Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Comment démanteler une centrale nucléaire ?

Comment démanteler une centrale nucléaire ?

Arrêter une centrale nucléaire n'est pas si simple.

Vidéo  :

Les monts d'Arrée et la centrale de Brennilis

Voilà dix-neuf ans que la centrale nucléaire de Brénnilis a cessé de remplir sa fonction. Pourtant, la sinistre construction continue de laisser peser une menace sur l'environnement et la population. Contrairement aux déclarations toujours pleines de confiance des tenants de l'énergie nucléaire, quand le moment est venu de démanteler une centrale devenue trop vieille, ils ne savent pas comment faire !

En 1967, la France entre dans l'ère de la production d'électricité par le Nucléaire. Sur le site de Brénnilis, une centrale à eau lourde permet à notre pays d'entrer dans la « modernité ». Elle fut fermée en 1985 parce qu'elle n'était plus rentable. En 1992 débutent alors les travaux de démantèlement de la carcasse inquiétante.

Initialement, il était prévu d'attendre cinquante ans avant que d'entreprendre les travaux de démantèlement afin que les risques, qui n'existaient pas, soient réduits. La radioactivité est plus sournoise que les mensonges d'EDF. Mais hélas, le cylindre bétonné de 26 mètres de haut qui protège le réacteur et qui, rappelons le, devait être à l'épreuve du presque tout, ne supporte pas l'épreuve du temps. Il montre des signes inquiétants de fatigue. On prétend même qu'il se délite !

Alors, sans plus attendre, les rois de l'atome sans risque se sont mis au travail. Fidèle à la tradition du secret qui entoure cette filière, EDF a omis de lancer une procédure d'enquête publique pour informer la population et prévenir des risques éventuels. Pourquoi se préoccuper de telles balivernes ? Hélas, le conseil d'état a mis son grain de sel et arrête les travaux en 2006 ; quels empêcheurs d'irradier en rond !

Depuis, que se passe-t-il ? La transparence a toujours été la règle pour cet état dans l'état. EDF gère le dossier avec, on ne peut en douter, le plus grand souci de la santé publique. Pour ces charmants apprentis sorciers, le cœur du réacteur dégage désormais une radioactivité létale ! On peut apprécier la formule quand on sait que c'est là que l'uranium était en contact avec le gaz carbonique et l'eau lourde ...

Quand les travaux seront enfin autorisés à reprendre, le réacteur devrait être découpé en morceaux. Facile à dire mais comment faire ? À l'heure actuelle, il se murmure dans des milieux toujours prompts à dénigrer que ces beaux messieurs ne savent pas comment s'y prendre. Leurs tergiversations attestent cependant qu'ils ont bien des soucis en dépit de leurs mines si honnêtes !

Autre problème qui semble ne pas avoir été prévu lors de la construction de la centrale : que faire des morceaux ainsi découpés ? Car voyez-vous, la France qui a un des parcs atomiques le plus important au monde a tout prévu, sauf l'arrêt progressif de ses vieilles centrales. Dans ce domaine, on improvise joyeusement en refilant le bébé aux suivants, ceux qui auront à gérer le problème plus tard. Pourquoi se gêner puisque c'est dans cet esprit que l'on prend en compte les déchets radioactifs, cadeau somptueux pour les générations futures ….

Alors acceptons l'augure d'une partition du réacteur en trois et des cheveux en quatre. C'est dans l'Ain que devraient être entreposés ces fragments toujours radioactifs. Les voyages forment la genèse de l'énergie nucléaire, nous l'avons constaté bien des fois et à Brénnilis comme partout ailleurs, on aime les convois à très haut risque.

Mais avant ce joli voyage, il faudra découper le réacteur. La tâche, puisqu'elle est sans danger d'après les gens d'EDF qui se sont montrés toujours si convaincants, sera confiée à des robots (nous sommes rassurés). Nous ne doutons pas non plus qu'ils seront dirigés par des intérimaires qu'on enverra mourir ailleurs sans plus de ménagement que pour les nettoyeurs de Fukushima. C'est ainsi que ça se passe dans ce monde sans risque du nucléaire.

Personne à ce jour et dans ce merveilleux concert d'approximations et d'omissions ne peut dire quelles seront les répercussions sur l'environnement et la population de ce démantèlement qui ne pose, si on les écoute, aucun problème. La Caravane ne vient pas innocemment à Brénnilis, il est tant que la lumière soit faite (cela est la moindre des choses avec EDF) sur cette affaire dont l'opacité n'a d'égale que les silences coupables qui l'entourent.

Les indignés du Nucléaire veulent savoir. Tout comme ils aimeraient être informés de ce qui se passe réellement avec cet énigmatique local STE qui aurait du être démoli en premier et qui reste mystérieusement en place. Ils s'inquiètent également du sort réservé au chenal des quatre saisons qui aurait reçu des eaux contaminées en dépit de toutes les affirmations contraires ...

Nos indignés se dressent fièrement sur leur bicyclette et exigent que ce dossier cesse de rester dans l'ombre. Ils demandent, pour vous aussi, des éclaircissements sur cette sombre affaire qui ne cesse d'inquiéter avant bien d'autres arrêts de centrales à bout de course dans notre pays.

Démentellement leur.

 

Caravane à vélo de Plogoff à Fessenheim

des indignés de plus en plus inquiets du nucléaire

DIMANCHE 5 AOUT : départ de Plogoff

...

mercredi 8 aout : arrivée à la centrale de Brennilis

jeudi 9 aout : arrivée à Carhaix

vendredi 10 aout : arrivée à Meslan et visite des sites des anciennes mines d’extraction d’uranium


Moyenne des avis sur cet article :  4.49/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • wawa wawa 8 août 2012 17:44

    amha les centrales ne seront pas démantelées. Les réacteurs en acier absorbent trop de neutrons et deviennnent trop radioactifs au court des 40 (ou 60) ans d’exploitation. Brennelis est un essai avorté. On se contentera de couler l’enceinte dans le béton et de faire une colline autour, les périodes radioactives ne sont pas énormes comme pour les actinides.

    Cela permettra de faire baisser le coût du nucléaire et de tuer toutes les autres formes d’énergie.

    On pourrait même planter des eoliennes dedans pour faire joli smiley

    PS j’ai modéré positivement cet article.


    • zelectron zelectron 9 août 2012 15:12

      Le plus étrange c’est que les constructeurs de ces centrales n’ont pas à un seul instant songé à prévoir un démantèlement (démontage) coordonné à l’instar d’un lego géant, le pire c’est qu’aujourd’hui encore rien n’est conçu dans ce sens.
      Par exemple le cœur des centrales devrait être au moins amovible au plan des objets et produits contaminés par leurs « rémanences » respectives.
      Même là EDF et consorts se conduisent comme des criminels cachant leurs forfaits et vont continuer comme ça longtemps encore...


    • Ni naïf Ni Crédule dede 17 août 2012 10:20

      ...et pourtant on arrive bien a enlever la cuve.



    • Ni naïf Ni Crédule dede 17 août 2012 10:23

      « Le plus étrange c’est que les constructeurs de ces centrales n’ont pas à un seul instant songé à prévoir un démantèlement »


      Oui, c’est vrai, pour tout ce qui a plus de 50 ans...mais en contre-partie cela a créé de nouveaux corps de métier très spécifiques.

    • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 17:49

       wawa


      Merci de votre aide.

      Je ne suis pas spécialiste du dossier. je fais le suivi à distance de la Caravane avec laquelle je ferai une portion le long de la Loire.

      J’ai découvert il y a peu le problème de Brennilis. J’en suis surpris.

      Les apprentis sorciers ne savaient même pas où ils allaient. Ils ne le savent toujours pas et leurs enceintes de confinement ne me disent rien qui vaille. J’avoue même être déconfit devant tant d’incompétence ...

      • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 17:59

        cogno3


        Il sera le bienvenu. J’aime son ton décalé et son humour de centrale nucléaire en fusion !

      • Ni naïf Ni Crédule dede 17 août 2012 10:32

        " recours exclusif à la technologie pour résoudre des problèmes crées par elle... "


        Sauf erreur de ma part, c’est bien la résolution des problèmes qui, implicitement, créer la technologie ?

      • Traroth Traroth 8 août 2012 17:58

        Et on en a encore quelques dizaines, des comme ça, sur tout le territoire.

        Voila pourquoi l’électricité nucléaire est si bon marché : parce qu’on ne provisionne pas le prix ahurissant du démantèlement ! Parlez-moi d’héritage empoisonné pour les générations futures...


        • Traroth Traroth 8 août 2012 18:00

          Ce véritable problème du démantèlement peut causer toute une cascade de catastrophe. On peut très bien imaginer que le peu d’empressement des pouvoirs publics pour fermer les vieilles centrales comme Fessenheim vienne entre autre de cette absence de solution. Avec des risques encore accrus !


        • Fred59 9 août 2012 10:26

          Bravo à l’auteur de l’article

          Concernant le coût du démantèlement, ce n’est pas tout à fait exact : à la construction, pour un franc assigné à la construction, on a provisionné un franc au démantèlement.

          Mais les entreprises publiques, vous savez ce que c’est, ça va ça vient... Au début c’est public, puis c’est vendu à une entreprise majoritairement publique mais pas tout à fait, qui a sa comptabilité propre.. ; On réévalue les provisions, on trifouille... On a fait comme ça aussi au moment de créer Eurostar. Bref, c’est au moment du transfert financier que la spoliation a lieu. Et que les sommes provisionnées à l’origine par le contribuable français tombent entre les mains d’actionnaires. Au final, vous avez raison, le démantèlement n’est plus provisionné. Mais nos parents avaient bel et bien payé pour cela.

          Vers 2001, d’après un témoignage direct, il était tout à fait possible à un gosse d’aller jouer au milieu du béton. La protection du site semble avoir de grosses lacunes dont l’analyse ferait un beau complément à cet article,


        • Traroth Traroth 9 août 2012 12:27

          @Fred59 : Je dois reconnaitre que j’ignorais ce détail. Cela dit, un coût de démantèlement égal au coût de construction, ça parait illusoire. La centrale de Brennilis en est la parfaite illustration...


        • Ni naïf Ni Crédule dede 17 août 2012 10:38

          C’est sur, on peut démolir de façon plus économique, mais je suis pas sur que cela plaise à tout le monde.


        • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 18:01

          Traroth


          Ne l’ébruitez pas, ça nous fâcherait Joe et tous ses amis qui ont une telle confiance dans cette énergie sans risque si celui d’être ridicule quand on s’y oppose en dépit de toutes les évidences qu’on veut bien nous imposer en haut lieu !

          • Traroth Traroth 9 août 2012 09:53

            joeletaxi, c’est pas le gars qui passe son temps à dire qu’il ne s’est rien passé d’important à Fukushima ? Je ne suis pas totalement convaincu qu’il y a encore beaucoup de gens pour le prendre au sérieux...


            • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 18:08

              dede


              Il suffit de prendre des mesures efficaces

              Mettre le dosimètre dans une protection de plomb. Le mouchard cesse de rapporter !

            • Leo Le Sage 8 août 2012 18:13

              @AUTEUR/Par C’est Nabum (xxx.xxx.xxx.108) 8 août 18:08
              Bonsoir,

              Je ne fais que passer.

              A propos de votre article
              Puis-je vous suggèrer de discuter avec Dede, il vous l’expliquera très bien...

              Bonne continuation.

              @Dede
              tu salueras Olivier l’incompétent de ma part ?
              [Oui on se comprend]

               
              Cordialement

              Leo Le Sage
              (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


            • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 18:15

               Leo Le Sage


              Que Dédé vienne à moi !

              Je suis très occupé vous devez vous en douter !

            • Ni naïf Ni Crédule dede 8 août 2012 18:18
              Ailleurs peut-être...en France, essayer de faire ça, vous aurez comme un retour de bâton.

            • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 18:23

              Dédé


              Tant que ce n’est pas un retour de bâton de dynamite ...

              Je ne suis d’ailleurs de mèche avec personne !

            • Traroth Traroth 9 août 2012 09:55

              @dede : ah mais ailleurs aussi, il y a un sacré retour de bâton. Mourir dans d’horribles souffrances, par exemple...

              Mettre le dosimètre dans une boîte en plomb, ça a été fait, et massivement, à Fukushima. Au Japon. Si ça peut se faire au Japon, ça peut se faire en France !


            • Traroth Traroth 9 août 2012 10:07

              @dede : Entre nous, on ne doit pas vivre sur la même planète. Les « liquidateurs » de Fukushima qui ont mis leurs dosimètres dans des boites en plomb, vous croyez qu’ils ont fait ça de leur propre chef ? Ils sont masochistes ? Moi, si je devais bosser dans une centrale en pleine déliquescence comme à Fukushima-Daiichi, je voudrais au moins bénéficier du peu de protection possible, comme un dosimètre ! Le « retour de bâton », ils l’auraient subi s’ils avaient REFUSÉ de mettre leur dosimètre dans une boite en plomb !


            • Ni naïf Ni Crédule dede 17 août 2012 10:53

              " Si ça peut se faire au Japon, ça peut se faire en France ! « 


              Sauf que la France n’est pas le Japon...et c’est bien là la distinction.

               »je voudrais au moins bénéficier du peu de protection possible"

              Un dosimètre n’a jamais protégé, ce n’est pas un élément de ’Protection’.
              Dans le nucléaire, quand vous travaillez sous rayonnements ionisants, les seuls protections sont : 
              • Le temps
              • La distance
              • Les écrans

            • robert 8 août 2012 18:40

              excellente question Nabum, la réponse est « personne ne sait »


              • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 18:42

                robert


                Nous aurait-on menti ?

                Je n’ose le croire !



              • robert 8 août 2012 19:04

                Oui mais chuuuuuuut personne ne sair, depuis le simple ,« accident » de tchernobyl personne ne sait comment stopper et ranger ces merdres


              • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 19:17

                 robert


                Personne ne veut savoir qu’on ne sait rien !
                C’est merveilleux les effets d’une propagande bien faite ...

                Honte à EDF et à nous gouvernements. Le dernier ne vaut pas mieux que les autres dans ce domaine. Hélas !

                • Traroth Traroth 9 août 2012 09:57

                  Personnellement, j’aimerais bien que ça se concrétise, la fermeture de Fessenheim. A défaut de mieux (parce que je serais étonné que Hollande fasse plus que ça), ça serait déjà ça de pris !


                • Ni naïf Ni Crédule dede 8 août 2012 19:31

                  « Personne ne veut savoir qu’on ne sait rien !  »
                  Personne ? ...c’est que c’est plutôt pas facile à comprendre tout cela. Certains font les efforts de comprendre. Tout est sur internet, il suffit de s’y plonger, de chercher sans se mettre trop d’oeillére, de lire et de comprendre... évidement il faut du temps et de l’envie.

                  « C’est merveilleux les effets d’une propagande bien faite ...  »
                  Est-ce de la propagande que de chercher à savoir et transmettre quelque choses ?...à ce compte là, l’enseignement est une grosse propagande.

                  « Honte à EDF et à nous gouvernements. »
                  C’est sur, à ce compte là, on pourrait se poser la même question pour les russes et les japonais : ont-ils mieux fait que nous ?

                  • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 20:16

                    dede


                    Les mensonges des uns n’exonèrent pas ceux de nos gouvernements.

                    Toujours chercher la comparaison pour justifier l’injustifiable, ce n’est pas une bonne politique à mon avis. Mais je me doute que mon opinion ne vous importe guère !

                  • perlseb 8 août 2012 20:34

                    Tout est sur internet, il suffit de s’y plonger

                    Oui, tout y est. Et quand on sait lire, on voit bien qu’on ne sait rien faire des déchets ultimes, on cherche simplement des zone de stockage qui devront tenir pendant des milliers d’année, la rigolade ! L’homme est tout simplement incapable de construire une structure qui reste étanche pendant plusieurs milliers d’année (au final, on va juste mettre ça sous terre, dans des couches d’argiles et tant pis pour les fuites inévitables, on ne sera plus là).

                    Si on ouvre un peu les yeux et qu’on consulte effectivement internet de la bonne manière, alors oui, on comprend que le nucléaire a toujours été une impasse, une grave erreur et que l’on laisse le coût du nucléaire aux générations futures, beau cadeau.


                  • perlseb 8 août 2012 20:49

                    Exemple de ce que l’on trouve sur internet pour le stockage des dechets radioactifs : la mine d’Asse.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 8 août 2012 21:34

                    cogno3


                    Je vous remercie

                    Votre commentaire est réjouissant dans la forme même si le fond est affligeant (par son contenu qui n’est hélas que trop vrai !)

                    Merci encore

                  • Ni naïf Ni Crédule dede 8 août 2012 22:59

                    @persleb

                    « on voit bien qu’on ne sait rien faire des déchets ultimes » : 
                    - Mais qu’est-ce que vous voyez exactement ? ce que l’on vous montre dans les reportages TV, à charge le plus souvent ? ce qui résulte des activités des années 50/60 en France ou à l’étranger ?
                    - Qu’est-ce que l’on ne sait pas faire...et surtout, qu’est-ce que l’on sait faire...le savez-vous vous-même avant de supposer quoi que ce soi à ce sujet ?
                    - Ne croyez-vous pas que les choses ont évolué depuis les années 50/60, que la technicité d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celle d’hier ?

                    « L’homme est tout simplement incapable de construire une structure qui reste étanche pendant plusieurs milliers d’année (au final, on va juste mettre ça sous terre, dans des couches d’argiles et tant pis pour les fuites inévitables, on ne sera plus là) »
                    - l’homme sait faire beaucoup de chose, il n’y a qu’à voir le cas de l’envoi du Rover Curiosity sur Mars.
                    - les couches d’argiles n’ont jamais vu d’eau depuis des millions d’années. Pourquoi voudriez que cela change maintenant ?
                    - concernant les fuites inévitables, elles seront dues aux dégradations des colis dans l’argile avec des ordres de grandeurs de vitesse de quelques cm sur plusieurs milliers d’années et cela dans plusieurs centaines de milliers d’années. L’expérience du réacteur naturel d’Oklo a donné quelques indices à ce propos.
                    Moi j’aimerai bien que l’on prête autant d’attention à d’autres catégories de déchet de type...non-nucléaires. 

                  • Ni naïf Ni Crédule dede 8 août 2012 23:16

                    @cognon3 :

                    « Vu du scientifique, le nucléaire est fascinant, c’est E=mc² en Live ! » :
                    - Et pourtant les retombées techniques de cette découverte ont sauvé bien plus de vie qu’elle n’en ont enlevé (médecine nucléaire, curiethérapie, radiothérapie, radiologie).

                    « Et encore une fois, tout miser sur le fait qu’on trouvera une solution dans les temps, ce n’est plus de l’arrogance, c’est de la folie furieuse, c’est irresponsable. » :
                    - donc pour vous « être responsable » c’est quelqu’un qui se permet de jouer au loto ?

                    « Le nucléaire est indéfendable, aucun argument ne fait le poids face non seulement aux risques d’accident (2 majeurs en 25 ans ?), mais surtout à la gestion des résidus. »
                    - Vous avez raison et pourtant, on a toujours (malheureusement) autant de mort dans les accidents de voiture, dans les noyades estivales, dans les mines, etc... et cela chaque années, depuis des décennies.
                    - c’est tellement facile de dénigrer un sujet aussi complexe que le nucléaire et c’est compréhensible et légitime, mais là on touche à un domaine qui n’est pas celui du technique mais du sociétale.

                  • Leo Le Sage 8 août 2012 23:38

                    @Par dede (xxx.xxx.xxx.5) 8 août 23:16
                    Vous dites : « Ne croyez-vous pas que les choses ont évolué depuis les années 50/60 »
                    Je vous plains.
                    Si si.
                    Essayer d’expliquer à des imbéciles qui ne sont même pas fichu de s’informer...
                    Même en dix ans il y a déjà eu des changements radicaux.

                    Vous dites : « Moi j’aimerai bien que l’on prête autant d’attention à d’autres catégories de déchet de type...non-nucléaires »
                    Moi aussi... smiley

                    Cogno vous dit : « Le nucléaire est indéfendable »
                    Curieux...
                    Les chinois eux ils en veulent et le plus vite possible...
                    Des imbéciles sans doute...

                    Le lobby antinucléaire parle souvent des déchets et bizarrement ne parlent pas des autres défauts.
                    Ce qui donne l’impression qu’il n’y en a pas d’autres ?
                    On parle de catastrophe et pourtant TOUTES les catastrophes sont le fait des hommes et pas autre chose !
                    De plus, la plupart des avancées technologiques majeures sont dus au nucléaire.

                    Merci aux physiciens de haut niveau [physique nucléaire] qui eux ont pris le temps de m’expliquer.

                    Je ne sais pas dede combien de temps vous allez mettre pour expliquer mais ce sera long.
                    Bon courage.
                    J’espère qu’Olivier va nous mettre un peu de nucléaire dans ses articles ? smiley
                    [Ne pas rire SVP...]

                     
                    Cordialement

                    Leo Le Sage
                    (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                  • krachunka 9 août 2012 09:37

                    @dede "

                    « Le nucléaire est indéfendable, aucun argument ne fait le poids face non seulement aux risques d’accident (2 majeurs en 25 ans ?), mais surtout à la gestion des résidus. »
                    - Vous avez raison et pourtant, on a toujours (malheureusement) autant de mort dans les accidents de voiture, dans les noyades estivales, dans les mines, etc... et cela chaque années, depuis des décennies.
                    "

                    Argument vraiment ridicule, qu’il y ai des central’es ou pas, il y aura toujours des morts c’est sur mais tout cela n’a rien à voir !

                    Si je pousse votre raisonement jusqu’au bout : tant qu’il y aura un poney triste sur terre, la seule source de production d’énergie restera le nucléaire ....

                  • krachunka 9 août 2012 09:58

                    @Léo :

                    «  -On parle de catastrophe et pourtant TOUTES les catastrophes sont le fait des hommes et pas autre chose ! »

                    Forcement q’un moment ou un autre le fautif est un homme ! La famille du liquidateur de centrale irradié à mort sera heureuse d’apprendre que le coupable est humain et que le nucléaire n’a rien à voir la dedans ! D’ailleurs, à mon sens, les premiers humains responsables de ces catastrophes sont les lobbyistes pro nuke !

                    - « De plus, la plupart des avancées technologiques majeures sont dus au nucléaire. »

                    Bien evidement que la physique nucléaire apporte de nombreuses avancées, mais la question n’est pas là, elle porte juste sur la production actuelle d’energie par les centrales nucléaires ! Aussi ridicule que Sarko et son « nucléaire ou la bougie » ! Allez je vous aide avec des arguments du même niveau :
                     - Le nucléaire est constitutif de l’univers, renoncer aux centrales revient à renoncer l’univers lui même !
                     - Le soleil est lui même une gigantesque centrale à fusion, se prélasser près d’une centrale donne un beau teint et permet de mieux synthétiser la vitanime A (l’utilisation d’une créme « écran total » est tout de même conseillé pour garder la jeunesse de la peau)


                  • Ni naïf Ni Crédule dede 9 août 2012 12:37

                    @ krachunka


                    Vous avez raison : toute activité a un risque, c’est à dire un danger et un facteur d’occurence.

                  • perlseb 9 août 2012 13:15

                    Ceux qui défendent le nucléaire sont tous les mêmes : visiblement, ils ne comprennent pas du tout ce qu’est la radioactivité. C’est ce qui les amènent à comparer un accident de voiture au nucléaire, ou à même à comparer les autres déchets aux déchets nucléaires.

                    Le pouvoir de nuisance d’un déchet nucléaire s’étale sur des milliers d’années pour certains éléments (quant à la demi-vie, ce n’est pas du tout la fin d’émission des radiations, mais le temps pour qu’elles perdent seulement la moitié de leur activité). Donc les radiations que l’on ajoute à la radioactivité naturelle sont là pour la nuit des temps à l’échelle de notre civilisation, et il n’y aura aucun nettoyage possible.

                    Mais je comprends ce qu’est le progrès pour vous : le cancer n’est pour vous qu’une évolution, un progrès nécessaire. Nous rendons notre planète inhabitable pour nous-même. Le progrès, c’est l’homme « bionique », incapable de vivre naturellement sans assistance : c’est donc un homme gravement décadent, un matérialiste dégénéré.

                    Pour ce qui est des années 60-70, il faut quand même dire que lors de la tempête de 1999, la centrale du Blayais a été très proche de l’accident majeur. Les progrès sont là, mais faire l’économie d’une digue (comme les japonais), c’est du classique chez l’homme. Si on peut faire des choses assez sûres, il ne faut pas oublier qu’elles doivent être rentables, ce qui est totalement antagoniste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès