Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Des adresses Internet dans tous les alphabets, ce que ça va changer (...)

Des adresses Internet dans tous les alphabets, ce que ça va changer (1/2)...

Nous sommes à l’aube d’une évolution majeur de l’internet. LInternet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) qui gère seul Internet, a commencé la l’introduction d’autres alphabet (Hebreu, cyrillique, idéogrammes et même romain avec accents) dans les adresses des sites Internet.

C’est une mini-révolution car il marque un recule de l’influence de la langue anglaise qui jusque là, régissait toute la Toile et symbolisait la mondialisation. Cette omniprésence horripile nombre de grand pays.

Qu’a pu pousser l’ICANN à prendre une telle direction ?

En se documentant on trouve une collection d’arguments variés : Pragmatiques, « l’accès de la Toile sera facilité à ceux qui ne parle pas de langues étrangères » et ne connaissent pas l’alphabet romain. Des arguments Économiques, « cela dynamisera la cyber-économie » ou encore des raisons pratiques, « une plus grande précision dans l’adresse évitera les ambiguïtés lié à la transcription phonétique ».

Ces arguments louables ne sont que la partie immergé de l’iceberg, il s’agit là d’une mesure revendiqué de longue dates par les pays dit émergent à commencer par la Russie, la Chine, ou l’Égypte qui y voient un excellent moyen de s’émanciper de l’anglais.

En effet, la population déjà internaute ne semble pas du tout enthousiaste à l’idée d’utiliser principalement leurs alphabets.

La mesure a d’ailleurs eu auprès des états, un succès immédiat avec des réservations massive venant de chine des pays précédemment cités mais aussi d’autre comme la Tunisie. Pour l’instant les sites sont lancé pour test mais sont inaccessible depuis l’étranger pour des raisons incompatibilité de l’infrastructure actuelle.

Ce qui va progressivement changer

Outre l’apparition d’adresses que nous ne comprendrons pas sans cours de langue ou outils dédiés, notre façon de surfer sur les web étranger va fortement évoluer.

En toute évidence, l’inflation de la Toile va subir une accélération avec les 12,6millions de domaine réservé pour l’occasion par la seule chine, ce chiffre ne peut qu’augmenter dans de grande proportion, le temps que toute les nouvelles possibilité d’adresses soient exploités.

Parallèlement, les moteurs de recherches vont avoir des difficultés à suivre cette accélération. On sait déjà que leur capacité à scanner la totalité du web est limité, une sur inflation de page va forcement faire baisser la proportion de page visité par le robot. Et ceux en dépit d’un nombre de page indexées annoncées toujours plus impressionnant. Il a donc fort à parier que l’information sera de plus en plus noyée et dilué, renforçant l’internet dans son rôle le Royaume de celui qui crie le plus fort.

Et pourtant, en l’absence de clavier adapté et de connaissance des langues, le risque est que nous n’ayons plus que la navigation par lien pour surfer de pages en pages. Ne pouvant taper une adresse en idéogramme ou en cyrillique dans le navigateur, le clic sera notre seul moyen d’y accéder.

Ce n’est pas le seul problème qui s’imposera à nous...

Mais nous verrons ça la semaine prochaine.

 

http://www.techfeeds.fr/adresses-internet-dans-tous-les-alphabets/153/


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Céphale Céphale 13 mars 2010 09:45

    L’annonce de l’ICANN me semble fantaisiste, à commencer par le titre. Par exemple les idéogrammes chinois ne sont pas des signes alphabétiques (il en existe des milliers) et l’hébreu se lit de droite à gauche. D’ailleurs l’annonce pourrait citer de préférence l’alphabet arabe, car il est lu par des centaines de millions de personnes, alors que l’hébreu n’est lu que par quelques millions (les dirigeants de cette corporation sont-ils juifs ?) Le projet risque fort de tomber à l’eau.


    • Francky la Hache Francky la Hache 13 mars 2010 13:12

      Le clavier deviendra un jour obsolète, enfin le physique-statique tel qu’on l’a nous sous les doigts.
      L’avenir lointain (du futur de la mort qui tue) c’est un pad tactile qui peut proposer divers alphabet, et pourquoi pas en étant astucieux les différents glyphes de l’unicode.
      L’unicode permet toutes ces fantaisies.

      @Céphale : « montre moi ta canine, et je te dirai qui tu es » c’est de qui ?


      • sleeping-zombie 13 mars 2010 14:13

        Pour ceux qui sont déjà habitués a l’alphabet romain, ça va rien changer... C’est juste que les sites écrits en une langue étrangère (entendez par là « pas l’anglais ») vont être catalogués sous des adresses différentes. Mais de toute façon, celui qui est incapable de lire l’adresse sera aussi incapable de lire le contenu du site.

        Et pourtant, en l’absence de clavier adapté et de connaissance des langues, le risque est que nous n’ayons plus que la navigation par lien pour surfer de pages en pages. Ne pouvant taper une adresse en idéogramme ou en cyrillique dans le navigateur, le clic sera notre seul moyen d’y accéder.

        Là encore ça change rien, vu qu’actuellement si tu accèdes à un site en tapant son adresse, c’est que tu as eu connaissance quelque part de cette adresse.

        Ca va surtout être en plus pour la population des pays à alphabet différent, qui auront un accès au web facilité.
        (et la surcharge des robots, j’y crois pas, y aura pas plus de sites, ils seront juste indexés différemment)


        • finael finael 13 mars 2010 14:50

          Personnellement j’utilise parfois le clavier cyrillique ... qu’Agoravox ne reconnait pas au contraire de windows !

          Je voudrais ajouter un mot sur le signe « @ » que nous prononçons « arrobase » et les anglo-saxons « at », ce qui veut donc dire « chez ».

          Ce signe est un emprunt à l’ancien français, et il se prononçait « at », comme maintenant en anglais, et signifiait d’ailleurs « chez ». C’était une abbréviation courante, comme le « & » pour « et » d’ailleurs. On les trouve sur nombre de documents paroissiaux ou notariés français jusqu’au XVIIème siècle.


          • Céphale Céphale 13 mars 2010 15:09

            finael

            Si j’ai bien lu l’article, il ne s’agit que de l’adresse. Par exemple on trouverait des adresses du genre : http://www.¢¥#¢Ÿ#Ÿ.com (j’ai mis des caractères qui passent sur Agoravox). Mais pour le texte, on trouve depuis longtemps des sites web en chinois, en japonais, en arabe, en hébreu, etc.

          • finael finael 13 mars 2010 16:54

            J’ai déjà utilisé des caractères cyrilliques pour des adresses de sites, parfois cela marche (en général quand on clique sur un lien qui est en cyrillique), je ne sais pas pourquoi.

            Mais il est inutile d’essayer avec des caractères accentués.


          • pingveno 25 mars 2010 12:53

            Personnellement j’utilise parfois le clavier cyrillique ... qu’Agoravox ne reconnait pas au contraire de windows !

            Ah bon ? Il m’est pourtant déjà arrivé de citer du russe sur AV sans problème. Правда-ли ?


          • Céphale Céphale 13 mars 2010 18:53

            En langage machine, chaque caractère latin possède un numéro hexadécimal à deux chiffres, par exemple 61 pour a, 62 pour b etc. Chaque caractère cyrillique possède également un numéro hexadécimal à deux chiffres. Google ne fait pas la différence.


            • pingveno 25 mars 2010 12:57

              Oui mais justement, désormais les adresses seront en Unicode, plus probablement en UTF8 d’ailleurs, donc les caractères cyrilliques prendront deux octets et pas un.
              Et vu que tous les encodages actuellement utilisés sont des extensions de l’ASCII, ce que tu dis ne sera forcément vrai que pour les caractères latins sans accent.
              De toute façon Google indexe les octets, pas les caractères. Donc si, il fera la différence.


            • Timst Timst 14 mars 2010 16:06

              Ça me parait inutilement compliqué à mettre en place. 

              Il faudra réécrire une grande partie des applications qui utilisent le web, voire des matériels (serveurs DNS, navigateurs, etc.), et ça va être la galère absolue pour retenir un nom de site chinois ou koréen (et bonne chance pour retrouver les caractères pour taper l’adresse... on irait plus vite en se souvenant de l’adresse IP directement)... en résumé, ça fait vraiment bien trop de changements pour peu d’intérêt (la fierté des peuples arabes ? Bof, on utilise bien leurs chiffres depuis des siècles et personne ne s’en plaint...)

              • pingveno 25 mars 2010 13:01

                Un point qui n’a pas été abordé dans l’article : ce système déjà partiellement en place a permis un nouveau type d’attaque par hameçonnage.
                Par exemple voyez-vous pourquoi mon lien ne marche pas : http://www.agоravоx.fr/

                Tout simplement parce que les « o » dans l’adresse sont des lettres cyrilliques. C’est invisible.
                Alors imaginez que demain je réserve le nom de domaine agоravоx.fr je pourrais m’en servir pour faire du hameçonnage d’AV. Evidemment les vraies attaques de ce type viseront plutôt le site de Microsoft ou de votre banque, mais c’était pour expliquer le principe.
                Evidemment je n’encourage personne à faire ça. C’est une mise en garde parmi d’autres contre le hameçonnage, pour vous inciter à bien lire les adresses dans les messages que vous recevez.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

techfeeds


Voir ses articles







Palmarès