Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Chicago mise sur un nouveau mix énergétique

Chicago mise sur un nouveau mix énergétique


C’est l’un des projets cleantech à surveiller en 2010, la distribution de l’énergie solaire. On entend par là qu’il serait plus rentable et productif de répartir les capteurs de cette énergie (panneaux) de manière atomisée, au plus près des lieux de consommation, plutôt que de les concentrer dans des grands champs comme on a pu en voir dans des déserts ou en Espagne avec le concept des tours solaires (Cleantechnica).

ComEd, un distributeur d’électricité de Chicago, va implémenter des panneaux sur une centaine de foyers (dont la moitié seront également équipés de capteurs intelligents pour appliquer les préceptes de la smart grid), avec la possibilité pour les propriétaires de revendre au réseau l’énergie non utilisée. L’idée, avec cette répartition, est bien de faire de chaque foyer un mini-centre de production électrique, comme une petite centrale, en propre. Mais le projet ne s’arrête pas là.


Les foyers sélectionnés feront partie d’un programme pilote qui inclura de la formation pour les résidents, afin qu’ils optimisent leur production et consommation d’électricité, et éviter ainsi les pics (le matin et le soir, en gros) de consommation qui sont difficile à gérer côté producteur (risque de surcharge, pollution accrue, utilisation peu efficiente des centrales le reste de la journée).

Le plan de relance américain a finance ce projet à hauteur de 5 millions de dollars, auxquels ComEd a ajouté 3 millions. Cette smart grid devrait à terme concerner près de 131 000 foyers, dont 8 000 avec des capacités avancées de gestion de leur « parc » d’électricité, pour habituer une population de consommateur à des pratiques meilleures, pour soulager un réseau de distribution vieillissant.

Les bénéficiaires disposeront donc de fonctionnalités avancées, comme des outils de surveillance de leur consommation reliés à Internet en temps réel et accessible à domicile depuis des interfaces tactiles, et 400 employés de ComEd pourront presque tout modifier, du chauffage à la climatisation en passant par la gestion de leur production électrique. Autre incitation à redresser nos comportements : des tarifs segmentés en 6 compartiments, les plus chers à l’heure des pics.


TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • mokhtar h 6 avril 2010 14:40

    La solution du mix n’est pas mauvaise, mais ainsi mise en pratique, elle me paraît limitée.
    D’abord, il n’y a pas de recette miracle. Il faudrait une combinaison de toutes les formules sans exceptions et trouver la bonne combinaison, pour chaque cas (zone ou pays, collectivités ou particuliers).
    De mon point de vue : il faut absolument aller vers l’individualisation maximum ou optimum de la production d’énergie, même si des solutions sont préférables ici, et peu pratiques ou trop chères ailleurs. Il faut s’ingénier, se casser un peu la tête localement et ne pas laisser la question aux experts charlatans liés aux grosses boîtes fournisseuses d’énergie. A cette fin, la consultation la plus large des populations est incontournable.
    Il n’y a pas de mal à allier des millions de petits capteurs solaires ou éoliens (verticiaux ou horizontaux) installés sur des maisons individuelles ou des ensembles d’habitations, avec d’autres plus gros pour les collectivités, le tout lié à une source quelconque au niveau national. Capteurs solaires ou éoliennes, pas d’importance, le tout étant lié à un volume suffisant et confortable d’ensoleillement ou d’exposition aux vents pour une région ou une zone donnée. Le choix des solutions me paraît très large (selon la technique utilisée, taille, la commodité par rapport aux nuisances comme le bruit, le coût, et la durée d’exposition,etc).


    • Francky la Hache Francky la Hache 6 avril 2010 19:32

      L’auteur a surement des actions ou est employé de PasCleanTech,
      voici un nième papier la citant.

      En revanche, il serait bien plus écologiste, économique et écologique (oui, trois choses différentes) de mettre des panneaux solaires pour le chauffage de l’eau domestique.
      * Le rendement est très bon, technologie facile, robuste, non polluante à la construction.
      Alors que le photovoltaïque :
      * rendement très mauvais, technologie très polluante (batteries, cellules), durée de vie incertaine.

      Bref, Ecolotok est encore à côté de la plaque (encore et toujours).
      Sa place n’est pas sur AV (à mon avis), comment la modération laisse passé ses papiers ridicules, qui ne sont que publicité (mensongère qui plus est).


      • Spip Spip 7 avril 2010 20:51

        Tout à fait d’accord avec mokhtar h sur le fait de combiner les solutions en s’adaptant aux conditions locales Il n’y a pas et il ne peut pas y avoir UNE solution standard. Même si ça marchait on retomberait dans les problèmes de monopole qu’on connaît déjà avec les énergies fossiles et leurs fournisseurs

        Parallèlement, je ne vois pas en quoi ça empêcherait le développement de l’eau chaude solaire là où c’est pertinent...

        Le plus intéressant, pour moi, dans ce programme tiendrait au côté éducatif. A quoi servirait de consommer « vert » si c’est pour consommer inintelligemment et toujours plus ? A nous remettre, à un moment ou un autre, dans les pattes des vendeurs d’or noir (qui n’a jamais si bien mérité son nom)

        Quand aux commentaires « à la hache » le nom est mérité aussi : vision partielle et partiale du sujet, suspicion inutilement agressive sur l’auteur et pour finir appel à la censure !

        Au nom de la liberté d’expression, je suppose ? Pour lui, pas pour l’autre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès