Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Darwinisme en crise : vers une théorie quantique de l’Evolution

Darwinisme en crise : vers une théorie quantique de l’Evolution

PNG

La théorie de l’évolution est en crise depuis qu’elle est apparue sur la scène scientifique en 1859, suite à la parution du roboratif traité sur « l’origine des espèces » publié par le génial Darwin, le Newton de la biologie.

Peut-on résumer la théorie de l’évolution en quelques lignes ? Oui, cette théorie repose sur trois concepts. Mutation, recombinaison, sélection naturelle. Ces trois concepts figurent en position centrale dans tous les traités sur l’évolution. Ces concepts sont primitifs. Ils renvoient à des images communes. Une mutation représente une petite altération dans une séquence de composants ou un assemblage d’élément. Quand j’écris Grollande au lieu de Hollande, je génère une mutation. Une recombinaison repose sur un partage de séquences génétiques effectué lors de la reproduction sexuée grâce aux gamètes male et femelle. Je prends deux blocs unicolores composés de pièces de lego, les unes rouges, les autres bleues, puis je crée un bloc fait de pièces rouges et bleues. Je viens de réaliser une recombinaison. Enfin, la sélection naturelle est aisée à comprendre. Elle repose en amont sur la capacité des individus d’une espèce à engendrer une descendance suffisante et en aval sur le sort de cette descendance qui doit trouver dans le milieu ce qu’il faut pour prospérer, ce qui suppose des aptitudes techniques correctes, pour capter les ressources et échapper aux prédateurs s’il y a lieu. Cependant, la sélection naturelle semble décrire une adaptation et le problème épistémologique majeur, c’est de concevoir une évolution en combinant avec l’adaptation les deux autres concepts, mutation et recombinaison. Et cela ne va pas de soi, contrairement au satisfecit des évolutionnistes orthodoxes.

La théorie de l’évolution ne s’est pas faite en un jour. Des améliorations et des découvertes ont marqué la transition depuis le darwinisme naturaliste, jusqu’au darwinisme mécanistique. Mendel, Morgan et Johannsen ont établit la possibilité de concevoir l’hérédité et les gènes. Puis la molécule d’ADN a été découverte, avec les gènes et le fameux code génétique. En bref, depuis les années 1960, la théorie de l’évolution repose sur des molécules et des processus rendant plus que crédible les deux maillons que sont la mutation et la recombinaison. Ces deux concepts ne sont plus des hypothèses mais des réalités expérimentales. La théorie de l’évolution est héritée de Darwin mais elle a pris comme dénomination la théorie synthétique qui se dit aussi néo-darwinienne. Des évolutionnistes comme Denton n’ont jamais accepté que la théorie synthétique ait le dernier mot. D’un autre côté, la théorie neutraliste de Kimura a planté un coup de canif dans la bible darwinienne mais les darwiniens stricts ont su intégrer cette entaille et préserver la théorie synthétique.

Ce qu’on peut dire actuellement, c’est qu’une théorie de l’évolution inédite reste à construire. Cette évidence date de 30 ans et a été remise récemment sur le tarmac des controverses par Thomas Nagel. La seule chose qui puisse justifier de revoir l’évolution, c’est la physique quantique avec les données qu’elle contient sur la matière. C’est la question des états quantiques et des informations qui est au centre de la conception de la matière avec les communications et les extractions d’informations. De plus, les informations ne sont pas distribuées de manière cartésienne. Ce constat découle de l’intrication quantique qui change radicalement la manière d’appréhender les relations entre éléments matériels. Avec une forme particulière de partage des informations dans chaque partie de la nature.

La science change de paradigme. La matière quantique se substitue à la matière atomique qu’elle englobe en la dépassant. C’est par ce dépassement des limites du mécanisme que l’évolution sera comprise avec un regard inédit. Les évolutionnistes comprendront que les mutations et les recombinaisons ne sont pas des notions fondementales mais dérivées et que d’autres notions plus globales fonctionnent dans l’univers épistémologique de l’évolution. J’en donne deux. La morphogenèse et l’émergence. La compréhension inédite de l’évolution et de la vie ne se fera pas en un jour. Mes travaux sont suffisamment avancés pour être certain du nouveau paradigme.

Une nouvelle théorie est amenée à émerger, la théorie quantique de l’Evolution. Le quantique étant à prendre dans un sens global, épistémologique et ontologique (B. Dugué, L’information et la scène du monde, bientôt édité). Avec au centre non plus l’atome mais la monade quantique et ses processus d’information et de communication, sans oublier le codage quantique et la gravité.


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 septembre 09:20

    Voilà une crise qui ne fera pas beaucoup de morts, même au museum d’histoire naturelle.


    • julius 1ER 29 septembre 09:57

      @Jeussey de Sourcesûre


      excellent !!!!

    • Clocel Clocel 29 septembre 09:37

      Dieu ne joue pas aux dés ! smiley


      • bourrico 7 29 septembre 10:26

        @Clocel

        Ce à quoi il aurait été répondu : « Cessez de dire à Dieu ce qu’il doit faire. »

      • howahkan howahkan 29 septembre 09:53

        Salut..tiens il a mis du temps à passer cet article...

        j’ai une théorie moi aussi, il n’y a pas d’évolution, il y a changement de forme, on ne va pas du pire vers le génial,

        car on ne va nul part mentalement,psychologiquement, vivre EST le miracle que l’humain refuse et il ne le sait pas car il n’est plus vivant mais seulement survivant....

        ou diantre voulez vous allez à ce niveau quand on a comme Origine Ultime ce qui est infini, immortel,sans début et sans fin créateur de ce qui est ... ....ceci est confondu intentionnellement ou pas ,avec l’amélioration relative des moyens et outils pour survivre et compter , ce qui ...........est logique, prévisible.. pour une personne se connaissant elle même en profondeur par songes, visions etc involontaires ( sans analyse ni pensée donc) sachant donc comment fonctionne sa donc la pensée qui est une partie seulement de nous cerveaux, la seule encore en fonction pour nous, ..

        il n’y a pas d’expansion mais mouvement de x dans X...x relativement inconnu net X totalement inconnu de la pensée donc de l’humain donc de la science..

        un de nos sens perdu et qui lui par contre fonctionne encore est la douleur physique et aussi ce qui est inconnu la douleur mentale, juste là ce matin la vision était là...la souffrance est un sens , il indique toujours une erreur et et et et ..dans le cas mental il est aussi le catalyseur de sa propre résolution....ce qui a pour effet de totalement mettre la pensée hors jeux , la pensée ne peut pas résoudre la douleur mentale..

        expansion et pseudo évolution de type dar-win, étant des nécessités intellectuelles pour persuader la masse que si le maître est méchant et bien c’est pas de sa faute car c’est comme cela car l’oiseau mange le vers de terre et que c’est normal que le plus fort-dément-vicieux-violent-voleur etc gagne..hors le plus fort seul contre un groupe uni et bien il s’écrase.....d’ailleurs si cela était vrai il n’y aurait plus que une espèce animale et une seule espèce végétale or sans l’humain dément il règne une diversité formidable partout ...il n’y a pas de plus fort...mais unité, ce que le maître ne veut pas que la masse comprenne car sa fin serait alors immédiate..

        bon etc...à chacun de voir cela par lui même...tout est là pour tout le monde...


        • howahkan howahkan 29 septembre 10:09

          @howahkan

          Merci Bernard...j’avais oublié..mes excuses..


        • howahkan howahkan 29 septembre 10:46

          @howahkan

          Cela dit ceci , intention ultime Originelle, est encore une inconnue...il est impossible par la pensée donc par la science de savoir si intention ultime il y a dès le début de ce que on appelle matière, or si vous vous connaissez un peu vous même donc surtout pas par analyse avec la pensée et bien vous savez que la pensée ne peut regarder l’inconnu, car elle ne fait que regarder des enregistrements dans le cerveau , donc le passé, donc le connu...elle refuse en général de dire que elle ne sait pas, pour des raisons que je vois, et à la place va mettre en place des mensonges qui lui évite de dire « je ne sais pas » mais surtout la raison principale en est que elle remplace ce qu’elle ne connaît pas par un mensonge qu’elle connaît...

          si on ne fait pas cela là naît ce que l’ on appelle à tort la peur car ce mot ne dit rien du tout et c’est fait exprès aussi..cela cache l’impossibilité pour la pensée de regarder ce qu’elle ne sait pas et là elle devrait avoir appris par elle même de ne rien faire et de laisser l’inconnu être comme il le veut , ceci va mettre en route nos capacités endormies...celles qui ne sont plus la pensée, ni l’analyse, ni la division pour analyser, ni la hiérarchie car tout est égal parce que tout est uni,sauf l’humain qui refuse cela alors qu’il ne peut le faire, d’où le drame !! .., ni la pyramide des valeurs données par la pensée etc etc

          ceci le maître ne veut pas que nous le voyions tous..car il est cuit....si les humains s’éveillent à eux même et à la profondeur de la vie , qui sera le fait de L’Origine qui va nous aider si on fait à notre niveau avec nous même ce qu’il faut, il n’y a plus de maître ni d’esclaves...la roue du karma est alors rompue...

          Alors l’ intention ultime, un peu mais seulement un peu, comme dans le gland qui contient le chêne de 1000 ans...

          tout ceci donnant ainsi à la pensée ou « moi je » une continuité apparente à elle même...genre je suis et je maîtrise...tout..sur tout..facile quand tant de choses sont fausses ,non existantes ..alors que tout est seulement mémoire donc mort et désirs ...qu’est ce que le d"sir ,pourquoi est il ? là non plus pas de vision profonde sur ce sujet etc..

          ah on est dans la mouise non ?? bon c’est un choix...


        • Clocel Clocel 29 septembre 11:48

          @howahkan

          Tel est le Tao, mon bon Howahkan, insaisissable ! smiley


        • howahkan howahkan 29 septembre 12:27

          @Clocel

          salut...

          certes..j’ai toujours aimé ce tao depuis très jeune..cela dit je n’ai pas le nez rouge.. smiley


        • philippe913 29 septembre 10:02

          tu es impressionnant, tu n’as de cesse de dire que toutes les théories scientifiques actuelles sont fausses, et qu’elles vont être remplacée par une théorie quantique, tu nous mets du quantique à toutes les sauces.
          Mais présente la enfin ta théorie unifiée qu’on en parle plus ! Tes articles ne sont que des annonces, et ce depuis des années.
          PS : j’oubliais aussi « ontologique » dans tout ce que tu présentes...


          • JL JL 29 septembre 12:26

            Moi j’aime bien cette expression : ’’monade quantique’’.

             
            C’est pas un peu un pléonasme, ça ?

            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 septembre 12:29

              Chantes Dugué, chantes !


              Quand je répète depuis 2001 que la science occidentale a fait fausse route et rappelé sur ce site même dans mes articles précédents que « L’homme ne descend pas du singe » mais qu’étant donnée l’aberration humaine d’aujourd’hui, « L’homme risque bien de devenir un singe », pourquoi saliver comme le chien de Pavlov ? 

              LA SCIENCE ET L’ÉCHEC HUMAIN sont expliqués ici :

              «  »RECHERCHE SCIENTIFIQUE ETV ÉPISTÉMOLOGIE«  » 2001.
              «  »SYNTHÈSE DES ÉVÉNEMENTS HISTORIQUES«  »    2003. 

              Avec mes nouveaux Concepts, j’ai décodé la fausse science, la fausse histoire, la politique pernicieuse et le génome occidental !

              Pas besoin de la fausse « quantitude » occidentale qui ne quantifie que la désinformation scientifique ! 

              • tobor tobor 1er octobre 00:55

                @Mohammed MADJOUR
                Je crois que vous avez loupé votre entrée,
                si vous voulez envoyer les gens vers des infos,
                il faut linker, pas souligner.
                .
                Cela dit, vous avez l’air d’un joyeux zigue avec vos décodages !


              • Ratatouille Ratatouille 29 septembre 17:28

                la propriété auto- transcendante de l’évolution (du kosmos)
                serait explicable ..... ???
                voilà un travail bien difficile.
                bon courage


                • epicure 30 septembre 02:19

                  "
                  Cependant, la sélection naturelle semble décrire une adaptation et le problème épistémologique majeur, c’est de concevoir une évolution en combinant avec l’adaptation les deux autres concepts, mutation et recombinaison.
                  "

                  Pourtant avec une pensée rationnelle et matérialiste la chose se comprend aisément.

                  A partir du moment où les mutations et les recombinaisons changent le phénotype, cela change ses interactions avec l’environnement . Selon le résultat des changements, cela peut mener une meilleure adaptation, qui sera favorisée par la sélection naturelle, soit mener à une moindre adaptation qui sera défavorisée par la sélection naturelle, soit cela restera neutre.

                  Ce serait un problème si les mutations et autres recombinaisons n’avaient aucune incidence sur le phénotype et donc les interactions avec l’environnement.

                  Sinon en lisant Darwin, on peut voir que d’une certaine façon il avait prédit l’ADN sans avoir les connaissances pour savoir de quoi il pouvait s’agir.
                  Puisque en fait sa théorie nécessitait quelque chose qui a exactement les mêmes propriétés que l’ADN pour être validée.
                  Et ça c’est la marque d’un esprit scientifique, qui a posé une théorie avec les connaissances de son époque.


                  • Crab2 30 septembre 08:40

                    L’Évolution n’est pas une théorie mais un FAIT


                    • tobor tobor 1er octobre 01:16

                      Heureusement, vous n’arrivez pas avec une théorie umiite ou e.t !
                      .
                      Il est plutôt évident que l’adaptation change le rapport à l’environnement donc propose une nouvelle donne qui rebondi sur le reste et le pousse à s’y adapter. Pour s’équilibrer, on créé des déséquilibres alentours dont on n’a pas conscience et ce jeux se propage déséquilibrant d’autres systèmes à l’infini pour finalement revenir à imposer de nouvelles adaptations. L’adaptation fait partie intégrante de l’entropie, est à la fois une réponse à et une source.
                      .
                      Les personnes qui veulent à tout prix séparer l’humain du règne animal ont à mon sens un petit problème, pour le reste, chaque vérité scientifique se fait écraser par la suivante et il n’y a pas lieu de trop s’attacher. Le savoir flirt avec la croyance.


                      • zygzornifle zygzornifle 1er octobre 16:28

                        “Je crains le jour où la technologie dépassera les capacités humaines. Le monde risque alors de voir une génération de parfaits imbéciles.”

                        ― Albert Einstein


                        • evolution 28 octobre 01:03

                          Ce que pense Jésus de la théorie de l’évolution, pour ceux que ça intéresse.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès