Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Comment les constructeurs automobiles peuvent s’en sortir (...)

Comment les constructeurs automobiles peuvent s’en sortir ?

Le Salon de l'automobile, qui s'ouvre, respire une profonde morosité. Le secteur est en crise. Les Européens n'achètent plus assez de bagnoles. Les usines sont en surcapacité. On va en fermer dans la douleur. Tous les industriels cherchent la solution-miracle pour en sortir. Celui qui l'inventera sera le gagnant. Alors quelles solutions ?

Le constructeur qui inventera la bagnole durable aura une place au soleil. Le ballet des techniques se met en place : tout-électrique, hybride essence ou diesel, on parle de voiture très légère, etc... Les experts et les commentateurs cherchent la solution idéale, LA voiture idéale en ces temps de crise et pétrole cher.

Et si la solution était ailleurs ? Ne se trouvait pas uniquement sous le capot mais plutôt dans notre manière de concevoir l'automobile ?

Dans les années 1910, Henry Ford révolutionne le monde automobile avec l'invention de la voiture pour tous, la voiture à la chaîne, le fordisme. Le génie d'Henry Ford tenait à sa vision globale, il a analysé et intégré l'ensemble des innovations de son époque et les a intégré dans un système global qu'il a inventé.

Les errements des constructeurs automobiles actuels proviennent de leur incapacité à inventer, hors du cadre qu'ils ont toujours connu, celui de la voiture individuelle, que chaque ménage achète et qui finit, en bout de course, à la casse.

Cette vision du transport individuel est dépassée. Les sociologues nous disent que les jeunes donnent de moins en moins de valeur à la voiture et lui préfère la tablette dernière-cri comme marqueur de réussite sociale. Cela devrait faire réfléchir nos constructeurs automobiles.

Le salut proviendra plutôt de l'invention d'un modèle qui intègre, en son coeur, le partage des véhicules. Véhicules en libre-service ou partagé par un collectif (entreprise, copropriété), véhicules réservés sur mobile, véhicules rechargés par le réseau électrique, véhicules entièrement recyclés en fin de vie dans lequel chaque matériau est réutilisé par l'entreprise pour en fabriquer un nouveau.

L'avenir des constructeurs ne se situe plus dans l'"invention" d'un véhicule révolutionnaire. La concurrence est trop forte sur ce secteur. L'avenir se situe plutôt dans un système global de transport dans lequel l'entreprise garde la maîtrise et la gestion de chaque automobile mais met l'ensemble de sa flotte à disposition de l'usager.

Les constructeurs gagnants devront s'affranchir de leur vision passéiste, celle du XXéme siècle, où il fallait que chacun ait sa voiture pour être heureux. Ils doivent offrir aux usagers un autre modèle où le partage devienne le coeur du système.


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Dzan 1er octobre 2012 10:44

    Et à la cambrousse, on fera comment pour aller chez le toubib (de plus en plus rare.) à la supérette, car notre village est mort. A la ville puisque les trains ont disparu ???
    En voiture électrique, ? mais vos potes veulent supprimer les centrales atomiques.
    Votre article, n’est qu’une élucubration de kmer vert.
    Système global. Rien que ce terme me fait frémir.
    Vous écrivez comme ces bobos écolos.. La voiture est votre ennemie
    Mais là http://www.flightradar24.com/&nbsp ; on fait comment. Et c’est en tonnes / pétrole à l’heure.
    A la cambrousse ( j’y reviens) c’est le moment de l’ensilage du maïs, qui a remplacé toute autre culture ( subventions) et la danse des tracteurs surdimensionnés.
    Vous proposez quoi, là ???


    • hunter hunter 1er octobre 2012 11:14

      +1 à Dzan !

      Eh oui, article écrit par un « citadin » technophile (tout peut se résoudre par la sacro-sainte technologie, amen !), et qui ne connaît d’un pays que...les grandes villes !

      Nous, dans les villages, eh bien pour lui, on a qu’à reprendre les ânes, les charrettes et les chevaux pour les plus aisés !

      H/


      • Spip Spip 1er octobre 2012 12:24

        @ l’auteur.

        Ça n’a pas raté ! A partir du moment où vous remettez en cause la notion sacrée de possession individuelle d’un véhicule, il fallait bien vous attendre à un tel score et vous faire traiter de khmer vert...

        Il est vrai aussi que les problèmes de déplacement en campagne ne sont pas les mêmes et l’étalement péri-urbain, de plus en plus loin pour cause de cherté du foncier, en fait partie aussi de plus en plus.

        Pour ma part, je considère les hybrides et les électriques comme un moyen transitoire en attendant une véritable refonte totale de la notion de transport. Ca n’est pas gagné, car ça impliquera obligatoirement une politique du logement radicalement différente, autant dire une révolution...


        • ZenZoe ZenZoe 1er octobre 2012 13:32

          Il y a un déséquilibre entre l’offre et la demande, c’est pas plus compliqué que ça.

          On n’est plus au temps où Ford avait compris que ses salariés étaient aussi ses clients et leur versait des salaires incitatifs. On n’est plus au temps où la voiture avait vocation à se démocratiser. On s’équipe, on s’équipe, mais à un moment donné, les choses se tassent. Qui va changer de voiture tous les ans ? Sans parler des ravages sur l’environnement et les ressources si tel était le cas. Bien sûr, ça doit être dur à admettre pour des mastodontes qui ont surfé pendant des décennies sur la vague de la consommation, mais voilà, on est à un virage.

          Si les constructeurs autos veulent survivre (et ils sont quelques-uns à l’être), ils choisiront de suivre la tendance lourde de la population mondiale - et donc de la consommation : un retour au fort clivage riches-pauvres. On mise quasiment tout sur les modèles novateurs, très luxueux et très chers, fabriqués au compte-goutte et personnalisés - et on continue à produire un peu pour les autres (parce qu’il faut bien remplacer les vieilles guimbardes quand même).


          • Spip Spip 1er octobre 2012 14:08

            Bien vu ZenZoe, et le constructeur le plus rentable au monde est un des plus petits (Porsche) même si avalé récemment par VW. Reste le gigantesque marché des pays émergents, Chine, Inde, etc. mais là, en terme d’emplois ça ne se joue pas dans notre cour...


            • jymb 1er octobre 2012 15:24

              Dans la situation d’autophobie haineuse étatique qui nous vivons tous au quotidien, il est comique de rechercher des explications tordues à la chute des ventes de véhicules.
               Aprés avoir transformé le moindre déplacement en épuisant et exaspérant parcours d’obstacle comment certains osent encore feindre la surprise qunad à la non vente des voitures .
              Les salariés de Rennes auraient tout gagné à faire le siège du centre Big Brother de « contrôle » et pressurage automatisé installé dans leur ville. C’est d’ailleurs un magnifique symbole cette « activité » qui réussit à en exterminer une autre .


              • HELIOS HELIOS 1er octobre 2012 16:00

                Merci Jymb pour avoir osé ecrire ce que beaucoup pensent tout bas.

                Utiliser une voiture devient un calvaire « grace » a l’autophobie environnante distillée au quotidien par des gens qui ont un bus au bas de leur porte ou bien qui utilisent le vehicule d’un autre... j’en connais !


              • HELIOS HELIOS 1er octobre 2012 16:16

                Les ventes de voitures s’effondre ? c’est normal, avec quel argent peut on les acheter quand la fin du mois commence le 5 ?

                ... si au moins, le vehicule refletait notre difference, mais c’est impossible, elle sont toutes identiques, plus de personnalisation possible, tout est interdit, même des jantes differentes.

                ... si au moins on en avait pour notre agent, mais acheter des milliers d’euros une merde en plastique dont les elements electroniques tombent en pannes et se remplacent par « bloc » a 500 euros l’unité...

                ... si au moins on pouvait s’en servir « normalement, mais 50 km/h avec un radar deriere chaque palmier sur la promenade des anglais, c’est sacrement dissuassif pour le porte monnaie et pour le permis.... et je ne vous vous dis pas le prix des peages parfois superieur au prix du consommable au km parcouru...

                ... si au moins c’etait economique a l’usage, mais vu le prix des carburants, c’est devenu un luxe d’alle visiter mémé le week end, et je ne parle pas des 1000 euros d’assurances annuels, des revisions techniques qui ne semblent pas assez rentables tous les 2 ans et qu’il faut rendre annuelles...

                ... si c’etait valorisant, d’avoir un modele qui plait et qui vous rend fier, comme votre costume, votre maison ou votre dernier portable multi-n’importe-quoi... mais non, la voiture c’est culpabilisant, vous comprenez, c’est dans les cercles bobos parisiens qu’on vout dit cela, et ca bave dans toute la societé....

                ... si c’etait simple d’usage, mais non, les axes de circulation se complexifient a souhait, combien faut il faire de tour, contour et detour pour aller d’un point a un autre alors qu’en retirant un bord de beton au milieu de la chaussé suffit a passer ? et une fois arrivé, que de difficulté pour laiiser quelques instant le moyen de transport abandonné a tous les risques que la police se garde bien de limiter....

                Les ecologistes, les rapaces gouvernementaux et quelques associations-idiots-utiles tuent petit a petit l’automobile dont la France est un des pays inventeur, et tous se plaignent maintenant de voir les ventes chuter... enfin chuter... pour les modeles français, ceux dont les contructeurs se gardent bien de permettre aux »petits garages" de’effectuer l’entretien, parce que les autres, ceux fabriques en Allemagne dont tout le monde peut avoir les codes d’entretien, eux, se vendent... demandez a Vokswagen ????


                • Hermes Hermes 1er octobre 2012 17:04

                  Rien que du bon sens Helios......


                • jymb 1er octobre 2012 19:37

                  Pour aller au bout de ma pensée qui rejoint la votre, j’avoue ne plus comprendre du tout la psychiatrie (il n’y a pas d’autre mot) anti -mobilité qui s’est étendue ces dernières années.
                  Je n’ose pas imaginer ce que serait notre quotidien si le même déchaînement frappait les autres activités pourtant toutes aussi banales. Imaginez la promenade en forêt avec des radars anti écartement du sentier, la plaque de cuisson vidéo distribuant des amendes à la deuxième rasade d’huile dans la poêle, des péages aux entrées de rues piétonnes..
                  Chacun sur cette terre est censé rendre la vie plus facile et agréable à son prochain. Tous les jours certains se lèvent pour nous la pourrir par tous les moyens. La montée de la violence devient d’autant plus compréhensible lorsque l’exemple vient d’en haut. Lorsque l’état traite de délinquant un écart de conduite infime, il entérine une réactivité violente et complètement disproportionnée.


                • Matthhou 1er octobre 2012 16:58

                  C’est pas sympa pour les khmers, peuple noble et travailleur s’il en est (cf les magnifiques temples d’Angkor).
                  J’ai bien compris que c’était une allusion aux khmers rouges, communistes exterminateurs de leurs frères, mais je tenais à le préciser.
                  Le peuple khmer a connu son heure de gloire quand nous étions encore au Moyen Âge.

                  Pour en revenir à l’article, le seul moyen de relancer l’automobile c’est de la désolidariser du pétrole.
                  - Instaurer un système de batteries rechargeables et achetables en stations (comme les bonbonnes de gaz, avec consigne). Avec des batteries standardisées toutes marques et tous véhicules.
                  - Certains vans ont des ventilations sur leur toit, pourquoi ne pas y installer une dynamo, ce qui rechargerait un minimum les batteries même quand la voiture est à l’arrêt. (Même si ça ne fait que recharger l’équivalent de d’autoradio, c’est toujours ça de moins à générer)
                  - Panneaux solaires sur la carrosserie, etc.

                  Et il ne faudrait pas s’arrêter à la voiture. A quand une loi obligeant tous les logements neufs à être à consommation nulle voire passive ? Ca ne coûte pas plus cher à la construction et ça fait des économies aux futurs habitants, ça contribue à la planète et il suffit d’une loi, ce qui ne coûte rien au gouvernement...

                  Mais bon, je dois être trop bête et oublier quelques chose, sinon nos politiciens l’auraient fait depuis longtemps...


                  • docdory docdory 1er octobre 2012 17:48

                    @ Rcoutouly

                    Pour donner aux gens l’envie de racheter des voitures, quelques modestes suggestions :
                    Il est absolument scandaleux que l’on ne puisse plus avoir sur les voitures le solide bouclier en polycarbonate, dont le remplacement était peu coûteux, et que celui-ci ait été remplacés par ces pseudo-pare-chocs peints qui ne protègent strictement de rien et dont le prix de remplacement est exorbitant !
                    2°) Mettre en série sur toutes les voitures un système de portage de quatre vélos, pratique et rétractable, qui permette de faire une partie du trajet domicile travail en vélo après avoir garé sa voiture dans un parking périphérique ( quiconque a tenté de mettre un porte-vélo amovible sur sa voiture sans devenir enragé au bout de cinq minutes est soit un génie du bricolage, soit un modèle de patience ).
                    3°) Ne pas alourdir inutilement des véhicules qui perdent ensuite tout le bénéfice de consommation qu’on pourrait attendre des améliorations techniques des moteurs. Une Renault Clio actuelle pèse 1200 kg, c’est beaucoup plus que ce que ne pesaient les voitures familiales des années 60 et 70 telles que la 504 ou la R 16. Alors même si le moteur des voitures modernes est bien mieux conçu, le bénéfice en consommation reste faible du fait de cette inflation de poids.
                    4°) Faire un effort sur la visibilité : des voitures comme la Renault 5 n’avaient pas le champ visuel du conducteur lourdement amputé par de volumineux montants de pare brise générateurs d’angles morts tels qu’on les observe sur la plupart des voitures actuelles.
                    5°) comme suggéré plus haut, mettre des blocs de feux arrière et des rétroviseurs moins chers, vu que ce sont les pièces le plus souvent endommagées sur une voiture.

                    • martin martin 1er octobre 2012 22:30

                      Actuellement se tient le Mondial de l’automobile

                      Docdory se reportait au temps de la Renault 5 ; pour rester chez le même constructeur et en considérant la Clio 4 pour ce qui concerne les rétroviseurs : il sont maintenant positionnés sur les portieres...eh bien en cas de choc non seulement le rétroviseur sera à changer mais également la portiere à réparer pour le moins. Qui y a à y gagner ? qui peut déplorer de telles innovations ?


                      • loco 1er octobre 2012 23:26

                        Bonsoir,
                        la bagnole,c’est ruineux. Je vois des toutes petites casseroles, C1, 107, qui me font rêver avec leurs 4 litres au cent, mais quand j’en suis une dont les places arrières sont occupées, je frémis en pensant à la bouillie qu’on trouvera à l’arrière si je l’emboutis....
                        D’où le poids de nos autos, qui sont conçues pour nous protéger des hors-la-loi capables de causer des chocs terribles du simple fait que l’on est INCAPABLE de les convaincre de respecter la LOI limitant la vitesse.
                        Notre « astuce » familiale pour diminuer un peu le coût : les jeunes, qui sont en ville, roulent en citadines (twingo, panda), nous qui sommes en campagne avec70 Km A/R pour visiter Mémé en maison de retraite, roulons avec la Golf Diesel, et quand l’un d’eux a un trajet important ou part en vacances, tout simplement on échange nos montures. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès