Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Darwin : l’homme qui tua la finalité... et Dieu

Darwin : l’homme qui tua la finalité... et Dieu

Si Nietzsche a constaté le décès, il faut admettre que "Dieu est mort" du fait de Charles Darwin, du moins une idée archaïque de Dieu. Quelques rappels en cette année 2009, l’année Darwin.

Charles Darwin est né en 1809 et son ouvrage le plus célèbre, connu sous le titre abrégé "De l’origine des espèces" est paru en 1859. L’année 2009 est donc logiquement une année Darwin où l’on célèbre ses deux cents ans et les 150 ans de l’ouvrage fondateur de la paléobiologie moderne.
Il fit scandale mais est-ce uniquement parce qu’il défendit une théorie de l’évolution ? C’est probablement inexact.

En effet, bien avant lui, Jean-Baptiste Pierre Antoine de Monet, chevalier de Lamarck, publia en 1809, année de naissance de Charles Darwin, "Philosophie zoologique" sans provoquer pareil scandale. Pierre Teilhard de Chardin, au vingtième siècle, prouva qu’il était possible de créer une théorie de l’évolution qui soit compatible avec le christianisme traditionnel, sans faire non plus beaucoup de scandale. En tous cas, aucun autre évolutionniste ne fit et ne fait tant de scandale que le pauvre Charles Darwin.

Aujourd’hui encore, tous les intégristes religieux du monde ne s’en prennent (pratiquement) qu’à Charles Darwin. Ou, en tous cas, si un intégriste doit se choisir un ennemi unique pour concentrer sa haine, il choisit sans hésiter Charles Darwin, mais ni Lamarck ni même le "traître au Créationnisme" Teilhard de Chardin.

Il faut donc se rendre à l’évidence : ce n’est pas l’évolution en tant que telle qui heurte à ce point l’intégrisme religieux. Il faut également se pencher un peu mieux sur l’originalité de la théorie darwinienne pour comprendre cette haine.

Quand Charles Darwin émet sa théorie de l’évolution, il n’est pas le premier ni même le dernier à le faire. C’est une théorie scientifique et, comme telle, elle connaîtra des évolutions, notamment avec l’arrivée de la génétique, science qui n’existait pas à l’époque de Darwin : Johann Gregor Mendel est certes un contemporain mais, d’une part, la connexion entre les travaux des deux savants est inexistante ; d’autre part, Mendel est aux premiers prémices de la génétique.

Mais Lamarck, comme d’autres, et Teilhard de Chardin après lui mettent au coeur de l’évolution un principe qu’il faut bien appeler divin. C’est explicite chez Teilhard de Chardin, c’est sous-entendu chez Lamarck. L’univers a une finalité, l’évolution fait donc partie d’un plan. A cette lumière, il est possible de comprendre les premiers chapitres de la Genèse sous une forme métaphorique, ce qui élimine, sous le prétexte de la licence poétique, d’ailleurs, les contradictions internes au récit (comme au chapitre 4, par exemple, lorsque Caïn trouve une femme qui ne devrait pas exister s’il était bien le Troisième Homme). Et puis, l’homme issu de la boue ne peut être que l’image d’un homme issu de ce qui précède, de ce qui pré-existe. d’une nature mal dégrossie, d’animaux sans âmes. Bref, la Genèse dissimulait une théorie de l’évolution et Dieu guida les justes à la découverte de la Vérité... Alléluia !

Avec Darwin, ce petit jeu intellectuel est impossible. Et c’est là le drame.

En effet, la cruauté de la sélection naturelle, le hasard qui préside tout : voilà qui élimine Dieu. Nietzsche prétend que Dieu est mort ? C’est Darwin qui l’a tué ! Darwin a en effet tué le principe moteur de l’évolution, la finalité de l’univers.

Et aujourd’hui encore, l’acceptation de la cruauté de l’univers est encore un problème. Si vous rencontrez des végétariens qui vous accusent de spécisme (racisme anti-autres espèces) ou bien qui refusent de manger des animaux parce qu’ils refusent de tuer (par contre, ils tuent des plantes...), vous rencontrez en fait des gens qui refusent de s’assumer comme prédateurs, qui n’acceptent pas qu’il existe des rapports écologiques et que l’homme n’est qu’une espèce animale parmi d’autres.

Tuer ou être tué. Sans rémission. Sans raison autre que la sélection naturelle.

Charles Darwin a tué la finalité. Il nous a laissé un monde amoral* qui perturbe même les athées.


*(c’est à dire "sans morale" et non pas "immoral", en contradiction avec la morale sociale)


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 5 mars 2009 10:28

    En tant qu’athé, je ne vois absolument pas pourquoi l’on pourrait être perturbé par un monde amoral.
    Le fait que l’homme se prenne généralement pour un dieu peut peut-être expliquer ça...


    • stephanemot stephanemot 6 mars 2009 00:45

      Je commence a en avoir assez de ces faux debats contribuant a faire le jeu des fondamentalistes et de l’imposture de l’Intelligent Design.

      Pour rappel, Darwin etait a la fois un grand scientifique et un grand croyant. Mais surtout il avait l’intelligence et l’honnetete intellectuelle de ne pas melanger les genres et c’est d’ailleurs pour cela qu’il a tant fait progresser la connaissance scientifique.
       
      Ce sont les fondamentalistes qui ont invente le faux debat science-religion au XIXe siecle et ce sont eux qui essayent aujourd’hui de recreer artificiellement des conflits qui n’ont rien a voir avec la science, mais dont on connait tous la finalite.

      L’evolution ne remet rien en cause par rapport a la religion et a la foi, bien au contraire.

      Ces avancees scientifiques ont clairement alimente les debats philosophiques (qui ne relevent pas de la science, pour rappel) au XIXe siecle. Les courants moderes ont plus rapidement marginalise les courants radicaux (parmi les fondamentalistes religieux comme parmi les extremistes athees), et cela il y en a qui ont toujours du mal a l’accepter.
       


    • Le Bordelleur Le Bordelleur 5 mars 2009 10:33

      C’est sympa. Pourtant je crois en Dieu et j’admets sans sourciller la théorie de Darwin.


      • plancherDesVaches 5 mars 2009 10:55

        En fait, je vous comprends.
        Les dieux étant une création humaine pour se raccrocher à quelque chose, tenter d’expliquer l’inexpliquable, il est tout à fait logique qu’un dieu soit une race en voie de disparition lorsque l’on commence à comprendre de plus en plus et avoir moins besoin de croire.
        La mythologie grecque est intéressante à connaitre : elle est beaucoup plus proche du fonctionnement humain. Et j’ai une pensée émue pour le défunt Zeus...lol.
        Vous remarquerez d’ailleurs le terme : mythologie... Ainsi, une croyance commence en secte, se transforme en religion, puis, en déclin, est reléguée en mythe.

        Je sens que je vais me faire moinser, là-dessus smiley


      • JL JL 5 mars 2009 11:07

        @ Plancher des vaches : ""... Ainsi, une croyance commence en secte, se transforme en religion, puis, en déclin, est reléguée en mythe"".

        Je dirais cela autrement : la différence entre une religion et une secte serait quantitative ; une religion serait une secte qui a réussi. 

        Cela serait vrai du dieu argent : une monnaie nationale n’étant à l’égard du dieu dollar qu’une secte. L’avantage du dieu argent est évident : "Si dieu existe, alors tout est permis". 


      • nihalem 5 mars 2009 10:35

        « En effet, la cruauté de la sélection naturelle, le hasard qui préside tout : voilà qui élimine Dieu. (...) Tuer ou être tué. Sans rémission. Sans raison autre que la sélection naturelle. »

        C’est là que réside la forfaiture intellectuelle des darwinistes athés : Le monde n’est pas vide, il n’est pas le chaos, il y a une raison dans ce monde, celle de la sélection naturelle. Comment peut-elle subsumer le reste ? Pourquoi préside-t-elle au monde ? C’est reparti sur l’essence du monde, donc le divin.

        Pire encore, le néodarwinisme est incapable d’expliquer nombre d’évolutions : pourquoi alors que la scissiparité est très efficace, se développerait par hasard deux sexes opposés plus efficaces encore que ladite scissiparité, comment ces deux sexes opposés sont par hasard très bien « emboîtables » ? Il y en a beaucoup d’autres...

        « Charles Darwin a tué la finalité. Il nous a laissé un monde amoral* qui perturbe même les athées. »
        C’est tout le drame des athées : voyant Dieu comme une servitude il préfère croire en rien, et effectivement ils aboutissent au néant.


        • plancherDesVaches 5 mars 2009 10:44

          Au néant... mouarfff.

          Comme disait ma défunte grand-mère : mauvaise nouvelle : dieu n’existe pas. Bonne nouvelle : tu n’en a pas besoin.


        • plancherDesVaches 5 mars 2009 15:32

          Nihalem, je vais reprendre votre pseudo-justification de différence de sexe. Juste ça pour l’exemple. Désolé que ça tombe sur vous, par ailleurs. Mais vous faites partie des "croyants".
          Oui, en effet. la division cellulaire semble être un shéma tellement naturel et originel de la vie que l’on a du mal à expliquer l’apparition de deux sexes. (sauf par dieu, je vous l’accorde)
          Et, justement, ça tombe bien.
          Une théorie, pour l’instant, mais pas si idiote que ça, semble montrer que cette différentiation a été rendue obligatoire pour lutter contre les virus.
          Je ne retrouve pas de lien sur cette avancée, mais je vais creuser. Je reviens tel le diable vous chatouiller dans pas longtemps.


        • zelectron zelectron 5 mars 2009 10:42

          VOLTAIRE : ....ET QUI EST LE GRAND HORLOGER ?


          • zelectron zelectron 5 mars 2009 20:34

            la question est QUI et non pas

            ...et les débats pour et contre se marièrent et ils eurent beaucoup d’enfants


          • cybre 5 mars 2009 10:57

            Ce qui a surtout exaspéré les religions, c’est de mettre au coeur de l’évolution de l’ALEATOIRE... chose que déteste les religions. ( C’était écrit, le destin,etc.)


            • JL JL 5 mars 2009 10:58

              Bon, Lamarck et Teilhard de Chardin étaient les inventeurs du Dessein intelligent. Et Darwin a inventé le matérialisme par opposition au dualisme, cette "hypothèse inutile". Rien de bien nouveau donc. En revanche votre conclusion me paraît relever de cette formule obscurantiste : "Si dieu n’existe pas alors tout est permis".

              Je pense que c’est là une formule qui peut aisément et fort opportunément être retournée. L’on sait que "dieu" est toujours du coté des plus forts, c’est pourquoi le monde va comme il va : au nom de dieu, tout est permis aux vainqueurs.


              • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 5 mars 2009 20:40

                Si précisément. C’était nouveau à l’époque. Même si aujourd’hui, 150 ans après, c’est un lieu commun.


              • JL JL 5 mars 2009 22:57

                je voulais dre : rien de bien nouveau dans votre article.  smiley


              • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 5 mars 2009 23:03

                C’est le problème de l’histoire... C’est pas très créatif !


              • Dj Younes 5 mars 2009 11:12

                 Mouais....ou comment faire croire qu’une théorie devient une vérité scientifique... à ce jour nous cherchons toujours le fameux chainon manquant....

                 Il ne faut cependant pas oublier l’arriére plan idéologique de cette théorie qui à insipré les plus grands criminels du 20éme siécle , en effet saviez vous que Hitler , Staline ou encore Mussolini étaient de fervants adeptes de cette mythologie , ce qui nous a donné + de 500 millions de mort au siécle dernier !!!

                Nazisme , faschisme et communisme se sont fortement insipré de Darwin car partant du principe que le plus fort mange le plus faible donc tout est permis...

                Même Darwin a émis des réserves quant à appliquer la théorie de l’évolution à l’homme !

                Enfin d’un point de vue scientifique l’ére de la nanotechnologie nous démontre des origines communes à tous : renseignez vous sur l’EVE MITOCHONDRIAL vous serrez bluffé....

                 Hé oui faillite financiére , économique , morale et scientifique.....

                Pauvre occident.....


                • faxtronic faxtronic 5 mars 2009 11:47

                  Pauvre orient qui nous sort des debiles pareils smiley


                • Shaytan666 Shaytan666 5 mars 2009 12:43

                  Je ne vois pas pourquoi je serais "bluffé" par l’Eve Mitochondrial ?
                  Cela prouve tout simplement que "dieu" n’a pas créé un homme et une femme mais que nous sommes le fruit d’une évolution.
                  Comme je le disais sur un autre sujet, l’homme ne descend pas du singe, nous sommes ses cousins.


                • jacques jacques 5 mars 2009 17:52

                  La loi du plus fort je croyais que c’était une idée du capitalisme libéral,j’ai encore mal compris .


                • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 5 mars 2009 20:45

                  Vous confondez beaucoup de choses.
                  Ce n’est pas parce que certains détournements effectués par des tyrans sont criminels que tous les savants ou philosophes convoqués sont très consentants. Pour reprendre l’exemple de Hitler, le très rebelle Nietzsche a même été détourné, avec la complicité active de sa famille d’ailleurs. L’argument est donc nul.
                  Surtout, ce n’est pas parce que le monde est amoral qu’il est immoral ou que tout est permis. La morale n’est pas seulement humaine ou religieuse. Je ne vais pas me lancer dans un traité sur le sujet mais la morale existe d’abord parce qu’elle est utile à une vie commune. Sans morale, il n’est pas de société. Sans société, lorsque l’on est humain (ou fourmi), il n’est point de survie.
                  L’existence même d’une morale humaine est donc une preuve de la loi de la sélection naturelle... smiley


                • TALL 5 mars 2009 11:28

                  C’est dans l’esprit des religieux que le hasard ou l’univers amoral, et l’idée de Dieu sont incompatibles.

                  Car on peut fort bien imaginer un Dieu créateur de l’univers, qui y injecte une part de hasard pour voir ce que ça donne, mais qui ne sauve personne, et pour qui l’humanité n’est qu’un détail dans ce grand cinéma permanent qu’il s’offre en DéoVision depuis 13,5 milliards d’années.

                  Un Dieu créateur donc, mais ni Juge ni sauveur

                  Mais une religion qui proposerait un tel Dieu n’aurait évidemment aucun succès, car elle n’apporte aucun espoir après la mort, aucune justice immanente, rien...


                  • plancherDesVaches 5 mars 2009 14:54

                    Hhmm...
                    Je propose le dieu argent. Ca vous va ? smiley


                  • TALL 5 mars 2009 17:00

                    non, pour le post-mortem, c’est nada


                  • Gül 5 mars 2009 19:18

                    Ben alors ???? Kestufous ????

                    On t’attend ! smiley Tu manques...


                  • docdory docdory 5 mars 2009 11:50

                     @ Bertrand Lemaire 

                    Je pense que la pensée évolutionniste élimine " dieu ", mais pas de la façon dont vous le décrivez . Si un " dieu " a créé l’univers , il est nécessairement intelligent ( on voit mal un dieu idiot créer un univers ) . Or , Darwin a montré que l’intelligence était le fruit de la sélection naturelle et de hasards évolutifs . Depuis Darwin , il est inconcevable d’imaginer une intelligence qui ne soit pas le fruit d’une évolution. Si donc un dieu intelligent à créé l’univers , c’est qu’il y en a d’autres avant lui ! 
                     Ceci est évidemment incompatible avec les dogmes fondamentaux des monothéismes stipulant que dieu est unique, éternel, et qu’il est supérieurement intelligent , omniscient etc ...
                     Si " dieu " est une sorte d’énergie dépourvue d’intelligence à l’origine de l’univers ( une sorte de personnification du big bang , en somme ) , à quoi bon essayer de suivre ses prétendus " commandements " ? 


                    • plancherDesVaches 5 mars 2009 15:04

                      Nom de Zeus... mais vous avez raison.
                      Je me convertis à la mythologie de ce pas.

                      Ainsi, même les pires con...es peuvent être expliquées par un dieu qui vous aura empêché de lire les commentaires au-dessus et l’article.
                      Je viens de trouver pourquoi j’écrivai autant de bétises.

                      Merci Docdory.
                      Bon : pensez juste qu’un dieu courant est né parfait et forcément d’une intelligence non-mesurable tant elle est grande. (bon, coté naissance, les pires délires existent aussi...)
                      Ca simplifie le débat.


                    • Dj Younes 5 mars 2009 11:53

                      @ FAXTRONIC :

                      C’est un occidental qui vous dit ça de plus passer pour un débile au regard d’un ignorant est quelque chose que j’aime tout particuliérement.

                       Ce ne sont que des faits que j’avance , prenez au moins le temps de vérifier...


                      • GRL GRL 5 mars 2009 11:56

                        La poule n’est elle que le moyen à un oeuf de faire un autre oeuf ?


                        • bulu 5 mars 2009 12:26

                          Bonjour,

                          Oui, l’homme est un sacré predateur.

                          Et oui l’homme est dote de spiritualité, d’affectif et donc la moralité n’est pas loin pour entretenir cela.

                          C’est pas simple de concilier les deux, et ce n’est ni Darwin, ni Dieu qui vont nous y aider, c’est complexe, bien trop pour les religieux pour les scientifiques actuels adeptes de la therorie qui va enfin nous expliquer la vie.




                          • Shaytan666 Shaytan666 5 mars 2009 12:38

                            Être évolutionniste n’empêche nullement d’être croyant. L’un des promoteur de la théorie du "big bang" était un Belge, chanoine de son état et entre autre professeur à l’Université Catholique de Louvain.
                            Certaines religions, comme l’islam et le judaïsme, sont "créationnistes" au sens propre du terme, "dieu" a créé l’univers, Adam et Eve, point barre, par contre les chrétiens sont beaucoup plus nuancés, il y a bien sur les purs et durs comme les évangéliques mais d’autres admettent l’évolution en disant que le fameux "big bang" n’est pas l’effet du hasard mais de la volonté d’un Être supérieur et là vous pouvez lui donner n’importe quel nom, dieu, le grand architecte....
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Lema%C3%AEtre


                            • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 5 mars 2009 20:50

                              Vous avez raison. La théorie de Lamarck ou, mieux, celle de Teilhard de Chardin sont totalement compatibles avec la religion chrétienne. Même Darwin n’a probablement pas compris à quel point sa théorie brisait certaines logiques, du moins tout de suite.


                            • Dj Younes 5 mars 2009 12:48



                              L’un des aspects les moins connus, mais tout aussi important, de Darwin est son attitude raciste.
                               
                              Il pensait que les Européens de race blanche étaient plus "avancés" que les autres races humaines. Alors que Darwin supposait que l’homme avait évolué à partir de créatures qui ressemblaient au singe, il pensait que certaines races s’étaient développées plus que d’autres et que certaines avaient toujours des caractéristiques simiennes.
                               
                              Dans son livre La filiation de l’homme, publié après L’origine des espèces, il expliquait effrontément qu’il existait "de grandes différences entre les hommes de races différentes".
                               
                              Dans son livre, Darwin affirmait que les aborigènes d’Australie étaient l’équivalent des gorilles et que les "races civilisées" allaient les "exterminer" en temps voulu...

                               


                              • Ronny Ronny 5 mars 2009 12:56

                                Ce nest pas l’attitude de Darwin , c’est l’attitude de l’époque. Epoque qui a vu la colonisation, la présentation lors de foires internationales (et autres expo. universelles) de "noirs" d’Afrique comme on aurait exposé des animaux de concours, et des scientifiques comme Geoffroy St Hilaire, ou des hommes d’église, assurer que l’homme noir était plus proche de l’animal que l’homme blanc, mesure anthropomorphologique à l’appui !

                                On ne peut "juger" de cet état d’esprit d’autres siècles à la lumière de notre vision du 21eme siècle. D’autant plus qu’en toute modestie, j’avoue que je ne sais pas que j’aurais pensé si j’avais vécu cette époque là.



                              • Shaytan666 Shaytan666 5 mars 2009 14:05

                                Tout est bon de la part des créationnistes pour démolir Darwin.
                                Le premier livre raciste au monde est la bible et son récits sur le déluge et les fils de Noé.
                                Le maître à penser d’Hitler n’était pas Darwin comme certains le prétendent mais Joseph Arthur de Gobineau et son livre "Essai sur l’inégalité des races humaines".
                                Si on prend la peine de lire Voltaire on s’apercevra vite que ses ouvrages sont remplis de racisme envers tout ce qui n’était pas blanc, les "nègres", les Lappons...
                                " Les blancs et les nègres, et les rouges, et les Lappons, et les Samoïèdes, et les Albinos, ne viennent certainement pas du même sol. La différence entre toutes ces espèces est aussi marquée qu’entre un lévrier et un barbet." (Tome2, page 49).


                              • Ronny Ronny 5 mars 2009 12:49

                                Avant de donner mon opinion, disons pour me positionner que je suis scientifique connaissant bien les problème d’évolution, et agnostique, ce qui signifie que je ne dis pas qu’un (ou plusieurs) Dieu existe(nt), et pas non plus qu’il n’en existe pas un ou plusieurs (l’absence de preuve n’étant pas la preuve de l’absence).

                                Opposer évolution et religion est à mon avis une double erreur. Tout d’abord, c’est une erreur parce que l’établissement de théories ou de vérités scientifiques vise avant tout à répondre à la question du "comment", alors que les considérations religieuses, la foi, vise à répondre à la question du "pourquoi". Ce sont là deux questions totalement différentes. Répondre à l’une ne préjuge en rien des réponses que l’on peut faire à l’autre.Ensuite, ce faisant, on ouvre automatiquement la porte aux pires dérives que nous constatons chez les "hyper religieux", quelques soient leur "maison mère" (chrétiens, juifs, musulmans). Le créationnisme des chrétiens new born américains vient en partie (et en partie seulement) du fait que l’on pourrait suggérer, via l’évolution, que "Dieu n’existe pas", et de la même lecture au premier degré des textes religieux qu’en font les intégristes juifs qui remercient Dieu de ne pas les avoir fait femme tous les matins, ou les malades de l’Islam prets à tuer leurs congénères au non de je ne sais quelle "lutte sacrée"...

                                Enfin, la force de la théorie de l’évolution est d’être neutre en matière "d’intervention extérieure" (hors pression de sélection, fitness, etc.), ce qui n’est pas le cas du "intelligent design" (ID), version soft du créationisme. Or plus l’hypothèse est simple, plus elle est solide. Là aussi, en impliquant que Darwin (et ses prédécesseurs et successeurs) ont tué Dieu, on promeut d’une certaine façon l’ID... Cete neutralité de l’évolution vis à vis d’une éventuelle existence divine n’est donc pas un obstacle à une lecture éclairée des textes religieux.

                                Enfin la grande force de l’évolution réside à mon avis - et curieusement - dans ses point faibles. En effet l’évolution n’explique pas tout. Il reste des pages à écrire, des liens à trouver. Les évolutionnistes ne sont pas prets à donner une explication toute faite à toute chose, comme le font les créationnistes, attitude dont j’ai toujours tendance à me méfier au plus haut point. Adhérer à la théorie de l’évolution c’est donc être dans une vision, un besoin du savoir pour croire ; adhérer au créationisme, c’est croire et ne plus avoir besoin de savoir. C’est à mon avis une négation de ce qu’est la nature humaine, et quelque part, si l’on croit en une divinité qui nous transcende, c’est la négation de l’existence de cette divinité. 



                                • plancherDesVaches 5 mars 2009 16:29

                                  Ronny, je ne vois absolument pas cette séparation du comment et du pourquoi.
                                  Vous voudriez séparer causes et effets ?
                                  Sincèrement, je ne vois pas le but. La science est justement d’expliquer le comment par le pourquoi.

                                  Bien sûr, lorsque suffisament de choses pourront être expliquées, il sera presque facile de dire que rien n’arrive par hasard. De là à parler d’une pseudo force supérieure, il y a un pas... d’imbécile. Comme la volonté idiote de l’humain qui veut connaître son avenir... ’spèce de peureux, va. 95% de nos appréhensions sont non justifiées.

                                  Que la religion s’appuie sur les faiblesses de l’humain est son fond de commerce, bien sûr.


                                • Bertrand Lemaire Bertrand Lemaire 5 mars 2009 20:54

                                  Attention : je n’oppose pas "évolution" et "religion" mais "théorie de Darwin" et "religions". C’est très différent.
                                  L’opposition du Pourquoi Religieux et du Comment Scientifique relève malheureusement beaucoup de l’exercice intellectuel car les deux s’interpénètrent beaucoup. Si la science ne cherche pas vraiment le pourquoi, la religion se mèle très souvent du comment sans qu’on ne lui demande rien.


                                • pallas 5 mars 2009 12:49

                                  Je ne suis pas d’accord avec ce que dit l’auteur de cette article. Darwin n’a jamais tué Dieu. Dieu existe dans chaque etre vivant, dans chaque vie. Dieu a crée la terre et toute la vie a la surface. La science est don de dieu, mais dieu ne veut pas que la science sert a faire la guerre entre les hommes . Vous n’avez pas lu la Bible et vous critiquez la religion. La religion est tolerante, c’est le message, "aimez vous les uns les autres". Darwin a fait une decouverte, mais il n’a pas prouver que dieu n’existai pas. Vous sentez le Vent, pourtant vous ne le voyez pas, mais vous le sentez, est ce que le Vent n’existe pas car vous ne pouvez pas le voir ?. C’est pareil pour dieu, si vous etiez un peut ouvert d’esprit vous ressentirez tout l’amour de dieu. La plupart des Scientifiques du monde croient en Dieu, vous pensez que c’est un Hasard si les hommes de sciences croient en dieu ?.


                                  • Epeire 5 mars 2009 14:12

                                    C’est possible d’avoir des noms ? J’ai plutôt entendu parler dire qu’ils étaient souvent agnostiques, ça fait une sacrée différence si l’on ose dire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès