Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Du covoiturage à l’essence dynamique, la mobilité change

Du covoiturage à l’essence dynamique, la mobilité change

L’époque est clairement aux systèmes dynamique, et cela mérite une explication. Notre spécialité, c’est de traiter des nouveaux systèmes de covoiturage dits « dynamiques » car ils associent plusieurs technologies, notamment les connexions 3G et la géolocalisation par GPS, pour fluidifier les échanges entre demandeurs et offreurs de trajet. On pourrait parler de covoiturage « synchronisé » également. Les avantages sont nombreux : plus besoin de s’appeler pour se fixer des rendez-vous pas toujours assurés, votre GPS de téléphone ou de voiture s’occupe de tout, de vous signaler la présence de demandeurs, de calculer les frais engendrés et d’ajuster automatique les porte-monnaies numériques de chacune des parties. Les gains, nous l’avions vu, sont significatifs (1 760€/an sur un trajet covoituré de 30km à 3), et ce marché vaut de l’or, précisément 500mds de dollars selon Nokia qui a calculé le prix des « places vides » dans les voitures. Sur ce ce créneau, plusieurs acteurs, comme Comuto, Covivo ou Soluco quoique les services proposés ne sont pas tout à fait les mêmes.

Une autre innovation de ce type nous avait étonné il y a peu, aux États-Unis (un pays qui avait déjà mis en service des voies réservées au covoiturage qui leur font économiser 30min par jour), celle du parking dynamique. Ce service, qui s’appuie sur les mêmes technologies, comportait plusieurs innovations majeures. D’abord, celle d’éviter de tourner en rond pour trouver une place puisque les parcmètres reliés au GPS indiquent en temps réel l’endroit où se garer. Ensuite, avec un système extraordinaire qui ajuste le prix des places de parkings de manière à réguler le stationnement de manière fluide : les places du centres seront plus chères pour vous inciter à vous garer plus loin, l’idée étant que chaque rue dispose en permanence d’une à deux places libres, et d’éviter les « zones blanches », en quelque sorte. Des Français, Utilisacteur, se sont d’ailleurs positionnés récemment sur ce marché qui mélange technologie, urbanisme et écologie puisque les économies de Co2 dans tous les cas sont substantielles.

La dernière innovation dynamique en vogue, après quoi nous disposerons d’une voiture complètement dynamique, c’est celle de la gestion de l’essence, avec l’application €ssence3.0 proposée par une société nantaise, Ripple Motion. Le principe est de géolocaliser et lister les stations-essences et de faire apparaître sur une Google Map d’iPhone, par exemple, les moins chères. On peut également y suivre son budget carburant au fil du temps. L’application, lancée il y a bientôt 2 ans, est utilisée par près de 80 000 automobilistes et figure dans le top 100 des applications payantes de l’AppStore, signe de l’utilité reconnue de ces innovations dynamiques.

On peut donc imaginer que le futur proche continue de nous offrir ce type de dispositif, avec pourquoi pas l’extension du parking dynamique aux garages privés avec gestion automatisée des « frais de location » des places ainsi prises ou offertes.

DynamicsAuto

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 20 mai 2010 14:10

    ...et que dire de l’expérience de covoiturage au japon avec des voitures électriques ? (1000 véhicules ?)


    • jymb 20 mai 2010 19:38

      Le principe de base reste le même, faire payer ce qui appartient à tous, c’est à dire l’espace public pour le stationnement, en échange d’aucun service particulier type surveillance ou autre
       Et les beaux esprits doivent se préparer à la suite, faire payer le stationnement des deux roues motorisés, demain des vélos, et pour quoi pas un péage urbain pour les piétons qui utilisent les trottoirs ?

      Vive le retour au disque de stationnement, modernisé, pour réguler les arrêts..., mais là il n’y a plus de racket financier .

      n’oublions pas le principe de base, tondre le mouton par tous les moyens, de préférence lorsqu’il est captif, sous-traiter les horodateurs, les parkings, les PV, automatiser pour optimiser les rentrées d’argent, d’argent, d’argent.....

      et certains s’y laissent prendre en parlant de gestion dynamique ! là où il n’y a qu’une modernisation et une accélération des tondeuses !


      • HELIOS HELIOS 20 mai 2010 21:51

        Je vous approuve, les integristes vous ont moinsé, je tente de compenser.
        Voila des gens qui haissent tellement l’automobile qu’ils sont prets a toutes les compromissions pour en perturber l’usage

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès