la désinformation). En somme, le problème n’est pas l’information elle-même, mais ce que l’on peut en déduire et en faire. La divulgation d’infos personnelles ne serait donc pas problématique pour l’individu, mais pour la masse (composée d’individus). Au final l’individu a un contrôle tout à fait relatif sur les informations personnelles qu’il divulgue. Car il ne peut pas savoir à l’avance l’impact et l’intérêt que peut avoir cette information.
 
A l’échelle de l’individu, les sites comme 123people montrent déjà ce qu’il est possible de trouver sur Internet. Vous tapez le nom d’une personne et le site vous sort toutes les pages web où son nom est mentionné. Les informations sont "récoltées à la volée" sur Internet. C’est d’ailleurs comme ça que le site se décharge de toute responsabilité. Il ne stocke rien. Le même principe existe avec les portraits avec le site Facesearch. Des exemples comme ceux-ci, on en trouve plein.
 
Sur le plan strictement technique, il est possible d’aller plus loin. On peut finement identifier les individus et savoir à quels groupes ou catégories de personnes ils appartiennent. En réalité cela n’est pas vraiment nouveau. Les journaux peuvent également fournir ce genre d’information. Cela nous amène à l’autre nouveauté : le support. Internet permet de faire une cartographie à un instant T de la masse. Il est possible de suivre l’évolution de la masse de manière automatisée et en direct. Les supports traditionnels (journaux, tv, etc.) ne permettent pas ça. Le site archive.org illustre bien la possibilité de stocker le contenu du web. Ce que vous mettez sur Internet pourra y figurer éternellement. Sur le plan individuel, cela pose un autre problème. Ce que vous êtes aujourd’hui ne correspond pas nécessairement à ce qu’Internet a retenu de vous en dernier. Il est parfois difficile de revenir sur un commentaire posté il y a quelques mois ou quelques années. Le plus souvent on oublie simplement qu’on avait écrit sur tel ou tel site, sans parler du fameux mot de passe oublié. 
 
L’idée n’est pas de dire "Attention big brother nous surveille !". Il faut nuancer mais quand même avoir à l’esprit que certains outils sont relativement faciles à mettre en oeuvre. Bien entendu, l’intérêt n’est pas forcément de nuire. On peut y trouver des intérêts commerciaux et industriels mais également politiques et sécuritaires. Le bien fondé de leur utilisation est avant tout une question de point de vue. Et puis encore une fois ce n’est pas vraiment nouveau. Tout le monde connaît le marketing ciblé, les études de marché, les sondages, les pétitions ou les fichiers "d’état" (ex : sécurité sociale). Cela fait des années que les individus savent que leurs données personnelles sont utilisées par des tiers. C’est généralement accepté (certainement parce que c’est réglementé).

Cela nous amène à la dernière nouveauté : le changement d’échelle. La tendance est à l’information disponible au plus grand nombre. Cela est également lié au support. Sur Internet tout le monde (au sens propre) peut être à la fois acteur et spectateur. Autrement dit, ce qui était auparavant à la portée de quelques organisations devient à la portée de n’importe qui.
En somme, pour tout résumer en une phrase, n’importe qui peut faire n’importe quoi (avec facilité en en masse) avec l’information dont il dispose. 

Il est incontestable qu’Internet est une réelle avancée technique qui nous ouvre une immensité de possibilités. 
Avec Internet tout le monde est libre, voire ultra-libre sur certains aspects. 
 
Mais Internet ne doit-il pas avoir d’autres limites ? La réponse appartient à chacun d’entre nous.
 
Note : Je n’ai pas voulu rentrer dans le commentaire de fait divers comme cette dernière bagarre ayant eu lieu à Rochefort (soi-disant) à cause de Facebook. Certains médias en feront certainement leur gros titres. Néanmoins, les faits divers divisent souvent l’opinion et ne favorisent pas l’échange d’idées. Prudence et relisez ce que j’écris sur la masse. ;-)
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Silvio QERROUEC 13 mai 2010 10:47

    Que les lecteurs me pardonnent les quelques fautes qui se sont glissées dans cet article.

    Merci

    • sylvie 13 mai 2010 11:14

      Facebook est clairement une abomination, pas pour lui même mais pour toutes les interconnections entre lui et tous les autres réseaux sociaux existants.
      Sur conseil d’une amie j’ai créé mon compte afin que mon nom ne soit utilisé par d’autres personnes ( attitude un peux parano ok) je me suis aperçu qu’à mon insu un mail avait été envoyé à tous mes amis sur yahoo.....donc .... faut pas faire le con


      • saint_sebastien saint_sebastien 13 mai 2010 12:39

        n’importe qui peut créer un compte à votre nom , puisque Facebook accepte les homonymes.

        Mais l’usurpation d’identité est punie par la loi aujourd’hui.


      • sylvie 13 mai 2010 15:45

        Bonjour Saint Sebastien, oui mais une fois créé on ne peux en re-créer un avec le même nom, vous dites puni par la loi oui en France mais fesse book est supranational, apparement même effacer de fausses infos est quasi impossible.


      • saint_sebastien saint_sebastien 13 mai 2010 19:15

        bien sur que si , puisque tu es identifié par ton email et pas par ton pseudo.

        tu peux donc créer autant de comptes que tu veux avec le même nom prénom.
        C’est logique ,puisque les noms ne sont pas uniques.
        Quand à la loi française , elle peut faire que facebook supprime le contenu en question.

      • alberto alberto 13 mai 2010 11:53

        Votre article m’a bien intéressé.

        Mais Esope commentait déjà, à propos d’ un autre moyen de communication (la Langue)  :« la meilleure et le pire des choses » !

        Bien à vous.


        • Soma Soma 13 mai 2010 14:16

          Utilisateur tres frequent de facebook, c’est un outil qui peut etre tres pratique et utile mais aussi dangereux (et ca on le sait tous.)

          Ce qui m’affole ce sont plus les photos publies que les usurpations d’identites...

          Peace.


          • JL JL 13 mai 2010 14:41

            Bonjour Soma. Vous écrivez : « Ce qui m’affole ce sont plus les photos publiées que les usurpations d’identités... »

            Vous pourriez en dire plus ?


          • saint_sebastien saint_sebastien 13 mai 2010 15:28

            n’importe qui peut poster des photos de vous et les tagger à votre nom sans votre accord. Que vous le vouliez ou non , vous pouvez donc être sur Facebook.

            Facebook c’est surtout tres utile pour faire de la promo virale sur un produit par exemple , et donc très utilisé par les entreprises.

          • Soma Soma 13 mai 2010 22:23

            Et bien il n’est pas rare de voir des photos dites « dossier » sur Facebook (une soirée trop arrosée ... etc.... et même des vidéos).

            Biensure vous pouvez détagguer votre nom sur une photo, mais la photo reste sur le site et « presque » n’importe qui peut y avoir accez (et notamment des employeurs qui regardent de plus en plus facebook pour déterminer le sérieux d’un candidat..)

            Bien à vous.


          • JL JL 14 mai 2010 10:37

            Saint Sébastien vous dites : « n’importe qui peut poster des photos de vous et les tagger à votre nom sans votre accord. »

            J’ai écrit : je suppose qu’il est possible d’identifier qui a posté quoi, et de poursuivre et punir ceux qui ont posté des documents qui vous portent préjudice ! ?

            Curieusement, ce post a été censuré !

            Je persiste donc : de deux choses l’une : ou bien les personnes lésées peuvent obtenir réparation, ou bien elles ne le peuvent pas. Dans le premier cas, comment fait-on ? Dans le second cas, faut-il considérer facebook comme un espace privé ? J’en doute !


          • Soma Soma 14 mai 2010 14:44

            Facebook ne peut pas etre considerer comme un espace privee, ca me semble totalement inconcevable. C’est un reseau sociale (international) avant tout.

            Biensure meme si votre nom n’est plus tagguer sur la photo ou quand bien meme votre nom est sur une photo, la personne qui les a publiers et identifiable sur le champs. (album de « Robert Smith » >> Oh je suis dedans...)

            Donc oui il est definitivement possible de porter prejudice a la personne qui a publiee des photos de vous. Pour autant, generalement, si des photos de vous sont sur facebook, c’est que vous y etes aussi, et donc que vous etes, generalement, au courant.

            Bien a vous =]


          • slipenfer 13 mai 2010 14:29

            géolocalisation, voila que facebook s’y met aussi !!!

            Selon ce que rapporte le site AdAge, cette fonctionnalité de géolocalisation servirait également les entreprises qui annoncent sur Facebook. Déjà, McDonald’s aurait commencé à développer son application pour Facebook. En l’utilisant, les clients pourraient indiquer qu’ils sont dans un restaurant de la chaîne, laquelle pourrait afficher de la publicité aux côtés de ce statut.

            Ce n’est un secret pour personne que Facebook entend lancer une telle fonctionnalité et plusieurs s’attendaient à ce que l’entreprise le fasse dans le cadre de sa conférence « f8 », qui a eu lieu il y a quelques semaines.

            Facebook lancerait plutôt la géolicalisation ce mois-ci, a déclaré à AdAge le PDG d’une compagnie de marketing numérique.

            « Nous nous préparons à l’intégrer, mais nous ne savons pas exactement quand ce sera disponible », a indiqué Kevin Barenblat, de Context Optional.

            En lançant ses fonctionnalités de géolocalisation, Facebook, qui compte 400 millions d’utilisateurs, pourrait faire mal à des entreprises comme Foursquare et Gowalla, des plateformes de réseautage social basées sur la géolocalisation.
            cyberpresse

            Le plus délirant, c’est que les mongoliens consommateurs seront heureux de profiter de cette technologie de géolocalisation, la stupidité est réellement infinie….

            Il est à parier que certains governements ont déja des profils extrèmement précis de millions de personnes, ou vont-ils, en combien de temps, combien de temps reste t-ils , avec qui, on vont les gens qu’ils ont précédément rencontrés, que lisent-ils, que regarde t-ils sur internet, à qui ils envoient des mails, le contenu des mails, etc…


            • eric 13 mai 2010 14:31

              Intéressant. Un bouquin vient de sortir sur ces questions, « les nouvelles frontières du Net » chez First société


              • ZenZoe ZenZoe 13 mai 2010 15:10

                En soi, Facebook n’est pas dangereux. I faut juste faire attention de ne pas mettre d’infos trop personnelles ou confidentielles.


                • saint_sebastien saint_sebastien 13 mai 2010 15:28

                  Je ne connaissais pas 123people , c’est un truc ouf ce service , surtout pour traquer les gens.


                  • HELIOS HELIOS 13 mai 2010 18:24

                    Ce qui est vraiment grave, sur facebook, c’est effectivement les photos.

                    Même si vous n’avez pas de compte, que vous n’etes pas inscrit, vos enfants le sont surement, sinon un de vos amis (vrai, en chair et en os), votre club de sport ou votre entreprise etc... et l’un d’entre eux aura envoyé une photo de vacances ou d’une célébration quelconque.

                    Si le texte joint permet de localiser la personne sur l’image, c’est foutu.

                    Les outils de reconnaissance faciale et d’identification possedent a partir de là une reference et vont petit a petit lever le doute et affiner votre identification grace a d’autres images etc... même si celles-ci sont « muettes » mais grace a votre lien avec d’autres personnes identifiées.

                    Et ne pensez pas que je phantasme, ces outils de reconnaissance faciale sont operationnels deja aujourd’hui..

                    Allez, tiens, je vais vous faire un peu de science fiction, pas science du tout et encore moins fiction.... a vous, mr l’auteur, qui avez ouvert un compte facebook pour « preserver » votre nom !

                    Jouez le jeux ne faites pas comme Jean Yanne dans « le permis de conduire » et lisez ce qui suit :

                    ... Votre entreprise a organisé un petit pot de depart pour un de vos collegues qui a reussi a prendre sa retraite. Parmi l’assistance, il y en a un (peut etre plusieurs) qui a pris, avec son portable, quelques images et va les mettre sur son facebook en citant les personnes presentes sur l’image....

                    ... A vous maintenant..
                    Vous avez consulté facebook en vous connectant a votre compte... normal... et vous surfez ensuite tranquilement , vous regardez, par exemple, une page sur le dernier modele de break ou de monospace qui vous plairait bien. Vous avez remarqué le petit cadre avec le pouce levé marque « j’aime »... pour dire que cette voiture, elle vous plait bien ? vous cliquez dessus en pensant encourager le constructeur....

                    Voila, j’ai planté le decors...

                    maintenant, vous deambulez sur les champs zé a Paris, et en passant devant la vitrine du constructeur de bagnoles, vous voyez « votre break » en exposition . Madame est a coté de vous, vous voulez lui faire partager votre plaisir, vous rentrez dans le salon où se trouve l’objet.... et devinez ? vous vous faite acceuillir par une personne qui vous salue avec VOTRE NOM !

                    Impossible me direz vous ? helas, non et non encore....

                    Comment est-ce possible ? simple.... facebook ! qui connait deja votre nom et les inombrables images, dont celles de votre pot de depart, et qui ont permis de creer votre profil facial (connecté a votre compte facebook, bien sur). Vous avez cliqué sur le petit cadre « j’aime », vous vous souvenez ? vous etiez sur le site du constructeur qui a incorporé ce lien avec facebook pour connaitre les clients potentiels... et facebook donne(vends ?) le lien... le constructeur connait votre nom et peut acceder a votre profil facial, que la camera du magasin utilisera pour vous identifier lors de votre entrée.... le vendeur, sait qui vous etes dès votre passage de la porte dans le champ de la camera.

                    je ne fabule pas, la seule chose qui n’est (peut etre) pas encore d’actualité, c’est la recherche de votre profil par le magasin... mais tout est pret, juste une question de quelques mois...

                    Voila, vous savez tout, votre visage est d’ores et déjà connu et vous etes content d’avoir été si bien reçu par le concessionnaire.... sauf si... ce même concessionnaire, en vous accueillant, vous invite - fortement - a regarder d’autres modeles ... plus adaptés a votre revenu, car celui çi lui semble hors de portée de votre « notation » que la banque lui aura fourni au passage.

                    ...tant qu’il ne s’agit que de cela.... allez vous me dire.. oui, oui, oui.... l’etoile jaune, vous vous souvenez ?

                    Je vous laisse tous reflechir... Facebook - et les autres site de ce genre- DOIVENT etre soumis a une reglementation extremement stricte ou DOIVENT disparaitre en tant que tel et les informations qu’ils recueillent ne doivent pas sortir du cadre privé des comptes des inscrits.

                    Bonne soirée


                    • Lorenzo extremeño 13 mai 2010 18:35

                      @ HELIOS

                      merci de cet excellent developpement qui explique un certains nombre de choses
                      dont beaucoup, comme moi, ne savent pas les implications induites par une
                      inscription tout á fait naïve sur Facebook.
                      Je pécise que je ne suis pas inscrit sur Facebook smiley

                      Cordialement.


                    • Silvio QERROUEC 13 mai 2010 20:05
                      J’essais de montrer plusieurs choses :

                      - Le problème n’est pas uniquement Facebook. Ce sont les possibilités que permet Internet. Même si Facebook ferme ses portes on trouvera toujours des infos sur les gens. La démocratisation d’Internet cette dernière décennie accentue le phénomène... et on ne va pas interdire Internet. D’ailleurs sans Internet on ne pourraît pas avoir se débat... Internet n’est pas un problème (mais pose des problèmes). Internet n’est qu’un support.
                      - Oui. Il faut faire attention quand on met des données personnelles. C’est une évidence (même si ça ne l’est pas pour tout le monde). Mais faire attention ne garanti rien. Quelle est la donnée personnelle que l’on peut mettre sans risque ? Quels risques ? ... Impossible à dire à l’avance.
                      - Attaquer de front des sites comme Facebook ne sert à rien. Ce sont les utilisateurs qui font son succès. Ce sont eux qui « décideront » de sa fin et certainement pas des gens qui ne sont pas inscrit... Généralement les gens acceptent mal qu’on leur dise quoi faire... même si c’est pour leur rendre service... Pourtant la plupart se sont inscrit car des amis leur ont demandé de le faire... mais c’était des amis (enfin soit-disant).
                      - Si vous avez des homonymes, c’est une sacrée chance. Laissez-les envahir le web pour vous. Vous y disparaîtrez plus vite. Les gens vont vite comprendre qu’il ne s’agit pas de vous... et puis vous ne maîtrisez pas ce que mettent les autres.

                      Avant la démocratisation du web, quand on allait pour la première fois sur le web, on entendait parler d’un certain nombre de règles et principes. Il y avait d’abord la fameuse netiquette (complètement ringarde aujourd’hui). Mais aussi on rabâchait aux gens de ne jamais donner son nom et de toujours rester anonyme.

                      Ces principes et ces règles sont partis en fumée a peu prêt en même temps que la publicité s’est développée. Ce n’est pas complètement une coïncidence. Aujourd’hui les recettes publicitaires explosent grâce à la récolte des données personnelles. Le web est l’outil idéal pour « profiler » les gens. Ce n’est pas le profiling qui est fondamentalement dangereux mais les effets de bords que cela peut avoir. Les possibilités sont immenses comme vous l’illustrez dans certains commentaires. Certaines compagnies (comme Facebook) jouent aux apprentis sorciers car elles ne maîtrisent pas le support qu’est Internet. Elles-mêmes ne contrôlent rien. Tout cela potentiellement aux dépends de Monsieur tout le monde... vous, votre famille, vos amis, moi...

                      Il existe bien des règles sur les données personnelles. Il existe bien la CNIL. Mais... Les règles sont de plus en plus transgressées. La CNIL croule sous les dossiers.

                      Il y a matière à s’inquiéter. 

                      Je n’aime pas que l’on prenne les gens pour des moutons, surtout quand on leur fait croire qu’ils ont le contrôle. Je crois qu’il faut amener les gens à se poser certaines questions (ce que les publicitaires évitent à tout prix). 

                      C’est l’objectif de cet article.

                    • Keuss 13 mai 2010 19:38

                      A quoi ça sers d’installer des milliers de caméra dans les rues ? Les gens nuisent eux même a leur vie privé, déballent leur vie devant tout leur copains d’amitiés virtuels. 

                      Je suis sur que les bases de donnés de Facebook, sont encore mieux rempli d’information que la NSA et la CIA réuni. Un fichage complet ( gout, fréquentation, occupation, famille ) de plus de 400millions de personnes ! Ya des années ont aurait crié hérésie ! Mais la non, on saute les 2 pieds joint dedans.



                      • Leviathan Leviathan 13 mai 2010 22:46

                        fessebouc c’est « Edwige »...


                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 mai 2010 01:48

                          Quand j’entends le mot Facebook je tire la chasse d’eau.


                          • marquis de meugein 24 mai 2010 15:36

                            Autrefois les R.G. se donnait un mal fou pour constituer leur fichiers ,maintenant avec fesse de bouc ou cul de bique ,c’est génial les gens se livrent tout seul avec frénésie pour avoir des « amis » ,je ne sais comment nommer se nouveau courant connerie exponentielle ou misére affevtive ?


                            • marquis de meugein 24 mai 2010 15:41

                              Autrefois les R.G. ,se donnaient un mal fou pour constituer leurs fichiers ,maintenant avec fesse de bouc ou cul de bique ,c’est génial les gens se livrent tout seuls avec frénésie pour avoir des «  amis » .Je ne sait comment nommer ce nouveau courant : connerie exponentielle ou misére affective ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Silvio QERROUEC


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès