Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Detroit : de « Motor-City » à « Farm-Ville » ?

Detroit : de « Motor-City » à « Farm-Ville » ?

Detroit. Le nom est évocateur de cette période faste des Etats-Unis où ce qui était à l’époque la 4e ville du pays produisait les voitures des « Big Three » (Chrysler, Ford, General Motors). Depuis, évidemment, la crise économique est passée par là, les américains ont dû changer leur manière de vivre l’automobile, et le développement de l’écologie a révélé le retard pris par ces constructeurs en termes de mobilité durable. La population de Detroit est passée de plus de 2 millions d’habitants à à peine 800 000 aujourd’hui, le prix de l’immobilier y atteint des planchers insoupçonnés (15 000 dollars pour le prix moyen d’une maison), et la cité prend des allures de ville-fantôme avec de vastes espaces industriels laissés en friche.

Ceci pourrait changer, heureusement. Nous avions déjà vu comment une ancienne usine automobile avait été transformée en site de production de panneaux solaires. Cette fois-ci, c’est un millionnaire qui souhaite venir à la rescousse de Detroit, en faisant de la cité des voitures une ferme urbaine. John Hantz estime qu’avec le territoire que recouvre Detroit (l’agglomération « physique » est plus vaste que celles cumulées de San Francisco, Boston et Manhattan), le potentiel de reconversion en une ferme communautaire est grand (Gas 2.0).



Le constat est simple : la plupart des grandes villes manquent d’espaces, notamment d’espaces verts, et encore ceux-ci n’ont-ils qu’une utilité de loisirs. John Hantz, lui, pense que Detroit peut produire sa propre nourriture sur cet espace, et éviter ainsi la dépendance des grandes villes modernes aux transports de denrées. L’intérêt de cette conversion serait également de créer des emplois dans une ville où le taux de chômage atteint les 27%.

Pour rentrer dans les détails du plan de Hantz, l’idée serait de créer des unités autonomes tout autour de la ville (comprenant logement + site de production agricole). Ces unités seraient équipées des dernières technologies d’agriculture propre, comme de systèmes de chauffage par compost. Notre millionnaire compte investir 30 millions de dollars dans un premier temps, une fois que la ville de Detroit lui aura accordé le droit d’exploiter certaines parcelles.


TechnoPropres
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Francky la Hache Francky la Hache 2 mars 2010 17:58

    Article nul déjà publié ici il y a un an !

    Ce type a un passe droit pour pondre sa fange ou quoi ?
    Ce n’est que de la pub pour entreprise pseudo-écolo.

    Il ne connait jamais le débat, c’est un honte sur AV.


    • Philippe D Philippe D 2 mars 2010 18:12

      Vous êtes sur ?
      L’article fait référence à une source du 22 Janvier 2010.

      Quoi qu’il en soit, je trouve cette info intéressante.


      • Francky la Hache Francky la Hache 2 mars 2010 23:31

        Et ça dans le Michigan ?
        Recycler les usines de voitures en sources d’énergie renouvelable - AgoraVox le média citoyen

        Dans tous les cas, je suis d’accord pour dire que tout cela est pétri de bonnes intention en apparence.
        Si vous voulez vous en contenter, libre à vous.
        Je pense le contraire.

        Je crois en la Science, la Science libre des industrieux et pOliticards.

        Je crois au débats, aux arguments.
        Ecolotok est étranger à cela, et c’est pas son unique post depuis six mois qui règle un débat.

        Comme sur le RCA, que je n’ai jamais nié, je veux même croire que la dernière décennie était la plus chaude, de peu, ça semble retomber, à suivre.

        Je m’intéresse surtout aux modèles, aux preuves, aux faits, aux méthodes.
        Celles du GIEC me font gerber, tout simplement.

        Le RCA a du plomb dans l’aile (à l’étranger depuis un bon moment), et même en France, sur France Inter, on a vu Jean Jouzel se faire mal mener !!!

        Je vous propose d’écouter ce que V Courtillot a à dire, c’est d’un autre niveau de rigueur scientifique et de citoyenneté.


      • Philippe D Philippe D 3 mars 2010 11:04

        Mais en quoi donc l’un empêcherait l’autre ?

        Qu’il y ait d’un côté des réflexions fondamentales sur l’écologie est une nécessité qui n’est pas remise en cause.
        Des articles sur des innovations, des idées, des projets, des inventions... ne peuvent que compléter les connaissances.
        Non vraiment je ne comprends pas votre agacement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès