Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Covoiturage : à l’Est, du nouveau !

Covoiturage : à l’Est, du nouveau !

Nous vous avons parlé à plusieurs reprises du covoiturage dynamique, un service permet de synchroniser en temps réel, grâce au GPS et à la 3G, offre et demande de covoiturage, pour éviter de partir ou rentrer de chez soi seul (ce qui n’est pas très convivial, et encore moins économique et écologique !). La start-up alsacienne Covivo a ouvert son dispositif à l’expérimentation grand public, soutenu par l’ADEME, un plan dont voici les détails.

L’objectif de Covivo est de convaincre les quelques 50 000 "commuters" (personnes effectuant de manière quotidienne leur trajet domicile-travail) de l’axe de Toul-Nancy. Pourquoi ? Parce que 90% d’entre eux roulent seuls. C’est mal de rouler seul ? Non, bien sûr, mais sachez que les places vides de votre voiture valent de l’or (500 milliards de dollars au niveau mondial, estime Nokia), et qu’en plus, vous pourriez économiser carburant, frais d’entretien, et émissions de Co2 (voir ce test en conditions réelles sur un trajet covoituré à 3 : 1700 euros d’économies et 4 tonnes de Co2 en moins).

Mieux, avec le covoiturage dynamique vous pouvez tout à fait oublier d’organiser votre covoiturage, car la Covibox fournie par la start-up vous permet, en rentrant dans votre véhicule à la sortie du travail, de regarder sur ce GPS un peu particulier les demandes récentes dans le secteur. Avec la masse critique que devrait atteindre ce type de service dans quelques temps, il y a fort à parier pour que vous fassiez un crochet par ci, un demi-tour par là, et que vous reveniez chez vous à quelques 40-50km avec 2 passagers. Avec qui vous partagerez les frais. Comment ? De la petite monnaie dans les poches en permanence ? Non, bien sûr, l’application développée par Covivo gère automatiquement le calcul des frais (une estimation du coût au kilomètre à été réalisée), et, mieux, transfert tout seul les fonds du débiteur (le passager) au créancier (le conducteur).

Vous pouvez dès aujourd’hui demander une Covibox à l’entreprise, si vous habitez le Grand Est et que vous souhaitez covoiturer (avec des inconnus ? probablement pas, le profil type du covoiturage est féminin, salarié, et qui connaît son pilote), testez ce système et dites nous si l’expérience est concluante. Si vous êtes passager, vous pouvez télécharger la version iPhone/Android qui vous permettra de signaler votre demande de covoiturage en temps réel (Covisoft).

IMPORTANT - Si vous êtes disposés à effectuer ce test sur l’axe Nancy-Toul (et : communes environnantes ou des vosges (secteur ouest=Neufchateau) ou de la meuse (secteurs Bar le duc Ligny en Barrois voire Verdun) ou encore de Saint Dizier en haute marne) , demandez gratuitement votre Covibox à Covivo, à l’adresse suivante : experimentation@covivo.eu.

Et, surtout, faites nous part de votre expérience !


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • blogdechristian blogdechristian 15 novembre 2010 11:00

    Les collectivités locales devront développer ce type de transports, avec la baisse de leurs budgets, et les taux de remplissage très variables des ter autocar et autres services, qui roulent souvent à vide, eux aussi.

    Bonne initiative.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 15 novembre 2010 14:00

      Bonjour,

      cet automne, j’ai logé un belge qui est parti d’Anvers à pied vers Toulouse, il se donne un an à décrocher du tabac et dérivés et technologies. Il accepte malgré tout de transmettre à sa famille par mail sa position exacte en temps réel. C’est la sécurité maximale qui unit le lien numérique et l’aventure physique. Voici son trajet : http://maps.google.fr/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&msa=0&msid=104011244375575588976.000490384330f59fb764a&ll=46.769968,3.603516&spn=6.975611,12.821045&t=h&z=7

      Mais, avec un grand arrêt de bus sécurisé par vidéo surveillance et équipé café chaud à la sortie de chaque ville, sans portable, on peut déjà résoudre une part de ce gâchis de rouler à vide, et d’ailleurs, les français prennent ils les stoppeurs ? Le covoiturage en station devrait être défiscalisé, ce serait plus simple à auto financer.


      • VivreDifferent VivreDifferent 15 novembre 2010 19:36

        le covoiturage au boulot, c’est bien à condition d’avoir des horaires à peu près fixes, sinon c’est difficilement réalisable.
        Sinon pour les grands trajets il existe des sites pas mal déjà, mais il faut avoir des trajets assez standards sinon peu de chance de trouver un covoitureur.
        Quant à l’autostop, je ne comprends pas que si peu de personnes s’arrêtent. L’inconnu leur fait donc si peur ? Pour moi, c’est toujours un plaisir de prendre un autostoppeur.

        Cette initiative a l’air intéressante en tout cas, encore faut-il avoir un portable dernière génération semble-t-il, ce qui n’est pas mon cas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès