Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Cinq questions sur l’iPad

Cinq questions sur l’iPad

 

article_ipad.jpgLa tablette d’Apple qui déchaine les passions depuis sa présentation fin janvier, l’iPad, sortira à la fin du mois en France. Déjà vendu à plus d’un million d’exemplaires outre atlantique, l’iPad nourrit un certain nombre d’interrogations à deux semaines de sa commercialisation. Essayons d’apporter quelques éclaircissements en cinq questions, loin des clichés qui font de l’iPad un "iTouch géant" ou un ordinateur portable. L’occasion d’inaugurer une nouvelle thématique intitulée "5 questions", qui abordera des thématiques d’actualité sur cette forme de questions-réponses.

Quand, où et à quel prix l’iPad sera-t-il disponible ?

L’iPad sera disponible en France le 28 mai prochain, mais est d’ores et déjà disponible en pré commande sur le site d’Apple. Les opérateurs téléphoniques ont beau eu faire pression sur la marque à la pomme, ils ne commercialiseront pas l’iPad, qui sera disponible dans les deux AppStore français bien évidemment (à Paris, au carrousel du Louvre et à Montpellier) à Darty , dans certaines Fnac ainsi que sur le site web d’Apple naturellement. Il sera vendu à partir de 499€ pour la version Wifi 16 giga jusqu’à 799€ pour la version Wifi + 3G 64 Gb.

Que vendent les opérateurs téléphoniques ?

Les opérateurs téléphoniques à savoir SFR et Orange proposent dès aujourd’hui des forfaits pour surfer en 3G (c’est-à-dire en mobilité). L’iPad n’est en aucun cas un smartphone : téléphoner avec une tablette de 18 sur 24 cm aurait quelque chose de comique. Les opérateurs ne proposeront donc que des forfaits 3G, pour les iPad compatibles en Wifi + 3G. Orange proposera un forfait 200 Mo par mois sans engagement pour 10€, et 39€ pour 2Go. Les abonnés Orange téléphonie bénéficieront d’une remise de 15%, valable chaque mois, les deux formules seront alors rabaissées à 8,5€ et 33,15€. Quant à SFR, ils proposeront quatre formules, toutes sans engagement. Pour 6€, les abonnés pourront surfer 24h, et 72h pour trois euros de plus, avec 75 mo de limite. Un forfait bloqué 250mO de 14,9€/mois sera également proposé. Enfin, il sera possible d’acquérir l’offre « illimitée » (en réalité limitée à 1go) moyennant 29,9€/mois.

Faudra-t-il forcément disposer d’un forfait pour surfer sur l’iPad ?

Bien entendu non. Trois appareils, de 16 Go, 32 Go et 64 Go ne seront pas compatibles avec la 3G et ne pourront se connecter qu’aux réseaux Wifi (chez soi si Livebox, dans certaines gares et autres établissements qui le proposent comme Mc Donald’s etc... : le réseau sans fil classique) : en conséquence de cause leur prix sera inférieur de cent euros en fonction de leur capacité mémoire.

L’iPad est-il un gros consommateur de bande passante ?

L’iPad pourrait-il contribuer à l’écroulement du réseau 3G ? Telle est la crainte des opérateurs mobiles, aujourd’hui quelque peu dissipée. En effet, l’iPad consommerait dix fois plus de bande passante que l’iPhone, ce qui contribuerait à encombrer un réseau 3G déjà décrié pour sa lenteur : comment faire face à une explosion de la demande sans proposer des abonnements à des tarifs trop prohibitifs ? Mais sur son blog, le journaliste Benjamin Ferran relativise la situation : lors d’une navigation sur Internet, (...) l’affichage sur iPad ne consomme pas plus que sur l’iPhone. Même chose lors du relevé de ses emails, de la consultation de la météo et d’un tas d’autres applications assure-t-il. Seule la lecture de vidéos est consommatrice : jusqu’à cinq fois plus que sur un iPhone. Mais les opérateurs tablent sur une utilisation plus fréquente des réseaux Wifi disponibles que du réseau 3G, ce qui ne devrait pas créer d’embouteillages massifs.

Le troisième âge, cible idéale de l’iPad ?

Rebouté par l’informatique, le troisième âge pourrait-il franchir l’obstacle grâce à l’iPad ? Le fonctionnement de la tablette conviendrait parfaitement à nos aînés : l’utilisation instinctive de l’iPad, dont les fonctionnalités sont rapidement et facilement accessibles n’est en rien comparable aux PC, claviers, mulotssouris qui n’étaient peut-être pas adaptées à un troisième âge qui peine à en comprendre les mécanismes. L’iPad reprend les bases encourageantes de l’iPhone et de l’iTouch mais sur grand format : suffisant pour amener nos parents ou grands-parents vers l’informatique ?

 

Retrouvez ce billet sur le blog de l’auteur, L’Offensif. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.69/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • slipenfer 26 mai 2010 10:19

     @l ’auteur
    Le troisième âge, cible idéale de l’iPad ?
    Le Parlement européen va équiper ses 736 membres d’un iPad pour un coût avoisinant
    les 5 millions d’euros :

    Il y a quelques mois, ils ont déjà reçu un ordinateur portable .beaucoup se seraient plaint d’un poids trop élevé de l’objet, et, du coup, problèmes de dos.
    Autre problème, Beaucoup de députés sont âgés et ne savent même pas utiliser Internet.
    De vieille bourrique incapable de faire 100m à pied avec un ordi portable
    dont ils ignores le fonctionnement en plus. Donnez leur une brouette c’ est moins cher qu ’un
    iPad et c ’est facile à conduire.  smiley  smiley smiley smiley


    • Ploucman 26 mai 2010 13:05

      "Le Parlement européen va équiper ses 736 membres d’un iPad pour un coût avoisinant
      les 5 millions d’euros"

      736 * 500€ => 368 000 € ...

      ils en sont arrivé comment a 5 millions d’€ ? :s
      ils ont les filles en bikini de la publicité avec ? :p

      Ok je sors ...


    • slipenfer 26 mai 2010 13:56

      Exact il doit y avoir un blème ? : Lien


    • faxtronic faxtronic 26 mai 2010 11:13

      Comment cet article a pu passer a la moderation. C est une publicite ouverte pour mac. C est un scandale


      • Yohan Yohan 26 mai 2010 13:00

        Ah bon, la publicité est interdite ici ? smiley)


      • Basepam 26 mai 2010 11:45

        On a une belle démonstration de marketing viral.
        Deux articles en 2 jours, Apple est vraiment très fort.

        Par contre je ne comprend pas non plus comment cela peut passer la modération.


        • Mmarvinbear mmarvin 26 mai 2010 11:52

          Encore de la pub....

          Et en plus, mal faite !


          • Deneb Deneb 26 mai 2010 12:08

            En achetant un produit Apple, on souscrit à ITunes, qui est un virus, très difficile à éradiquer. Itunes a la particularité de faire cher payer pour ce qui existe ailleurs gratuitement. Ils ont reussi à convaincre bien du monde, d’ou leur nocivité. IPad est le concentré de l’internet mercantile, et l’opposé de la liberté.


            • apopi apopi 26 mai 2010 12:36

               Ne vous laissez pas impressionner jeune homme comme vous le dites si bien l’iPad déchaine les passions et fait sortir de leurs trous les trolls de tout poil.

               Rien de nouveau sous le soleil, avec l’iPhone c’était pareil et que dire du premier iMac qui avait eu l’audace d’abandonner le lecteur de disquette !

               Rassurez vous Apple n’a pas le monopole de ce genre de réactions, on peut citer aussi le walkman en son temps, la « deuch » dont citroen ne devait vendre que deux exemplaires, la « traction avant » du même constructeur et sans oublier un certain Gutemberg (orthographe non garantie) qui avait eu le culot d’inventer l’imprimerie, liste non limitative bien sûr.

               Comme disait un certain : les chiens aboient et la caravane (du progrès) passe....


              • djib 26 mai 2010 12:47

                Ce qui est marrant ( et soulant aussi ) c’est que tout le monde parle de l’I-pad comme si c’était le messie réincarner nous apportant la lumière.
                Arrêtez juste de nous souler avec l’I-pad !! Avant ce produit, combien d’article sur les tablettes tactiles sur Avox ? Pourtant ça existe depuis un moment les tablettes tactiles !! Lenovo en propose déjà des très bien à la vente.
                Alors pourquoi nous souler d’articles sur l’I-pad ?
                Ce qui me soule c’est pas le progrès, c’est les haruspices et autres bonimenteurs nous apportant la bonne parole comme si leur lumière allait métamorphoser ma pauvre vie de béotien.
                L’humilité vous étouffe pas. 
                Ce qu’il faudrait promotionner, c’est la tablette tactile en tant qu’outil générique, et pas le produit de la telle firme !! 


              • Yohan Yohan 26 mai 2010 13:02

                De toute façon, personne n’est obligé d’acheter que je sache, donc je ne vois pas l’utilité de faire un procès d’intention à l’auteur. Non ; la question qui faut se poser, c’est pourquoi si peu d’innovation en France alors qu’on a les compétences pour cela


                • djib 26 mai 2010 13:09

                  Excuse moi Yohann, on est sur un site d’information citoyenne ici ou sur un site de publicité, tête de gondole de tous les derniers produits à vendre.
                  Parce qu’il faut se définir à un moment.
                  Si ta tolérance à la publicité n’a pas été atteinte, je n’ai pas ta chance, la mienne est épuisée depuis un bon moment.


                • Yohan Yohan 26 mai 2010 13:14

                  Djib

                  C’est quoi ce délire. Il y a plein de gens qui prisent l’Ipad, il suffit de voir le succès des ventes. Selon vous, il y aurait un sens unique à l’« écriture citoyenne » ?


                  • djib 26 mai 2010 13:37

                    La cigarette se vend par centaine ce tonne chaque jour. Est ce que le succès de sa vente suffit à justifier son existence ?


                  • djib 26 mai 2010 13:33

                    Priser l’IPad et vouloir en faire sa promotion au point d’écrire un article dessus sont deux choses bien différentes. A ce que je sache, ce bel outil n’est toujours pas en vente en France. Nous n’avons donc pas ici un article de ressenti, mais un petit guide rouge en cinq question du fervent supporter d’Apple.
                    Y a t il un esprit critique dans cet article ? Une comparaison, serait elle même avantageuse ?

                    Le lapsus est intéressant. je n’ai jamais parlé d’ « écriture citoyenne », mais de « journalisme citoyen ». J’attends du « journalisme citoyen » qu’il m’offre ce que le journalisme institutionnel ne me donne plus. Un regard critique, un angle de vue différent, un sujet traité nul part ailleurs.
                    Cet article pourrait se retrouver à la ligne près dans « femme actuelle ».
                    Après pour l’ « écriture citoyenne », je ne sais pas où ça se situe. Entre les blogs et les pamphlets ?

                    En tout cas j’attends avec impatience l’article, catégorisé en « tribune libre », que vous allez écrire sur l’ipad, et je serai très attentif à votre ressenti propre, ainsi qu’ à votre propre réflexion sur l’engin, je l’espère ne se contentant pas de vanter la marque, mais portant un regard acéré sur l’outil et son potentiel.


                    • Cug Cug 26 mai 2010 14:25

                      Oubliez l’ipad c’est de la daube pour victimes du marketing ....

                      http://www.youtube.com/watch?v=-5DYuVN6nuY&feature=player_embedded


                      • bourgpat 26 mai 2010 14:50

                        Du ressenti avec l’ipad ;

                        http://serenityreport.wordpress.com/2010/04/16/ipad-installation-et-impressions-du-ijail/

                        [quote]

                        Je débale donc l’iPad de son packaging. et je constate qu’au premier contacte, rien de transcendant ne se passe. Le produit est très beau, classe, fin, léger. Du beau travail déjà et il n’est pas encore allumé. Ce que je m’empresse de faire.

                        Et là, quelque chose d’insupportable se produit : l’obligation d’utiliser iTunes pour la première mise en route : sans cela il est considérer comme une simple unité de stockage, l’appareil refuse de s’allumer. Bon soit, je pourrais toujours supprimer ce logiciel ensuite.[/quote]


                        • Zord Zord 26 mai 2010 15:18

                          C’est tout simplement scandaleux de lire un tel article publicitaire sur un site qui se veut « une fondation » assurant notamment la liberté d’information.
                          Il faudrait vraiment revoir le slogant du site : « Donner de l’argent pour soutenir nos campagnes publicitaires ! »


                          • Tiberius Tiberius 26 mai 2010 17:04

                            C’est la médiocrité qui pousse ceux qui viennent vomir ici sur l’article d’Alex Joubert.

                            On pourrait croire de loin à une réaction anti-capitaliste primaire face à ce symbole du marché triomphant qu’est l’Ipad. Mais que nenni : l’ipad n’est qu’un prétexte ! En vérité, du haut de ses quinze ans, ce jeune homme par son aisance à penser et à s’exprimer renvoie à tous ses détracteurs l’image de leur propre insuffisance, l’image de tout ce qu’ils auraient aimé être à quinze ans et qu’ils n’étaient pas. Alors évidemment, ça leur déchire les entrailles, les pauvres... smiley smiley


                            • maow maow 26 mai 2010 17:31

                              Les gens achètent n’importe quoi, du moment qu’on sache bien leur vendre.
                              Ils achètent ce dont ils n’ont pas besoin, parce qu’on leur dit que c’est dans le vent et qu’ils seront heureux avec.
                              Et ensuite, ils diront « Ho non... il ne faut pas gaspiller les ressources de la planète, c’est mal, il faut la protéger. »...

                              Bien heureusement, « les gens » ne désigne pas tout le monde. smiley


                              • galien 26 mai 2010 23:10

                                Bon prenons le côté positif des choses, effectivement rien à foutre de ce bout de plastique boboïsant fabriqué par des esclaves. Cependant puisque je me suis décidé à être constructif sur ce sujet, quelques réflexions, en vrac :
                                Le but de l’Ipad (machin pour la suite) c’est d’être un vecteur pour internet, voyons de plus près.

                                Première surprise, pour nous citoyens qui avons investis internet pour donner notre avis, nous révolter, apprendre, etc, ... ce machin ne possède pas de clavier, il limite donc la capacité de l’utilisateur à s’exprimer, à accoucher, parfois dans la douleur, de sa pensée. Le machin, dans sa qualité première, va condamner l’utilisateur à la pensée courte, mode texto pour illettré, c’est à dire à une diarrhée déstructurée nous ramenant au niveau de nos ancêtres les primates.

                                Regardons maintenant ce qu’il contient, c’est à dire les programmes. La firme à la pomme pourris (FPP) à décidé récemment de limiter le développement d’applications à du 100% FPP, aussi bien pour les outils que pour le déploiement. Pour les non programmeurs (dsl je suis programmeur) cela veut dire que, en plus de faire payer une fortune pour limiter la création en gros aux institutionnels(entreprises, car le coût des licences est énorme) FPP contrôle 100% du contenu des logiciels disponibles, via le marché FPP, je vous laisse imaginer un peu ce que cela peut représenter en terme de censure, je crois que cela ne s’est jamais vu. C’est la mort du developeur libre et du partage, FPP veut tout contrôler.

                                Enfin d’un point de vue plus général le machin (qui pue, mais c’est personnel) à été conçu de paire avec les diffuseurs de contenu (Murdoch et Cie) pour monétiser et contrôler l’information. En clair tous les investissements des éditeurs de presse vont se concentrer vers ce type de machin, et vu que le programme pour y acceder sera unique, la maitrise des droits en sera confortée. Je clarifie, via un pc aujourd’hui il est compliqué d’avoir la maitrise de l’outil permettant d’accéder à l’information, car il y en a trop et il y a beaucoup de développeurs qui font des outils gratuits, avec le machin on normalise le vecteur, c’est pas compliqué de comprendre que le contrôle du contenu et de son accès s’en trouve grandement renforcé. On peut imaginer dans un futur proche que l’information par le biais de ce machin sera, en plus d’être payante, finement ciblée, en gros on aura le ’choix’ entre un contenu pour les beaufs, un contenu pour les moyen beauf et un pour les clazzes zupérieurs, et bien sur tout cela en fonction de votre profil compilé par une synthèse de votre fessebook, votre compte paypal (achète la pâté), boîte mail, historique de navigation, etc.

                                Donc deux choses s’impose à nous, en fonction de nos moyens.

                                1. Je n’achète pas ce machin car c’est une arnaque et j’ai pas envi de me soulagé de 500 pions que j’ai déjà du mal à accumuler, au mieux je vomis sur ceux qui croisent mon chemin en possession de ce machin revolutionnaire.

                                2. J’ai les moyens d’acheté ce truc, et donc je fais un acte citoyen en mettant sur les sites de vidéo (avant que la censure soit complète) un document me montrant en train d’exploser ce machin à coup de hache et en expliquant pourquoi, cela peut aussi avoir un impact sur les psychologies ramdamesques( soumises au Buz ) chez qui l’acquisition de ce machin provoque le sentiment d’appartenir à la race supérieure des cons.

                                En aparté, vous voyez bien que si l’UE achète ce genre de merde, c’est pas pour rien.
                                J’espère, Steve (JOBless) ,avoir reproduit le fond de ta pensée fétide et monomaniaque.

                                Bonne soirée


                                • tinga 26 mai 2010 23:53

                                  Je me souviens d’HEBDOGICIEL, il y a 25 ans ils avaient fait une couverture avec une photo d’une tablette genre imachin pomme pourrie, et il était dit dans l’article « ne vous inquiétez pas, il ne sortiront pas un truc comme ça, trop pratique »...

                                  Les tablettes à encre numérique existent, mais on fait tout pour retarder leur diffusion, pourquoi ?
                                  Simplement, parce qu’avec ce genre de trucs, qui consomment très peu d’énergie (plus d’une semaine d’autonomie, le verso pouvant être un capteur solaire, c-a-d autonomie totale) tout un chacun peut disposer d’énormes bibliothèques dans sa poche.
                                  Pour un musicien, des centaines de milliers de partitions, un rapide petit cacul, sur une clé usb 16 gigas, on peut stocker pour 100 000 à 200 000 euros de partitions (en pdf ou jpg), alors on comprend pourquoi certains font tout pour retarder l’arrivée de ces objets si utiles.
                                  Ce truc d’Apple, c’est cher, pour les bourges, un truc au service de la presse de caniveau, un gadget pour bobos. (enfin si on m’en file un je prends) 


                                  • maow maow 27 mai 2010 09:32

                                    Il n’y a d’ailleurs pas que les ressources naturelles qui sont mises en jeu lorsqu’on sur-consomme des trucs inutiles :
                                    http://www.lefigaro.fr/international/2010/05/26/01003-20100526ARTFIG00753-vague-de-suicides-a-l-usine-chinoise-des-iphone.php

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles







Palmarès