Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Comment créer du trafic sur son site Web : le site under

Comment créer du trafic sur son site Web : le site under

 

J’ai l’autre jour laissé entendre qu’il y avait plusieurs techniques marketing douteuses pour créer du trafic sur un site Web. Il n’y a en effet pas que le clic de validation, et je traiterai aujourd’hui du site under.

Il vous est sans doute arrivé de fermer la fenêtre de votre navigateur pour quitter un site pour découvrir un autre site Internet qui, dirait-on, s’y dissimulait au-dessous. Cette façon de tirer parti du trafic d’un site A pour forcer une visite à un site B se nomme le site under. Le site under est assez répandu, et d’importants sites y ont recours. Le modèle économique est souvent au CPM, mais le CPA se rencontre (et, je suppose aussi, le CPC).

Son principal avantage est manifeste : placé au-dessous d’un site à fort trafic, c’est instantanément une visibilité considérable qui est donnée. Aussi, même si l’écrasante majorité des personnes ne poursuit pas la visite, le reliquat de trafic demeure significatif.

Les aspects négatifs sont cependant réels. Les internautes n’apprécient guère ce type de publicité. Aussi, en terme d’image, est-ce préjudiciable au site de destination comme au site caché. J’ai testé le site under pour faire la promotion d’un site marchand et le taux de transformation était au-dessous la moyenne de mes performances.

Il y a plusieurs façons de limiter ces points négatifs. Tout d’abord, il faut borner le site under dans le temps (pas plus de quelques jours) et par personne. C’est le capping ; par exemple, une exposition par personne durant la campagne publicitaire. Ensuite, il vaut mieux que les deux sites soient en affinité. Introduire des éléments contextuels et de personnalisation améliore sensiblement l’expérience de l’internaute ainsi que les performances commerciales. VistaPrint fait cela très bien. Par exemple, ils vous proposent en remerciement de votre commande sur Cdiscount des cartes de visites gratuites et l’image représentant le modèle de carte contient vos coordonnées. Cela me conduit au dernier point : l’offre doit être calibrée de telle manière à provoquer un achat d’impulsion. Il faut en effet garder à l’esprit que dans bien des cas, l’internaute a sa carte de paiement en main.

La plupart des plateformes d’affiliation proposent le site under ; des sociétés spécialisées dans le marketing à la performance également, comme Mediastay.

Le site under a été décrié il y a quelques temps car employé par des sites médias pour gonfler leur audience. Toutefois (non sans lenteur) Médiamétrie y a mis bon ordre. Aujourd’hui donc, bien employé, cela reste une méthode de création de trafic insatisfaisante mais acceptable dans le contexte général de médiocrité de la publicité sur Internet.


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 1er août 2009 22:16

    Franchement ton article ne veut rien dire,je comprend que tu sois dans le marketing et que ton modèle soit le Maire de Paris qui arrive à faire croire que la « Plage » existe à Paris

    « sous les ponts de Paris coule la Seine et la merde... » françois Beranger

    Mais peut-etre ne connais tu pas François Beranger

    L’occasion pour toi de lancer des « requêtes » sous le net afin d’en savoir plus

    PS ; j’ai pas bien compris,tu as créé une société en juin et tu es déjà en vacances ????

    J’aimerais bien voir la gueule de ton banquier

    Bonne Vacances à « Paris Plage » mais attention,il n’y a pas de contrôle sanitaire de prevention de la grippe

    http://www.tvargentine.com


    • Stéfan Stéfan 3 août 2009 10:38

      Intéressant, je ne savais pas que cette technique était répandue au point d’avoir un nom.
      Pour moi c’est assez proche dans l’esprit des fenêtres pop-up : on nous affiche un site (ou une pub) que nous n’avons pas demandé, et de manière particulièrement intrusive. Le coup des cartes de visite Vistaprint qui affichent mes coordonnées tirées de ma commande chez CDiscount, je ne suis pas sûr que j’apprécierai particulièrement, et je pense que ça pourrait même en faire flipper plus d’un, qui se demanderait comment Vistaprint a obtenu leurs coordonnées...

      En tout cas merci pour l’article qui permet d’en savoir un peu plus sur cette technique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès