Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > D’autres univers en collision avec le nôtre ?

D’autres univers en collision avec le nôtre ?

Selon le modèle cosmologique le plus répandu, l'univers tel que nous le connaissons et dans lequel nous vivons a émergé en quelques fractions de seconde (seconde de notre temps actuel) sous la forme d'une structure presque infiniment petite, dense et chaude. Ce phénomène a été qualifié de Big Bang.

Jean-Paul Baquiast 15/12/2015

An image of the distribution of GRBs on the sky at a distance of 7 billion light years, centred on the newly discovered ring. The positions of the GRBs are marked by blue dots and the Milky Way is indicated for reference, running from left to right across the image. Credit : L. Balazs.

Très rapidement, après sa naissance c'est-à-dire après ce Big Bang, l'univers a subi un processus dit d'inflation qui l'a conduit aux dimensions telles que celles observées aujourd'hui. L'inflation pourrait se poursuivre durant de très longues durées jusqu'à la dissolution complète des structures matérielles de l'univers. Dans les phases finales, le temps se ralentirait sans cesse et l'espace perdrait toutes dimensions mesurables.

Le milieu original dont serait issu notre univers, composé de particules et de photons, serait ce que l'on nomme le vide quantique. Il s'agirait de particules virtuelles dites quantiques car, selon les hypothèses de la physique quantique, elles n'obéiraient pas aux lois de la physique einstenienne, autrement dit elles ne seraient pas caractérisées par des dimensions d'espace et de temps déterminées. Faute d'une échelle de temps et d'espace au sein de l'univers quantique, celui-ci ne pourrait pas être décrit en termes d'infini ou de fini, ni concernant l'espace ni concernant le temps.

Du vide quantique émergerait en permanence (si le terme peut s'appliquer à un univers dépourvu de temps), des particules matérielles, c'est-à-dire dotées, comme celles de notre univers, de propriétés d'espace et de temps. La plupart s'effondreraient ensuite pour retourner dans le vide quantique. Certaines pourraient rester matérielles, et subir des inflations qui les conduiraient à devenir des univers analogues au nôtre.

Concernant l'origine et l'histoire de notre univers, c'est l'observation du rayonnement dit fonds diffus cosmologique ou rayonnement fossile cosmologique (dit aussi CMB ou Cosmic Micro-ondes Background) par les satellites successifs dédiés à cette tâche, dont le dernier en date est le satellite européen Planck, qui en fournit des éléments permettant la modélisation des évènements. On trouve sur le site Planck 1) les principales conclusions aujourd'hui disponibles, formulées dans un langage accessible au grand public.

Selon un principe proposé par Copernic, dit principe cosmologique, et généralement admis depuis, l'univers devrait être homogène à grande échelle. Certes le rayonnement observé par Planck montre une grande variété de formes matérielles, amas de galaxies, galaxies, étoiles, filaments de poussière, sans mentionner l'hypothétique matière noire non observable directement. Mais à l'échelle suffisante, tout ceci devient homogène, du moins pour un regard superficiel. De même, une soupe composée de grumeaux de légumes se présente comme un liquide homogène vue à une distance suffisante.

Selon le principe cosmologique, observé à une échelle suffisante, l'univers ne devrait pas présenter de structures spéciales. La théorie de la relativité générale présentée par Einstein ne peut d'ailleurs convenablement s'appliquer que dans un univers homogène.

Le principe cosmologique en échec ?

Cependant des observations faites très récemment semblent faire apparaître des structures spécifiques dans le réseau de galaxies constituant le cosmos. Elles se présentent aujourd'hui sous forme de trois phénomènes différents.

Le premier phénomène est un espace géant vide de galaxies, ou ne comportant qu'un très petit nombre de celles-ci. Il s'agit du supervide géant découvert dans la constellation Eridanus par le cosmologiste András Kovács de l'Institut de la physique des hautes énergies à Barcelone. Il s'étendrait sur 2 milliards d'années-lumière. Il s'agit de distances considérables.Il faudrait 2 milliards d'années avant qu'un rayon lumineux le parcourre dans son entier, soit à peu près la moitié du temps de la vie sur Terre. 2)

Le second phénomène est constitué d'ensemble de quasars s'étendant sur la distance de plusieurs milliards d'années lumière. Le quasar (source de rayonnement quasi-stellaire ou presqu'étoile) est une galaxie très lumineuse du fait d'un noyau galactique fortement énergétique en termes de rayonnement. Ainsi le quasar SDSS J0100+2802 est considéré comme un trou noir supermassif, ayant absorbé l’équivalent de 12 milliards de masses solaires. 3) Or récemment, ce fut le Huge Large Quasar Group observé par Roger Clowes de l'University of Central Lancashire, UK qui a retenu l'attention. Il s'étend sur 4 milliards d'années-lumière. 4)

Le troisième phénomène consiste en une explosion de radiations très énergétiques s'étendant sur 6% de l'univers visible et dont la cause reste inconnue. Il s'agit du Gamma Ray Burst étudié par Lajos Balázs de l'observatoire de Konkoly à Budapest 5)

Comme les modèles cosmologiques actuels ne permettent pas d'expliquer de telles anomalies, présentant de telles dimensions, l'explication la plus simple serait que ces phénomènes ne seraient qu'apparents, résultant d'erreurs dans l'interprétation des observations. Mais aujourd'hui rien ne permet d'affirmer l'existence de telles erreurs.

Une seconde explication, beaucoup plus exotique, suggère que ces structures massives n'appartiennent pas à notre univers. Elles proviendrait d'autres dimensions, autrement dit d'autres univers, ou d'autres formes d'univers. Ainsi le principe cosmologique pourrait être sauvegardé. Mais ceci aux dépends d'un autre principe bien ancré depuis deux siècles, celui de l'unicité de notre univers.

Dans ce sens Rainer Dick, physicien théoricien à l'université de Saskatchewan, Canada, estime qu'il faut faire appel à des théories jusqu'ici restées spéculatives, celles de la Gravitation Quantique et plus précisément de la Théorie des Cordes, notamment la Théorie M. Celle-ci suggère que nous vivons dans un espace de 11 dimensions dont 7 sont trop petites pour être observables. Elle ne peuvent encore être observées expérimentalement, mais l'une des variantes de la Théorie M, lla Théorie des Branes, pourrait proposer des domaines vérifiables expérimentalement. 6)

Cet ensemble de théories permettrait de justifier l'hypothèse des multivers, très largement admise aujourd'hui (Voir nos articles précédents sur ce sujet). On pourrait alors admettre que les phénomènes évoqués ci-dessus et difficilement explicables dans la cadre de la cosmologie actuelle, pourraient résulter d'intrusions passées (ou même actuelles) d'autres univers dans le nôtre. Un article du NewScientist donne des précisions à cet égard. Nous ne pouvons pas le reprendre ici mais y renvoyons le lecteur intéressé 7) .

 

Références

1) Planck http://public.planck.fr/

2) CMB https://en.wikipedia.org/wiki/CMB_cold_spot

3) Quasar SDSS J0100+2802 https://fr.wikipedia.org/wiki/SDSS_J0100%2B2802

4) Huge Large Quasar Group https://fr.wikipedia.org/wiki/Huge-LQG

5) Gamma Ray Burst https://www.ras.org.uk/news-and-press/2693-5-billion-light-years-across-the-largest-feature-in-the-universe

6) Brane Theory https ://fr.wikipedia.org/wiki/Brane

7) NewScientist, octobre 2015. When worlds collide

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 16 décembre 2015 09:12

    (selon les hypothèses de la physique quantique)

    C’est bien là le problème...que des hypothèses qui ne reposent que sur de vagues idées de pseudos-scientifiques...En fait personne ne connait l’origine (si il y en à une) de notre Univers...

    • bourrico 7 16 décembre 2015 10:23

      @Le p’tit Charles

       pseudos-scientifiques


      Propos bien crasseux, venant de toi c’est normal tu me diras.
      Après le couplet d’hier sur le TGV Français qui n’est qu’une merde si on t’écoutes.
      Tu passes ton temps à ça, à tenir des propos d’une crétinerie abyssale, sans jamais le moindre argument même fragile.
      Tu viens, tu chies ton jugement fondé sur rien d’autre que ta petit opinion personnelle d’idiot du village, et tu te casses comme un trou du cul sans t’essuyer.

      Je pense que t’es vraiment un être très, très limité intellectuellement.

    • fred.foyn Le p’tit Charles 16 décembre 2015 10:37

      @bourrico 7...Bonjour...Je suis très étonné que l’on vous laisse sortir de l’asile vu votre état général pitoyable..Encore une erreur d’un « Mes-Deux-seins » sans doute.. ?

      Bonne journée..

    • bourrico 7 16 décembre 2015 10:40

      @Le p’tit Charles


      T’espères quoi en me disant ça ?
      Faire oublier les monceaux de stupidité que tu assènes à longueur de temps ?

      - En quoi le TGV est pourri ?
      - En quoi ce sont des « pseudos scientifiques » et qui sont les « vrais scientifiques ».

      Allez, défends tes propos, assumes, expliques un peu, si t’en es capable.

      Neuneu !! smiley

    • bourrico 7 16 décembre 2015 10:46

      @Le p’tit Charles

      Esbroufe voilà, c’est ça que t’as dit, le TGV Français c’est de l’esbroufe.

      C’est bien, mais moi au moins quand je te traites de simplet, j’ai des arguments et des preuves à avancer, mais toi, t’as quoi à dire pour justifier le terme d’esbroufe ?

      Ca n’a aucun intérêt, chacun pouvant en faire autant, même un enfant, mais ça montre que tu es quelque peu simplet.

      Allez le neuneu se service, prouve moi que j’ai tort, et justifie un peu tes anathèmes.


    • Ratatouille Ziziledur 16 décembre 2015 12:39

      @bourrico 7
      il pense qu agoravox est un jeu en ligne ou il faut être le premier à poster pour avoir 3 étoiles . smiley


    • Rmanal 16 décembre 2015 10:38

      Aujourd’hui il y a des dizaines, voir des centaines, de théories pour comprendre comment s’est formé et comment évolue notre univers. Le principe du multivers n’en est qu’une parmi les autres, ni plus ni moins probante.
      C’est un domaine de recherche fantastique car il faut pour le comprendre fusionner des domaines qui pour l’instant étaient séparés (micro vs macro).
      Le problème à court terme est que nous ne sommes pas capable de tester ces théories : peut être nos enfants verront-ils cela.


      • Gasty Gasty 16 décembre 2015 10:50

        « un espace de 11 dimensions dont 7 sont trop petites pour être observables »

        Elle ne sont pas observable mais pas seulement ! Car il semblerait que cette espace à 11 dimensions appelée théorie M admettrait la supergravité.

        Pourquoi ? Selon la théorie des cordes, sans ces dimensions supplémentaires, la théorie s’écroule.

        Admettons ! si ça peut faire avancer la science.


        • JL JL 16 décembre 2015 12:03

          « un espace de 11 dimensions dont 7 sont trop petites pour être observables »A ce niveau conceptuel, pourquoi s’arrêter à 11 ?


          Je propose un espace vectoriel dont le nombre de dimensions est infini et dont 4 seulement sont tangibles, 7 sont trop petites pour être observables et les autres trop insaisissables pour être seulement imaginées.

          • JL JL 16 décembre 2015 14:43

            Plus précisément, entre ce que nous connaissons et ce qui existe, il y a ce que nous inventons, c’est pourquoi


            Je pense que la réalité est un espace vectoriel dont le nombre de dimensions demeurera à jamais inconnu : notre expérience physique faite de matière et énergie se formule dans un espace à 4 dimensions ; les théories les plus fumeuses peuvent bien faire état d’espaces à 11 dimensions ou même plus, ces espaces resteront au delà de notre perception mais en deça de la réalité. 



          • nours77 nours77 16 décembre 2015 14:17

            En voila un sujet intéressant, cependant vous cofondez quelques notions...
            Je trouve la physique quantique fascinante sans trop l aimer, car a mon humble avis cette physique des statistiques n est pas une fin en soit, mais un aveu. Celui de dire je ne comprend pas ce qui ce produit a une échelle encore plus petite donc, je juxtapose les différentes possibilités en « superposition d état ». La est la clé pour comprendre cette physique des probabilités...
            Quand on parle du vide quantique, on parle du tissu de l univers, Einstein disait que la matière déforme l espace... cet cette espace le vide quantique, pas la matière qui la compose, donc quand on dit donc que l univers est homogène on parle du vide, pas de ce qui le remplie. Mais le vide ne serait pas vide mais compose de particule, comme le neutrinos, le quarks , le gluons, et deux trois autres ainsi que les bosons... 
            La meilleur preuve de l homogénéité de l univers est la vitesse de la lumière partout la même dans l univers observable... J ajouterais que le tissu de l univers le vide, l éther est élastique comme le temps.
            Peut importe comment est répartie la matière car il ne faut pas oublier les forces de gravitation qui la concentre la matière y comprit jusqu au niveau extrême des trous noires. L univers matériel ne peut donc pas être homogène et ceci par nature...
            on ne peut que spéculer sur ce sursaut gamma, a mon humble avis le satellite lisa pathfinder et l étude des ondes gravitationnelles (si on arrive a les voire, car notre échelle par rapport a l univers rend l observation hasardeuse pour les phénomène immense) nous apprendra si des monstres gravitationnel se cache dans les vides... qui ne seront le plus... il faut être expectatif quand on parle de chose comme l inconnu...
            Pour finir je dirais simplement que si multivers il y a, ce n est pas une théorie mais l une de c est l une de c est conséquence... Je ne dirais pas « Dieu joue t il aux dés ? » ou bien « ne dite pas a dieu ce qu il peut faire ou non ! », je me poserais plutôt la question, existe t il un dé ? ou un endroit pour le lancé ? Après, comme le dit la loi de Murphy, tout est possible...
             


            • nours77 nours77 16 décembre 2015 14:26

              ps, c est mon jour de congé, je me réveil, et mon texte n est pas très soigné... désolé !


              • Pyrathome Pyrathome 16 décembre 2015 15:25

                Bonjour l’auteur,

                11 dimensions, moi je veux bien et pourquoi précisément 11 ??
                Sans doute à cause du fait qui voudrait que seulement 5 % de la matière soit connue et 95 % inconnue ou indétectable avec notre technologie, ce qui pose un problème difficile, les lois de l’univers ne tiennent plus, alors il faut lui mettre des grosses béquilles ??
                Ce ne sont bien évidemment que des théories et des modèles...
                Toutefois :

                L’énergie noire pourrait devenir la mythique énergie libre, à portée de main !

                La nouvelle de la probable détection des modes B de l’inflation par les membres de la collaboration Bicep2 est-elle la pointe émergée d’une révolution majeure en physique théorique, mais aussi pour l’économie mondiale ? Des membres de l’University of Antarctica (UANT) s’apprêteraient à rendre publics les résultats d’une expérience sur l’énergie noire, détectée à l’échelle du laboratoire. Ils bouleverseraient nos idées sur le vide quantique, ce qui permettrait d’en tirer profit. A-t-on trouvé une source d’énergie infinie ?...................

                .

                À défaut dans un premier temps de comprendre l’univers, il serait possible de tirer de l’énergie du vide....qui ne serait donc pas vide...

                Je suis d’accord avec le concept de « multivers » mais cette théorie des cordes me semble très fantaisiste dans son énoncé...

                Et pourquoi pas une infinité d’univers et de temps ??


                • bourrico 7 16 décembre 2015 15:37

                  @Pyrathome

                  Sans doute


                  Arrêtes toi la, t’es ridicule.
                  T’es totalement ignorant, tu ne comprends rien, mais tu te permets de juger des dizaines, des centaines de personnes d’un seul coup, c’est affligeant.
                  La science, ce ne sont pas tes délires de martiens.

                • Pyrathome Pyrathome 16 décembre 2015 18:36

                  Eh les trolls, et les anciens virés d’AV pour calomnies et diffamations, c’est l’heure de l’Angelus pour les bourriques...
                  Ça leur manque d’insulter tout le monde, il faut dire qu’avec un QI ne dépassant pas leur température anale, faut pas trop leur en demander non plus..... smiley


                • Gasty Gasty 17 décembre 2015 07:46

                  @Pyrathome

                  La nuisance c’est leur jouissances.Dissimulés derrière leur claviers ils se déplacent en formations depuis leur trou de bases d’à côté.Plus on s’en approche, plus il s’en dégage une odeur putride généré par son chef suprême « le furtif, au musc obscur ».


                • Pyrathome Pyrathome 17 décembre 2015 15:31

                  @Gasty

                  Oui, la pastèque et ses charentaises......
                  Ce crétin passe son temps à insulter les autres tellement sa vie est un vide intersidéral...
                  L’archétype même du névrosé pathologique nuisible et parasitaire.....
                  Le déchet de l’humanité smiley


                • vachefolle vachefolle 16 décembre 2015 17:08

                  Dans l’histoire des sciences tout ce qui a été considéré à un moment comme UNIQUE, a toujours fini par devenir banal. La terre, le soleil, l’homme, la vie, les galaxies...

                  Il est totalement évident, ou du moins hautement probable, que des univers se soient créés bien avant le notre, similaires ou différents, et qu’il soit tout a fait possible que nous les rencontrions un jour (au sens dans kk dizaines de milliards d’années).

                  Croire que l’histoire du grand tout a commencé avec notre univers serait très égocentrique.


                  • sarcastelle 16 décembre 2015 17:33

                    Je ne peux pas approuver Pyrathome qui fait un lien entre l’énergie noire et l’énergie libre annoncée par les penseurs de l’écologie philosophique. 


                    On a déjà dit ici que c’est une folie de lancer le grand accélérateur LHC qui risque d’engloutir le terre en créant un micro trou noir. Certes, ce n’est pas sûr, mais il ne faut pas prendre un risque même faible s’il peut déboucher sur un désastre infini. 

                    Faut-il poursuivre dans ces folies en cherchant à « percer » le tissu de l’espace-temps pour en récupérer une fuite d’énergie noire ? Aucun apprenti sorcier n’aurait encore rien fait de tel. Mieux vaut encore brûler tout le carbone existant pour avoir de l’énergie ; c’est moins dangereux ! 

                    Notre espace-temps est « charpenté » par le réseau de géodésiques de la relativité générale ; ce réseau contient l’énergie noire sous-jacente (au sens de « contenir l’ennemi ») et nous en protège, car la densité extrême de cette énergie (10^94 kg.c² / m3 !) exerce une pression titanesque qui au moindre défaut du réseau de géodésiques noierait l’univers d’énergie à peu près comme une inondation de napalm sur des fourmis ! Folie humaine ! Ne touchez jamais à cela ! 

                    • Pyrathome Pyrathome 16 décembre 2015 18:39

                      @sarcastelle
                      Certes, ce n’est pas sûr, mais il ne faut pas prendre un risque même faible s’il peut déboucher sur un désastre infini.
                      .

                      Mais oui bien sûr, ça ne te dérange pas trop qu’on prenne des risques inconsidérés avec l’atome et les millions de tonnes de déchets radioactifs ??


                    • sarcastelle 16 décembre 2015 21:43

                      @Pyrathome


                      Vous avez bien compris, ou pas, que mon message relevait du délire moqueur du début à la fin. 

                      Ah, les millions de tonnes comptés par les écologistes comme les millions de morts de Tchernobyl !

                      Faites un article pour modéliser la remontée en surface et la répartition dans les corps humains des déchets scientifiques enfouis. Ce sera bien puisque ça fera du scientifique à la place du bavardage habituel. 

                      Le nucléaire tue un peu ; le pétrole bien davantage et le charbon énormément. On devrait donc supprimer déjà le charbon ? Hélas, le défaut de croissance causé par la pénurie d’énergie tue bien plus encore que le charbon. Donc au total, non, je n’ai pas de problème avec le stockage des déchets de l’énergie de masse qui tue le moins. 



                       

                    • sarcastelle 16 décembre 2015 21:45

                      @sarcastelle



                      erratum, troisième paragraphe ; : lire « déchets radioactifs » au lieu de « déchets scientifiques ». 

                    • christophe nicolas christophe nicolas 16 décembre 2015 18:00

                      Les dimensions multiples viennent des espaces de phase, c’est un outil mathématique, personne n’a jamais trouvé autre chose que les 4 dimensions existantes. Il y a un principe de non localité qui défie le matérialisme de la science au niveau des champs de potentiel mais ce n’est pas très sérieux de laisser croire à des dimensions exotiques réelles, ce sont des outils mathématiques et il vaut mieux dire qu’on ne comprend pas même si ça donne des résultats... C’est plus sain.


                      De toute façon, pas mal de gens font désormais des expériences de fusion froide alors tous ces modèles d’univers risquent fort de finir à la poubelle, big-bang compris, moi je dirais que leur probabilité d’être juste est infinitésimale. Je pense que leur fin sera très spectaculaire, rapide et surprenante sauf si on fait dans les allocations sociales pour ne pas vexer... N’oublions pas que ces modèles justifient le panthéisme ambiant, ce sont des idoles modernes, des substitut pour ceux qui nient les apparitions mariales, remettre en cause ces modèles peut engendrer une crise spirituelle comme pour Pharaon qui reconnait qu’il s’est gouré face à Moïse.

                      Ce qui est intéressant, c’est l’EMdrive, la découverte de Roger Shawyer, car pour la première fois, il y aurait la possibilité d’un moteur sans perte de matière ce qui ouvre de belles perspectives dans le domaine spatial. Nul doute que les voyages recadreront toutes les théories spéculatives, c’est ce qui manque.




                      • Gandalf Gandalf 16 décembre 2015 19:16

                        @christophe nicolas

                        Keshe, et son magrav, info ou intox ?

                        Tu as déposé un brevet ? Quel est sa référence ?

                      • Cali Cali 24 décembre 2015 11:10

                        @Gandalf

                        « ... ce sont des outils mathématiques et il vaut mieux dire qu’on ne comprend pas même si ça donne des résultats... C’est plus sain. »

                        je suis bien contente de voir ce genre d’avis si rare, en effet quand les mathématiques empiètes trop sur la physique souvent ça sent le sapin smiley

                      • Cali Cali 24 décembre 2015 11:11

                        @christophe nicolas


                        bug ! le message était pour christophe nicolas bien sur

                      • Gandalf Gandalf 16 décembre 2015 18:13

                        Le Ray Burst Gamma semble correspondre à la théorie de Laura-mersini Houghton (http://arxiv.org/pdf/1409.1837v2.pdf). A savoir qu’un trou noir n’existe pas.


                        • christophe nicolas christophe nicolas 16 décembre 2015 19:32

                          @Gandalf


                          Voila ce que je peux vous dire sur un objet supposément super dense en rotation en anisotropie des interactions parce qu’en mécanique quantique, cela devient imbuvable :

                          Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les forces gravitationnelles sont extrêmement puissantes par rapport à sa masse dans son plan équatorial.
                          En interne, l’objet tiendrait de la statistique de bose avec un très haut niveau d’interaction mais un niveau d’induction quasi nul, ce qui veut dire qu’il n’y a plus de force électromagnétique, il n’y a plus que de la gravitation, c’est à dire du gradient du taux d’interaction.

                          Vue de l’extérieur l’objet apparaît comme un monstre gravitationnel dans le plan équatorial mais un nain gravitationnel dans l’axe des pôles. D’un point de vue astronomique, sa densité serait très largement surestimée.

                          L’objet ne serait pas chaud mais froid, super froid, l’énergie de ce qui tombe dedans serait expulsée avant de tomber dedans. Il n’y aurait pas de raison qu’il émette de la lumière parce qu’il n’a rien a émettre, il émet un champ gravitationnel pur. En revanche, il émettrait des bouffées de matière par ses pôles, la matière émettrait de l’énergie en se transformant en atomes. 

                          Le champ gravitationnel serait « quantique » dans le sens où une particule extérieure peut ne pas le voir en fonction de son orientation ce qui peut donner des effets bizarres puisqu’il est super puissant.

                          Bon, il ne faut pas trop s’avancer dans ce domaine, c’est bizarre. Il vaut mieux commencer par étudier des réacteurs à fusion froide.


                        • pemile pemile 16 décembre 2015 19:55

                          @christophe nicolas « des réacteurs à fusion froide »

                          Ca existe vraiment ?


                        • malko malko 16 décembre 2015 20:02

                          @pemile

                           

                          « des réacteurs à fusion froide » Ca existe vraiment ?

                           

                          Bien sûr, il y en a même des portables pour les camping cars


                        • malko malko 16 décembre 2015 20:42

                          @AngelusMillet


                          j’aime bien chambrer de temps en temps ( sans méchanceté )  smiley

                        • pemile pemile 16 décembre 2015 21:00

                          @malko « Bien sûr, il y en a même des portables pour les camping cars »
                          Un douce chaleur grace à la fusion froide dans un foyer à roulette, nickel le progrès smiley


                        • Zip_N Zip_N 16 décembre 2015 21:53

                          « M. Celle-ci suggère que nous vivons dans un espace de 11 dimensions dont 7 sont trop petites pour être observables. »

                          Comprenez vous les dimensions observable de vie dans l’espace ? dans le nous vous comptez la dimension cellulaire, l’espace cellulaire ? 7 plus petites que la dimension cellulaire ? vous êtes surement d’accord que les cellules du corps vivent l’espace à une autre dimension que nous. Pourquoi le chiffre 7 si c’est pas observable ? pourquoi 11 dimensions d’un coup et pas 10, 9,8,7,6 ou 5 ?


                          • sarcastelle 16 décembre 2015 23:47

                            @Zip_N

                            Beaucoup plus petites qu’une cellule !
                            Par ailleurs vous comprenez bien que ces nombres de dimensions sortent d’une pochette-surprise, ou sont joués aux dés. 

                          • Zip_N Zip_N 17 décembre 2015 00:05

                            Sarcastelle,

                            La cellule vit une dimension, l’homme vit une 2 ème deuxième dimension, la terre vis une 3 ème dimension, l’univers vis une 4eme dimension.. etc 7 en dessous de la cellule et 4 en dessus ?!. C’est à se demander si cela vient d’un chapeau magique ou plus sérieux ?


                            • Zip_N Zip_N 17 décembre 2015 00:53

                              Les précédentes dimensions font partie des dimensions de l’espace. Ensuite il y a les espaces du temps, les dimensions horaire peut-être.


                              • Zip_N Zip_N 17 décembre 2015 01:11

                                L’univers espace-temps est une super super super super cellule, une galaxie est une super super super cellule de l’univers. la terre systeme solaire une super super cellule, l’animal homme compris une super cellule, la cellule est une cellule. Quel est la cellule de qui ?


                                • pemile pemile 17 décembre 2015 09:38

                                  @Zip_N
                                  Confusion entre « niveau d’organisation » et « dimension »


                                • Aristoto Aristoto 17 décembre 2015 01:54

                                  après qques petites recherche sur google j’apprends : il n y a rien de formelle qui prouve

                                  -que l’univers est né d’un fameux big bang, l’état initiale

                                  -qu’il y ait eu un folle expansion à la suite qu’on nomme inflation

                                  Je vois qu’on observe dans le ciel un rayonnement cosmologique dit primitif a qque degrés absolut très homogène qui donne une idée d’un univers dans un probable passé dans un état extrêmement dense et chaud

                                  meme les scientifique agissent en curée et crois que leur formules mathématique ( très jolie par ailleurs )sont des paroles divines véritables vérité révélé.

                                  Un peu de raison critique que diable.


                                  • Hervé Hum Hervé Hum 20 décembre 2015 22:18

                                    Une donnée fondamentale que nous montre l’Univers dans lequel nous baignons est la polarité.

                                    De ce simple principe est mu, par exemple, le mouvement de la fourmi de Langton (voir agoravoxtv).

                                    Qui peut dire si l’Univers lui même n’agit pas de la sorte ?

                                    Ben, moi je le dis en tout les cas et je ne suis certainement pas le seul !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès