Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Câbles Internet sous-marins sectionnés au large de l’Egypte

Câbles Internet sous-marins sectionnés au large de l’Egypte

Un événement rare a eu lieu mercredi 20 janvier, aucun média français n’en a fait écho.

Les câbles sous-marins à haut débit (des épines dorsales d’Internet, les backbone) ne sont pas si nombreux, ils ont une histoire et des noms : Flag (de Tokyo à Londres) et SeeMeWee-4 (de Marseille à Suez) ont cessé de fonctionner mercredi 30 janvier, abîmés par l’ancre d’un bateau au large de l’Egypte. Les réparations devraient prendre de une à deux semaines, entraînant des interruptions de service pour des centaines de millions d’utilisateurs privés et professionnels sur au moins deux continents : en Afrique de l’Est, une grande partie de l’Asie du Sud, et dans tout le Moyen-Orient.

Cet événement touche évidemment la France, car les économies sont de plus en plus interdépendantes. Concrètement, votre banque ou votre entreprise aura des retards pour procéder aux traitements journaliers ou mensuels (traités en Inde), vous risquez d’avoir des problèmes pour joindre un centre d’appel (au Liban par exemple), etc.

Je ne suis pas spécialiste du sujet (d’ailleurs les précisions ou rectifications sont les bienvenues). Ces informations, elles sont dans plus de 500 sites d’information en langue anglaise référencés par Google News à l’heure où j’écris ces lignes. La version française en recense 1... qui provient de l’agence de presse chinoise, Xinhua.

Cet événement est-il d’une importance capitale et mérite-t-il de faire la une de tous les journaux ? Certainement pas, Internet est relativement résistant aux pannes de réseau et d’autres routes informatiques ont pris le relais (avec des performances dégradées de 75% ou plus) : principalement le vieux câble méditerranéen SeeMeWee-3, les liaisons satellite pour certaines grandes entreprises, ou encore des routes détournées : par l’Atlantique et l’océan Indien, ou en passant par l’autre côté de la planète, le Pacifique.

Mais comment expliquer qu’aucun media français n’a daigné publier une ligne sur cet événement ? Est-ce que cette panne de réseau a touché toutes les rédactions et qu’aucune information ne circule plus en direction de la France ? Ou alors s’agit-il d’une censure orchestrée par les hautes instances pour manipuler le bon peuple de France ? Non bien sûr (pas cette fois).

Plus vraisemblablement, la grande majorité des journalistes français (spécialisés ou généralistes) ne s’intéresse pas à ce qu’il se passe dans le monde, et ils ne sont simplement pas au courant : ce sont eux qui sont déconnectés.


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • morice morice 1er février 2008 10:59

    Qunad on prive plusieurs pays d’internet, c’est qu’on prépare quelque chose....


    • Phil 1er février 2008 11:27

      Qu’un pêcheur égyptien laisse traîner l’ancre de son bateau est tout à fait vraisemblable, ce sont des choses qui arrivent. De plus, internet n’est pas coupé, mais subit des perturbations. Je ne crois donc pas à la thèse du complot dans ce cas.

      Ce commentaire illustre malheureusement le problème du changement de titre, qui oriente l’article vers un contre-sens (voir mon autre commentaire).


    • Phil 1er février 2008 11:41

      Qu’un pêcheur égyptien laisse traîner l’ancre de son bateau est tout à fait vraisemblable, ce sont des choses qui arrive. De plus, internet n’est pas coupé, mais subit des perturbations. Je ne crois donc pas à la thèse du complot dans ce cas.

      Ce commentaire illustre malheureusement le problème du changement de titre, qui oriente l’article vers un contre-sens (voir mon autre commentaire).


    • Castor 2 février 2008 09:08

      A quel degré ton post, Morice ?

      Toi, si on te prive de dessert, tu pourras pas dire que tu le méritais pas...


    • FrihD FrihD 2 février 2008 15:12

      A savoir que ce sont désormais trois cables qui ont été sectionnés par erreur, et tous par des ancres de bâteau, merci les discours officiels. A noter que le pays le plus touché serait l’Iran.

      www.marketwatch.com/news/story/third-undersea-cable-reportedly-cut/story.aspx

      On va bientôt nous traîter de théoristes du complot si on dit qu’il y a peu de chances que ça arrive par accident.


    • Phil 2 février 2008 16:13

      On peut voir ici le bulletin officiel de Flag Telecom.

      Ces câbles sous-marins sont utilisés par les économies et les individus pour des communications internationales, mais pas par les militaires et les gouvernements qui utilisent des moyens de communication locaux et souvent dédiés. Donc sauf événement dans les prochains jours qui permettrait d’expliquer l’intérêt de X ou Y à cette pagaille, la thèse du complot n’est pas très probable à mon humble avis, et la portée de la loi de Murphy est souvent sous-estimée . 

      Je ne sais pas si il y a un rapport avec cette troisième coupure, mais ici en Inde il semble qu’il y aie d’avantage de bande passante depuis hier (récupération de la bande passante des pays actuellement "dans le noir" ?)


    • FrihD FrihD 6 février 2008 18:28

      Je ne sais pas si quelqu’un lira ça, mais on en est désormais à cinq.


    • Phil 1er février 2008 11:10

      Le titre original de l’article est : "Les médias français se fichent du monde"

      Le comité de rédaction d’Agoravox a pris la liberté d’en changer le titre, et de le publier sans demander mon avis ni ma permission.

      Agoravox lui-même illustre donc parfaitement le titre original...


      • grangeoisi 1er février 2008 11:33

        Morice !!! Vous n’étiez pas au courant ? Normal en tant que journaliste français.


        • alberto alberto 1er février 2008 12:45

          C’est marrant, car ce matin, D. de Villepin invité d’Ali Baddou aux matinales de France-Culture, faisait la même remarque quant au nombrilisme des médias hexagonaux : " je suis désoler de vous dire que les belges ou les suisses sont mieux informés que les français sur ce qui se passe dans le monde..."

          Cette histoire de câble sous-marin en est une illustration supplémentaire s’il en fallait !

          J’ajouterais, si j’étais mauvaise langue, que déjà sur ce qui se passe en France ils (les médias) ne donnent souvent qu’une partie de l’information... En voici un exemple : l’affaire de la SG dans laquelle le PDG Bouton est sur la sellette. Sur quel média avez lu ou entendu que ce monsieur allait sous peu passer en jugement pour une affaire dans laquelle il est impliqué, affaire dite du "sentier II" ??? Histoire d’en connaître un peu plus sur la carrière du personnage...

          Alors ce qui se passe ailleurs ne vaut pas plus de trois minutes au 20 heures !

          Bien à vous.


          • jako jako 1er février 2008 14:02

            Pas sur TF1 lol mais j’ai entendu cette information sur FI ce matin


          • Phil 1er février 2008 14:12

            Pour illustrer votre propos, une nouvelle recherche sur google news francophone donne 3 articles canadiens, deux suisses. Côté sites d’informations français, seul le Nouvel Obs en parle et s’imagine que ce problème ne touche que l’Egypte. L’AFP a quand même publié une dépêche (qui a pris son temps). Quelques autres sites, plus spécialisés, en font finalement écho. Les suivront certainement : suivre, ça ils savent faire.

            Côté technique, pour comprendre un peu mieux l’importance de ces liens (en anglais) :

            http://www.seamewe4.com/

            http://www.flagtelecom.com/

            http://www.telegeography.com/wordpress/?p=64

            http://www.atlantic-cable.com/Cables/CableTimeLine/index2001.htm

             


          • tvargentine.com lerma 1er février 2008 13:21

            Comment Ben Laden va t-il faire pour poser ses communiqués terroristes ?????

             


            • alberto alberto 1er février 2008 13:34

              Lerma : pour ça y a déjà Fox News, non ?


            • manusan 1er février 2008 14:10

              bonjour Phil

               Je travaille pour Alcatel submarine network depuis 2000, et j’ai participé à la mise en service de plusieurs projets que vous citez, je vous apporte donc ma contribution à votre article.

               La principale cause des coupures de cables sont les chalutiers, de temps en temps des tremblements de terre comme en decembre 2006 à Taiwan qui avait coupé 6 cables et perturbé sérieusement l’Asie. Etant donné que les cables sont alimenté en électricité (pour faire fonctionner les répéteurs) on trouve de temps à autres des dents de requin attirés par l’électro-magnétisme. 

              Si le cable smw4 coupe, smw3 prend le relais en effet mais ce n’est pas exactement les mêmes stations, smw4 va de Marseille à Singapour total 6 stations, smw3 part d’Allemagne jusqu’en Corée total environ 30 stations. Pour info smw3 a régulièrement des upgrades, le cable étant posé depuis 10 ans les opérations de changement de matériel plus performent en station terrestre ne coutent pas chère aux clients comparés aux opérations marines.

              Deplus en cas de grosse grosse coupure pour l’un des ces cables, le traffic passe par le portugal, longe l’Afrique jusqu’au Cap (cable SAT3) puis part vers Singapour (cable SAFE).

              Je suis actuellement en Chine, pas de problème sérieux à signaler (ici le problème c’est plutôt la neige), en fait le principal souci me disait un client d’Hong Kong, c’est que depuis l’adsl quand un upgrade est fini, la bande passante est remplis en 6 mois - 1 ans et qu’un autre upgrade est nécessaire. Bref l’Egypte était certainement déjà en quasi-saturation au niveau de son trafic, d’ailleurs un projet de nouveau cable venait d’être signé (TE North). Une autre raison peut être aussi que l’Egypte n’a pas signé d’accord de coopération avec d’autres cables voisins pour se protéger mutuellement en cas de coupure.

               Concernant les questions Echelon et Terrorisme, oui on peut techniquement voir ce qui se passe dans un cable mais c’est hyper costaud, d’abord, on coupe le blindage sans peter la fibre, on tord legerement la fibre et on recupere un partie de la diffraction de la lumière, puis on compte les 1 et les 0. Opération possible en labo, par contre à -3000 mètres je demande à voir.

               a+

              Manusan

               

               

               


              • Phil 1er février 2008 14:34

                Merci beaucoup Manusan pour ces précisions !

                Si une opération d’espionnage était en cours (ce dont je doute aussi), le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle a misérablement échoué. On en saura sans doute plus quand les navires de réparation auront levé les câbles. Je trouve que c’est presque un miracle que ce genre d’incident n’arrive pas plus fréquemment : vous faites un bon boulot.

                Je suis en Inde et ici la situation est très dégradée.


              • manusan 1er février 2008 15:19

                Si vous avez des problèmes en Inde, ça vérifie ce que disaient les clients, il y a saturation de la bande passante donc si un cable pète les suivants ne peuvent pas forcément fournir, donc nouveaux projets en vue et c’est bon pour nous surtout quand on est en freelance, le plut drole c’est qu’Alcatel-lucent supprime des postes en même temps.

                Pour la réunion, honnêtement je crois que s’il y a gros problèmes, Singapour passe en priorité pour garder un max de connection entre l’Europe et l’Asie via le Cap comme je l’expliquais plus haut.

                pour un cable coupé, une semaine ou deux suffit à réparer généralement.

                 


              • at974 at974 1er février 2008 14:40

                A l’île de la Réunion, les effets sont sensibles en fin d’après-midi et début de soirée.


                • tSbeNjY tSbeNjY 1er février 2008 16:08

                  Les effets du Ti’punch ?


                • stephanemot stephanemot 1er février 2008 18:09

                  On en a bien parlé dans les media, mais beaucoup moins que lors du plantage précédent qui avait causé un véritable séisme en Asie, en particulier à Taiwan et pour certaines places financières. Comme dans le cas d’un blackout électrique, il y avait eu un effet domino dans toute la région.

                  Cet épisode avait montré la fragilité du réseau en dépit de l’offre pléthorique (cf la course à l’armement entre projets intercontinentaux au plus fort de la bulle internet).

                  Dans un cas comme dans l’autre, la communauté francophone n’est pas directement touchée, ce qui peut expliquer la relative indifférence.


                  • Phil 1er février 2008 18:54

                    Comment pourrait-il y avoir à la fois une offre pléthorique et des risques d’effet dominos ? Non, les investissements dans de telles infrastructures sont tels que les océans ne sont pas tapissés de fibres optiques inutilisées.

                    C’est très différent pour les backbones terrestres : un grand nombre de sociétés historiques de distribution en réseaux (type EDF, autoroutes, SNCF, etc) ont posé des fibres qui ne sont pas encore utilisées (les fibres noires).


                  • manusan 2 février 2008 06:34

                    oui en effet la coupure entre Taiwan et la Chine avait fait beaucoup de dégats.

                    A cette époque j’étais justement à la station de Shantou pour smw3 (face à Taiwan, 5h de route au nord de Hong kong), le matin je demande au chef de station pourquoi l’internet qu’il m’avait installé hier ne marchait pas aujourd’hui, il m’a montré les PFE (équipement qui alimente des cables en électricité) tous dans le rouge, soit smw3 coté asie, APCN2 et China-Us, bref les plus gros cables de la région. impossible pendant une semaine d’appeler le Japon ou les US. En tout 6 cables endommagés en 20 points de coupures.

                    En fait, d’aprés moi l’erreur c’est d’avoir fait passer tous ces cables au même chemin, la Chine compte 2 stations télécom pour les cables, et 80% du traffics passe par une seule (Shantou). Alors que la France par exemple en a 3 d’actives (2 en Bretagne et une à Marseille).

                     

                     


                  • stephanemot stephanemot 2 février 2008 10:47

                    nous disons tous les trois la même chose

                    il y a bien eu pléthore d’offre, et pas seulement sur le terrestre, comme en attestent les faillites d’ambitieux carrier’s carriers.

                    mais il s’agissait d’offres redondantes sur les mêmes routes, et les bottlenecks s’en sont trouvés encore plus fragiles.


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 1er février 2008 19:08

                    Vous dites que les journalistes français, et je précise français, donc franco-parisiens, sont déconnectés du réel. Je dirais qu’ils sont connectés au réel dont ils se sont fait la représentation

                    Pour info, j’ai été interviewé par la radio suisse romande, pour l’émission médialogues, un peu l’équivalent d’arrêt sur images mais sur un support radio, à propos d’un billet écrit sur Agoravox, jugé très pertinent par le responsable de cette émission. Par contre, silence radio de la part des médias français


                    • tvargentine.com lerma 1er février 2008 21:56

                      Une fois encore vous portez un commentaire déconnecté d’une réalité que vous ignorez .

                      "..... Par contre, silence radio de la part des médias français "

                      Franchement vous vous prenez pour une star de la pensée ????

                      Morice dirait un complot américain,la taverne dirait une censure sarkozienne

                       

                       


                      • El Nasl El Nasl 1er février 2008 22:48

                        Phil a écrit :"Mais comment expliquer qu’aucun media français n’a daigné publier une ligne sur cet événement ?"

                         

                        Faut pas pousser mémé dans les orties non plus ,il y a des tas de sites d’info français qui ont annoncé la nouvelle assez rapidement (en particulier les sites d’informatiques ) . Après si par médias vous entendez le JT de tf1 /fr2 ou leurs sites respectifs ... franchement il y en a encore qui regardent et/ou qui attendent quelque chose de ces "médias" à l’ère d’internet ?

                         


                        • Phil 1er février 2008 23:34

                          J’ai bien précisé : "à l’heure où j’écris". Il n’y avait pas sur ce sujet référencé sur google news, alors que la nouvelle était en une sur la version anglaise. Mea culpa, quelques sites de "geeks" ont sorti l’info rapidement.

                          Reste que la thèse de base est toujours valable, vous en conviendrez sans doute vu votre commentaire sur les JTs de tf1/2...


                        • grangeoisi 1er février 2008 23:03

                          Mon pauvre Mr Dugué ! Zont pas parlé de vous les médias français ?

                          Cette vie ne mérite pas d’être vécu tiens !


                          • wesson wesson 1er février 2008 23:41

                            la presse n’en parles pas ? n’exagérons rien. Pas moins de 65 articles dans la presse Française ce soir (source google info). Ce n’est pas vraiment du black-out ça. Vous savez ce genre d’info technique, vous n’allez pas la trouver dans France Dimanche ou le Fig mag.

                            Là ou vous semblez voir conspiration ou incompétence, je n’y vois juste qu’une info peu intéressante et qui ne parlera pas au lecteur moyen de la presse quotidienne ...

                            Des cables qui pète en plein milieu de l’océan et qui fait ralentir Internet en Inde, en gros pas mal de monde s’en fiche vu d’ici !


                            • Phil 2 février 2008 00:05

                              Je pensais pourtant avoir été clair : personne ici ne parle de conspiration. Et soyons honnêtes, évidemment cette info ne mérite pas de faire la une des journaux. Je l’ai écrit quasiment mot pour mot, et le répète ici.

                              Par contre, pour l’incompétence, c’est une autre histoire : est-ce que le travail des journalistes consiste à n’écrire que ce que les gens veulent lire ?

                              Autrement dit, étant donné que les américains ne sont pas plus impactés directement que les français, comment expliquez-vous que tous les grands médias américains en ont parlé rapidement, alors que lemonde.fr vient seulement de publier un article ?


                            • tvargentine.com lerma 2 février 2008 01:43

                              Libération est au main d’une grosse fortune financière

                              Marianne appartient au groupe Hersant

                              Le Monde n’est qu’un clone du soir de libération et n’a plus rien à voir avec ce qu’il était jusqu’en 1990

                              Normal que cette infos n’interesse pas ces nouveaux médias devenu uniquement people (il parait que cela fait vendre)

                              Pourtant c’est interessant comme infos,surtout que ce cable constitue des données en 24/24 en moins pour l’Egypte

                              Alors la question technique est de savoir combien de temps mettent les spécialistes pour réparer ce genre de problèmes techniques

                              Ensuite ,pourquoi un cable à l’heure du satellite ?

                               

                               


                              • manusan 2 février 2008 07:00

                                pourquoi un cable à l’heure du satellite ?

                                Sachez que le marché y a répondu il y a prés de 15 ans. Un cable comme smw3 a été vendu autour de 900 millions de $ et rentabilisé 6 mois plus tard, du coup des banques ont commencé à former des consorsiums pour faire des cables (FLAG par exemple). Dans le même temps la galaxie Iridium de Motorola s’est cassée la gueule.

                                il y aura toujours des satellites pour desservir des régions isolées ou pour pallier les coupures mais par un cable on a plus de bande passante, un temps de réponse plus rapide, plus facile de réparer un cable en mer que d’envoyer un astronaute réparer un satellite, facile d’upgrader les équipements en station...

                                pour info Google recherche des partenaires pour un cable entre l’Asie et les US pour 2009.

                                 

                                 


                              • stephanemot stephanemot 2 février 2008 11:01

                                On ne raisonne pas ici au niveau du client final, qui comparerait TPS et Numéricable, par exemple.

                                Ces câbles en question sont la colonne vertébrale du réseau internet, pas les derniers mètres qui raccordent les abonnés à un fournisseur de services. En théorie, il y a toujours des routes alternatives pour éviter le blackout. Dans la pratique, comme pour les réseaux électriques, un accident peut enrayer la belle mécanique.

                                Par ailleurs, les satcos utilisent également des relais et réseaux fixes - tout ne passe pas par les airs. Les stations sont raccordées au backbone et donc aux réseaux terrestres.

                                Le satellite propose une couverture très large mais ne permet pas des débits aussi élevés que les câbles. Il ne saurait se substituer au terrestre pour absorber l’intégralité du trafic internet.


                              • Marc Bruxman 4 février 2008 01:25

                                "Ensuite ,pourquoi un cable à l’heure du satellite ?"

                                A cause de la latence. Même à la vitesse de la lumiére monter vers le satellite puis redescendre prend du temps.

                                La ou un Paris / New York aller retour prend 44 millisecondes avec un cable sous marin, il prendrait plus de 500ms avec un satellite.

                                Une latence de 500ms est en elle même très génante pour de nombreuses applications comme :

                                • La voix sur IP
                                • La visioconférence.
                                • Le jeu en réseau
                                • Certaines applications boursiéres.

                                Mais elle est également génante pour la simple navigation sur des sites web ou vous constaterez que les applications AJAX ou le chargement des images sont nettement plus lents !

                                Enfin à un niveau plus brut, le protocole TCP dépend de la bonne réception de trames qui confirment la réception de la trame précédemment envoyée (afin de la renvoyer si elle s’est perdue). Pour cette raison, une latence importante tend à faire baisser l’efficacité d’utilisation de la bande passante et les débits sont alors fortement différents de la bande passante théorique atteignable.

                                Bref le satellite c’est la solution à proscrire sauf quand on ne peut pas faire autrement.

                                 

                                 

                                 


                              • Phil 4 février 2008 15:10

                                Encore un point en faveur de la fibre optique par rapport au satellite : la sécurité. Il suffit de pointer une antenne vers un satellite pour savoir tout de qu’il envoie (ce qui fait le bonheur des "grandes oreilles"), alors que c’est pratiquement impossible d’écouter ce qui se raconte dans une fibre.


                              • Bien souvent très technique...mais aussi très intéressant. Reste que le principe du maillage et de la diversité des supports procure en principe une bonne securité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Phil


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès