Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Des bactéries pour construire de meilleures routes

Des bactéries pour construire de meilleures routes

Les bactéries sont de plus en plus utilisées dans les technologies propres, comme nous l’avions montré avec la production de biocarburants. Désormais, ce sont les routes elles-mêmes qui pourraient être réparées à moindre frais grâce à ces micro-organismes (Cleantechnica).

Remettre en état des routes, ça coûte cher. Surtout en période de ‘peak oil’ ou le pétrole, matière première utilisée dans la production de bitume, voit son prix augmenter au pire, fluctuer de manière brutale au mieux. C’était sans compter une alternative « bio » à l’asphalte. La surface de la chaussée serait réalisée dans un sable de pierre grâce à une bactérie, et avec comme matière première du sable, beaucoup moins coûteux que les hydrocarbures.
L’innovation, portée part Thomas Kosbau et Andrew Wetzler, a même remporté un prix en Corée pour ce « design vert ». Le sable est mélangé à une solution comprenant la bactérie Bacillus Pasteurii, qui transforme le sable en un solide plus dur. Cette solution microbe-et-sable est alors vaporisée sur une route de sable pour la durcir et constituer ainsi une route en bio-sable.

Encore une fois dans les cleantech, le gain est tant économique qu’écologique. Pour construire une route, il faut sur le papier 320 barils de pétrole pour un kilomètre. Les prix de l’asphalte, fait de pétrole brut, ont augmenté de 222% de 2003 à 2008, l’utilisation du sable est donc un gain économique net. L’asphalte dégage également des émissions cancérigènes et est nuisible pour la peau et le système immunitaire.

Mieux, des routes de couleur claire comme le sable demanderaient moins d’énergie (de la même manière que certains souhaitent peindre les montagnes en blanc) pour être illuminées la nuit. La chaleur dégagée par la circulation serait moindre de 3 degrés, réduisant à son tour d’autant les besoins en climatisation de la ville.


TechnoPropres

Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • srobyl srobyl 7 décembre 2010 10:37


    Bonjour l’auteur

    Innovation intéressante, en effet. On est surement loin d’avoir épuisé toutes les ressources dérivées des activités bactériennes possibles. Un véritable vivier biochimique que ces micro-organismes !
    Merci pour cet article


    • Gasty Gasty 7 décembre 2010 11:23

      On peut aussi mélanger du sable avec de la chaux. Mais c’est moins souple que le bitume, ça ne résiste pas longtemps au passage d’engins lourd. Ca se fissure, se désagrège. il faudrait envisager de remettre le fret sur les rails.

      Bref ! prendre des mesures, des vrais, des économiques qui ne génèrent pas de dividendes .


      • plancherDesVaches 7 décembre 2010 13:01

        On est pas sorti du sable...


        • Gasty Gasty 7 décembre 2010 13:05

          Du bac... à sable.


        • Homard TOSCAN Homard TOSCAN 7 décembre 2010 20:32

          Bonjour,


          Ce revêtement ne serait-il pas d’une dureté trop importante pour les pneus actuels ? Car si l’usure des pneus est trop importante leur compositions étant à prés de 30% de caoutchouc synthétique, il ne faudrait pas que cette surconsommation de pneus ne compense le gain de l’idée de départ de diminuer la dépendance au pétrole ?

          Bien sur il se peut que j’exagère mais je pense qu’il faut faire attention au passage souvent trop rapide d’une découverte scientifique à une application pratique qui notamment en terme d’écologie et de diminution de carbone peuvent ne pas être pas aussi bénéfique que les prévisions initiales (le meilleur exemple je pense sont les bio-carburant du Brésil).

          L’idée est donc je pense bonne mais sa mise en pratique demande d’être réellement étudier pour valider le bénéfice sur tout les aspects.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès