Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > De l’eau sur une exoplanète

De l’eau sur une exoplanète

Pas de vie sans eau, mais cette fois-ci, une équipe scientifique prouve qu’une exoplanète recèle de la vapeur d’eau. Nous ne sommes bientôt plus seuls officiellement.

Depuis de nombreuses années, la communauté scientifique doutait plus qu’elle ne croyait en une vie hors de notre système solaire, appliquant en cela le paradoxe de Fermi à la lettre. Les choses changent rapidement et le temps est maintenant proche où l’on découvrira des formes de vie extra-terrestre.

Sur ce chemin, la découverte relatée par le magazine Nature dans sa livraison de hier est de très grande importance. On n’avait jamais encore récolté la preuve scientifique de l’existence d’eau sur une exoplanète, or cette preuve est maintenant rapportée. L’équipe dirigée par l’astronome Giovanna Tinetti, de l’Agence spatiale européenne (ESA), de l’University College de Londres et de l’Institut d’astrophysique de Paris (CNRS) a mis au jour l’existence de vapeur d’eau sur la planète HD 189 733b et dans son atmosphère.

Observée à l’aide du télescope spatial infrarouge Spitzer de la Nasa, HD 189 733b est une géante gazeuse de la catégorie des « Jupiter chauds », située dans la constellation du Petit Renard, à 60 années-lumière de la Terre. Ces planètes extrasolaires doivent leur nom au fait que, très proches de leur étoile, elles sont extrêmement chaudes et comparables, par leur taille, à Jupiter. Utilisant les techniques de l’interférométrie, l’équipe de scientifiques a calculé le rayon de HD 189 733b à différentes longueurs d’ondes en mesurant la quantité de lumière occultée par la planète à chaque fois qu’elle passe devant son étoile. Résultat : HD 189 733b est apparue plus grosse dans les longueurs d’ondes correspondant à celle de l’eau. Ceci ressort du petit schéma de longueur d’ondes ci-contre. Quand on sait l’absolue nécessité de l’eau liquide pour son développement, la preuve de l’existence de la vie extraterrestre est donc à portée de main. Moment par ailleurs plus qu’étonnant sur le plan philosophique et dont on se réjouit à l’avance de voir ce que le pape en dira, surtout si c’est toujours le "progressiste" actuel qui doit en parler.


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Lilian Lilian 13 juillet 2007 13:43

    vVoilà un article sympa ! mais peut etre un peu trop optimiste....

    "Pas de vie sans eau, mais cette fois-ci, une équipe scientifique prouve qu’une exoplanète recèle de la vapeur d’eau.

    Ces planètes extrasolaires doivent leur nom au fait que, très proches de leur étoile, elles sont extrêmement chaudes et comparables, par leur taille, à Jupiter.

    Quand on sait l’absolue nécessité de l’eau liquide pour son développement, la preuve de l’existence de la vie extraterrestre est donc à portée de main"

    Je ne veux pas me faire l’avocat du diable mais l’eau sur cette planète de me semble pas à l’etat liquide mais à l’etat gazeux (haute temperature et faible pression), je crois que c’est un peu compromis pour la vie extra-terrestre. Mais c’est une bonne nouvelle quand même smiley Gardons la foi.


    • Kalvin Whiteoak kalvin 13 juillet 2007 13:51

      Oui, c’est juste, pas forcément sur celle-ci, il est vrai un peu trop chaude, mais pas forcément très loin ...


    • Dégueuloir Dégueuloir 13 juillet 2007 23:03

      Phénomène OVNI : l’ouverture des archives du CNES

      Jean-Jacques Velasco, ingénieur opticien de formation, est le directeur au sein du CNES ( Centre national d’études spatiales ) du SEPRA ( Service d’expertise des phénomènes rares atmosphériques ), l’un des fort peu nombreux services officiels d’enquête sur les ovnis de par le monde.

      Le SEPRA ( anciennement le GEPAN ), crée en 1977, a bénéficié de l’appui d’un conseil scientifique de haut niveau. Près de quarante spécialistes du CNES ont apporté leur concours à ce service.

      Jean-Jacques Velasco y exerce ses fonctions depuis vingt-sept ans. Elles consistent, à partir des procès-verbaux transmis par la Gendarmerie nationale et d’observations d’origine militaire, à enquêter sur le terrain, rencontrer les témoins et valider leurs propos, réaliser et faire réaliser des analyses scientifiques lorsque des traces sont matérialisées, corroborer ces informations avec d’éventuels enregistrements radar...

      Sur 5 800 cas étudiés, 46% révèlent des causes identifiés ( phénomènes naturels ou activités humaines ), 40,6% ne peuvent donner lieu à aucune analyse faute de données suffisantes, mais 13,5% relèvent de causes qui demeurent totalement réfractaires à toute explication rationnelle. Il est significatif que les Etats-Unis obtiennent à peu près les mêmes proportions.

      Jean-Jacques Velasco analyse plusieurs cas parmi les plus connus, mais il les enrichit d’analyses tirées des enquêtes du SEPRA jusqu’alors non publiées. Il les complète d’observations inédites. Des documents d’images et des fac-similés appuient ses exposés.

      Très étonnant, il établit une corrélation entre le nombre d’observations relevées et la fréquence des essais nucléaires. C’est d’ailleurs à proximité des bases militaires et des centres nucléaires que sont enregistrés le plus grand nombre de cas.

      A l’issue de son cheminement, il conclut sans ambiguïté : oui, les ovnis existent. Oui, ils sont d’origine extraterrestre.

      http://www.ldi5.com/index.php


    • Dégueuloir Dégueuloir 13 juillet 2007 23:11

      Aller observer si loin est fascinant ,mais regardons aussi juste à côté de nous.....parfois ce que l’on cherche est juste devant,mais on ne voit rien....ou et surtout ,on ne veut pas voir !!! smiley


    • Romain 13 juillet 2007 13:59

      Une planete tellurique d’une taille equivalente à la terre a été découverte dans la zone « habitable » de son etoile. T° au sol : 0-40°C Pour ce qui est de l’eau on ne sais pas encore pour celle ci. j’ajoute que d’ici quelques années un telescope qui permettra de detecter le procédé de photosynthese sur une planete sera lancé. Je ne me souviens plus du nom du telescope exactement. Hors qui dit photosynthese dit forcement vie. Vivement !


      • Nicolas Proix 13 juillet 2007 14:46

        Bon article (même si un peu court . . . mais il semble qu’il ait été tronqué, non ? Le schéma annoncé n’est pas représenté), hélas complètement gâché par une conclusion aussi péremptoire que totalement syllogique.

        « Quand on sait l’absolue nécessité de l’eau liquide pour son développement, la preuve de l’existence de la vie extraterrestre est donc à portée de main. » Ah, tiens donc. Et les chats et Socrate étants tous deux mortels, Socrate est donc un chat.

        La présence d’eau à l’état liquide est un facteur indispensable au développement de la vie organique, elle n’en est absolument pas pour autant la preuve.

        Et quant au message final, j’avoue ne pas comprendre le rapport. Et je préfère ne pas en imaginer.

        En attendant, de toute manière, ce n’est pas demain qu’on envisagera un séjour touristique au bord des étendues d’eau de HD 189 733b. 60 années-lumière, c’est encore trop loin pour nos petits moteurs.


        • pffff 19 juillet 2007 13:14

          Le message final est tres simple. Que pourront dire nos grand religieux si la preuve d’une vie extraterrestre est apportée. Ne sommes nous nous pas l’espece elue ? Y -a -t il mention dans quelques ouvrages religieux que ce soit de l’existence de vie sur une autre planete que la Terre (autrefois centre de l’univers) ?

          La decouverte d’une vie extraterrestre remettrait en cause tous nos fondements spirituels. Qu’en ressortirait il ?

          Je pense que ce serait tout simplement l’effondrement de la spiritualité religieuse...

          un pas de geant pour l’humanité...


        • m3uch4 m3uch4 13 juillet 2007 15:01

          Une grande avancée !!! On est désormais capable de détacter la présence d’eau. Reste plus qu’a la détécter sur une planète rocheuse avec une gravité acceptable pour l’homme (et pas une planète gazeuse chaude), et là on pourra crier victoire et penser aux premiers Colons de l’Espace... Le futur est en marche. Personne ne saurait l’arrèter.


          • Barbathoustra Barbathoustra 13 juillet 2007 21:06

            « Reste plus qu’a la détécter sur une planète rocheuse avec une gravité acceptable pour l’homme »

            — >

            J’aime bien le « reste plus ». L’exoplanète la plus proche qu’on ait détectée à ce jour se situe à 7 AL. Pour le moment, on saurait aller au mieux à 20km/s je crois. A cette vitesse, ils nous faudrait 105000 années pour y aller et autant pour en revenir ...


          • m3uch4 m3uch4 14 juillet 2007 19:03

            Et alors ? Quand on aura détruit l’écosystème de la planète Terre, ce qui ne saurait tarder, faudra bien aller vivre ailleurs... Ou disparaître. smiley

            On peut aller nettement plus vite que 20 km/s, les sondes le font déja. Le problème n’est pas la vitesse, mais la quantité de carburant nécessaire pour accélérer au départ, puis freiner à l’arrivée.


          • bifluor bifluor 13 juillet 2007 16:42

            Qu’est ce que le pape en dira ? Je ne pense pas que la découverte de la vie en dehors de notre planète posera vraiment problème aux religions en générale.

            Toute vie dans l’univers sera associée à Dieu. C’est à mon avis ce que les religions feront.

            Par contre ce qui risque de poser problèmes aux religions se sont les différentes découvertes archéologiques qui ont été faites ces dernières années à différents endroits de la planète et qui remettent en question la genèse et donc l’ancien testament. La chrétienté et le Judaïsme risquent d’en prendre un coup.

            En effet la religion Chrétienne et le Judaïsme estiment l’apparition de l’homme sur la terre à environ 4000 ans avant JC. Hors ces dernières décennies il y à eu des datations de certaines parties de monuments en Égypte qui ne correspondent à rien de ce qu’on connaît et qui remonteraient à -12000, -14000 ans. Si je me souviens bien ils ont commencé avec une datation sédimentaire et essayé de recouper avec la dernière glaciation et puis ensuite une datation au Carbonne 14 sur des morceaux de végétaux dans les mêmes couches sédimentaires.

            Bien sûr certaines personnes on le comprendra ont essayés d’étouffer ces découvertes mais les archéologues commencent à se poser des questions. Et ça ne va pas en s’arrangeant avec la découverte de pyramides en Bosnie (plus grand que celle d’Egypte smiley ). La communauté scientifique à criée à l’arnaque en disant que ces pyramides étaient naturelles et à finalement viré sa cutille. En effet des boules de marbres de plusieurs tonnes près des pyramides bosniaques ont été datées (- 12000, - 14000)et les scientifiques affirment que ça remonte à la préhistoire et qu’elles ont sûrement été faites par des hommes. En tout cas vu la précision et leurs nombres, il est peut probable que ce ne soit pas le cas. C’est d’ailleurs les même boules qu’en Amérique du sud... Voir lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_bosniaque

            De plus des galeries ont également été découvertes et d’autres datations sur le site confirment l’hypothèse de -12000 ans.

            Je résume : Selon la Genèse Adam et Eve deviennent mortel vers - 4000 et donc les hommes arrivent sur terre à cette date. Donc avant - 4000 pas de constructions sur la planète à priori (pyramide, piscine, immeuble, rien...).

            On nous aurais mentis ?

            Benoît XVI où es tu ? smiley


            • Greg 15 juillet 2007 06:22

              « Je résume : Selon la Genèse Adam et Eve deviennent mortel vers - 4000 et donc les hommes arrivent sur terre à cette date. Donc avant - 4000 pas de constructions sur la planète à priori (pyramide, piscine, immeuble, rien...). »

              Je ne comprends pas bien ce commentaire... Est-ce de l’humour ou bien est-ce sérieux ?

              Si c’est le cas, désolé de te faire de la peine, mais la remise en question de l’ancien testament ne date pas d’hier. Je vais te livrer un scoop, la Terre et l’Univers n’ont pas été crées en six jours... J’espère que tu en es conscient...

              Donc merci de bien vouloir préciser ce que tu entendais par ce commentaire et s’il s’agit d’ironie ? Cordialement

              Grégory


            • bifluor bifluor 16 juillet 2007 13:27

              @ Greg

              La fin était biensûr ironique !!!


            • Halman Halman 13 juillet 2007 18:35

              http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/astronomie/d/de-leau-dans-latmosphere-de-lexoplanete-hd-189733b_12368/

              Température entre 650 et 930 degrés.

              Point d’eau liquide possible, donc point de vie possible.

              Avec sa distance de 4.5 millions de km, elle est trop proche et trop chaude.

              Lilian : planète estra solaire ne veut pas dire trop proche de leur soleil, mais planète en dehors du système solaire.

              http://exoplanet.eu/catalog-all.php

              Sur ce site vous trouverez la liste à jour des exoplanètes et vous verrez que certaines sont très petites et très loin de leur soleil. Certaines sont à 270 uas.


              • ander763 ander763 13 juillet 2007 20:17

                je confirme les premiers commentaires sur cet article, sympathique bien qu’optimiste. Pour plus de détails sur la possibilité d’une forme de vie extra terrestre, voir l’intéressante équation de Drake, un modèle mathématique du genre :

                http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quation_de_Drake

                merci à Halman pour son commentaire constructif.


                • Philippe Vassé Philippe Vassé 14 juillet 2007 10:59

                  Kalvin,

                  Votre article, très instructif, rappelle une série de mesures qui, pour l’heure, nécessitent tout d’abord d’être validées de manière définitive avant qu’on puisse en tirer des conclusions, tout aussi aléatoires d’ailleurs.

                  J’écris cela parce qu’il existe parfois, en matière de recherche scientifique, des différences significatives entre ce qu’on a cru avoir identifié de loin et ce que des sondes, par exemple, vérifient en pratique ensuite dans la réalité de la planète. On a déjà eu des surprises même dans le système solaire, c’est dire à plus grande distance les probabilités...

                  Nos instruments d’analyse à distance peuvent, pour faire court, être abusés par de nombreux phénomènes parasites qui ne sont pas toujours détectés dans la procédure de recherche à distance, mais qui peuvent altérer le résultat obtenu et annoncé en toute bonne foi.

                  Autre point qui nécessite une certaine réserve, toujours du point de vue scientifique : la majorité des chercheurs a de la vie dans l’Univers une notion assez, disons, « anthropocentriste ».

                  En clair, beaucoup partent de l’hypothèse (ou du préjugé si vous préférez) que la « vie » ailleurs serait par essence de même nature et aurait besoin des mêmes conditions que celles que nous avons connues et connaissons sur la planète dite Terre (terre, air, photosynthèse, etc...).

                  Nos cerveaux humains « anthropocentristes » témoignent dans ce domaine d’une grande pauvreté de créativité potentielle si on la compare avec les variantes des formes de la « vie » terrestre connue (un foisonnement de formes de vie que nous ne connaissons pas encore complètement- je pense ici à la « vie » dans les grandes profondeurs océaniques).

                  La série « Star Trek » avait bien souligné notre « anthropocentrisme » pour l’Univers entier !

                  C’est un peu le défaut, entre quelques autres, de l’article que vous citez : il se fonde sur la possibilité d’eau (de plus à l’état gazeux) pour en conclure à une possibilité de « vie ». Comme dit Cyrano de Bergerac dans une célèbre réplique : « c’est un peu court » !

                  L’histoire de notre Terre et de la « vie » sont prises comme une sorte de « référence » dogmatique absolue qui aurait valeur universelle. Ce qui ne correspond pas à nos « normes » terrestres apparaît donc impossible a priori, voire « impensable », au sens premier du mot ou inimaginable.

                  Je n’ai aucune position a priori sur l’existence ou l’inexistence de « vie » ailleurs. Statistiquement, selon les lois de la probabilité, il devrait, dans notre Univers infini, y avoir des planètes qui portent ou ont porté la « vie ».

                  Le problème est ici celui du concept, de la nature précise, matérielle, de ce que nous recherchons, ce qui relève un peu des mythes sur les OVNI : beaucoup veulent imaginer une « vie » qui serait plus ou moins semblable à celle que nous connaissons en termes géologiques.

                  De là, le mythe de la soucoupe volante ronde née de la littérature des années 1950 qui renvoyait à la pensée de l’époque sur les potentiels objets volants des « ET », en plus « science-fiction » sur la forme et la vitesse....

                  De fait, les recherches sur la « vie » en-dehors de la Terre peuvent être comparées, si vous me pardonnez la métaphore osée, à un aveugle inculte qui palpe tout ce qu’il peut toucher, mais sans bien savoir ce qu’il a en mains et ce qu’il cherche exactement car il ne sait pas sous quelles formes, variées à l’infini, comme sur la Terre, la « vie » peut se présenter ailleurs.

                  Vous le voyez : la problématique est un peu plus complexe que la trouvaille d’H²O ici ou là. C’est la grandeur et la servitude de la recherche scientifique qui n’obéit, en la matière, ni à nos fantasmes, ni à nos illusions, ni à nos rêves.

                  Malgré nos instruments performants qui « voient » loin et savent énormément de choses, nous sommes face à la « vie » ailleurs comme des « aveugles incultes ».

                  Cela nous ramène à plus de modestie. Ce qui est toujours utile et fécond en matière de recherche scientifique.

                  Bien cordialement vôtre,

                  PS : un exemple de l’apparence de vie en trompe l’oeil possible : il existe dans la mer des poissons qui ressemblent, immobiles, à des pierres marines (stratégie de survie par camouflage dans l’environnement immédiat). S’ils ne bougent pas, rien ne permet de savoir que c’est un animal ou une pierre sans vie.

                  Alors, une pierre sur une planète lointaine.....


                  • Dégueuloir Dégueuloir 14 juillet 2007 14:09

                    Les Déclarations des Scientifiques.

                    OVNI

                    Le phénomène OVNI a tellement été ridiculisé, qu’il est de bon ton de sourire dès que l’on en parle pour paraître savant et non crédule, rationnel et intelligent. Le corollaire de cette attitude est que si l’on en parle sérieusement, on est un naïf ou un imbécile.

                    Dans quelle catégorie classerez-vous les hommes qui ont fait ces déclarations ?

                    Le célèbre physicien Stephen Hawking, invité à la Maison Blanche, a déclaré à la télévision le 6 mars 1998 : Hawking

                    « Of course it is possible that UFO’s really do contain aliens as many people believe, and the government is hushing it up »

                    « Bien sûr, il est possible que les OVNI contiennent réellement des extraterrestres comme le pensent beaucoup de gens, et que le gouvernement le cache. »

                    Werner Von Braun, le père des V2 allemandes et des fusées américaines, déclara en 1959 : Werner Von Braun

                    « We find ourselves faced by powers which are far stronger than we had hitherto assumed, and whose base is at present unknown to us. More I cannot say at present. We are now engaged in entering into closer contact with those powers, and in six or nine months time it may be possible to speak with some precision on the matter. »

                    « Nous sommes confrontés à des puissances de très loin supérieures à tout ce que nous supposions jusqu’ici, et qui nous sont inconnues. Je ne peux en dire plus pour le moment. Nous sommes maintenant sur le point d’entrer en contact avec ces puissances, et d’ici 6 ou 9 mois, il devrait être possible de parler plus précisément de ce sujet. »

                    Le Dr Hermann Oberth, l’un des pères des fusées, une fois à la retraite, déclara à un groupe de journalistes, en 1960 : Oberth

                    "UFOs are conceived and directed by intelligent beings of a very high order, and they are propelled by distorting the gravitational field, converting gravity into useable energy. There is no doubt in my mind that these objects are interplanetary craft of some sort. I and my colleagues are confident that they do not originate in our solar system, but we feel that they may use Mars of some other body as sort of a way station. They probably do not originate in our solar system, perhaps not even in our galaxy. We cannot take the credit for our record advancement in certain scientific fields alone. We have been helped.« When asked by whom, he replied, »The people of other worlds."

                    "Les OVNI sont conçus et dirigés par des êtres de la plus haute intelligence, et sont propulsés par distorsion du champ gravitationnel, convertissant la gravité en énergie. Il n’y a aucun doute dans mon esprit que ces objets soient des sortes de vaisseaux interplanétaires. Mes collègues et moi sommes persuadés qu’ils ne sont pas originaires du système solaire, mais peut-être utilisent-ils Mars ou un autre corps céleste comme poste avancé. Ils ne sont probablement pas originaires du système solaire, ni même peut-être de notre galaxie. Nous ne pouvons pas nous prévaloir des avancées scientifiques dans certains domaines. On nous a aidés."

                    Quand on lui demanda par qui, il répondit :

                    « Les êtres des autres mondes. »

                    Plus tard il confirma ses dires et rajouta :

                    « Je crois que des Intelligences Extra-terrestres observent la Terre et nous visitent depuis des milliers d’années. »

                    Le Dr Walter Riedel, ex-directeur de la base allemande de Peenemünde, collègue du Dr Oberth, déclara dans « Life Magazine » du 7 avril 1952 :

                    « I am completely convinced that they have an out-of-world basis. »

                    « Je suis parfaitement convaincu qu’ils ont une base en dehors de la Terre. »

                    Il déclara également qu’il n’avait jamais vu lui-même un OVNI, mais que pendant plusieurs années, il avait accumulé des rapports d’observations d’OVNI du monde entier.

                    Il développa son argumentation en quatre points :

                    1. « First, the skin temperatures of structures operating under the observed conditions would make it impossible for any terrestrial structure to survive. The skin friction of the missile at those speeds at those altitudes would melt any metals or nonmetals available. »

                    « Premièrement, aucune structure terrestre ne pourrait supporter la température induite par les conditions de vol observées. A de telles vitesses et altitudes, l’échauffement du revêtement ferait fondre n’importe quel métal ou métalloïde connu. » 2. « Second, consider the high acceleration at which they fly and maneuver... If you think of the fact that the centrifugal force in a few minutes of such a maneuver would press the crew against the outside, and do likewise to the blood, you see what I mean. »

                    « Deuxièmement, considérez les grandes accélérations auxquelles ils opèrent... Si vous songez à la force centrifuge qui dans les quelques minutes de ces évolutions rejetterait l’équipage vers l’extérieur, et ferait de même avec le sang, vous voyez ce que je veux dire. » 3. « Third, there are many occurrences where they have done things that only a pilot could perform but that no human pilot could stand. »

                    « Troisièmement, dans de nombreux cas, ils ont fait des choses que seul un pilote pourrait faire, mais qu’aucun pilote humain ne pourrait supporter. » 4. « Fourth, in most of the reports there is a lack of visible jet. Most observers report units without visible flame and no trail. If it would be any known type of jet, rocket, piston engine, or chain-reaction motor, there would be a very clear trail at high altitude. It is from no power unit we know of. »

                    « Quatrièmement, dans la plupart des rapports, il y a absence d’émission visible. La plupart des observateurs relatent des engins sans flamme ni traînée. S’il s’agissait de n’importe quel type connu de réacteur, fusée, moteur à piston, ou moteur à réaction en chaîne, il y aurait une traînée à haute altitude très visible. C’est un moteur inconnu. »

                    Le Dr. Maurice Biot, physicien, mathématicien et aérodynamicien, a également déclaré dans un autre article de cette même revue :

                    "The least improbable explanation is that these things UFO’s are artificial and controlled. My opinion for some time has been that they have an extraterrestrial origin."

                    "L’explication la plus probable est que les OVNI sont artificiels et contrôlés. Mon opinion depuis quelque temps est qu’ils sont d’origine extraterrestre."

                    M. Maurice Chatelain, l’un des concepteurs du programme Apollo, était responsable des communications de la NASA. En 1979, il déclara que la durée de transmission du dialogue entre le contrôle au sol et Apollo 11 permettait techniquement à la NASA de censurer des informations. Maurice Chatelain

                    "Tous les vols Apollo et Gemini furent suivis, à distance et quelquefois de très près, par des vaisseaux spatiaux d’origine extraterrestre. A chaque fois, les astronautes en informaient « Mission Control », qui leur enjoignait de garder le silence le plus complet."

                    M. Maurice Chatelain soutient par ailleurs que tout le monde à la NASA savait que les astronautes observaient des OVNI, mais que la consigne était stricte : ne jamais en parler.

                    LE Dr Dino Dini, ingénieur spatial de la NASA, fit une révélation étonnante lors d’une émission télévisée suisse, en 1997, sur les OVNI aperçus au cours du vol Apollo 11 :

                    Ces séquences furent effacées parce qu’il y avait là beaucoup de points qui ont surgi et qui faisaient partie de ce fameux Blue Book qui aurait dû être publié, avant qu’on change d’avis. En fait, la réalité est la suivante : ce qu’Armstrong a vu était réel. Car partout où règne la confusion, au cours de la dernière guerre, pendant la guerre du Golfe, partout où le chaos se déclenche, apparaissent ces disques volants. Ceux-ci proviennent de stations postées près de la Terre. C’était donc juste de le dire, et nous avons dû le faire. Neil Armstrong a vu des objets qui le suivaient, des vaisseaux spatiaux qui suivaient Apollo, et aussi des êtres vivants. Des vaisseaux ont également suivi les autres missions Apollo. C’est là une réalité attestée. C’est nous qui avons entravé le discours global, car nous avions reçu des instructions en ce sens. Nous étions effrayés au plus haut point lorsque nous avons compris l’énorme différence qu’il y avait entre notre technique, notre science et celle des OVNI. Il est donc évident que cela nous a amenés à donner des avis négatifs, dans leur globalité. Indéniablement, le fait décevant est que nous n’avons pas d’explications, car notre science est encore pratiquement primitive en comparaison de celle de ces planètes d’où proviennent ces vaisseaux spatiaux.

                    Pr Hidoo Itokawa, scientifique japonais :

                    « Les soucoupes volantes viennent d’un autre monde. »

                    Dr J. J. Kalizkewsli, spécialiste des rayons cosmiques :

                    « Nous avons, moi et d’autres savants, observé deux OVNI en forme de cigare. Ils étaient étranges, terriblement rapides. Je pense que le gouvernement devrait établir un réseau d’alerte 24h/24, équipé de radars, télescopes, caméras et autres instruments. »

                    Le Dr Lee Katchen, phisicien, expert atmosphérique de la NASA, déclara le 7 juin 1968, que sur la base des 7 000 rapports qu’il avait pu étudier, il était persuadé que les OVNI étaient des sondes extraterrestres.

                    « UFO sightings are now so common, the military doesn’t have time to worry about them - so they screen them out. The major defense systems have UFO filters built into them, and when a UFO appears, they simply ignore it. »

                    « Les observations d’OVNI sont si communes que les militaires n’ont pas le temps de s’en occuper. Donc, ils les effacent de leurs écrans. Les principaux systèmes de défense ( réseau SAGE ) ont des filtres OVNI intégrés et quand un OVNI apparaît, ils l’ignorent simplement. »

                    « The filters cut out all unconventional objects or targets and makes no record of UFOs. Unconventional targets are ignored, because, apparently we are only interested in Russian targets, possibly enemy targets. Something that hovers in the air, then shoots off at 5 000 miles per hours, doesn’t interest us, because it can’t be the enemy. UFOs are picked up by ground and air radar, and they have been photographed by gun camera all along. »

                    « Les filtres éliminent tous les objets ou cibles non conventionnels et ne font aucun enregistrement d’OVNI. Les cibles non conventionnelles sont ignorées parce qu ’ apparemment, seules les cibles russes, potentiellement ennemies, nous intéressent. Quelque chose qui vole en stationnaire, puis qui »se tire« à 8 000 km/h, ne nous intéresse pas, car ça ne peut pas être l’ennemi. Les OVNI sont détectés par des radars au sol et en l’air et ils ont été filmés par des caméras embarquées. »

                    Le Dr. James E. McDonald, Professeur en physique atmosphérique à l’Université d’Arizona, a déclaré en 1967 :

                    « I have absolutely no idea where the UFO’s come from or how they are operated, but after ten years of research, I know they are something from ourside our atmosphere. »

                    « Je n’ai absolument aucune idée d’où viennent les OVNI ni comment ils fonctionnent, mais après 10 ans de recherche, je sais qu’ils viennent d’au-delà de notre atmosphère. »

                    Dans un mémorandum déclassifié par le gouvernement canadien et daté du 21 novembre 1950, Wilbert Smith a écrit : Dr Vannevar Bush

                    The matter is the most highly classified subject in the United States Government, rating higher even than the H-bomb. Flying saucers exist. Their modus operandi is unknown but concentrated effort is being made by a small group headed by Dr. Vannevar Bush.

                    Le sujet est de la plus haute confidentialité pour le gouvernement des Etats-Unis, plus secret même que la bombe H. Les soucoupes volantes existent. Leur mode de fonctionnement est inconnu mais des efforts intenses sont faits par un petit groupe dirigé par le Dr Vannevar Bush. Ceux qui ont ( ou qui ont eu ) le courage d’étudier le phénomène OVNI.

                    Citons pêle-mêle quelques exemples, ( de futures pages décriront leurs travaux ) :

                    * Allen Hynek

                    Allen Hynek, astrophysicien (US). * Jacques Vallée

                    Jacques Vallée, astrophysicien et informaticien (F). *

                    Claude Poher, ingénieur de recherche spatiale, Docteur en astronomie et astrophysique (F). Voir son site sur les universons :http://universons.com/ * Jean-Jacques Vélasco

                    Jean-Jacques Vélasco, ingénieur, responsable du SEPRA/CNES * Stanton Friedman

                    Stanton Friedman, physicien (CAN). * Auguste Meessen

                    Auguste Meessen, physicien (B). Pour lire quelques-uns de ses articles, cliquez ICI ! * Jean-Pierre Petit

                    Jean-Pierre Petit, astrophysicien (F). * Michel Bounias

                    Michel Bounias, biologiste (F).

                    *

                    Léon Brenig, physicien (B).

                    *

                    Illobrand Von Ludwiger, physicien (D).

                    * etc.

                    En 1997, une assemblée de scientifiques de haut niveau a conclu au colloque de Pocantico ( New-York ), au vu des nouvelles évidences au niveau mondial «  à la légitimité de l’étude des OVNI »


                  • Halman Halman 15 juillet 2007 12:08

                    Dégueuloir :

                    Isaac Newton faisait de l’alchimie, Johannes Kepler des horoscopes pour se payer de quoi manger.

                    La plupart des scientifiques que vous citez pour cautionner votre théorie n’avaient pas à leur époque les connaissances scientifiques d’aujourd’hui. Leur caution est donc caduque aujourd’hui. Sauf Stephen Hawking évidemment, mais là vous sortez sa phrase d’un contexte qui n’a rien à voir avec le sujet.

                    Quand on va sur les sites Internet sur les ovnis, en regardant bien les photos, toutes sont soit des trucages grossiers visibles soit des avions comme par hasard flous et lorsque on grossit l’image on identifie parfaitement un avion.

                    Hors les pro ovnis sont tellement ignares en matière d’aviation qu’ils prennent un drone pour un ovni, une vieille et mauvaise photo floue d’un Piper Aztec pour un ovni.

                    Toutes les descriptions de témoins (avez vous noté qu’elles sont pratiquement toutes identiques, voir le site du Cnes ouvert récemment) correspondent à des phares d’atterrissages d’avion, des post combustions d’avions de chasse, bref, du trafic aérien...

                    La très grande majorité des témoignages d’ovnis proviennent de gens qui n’ont jamais levé le nez en l’air et qui découvrent l’existence de trafic aériens au dessus de chez eux et qui bien sur soutiennent mordicus qu’ils ont vu un ovni, ignorant ce qu’est une post combustion, un avion de ligne qui passe le terminateur, etc, ils prennent ça pour un phénomène forcément inconnu d’eux.

                    Il y a 30 ans j’ai assisté dans la Beauce à une histoire stupéfiante.

                    A l’époque les manoeuvres aériennes internationnales étaient bien plus fréquentes et mettaient en jeux considérablement plus d’avions qu’un ridicule Airex de mai en France.

                    A l’époque en France nous n’avions pas d’Awacs pour détecter les engins volant près du sol.

                    Les chasseurs employaient donc la technique du vol près du sol pour ne pas se faire détecter par les radars et les Harrier à décollage vertical le posé tactique dans un champ.

                    Hors un jour je reconnais le bruit caractéristique d’un Harrier. Je regarde par la fenètre et j’en vois un se poser à quelques centaines de mètres, entre deux petits bois.

                    Des Mirage passent, ne l’ayant pas vu, et il redécolle.

                    Et tout le village de foncer à la gendarmerie pour dire qu’ils ont tous vu un ovni.

                    J’avais beau leur montrer des photos et articles de Harrier mais pensez vous, un gamin, parisien de surcroit, je n’étais pas crédible évidemment.

                    Aujourd’hui, malgré les photos, ils sont encore tous persuadés avoir vu un ovni ce jour là.

                    Quelqu’un qui n’a jamais levé le nez en l’air, qui ignore l’existence d’engins comme les lifting bodys, les X15, les Nothrop XB35 ailes volantes, les drones, les X29, etc, et qu de surcroit ignore tout des trajectoires de vol d’un avion, alors forcément quand il lève les yeux au ciel et découvre ce genre de choses, alors automatiquement il prend ça pour un ovni la plupart du temps et y croit dur comme fer.


                  • Halman Halman 15 juillet 2007 12:16

                    Dégueuloir :

                    Quand vous citez des articles parlant d’ovnis ayant suivi les missions Apollo, ce sont des histoires à dormir debout.

                    Les enregistrements des échanges radios et les phtotographies sont clairs : il s’agit à chaque fois des étages de la fusée Saturn IV et des enveloppes de protection du Lem qui suivent la trajectoire d’Apollo un certain temps.

                    C’est du même niveau que de dire que lors du décollage d’Apollo 12, lorsque la fusée s’est prise un éclair d’orage, provoquant l’extiction de la plupart des systèmes électriques, ce serait Alan Bean qui aurait joué de la flute pour tout remettre en état. C’est du même domaine de n’impote quoi.

                    Il y a encore aujourd’hui des gens pour croire à ce genre de sornettes impossibles.


                  • Dégueuloir Dégueuloir 16 juillet 2007 00:20

                    cher Halman,j’ai moi-même été témoin avec mon père en 1972 du survol sur Poitiers d’un engin qui ne ressemblait à rien d’un Harrier,ou de tout autre appareil humain connu à l’époque,sans aucun bruit si ce n’est qu’un léger sifflement,nous avons appris dans la semaine suivante que nous n’étions pas les seuls observateurs,un large article dans un journal local(centre-presse)faisait mention de nombreux témoignages.Autant vous dire que depuis , je ne cesse de m’informer sur le sujet avec passion mais aussi grand sens critique,oseriez-vous dénigrer l’ensemble des archives( en France ,le CNES a mis en ligne presque 10 000 procés-verbaux et selon l’ONU ,ce sont des centaines de milliers de rapports existant depuis 50 ans) allons réveillez-vous !!c’est si dérangeant que ça ? j’ai peur que beaucoup de gens tombent de bien haut pour la suite future des événements....... smiley


                  • Barbathoustra Barbathoustra 14 juillet 2007 14:36

                    Les OVNIS, en tant qu’astronome amateur, j’en ai vu beaucoup et même photographié quelques uns. En fait, c’est même souvent l’inverse. Du reste, grace à internet aujourd’hui, on peut regrouper et croiser nos observations et ont finit toujours par les expliquer.

                    Après moi je veut bien y croire. Cependant, j’ai beaucoup de mal à penser qu’une forme de vie intelligente en avance de plusieurs milliers, millions voirmilliards d’années sur la notre puisse se déplacer dans des engins si grossiers. Les ET seraient t’ils sous le coup d’un embargo soviétique sur le high-tech ?


                    • m3uch4 m3uch4 14 juillet 2007 19:06

                      Moi aussi j’en au vu beaucoup des OVNIS, surtout après les soirées barbecue bien arrosées ! smiley


                    • Dégueuloir Dégueuloir 14 juillet 2007 22:04

                      messieurs les sceptiques,s’informer est primordial pour étudier le phénomène OVNI,il y a tant de désinformations (volontaire et involontaire !) sur le sujet qu’il faut être passionné pour extraire les bonnes infos et il y en a beaucoup !!ne prennez pas la chose à la légère,cela mérite mieux que dérision,la vérité qui dérange !!! la vérité du millénaire, ...la révélation ?? mais toute une commercialisation du « marché » a déja commencé (Raél ou autres sectes dangereuses..) il ne faut pas laisser le champ libre aux escrocs ou autres gourous,d’ailleurs beaucoup de scientifiques commencent à modérer leurs propos voire à s’intéresser au sujet .Je crois pouvoir dire qu’un regain d’intérét médiatique est en route ces derniers temps ! Il faut « conditionner » le peuple ,car en haut lieu d’état-major de nombreux pays,on sait...... smiley


                    • Lotfi 14 juillet 2007 15:28

                      Si la découverte d’une vie extraterrestre se confirme un jour, ce sera alors le plus grande réalisation de l’homo sapiens depuis son apparition sur Terre.

                      Paradoxalement, cet énorme progrès mettra à nu notre grande ignorance de l’univers et des lois qui le régissent.

                      Mais du coup, le dieu de la Bible et du Coran va nous sembler vraiment trop petit, trop « terrien » et un peu trop « médiéval ».

                      Plus que jamais, Dieu nous apparaîtra comme une pure création humaine qui ne peut prétendre à l’omniscience et l’omnipotence.


                      • kedjey 14 juillet 2007 20:27

                        le débat etait intéressant avant cette intervention sectaire raelienne inutile non argumentée, c’est de la propagande publicitaire d’une secte, rien à faire sur agoravox à mon avis, mais du coup c’est peut-etre moi le sectaire smiley


                        • Barbathoustra Barbathoustra 14 juillet 2007 21:22

                          Holà doucement l’ami, je ne suis pas raëlien. Je ne saurai donc être tenu responsable de quelque propagande que ce soit ! Sachez par ailleurs que je place la religion chrétienne au même plan ; celui que vous appelez « secte ». Christiannisme, qui je vous le rapelle était un petit mouvement marginal à ses débuts. Du reste, je pensais que vous étiez suffisamment intelligent pour que j’éprouve le besoin d’argumenter. Ou alors je ne suis vraiment pas doué pour le second degrès, faites moi savoir ...

                          Je m’explique donc :

                          Qu’est-ce qui vous dit que ce petit mouvement sectaire raëlien ou un autre tout aussi farfelu ; mouvement pour qui Dieu ne serait en fait qu’un extraterrestre ayant disséminé la vie dans l’univers, trouvera ses théories confortées le jour ou on trouvera de la vie ailleurs ? Et même sans aller jusque là, imaginez un peu :

                          1 - Que ces ET nous ressembles ... 2 - Qu’ils aient eux aussi des croyances, des rites, des idoles et qui plus est, assez semblables aux nôtres ...

                          Ah ah ? vous auriez l’air malin pour le coup ! Car il est tout à fait probable que toute naissance d’une forme de vie intelligente répète ce même schéma de la religion, ce même impératif de croire en « quelque chose » pour ne pas s’annihiler.

                          Enrico Fermi ; en référence à Darwin pour qui l’intelligence n’est qu’une forme d’agréssivité ; pensait quand à lui que toute forme de vie intelligente finissait par s’auto détruire d’une manière ou d’une autre. Alors dans ce sens, ça serait même souhaitable.


                        • ExSam 14 juillet 2007 23:11

                          Article intéressant mais qui pêche par optimisme, ça été dit.

                          Cependant, si ma mémoire est bonne, un combat est à l’oeuvre entre scientifiques sur la probabilité de vie dans l’univers. Cette découverte pose des bases matérielles à la possibilité de vie. Ce n’est donc pas rien, mais c’est frustrant tout de même. smiley

                          Pour poursuivre la spéculation, on peut se demander si vie existante il y a, nous serons capables de la reconnaitre.

                          J’invite les forumeurs, comme l’auteur à lire ou relire « Solaris » de Stanislas Lem, une méditation magnifique sur les limites de l’humanité dans sa rencontre avec l’Autre.


                          • finael finael 15 juillet 2007 09:16

                            @ Ex Sam

                            Ou aussi « le nuage noir » de Fred Hoyle, par ailleurs prix Nobel de physique.


                          • ExSam 15 juillet 2007 10:35

                            Finael

                            Je classe dans mes acquisitions à venir... smiley


                          • moniroje moniroje 15 juillet 2007 15:39

                            Je dois être d’un naturel optimiste pour trouver tant de réactions à cet article pessimistes.

                            A mon avis, sans aller si loin, par exemple rien que sur Europe où l’on voit une enveloppe de glace d’eau craquelée et donc couvrant de l’eau liquide, même si cette enveloppe de glace a plusieurs kilomètres d’épaisseur, elle recouvrirait de l’eau liquide... et donc, ça ne m’étonnerait pas qu’on y trouve vie.

                            Bien sûr que nous recherchons avidement des soeurs à notre Terre . Evidemment que le but sera d’y trouver de la vie ; puis de communiquer avec une civilisation à peu près comparable à la nôtre. Et qui sait ? de fuir notre Terre épuisée et d’en conquérir une autre (par les armes s’il le faut, vu la nature humaine) Cela est notre destin.

                            Y aller ???certes, aujourd’hui, ce n’est pas possible ; inimaginable même. Des amis musulmans m’assuraient que le Coran disant toute la vérité, c’était faux que l’homme ait pu atterrir sur la Lune : du montage de cinéma pour des crédules comme moi. Ceci date d’il y a qqs années ; alors, aller sur une autre planète... et pourtant,

                            je pense que lorsqu’on aura compris toutes les dimensions qui forment notre univers et dont les 4 dont nous sommes sensibles ne sont qu’une partie, on saura à l’instar des autres civilisations se déplacer d’un bout à l’autre de l’univers, apparaître soudainement dans un ciel avec notre ovni et intimer nos étudiants à ne pas interférer sur les civilisations étudiées, les laisser évoluer au risque de se faire crucifier, ou pire de donner à ces sauvages le moyen de nous envahir et de nous détruire au niveau des civilisations galactiques.

                            Bien sûr, cela n’est que du rêve mais le rêve est le moteur de notre civilisation et je suis intimement persuadé qu’avant de mourir, j’apprendrai que de nombreuses planètes telluriques ont de la vie, que de la vie, il y en a partout dans l’univers ; mes petits-enfants communiqueront peut-être avec d’étranges créatures ; leurs petits-enfants... -O


                            • dop 16 juillet 2007 00:07

                              @Dégeuloir

                              Bonjour,

                              Pour ma part, je crois fermement a l’existance d’une vie extra-terrestre, quelque part... Mais j’ai du mal avec l’idée qu’il se serait tapper le trajet. Pour rester planquer.

                              * Si cela etais pour nous proteger ( comme les anthropologue protége une tribue primitive), pourquoi entretenir des relations avec nos gouvernements, pourquoi simplement nous laisser les observers. ( une civisation capable de se déplacer dans l’espace ne pourrait elle pas brouiller nos radars, nos cameras ... )

                              * Pourquoi ne pas débarquer franchement et carrément, « bonjour, c’est nous qu’on là, on a fait la route et maintenant on aimerais causer un peu »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès