Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > De la société Formule 1 à la société tout-terrain

De la société Formule 1 à la société tout-terrain

Après nous être pris pour les deus ex machina sur notre planète Terre, nous voilà redescendus de notre piédestal à essayer de résoudre des problèmes devenus insurmontables. Nous sommes de plus en plus confrontés à des cygnes noirs, événements imprévisibles et peu probables ayant des conséquences considérables : séismes, inondations, réchauffement climatique, crises financières… dont nous sommes en partie responsables.

Il est impossible de tout anticiper, de tout prévoir. La Nature a un peu plus d’expérience sur le sujet que nous, les Hommes en surmontant bon nombre de cataclysmes planétaires. Nous pouvons nous en inspirer afin de réduire la fréquence et la force des bouleversements dont nous sommes l’origine, amortir leur impact et rebondir après.
 
Quatre principes nous aideraient à y parvenir : réduire durablement et significativement nos besoins en ressources naturelles, adopter des produits tout-terrain plutôt que des Formule 1 trop fragiles, migrer nos réseaux pyramidaux vulnérables vers des réseaux « many-to-many », maillés et robustes et favoriser la diversité au lieu de la standardisation.

Depuis la révolution industrielle, nous avons choisi un modèle différent qui grâce à son efficacité nous a permis de bénéficier d’avancées majeures comme l’accroissement de l’espérance de vie, la diminution de la pauvreté, l’accès aux connaissances… Les limites de ce système sont sa très forte vulnérabilité que nous avons voulu compenser avec plus de contrôle, de réglementation ce qui réduit nos libertés et paradoxalement accentue encore plus notre fragilité. Il faudrait adopter la position exactement inverse en passant d’un système rigide à un système flexible où l’adaptation, la diversité et la coopération se substituent à l’efficacité maximale, au standard et au contrôle.
 
Déjà, cette seconde voie existe et se développe en parallèle de notre société traditionnelle comme l'illustre la croissance du secteur non marchand sur base d’un réseau maillé, ouvert et robuste (C2C : ebay, Price Minister, Home Swapping, covoiturage…)
 
Les conflits entre les partisans de la première et de la seconde naîtront certainement mais plutôt que d’opposer les deux systèmes, nous pouvons gagner à hybrider les deux afin que le cas échéant, l’un puisse prendre le relais sur l’autre en résistant aux épreuves que nous risquons de vivre dans les prochaines années et en estompant le choc du passage de l’un vers l’autre.
Pour aller plus loin, vous pouvez découvrir les pages suivantes ici :
De la société Formule 1 à la société tout-terrain


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Le Yeti Le Yeti 27 août 2011 13:20

    « des cygnes noirs, événements imprévisibles et peu probables »

    Contrairement à ce que dit l’adage, il y pire sourd que celui qui ne veut pas entendre : celui qui n’a même pas/plus conscience qu’il refuse d’entendre.
    Ce ne sont ni la politique de l’autruche ni le refuge de la masturbation intellectuel chronique (et généralement fuyarde) qui nous permettrons de nous sortir de là.

    Philo Yétite : « Les mots ’regrets’ et ’remords’ ont été inventés pour pouvoir dire ’Si j’avais su ...’ au lieu de ’Et pourtant je le savais !’. »
     

    Bizatouss !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès