Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > De Mario à Zola, de Zelda à Voltaire

De Mario à Zola, de Zelda à Voltaire

La Nintendo DS est bien connue pour avoir accueilli de nombreux jeux avec des thèmes aussi diversifiés que la cuisine, la gym cérébrale ou encore le code de la route. Aujourd’hui le géant du jeu vidéo nippon s’attaque au livre virtuel. Ou plutôt aux livres car ce n’est pas moins d’une centaines d’ouvrages réunis sous le titre de « 100 livres classiques » que Nintendo a sorti le 5 Mars dernier, alors coup marketing ou vraie révolution ?

J’avais pour habitude d’allumer ma console pour faire bondir un certain plombier moustachu ou encore pour capturer quelques Pokémons imprudents et je n’ai jamais été séduit par les titres "utiles" et grand public de Nintendo. Mais par amour pour la littérature, j’ai décidé de faire une entorse à mes habitudes.
 
Que penser du jeu ?
 
C’est donc pour la modique somme de 30 Euros que je me suis procuré un exemplaire de "100 livres classiques". Le logiciel m’a accueilli avec un hibou blanc et gris aussi expressif et charismatique qu’un rocher dans un menu d’accueil composé de diverses rubriques plus ou moins utiles.Tout d’abord l’indispensable accès à la centaine d’ouvrages de France et de l’étranger qui composent la bibliothèque. Ensuite, vous pouvez avoir accès au guide de lecture, un test "psychologique" qui est censé guider vos choix de lectures, mais qui se révèle au final totalement inutile. La fonction additionnelle la plus intéressante est sans doute la suivante : La connexion Wi-Fi qui permet de télécharger de nouveaux ouvrages pour étoffer encore un peu plus votre bibliothèque, et allonger la durée de vie déjà considérable du titre, vous pouvez aussi envoyer une version de démonstration du logiciel à un ami. Puis les paramètres permettent entre autres de déterminer la taille de la police et de choisir entre diverses musiques de fond, plus utiles pour gêner la lecture que pour autre chose.
 
Le choix des oeuvres est assez vaste, et si la liste a été adaptée pour le public français, l’éditeur n’en oublie pas moins les auteurs étrangers et va de Molière à Maupassant en passant par Zola ou encore Dickens. Il n’y a donc rien à redire à la qualité des ouvrages proposés, même si certains auraient sans doute préféré des livres plus récents mais ce qui aurait malheureusement considérablement augmenté le prix du soft.
 
Un confort Variable
 
Le confort de lecture est tout à fait correct, et en tout cas bien meilleur que celui que l’on a en lisant ces ouvrages sur internet, qui y sont disponibles gratuitement pour la plupart. La console se tient comme un vrai livre, ce qui est évidemment un vrai "plus" par rapport à d’autres livres électroniques. Mais il peut être pénible de lire sur l’écran faiblement lumineux de la première DS, sans pousser à l’achat, les DS Lite et DSi améliorent chacune un peu plus le confort, n’ayant pas testé le jeu sur DSi XL, je ne peux que reprendre ce que j’ai lu, Le site Jeux Vidéos.com parle de "lettres un peu floues" qui gênent un peu la lecture mais ce ne semble pas être l’avis des rédacteurs du Nintendo Magazine qui complimente la lecture sur la dernière DS.
 
En bref nous avons ici affaire à un titre tout à fait honorable sans être réellement ambitieux mais qui représente tout de même une bonne alternative à bas prix aux autres lecteurs de livres électroniques. J’ai dévoré 6 livres avec le même plaisir que j’ai eu à jouer à Mario. malgré quelques défauts, ce titre tient la route. Mais un livre virtuel ne vaudra jamais un livre en papier.
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 24 mars 2010 15:10

    Bon jour Rémi,

    Je suis bluffé par la qualité de ton écriture ! A 17 ans !
    Je ne sais pas si le sujet de ton article intéressera beaucoup de monde, mais peu importe, comme tu as dit à ma fille sur MSN : « C’est un premier article pour tester l’exigence d’AV. »

    Personnellement je n’ai pas grand chose à en dire... de l’article, je ne connais la Nitendo DS que parce que mon autre fille, 10 ans, me demande souvent de lui commander sur Internet les « petits bidules carrés » qu’on met dedans pour jouer... et qui valent les yeux de la tête !
    Bon ! c’est elle qui paye avec son argent de poche...

    Tiens-moi au courant pour tes prochains articles... et bienvenue sur AV...
    Félicitations !


    • Ostpolitik Warioshake 24 mars 2010 18:12

      Bonjour,
      Tout d’abord merci pour vos encouragements, j’espère continuer à écrire longtemps sur AV, et commencer à m’attaquer à des sujets plus importants, principalement la politique.
      Le site est également très intéressant, il permet d’avoir la certitude d’être lu par au moins quelques personnes, ce qui n’est pas souvent le cas sur des blogs.

      Souhaitant devenir journaliste politique, je pense qu’il s’agit d’un excellent moyen de s’entraîner, tout en recueillant des critiques d’autres internautes.

      Merci encore pour votre soutien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès